France : Une formule inédite : le gouvernement d’union nationale mono-parti

Désormais sur toute question – comme sur celle du montant des rémunérations des patrons – le premier ministre dit une chose : « Il faut sévir ! », sur quoi son ministre de l’économie rétorque : « Mais non, mais non ! »

La tactique permet que toute opinion et son contraire soit défendue par le gouvernement. Cette formule qui garantit la concorde est inédite : il s’agit du gouvernement d’union nationale mono-parti.

Partager :