Etopia, Paul Jorion : Le dernier qui s’en va éteint la lumière, à Massembre, le 25 août 2016 à 20h30

Etopia

Grande conférence d’ouverture des Rencontres Ecologiques d’Eté

Pour vous incrire et réserver votre séjour, le formulaire est disponible ici

Paul Jorion est connu pour son livre sur le capiltalisme américain qui annonçait la crise des subprimes et pour une intense activité éditoriale depuis, à la fois sur son blog – sa principale source de revenu – et dans de multiples livres, principalement dans le domaine économique et financier.

Mais Paul Jorion est aussi docteur en anthropologie et, dans son dernier livre, « Le dernier qui s’en va éteint la lumière », c’est carrément la fin de l’Humanité qu’il envisage, et peut-être pas dans si longtemps, en plus…

L’humanité est confrontée, d’après lui, à une triple crise, économique évidemment, écologique mais aussi du travail, avec une robotisation galopante et non maîtrisée. Jorion analyse que l’Homme semble non seulement impuissant à faire face à la complexité des crises et leur caractère intriqué, mais surtout, qu’il n’a en lui qu’un désir de satisfaction immédiat, qui l’empêche fondamentalement de sauvegarder la possibilité d’un futur heureux.

Pour exposer sa thèse, Jorion fait appel aussi bien aux grands philosophes qu’à ses observations accumulées depuis des années des mécanismes du monde financier.

La rencontre avec Paul Jorion sera donc l’occasion de comprendre son cheminement intellectuel, de cette critique du capitalisme, qui l’a fait connaître, à cette remise en question du futur de l’Humanité ; de relever avec lui les pistes d’optimisme, en particulier pour les écologistes dont un des mantras est la préservation des générations futures. Et d’ensemble, alimenter l’espoir d’une Humanité qui ne se réduit pas (au moment où ces lignes sont écrites) à un camion fou ou une chasse à de petits personnages virtuels….

Partager :