« Petit bulletin d’information météo : alerte rouge ! », par François Corre

Billet invité.

Danger dans le ciel…

Depuis le 30 novembre, soit une semaine maintenant, les alertes de pollutions aux particules PM10 et PM2,5 se succèdent en France, les seuils réglementaires sont dépassés tour à tour dans plusieurs grandes agglomérations, Paris, Lyon, Lille, Strasbourg, Rouen, Amiens, etc…

Le même phénomène s’observe sur une bonne partie de l’Europe, et cette fois-ci nous n’accuserons pas les ‘grosses chaleurs’ mais une ‘vague de froid’, et encore pas bien forte. Nos chères petites micro-particules se retrouvent bêtement piégées par ce que les météorologues nomment une ‘inversion thermique’, et en plus Éole est en panne, tout cela favorise donc l’accumulation de notre production de polluants, industrie, trafic, et bien sûr il faut bien se chauffer actuellement, voire sur-chauffer…

Les procédures préfectorales d’alerte sur ces grandes agglomérations, n’ont pas toujours été déclenchées suite à des dépassements du seuil réglementaire de 80 ug/m3, mais en raison de la persistance du « seuil d’information et de recommandation » (50 ug/m3).

Concernant Paris et la région Ile-de-France, c’est a priori la plus longue période hivernale de pollution aux particules observée depuis dix ans, de quoi remettre en cause les choix des politiques publiques en la matière, depuis au moins dix ans donc… Espérons que ces déclenchements d’alertes soient des signes de réveil…?

Pas d’améliorations sensibles attendues avant la toute fin de semaine, des dépassements de seuil d’information ou d’alerte sont à nouveau prévus d’ici là. Mais c’est vrai qu’un peu de froid sec en décembre, vraiment quelle idée, nous n’étions plus habitués !

Au 1er décembre :

fppcpbbjgoihjajd

Prévisions 9 / 10 décembre :

idianjjbpdkmgbhh

Partager :