Si j’étais M. Trump (ce que je ne suis pas), je ne limogerais pas Steve Bannon

Si j’étais M. Trump (ce que je ne suis pas 😀 ), je ne limogerais pas Steve Bannon, parce qu’alors je serais cuit. Une fois pour toutes.

Pourquoi ? Parce que Bannon est le seul à pouvoir encore offrir à Trump une ligne politique. Pas une ligne politique, vous m’aurez compris, que j’approuve, mais au moins quelque chose qui tienne la route (à droite : très très à droite en fait).

Bannon incarne la détermination revancharde sudiste, l’un des derniers bastions de l’ultralibéralisme, celui qui en a pris plein la gueule, si vous me permettez, avec la crise des subprimes où sa stupidité crasse fut mise en évidence, aux yeux du monde.

Privé de la justification idéologique minimale d’être le héraut fossilisé des bataillons confédérés en déroute de 1865, Trump n’est plus qu’un pitre, réduit à ce qu’il est en réalité : un businessman harceleur dont le pouvoir ne reflète rien de plus que le nombre de zéros de son compte en banque.

Mise à jour à 20h20 : J’aurai fait ce que j’ai pu ! 😉

Partager :