« Des millénaires ont dû passer avant que tu ne viennes à la vie, et d’autres millénaires attendent en silence ce que tu vas faire de ta vie »

Ouvert aux commentaires.

J’écrivais le 4 juin, dans mon billet intitulé, Jacob Taubes (1924 – 1987), l’homme qui avait tout compris … et qui en est mort de rire ! ceci :

Post-scriptum : Or il n’y a rien au ciel, pas même le Surmoi universel ! Et, non, le banquet des fils où l’on mangeait du steak ou une côtelette de père n’a pas eu lieu : c’est de la mythologie ! Et de plus, le messie ne viendra pas, et l’injustice ne sera pas réparée, alors que la catastrophe – qui ne sera pas une révélation – aura lieu quand même ! Alors que faire ?

(La réponse au prochain numéro 😉 )

La réponse se trouve sans doute dans une interprétation sécularisée d’une phrase de Thomas Carlyle (1795 – 1881) que cite Max Weber dans son Confucianisme et taoïsme (1916) : « Des millénaires ont dû passer avant que tu ne viennes à la vie, et d’autres millénaires attendent en silence ce que tu vas faire de ta vie » (in Weber [1916] 2000 : 326-327), interprétation sécularisée car elle peut s’entendre aussi bien dans un monde dont Dieu est absent que dans un monde où il est présent, monde au cours irréversible dans sa course folle, où chacun laisse sa marque, comme trace imperceptible, où comme trace du flot détourné des fleuves Alphée et Pénée ayant décrassé les écuries d’Augias. Taubes écrit : « Il n’y a pas d’éternel retour, le temps ne permet aucune insouciance, mais il est tourment (Bedrängnis), le temps presse » (Le temps presse, 509), « On ne peut pas se prétendre à la fois défenseur de l’Occident chrétien et présenter la philosophie de l’histoire comme une illusion, parce que c’est la spécificité propre à la conscience occidentale » (ibid. 508).

Une interprétation qui ne vaut pas cependant, il faut le noter, dans l’univers culturel chinois où le monde ne connaît qu’une infinie pulsation de l’harmonie plus ou moins bien réalisée entre la Terre et le Ciel, de l’équilibre entre le yin et le yang, dont l’empereur seul joue le rôle de chef d’orchestre : « La doctrine commune à toutes écoles philosophiques rassemblait les esprits « bons » sous le principe yang (céleste et masculin), et les esprits « mauvais » sous le principe yin (terrestre et féminin) ; le monde était né de l’union de ces deux principes, qui étaient éternels, comme le ciel et la terre » (Weber 47-48).

========================
Jacob Taubes, « Le temps presse ». Du culte à la culture, Paris : Le Seuil, 2009

Max Weber, Confucianisme et taoïsme (1916), Paris : Gallimard 2000

Partager :

22 réflexions sur « « Des millénaires ont dû passer avant que tu ne viennes à la vie, et d’autres millénaires attendent en silence ce que tu vas faire de ta vie » »

  1. La question de l’existence de Dieu n’a, me semble-t-il , pas de sens.

    Par définition, le verbe « exister » ne s’applique qu’à des créatures éphémères comme tout ce qui vit sur Terre. Et même à des choses
    qui pour durer beaucoup plus longtemps ne sont pas éternelles.

    Dieu par définition est éternel, donc…

    Ce qui existe, a existé, et existera tant qu’il y aura un « sapiens » sur Terre c’est : « l’idée de Dieu », celle que chacun de nous se fait dans sa tête. Y compris l’idée que Dieu « n’existe pas » pour les athées.

    Le malheur veut, que c’est au nom de différentes « idées de Dieu », que depuis des temps immémoriaux, les hommes se sont entretués, et cela n’est pas près de cesser, malheureusement.

    « La main de Dieu » ne viendra pas nous sauver de l’impasse civilisationnelle dans laquelle nous nous sommes fourvoyés.

    C’est nous, et nous seuls qui « existant » en ce monde avons les clés de notre survie en tant qu’espèce. Si nous refusons de le comprendre et d’agir en conséquence, je ne donne pas cher de l’avenir de « sapiens ».

    1. Rien n’est plus faux. De Hannibal à Hiroshima, tout démontre le contraire. Dans les autres cas, il s’agit de motifs politiques (expansion territoriale, appropriation de ressources, prise de pouvoir/installation d’une autorité de gouvernement) sous, évenuellement, couvert de religion.

      1. Je me suis mal fait comprendre. Derrière le prétexte religieux il y a souvent des considérations bien matérielles pour faire la guerre, j’en suis bien d’accord. Mais la religion a toujours été utilisée pour galvaniser les troupes au combat. « Gott mit uns » des allemands, « Dieu est avec nous » de tous les croisés qui ont traversé l’histoire, « Allah Akbar » des fous d’Allah. Tous se battent au nom d’une idée de leur Dieu, leurs chefs savent, eux, quels sont les intérêts matériels, bien plus prosaïques, en jeu.

    1. à Macarel,31 -8-2017,14h54
      Mille merci Macarel .Ce message d’un aborigène est
      absolument essentiel.La réflexion concernant le « droit
      de propriété » ne saurait en faire abstraction.Souhaitons que cet homme accède au
      mieux aux « médias ».Et que son message fasse son
      chemin comme il le mérite.(et jusqu’au piège (!) du s’il te plaît et du merci….).

      1. « même si j’ai sans doute trop abruptement assimilé le rapport nécessaire qu’il faisait entre la foi et la raison , au rapport entre le Yang et le yin confucéen. »

        C’est très étrange par ce qu’en fait les concepts de Yin et de Yang sont taoïstes, avant d’être confucéens, d’une part, et d’autre part, si la raison n’est pas étrangère à la foi, peut-on dire que s’il y a de la raison dans la foi, celle-ci ait la capacité de se transformer et de muter au point de devenir de la foi et réciproquement ? Car les concepts de Yin et de Yang s’expliquent uniquement par ce type d’alternance, de processus créateur, de mutation : ils décrivent une opposition complémentaire et créatrice . Une polarité créatrice, inclusive, complémentaire et nuancée (la nuit n’existe pas sans le jour et réciproquement et elles ne sont pas étrangères l’une à l’autre mais complémentaires) et non des principes d’opposition stricto sensu radicaux et souvent exclusifs, tels qu’ils existent dans le cadre de la pensée occidentale. Il ne s’agit tout simplement pas du même cadre de pensée.

        Les concepts de Yin et de Yang, relatent un processus créateur de transformation continu, et non une description du fonctionnement ou d’une démarche intellectuelle voire psychique d’un individu, à proprement parler ou encore une exégèse théologique ou un traité de morale. Le taoïsme parle de se mettre en harmonie avec les lois naturelles , c’est une praxis. Le confucianisme prétend régir la vie de la cité, de ses administrés et expliquer aussi bien au « prince » qu’aux administrés, ce qu’il est juste de faire ou pas, selon certains « principes » taoïstes.

        « Pour le taoïsme, le monde confucéen est un monde fabriqué, institué, culturel. C’est partiel et partial. Du coup, cela déséquilibre les choses et c’est générateur de souffrance. »
        « Pour les taoïstes, l’ordre est propre à la nature même et l’homme a sa place dedans à condition qu’il écoute véritablement. »
        « Pour le confucianisme, le monde naturel a un ordre, mais il est aussi de la responsabilité de l’homme de faire sa place au sein de cet ordre-là. »
        « Le taoïsme n’a jamais été doctrine d’état, à l’inverse du confucianisme. Le taoïsme c’est de l’anti marxisme »
        En Chine actuelle, le « vernis » taoïste des gouvernants tient plus, à ce titre, de la mascarade hypocrite et de l’instrumentalisation d’un régime aux abois et en mal de légitimité.

        Je ne connais pas l’oeuvre de St Thomas d’Aquin. Confucius s’inspire clairement du taoïsme fondateur.
        Oui, la mystique, s’affranchit de tout cela, comme Tolstoï, esprit mystique par excellence, l’a si souvent incarné dans sa pensée et son oeuvre. À rapprocher de saint François (d’esprit trés druidique), de Rumi, etc…. Unification et synthèse. L’être, les êtres vivants sont reliés (religere) à leur environnement et les uns aux autres. Qu’ils en soient conscients ou pas.
        Où l’on retrouve le rapprochement que vous évoquez. 😉
        Le révolutionnaire, solaire, en Occident, qui fait aussi bien la synthèse et parle d’alchimie entre l’esprit et la matière, et au sein de cette m^me matière et des individus, mais parle aussi de l’environnement, et de la responsabilité de l’être humain au sein de la création, amha, c’est Jésus.

        https://fr.wikisource.org/wiki/Cantique_des_créatures

  2. Le proverbe – d’origine indienne si ma mémoire est bonne – conseille : « Travaille comme si tu devais vivre mille ans, prie comme si tu devais mourir aujourd’hui ».

    Il est assez facilement transposable en :
    1. Travaille à ton niveau et avec tes moyens pour l’avenir du plus grand nombre, comme si tu devais le voir
    2. Au choix :
    – prie comme si tu devais mourir aujourd’hui, ou
    – sois conscient et médite le mystère de la vie comme si tu devais mourir aujourd’hui
    … suivant que l’on est plutôt « rose » ou « réséda » 🙂 athée ou croyant

      1. Moi aussi , mais Thomas mérite le détour , même si j’ai sans doute trop abruptement assimilé le rapport nécessaire qu’il faisait entre la foi et la raison , au rapport entre le Yang et le yin confucéen.

        Je trouve aussi que dans la théologie selon Thomas , dont on a pu dire qu’elle est « arboricole » , faite de complétude ,de cohérences , d’unification , « systémique » , on retrouve un aspect du confucianisme où il y a peu de « valeur » critique ou réflexive , mais un caractère « englobant », une sorte de boucle sur soi même , contraire à nos univers occidentaux modernes , éclatés .

  3. Oui Hervey et vivre vraiment. 😉

    Dieu est vivant, Dieu est africain (entre autres), chant, danse, liberté et, beauté pure comme la voix de Césaria : viva Africa, vive les chamans.

    https://www.youtube.com/watch?v=wOfm9WRFRxA

    https://www.youtube.com/watch?v=J43T8rEOg-I&list=RDwOfm9WRFRxA&index=7

    https://www.youtube.com/watch?v=ERYY8GJ-i0I&index=5&list=RDwOfm9WRFRxA

    N’asperger plus les bouchers et les psys de reproches , ils n’y entendent rien, un autiste entend mieux, laissons leur le lard pour faire leur gras…

  4. Douter reste une activité gratuite.

    Ainsi, la cellule A1 d’une feuille de calcul est-elle capable de connaître ce que c’est qu’être la cellule A2 d’une feuille de calcul ?

    Vous pouvez remplacer « la cellule Ax d’une feuille de calcul » par le pseudo de votre choix, votre nom, ou même Paul Jorion.

    Ça devrait fonctionner aussi avec Emmanuel Macron.

    En fait ça devrait fonctionner avec tout, ce qui permettrait d’envisager une solution aux problèmes zéconomiques zé environnementaux.

    Il n’est même pas sûr que « je » existe.

    Mais ce n’est pas la question qui importe ; ce qui importe c’est de pouvoir se contenter d’une réponse.

    1. Une cellule dans une feuille de calcul est un concept assez abstrait si on y réfléchit. Ça existe oui, mais dans un sens assez restreint.

      Ce n’est certainement pas matériel au sens direct du mot. Ce n’est pas non une suite d’impulsions électriques dans un ordinateur, pas exactement. Ça existe dans le même sens à peu près que « le premier caractère de cette phrase » existe, ou bien « le cinquantième nombre premier ». Une notion logique avant tout.

      Une case de tableur dans laquelle on a écrit « Emmanuel Macron » n’est pas un être humain.

      Un être humain existe de manière beaucoup plus pleine et directe.

  5. Ceci n’est pas hors sujet !

    Je rentre de l’hôpital avec 2 jours de retard par rapport à la date prévue. Pendant ce séjour je suis tombé sur un témoignage de 2015, assez incroyable, mais que des infos parcellaires n’ont fait que confirmer. L’auteur, Palani, est une jeune fille Kurde, maintenant réfugiée au Danemark, pleine de joie de vivre. Elle ne semble pas avoir conscience de l’énormité de ses observations.
    Après avoir lu ce témoignage, j’ai pleuré, pleuré et encore pleuré ; j’ai pleuré de honte, j’ai pensé à mes petites filles qui sont dans la classe d’âge des petites victimes décrites et j’ai encore pleuré de désespoir. J’ai pleuré avec intermittence pendant 48 h. Notre petit monde confortable, ses dérisoires combats dans une tasse à thé -même la lutte combien nécessaire contre l’hydre de la droite et de Trump- sont frappés de nullité. Il n’y a qu’une chose qui compte : que les femmes détruisent, ici et ailleurs, en douceur mais avec méthode le patriarcat capitaliste ; qu’elles se déterminent par elles-mêmes, sans aucunes références masculines, les armes à la main s’il le faut comme le font 40000 de leur compagne dans les Kurdistants. Aucune évolution ou révolution pacifique ne réussira si d’abord, à l’intérieur de ce mouvement, une libération de la femme n’a lieu. Si nous devons faire un usage intelligent de la Technologie, en respectant la nature, nous le pourrons qu’en enrôlant ces 51% d’Humanité trop souvent nié.
    Ce témoignage le voici :
    « Even though I am a fighter it is difficult for me to read about how a ten-year-old girl is going to die because she is bleeding from a rape, » she says. The letters and creditable testimony of sexual torture began as early as October 2014. Palani was assigned to a new role at the start of 2015—she was part of a battalion that liberated a village near Mosul, she says, and found a large group of children being held for sexual abuse by ISIS militants. It was a ‘holding house,’ where young girls were locked up, raped, and loaned out to lower ranking fighters on the front lines.
    « All the girls were under 16—some were really young. I met this girl in the hospital we had to bring them to. She was a Syrian Christian and she died holding my hand because she was 11-year-old and she was pregnant with twins. Her little face was so swollen. It just wasn’t right. I remember the doctor crying and yelling at me and my first soldier. »

    1. Merci de nous rapporter ce témoignage.

      Décider ce que l’on va faire de sa vie, voilà qui devrait être offert à tous, mais qui n’est dans les faits qu’un luxe. Qui a été refusé à cette petite fille.

      1. Erreur, pas une mais des centaines et au moins plus de 2000 Yézidies actuellement tenues en esclavage sexuel. Elles auraient dues être à Raqqa qui était le lieu de vente/achat de ces esclaves, ou à Mossoul , centre esclavagiste de moindre importance. Or, Mossoul libéré n’a livré que peu de Yézidies ( 200,300 ?) et Raqqa est en passe d’être libéré par les forces Kurdes et visiblement le compte n’y est pas. Deux suppositions, non exclusives. Une, elles ont été assassinées. Dans le passé, Daesh a brulé vives 600 Yézidies qui refusaient de se convertir. Ou deux: elles ont été exfiltrées , à bon prix, dans des pays avides de ce genre d’esclavage. Ils existent, ils sont connus et ce sont de très bons clients de notre industrie de défense, en particulier.
        Ce ne sont que des suppositions, seuls les assassinats de masse, multiples et répétés, sont documentés.

  6. Au cœur de la science, il y a la méthode la plus aboutie pour sonder sans trop se perdre des nouveaux territoires matériels et immatériels. Elle a élargi notre connaissance de l’univers de manière extraordinaire ces dernières décennies. Nos vieux modèles d’organisation sociale à vocation universelle avec leur recours incessant au mystique (comme Keynes avec son esprit animal ou Darwin avec sa règle sur l’adaptation du vivant dans le vivant et inversement) ne tiennent plus la route.
    Le temps mathématique n’existe pas. Les périodes (pulsations) existent sensuellement. Je peux ressentir « dans 3 jours » mais « rendez-vous dans 72 heures » est abstrait. Le bricolage du temps universel (UTC) qui organise notre monde occidental illustre notre entêtement à construire des référentiels intemporels (même pour le temps), notre coté monothéiste. C’est un principe démocratique traduit en langage mathématique qui coordonne des gardes-temps dispersés sur le globe, qui par ricochet nous positionne par GPS dans l’espace-temps.
    Notre existence individuelle ne s’inscrit pas dans le temps mais dans les réseaux des communautés vivantes (au sens ultra large) auquel nous appartenons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.