Arte : « Collectionneurs d’art… » d’« art » ? Vraiment ? Vous êtes sûr ?

Je viens de regarder un documentaire passé récemment sur Arte : « Collectionneurs d’art – Karen & Christian Boros » (2014).

La farce est partout. Le pneu qui s’use.

C’est très intéressant. Aucune des personnes que l’on voit ne dit que ce qu’ils achètent, ce dont ils parlent, etc. ce n’est pas de l’art, juste des farces. Ils laissent entendre que si ça se vend très cher, ça ne peut pas être une farce.

La farce est partout. Les « très beaux » portraits d’une « très grande » artiste.

Mais le fait que le « grand » collectionneur Boros que l’on voit dans ce documentaire vienne du monde de la publicité, comme les frères Saatchi d’ailleurs, me fait penser que ces gens savent parfaitement qu’ils se moquent du monde : ils ont lu « Propaganda » (1928) d’Edward Bernays, ils savent que l’on peut vendre n’importe quoi à n’importe qui en lui faisant miroiter que peu de gens sont capables de l’apprécier ; c’est le conte d’Andersen : « Le nouvel habit de l’empereur », lequel est prêt à se promener tout nu de peur que l’on se rende compte qu’il n’est pas assez « distingué » pour voir la soie si fine dont son habit imaginaire est prétendument tissé.

La farce est partout. Le couple de grands collectionneurs Christian et Karen Boros.

 
 
 

Je me demande si personne a jamais dit à de tels « grands » collectionneurs, comme le petit garçon du conte, « Sacré farceur ! », en éclatant de rire.

Et Arte dans cette affaire, en nous montrant cela ? Petit garçon mutin ou empereur crédule ?

13Shares