Le Point, VIDÉO. Eva Joly : « La gauche mérite ce qui lui arrive », le 21 octobre 2018

Eva Joly : « La gauche mérite ce qui lui arrive »

Députée européenne pour encore quelques mois, l’ancienne candidate écologiste réaffirme ses convictions et ne mâche pas ses mots contre la gauche.

Propos recueillis par Olivier Pérou et Clément Pétreault

[…]

Vous avez été candidate écologiste en 2012, comment interprétez-vous la démission de Nicolas Hulot du gouvernement ?

Il a bien réussi sa sortie ! C’est ce qu’il pouvait faire de mieux. En démissionnant avec tant de sincérité, il a provoqué une véritable prise de conscience dans l’opinion. Son arrivée au gouvernement fut, au début, un espoir. Moi, la première, je croyais qu’Emmanuel Macron allait prendre les questions environnementales au sérieux, mais sa position sur le nucléaire nous a vite démontré que ça n’était pas le cas. Plus globalement, il faut un changement de paradigme, sur la croissance et la conception du monde. Ce changement, ce sont nous, écologistes, qui le portons. On pèche peut-être par manque d’expérience, mais nos idées doivent façonner l’avenir. C’est bien l’écologie et la justice qui permettront de lutter contre la machine à concentrer les richesses et à fabriquer des pauvres. L’issue du système actuel ne peut être que conflictuelle. Le vieux monde productiviste obsédé par la croissance ne réglera aucun des problèmes des citoyens.

[…]

Vous dépeignez une époque bien sombre… n’y-a-t-il personne qui vous inspire, aucune raison d’espérer ?

Nous avons des penseurs de qualité ! Il faut s’inspirer de Bruno Latour et de Paul Jorion. Ceux qui me redonnent de l’espoir sont les écologistes, ils reviennent ! Leur score en Bavière, en Belgique et au Luxembourg montre que l’espoir est du côté des inventeurs d’un monde plus juste et plus fraternel, qui ne soit pas obnubilé par la rentabilité des fonds de pension.

18Shares