5 réflexions sur « En grève de l’école pour le climat »

  1. La maison brûle et trois gamines ( des femmes …) regardent là où ça brûle .

    La maison brûle et notre jeunesse regarde “parcoursup” .

  2. Elle est bien seule.
    En 1996, à Bruxelles, 300.000 personnes marchent en blanc pour 7 gamines torturées et assassinées.
    De nos jours, on marche en jaune, rouge ou brun pour plus de pouvoir d’achat, pour plus de pollution, pour plus de destruction.
    Nul ne songe à protéger nos milliards de (arrières) petits enfants dont beaucoup déjà nés de l’effondrement qui les poussera à s’entretuer.
    Les jeux sont faits.

Les commentaires sont fermés.