Qui est le plus fort ? L’amour ou le temps qui passe ?

Une amie me signale cette très belle chanson de Concha Buika où il est dit

Que el amor es simple y a las simples cosas las devora el tiempo : Parce que l’amour est simple, et que les choses simples, le temps les dévore.

C’est très beau, mais cela m’évoque aussitôt que la chanson espagnole est plutôt connue pour le message inverse, que pareil à saint Georges dans sa cuirasse, ou l’archange Michel dans son habit de lumière venu du Ciel, l’Amour terrasse en un clin-d’oeil ce maudit dragon du temps qui passe.

Lola Flores « La Faraona »
Partager :

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx La survie de l'espèce pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta