Boris Johnson et son petit frère Jo

La famille Johnson dans les années 1970. À l’extrême-gauche : Boris ; à l’extrême-droite : Jo. La dame dans le fond, qui se demande ce qu’elle fait là, c’est bien sûr la gouvernante.

Boris était déjà passablement sonné par les événements d’hier et d’avant-hier, et il n’a pas vu venir la démission aujourd’hui de son poste de ministre de son petit frère Jo, en raison, rapporte la presse, d’une « tension insoluble » entre sa loyauté vis-à-vis de sa famille et l’intérêt national.

La photo de famille dans les années 1970 préfigurait déjà le drame : l’un et l’autre frères ruinent la solennité de l’événement, Boris en braillant dans son pantalon trop long, Jo en faisant le petit fou.

Partager :