19 réflexions sur « Il fait trop chaud ? Climatisons le plein air ! »

  1. Voilà ce que les scientifiques appellent une « rétroaction positive » : plus il fait chaud, plus on force la clim, et plus on force la clim, plus on accélère le réchauffement.

    Mais le Qatar est un tout petit pays, très riche, et l’impact global de leur clim à ciel ouvert sera faible. Dans d’autres pays, plus grands et plus pauvres, la rétroaction sera négative : déclin de la population par morts prématurées dues aux vagues de chaleur et aux sècheresses.

    Remarquons cependant que les pays qui accusent les plus fortes hausses de températures depuis 1800 sont pour la plupart des pays riches, avec l’exception notable de la Norvège (voir le globe au début de l’article du Washington Post). Juste retour des choses ?

  2. Vous pensez, il n’appartiennent pas au même monde que nous, Pour le coup eux c’est vraiment un autre monde. leur Dieu va filtrer leur Air indéfiniment, il me reste du pétrole, vivement que ça s’arrête parfois je me dis.
    Je vais essayer de faire princesse Mononoké cette nuit pour que tous les oiseaux du Qatar aillent faire caca sur la ville…

  3. Mon pauvre Paul – permettez moi cette amicale familiarité – contrairement à votre espérance dans l’homme, je pense que nous sommes condamnés par ces projets absurdes issus d’esprits perturbés jusqu’au boutisme et que le salut de l’humanité passera par une révolte.
    Et nous avons les mêmes ici qui envisageaient de larguer des glaçons sur le Groenland.
    https://youtu.be/S8h6QuAjrpk
    Avec çà nous sommes sauvés…

  4. De toute façon c’est simple, À 50° il n’y a plus du tout de photosynthèse et le Qatar est nourri par les pays où il fait moins de 50, pour l’instant.
    Dans 10 ans ou peut-être 5 On risque d’avoir faim.

  5. Pas besoin aller au quatar pour voir de telles aberrations , au terrasses des cafés il y a des chauffages depuis longtemps ( Sinon est ce que le brexit ne va pas avoir lieu … est ce que les irlandais vont dire non au oui , ou oui au non ?? Quel suspense , on y croit , jusqu’au bout ! 🙂

  6. Qatar, organisateur des Mondiaux d’athlétisme qui viennent de se dérouler dans une véritable honte quant au sort réservé aux athlètes. Malgré cela, il sera l’organisateur de la prochaine Coupe du monde de football en 2022; le pognon issu de l’exploitation du ‘scandale géologique’ de son sous-sol, lui donne tous les droits…
    En matière de classement, il est le champion incontesté du rejet de CO²:
    45,3Tonnes métriques par habitant , la France: 5,69 Tm/hab (source Banque Mondiale)

  7. Est-ce tellement plus aberrant que la clim des bâtiments « publics » (dont bâtiments commerciaux mais aussi salles de conférences) à fond dans nos contrées dès que le thermomètre dépasse 25°C (voir même avant)? Est-on encore capable d’admettre les chemises auréolées et les odeurs de transpiration?

  8. Sur la 5 exactement l’inverse dans un autre émirat : les Émirats unis
    https://www.france.tv/france-5/terres-extremes/1079773-les-emirats-face-au-desert.html
    j’ai commencé à regarder puis ça m’a dégoûtée : ils ont commencé à faire des potager hors sol dans des pièces uniquement éclairées par des lampes alimentées par le solaire, et projette que ce sera leur avenir. Il cherche l’eau des sous-sols, etc. Ils atteignent facilement 50° bientôt 60° (je leur souhaite de beaux jours)

    Car convertir des icebergs venues du pôle (le Sud devrait être plus proche que le Nord) coûte très cher, alors il cherche à trouver d’autres solutions.

    En Asie du Sud-Est j’ai croisé des Occidentaux qui me recommandaient d’aller y vivre il paraitrait que la vie y est extra … nous ne vivons pas dans le même monde !

  9. Ceci dit je suis très pessimiste pour notre avenir : de belles manifs à travers le monde, certes, mais quand on voit le fascisme monter partout et
    même en France avec un Macron qui favorise le RN par sa politique défavorisant au max les pauvres (la pauvreté augmente et ce n’est qu’un début), et nous donne le choix de voter pour lui pour éviter le RN + le grossissement des Citoyens qui se désintéressent de la politique, qui choisissent de faire des Gilets Jaunes parce qu’ils pensent que tous les Politiques sont corrompus (grâce aux réseaux sociaux qui ne parlent que des quelques pourris et jamais de l’immense majorité qui sont honnêtes et travaillent) et qui vont grossir les gens qui se désintéressent de la politique
    aucun avenir : par bonheur je suis vieille et vais donc mourir avant le pire comme la plupart des commentateurs d’ici dont notre chef (PJ) sont comme moi.

    1. Je suis d’accord avec tout ce que vous dites, sauf sur un point : désolé d’y revenir, mais cela me semble important.
      Il s’agit des Gilets jaunes. IL me semble qu’on ne peut pas réduire ce mouvement à une simple réaction contre les corrompus, le ‘tous pourris’. IL s’agit d’abord d’exercer un rapport de force contre un gouvernement qui n’entend rien, et parce que les relais politiques ou syndicaux ne sont plus là pour défendre les causes qui devraient être défendues vigoureusement. Ils comblent donc un vide politique, et même si beaucoup d’entre eux se déclaraient a-politiques, en réalité ils ne cessaient de faire de la politique, en remettant au premier plan l’exigence de justice sociale. Ils n’ont pas obtenu grand chose, mais le fait est qu’ils ont imposé un certain respect dans l’opinion publique, qui les a majoritairement compris sinon soutenus. Un soutien de la gauche et des syndicats plus franc et massif aurait pu donner à ce mouvement une puissance qui lui a manqué pour marquer vraiment des points.

      1. Vous avez raison de revenir sur le Gilets jaunes, en fait je n’ai pas été au fond de mon raisonnement :

        N’ayant aucune confiance en aucun politique, ne croyant pas plus les syndicats, ils ont pensé qu’il serait bien de manifester leur réprobation en s’organisant eux-mêmes, simple citoyen, ils avaient méconnaissance que se syndiquer ou participer à des associations, ou même des partis ne pourraient qu’aider ceux ci, leur apporter un sang neuf et des idées nouvelles,

        De plus ils refusent les « chefs » en fait tout représentant de leur organisation, si bien qu’ils se sont retrouvés à se diviser entre eux. Ceux qui refusent tout « chef » croient-ils qu’il est vraisemblable de se présenter à 300 (ou même 20 ce qui revient au même dans un tel cadre, car 20 personnes ne peuvent s’exprimer tous ensemble, il en faut bien 1 seul.e qui prenne la parole à un moment, et même s’ils se relaient à 3 cela revient au même) devant un maire, un chef d’entrepris, pour se faire entendre ? Alors ce n’est qu’une manif, non une demande d’échanges, de donner un avis, un point de vue, non encore, peut-être initié encore.

        D’ailleurs une nouvelle loi permet aux élus de moins de 3000 habitants de se présenter sans étiquette : c’est le pied, n’importe qui de n’importe quel bord pourra ainsi s’immiscer dans des municipalités de quelque bord, vive le mélange, comme ça on ne saurait plus qui sont nos élus.
        à moins que vous pensiez que droite et gauche ce soit la même chose, comme le clame si bien notre président.
        Pour moi il y a un faussé entre la droite et la gauche, et cette nouvelle mode de refuser de se différencier favorise la montée du fascisme, par ce que c’est ça le fascisme : se dire social et favoriser les grands pouvoirs (financiers, entreprises).

      2. Annie Stasse
        Je fais comme vous une différence entre la droite et la gauche. C’est effectivement essentiel.
        Objectivement, ce mouvement revendiquait pour plus de justice sociale. D’aucuns nous disaient pourtant aux débuts du mouvement que ce n’était qu’un ramassis de fachos.
        Oui, il présente les défauts que vous dites, s’agissant de l’organisation, quoiqu’une de leurs revendications, le RIC, était très cohérente avec leur mode d’action sans chefs.
        Mais il y tout de même eu des tentatives, cette assemblée des assemblées de Commercy puis celle de St Nazaire, dont les programmes étaient authentiquement de gauche. Pourquoi les syndicats et la gauche de gouvernement ne se sont-ils pas saisis de cette opportunité pour créer un rapport de force avec le gouvernement à ce moment là, en reprenant à leur compte les revendications des Gilets jaunes ou tout au moins un certain nombre d’entre elles, pour exiger tout de suite un changement de politique ? L’explication c’est que syndicats et politiques n’ont pas le même sentiment d’urgence que celui des Gilets jaunes, ils sont donc restés dans une attitude attentiste. Sans même évoquer les petits calculs électoraux.

      3. Pierre-Yves Dambrine
        J’aime beaucoup notre échange parce que nous sommes tous les deux des « Hommes de bonne volonté » qui malgré l’ambiance générale voudraient bien que les choses n’aillent pas si mal et contribuent avec leurs petits moyens…

        Les partis et syndicats se sont trouvés désemparés. Au début j’étais dans ceux qui parlaient de Jacquerie.
        Après les partis et syndicats ont commencé à les soutenir, mais restaient en dehors, de la volonté de qui, je ne sais pas vraiment, sans doute des deux parties, chacun voulant garder son identité, sa particularité.

        Par exemple dans l’Huma ont a pu lire une longue série de unes et contenus soutenant les GJ, essayant d’analyser leur révolte.

        Mais les GJ sont restés à l’écart, refusant ce qu’ils analysaient comme une volonté de récupération.

        Parallèlement nous avions les forces de l’ordre, sur ordre de Macron réprimer violemment, interdisant de fait à tous de manifester, au risque de se voir éborgné, mutiler. Qui maintenant ose manifester ?

        et tout ça commença à dégénérer avec l’arrivée des Black bloc qui finalement arrangeaient bien le pouvoir : ils les laissèrent s’incruster et après il était facile d’accuser les GJ de tous les maux de la terre, et de les déconsidérer. Ce qui n’est pas arriver, la population les soutenant en majorité, mais les GJ eux-mêmes ont commencé à se décomposer. Épuisés ? découragés ? ou du manque d’organisation interne, ne sachant pas non plus faire leur service d’ordre.

        Que deviennent-ils maintenant en majorité ? ils sont rentrés chez eux, et n’ont, je crois, adhérés à aucune organisation politique : le bilan est assez nul finalement. Regrets.

      4. @PYD
        «  Un soutien de la gauche et des syndicats plus franc et massif aurait</b… »

        Oui, mais, comme cela ne venait ni d’elle ni d’eux…

  10. Pour mémoire : le fascisme a été inventé par Mussolini de tradition Social révolutionnaire depuis son père, et qu’il a continué lui-même durant de nombreuses années, dans des partis et des syndicats.
    Puis il a inventé le fascisme parce qu’il voulait le pouvoir, et qu’il a découvert cette manière.
    Ne pas confondre avec le Nazisme, bien que celui-ci soit l’abrégé de « National Socialisme ».

  11. Waouh. C’est inquiétant en effet ! Il faudrait qu’ils comprennent que c’est pas du tout dans leur intérêt (ni dans ceux des autres habitants de la planète). Plutôt que d’investir dans le PSG ou dans Leeds United, il serait plus judicieux et urgent pour le Qatar d’investir davantage d’argent dans la transition écologique. Etre riche à court terme ne permet pas forcément de survire à long terme. Dans quelques années il sera probablement impossible de vivre au Qatar. J’espère pour eux et pour tout le monde d’ailleurs qu’ils vont le comprendre rapidement…

    1. Pensez-vous, en France on commence à climatiser les stades ouverts.
      Ça fait venir le client et pour certains grands entreprises dépenser de l’énergie leur fait faire du profit on dirait presque, ça devient glauque.
      Non, on a rien compris et à part si ce qui ont compris ils prennent le pouvoir on arrivera à rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.