9 réflexions sur « Bourses européennes : à nouveau la déprime »

  1. Bonjour,
    Les routes de la soie, ce n’est pas aller-retour. C’est devenu la route des épices très corsées que l’on ne consomme plus. Alors que font les diplomates ?

  2. Mon pays la France ne produit plus mais commercialise ses médicaments par exemple. Les laboratoires français sont à l’agonie.
    Nombre d’entreprises françaises ony dû être delocalisees pour cause de coûts salariaux trop élevés ou autres cas inconnus.
    @bientôt

  3. Mais Monsieur, c’est normal que ce soit la déprime pour la bourse européenne, c’est l’anniversaire du blog de PJ !!!

    Je vous souhaite joyeux anniversaire chèr blog aussi simple et engagé qu’incontournable.
    Yahouu

  4. Ce covid-19 c’est une divine surprise. Ce sera la faute à personne, le krach en cours. Ni les banques centrales, ni les financiers, ni les industriels, ni nos dirigeants soigneusement choisis par nous, et surtout pas Trump. Ce sera la faute au virus.

  5. Tout n’est pas perdu pour les investisseurs ( ou spéculateur suivant le mot que l’on préfère). Même quand les marchés se casse la gueule il est possible de faire pas mal d’argent.
    Ceux qui on vu le coup venir, c’est à dire voir les conséquences économiques et financières qui allaient découler de l’épidémie du Covid-19, ont pu  »shorter » le marché en temps et en heure.
    Exemple d’outils: les ETF à effet de levier  »short » .

    Quelques titres dont vous pouvez allez vérifier l’évolution des cours en allant sur le site Yahoo Finance. Inscrivez le symbole des codes boursiers ci-dessous dans l’onglet  »Get a cote »

    DRIP, ERY, TZA, FAZ
    SOXS, SPXS

    Ceux qui ont shorté le pétrole à partir début janvier sont en train de sourire!

  6. Après avoir écouté une conférence d’un monsieur Mignerot je sais désormais que de toute façon les investisseurs investiront sur le dernier souffle d’oxygène de leurs esclaves ( en faite c’est plus une resouvenance qu’un apprentissage) et que c’est pas juste du capitalisme qu’il faut sortir,
    mais de « la prédation non Justement redistributive sans prise en compte des limites matériels »

    (Bon C’est A PEU PRÈS la même chose Hein il faudrait pas non plus faire des Guiliguilis aux pieds des pattes de sauterelles.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.