6 réflexions sur « 1961 (II) C’est fou ce que nous sommes joyeux quand nous ne sommes pas malades ! »

  1. Nous, les ‘vieux adultes’, nés durant la dernière guerre mondiale, – soumis actuellement à la menace existentielle immédiate de cette saloperie de virus -, nous tombons facilement dans la nostalgie de nos années de ‘jeunes adultes’ où nous étions heureux dans une période relativement heureuse ; en plus de ce que nous propose Paul Jorion, personnellement j’évoquerais : ‘The Supremes’, ‘Aphodites’Childs’, ‘Wallace Collection’ et pour ce qui fut le top en matière de slow : ‘The Moody Blues’, ‘Procol Harum’ ainsi qu’un succès en langue allemande, ‘warum’ de Camilo Felgen
    https://www.youtube.com/watch?v=Aax5EDQMOq4
    https://www.youtube.com/watch?v=2DWN5GwCiDM
    https://www.youtube.com/watch?v=valL7JWjVB4&list=RDvalL7JWjVB4&start_radio=1&t=98
    https://www.youtube.com/watch?v=YQyxCL1uMlU
    https://www.youtube.com/watch?v=C0gzIUn14sg&list=RDC0gzIUn14sg&start_radio=1&t=33

Les commentaires sont fermés.