13 réflexions sur « Emmanuel Macron se réinvente, par Chantal Montellier »

  1. Moi qui n’ai jamais gagné à aucun jeu, ça va peut-être changer aujourd’hui…
    1- œil gauche
    2- œil droit
    3- pommeau de canne
    4- jarretière gauche
    5- jarretière droite
    6- languette chaussure gauche
    7- languette chaussure droite

  2. Ah c’est encore à peu près gentil, vu que le « monde d’après » risque peut-être bien d’être comme « le monde d’avant », mais en pire… 😐

  3. Maintenant venue l’heure du « gros mot » du jour…? Mot absent constant des commentaires , sinon de la majorité des billets.
    Mot à réintroduire dans toutes les conversations…
    Et si « on » ( = chacun de nous et/ou les convaincus de la faisabilité du procédé…) réinventait les syndicats , … de l’intérieur ..??
    Une conversation avec Gérard M. …?
    Du concret , pas du rêve.
     »  » Ab initio ..!  » « 

    1. Etymologie de syndicat : « syn » « diké » : Ensemble Justice.

      Parti de la Justice ? (Euh, y’a pas un truc à moitié comme ça en Turquie ? en Pologne ? Mmm)

      1. Rien de politique , sauf la désignation/reconnaissance , parmi les (futurs) membres , de relais identifiés à l’intérieur des partis.
        Sortir absolument de la définition « classique » [[ ex : https://www.vie-publique.fr/fiches/24062-quest-ce-quun-syndicat-et-comment-sorganise-t-il ………… =  » Un syndicat est une association de personnes dont l’objectif est la défense d’ intérêts professionnels communs. Les syndicats ou associations professionnels regroupent des personnes exerçant la même profession, des métiers similaires ou connexes et ils ont pour objet exclusif l’étude et la défense des droits, ainsi que des intérêts matériels et moraux, collectifs et individuels des personnes visées par leurs statuts . Ils ont la capacité d’ester en justice afin d’assurer la défense de ces intérêts… ]] totalement anesthésiante sur les thèmes de survie de l’espèce.
        Faire intervenir en lieu et place des concepts égoïstes ( soulignés juste avant en « grasses » ) la notion d’ « intérêt général de survie humaine »..?

  4. Inviter MORDILLAT , Gérard de son prénom…? Proche « des gens » , ça c’est sûr… Après François , prendre le risque d’un revers d’encensoir..!
    …  »  » Sur l’évolution du travail lui-même, je me garderai bien de faire une réponse péremptoire. Les formes contemporaines du travail sont très complexes à analyser. Et plus encore les formes futures. Je crois qu’il faut relire très sérieusement Le Droit à la paresse de Paul Lafargue. Lafargue disait : « Grâce à la mécanisation, les ouvriers vont être débarrassés des tâches asservissantes qui étaient les leurs. Que vont-ils faire du temps qui leur est rendu ? ». La question se pose aujourd’hui dans les mêmes termes avec la robotisation, l’informatisation. Que va-t-on faire du temps libéré par les avancées techniques ? Lafargue faisait bien sûr une réponse humaniste : ce temps sera consacré à la culture, au savoir, à la science, etc. Aujourd’hui, on peut se demander si la « sortie » du travail ne nous conduira pas, au contraire, vers une société avec des sous-citoyens, pour ne pas dire des sous-hommes.… L’immense chantier des dix années qui sont devant nous, c’est de redéfinir ce que l’on nomme « travail » et son corollaire le salaire. Je prépare avec Bertrand Rothé, une série documentaire pour Arte sur l’économie Salaire, prix, profit (comme le petit livre de Marx), dont le premier épisode traitera justement du travail. Ce sera diffusé en 2018…  »  »  » …?

    dans : https://medium.com/@linteretgeneral/g%C3%A9rard-mordillat-%C3%A9crire-sur-le-monde-du-travail-est-consid%C3%A9r%C3%A9-comme-vulgaire-3f48693f5348

  5. Aristocratie politique , de droite ou de gauche , même combat :
    «  se servir plutôt que servir « .
    L’avenir dira , le plan de relance n’a pas encore donné de fruits.
    Qui se relèvera , qui s’écrasera ?
    Comme dirait Louis16 : «  pour ma part , le peuple a tranché … ».
    Pour le « coup «  et le bien de tous , mieux vaudrait que ce président réussisse quand même sa réinvention .

Les commentaires sont fermés.