11 réflexions sur « Olivia de Havilland (1916-2020) »

      1. « Errol était un enfant intenable ; comme Huckleberry Finn, il remuait toujours dans sa tête des projets d’évasion »
        Pour les parents inquiets.

  1. Je suis profondément triste de prévoir qu’il ne pourra y avoir aucun film pour marquer ma disparition sur le blog de Paul Jorion , le moment venu .

      1. Il faudrait que ce soit une super production , et même si je prends Luc Dardenne comme réalisateur, jamais je n’arriverai à réunir les fonds nécessaires via un crow funding .

        Merci de la proposition cependant. Pour faire plus simple, et si j’ai le temps de prévenir, on pourrait mettre ça :

  2. Les temps modernes encore plus « moderne ». Plus moderne, tu dézingues Hynkell. Edgar Hoover aidant -décidément, une riche tradition de barjos chez uncle Sam, « ce triste pays »- tu repasses devant la statue de la liberté et tu t’installes à Vevey.

Les commentaires sont fermés.