Covid-19 : Patrick Bouet, président de l’Ordre des médecins : « La deuxième vague arrive plus vite que nous le redoutions »

Dans le Journal du Dimanche :

Patrick Bouet, président de l’Ordre des médecins :
La deuxième vague arrive plus vite que nous le redoutions. Cela suscite à la fois de l’inquiétude et de l’impatience. Mercredi, Olivier Véran a choisi un langage de vérité mais il n’est pas encore allé assez loin. Il n’a pas dit que, si rien ne change, dans trois à quatre semaines, la France va devoir affronter, pendant plusieurs longs mois d’automne et d’hiver, une épidémie généralisée sur tout son territoire, sans base arrière dans laquelle puiser des renforts humains, avec un système de santé incapable de répondre à toutes les sollicitations.

Partager :

44 réflexions sur « Covid-19 : Patrick Bouet, président de l’Ordre des médecins : « La deuxième vague arrive plus vite que nous le redoutions » »

  1. L’avantage de la mise en garde du Dr Patrick Bouet, médecin généraliste compétent et bien informé, est que ce dernier n’a pas d’ambition ni de poste politique à préserver. Ce qui lui permet d’exprimer un avis de simple bon sens.

    8
    1. C’est vrai que le Conseil National de l’ordre des Médecins n’a aucune ambition et que son président, avec des indemnités journalières de 480 euros quatre jours et demi par semaine, fait un travail remarquable ne donnant lieu à aucune polémique

      1
  2. Gouvernement de la pensée magique !

    Pour qu’un enfant ne contamine pas un adulte, il suffit de le dire.
    Pour qu’une personne vulnérable ne le soit plus, là aussi, il suffit de le dire.
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/allegement-du-protocole-sanitaire-a-l-ecole-on-est-dans-un-exemple-parfait-de-pensee-magique-de-la-part-du-gouvernement-denonce-un-medecin-generaliste_4113467.amp?__twitter_impression=true

    Simple non ? Un peu comme le nuage de Tchernobyl, il suffit de dire qu’il s’arrête au frontière, et hop, il ne passe pas !
    Les affichettes Buzyn étaient dans le même style. On a vu le résultat en mars.

    Pour ceux qui ne sont pas abonné au JDD :
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/confinement/covid-19-des-medecins-reclament-des-mesures-drastiques-a-mettre-en-place-des-ce-week-end_4120109.html

    1
    1. « Appliquées dès ce weekend et maintenues pendant 2 à 3 semaines, ces mesures pourraient ramener le niveau de l’épidémie à celui que nous avons connu en juin dernier » Yes et
      «  » » » » » »permettraient de passer « des vacances de la Toussaint sereines » » » » » » » One again!?

      La carotte à l’âne? Discours infantilisant.

      Apprendre à vivre avec le virus n’est pas synonyme « du jeu de yoyo », il me semble nécessaire, pour le moment, de vivre à « mi-temps » pour lisser le niveau de diffusion sans mourir de faim et de solitude, en appliquant strictement les gestes barrières.

      1
      1. Si vous voulez vous protéger dans une situation à risque (transports en commun par exemple), mettez un masque FFP2 au minimum ou gardez vos distances. Les autres masques ne protègent pas vraiment, ni les autres ni soi-même, il suffit de voir les chiffres de la 2ème vague.

    2. Allons bon vous aimez vous faire peur vous , ça se terminera comme toute les pandémies , le virus va se diluer dans la grippe douce puis muter progressivement , j’ai cru l’avoir la semaine dernière et fait le test dans un ce ce ces barnums mis en place par le gouvernement , en fait c’était une grippe saisonnière , soignée et guérie en 3 jours avec de simples verres de rhum

      12
      1. Nous sommes ravis pour vous que vous ayez eu la grippe la semaine dernière alors que vous craigniez avoir attrapé la Covid-19. Ce qui nous inquiète davantage c’est que vous avez l’air de croire que cela vous protège contre le fait de l’attraper le semaine prochaine.

        7
      2. Seb, je vous rassure, attraper la grippe ne vous empêchera pas d’attraper la Covid-19 comme l’a dit Paul, mais aussi, bonne nouvelle pour vous, ne vous empêchera pas non plus de continuer à dire des conneries … vous venez de nous en donner la preuve.

        3
      3. Je ne vois même pas pourquoi vous avez cru bon de vous faire tester, en encombrant inutilement les labos au détriment de ceux qui le méritaient vraiment, alors que vous auriez pu tout de suite tenter deux verres de rhum .

        1
      4. Vous vous ne savez pas comment fonctionnent l’immunité , et puis on ne mange pas des fraises en hivers à moins de les cultiver sous serre , mais au fait comment croyez vous que la grippe espagnole a disparu ?

        1
      5. exac juan , mais ici certains s’amusent à faire flipper les gens et les entrainer dans la parano , pourquoi j’en sais strictement rien ?

      6. Ah ben, j’attends avec impatience vos cours sur l’immunité. On s’inscrit où ? Si vous pouviez nous donner un aperçu en ligne, on aime rigoler sur le blog.

        6
      1. Définition ci-dessous du Larousse

        Présomption : jugement fondé non sur des preuves, mais sur des indices , des apparences , sur ce qui est probable sans être certain .

      2. « Je ne me projette pas à dans deux mois pour faire des plans sur la comète », a déclaré le ministre. « Je me projette au jour le jour avec mes batteries de chiffres (…) »
        Ça c’est du jonglage ! Gestion, nullement, jonglage, sûrement ! Ça va plaire à Juannessy !

        Sinon, le 27 juillet dernier, il y a … deux mois…, quand presque tout le monde disait « il n’y aura pas de deuxième vague, de toute façon il n’y a pas d’hospitalisation, de réa, de mort ». Moi je disais « on aura 3 semaines après la rentrée trop de cas pour que les hôpitaux tiennent la cadence. Il faudra re-confiner, certaines régions ou la totalité, avec peut-être des restrictions moins importantes vu que les masques… » https://www.pauljorion.com/blog/2020/07/27/covid-19-48-ou-72-heures/#comment-813263

        Petit mea-culpa d’abord, je me suis trompé d’une semaine. Et je n’avais pas vu que, en novlangue, le mot « reconfinement » n’existait pas. On dit juste « plus de bar / restaurant ouvert en Guadeloupe et à Aix/Marseille et restrictions horaires sur les autres métropoles » ainsi que « interdiction d’assemblée de plus de 30 personnes » et « masqués jours et nuits y compris en lieu ouvert ». C’est juste un peu plus long à dire, et nettement moins efficace qu’un vrai confinement. Qui arrivera avant Noël, ne vous inquiétez pas.
        https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-des-transferts-de-patients-de-lyon-et-marseille-vers-l-ile-de-france/

        Je vais peut-être envoyer ma candidature à Macron. Pas sûr d’être pris, je ne suis pas médecin…

        1
      3. Pour les pressés qui ne liraient que le titre du lien « l’internaute .com » proposé par François M à 18h15 …

        le réel contenu : …  » Le gouvernement prévoit de mettre en place des transferts de patients de Lyon et Marseille vers l’Île-de-F  » …

        Gestion prévisionnelle donc.

      4. On déménage les patients de Marseille et Lyon à Paris, pour pouvoir par la suite déplacer ceux-là à Rennes et Lille, qui eux-mêmes iront à Strasbourg et Metz, ces derniers étant alors envoyés à Bordeaux et Nantes. Tour de France version LREM.

        Pour les bordelais et les nantais, désolé, il n’y a plus de place. Peut-être Toulouse ou Rouen, et encore. A ce moment-là, Véran, qui gère au jour le jour, va dire : « on confine tout le monde », oubliant qu’entre le confinement et la fin de l’embouteillage aux urgences, il se passe pas mal de temps… c’est le soucis dans les jongleries « au jour le jour »

        Eh oui, le confinement sera général ou quasi, puisque l’ensemble des hôpitaux français sera saturé.

        Joyeux Noël à tous !

    1. Ça me rappelle Blanquer qui, mercredi 11 mars, affirmait que jamais les écoles ne fermeront… et qui a été contredit le lendemain par Macron, qui les a fermé illico pour deux mois !

      Ils ont fait l’école du cirque option clown au gouvernement ?

      1
      1. @Juannessy,

        Alors ils ne sont pas très doués au lancer de balles. Apprentissage à refaire !
        https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/09/27/nous-avons-besoin-de-renfort-notamment-dans-les-ehpad-alerte-olivier-veran_6053797_3244.html

        « Il y a plusieurs centaines de milliers d’infirmières diplômées qui n’exerçaient plus dans notre pays parce que le métier n’était pas assez attractif. Le Ségur de la santé, c’est une augmentation de l’attractivité, une augmentation de la reconnaissance sociale et financière  »
        Visiblement, ça ne suffit pas. Lancé de balles raté ! Il faut dire qu’après leur avoir envoyé la police à chaque manifestation l’année dernière, certain.e.s ont été échaudé.e.s … et que 183 € ne semble pas suffisant après des années et des années de retard.

        « En six mois, nous avons acheté tous les respirateurs, nous avons fait un stock stratégique d’État de tous les médicaments indispensables pour pouvoir prendre en charge en réanimation les malades », a-t-il fait valoir. « Nous sommes capables de soigner jusqu’à 29 000 malades en réanimation et 12 000 si c’était nécessaire à jour donné ».
        Compteur maxi (cumul de réanimations pour la 2nde vague) : 29.000.
        Compteur maxi (nombre sur une journée) : 12.000. Une fois le compteur atteint, on les laisse dans le couloir attendre qu’une place se libère.
        Compteur maxi (personnel disponible sur une journée) : ???

        Infirmier en réa, c’est une formation supplémentaire. Combien de formés depuis mars ? Combien qui ont démissionné de ces services ?
        A combien est monté le nombre de personnes en réa en avril, alors que le système était submergé et le personnel épuisé en heures supplémentaires ? 7.000.
        Mais on peut maintenant, avec le même nombre en personnel, passer à 12.000 ? Réponse de jongleur : « On a le matos, alors oui c’est possible. On s’en fout des gens ! Depuis 3 ans qu’on est au pouvoir, vous ne l’avez pas vu qu’on s’en foutait des gens ? »

        « Ce que nous devons faire c’est empêcher les gens d’aller en réanimation, il est là l’enjeu ! »
        « Et d’ailleurs », pourrait-il rajouter, « c’est pour cela qu’on a obligé tous les vulnérables d’hier à aller travailler, en modifiant en catimini un week-end le décret qui les protégeait. Car nous, on sait jongler avec la connerie ! »

        Juannessy, tu ne confondrais pas « jonglerie » avec « hypocrisie criminelle » ?

        2
      2. et « boni-menteurs ».
        Une polémique apparaît sur l’idée de confiner la première quinzaine de décembre pour s’embrasser à bouche que veux-tu au moment de mettre le petit jésus dans la crèche.
        Ici en Isère nous avons regardé passer les touristes dans nos régions sans aucune restriction. Maintenant nous sommes quasiment confinés (jauge de 30 personnes). Et sauver les vacances de Toussaint et de Fin d’année parait bien la ligne politique.

        1
      3. Jongler , ça veut dire jouer avec plus de balles qu’on ne peut en tenir en statique .

        Le vice ou la vertu sont le fait de la nature de ce qui se passe quand on rate son coup .

      4. Vision étriquée
        – Quand on se prépare à attraper la balle et qu’on encourage celui qui s’exerce aussi c’est la vertu. Et même la manière de tenir.

      5. @Seb :

        ça par contre , c’est pertinent . Il faut deux ans pour former sérieusement un infirmier , au minimum un an si on perfectionne un ou une aide soignant(e) déjà confirmé ((e) et familièr()e des blocs opératoires ( cas familial d’une de mes jeunes belles soeurs ).

        1
  3. On est sur cette trajectoire depuis mi-juillet. Les rapports de Santé publique France sont disponibles depuis ici. Le R effectif est remonté au-dessus de 1 depuis début juillet, et s’est stabilisé autour de 1,4 depuis mi-juillet. Certes il semble que ce soit 2 fois moins qu’en février dernier, mais une exponentielle ça va quand même finir par s’emballer.

    Aujourd’hui le thermomètre est cassé parce que les tests PCR sont saturés, mais je vois pas comment on pourra échapper à un reconfinement dans les semaines qui viennent.

    1. Ce qu’on va faire c’est rester dans notre lit , attendre que le frigo se remplisse tout seul par magie et que les saucisses poussent sur les arbres , il doit bien y avoir des gens qui vont travailler pour nous à l’oeil quelque part non ?

      1
      1. Oui, il y a des gens qui marnent, pas besoin d’aller jusqu’au 4 coins du monde, ici, un bon paquet d’employés et d’ouvriers, l’active comme on dit, marnent comme des forçats, en peinant à joindre les deux bouts, pendant que des rentiers, des capitalistes, et aussi des retraités s’occupent comme ils disent.

        Et je sais à peu près de quoi je parle.

        1
      2. @CloClo 20h43

        Et j’ai même entendu parler de préparation en douce (par « cliquets » législatifs et administratifs mineurs en chaîne) de réquisitions ciblées selon le critère d’ « intérêt » supérieur de la nation… ?
        On peut même craindre les applaudissements du citoyen  » λ  » privé deux ou trois jours de « supermarché » et consorts..

  4. Article JDD pas lisible en entier . Bon , du côté de France Info :
    Extrait

    1.. « Mercredi, [le ministre de la Santé] Olivier Véran a choisi un langage de vérité mais il n’est pas encore allé assez loin. Il n’a pas dit que, si rien ne change, dans trois à quatre semaines, la France va devoir affronter, pendant plusieurs longs mois d’automne et d’hiver, une épidémie généralisée sur tout son territoire », a-t-il ajouté.

    2 « Il a ainsi mis en cause la « technostructure du ministère de la Santé ». Selon lui, il est « urgent de créer un ‘comité de pratique’, une sorte de pendant au conseil scientifique centré sur l’organisation, la logistique, le concret, et de le doter d’une déclinaison au niveau de chaque département ». « Faute de quoi, c’est le Samu, et donc l’hôpital, qui devra à nouveau tout gérer, avec à la clé le même embouteillage qu’au printemps au 15 », estime-t-il.« 

    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-la-france-doit-s-attendre-a-une-epreuve-si-rien-ne-change-previent-le-president-de-l-ordre-des-medecins_4120007.html
    ………………………………….

    Problème : on ne gagne pas une guerre en se fiant à la seule perception des fantassins.
    Il faut un mix , entre vues d’en haut ( épidémiologie, experts, etc.. ) , et vues d’en bas pour la compréhension du terrain.
    Malheureusement , Le haut ayant la culture du secret , difficile de dire qui a juste , confineurs ou déconfineurs, rassurants ou alarmistes.
    Ne serait que la connaissance de l’origine des clusters à la semaine …
    Extrait :
    « Cependant, aucune liste exhaustive des localisations précises des clusters n’est publique actuellement en France et les informations sur les clusters signalés dans les entreprises – particulièrement représentées – sont sporadiques »

    https://www.liberation.fr/checknews/2020/08/12/covid-19-pourquoi-ne-sait-on-pas-precisement-ou-sont-situes-les-nouveaux-clusters_1796469
    ………………………………..

    « Cluster ! , vous avez dit cluster ? comme c’est cluster ! »

    https://www.doctissimo.fr/sante/deconfinement/covid19-nombre-cas-france-clusters-contamination-ecoles-fermees

  5. Bonsoir,
    Réaction (tardive) au document de départ:
    Il est plus raisonnablement plus facile de s’adapter à la situation épidémique actuelle avec un système hospitalier en surcapacité plutôt qu’avec un en sous-capacité.
    Merci bien à l’équipe de hauts-fonctionnaires néo-libéraux, aux manettes depuis des années et des années, de nous avoir permis de mieux le comprendre, grâce à leur politique systématique d’optimisation de la gestion des hôpitaux…
    PS: dès fois, j’ai la curieuse impression que l’équipe au pouvoir cherche, dans la situation actuelle, à démontrer qu’on peut passer l’épidémie sans avoir à revenir sur la casse de l’hôpital public… Ai-je la berlue?

    2
  6. « On note aussi que, statistiquement, le taux d’aérosol respiratoire croît avec l’âge du sujet « 
    Entre autre détails intéressant de l’article Wikipedia.

  7. à Georges Lagarde : merci pour le lien vers l’article qui est bien intéressant.

    En revanche il y a un truc qui ne va pas dans la vidéo : elle commence par dire que les deux personnes se tiennent à environ 1 m (« about a meter apart ») l’une de l’autre, mais un simple double décimètre (et ma propre tête pour étalon) montre à l’évidence qu’elles ne sont qu’à 50 cm l’une de l’autre.

    La vidéo semble montrer chacun respirer l’air sorti de la bouche de l’autre (*), alors ma remarque est certes un pinaillage de plus, mais à 1 m ça invaliderait une de nos « mesures barrière » (**), tandis qu’à 50 cm ça la confirme plutôt. Un document universitaire dont le premier mot est faux, ça fait un peu bizarre.

    (*) il y a un jeu esquimau très amusant basé là-dessus, à la fin ils rigolent beaucoup
    (**) il est amusant de voir que, 9 mois après le début de l’épidémie, elle varie encore beaucoup selon les pays : 6 pieds, 1m50, 2m, alors que s’agissant d’un phénomène qui doit plutôt varier selon le carré ou le cube de la distance, donc énormément, si la mesure était significative, on pourrait s’attendre à un peu plus de netteté…
    Le fait que la distance, le masque, les mains, limiter les sorties, le télétravail, … ne soient que des atténuateurs collectifs du Rx et valent surtout en masse, ne devrait pas empêcher de parler de chacun en raison…

  8. La deuxième vague, c’est une chose .
    La troisième ne sera pas de même nature.
    Au nom de l’urgence , le gouvernement actuel engage l’avenir à long terme des français , sans aucune concertation .
    Çà sent la révolte et son pendant , une politique ultra sécuritaire.

    Extraits:
    « L’ancien technicien métallurgiste a également réagi au plan de relance, critiquant la généralisation des exonérations de cotisations patronales : « Les cotisations sociales sont essentielles. Ça fait fonctionner la sécurité sociale. Dans quelques mois, on va nous dire qu’il n’y a plus d’argent pour la santé, pour les retraites, pour le chômage », a-t-il fustigé.

    « Le secrétaire général de la CGT a, par ailleurs, réagi au nouveau schéma de maintien de l’ordre, publié par le ministère de l’Intérieur. Le texte prévoit notamment qu’en cas de sommation lors d’une manifestation, les journalistes devront quitter les lieux. « 

    https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/retraite/philippe-martinez-la-consultation-ce-n-est-pas-un-coup-de-fil-un-quart-d-heure-avant-de-prendre-la-mesure_4120177.html

    1
  9. Merci pour cette référence où l’on trouve en effet mille détails passionnants et actuels sur les modes de contagion du SARS-Cov-2. Les conclusions à en tirer quant à l’efficacité des protections encouragent toutefois au scepticisme sur les possibilitéé de faire autre chose que ralentir la progression de l’épidémie.

    1. C’est bien aussi mon avis . Mais j’avais parlé d’amortisseurs là où vous parlez de ralentisseurs .

      Il reste encore à tester des freins , des air-bags , des ceintures pour se donner une chance de garder la bagnole sur la route , sans avoir besoin d’avoir recours au SAMU et aux pompes funèbres .

      Peut être arrêter d’accélérer aussi .

Les commentaires sont fermés.