Université catholique de Lille, ETHICS, Cycle de 6 visioconférences : L’Après-Covid 19 – 2. L’économie, aujourd’hui 30 septembre 2020 à 16h00

Deuxième visioconférence.

L’économie. Nous ignorons quelle sera la durée de la crise. Provoquera-t-elle un effondrement généralisé ? En raison de leur impréparation, les nations ont réagi de manière désordonnée, mettant en danger et leur population et leur économie. Certaines changèrent même de stratégie en chemin. Celles qui auront fait le bon choix se retrouveront au sommet. Les perdantes risquent de tomber bien bas.

Aujourd’hui mercredi 30 septembre de 16h00 à 17h30. Trente minutes de dialogue avec la salle (virtuelle). C’est gratuit.

Vous pouvez vous inscrire ici.

[Chuchoté] : Si vous arrivez à la dernière minute : voici le lien.

Au 30 septembre, la première séance du cycle, 1. La pandémie, a été vue en direct et sur YouTube, 2.058 fois.

Partager :

12 réflexions sur « Université catholique de Lille, ETHICS, Cycle de 6 visioconférences : L’Après-Covid 19 – 2. L’économie, aujourd’hui 30 septembre 2020 à 16h00 »

      1. @bonsoir Paul Jorion,
        Je ne souhaite pas participer à cette visioconférence qui me fera dépenser plus d’argent.
        Je ne veux pas de cet instrument de guerre.
        Bien cordialement

      2. @re bonsoir Paul Jorion,
        Il m’est impossible de faire un prévisionnel des futures dépenses liées à la visioconférence proposée. Je comprends que ce système est utile à une entreprise pour éviter les frais de déplacement des collaborateurs. Petite confidence : terminé les élections pour les élus.
        Bonne fin de soirée

    1. Pour « allécher » le futur lecteur…. :
      …  » Jérémy Désir-Weber détaille les limites des contrôles mis en place sur le trading haute fréquence.
      Il faut vingt pages de descriptions à un enquêteur de l’AMF, « le gendarme de la bourse », pour décrire 20 millisecondes d’échanges et son tableur Excel est limité à un million de lignes alors qu’il doit gérer un milliard et demi d’ordres .
      Le droit suisse limite les amendes pour blanchiment à 5 millions de francs suisses.
      « Les autorités délèguent aux banques le pouvoir de se contrôler toutes seules. » Lors de son intégration chez HSBC, il est surtout invité « à surveiller toute attitude suspecte d’un potentiel lanceur d’alerte ! »
       » …

      3
  1. Effondrement généralisé ?
    Comme toujours en cas de chaos annoncé , ceux qui sont en bas de l’échelle assument les premiers.
    Tout dépendra de la réponse de la nation , à savoir où iront les milliards du plan de « relance. »
    Pour l’instant , on nous dit que le déficit de la sécu se creuse , tandis que les économistes attérés sont de plus attérés par le montant des aides aux entreprises ( prévus d’ailleurs pour durer plus longtemps que la crise )

    https://www.la-croix.com/Debats/Le-plan-relance-favorise-trop-entreprises-2020-09-03-1201112111

    Extraits :
    « Pendant les deux mois du confinement, 1 270 000 personnes ont sollicité l’aide du Secours populaire dans ses permanences d’accueil. Parmi ces demandeurs, 45% étaient jusque-là inconnus de l’association, indique ce baromètre réalisé avec Ipsos. »
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/confinement/coronavirus-le-secours-populaire-alerte-sur-l-explosion-du-nombre-de-nouveaux-precaires_4123171.html

  2. bonsoir nous venons d’écouter le podcast de la 1ère conférence faute d’avoir pu nous connecter aujourd’hui
    je ne suis pas du tout d’accueil avec l’idée de l’absence de responsabilité collective des français. je pense qu’il s’agit plutôt d’une situation d’irresponsabilité personnelle dans un pays où chacun considère que les soins sont gratuits et qu’il y a des congés maladie… quand vous ne pouvez pas vous permettre d’être malade vous faites attention !

Les commentaires sont fermés.