5 réflexions sur « Si vous êtes citoyens US : « Votez ! » »

  1. y’en a qui se lâchent, même un sénateur républicain, en l’occurrence Sen. Ben Sasse (Nebraska)
    ok, ce n’est pas vraiment nouveau de sa part, c’est un never-trumper de la première heure, du genre fanatique à faire passer Ted Cruz pour un rad-soc, mais le ton vaut le détour
    https://www.rev.com/blog/transcripts/ben-sasse-phone-call-transcript-criticizing-donald-trump
    “What the heck were any of us thinking that selling a TV-obsessed, narcissistic individual to the American people was a good idea?”

  2. Un peu moins le choix de type « peste contre choléra » qu’entre trump et clinton, mais sans plus. On aurait un choix de cet ordre en france, je me ferais un plaisir de rester au lit ou d’aller à la pêche. Avis aux castors en herbe.

  3. Trump, lors d’un discours de campagne en Géorgie hier vendredi 16 octobre au soir (1)

    [début de citation]
    « Je vais apporter de l’optimisme, des opportunités et de l’espoir, et c’est ce que nous faisons, et c’est pourquoi nous avons ce genre d’esprit, et je déteste le dire parce que je ne veux pas insulter la Géorgie, mais c’est comme ça dans tout notre pays »

    « Je ne devrais pas plaisanter parce que vous savez quoi ? Se présenter contre le pire candidat de l’histoire de la politique présidentielle me met sous pression. Pouvez-vous imaginer si je perds ? Toute ma vie, qu’est-ce que je vais faire ? Je vais dire : « J’ai perdu contre le pire candidat de l’histoire de la politique ». Je ne vais pas me sentir bien ».

    « Je vais peut-être devoir quitter le pays ? Je ne sais pas. »
    [fin de citation]

    « Quitter le pays » en cas de défaite ? Donald Trump est-il lecteur du blog de Paul Jorion 🙂 ?

    (1) https://thehill.com/homenews/campaign/521513-trump-on-if-biden-wins-maybe-ill-have-to-leave-the-country

  4. Bonjour,

    j’aimerai être aussi optimiste que cela, et j’espère que dans les faits cela sera contredit, mais qu’en est-il d’une part importante des votants potentiels qui se verront refuser le droit justement de voter ? Etant des cas déjà rapportés lors des précédentes élections de membres des dites « minorités » (qui sont Majorité du coup) qui ont reçu une fin de non recevoir devant les urnes, les tracasseries administratives ayant été high level pour les empêcher de favoriser la candidate Clinton.

    je crains que cela ne se reproduise et que du coup les grands électeurs ne fassent à nouveau fi de la majorité qui avait déjà portée Clinton en tête. C’est d’ailleurs sans doute encore au niveau des grands électeurs que tout se jouera, qu’en sera-t-il de la tendance REP/DEM à leur étage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.