Vidéo – États-Unis : Le point sur le putsch

Le vote sénatorial en Géorgie / La proclamation de l’élection présidentielle / La tentative d’insurrection

Les émeutiers ont envahi le Capitole

22h40 : Les Démocrates ont reconquis le Sénat (la démocratie américaine a perdu son Assemblée Nationale)

Le moment est-il venu (avec Mike Pence et Mitch McConnell maintenant dans le camp anti-putschiste) d’invoquer le 25e amendement pour une destitution immédiate de Trump ?

Partager :

106 réflexions sur « Vidéo – États-Unis : Le point sur le putsch »

    1. Incroyable mec TOUT SEUL face aux débiles ULTRA-DANGEREUX… symboliquement un homme « de couleur » fait face…
      … et miraculeusement reste en vie… UN HEROS

  1. Quand on compare la violence des arrestations d’un noir innocent dans sa voiture et la molesse de la police face aux insurgés… deux Amériques.

    2
  2. A priori, le DoD a refusé d’envoyer des gardes nationaux pour protéger le Capitol –> le « ministre » de la Défense va avoir quelques soucis.

    Trump poste sur Twitter de « respecter la police et la loi », il a les pétoches à mon avis d’être inculpé par la suite. S’il est considéré comme chef de l’insurrection, il sera alors aussi considéré comme traitre. Dans ce cas, il est probable que toutes ses décisions à partir de maintenant (par exemple les futures amnisties) seront annulées. Il est possible aussi qu’il se retrouve bientôt en « résidence surveillée » et qu’il ne puisse voir le ciel d’Ecosse.

      1. La garde nationale a été appelée non pas par Trump comme le secrétariat de la Maison Blanche le laisse penser (ré-écrire l’histoire en direct) mais par le Vice-Président en concertation avec les principaux responsables du Congrès. C’est en quelque sorte l’application du 25e amendement. Sera-t-il de même par la suite, c’est-à-dire que Trump soit destitué et remplacé par Mike Pence dès demain ?

    1. L’avantage, c’est que la bande d’excités va pouvoir être mis en prison jusqu’au 20 janvier au moins. Une fois le Capitol évacué, je ne pense pas que Mike Pence fasse durer les discutions…

        1. Et l’essentiel est que la réunion d’avalisation des votes des Etats n’a pu se tenir jusqu’au bout. Une destabilisation est toujours possible même si elle est devenue improbable.

    2. Il me semble que vous n’avez pas toutes les clés pour comprendre ce qu’il se passe. Ce n’est pas moi qui vais vous les donner mais essayer de vous faire entendre qu’il y a peut-être une autre façon d’interpréter ce qui se passe aux USA en ce moment. Maintenant, si ça vous ennuie, je suis décolé… pour vous.

  3. USA : Tentative de putsch :

    Cela me fait penser au putsch en Ukraine sur la place Maidan via les milices néo-fascistes. Il ne manque plus que des snipers obscurs qui tirent des toits de façon simultanée sur la foule et sur les flics pour créer une situation de panique générale afin de prendre après-coup le pouvoir via un État d’Urgence, telle une « divine surprise » … déjà des coups de feu ont été entendus dans le Capitole, une femme est blessée et a été évacuée par les secours…

  4. Excellent !!! moi je tourne aux dragibus (R) :):) j’ai acheté une grosse boite juste pour l’évènement, et ça colle bien au dents 🙂

    3
      1. Boisson orange comme ses mèches, et boisson que Trump ira donc consommer dans son golf écossais.
        Quel brexquis plaisir de se dire qu’au moins il ne sera pas abrité aux frais de l’UE !

        (j’essaye d’inspirer Néron et sa Lyre pendant ce glissement de terrain à la boue bien pénétrante, prélude à l’effondrement)

  5. https://www.youtube.com/watch?v=dmifNnl_bhQ
    « Mitt Romney chahuté par des pro-Trump dans un avion avant le vote au Congrès. »

    – « Svp Mettez votre masque »
    – « Ne me dites pas ce que j’ai à faire »
    En fait les pires ‘pro Trump’ ne croient pas au covid, comment voulez-vous qu’ils croient aux résultats d’une élection ?! 🙂

    1. Ils ne croient pas aux élections non pas parce qu’ils ne croient pas au compte des bulletins, mais parce qu’ils croient qu’un bulletin blanc est plus gros qu’un bulletin noir (comprendre « nègre » si je mes les points sur les i),
      => on ne gomme pas comme ça l’enchâssement dans 3 siècles de superiorité.

      2
  6. On reçoit à l’instant une protestation scandalisée de Corse.

    C’est Monsieur Ocatarinetabellatchitchix qui dénonce l’appropriation culturelles des coutumes électorales de sa région par les Américains

    Voici l’image, une source au-dessus de tout soupçon puisque ce sont les fameux ethnologues René Goscinny et Albert Uderzo 🙂
    https://ekladata.com/TUEinpPbHCbqutiAGywBsIfqeRU.jpg

    2
  7. Nicole Bacharan, la politologue franco-américaine vient de dire à l’instant sur France Info T.V que cet évènement n’aurait pas pu être anticipé sinon la police aurait été plus présente sur les lieux du Capitole pour le protéger.

    Toutes les lectrices et les lecteurs du blog de Paul Jorion savent pertinemment que M. Jorion a annoncé la tentative de putsch aux USA, voici déjà trois jours au minimum ! ………… sans compter ses deux livres écrits sur Trump qui peuvent se lire rétrospectivement, au vu des derniers évènements, comme l’annonce d’une déréliction politique totale.

    Hélas, Nicole Bacharan ne lit pas – visiblement – le blog de Paul Jorion.

    8
    1. Il laisse le GOP se démerder en assurant le service minimum, comme il l’a fait pour se faire élire.
      Monter le ton ne réussit pas, c’est sans doute une des leçons de sa vie.
      C’est vrai que là, ça fait petit.

  8. Trump demande à ses partisans de « rentrer chez eux » ! alors qu’ils sont des insurrectionnels, et qu’il devrait dire « rendez-vous » ! Comme si cette intrusion du Capitol était une petite promenade du dimanche.

    1
    1. Je crois qu’il ne leur demande que « Law and order » et respecter « our people in blue » (= la police locale).

      Il faut qu’ils finissent sur place les sandwich et le coke qu’ils ont amené (ou les quartiers de bisons et les civets de castors pour celui que j’ai vu habillé en Davy Crockett confédéré).

  9. Des militants trumpistes tentent à coup de bélier de rentrer par une aile latérale dans le Capitole, le « Saint des Saint »…les « Proud Boys » sont présents.

  10. J’espère en tout cas que ce qui en ressortira, c’est que la très grande majorité des américains comprennent que Trump a tenté un coup d’État, et que ce dernier et ses sbires perdent tout espoir de se retrouver au pouvoir. Bref que cela serve de leçon.

  11. Oui, les gens ne le voient pas :

    Si j’aborde le sujet autour de moi, on me réponds :

    Tu dramatises tout, on verra demain si il s’est vraiment passé quelque chose.

    Autrement dit, pour une partie de la population,  concevoir ce genre de mouvement  en temps réel,  cad autrement qu’a posteriori, c’est impossible.

    Peur , ou pas envie de remettre en cause leur représentation du monde, ou mélange des deux.

    Cette paralysie est aussi flippante qu’ un supremaciste blanc, et va bien avec.

    2
  12. Si c’était bien une tentative de coup, c’est raté.

  13. Triste Amérique : https://www.letemps.ch/opinions/folie-destructrice-donald-trump

    Ce qui m’étonne le plus, c’est l’absence apparente d’arrestations : à croire que tout le monde, et y compris chez les forces de l’ordre, pensent que ce n’est pas grave, juste un événement sans conséquence.

    L’hypothèse que les forces de l’ordre seraient aux ordres de Trump, qui se serait fait plaisir à perturber et repousser la séance du Congrès avalisant les résultats des votes des grands électeurs, est une hypothèse effrayante.

    1
    1. Ils ont sauvé les « ballot boxes », les urnes des grands électeurs qui doivent être, j’imagine, re-scrutée ou re-scrutable pour pouvoir reprendre la procédure (demain ?).

    2. C’était peut-être le plan, mais il semble que Trump n’a plus rien à dire. C’est Pence qui a pris le relais.

  14. Woman shot at the Capitol has died – report

    A woman shot in the chest on Capitol grounds today, as a pro-Trump mob stormed the building, has died, according to NBC News.

    It was previously reported that the woman, who has not yet been identified, was in critical condition after sustaining gunshot wounds.

  15. Pas de panique le Dow Jones clôturait à +1,44 % :-), il faudra voir demain si cet évènement du Capitole était la fin d’un processus à caractère insurrectionnel ou si cela sera le début de quelque chose de plus grave !
    En tout cas, si les Républicains ont encore une once de dignité, ils barreront la route de Trump lors de sa potentielle candidature aux prochaines présidentielles, ou, qui sait, appuyer une procédure accélérée de destitution?

    1
  16. Aucune arrestation visiblement. Bizarre. Quasiment pas de coups de matraques non plus. Tout au plus, un peu de gaz lacrymogène, un coup de feu en l’air, une balle perdue, une femme blessée, hélas dans un état critique et dont on ne connait pas l’identité. Députée démocrate ou partisane de Trump ? Une victime collatérale en tous les cas du parrain en costume cravate. Les suprémacistes et autres  » proud boys  » sont repartis libres après avoir été chauffés à blanc en début d’après-midi par un président en verve qui utilisait illégalement l’image du Capitole – en ligne de mire – lors de son ultime meeting . La suggestion visuelle a visiblement un temps fonctionné à la manière des chiens de Pavlov, la foule partant à l’assaut du Capitole à la fin du discours du maitre. Puis… Minuit heure française….Fin de partie pour Donald Trump. La  » Marche sur Rome  » a lamentablement échoué. David Croquette est rentré à Fort Alamo. A cette heure, une femme se meurt.

    1. IL est possible que voyant la situation échapper aux forces de l’ordre (pour des raisons qui restent à éclaircir ) la décision a été prise d’éviter d’abord un bain de sang en réagissant a minima, la priorité étant de protéger les membres du Congrès et les résultats, deux certifications de résultats d’Etats (par ordre alphabétique) ont d’ailleurs été mises à l’abri a-t-on rapporté.
      C’est Mike Pence lui-même qui aurait demandé le renfort de la Garde nationale avec la Maire de Washington.

      1
      1. Bien au contraire, vu le monde qu’il y avait la situation n’a pas échappé aux FDO, (pas sur que le bilan eut été aussi flatteur si ça avait été une foule plus « colorée » qui monte à l’assaut d’ailleurs…) chez nous on ne sait pas (plus) faire… La prochaine fois ou il vas y avoir plus de 100000 personne bien décidées à Paris on aura un bain de sang avec la doctrine Lallemant.

  17. D’après le Guardian, tout se passe comme si l’impeachment de Trump (qui est le Commandant en Chef) avait déjà été acté:

    Pentagon says Pence, not Trump, approved National Guard deployment

    The acting secretary of defense, Christopher Miller, said in a statement that he discussed the deployment of National Guard troops to the Capitol with Mike Pence, not Donald Trump.

    “Chairman Milley and I just spoke separately with the Vice President and with Speaker Pelosi, Leader McConnell, Senator Schumer and Representative Hoyer about the situation at the U.S. Capitol,” Miller said in the statement.

    “We have fully activated the D.C. National Guard to assist federal and local law enforcement as they work to peacefully address the situation. We are prepared to provide additional support as necessary and appropriate as requested by local authorities.”

    There were earlier reports that the Pentagon had initially denied the request for National Guard troops to be deployed, but reinforcements have now been sent to the Capitol.

    1
    1. Par ailleurs, toujours d’après le Guardian, Tweeter à décidé de suspendre le compte de Trump pendant 12 heures et définitivement s’íl ne retire pas lui même ses 3 trois dernier tweets :

      “As a result of the unprecedented and ongoing violent situation in Washington, D.C., we have required the removal of three @realDonaldTrump Tweets that were posted earlier today for repeated and severe violations of our Civic Integrity policy,” the Twitter Safety account said in a tweet thread.

      “This means that the account of @realDonaldTrump will be locked for 12 hours following the removal of these Tweets. If the Tweets are not removed, the account will remain locked.”

      The social media giant added, “Future violations of the Twitter Rules, including our Civic Integrity or Violent Threats policies, will result in permanent suspension of the @realDonaldTrump account.”

      Facebook et You Tube ont de leur côté supprimé la dernière vidéo de Trump…

    2. https://www.pauljorion.com/blog/2021/01/06/video-etats-unis-le-point-sur-le-putsch/comment-page-1/#comment-832446

      Le compte Twitter de Trump a été désactivé pour 12h., avec menace de fermeture définitive si Trump récidive dans ses appels à l’insurrection et à la diffusion de fake-news.
      https://twitter.com/Mediavenir/status/1346974325426036737/photo/1

      Pendant ce temps, les discussions au Congrès ont repris, et je ne serai pas surpris si Pence les accélèrent pour que ce soit terminé avant la levée du couvre-feu.
      L’ordre de Pence d’envoyer la garde nationale n’est pas le signe d’un impeachment, mais plutôt de l’activation du 25e amendement, qui indique que le V.P. prend le pouvoir en cas d’incapacité du président. Trump est peut-être dès maintenant « en résidence surveillée » à la Maison Blanche, et peut-être que des discussions ont lieu quant à une accusation de seddition.

      1. Bien évidemment mais ça ne change rien à la quantité de partisans de Trump, et ce nombre ne va aller qu’en grossissant avec la crise qui vient, c’est simplement reculer pour mieux sauter quand le système génère trop de perdants, à terme il finit par sauter c’est aussi simple que ça. Ils se trouveront un autre Trump d’autant plus vite qu’il sera fait de celui la un martyr. On a jamais autant sauvé la paix qu’à la veille des grandes guerre or si vous observez bien en ce moment on sauve la démocratie à tous bouts de champs…

        4
        1. Chez nous, c’est un peu pareil, sauf que les supremacistes ont été embauchés dans les forces de l’ordre, et les republicains ( au sens  » gardiens de la constitution  » ) sont plutôt les manifestants.

          1
          1. @Jeanson Thomas sauf qu’il y en a sans-doute aussi dans les black-blocs (sans être tous dans les forces de l’ordre) et les manifestants de type gilets-jaunes, s’ils sont démocrates, promeuvent des valeurs anti-représentatives c-à-d anti-républicaines.

            1. Les manifestants pacifiques pour le climat (gazés), les ZADiste de NDDL qui ont évité à l’état français de construire une infrastructure inutile à 1,5 milliard sur une zone naturelle(massacrés), Cédric Herrou qui a permis d’inscrire le principe de fraternité dans le droit français ( harcelé H24) et je peux continuer…

              Pour les gilets jaunes, 26 yeux, 5 mains soit 31 blessés graves (dont un leader du mouvement c’est pas de chance) sans qu’AUCUNE de ces personnes ne soit poursuivies (donc aucun black block, donc juste coupables d’être là).

              Ou est la république…..?

              1. L’esprit républicain doit bien être quelque part quand à la dite  » république  » dans sa variante V° du nom, elle se meurt à l’Elysée.

                1
        2. La logique de Trump est qu’il a gagné car il a recueilli plus de suffrages qu’il y a 4 ans, et n’est pas désavoué.
          Il a rassemblé et compté son peuple autour de lui, s’estime en position forte et veut gagner ou négocier sur ces bases, comportement jusqu’au-boutiste qui lui a sans doute réussi en affaires dans ses démélés avec les banques au risque de sortir du cadre.

          Il peut constater qu’un sacrifice d’une de ses adeptes ancien combattant en IRAQ a eu lieu dans l’arène du Capitole.

          Et que le Deep-state Etats-Unien s’est dévoilé en censurant de façon concertée pendant 12 H les comptes Facebook et Tweeter de POTUS avec l’approbation des milieux financiers qui lachent Trump.

          Son mouvement est une prise de conscience d’une partie significative de la population US, que le jeu démocratique politicien (bi-partisant et artificiel) se fait trop à leur désavantage, qu’ils représentent encore une force certaine et que le consentement démocratique peut/doit être remis en cause.

          L’occupation du Capitole est une victoire médiatique et symbolique pour se rappeler aux élites au pouvoir..

          C’est remarquable que les articles de ce Blog aient attiré l’attention sur un risque de coup d’état, qui n’a pas encore eu lieu, et donc de chaos comme ce qui est arrivé, d’autant que la défaite pour Trump est d’autant plus sévère que les Républicains ont perdu le Sénat.

          1. Il est probable tout de même que le parti Républicain va se fracturer : tous les électeurs de Trump ne sont pas séditieux. Trump a franchi le Rubicon en appelant ses “troupes” à se diriger vers le Capitole.

            1
            1. Vous êtes coincés de votre côté de la barrière, les partisans de Trump ne se voient pas séditieux pour un sous ils sont bel et bien persuadés que l’élection a été truquée, qu’il y a eu fraude. C »est le côté démocrate qui les voit comme séditieux, vous risquez de ne pas comprendre comment il est possible qu’il y ait autant de républicains trumpistes séditieux si vous ne considérez les faits que sous un seul angle d’observation. Ça me fait penser au concile entre catholiques et cathare ou a la fin on a jeté les comptes rendus au feu : le papier catholique plus léger est éjecté de la cheminée par l’air chaud et le papier cathare plus lourd tombe dans les flammes : les cathos y voient la main de Dieu qui sauve leur écrit et les cathares y voient la main du diable qui consume le leur. Chacun repart un peu plus conforté dans ses positions et pas le moindre pas n’a été fait vers la conciliation…
              Pas un mot de la part de Biden, pas la moindre main tendu vers les républicains intègres pour proposer de réformer un système électoral qui ne sera désormais plus jamais crédible… Et tout le monde qui saute sur sa chaise en criant la démocratie la démocratie la démocratie pour plagier de Gaulle… On se demande comment une espèce aussi chétive est arrivé jusque là, je suis bien d’accord avec P Jorion…
              Pour faire court et concis : « Ah! les cons! » …

              1. Je fais une différence entre les électeurs de Trump qui pensent que l’élection a été truquée, et ceux qui pensent que cela justifie d’abolir le processus démocratique. La limite entre les deux, c’est le respect des institutions, c’est là que se trouve la fracture potentielle.
                On verra bien, mais je doute que ce qui vient de se passer n’ait pas un sérieux impact sur le Parti Républicain. Le fait est qu’une partie des Républicains estime qu’en Georgie Trump a torpillé les chances qu’un sénateur de leur camp soit élu.
                Et Trump n’est pas sorti d’affaire, le volet judiciaire concernant Trump va reprendre son cours après l’investiture de Biden. Enfin, l’escroquerie monumentale qui a consisté pour Trump a collecter des fonds pour financer les recours devant les tribunaux pour ‘fraudes’ sont allés dans son escarcelle…

                1
                1. Sans oublier la possibilité que soient trouvées des preuves d’un complot ourdi par le clan Trumpien après qu’il été constaté qu’il y a eu une faille béante dans la sécurité du Capitole. Bref les ennuis ne font que commencer pour Trump… Il est probable que finalement ce soit un banal contrôle fiscal (une enquête est mené actuellement par un juge de New York) qui le mette en cabane.
                  Ce que je veux dire c’est que le trumpisme sans Trump se dégonfle.
                  Les suprématistes et autres extrêmistes seront toujours là, mais ils n’auront plus de relais politique incarné. Le fils de Trump n’a aucun charisme …. Tout l’édifice repose sur la personnalité hors norme de Trump.
                  IL fera tout ce qui est en son pouvoir pour exister, mais là c’est plutôt mal parti pour lui.

                  1. Vous pouvez le tourner dans tous les sens, Trump a fait plus de votes qu’il y a 4 ans et il y a de plus en plus de ce que vous appelez « suprémacistes et autres extrémistes » en restant dans le déni qu’ils sont de plus en plus nombreux… Ce n’est pas Napoléon qui a décidé 500000 bonhommes à se jeter dans l’hiver Russe… Lisez ou relisez Guerre et Paix… Il est temps d’ouvrir les yeux : le fachisme progresse à grand pas sur toute la planète, et ce n’est pas le fait des dirigeants mais bel et bien des populations. Comme je l’ai ici dit plus haut, le système génère trop de perdants il est condamné, et pendre Trump par les couilles n’y changera rien.
                    Ce qui n’empêche pas de le faire, pour se faire plaisir, un peu comme j’ai voté Macron au second tour, juste pour emmerder Lepen mais sans aucune illusion 🙂

                    Les cris de victoire d’un camp aujourd’hui sont aussi peu dans le réel que ceux de fraude de l’autre camp hier…

                    Enfin les ressources planétaires ne permettent pas de générer moins de perdants sans essorer les grands gagnants donc échec et mat… que ce soit à 5 coup au lieu de 3 importe peu sauf peut être pour ceux qui comptent avoir la chance de mourir tranquillement dans le déni avant que la réalité ne soit venu frapper à leur porte…

                    1
                    1. Dup
                      Le fascisme progresse à grands pas sur la planète.
                      Ce n’est pas moi quoi vous dira le contraire.
                      Je constate que lorsque je dénonce la situation en Chine, il n’y a que trois tondus et un pelé pour y voir un sérieux problème. Et en CHine ce n’est certes pas du fascisme, car le fascisme survient dans un cadre institutionnel démocratique, mais la menace n’est pas moins grande puisqu’il s’agit d’une dictature totalitaire.

                    2. Je ne crois pas que vous ayez tiré la substantifique moelle de Guerre et Paix , et Tolstoï ( qui savait ce que misère , prolétariat et servage signifiaient ) parle de bien autres choses .

                      Par contre , ce serait bien qu’on revienne plus longuement un jour sur un débat  » Développement durable vs Croissance » , qui sera bien selon moi le vrai débat « d’après » Covid et de « Réchauffement climatique incontournable » . Car les pistes possibles vont être rapidement à mettre sur le tapis , avec une sacrée condition : il ne peut y avoir d’issue humaine ( non destructive selon Malthus ) que mondiale , et il n’est pas évident que les solutions à la Fitoussi/ Eloi Laurent suffisent et soient même envisagées .

                      Voilà une emmerde de plus à régler pour Biden s’il prétend ramener les USA dans la famille internationale .

                    3. Enfin les ressources planétaires ne permettent pas de générer moins de perdants sans essorer les grands gagnants donc échec et mat… que ce soit à 5 coup au lieu de 3 importe peu sauf peut être pour ceux qui comptent avoir la chance de mourir tranquillement dans le déni avant que la réalité ne soit venu frapper à leur porte…

                      Ça a l’air intéressant, mais c’est incompréhensible. Vous pourriez développer ?

                    4. @Juannessy j’espère bien que je n’ai pas tiré toute la substantifique moelle de Guerre et Paix, je faisais ici référence aux derniers chapitres traitant essentiellement du déterminisme historique. Ceci dit j’ai au moins le mérite de l’avoir lu en entier à l’époque ou j’ai vécu 3 ans sans télé ni internet (ça devait être vers 2004 a 2007), et j’ai lu Moby Dick aussi… 🙂
                      La bible version Chouraki est restée au milieu par contre… même si j’ai lu la fin par curiosité… 🙂 🙂

                    5. Vous le faites bien mieux que moi M Jorion 😉
                      Je voulais dire ici plus ou moins que sans dépouiller les quelques uns qui accaparent la moitié des ressources mondiales le gâteau n’est pas assez gros pour que la part de chacun ne fasse pas trop de mécontent. Ces quelques uns imposeront (imposent déjà) un rapport de force qui obligera n’importe quelle opposition à se comporter de manière abjecte quelle que soit la noblesse (ou même la simple rationalité, on en est là si je ne me trompe) de ses idéaux…
                      Quand le type qui vous piétine vous dit il faudra me passer sur le corps, si vous y parvenez vous devenez à votre tour un type qui piétine… d’ou l’Echec et mat. On peut se faire croire qu’on « sauve la démocratie » tant qu’on veut tant qu’on ne trouvera pas le moyen de renverser l’échiquier on restera prisonnier des règles du jeu. Tous les X temps on remet le couvert et on s’étripe entre défenseur des droits de l’homme et facistes éhontés et on avance pas d’un iota.

                      Quitte à me répéter : que devient l’alpha go qui perd quand il joue contre lui même pour apprendre à maitriser les règles du jeu ? …

                      1
                    6. « Enfin les ressources planétaires ne permettent pas de générer moins de perdants sans essorer les grands gagnants donc échec et mat… que ce soit à 5 coup au lieu de 3 importe peu sauf peut être pour ceux qui comptent avoir la chance de mourir tranquillement dans le déni avant que la réalité ne soit venu frapper à leur porte »

                      Octobre 1789 :

                      « S’ILS N’ONT PAS DE PAIN, QU’ILS MANGENT DE LA BRIOCHE » MARIE-ANTOINETTE, 1789

                      Citation, certes, controversée mais

                      On connait la suite

                    7. @DUP :

                      – Pour Guerre et paix , je l’ai lu trois fois en ce qui me concerne et dans deux traductions différentes ( mais plutôt bonnes ) . C’est un bouquin qui n’est jamais bien loin dans ma bibliothèque .

                      – pour vos précisions en direction de Paul Jorion , ce que vous exposer c’est le fond des idées promues par les deux auteurs que je citais ( Fitoussi et Eloi Laurent ) . C’est ce qu’on appelle  » compenser la baisse inévitable du niveau de vie moyen par la baisse des inégalités ».

                      C’est une des pistes pour concilier écologie ( survie biologique ) et économie sinon croissance . Il y en a trois autres ayant chacune , comme celle ci , leurs avantages et inconvénients :
                      – Croissance dite verte ,
                      – Croissance dite raisonnée ( faire la peau au superflu et laisser croître l’essentiel )
                      – Décroissance ( mais où est la justice internationale entre pays riches et pays pauvres ) .

                    8. Juan ce que vous appelez la baisse inévitable du niveau de vie moyen, pour la moitié de l’humanité c’est Byzance (du genre de l’eau au robinet et du courant à la prise…). Mais s’il faut assassiner ceux qui jouent au golf sur leur yacht pour y parvenir ça restera un assassinat et on aura pas les mains plus propres que ces derniers quand ils extermineront les pauvres pour « sauver la planète »… Il faut le garder à l’esprit à l’heure de choisir un camp… ou pas…

                    9. @DUP :

                      j’avais cru que c’était votre solution .

                      Personnellement je pense que c’est une partie de la solution de fait , vers laquelle le monde devra s’orienter pour survivre , sans doute dans un mixte des quatre grandes stratégies que j’ai tenté de résumer ( plus que sommairement !) .

                      Mais on va sans doute aussi reparler de Malthus ( population vs ressources ) , de Ricardo ( rendements décroissants et solutions par technologie et commerce international ) , de Stanley Jevons ( adaptation de la croissance du capital au rythme de la « croissance » ) , de Barry Commoner ( 4 lois de l’écologie) , de Keynes , du Rapport Meadows, du Rapport Bruntland , du Rapport Stern ( 2006 , Cambridge , coût de l’action vs coût de l’inaction ) , Georges Roegen ( décroissance , entropie, économie , écologie ) … je dois en oublier quelques uns aussi fondamentaux .

                    10. Pas sur qu’on est encore beaucoup de temps pour parler ou reparler de quoi que ce soit… En général on en vient aux mains et on constate ensuite quelle solution c’est imposé, c’est comme ça chez les grand singes… C’est généralement quand on prend la première mornifle qu’on est mis au courant du camps qu’on a effectivement « choisi », alors « ma » solution …

                    11. @DUP :

                      Vous attendez donc de recevoir des baffes et vous passez le temps agréablement en attendant ?

                    12. J’ai pas dit ça, j’ai dit que quand j’en prendrais une je saurais dans quel camp je suis, d’ici là je ferais mon possible pour les éviter comme tout un chacun 🙂 Quand à tendre l’autre joue c’est encore une autre histoire…

                2. PS. J’ai omis une troisième catégorie d’électeurs de Trump : ceux qui savent bien que l’élection n’a pas été truquée. Et ceux-ci se partagent encore entre ceux qui franchissent le rubicon des institutions et ceux qui ne le font pas.
                  Un type comme Bannon par exemple sait parfaitement que l’élection n’a pas été truquée, mais il se fiche bien des institutions démocratiques.

                  1
                  1. Et oui il y a des trumpistes pauvres et des trumpistes riches… Et parmi les riches il y a ceux qui voient les troubles comme un frein à leur enrichissement (en gros ceux qui viennent de le lâcher) et ceux qui les voient comme une opportunité (les derniers irréductibles qui n’auront aucun mal a se trouver un autre trump si celui ci fait pchitt).

            2. Le fait que le GOP ai perdu le Sénat va paradoxalement l’aider à prendre une décision sur Trump et le trumpisme. Même s’il y a une colère du peuple vis-à-vis des élites (je suis d’accord là-dessus avec Dup), il y a aussi une menace sérieuse sur la démocratie, car un perdant ne peut pas bafouer les élections (et la vérité, et la réalité) comme cela uniquement parce qu’il a perdu.

              Donc, il faut que les représentants raisonnables des deux partis se concertent (modèle « Union sacrée » française) et décident :
              1) de destituer Trump ;
              2) de lutter contre le trumpisme en agissant à la base du problème, qui est l’injustice flagrante entre les « nantis » (chez nous on les appelle les « premiers de cordée ») et les laisser-pour-compte (chez nous, on les appelle les « gilets jaunes », parfois même les « sans dent »)
              3) de rénover le processus électoral américain, en permettant une élection présidentielle directe et éventuellement à deux tours, ce qui permettrait à un GOP divisé de se séparer de sa branche pourrie d’extrême droite sans pour autant disparaitre de la zone publique ou être phagocyté par cet extrême.

    1. Les gilets jaunes ne sont pas un ramassis de supremacistes qui se foutent de la démocratie, mais un groupe au contraire, où la démocratie respire encore, tandis que les prouds boys, c’est une nostalgie d’Amérique blanche, où l’égalité n’est pas au programme….

      3
      1. Un point commun entre suprémacistes et GJ est quand même : « quelque chose dans l’état fait de nous des laissés-pour-compte ».
        (inspiration : K. Polanyi)

        Évidemment pour les QAnon, transfigurer ce « quelque chose » en cercle pédophile satanique de dessous de pizzeria nous dépasse, mais il faut gratter cette couche de bêtise crasse.

        Ce n’est pas facile pour les journalistes de cerner ce « quelque chose » puisque leur job est naturellement happé par le puits de potentiel du pouvoir (ou des deux partis aux USA), là où il semble se passer quelque chose. Le côté « grassroot » est devenu faiblard dans une Amérique netflixée et rongée par l’individualisme dans tous les secteurs.

        On ne le retrouve visible, ce côté « grassroot », et tangentant sur la politique que du côté des « défenses des minorités » (BLM, LGBTQ, MeToo), qui en France est vu comme « limite séparatiste » par nos policitiens « centristes strabistes » du Printemps républicain.
        La tension de fond est sociologique. Les glissements de surface dans la politique écarte la vie institutionnelle des vraies zones de fractures où le génie civil (que je détourne en « génie citoyen » !) serait nécessaire. Zones mal cartographiées certes (cf le « Ceux qui restent » de Benoit Coquard, qui décrit par anticipation le substrat social des GJ dans l’Est semi-rural français).

        1. J’ai été sur la ZAD de nddl, suivi également  » Nuit debout  » à Bayonne, et passé quelque temps sur des ronds points.

          Ça ne me donne pas pour autant LA vérité sur ces lieux, et ceux qu’on y trouve, c’est juste mon point de vue.

          Par contre , j’ai pu mesurer la différence entre les FAITS dont j’ai été témoin, et leur compte rendu dans la presse, et ça, c’est abyssal.

          3
          1. Je pense que les Gilets Jaunes ont fini par perdre de l’énergie et devenir confus, précisément parce que des personnes comme on en trouve sur ce blog, ne les ont pas rejoint.

            L’extrême droite ne grandi que dans le vide que nous laissons…

            2
  18. Le principal pour Trump à mon avis, c’est le soutien dont il bénéficie auprès de la grosse frange de la base républicaine qui le soutient. Et ce que deviendra ce soutien à l’avenir. Après le 20 janvier.

    Et ce qu’il pourra en faire politiquement, dans la durée, en vue de 2024. Pour lui-même ou pour le candidat qu’il aura choisi de soutenir – et pourquoi pas son fils Donald Trump junior, qui a participé activement à la campagne de son père ?

    Donald Trump en faiseur de roi, en incontournable et légitime représentant de la majorité de la base républicaine. Celui dont la bénédiction sera indispensable à tout politicien républicain, sauf à s’interdire tout espoir de réélection.

    Pour assurer cet avenir, il a besoin de poser comme celui qui ne cédera « jamais ». Celui qui défendra toujours la base qui le soutient. Pas comme les autres Républicains « faibles ».

    Pour mémoire, les chiffres du soutien au président Trump sont toujours restés entre 38 et 44% de la population américaine (1) Ces derniers temps, plutôt dans le haut de la fourchette. Et je ne parierais pas que l’épisode dramatique d’aujourd’hui fasse baisser ce chiffre significativement – si même il ne le laisse pas tout à fait intact. Il y a beaucoup de gens aux Etats-Unis qui repoussent Trump avec colère et horreur, mais beaucoup d’autres aussi qui le soutiennent avec passion et admiration.

    Voici une visualisation qui se passe de commentaires. Ce bientôt ancien ex-président est un véritable Téflon, et entend bien le rester : https://i.ibb.co/zh3yXJL/Trump-approval-rate.jpg

    (1) https://www.realclearpolitics.com/epolls/other/president_trump_job_approval-6179.html

    1
    1. Plus le gâteau est gros, plus il attire les gourmands…

      Il est probable pour moi que, si Trump est éjecté, de nombreuses personnes tenteront de s’engouffrer avant même que le fauteuil n’ai refroidi, et comme ce sont plutôt des profils de requins, cela risque de tourner à la boucherie de ce côté là.

    2. Combien de temps l’électorat  » démocrate » restera t’il mobilisé pour faire front face à Trump après cet incident ? Comment les gens qui ont voté contre Trump vont ils avaler la pilule Biden est surtout la question. Trump n’a été battu que parce que des gens qui avaient passé des décennies sans se donner la peine d’aller voter se sont mobilisés (ce qui les a mobilisé reste encore à définir : covid, protectionnisme, pression médiatique??), si la politique de Biden leur porte préjudice leur réaction risque d’être de retourner à l’abstentionnisme et Trump pourrait en profiter pour faire un grand retour (je doute que dans 4 ans une quelconque procédure contre lui ait abouti…) d’autant plus que dans 4 ans 2017 et les années Trump ce sera déjà le bon vieux temps (t’ain il faisait bon vivre en 2012 on réenchantait le rêve Français, carrément !)…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.