66 réflexions sur « De quoi Sarkozy est-il le symptôme ?, par Chantal Montellier »

  1. On a décidé pour lui !

    il risquait de transmettre le variant libyen à tous les procès auxquels il doit assister.

    (celui des infirmières bulgares que Cécile vint “libérer”, le virus des apparences prospérait bien).

    4
  2. Coucou,

    Mini-trump, ou Tpmg (tout pour ma gueule).
    Un nain qui voulait que tout le monde soit propriétaire grâce aux subprimes et qui ensuite est venu nous expliquer qu’il avait sauvé le monde !
    Il voulait tout faire comme les américains, “simplifier”, supprimer les “petits pois”, greneller tous les problèmes , terroriser les terroristes comme Pasqua avec le résultat que l’on connait…
    UN bouffon de la république.
    Et il continue le derwiche-tourneur. C’est le seu homme politique qui me fait sortir de mes gonds comme çà !

    Un nul.Point.

    2
    1. Quelle chance vous avez d’avoir encore des gonds, les miens ont explosé depuis longtemps !

      3
      1. Ah voila!Tout est de la responsabilité de NS, n’a-t-il pas proféré un jour :  casse toi pauv’ gond… -:)

        1
        1. Coucou,

          Voila une saillie digne d’un pauvre hère, une pique proche de l’insulte, comme son bon maitre.
          J’aime le rire gras, mais pas l’insulte.

          “Non certes elle n’est pas bâtie
          Sur du sable sa dynastie…”

          Bonne journée

          Stéphane

    2. Un nul qui est tout de même le conseiller officieux de l’actuel président Macron.

      IL conseille tellement bien qu’on a Darmanin, un clone de Sarkozy au ministère de l’intérieur.
      Cela manque d’imagination !
      Macron fait une politique de droite, le ‘ni droite ni gauche’, ou même ‘et de droite et de gauche’ ne trompent plus personne.
      D’ailleurs la Macronie s’inquiète, elle comprend qu’au deuxième tour les voix de la gauche ne lui sont pas acquises.
      https://www.liberation.fr/politique/elections/le-jeu-dangereux-de-la-macronie-20210228_GYKJ6YNKNFDRLEZTLX67G7D47I/

      Ce n’est pas réjouissant pour autant pour autant pour la gauche, sauf si cela provoque un sursaut à gauche coté ‘ écuries’ présidentielles où il y a plus de candidats que d’idées rassembleuses.

      https://www.liberation.fr/idees-et-debats/editorial/le-fascisme-passera-20210227_37PFYSTTX5BQLLXPSOYNOLIULY/

      1
      1. @ Pierre-Yves Dambrine

        Étrange propos à cette heure. Où avez-vous vu qu’il y avait à gauche ” plus de candidats que d’idées rassembleuses ” ? Aux dernière nouvelles, un seul candidat s’est déjà présenté ( France Insoumise ) et personne d’autre. Je ne comprends pas bien du coup votre propos déjà maintes fois lu et entendu sans une once de preuve . Dans quelques mois, M.Jadot, M.Piolle et Madame Rousseau se départageront lors d’une primaire EELV et il ne restera qu’un seul candidat issu de ces rangs . Au P.S le premier secrétaire a dit qu’il ne présenterait personne – tant les caisses sont vides – et que son parti se ralliera au panache du candidat écologiste élu par les militants de ce courant. Donc, si je compte bien, il n’y aura que deux candidats à gauche. En 2002, il y avait seize candidats à l’élection présidentielle toutes tendances confondues dont 8 candidats de gauche et d’extrême-gauche. Onze candidats encore en 2017 toutes tendances confondues ! Avec deux ou trois futurs candidats issus des rangs de la gauche en 2022, où est donc le problème ? LREM ayant fusionné avec une partie du PS et une grande partie de LR, on peut considérer qu’il n’y aura que deux candidats à droite ( Mme Pécresse ? ) – Face à la fusion idéologique en cours macrono-lepéniste avec M.Darmanin ” plus dur ” que la candidate ” molle ” du R.N-FN, on peut au contraire considérer qu’un boulevard à gauche s’ouvre enfin ! Le peuple français aura donc le choix. Un choix plutôt restreint par rapport à toutes les autres élections présidentielles antérieures. Ce sera donc à lui de décider quel avenir il veut pour lui-même. Il devra le faire clairement et sans détour en départageant au premier tour le candidat ou la candidate qu’il souhaite voir à l’Elysée. Recommencer avec le chômage de masse, la fête pour les seuls riches, la sinistrose sanitaire et l’État Policier tendance Macron-Sarkozy-Le Pen ? … ou bien changer de paradigme en ouvrant la société aux problématiques contemporaines comme la question écologique, la défense et le mieux-être des salariées et des salariés, les politiques d’emploi à revoir, l’invention de nouveaux droits, une justice indépendante et la guerre aux paradis fiscaux sans compter le passage à une sixième république plus délibérative. N’est-il pas temps ?

        4
        1. “Dans quelques mois, M.Jadot, M.Piolle et Madame Rousseau se départageront lors d’une primaire EELV et il ne restera qu’un seul candidat issu de ces rangs . Au P.S le premier secrétaire a dit qu’il ne présenterait personne – tant les caisses sont vides – et que son parti se ralliera au panache du candidat écologiste élu par les militants de ce courant. Donc, si je compte bien, il n’y aura que deux candidats à gauche. ”

          Encore faut-il considérer ces gens comme de gauche… Ce qui n’est pas une mince affaire.

        2. Hervey,
          Votre explication est assez convaincante, j’ai en effet un peu vite confondu candidats potentiels et candidats effectifs.
          Toutefois je ne serais pas si optimiste car on ne peut exclure à gauche L’hypothèse du cavalier seul, genre Montebourg par exemple. IL y a aussi le PC, il ne pèse plus grand chose, mais tout de même.
          https://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/presidentielle-2022-ces-communistes-qui-ont-choisi-jean-luc-melenchon-24-12-2020-8415888.php

          1. Que la gauche ait 1,2 ou 3 ( ce sera plutôt 5 au premier tour) , on ne gouverne pas un pays avec 25 % des intentions de vote ( valable aussi pour LREM et RN , on n’y voit plus bien clair pour LR ).
            C’est la France qui a des problèmes , qu’aucun de ses partis ne sait poser dans des termes où elle se reconnaisse pour en tirer des pistes d’espoir et d’action .
            Nous ne sommes plus en prise avec la marche du monde .
            La France ne sert le monde et ne mérite d’être que lorsqu’ elle pense et veut mondial .
            Ce qui , dans le présent , veut dire européen .

            1. @juannessy

              La France est dans l’état où elle est pour bonne part du fait même de l’U.E… “On ne résout pas un problème dans le cadre même qui l’a créé”, comme disait l’autre.

              1
                1. @Juannessy

                  L’esprit scientifique n’excluant aucune possibilité, il se peut également que ce soit vous qui ne compreniez rien… Mais vous êtes également tout à fait libre de continuer.

                  1. Je ne sais pas . Il faut demander à l’autre .

                    Mais je me préfère quand il s’agit de comprendre ce que je vois ou ai vu .

  3. Bon sang ! Même sa Roleix présente de bizarres symptômes, il faut traiter cela au plus vite… 🙂

    1
    1. La Roleix, c’est la version <bIntelligente numérique, multifonction, qui fait aussi fonction de montre-bracelet électronique.

  4. Comme Hollande a le même âge , on va le surveiller du coin de l’œil .

    Moi qui croyais qu’un président , c’était vacciné contre tout .Quel petite nature ( mais Poutine l’avait déjà montré ) .

    Ceci étant j’espère qu’il n’a pas poussé le vice jusqu’à se faire vacciner en Suisse , comme pas mal de bons petits frontaliers de par chez nous ( mais ça leur a coûté plus cher ) .

    1. Oui, vous avez raison, je me suis inspirée d’un article du Canard. Un journal que je n’aime pas trop et qui est plein de dessinateurs macho-phallo-miso… Impossible pour une femme d’y entrer. Le seul à me soutenir fut Jacques Cardon, qui a fini par se faire virer au bout de plusieurs décennies de dessins complètement décalés. Mais comme je vis avec un homme qui dirige un hebdo et ramène toute la presse à la maison, j’y mets quand même mon nez… Depuis que Cardon n’est plus là, et que Pétillon est mort, le niveau n’en finit pas de tomber côté graphisme, intelligence du trait, et toussa… Enfin, c’est mon avis et je le partage.

      1. Coucou,

        Je n’avias jamais vu le canard d’un point de vue sexiste. Cardon j’adore ses dessins en perspective. C’est toujours génial. Ou c’était alors.
        Il y avait Cabu, aussi. Il y a encore pleins de dessinateurs de talent. Lindingre etait plus rigolo avec ses cochons dans sine hebdo , mais il débute. On verra.
        Le canard a beaucoup changé depuis que je le lis (débuts des années 80). c’est normal. çà vit , çà bouge, çà change, mais c’est toujours aussi percutant . Un des rares journaux sans pub.

        Bonne journée

        STéphane

  5. Elémentaire docteur !

    Il souffre d’aigreur (d’estomac) et on lui a injecté du Bismuth !

    5
  6. C’est un grand écologiste, il a préféré se faire vacciner en France au lieu de faire 2 aller et retour rapides en Jet privé pour donner une conférence rémunérée aux Emirats et se faire vaciner à l’occasion.

    1
  7. Selon l’avis de l’éditorialiste de Paris-Match (qui ne laisse aucune demoiselle indifférente) ce passe-droit est normal.
    Le parrain de la droite française reçoit et visite beaucoup.
    Aucune allusion à un “confinement” forcé pour le justiciable…
    Une information complémentaire ? Sans doute.

  8. Bien sûr, les malheurs de N. S. réjouissent les gens de gauche.
    Mais la question de l’impartialité du 3ème pouvoir se pose: “mur des cons”, acharnement contre des gens de droite, sévérité contre les gilets jaunes, laxisme pour les “jeunes”..

    1. @Hadrien

      “acharnement contre des gens de droite”

      Je n’arrive pas à dire si cela tient plus de la corrélation douteuse ou du biais de confirmation. La justice tente tant bien que mal de traiter les affaires de corruption en politique, admettons. Est-ce de sa faute à elle, si elle trouve plus de “clients” à droite qu’à gauche? Ou que les politiques de droite soient trop gauches pour ne pas se faire prendre?

      1
      1. Si , sur le mur des cons, on trouvait Ruffin, Mélenchon ou Hamon, que diriez vous ? 😉

        1. @Hadrien

          N’étant pas idolâtre, je ne dirais absolument rien. D’ailleurs sur les 3 que vous nommez, il y en a 2 que je n’apprécie pas tellement, et un qui m’indiffère juste. Ou le contraire.

          Plus généralement en ce qui me concerne, il en va des politiciens, quel que soit leur bord, comme il en va des phalènes du bouleau: Dans un environnement pollué, c’est la variété noire de ce papillon qui se trouve avantagée dans le processus de sélection naturelle, tandis qu’en environnement sain, c’est la variété blanche qui prédomine. Cette allégorie pour dire que je considère que dans le contexte actuel les politiciens sont tous suspects par défaut à mes yeux, les malhonnêtes (au sens plus large que la simple dimension légale: Mentir n’est par exemple pas forcément illégal mais forcément malhonnête) étant mieux armés que les autres pour survivre dans ce milieu.

          1
            1. Les magistrats agissent en leur âme et conscience, avec éventuellement leurs biais et leurs convictions, mais ni plus ni moins que dans n’importe quelle autre profession, tandis que l’activité politicienne consiste à gagner des concours de popularité à tout prix. Les deux choses n’ont donc à mon sens pas grand chose à voir.

              1. Une autre différence: le politicien est responsable devant l’électeur, le magistrat reste irresponsable de ses erreurs.
                Exemple, l’affaire d’ Outreau : 1 suicide, des innocents ruinés, le “petit juge” continue sa carrière.
                Au plus haut niveau, les cours de justices s’arrogent de plus en plus le droit de casser des lois.
                “Tout le pouvoir émane de la nation”, vraiment ?

    2. “laxisme pour les jeunes”? Vraiment ?
      Voilà qu’on annonce vouloir éradiquer le “phénomène des bandes”. Je croyais que cela avait été fait à l’époque de la bande à Bonnot. Ou encore à l’époque de la bande à Mesrine. Ou encore à l’époque du Karcher de S-Nicolas. Surement que cela va être fait un jour, mais quand ?
      Mauvaise herbe pousse toujours plus longtemps…

  9. Ou alors la première dose a été anticipée pour lui permettre dès le premier jour d’effectuer une peine de travaux d’intérêt collectif après la deuxième injection comme aide-soignant auprès de victimes de la Covid !

  10. Sarkozy

    Symptômes et pathologies à haut risque :
    corruption et trafic d’influence

    Effets secondaires à long terme :
    3 ans de prison dont 1 an ferme

    2
    1. Comme quoi la vaccination était peut-être une prévision, la geôle est propice à la contamination…. 🙂

    2. Va faire 1 an de prison ferme, chez lui avec un collier à la patte ( ou sa forme moderne donnant plus de liberté).

      Résistance pas morte. Faut pas déconner avec les ohm politiques…

      1. “les ohms politiques” …Même quand ils ont, a contrario, une justification si mince (Siemens).
        Beaucoup de résistance évite de décharger l’ambiance électrique, aussi.

        1
        1. Wouha!!! un vrai festival.

          Cependant, une unité de mesure tirée d’un nom propre ne prend pas la marque du pluriel. En rit qui veut, en per–dant son latin. Quoiqu’un volt face est toujours possible.

          1
  11. @François Corre Quoique les QHS (mais faut les mériter) y a pas mieux comme confinement.
    Dommage s’il fait appel, il n’aura pas la consolation des Balkany de purger une assignation à domicile par temps de confinement.
    Enfin peut-être.

  12. Bonsoir Chantal et merci d’avoir croqué avec une exquise ironie, une tranche d’actu, qui paraît coupable sans aucune autre espèce de présomption… dans “l’abstentionnisme” moral et éthique du traitement dans les médias mainstream aujourd’hui, d’une des affaires dans les les affaires de cet “usurpateur d’identité.

    Sont savoureux les débats publics et politico-médiatiques, au sujet d’une sentence venant de tomber en Grande Instance, concernant ce personnage dont il faudrait s’indigner, non pas, entre autre, et/où en plus… qu’il est abusé des astuces illicites, frauduleuses, crapuleuses, du grand banditisme, pour se cacher de la “justice de sociale” (n’est-ce pas, vous il me semble, qui nous parla en substance des dirigeante.s, qui s’inquiètent de comment lutter contre la menace de justice sociale ?), mais que nombre de gens dans les médias, sur les “réseaux sociaux”, ne respectent pas sa présomption d’innocence, en lui reprochant de faire appel du jugement.

    Jouant sur le sens que leurs coms” donnent aux idéologies, et surtout peuvent influencer les “états de faiblesses”, infantilisés, des “temps de cerveaux disponibles” – qu’à vouer un “culte féroce”, à la seule “DICTATURE des émotions” ne sondant que les doutes, incertitudes, de leurs “ras le bol fiscal”, “poujadisme”, inclinaison au “bas instinct des “populismes”, au mépris de “l’État de droit”…? – qu’à s’en remettre aux “expertises” en tous genres… s’écharpent on ne sait combien d’anges, sur une tête d’épingle, en se disputant sur le fait de dire qu’il écope de deux avec sursis… dont un ferme, avec, comme Cahuzac, Balkany… un bracelet électronique… ou d’un an ferme en résidence surveillée… dont deux avec sursis avec nombre d’autres illustres figues emblématiques de la République, “blanchies”.

    Est-ce que cette “sentence provisoire” est chère payée d’avoir présumé innocemment que traiter de “petit poids” des juges et… “l’indépendance judiciaire” (celle du PNF…? Non bien sûr !) la séparation des pouvoirs… “l’État de droit”… ne vaudrait pas que la figue d’exemplarité de la monarchie républicaine, suspectée dans maintes “intrigues”…. et prise à mainte reprise dans les pot de confiture… puisse “mériter” du même traitement – du moins dans une réalité aussi augmentée, qu’éphémère, demain on en parlera plus… – que ce qu’elle qualifie encore avec verve, de “racaille”, a qui elle promet de faire subir pire encore…?

  13. In-fine, qui sait des “temps de cerveaux disponibles”… distinguer la hiérarchisation des valeurs morales, éthiques… que les délits, crimes, inculpations visant cet “usurpateur d’identité”, valent, et pour lesquels plus s’indigner en priorité, pour raison garder… croire encore au “système”, en la justice d’un “État de droit”… tant ils et elles sont confondu.e.s les un.e.s dans les autres, et tant sont minorés, dilués, “dédiabolisés”, dédramatisés… des moyens qui loin d’être “exemplaires”, en épousant la thèse d’extrême droite disant “qu’il y a du bon dans le coté obscure de la force” des malfrats/mafias par exemple, font que tout le monde se retrouve confus dans la description/perception d’une finalité précise, malveillante ou moins malsaine que présumée…?

  14. Toute ressemblance avec “l’inversion de la hiérarchisation des valeurs…, normes…” déterminant les principes moteurs de la macronie (éternel duel opposant Macron à l’extrême droite fusionnée à la droite extrême républicanisée avec Sarko… = hausse des dépenses contraintes – masques, denrées alimentaires distribuées non plus par les cantines scolaires gratuitement pour les enfants étudiants de parents pauvres, mais la grande distribution et “générosité de son actionnariat assisté sans contrepartie – hausse de l’abstention votes blancs, nuls, et des risques d’effondrement de la démocratie des services publics hospitaliers, etc), ne serait être que fortuite coïncidence…?

  15. Personnellement, j’avais mon opinion de Nicolas Sarkozy avant même son élection, à un “petit détail” très révélateur lors d’une rencontre avec le président américain de l’époque George W Bush. Lequel était évidemment intéressé à ce qu’un néoconservateur parvienne au pouvoir en France, et appuyait Sarkozy.

    Voici la photo : http://www.criticasociale.net/files/3_0000386_1_thumb3.jpg

    Bush est un homme grand – plus de 1m80 de mémoire. Sarkozy est un homme petit. Toute personne un tant soit peu raisonnable se fiche éperdument de ce genre de détail. Mais pas Nicolas Sarkozy. C’est lui qui avait du demander au président américain de se prêter à cette mascarade, serrer la main de Sarkozy perché sur un tabouret ou quelque chose de ce genre.

    Vous me direz qu’il n’y a pas mort d’homme. Certes. Mais ce “truc” à la fois puéril et humiliant… il laissait bien mal augurer du personnage.

    1. Moi ce qui me surprend c’est que tu l’aies noté à ce “petit détail” prés puisque “toute personne un tant soit peu raisonnable se fiche éperdument de ce genre de détail”. Moi je pense que c’est l’inverse, dans ce Monde de pouvoir, toute personne raisonnable sait l’importance de ce genre de détail. Mais je chicane.

      1. Je ne pense pas que ce soit une question de “Raison”. Les réseaux sociaux se sont largement emparés de cette farce à l’époque. Or ces derniers ne sont ni l’expression de la Raison ni de la Déraison. Ce sont l’expression du Spectacle. Une diversion de plus, en somme…

    2. Dans un manuscrit malheureusement égaré de John Le Carré, un personnage raconte l’anecdote suivante : “Je travaillais au ministère X dans le département Y et un jour je dis à mon patron ‘Regardez ce que j’ai trouvé : il existe des liens très étroits entre A et la Z, par le biais de son beau-père’. Il me dit : ‘Bouge pas, je reviens’. Quand il est revenu, il m’a dit : ‘Tu es affecté au département V du ministère U, tu commences demain à 9h. Si tu revenais ici à cette heure là tu serais en danger.'”

      1
  16. Quelqu’un sait si on peut espérer qu’il fasse de la vraie prison ferme ?
    Là il y a 2 ans de prison avec sursis, mais il y a d’autres affaires en instance de jugement. Est-ce que si d’autres peines de prison ferme sont prononcées à son encontre, les sursis pourraient devenir de la prison ferme ?
    Après tout ce qu’il a proféré sur les délinquants et les coupables, j’ai l’impression que ce serait approprié qu’il goûte un peu à son discours en étant du mauvais côté…

    1
    1. @ GroTroll

      Oui, bien vu ! Si nous voulons notamment que l’espace carcéral évolue vers un peu plus d’humanité, ne serait-il pas normal que celles et ceux qui votent les lois de ” régression carcérale ” ( Peines-plancher, comparution immédiate et justice d’abattage / garde-à-vue de 72 heures sans avocat, promiscuité inhumaine dans de vielles cellules d’incarcération pourries, etc ) goûtent effectivement dans les faits, à leur œuvres législatives, dès lors que ces mêmes personnes ont été pris la main dans le pot de confiture ou du fait de leur participation directe à une mafia économico-politique de haut vol, comme l’ancien président Sarkozy nous l’a montré à maintes reprises ?

      Si nous voulons que notre démocratie s’humanise, faisons-en sorte que nos député-é-s goûtent au moins une fois pour eux-même le bien fondé de leur loi si ceux-ci sont à bon droit condamnés par la justice . Tant que les riches coquins menteurs et pillards de l’État n’iront pas en prison, celles-ci n’évolueront pas et resteront à jamais des dépotoirs à destination de milliers de condamnés prolétaires. Je ne comprends d’ailleurs pas le mot “aménagement” en ce qui concerne l’année de prison ferme de M.Sarkozy. Pourquoi avoir prévu pour cet individu un “aménagement ” ? Pourquoi lui et ses amis Balkany ne vont-ils pas en taule comme tout le monde, une fois condamnés en bonne et due forme ? Certes le bougre fait appel… mais pourquoi encore ce passe-droit, ce privilège qui était de toutes les manières préalablement prévu pour le condamné Sarkozy ? Ce type n’a t-il pas suffisamment insulté la république et le peuple français pour qu’on lui concède une énième entorse à la règle commune ?

      1
      1. Dans le même ordre d’idées, on pourrait souhaiter que nos élus passent quelques mois à l’usine pour comprendre la condition ouvrière… “Vous aussi, exprimez vos souhaits au Père Noël sur le blog de Paul Jorion…”

      2. Oh, je n’espérais pas du tout que cela tourne de cette manière.
        Comme pour M. Balkany, cela provoquerait un risque de sécurité trop grand pour la prison de mélanger M. Sarkozy avec la plèbe, pardon les détenus de droit commun, au regard de son statut…

        Et puis, avec la pandémie, cela représenterait un trop grand risque d’exposition au Covid d’une personnalité politique de premier plan… Ah mais non, j’oubliais qu’il était déjà vacciné (« actuellement, les moins de 75 ans ne sont pas concernés par la vaccination à l’exception des personnes atteintes de pathologies à risque »).

        Et pour les aménagements de peine, cela a été expliqué dans la décision de justice rendue : le condamné présente une situation matérielle et sociale qui exclut tout risque de fuite (à l’instar, pardon je me mélange les pinceaux, à l’inverse de M. Ghosn) et son âge avancé (!) de 66 ans fait qu’une détention en prison représenterait un trop grand risque pour sa santé (son médecin ayant affirmé auparavant qu’il était atteint d’une pathologie à risque, d’après l’article 729 du code de procédure pénale, « la nécessité de subir un traitement » constitue l’un des motifs susceptibles de justifier la libération conditionnelle, une fois la période de sûreté écoulée, technique qui a aussi été utilisée par M. Balkany) . Heureusement (pour le côté humain) que l’exécution des peines est décorrélée de la nature des délits (surtout pour les personnes “socialement intégrées”), sinon la gestion de la peine de M. Sarkozy aurait été pénalisée par un jugement qualifié de très dur (« Les faits dont s’est rendu coupable M. Nicolas Sarkozy sont d’une particulière gravité… » , « un tel comportement ne peut que nuire gravement… », « Ce dévoiement portant lourdement atteinte à l’Etat de droit et à la sécurité juridique »).

        Un grand merci (vraiment !) à Mme Taubira pour ses efforts à essayer de désengorger les prisons :
        https://www.vie-publique.fr/eclairage/269816-les-mesures-alternatives-la-prison-bracelet-electronique-sursis-tig
        A noter que cela ne marche que pour des délits, pas pour des crimes…et que les juges n’appliquent pas suffisamment ces mesures (pour les personnes qui ne sont pas assez “socialement intégrées”). Heureusement (!), M. Sarkozy a eu la chance d’être jugé par une personne compétente qui ne se laisse pas aveugler par ses croyances hors de propos avec le code juridique (et de ne pas avoir été jugé en comparution immédiate).

        Et un grand merci (moins vraiment, en fait…) au gouvernement Macron pour avoir promulgué ceci en 2020 :
        « Entre six mois et un an, les peines doivent être également aménagées, si la personnalité et la situation du condamné le permettent, sauf impossibilité matérielle. Au-delà d’un an, les peines ne peuvent plus être aménagées (contre 2 ans auparavant). »
        Peut-être ceci expliquerait-il pourquoi les peines prononcées ont été de 1 an de prison ferme ? Mais non, je me fais un film, bien évidemment !

        Dura lex, sed lex.
        Tous les citoyens sont égaux face à la loi.
        (Même si certains citoyens sont plus égaux que d’autres, pour détourner la phrase de Coluche)

        2
  17. Mais non, ce n’est pas Sarkozy qui s’est fait vacciner, c’est son jumeau maléfique Paul Bismuth…
    Vous savez celui que tous les journalistes défendent en ce moment dans un unanimisme de collusion qui ressemble aux affaires pas si lointaines de petits cadeaux et soirées délicieuses, qui semblaient lier Michel Noir, Pierre Bottom et tous le gotha médiatique dans un micmac de petits fours et de complaisances… Il semblerait qu’il y ait la reconnaissance du ventre dans le Paris journalistique.
    D’ailleurs qu’un président en exercice, prenne un faux nom et passe par des télécommunications que les services de sécurité de l’Élysée ignorent (pour passer sous les radars de la république), cela ne dérange pas les journalistes. Et d’ailleurs , hou le vilain parquet financier qui a osé s’inquiéter de la chose…
    Alors il paraît qu’on ne peut pas écouter la communication entre un avocat et son client? Mais , il me semble que lorsqu’il y a soupçon de complot c’est autorisé, car l’avocat doit défendre son client, mais pas l’aider à commettre des infractions et se faire le vecteur d’une illégalité…D’ailleurs, les politiques ont imposé, par la loi, que lorsqu’on achète un téléphone prépayé, on vous exige une pièce d’identité… Et Paul Bismuth avait une pièce d’identité?
    Mais c’est comme pour la vaccination et son rappel ; il y a appel, pour nous rappeler ce qu’on aura oublié d’ici là, histoire de réveiller nos défenses immunitaires….

    3
    1. @Dalla Vecchia Luigi en 2013 2014 dates des écoutes du parquet financier Nicolas était semble-t-il redevenu un citoyen comme un autre et ne bénéficiait plus de moyens de télécomunication spéciaux.
      Les politiques en particulier de gauche, de notre état sécuritaire ont surtout fait supprimer les cabines téléphoniques.

      1. Vous avez parfaitement raison, Sarkozy n’était plus président, mais il bénéficie toujours d’une protection étatique et de rémunérations d’état…
        Je voulais souligner que le principe d’un faux nom est douteux en général ( “qu’un président en exercice”…_ je généralisais à tous les présidents et au principe qui n’effarouchait pas les journalistes.) .
        Mais la formulation est trompeuse et ne rend pas justice à Sarkozy, vous avez raison.
        Mais c’est quand même inquiétant pour quelqu’un dont on espère qu’après tous les secrets d’état qu’il a en sa possession, il ne va pas user d’opacité pour les négocier… Il doit une transparence totale et d’ailleurs il est toujours indemnisé par la République!
        Mais merci en tout cas, votre remarque est très importante

  18. ” Si a 50 ans t’as pas encore un bracelet électronique, c’est que t’as raté ta vie ! “

    2
  19. “De quoi Sarkozy est il le symptôme ?” est le titre du dessin. Tandis que le petit texte est plutôt : “quel est la pathologie de NS”. Je propose de revenir à la question… (Il y a aussi cette tournure bizarre : “à très a-haut risque” ? Pourquoi ?)
    Car la corruption au sommet a de multiples sources : l’enrichissement d’une part (Cahuzac et ses placements, …), les dépenses électorales d’autre part (ce dont Sarkozy est soupçonné, mais encore Baladur…). Pour Fillon, on ne sait si ses petits emprunts et ses petites entourloupes impliquant sa femme et ses enfants avaient pour but la toiture de son château ou le financement de sa campagne…
    Il est vrai qu’on exige beaucoup de nos élus, qui ont en main et manipulent pourtant de grosses sommes d’argent… Et que les entreprises ont coutume de faire des affaires en les accompagnant de viles tentations… Je connais un élu qui avait fait financer un chaudière au fuel dans sa résidence secondaire, aux frais de la Mairie… ce qui n’aurait pas coûté très cher : une carrière anéantie pour un bout de chandelle.
    Les emplois fictifs (tels ceux de la Mairie de Paris avec Chirac et Juppé) sont une entourloupe différente : il s’agit de faire payer par la collectivité les revenus de certains larbins du parti… ce qui en fera des carriéristes pouvant se faire élire. Dernier exemple : les emplois payés par l’Europe au “Rassemblement national”.
    Enfin, Sarkozy se fait condamner ici pour une autre sorte de corruption encore : la volonté de manipuler la justice en étant informé des procédures qui le menacent. Avec la complicité d’un avocat et d’un magistrat. Il est donc le corrupteur, plutôt que le corrompu .

  20. Nicolas Sarkozy est l’invité du 20H de TF1 ce mercredi 3 mars…
    C’est vrai que ça devient une habitude de recevoir des repris de justice, bon pour l’audimat ! 😐

    2

Les commentaires sont fermés.