Pegasus : Logiciel espion fabriqué en Israël et vendu à différents pays pour espionner les journalistes et les associations de défense des droits de l’Homme, par Éliane Chaponik

Il se trouve qu’Israël est le premier fournisseur du monde occidental en matériel de contrôle de masse tous systèmes confondus : drones, téléphone etc. Dans un premier temps ce matériel a servi pour contrôler les Palestiniens puis ensuite leurs produits ont été vendus à toutes les “démocraties” comme aux dictatures.

Frontex a passé des marchés avec Israël il y a quelques mois pour la surveillance de la Méditerranée pour contrer les migrants. Si des journalistes n’avaient pas révélé ce contrôle de masse aucun peuple ni en Europe ni ailleurs n’aurait connu l’existence de ces techniques.

Eliane Chaponik

PS. je rappelle que je suis d’origine juive mais laïque et qu’il y a eu des Résistants dans ma famille (mère, oncle, cousin).

Partager :

60 réflexions sur « Pegasus : Logiciel espion fabriqué en Israël et vendu à différents pays pour espionner les journalistes et les associations de défense des droits de l’Homme, par Éliane Chaponik »

  1. Bonjour Eliane et salutations.

    “contrôler les Palestiniens”; ” la surveillance de la Méditerranée pour contrer les migrants”

    Toujours cette même petite musique qu’on voudrait nous faire prendre pour de la sécurité…

    Déjà en 2013 la France aussi :

    https://www.leparisien.fr/syrie-et-libye-des-logiciels-espions-made-in-france-18-06-2013-2906365.php

    Ce vieux truc de savoir ce qui se passe chez le voisin ! Qui n’a pas vécu dans un petit village ne peut pas comprendre (mais si c’est pareil à toutes les échelles mais les moyens différent).

    Village global !

    2
  2. Si j’ai bien compris, les israéliens fournissent les moyens. C’est du commerce…

    Qui emploient ces moyens et qui est espionné?
    Si l’outillé est une dictature qui s’en sert pour réprimer son peuple, c’est évidemment scandaleux. Le totalitarisme en marche n’est jamais agréable à voir.

    Mais si le coupable (innocent jusqu’à preuve du contraire) est un état démocratique, exemplaire et toussa, qu’est-ce qu’on dit? C’est pour notre sécurité?

    Le téléphone portable est un moyen d’espionnage. Comme la carte bleue et ses semblables. Le ‘cloud’ est un outil d’espionnage fantastique. Facebouque et twiter aussi… La liste est longue. Sans oublier les moyens directement actionnés par la NSA et ses copains. La NSA fait dans le gros fretin, président et ministres, ambassadeurs et banquiers, sans oublier les industries de pointe (à posséder ou à contrôler) mais aussi dans la multitude de petits poissons. On n’oubliera pas que le Treasury a lui aussi de très gros moyens d’analyse et d’actions. (Actions en apparence pacifiques, ici on parle pognon).

    La liste est donc très longue.
    J’ai l’impression d’un coup pour rien. Il n’y aura pas de scandale public. Les affaires vont continuer inchangées. Comme le nucléaire, comme le réchauffement, comme l’après virus etc…

    2
  3. Sur le même thème :

    “L’entreprise française Amesys a vendu dés 2011 un système d’interception des communications de pays entier (mise sur écoute des communications Internet, cellulaires, satellites). Ses clients étaient des personnes physiques, des entreprises et des émanations étatiques, généralement des services de renseignement.

    Les investigations de Reflets.info, celles de Jean-Marc Manach ou d’Olivier Tesquet de Télérama ont déjà permis de dresser une liste conséquente de clients d’Amesys, entreprise qui avait muté en Bull, puis en Nexa.

    Initialement, Reflets dénichait le projet Candy en Libye, qui sera suivi de Finger au Qatar, PopCorn au Maroc, Crocodile au Gabon, Kinder en Arabie saoudite, Miko au Kazakhstan. Puis vint Toblerone en Egypte, révélé par Télérama.

    Reflets.info dévoile aussi la liste des clients de Nexa Technologies fin 2016 : la Commission Européenne (lors des printemps arabes), le Ministère de l’intérieur français, la DGSE, le Service général du renseignement et de la sécurité belge, la Turquie, le Venezuela, etc..”

    Source : reflets.info

    **************

    2015 – La France duplique le trafic des communications Amérique/Europe/Afrique/Asie qui transitent sur les backbones sous-marin mis en place par Alcatel Lucent/Orange : https://www.numerama.com/magazine/33573-ecoutes-des-fibres-optiques-par-la-france-ce-que-revele-l-obs.html

    “Des ordinateurs de la DGSE traitent tous les jours des dizaines de millions d’e-mails, de SMS, d’échanges par Skype, WhatsApp, Facebook… Ils isolent automatiquement, par numéro de téléphone ou adresse IP, les échanges des individus visés. Un logiciel reconnaît les voix, un autre traduit.”

    *****

    On a du mal à imaginer l’étendue de la surveillance.

    3
      1. Non c’est pas “on risque”, le problème enfin, y a un lecteur qui pense ça ici sur ton blog ?

        Non, non c’est maintenant on commence à le sentir tous (oui pas mal en fait trinquent depuis longtemps) et ça pique un peu les yeux ou les mains… Non ?

        2
        1. Je veux dire, et possiblement je l’ai répété parfois, ou je l’ai pensé en douce, que : “bon, y a rien à se reprocher donc qu’est-ce que ça peut foutre que tout soit visible ou interceptable, allez hop je surfe”, sauf qu’une partie de ton cerveau te fait dire que décidément non ce n’est pas une bonne idée dans les conditions d’organisations et de fonctionnement de nos sociétés humaines et que lâcher sur ça est toujours (encore) une mauvaise idée.

          Suivant qui a accès à l’information et ses motivations (personne ou groupe) ces bases de données nous concernent tous. Mais ça c’est mon côté Télétubbies.

      2. @ Paul,

        Avec le pass Covid, on risque d’être un jour officiellement fliqués !

        Et c’est ça qui ennuie certains : ils ne pourront plus feindre l’ignorance en jurant la main sur le cœur qu’au grand dieu non, ils ne se doutaient pas… Croix de doigts, croix de fer, si je mens je vais en enfer – non parce que l’enfer c’est (pour) les autres !

        Tant que c’était officieux, ça arrangeait bien tout une partie de nos concitoyens qui n’avaient pas à se poser de (bonnes) questions sur le sujet. Ils avaient l’esprit libre pour vaquer à leurs occupations (principalement, “consommer”). La surveillance généralisée des populations, des opinions, des opposants, … c’est pour les autres ! Nous en Europe – et plus particulièrement en France, on ne mange pas de ce pain là ! Nous avons des idéaux “Monsieur Jorion” (le fric, le fric et le fric… et accessoirement le sexe et la violence). Nous, nous sommes libres et égaux “Monsieur Jorion” (enfin certains sont plus égaux que d’autres comme disait Coluche)…

        Le réveil me parait surtout douloureux pour un grand nombre parce qu’il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !

          1. @ Olivier Reivilo,

            “Une disposition passée un peu inaperçue dans la marée médiatique du projet de loi sur le renseignement mérite que l’on s’y attarde. Elle va permettre aux agents de ses services de pirater légalement des ordinateurs et des systèmes, du moins ceux considérés comme basés à l’étranger, en toute impunité. […]”

            Je maintiens : la disposition n’ayant pas été mis en lumière et concernant un périmètre relativement flou pour le quidam, pour bon nombre de nos concitoyens, le flicage à grande échelle des français n’existe pas officiellement.

            Il n’y a que ceux qui suivent de près le sujet qui en connaissent les contours réels. Les autres, par défaut d’information et/ou paresse intellectuelle, ignorent tout ceci.

            1. Je ne me souviens plus combien de fois à l’évocation de la protection de la vie privée j’ai entendu “j’ai rien à cacher”.

              Les infos sont dans Telerama, Le monde et la presse régionale. Qui n’a pas entendu parler d’Edward Snowden ou des GAFAM ?

              En ce moment sur Arte un documentaire donne une idée de la surveillance déployée pour assurer la sécurité des JO de Tokyo :
              https://www.arte.tv/fr/videos/078199-000-A/tokyo-2021-le-prix-de-la-securite/

              (Les prochains JO auront lieu à Paris en 2024)

              1
          1. Se perdre, quand on est président avec les pouvoirs de la constitution de la cinquième république, c’est confondre brutalité et autorité, celle ci étant peu compatible avec l’impreparation.
            En ce qui concerne les outils de surveillance, était t’il possible d’ignorer que le variant delta présent en GB, avec un Ro du double de celui présent en France, allait passer la manche ?
            En ce qui concerne la brutalité, est-il possible d’avoir oublié les Gilets jaunes et leur infiltration par des minorités radicales ?
            Faut t’il être un peu c…, ou trop intelligent pour ne pas tenir compte de cela

        1. C’est plutôt que le risque qu’il serve à la surveillance n’est pas un argument contre le passe sanitaire.

          Parce qu’en matière de surveillance, il y a beaucoup, beaucoup mieux que le passe sanitaire.

          1. Le certificat de vaccination est un papier qui ne pose aucun problème.
            Sa transformation en pass sanitaire, fait basculer ce papier dans le contrôle par des serveurs ou agents de sécurité dont ce n’est pas la fonction, et qui n’ont ni mandat pour le faire, ni envie de le faire.
            Le risque que ce pass serve à la surveillance est hors sujet, le fait que l’on soit déjà surveillés également.
            La question est de savoir si il est légitime d’être contrôlé, certificat de vaccination et id, par des personnes n’ayant ni mandat, ni envie pour cela.

            4
            1. @XTIAN L’alternative pour le grand dirigeant est d’interdire l’accès à tous dès maintenant, le choix a été fait de ruser pour ne pas mécontenter de nombreux professionnels en début de saison, qui devraient donc être motivés pour accepter des clients !

              C’est une évolution par rapport au début de l’épidémie où le confinement des personnes fragiles n’a pa été retenu, mais il n’y avait pas de pissibilité des sortie de cet état (pas de vaccin) et le risque de contamination intra familial était énorme en l’absence de masques et de préconisation au domicile.

          2. Ce n’est pas un problème de surveillance mais de contrôle d’accès ! Les mots ont un sens.

            On contrôle ton accès dans des lieux communs, très communs, très, très très communs ! Et y a sanction si mauvais contrôle.

            C’est quoi que certains ne comprennent pas la dedans ?

            Demain on surveille ton téléphone (GPS, micro, caméra), on sait ce que tu fais, mais on ne te contrôle pas. Là on te contrôle et on t’autorise ou non à accéder à un lieu commun ! Un bar purée !

            7
            1. @CloClo Ce n’est pas vraiment un contrôle d’accès, puisque l’on ne peut pas individualiser la décision, ni la révoquer, contrairement à un Linky par exemple qui outre la surveillace par tranche de 10 minutes permet à distance de limiter, point d’accès par point d’accès, la puissance à 1 KW.,
              Le Passe Sanitaire est un immense Nudge pro-vaccinal au point qu’i lui est associé l’absence d’obligation de port du masque sans réalité sanitaire évidente.
              Ce n’est pas un contrôle d’accès puisque vous pouvez vous faire vacciner et que sauf de rares cas, personne ne peut vous en empêcher et de plus vous pouvez le faire gratuitement.
              Celà reste par les moyens mis en place un moyen de surveillance, au moins une mise en place de comportements de nature à en favoriser l’acceptabilité (évolution en temps long).

              Outre cet aspect sécuritaire en bonus (effet collatéral) la motivation principale est la croyance (probablement erronée) de sortie de crise par la vaccination généralisée, que la rapide progression de l’épidémie totalement prévisible depuis des semaines, en l’absence d’autres mesures efficaces va probablement une nouvelle fois démentir.

              1. Salut Ruiz !

                J’ai rien compris à ton propos sur le fait que ce n’est pas un contrôle d’accès. Car pas la peine de tortuer du cul c’est bien une condition pour accéder à un endroit. Donc c’est un contrôle d’accès. Je suis un gars simple moi. Puis je ou non aller dans un bar ? Je me creuse pas plus pour voir dans quel monde je vis.

                1
          3. @ M. Toulet alexis
            Le pass sanitaire est une aberration du système. Lorsque vous flashez votre attestation certificative, vous flashez également vos données personnelles. Le pictogramme tout en covid ou pass sanitaire sur le smarphone est une aberration du système politique et vous mettez à disposition pour le consultant : les données personnelles. Seule l’attestation papier est une garantie.

            1. … ” Le pictogramme tout en covid ou pass sanitaire sur le smarphone est une aberration du système politique et vous mettez à disposition pour le consultant : les données personnelles ” …

              J’imagine que c’est interdit par la “Loi” …SAUF SI…??..

              … ” Seule l’attestation papier est une garantie ” …

              Évident…mais “pelant”… DONC…!!

            2. @Bernie l’attestation papier n’est pas plus une garantie si son QR code est utilisé et mis en face d’une caméra (d’un smartpone qui le lit et transmets toutes les données à une base de données distante pour vérification et entregistrement
              vous, à cette heure ce jour là , là où est (ou à qui appartient) la caméra.
              Le seul avantage c’est qu’il n’y a pas de lien direct avec votre smarphone et votre numéro, mais qui fait sans doute l’objet d’un abonnement.

  4. Il faut enfermer le populo. Comment ? faut pas qu’il s’rebiffe. c’est presque gagné.
    Prothèses obligatoires dans la main (plus de cabines téléphoniques), les yeux et la tête baissés pour toujours ?
    Surveillés mesquinement : la contradiction devenu insupportable (pour qui ?).
    L’évidence de la domination : le mariage de l’Etat et des lobbys/mafia. En 1988, on a appelé çà le spectaculaire intégré.
    La Chine c’est la la France.

    1. @Allouette la disparition totale des cabines téléphoniques publiques est un signe inquiétant de la dérive policière française, ce n’est semble-t -il pas le cas dans d’autres pays et ne réponds pas à un besoin économique les cabines pouvant servir de support publicitairres.
      Celà a été mis en place par le Quinquennat Hollande dans la plus grande discrétion et avec la complicité du personnel politique en place, sénat y compris.
      La presse n’a pas moufté.
      La vague d’attentat de 2015 (retombée depuis) était nécessaire pour obtenir ce résultat.

      1
  5. 19 juillet, c’est aussi la la date d’une tentative de révolution sociale en Espagne, où le prolétariat s’est manifesté (pas pour la dernière fois). Vive la vie vivante !
    Ceux qui ont de la mémoire déteste les sociaux-démocrate, vive Rosa !

  6. … et donc, depuis longtemps déjà, lorsque je suis invité à me rendre dans “mon” bureau de vote, je ne prends pas la peine d’aller m’isoler sous la tente pour trier les bulletins disponibles. Je sélectionne et prends directement sans me cacher, l’imprimé qui me semble être le bon mais … respectueux du protocole, je m’enferme dans l’isoloir, en tirant ostensiblement sur le rideau pour délibérer dans le plus grand secret avant d’effectuer le passage à la boite du fatidique “a voté”.

  7. À cette heure y a pas beaucoup de politiques et d’impetrants pour 2022 qui semblent s’en émouvoir…. Ou en tout cas beaucoup moins vite que sur le passe sanitaire…

  8. Des la rentrée, les gens devront automatiquement être équipés d’un smartphone oud’un QR Code.
    Des caméras avec reconnaissance faciale et lecteur de QR Code seront disposées à l’entrée.

    Ne reste plus, ensuite qu’à :
    1. Supprimer le cash (d’ici 2025 on y sera je pense)
    2. Assigner à chaque citoyen un compte bancaire unique , qui comme linky peut toujours être activé/désactivé à volonté.
    (Equivalent financier du “passe sanitaire”).
    3. Conditionner l’activation-desactivation du compte à l’adhésion à la religion civile en vigueur à l’instant t (mesurée par les datas).
    (les musulmans ne s’y trompaient pas, quand ils considèraient les types de régime d’Aristote comme de véritables religions parmi d’autres… point de vue qui sera d’ailleurs repris par J-J Rousseau).

    4. On simplifiera alors le tout, pour des raisons de “praticité”, avec une nano-puce implantée dès la naissance).

    Parce qu’au train où vont les choses, il ne faudra que quelque décénnies pour en arriver à :
    “Ainsi, personne ne pouvait ni acheter ni vendre sans avoir la marque, c’est-à-dire le nom de la bête ou le nombre de son nom.”
    (Apocalypse 13.16).

    6
    1. Concernant les nano-puces .

      https://www.maxisciences.com/gs-news/des-milliers-de-suedois-ont-maintenant-une-puce-electronique-sous-la-peau_art41034.html

      “Si elles font à peine la taille d’un grain de riz, ces puces ont en effet de vastes applications cruciales dans notre quotidien. Elles peuvent remplacer des cartes de crédit, de nombreux badges d’entrée ou encore des cartes de transport. Plus besoin de s’inquiéter de la perte ou de l’oubli de sa carte, ni de transporter un portefeuille au quotidien.”

      1
      1. Elles feront surtout très mal quand on essayera de les enlever, comme toute bonne science-fiction vous le démontrera …;-)

        Ce qui est bien avec la technologie, c’est que si on peut le faire alors on le fait . Des questions ? Heu , non..
        C’est comme la 5G , dernière entourloupe pour nous vendre du upgrade , ah mais la 5G c’est essentiel dans les applications médicales ( lesquelles ?) oui bien sûr les hôpitaux sont équipés en fibre optique , mais bon la 5G c’est plus sexy , et si vous prenez l’abonnement de 2 ans vous avez droit à 400 applications de jeux vidéos , maintenant vous savez quoi faire de vos journées .

    2. S’agissant des nano-puces sous la peau, le lien donné par Ilicitano date de 2018, et la pratique ne semble pas s’être étendue en Suède depuis : une recherche en suédois ne renvoie pas de liens récents sur le sujet décrivant un système opérationnel. Peut-être le système n’était-il pas si utile, ou peut-être les Suédois restent-ils assez réticents à la chose ?

      En revanche, la R&D continue. Voir par exemple cette société suédoise Dsruptive Subdermals, qui propose une jolie “plateforme” implantable sous la peau [ https://dsruptive.com/technology/ ] pour tous usages par laboratoires ou entreprises. C’est très, très mignon. Et il faudrait me menacer avec un flingue pour que j’accepte que ça aille sous ma peau.

      Concernant “supprimer le cash”… non. Voir les projets de MNBC (monnaie numérique de banque centrale) de la BCE, il a bien été exclu de laisser disparaître le liquide. Pas en UE donc (quant à la Chine, je ne garantis rien)

      1. “Et il faudrait me menacer avec un flingue pour que j’accepte que ça aille sous ma peau.”

        Mais non, technique du pas après pas. D’abord t’acceptes le QR code à présenter pour raison sanitaire ! Sanitaire je vous dis !

        Demain quand on va rationner, que les violences vont s’amplifier, on mettra tout le monde sous surveillance et contrôle ça sera pour préserver l’Etat de Droit (e) et l’Espèce mon gars. Même pas besoin de flingue, tu courras te faire pucer, sinon ta vie sera un enfer, t’auras accès à rien !

        C’est mon analyse et je suis plutôt d’accord avec moi même.

        5
      2. Pour la Chine et la disparition de l’argent liquide :
        Ca teste et ça avance avec le Yuan digital

        https://en.wikipedia.org/wiki/Digital_renminbi

        Le Yuan digital est et sera émis directement par la Banque Centrale chinoise.
        En avril 2021, les tests ont été étendus à 6 régions supplémentaires: Shanghai, Hainan, Changsha, Xi’an, Qingdao et Dalian

        Le yuan numérique est conçu pour se déplacer instantanément dans les transactions nationales et internationales. Il vise à être moins cher et plus rapide que les transactions financières existantes. La technologie permet aux transactions d’avoir lieu entre deux appareils hors ligne

        La Banque populaire de Chine a déclaré que l’objectif du lancement du RMB numérique est de remplacer partiellement les espèces, mais pas les dépôts bancaires ou les plateformes de paiement privées. La banque a affirmé que le RMB numérique pourrait être utilisé pour réduire le blanchiment d’argent, les jeux d’argent, la corruption et le financement du terrorisme, et pourrait améliorer l’efficacité des transactions financières.
        La banque centrale a également déclaré qu’elle limiterait la façon dont elle suit les individus, grâce à ce qu’on appelle « l’anonymat contrôlable ». !!!!!!!!!!!!!!
        Les critiques disent que la monnaie donnera au gouvernement chinois un nouvel outil pour surveiller sa population et ses transactions financières.

        Effets à l’échelle internationale:
        Le RMB numérique pourrait fournir une alternative moins chère et plus pratique aux transactions internationales qui se fait en dehors du système financier mondial dirigé par les États-Unis, en particulier pour les pays ayant des liens étroits avec la Chine. Les commentateurs et les responsables américains craignent que le RMB numérique n’affaiblisse la capacité des États-Unis à surveiller et à contrôler le système financier mondial, par le biais d’une « militarisation du dollar », comme des sanctions et de leur accès au renseignement au système de paiement SWIFT. ( traduction)

        « La Chine aura le yuan numérique en 2022 et anticipe la disparition de l’argent », par Francisco Villanueva Navas.
        https://www.diarioprogresista.es/china-tendra-en-2022-el-yuan-digital-y-anticipa-la-desaparicion-del-dinero-efectivo-por-francisco-villanueva-navas/

        3
      3. @Toulet Alexis la disparition du cash fait partie évidente des objectifs en cours.
        Dans certains pays c’est déjà presque les cas Norvège ou en Suéde ?
        C’est dans ces pays qu’ont été caussi supprimé la bande FM pour éviter les radios libres.

        Le seuil d’acceptation de la carte bancaire a été abaissé et le système Monéo (numérique mais raisonnablement anonyme) a été tué.

        Les allemands ont encore une certaine habitude du cash, ce qui ralentit l’évolution mais les chèques sont progressivement refusés.

        Il ne faut pas baser son analyse sur des déclarations qui n’engagent personne (pass sanitaire) mais constater les évolutions et surtout leur convergence univoque.

        De même ce n’est pas Valérie Pécresse qui s’est opposée à la suppression du tiquet de métro permettant de faciliter le flicage des déplacements métropolitains.

  9. Coucou,

    Comme disait paul bismuth, c’est inconcevable !

    rien de nouveau sous le soleil. Depuis l’invention du sabre, puis du bouclier, puis de l’armure, puis …..

    Big brother is watching you, surtout quand vous roulez trop vite.

    Bonne journée

    STéphane

    2
  10. A noter : la NSO ne peut vendre PEGASUS qu’avec l’accord du Gouvernement d’Israel (ci dessus lien LLB). Je ne sais sous quelle forme de contrôle (licence d’exportation ?).
    La liste des clients est donc aussi la liste des amis d’Israel, et pas les amis de certains pays arabes. Donc pas l’URSS, pas la Chine, pas l’Egypte. Mais l’Arabie Saoudite et le EAU.
    Trump a dit beaucoup de mal d’Huwaei, mais rien de Pegasus !

    1
    1. @Chabian peut-être que Pegasus marche mal avec Huawei ?

      En fait on voit mal comment une autorité étatique peut autoriser l’exportation d’un logiciel de surveillance sans se donner les moyens de contrôler les usages qui en sont fait, même si l’existence de telles possibilités doivent être ignorées des vendeurs de tels logiciels (et des acheteurs)..

  11. Le Maroc a espionné des journalistes de Mediapart.
    Mwouai…
    Les marocains ont inventé tous seuls qu’il était utile d’espionner ces journalistes ou comme cela s’est vu dans le cadre des échanges de services entre agences de renseignement, les français ont demandé aux marocains d’espionner ces journalistes pour ne pas dire que la présidence Macron espionne les journalistes ?

    3
  12. Je ne sais pas quelle est la classification officielle de ce genre de logiciel, mais dans les faits et peut-être même en droit, il s’agit d’une arme.

    Comme toutes les armes, c’est quelque chose que l’on vend aux Etats dont on est suffisamment proche – c’est-à-dire dont on pense qu’ils ne menacent pas nos intérêts importants. Israël a vendu à : Mexique, Inde, Maroc, Indonésie, Arabie Saoudite, Émirats arabes unis, Kazakhstan, Hongrie, Rwanda, Togo… Israël n’a évidemment pas vendu à Iran, Syrie, Liban ou Corée du Nord.

    Comme toutes les armes, la question est de savoir qui elles visent. Est-ce utilisé seulement dans le cadre d’une enquête de police et sous contrôle judiciaire ? Ou est-ce utilisé libéralement, sans ce genre de contrôle, par exemple par un service de renseignements ? Voire utilisé pour contrôler et réprimer des opposants ? Eh bien, les Etats les plus démocratiques l’utiliseront libéralement (2ème option) – ou bien des équivalents, il semble que la DGSE utilise un équivalent bien français. Les plus autoritaires sont sur la 3ème option. Et personne sur la 1ère, mais merci de demander !

    En passant, l’existence de Pegasus est de notoriété publique au moins depuis 2016 : “NSO Group, une société israélienne dont le fonds de commerce n’est autre que l’espionnage de journalistes et de militants” (1) Ce n’est pas nouveau… simplement ça n’avait pas encore fait les grands titres 🙂

    (1) https://www.igen.fr/ios/2016/08/cyberspionnage-derriere-les-failles-trident-dios-le-redoutable-malware-pegasus-96912

    2
    1. @Toulet Alexis Autrement dit c’est une nouvelle éventée qui sort sur les gros titres à la faveur de l’été ….

      L’alerte étant de 2016 celà montre l’incompétence et l’inconséquence des politiques et journalistes visés en 2019 !

      Encore plus leur étonnement pour un ancien président de l’assemblée nationale.
      On peut même se demander si le but de l’opération n’est pas de récupérer certains téléphones sensibles (mais de cibles) pour les investiguer !

      Quand au Premier Ministre (prudent) le fait qu’il attende le résultat d’une enquète est le signe que nos services n’auraient rien vus : très rassurant !

      1
      1. Oui, enfin le fait qu’un chef d’Etat soit dans le viseur des services de renseignement d’un peu tout le monde… comment dire… ce n’est pas exactement un scoop, si 🙂 ?

        1. Pauvre petit président francais si immaculé, si innocent avec ses yeux bleu d’acier … Mais enfin, notre ami le Roi !! Pas ça, pas lui !! 🤣

          1
  13. Le (vrai) souci avec ces “chevaux de Troie” c’est simplement la connaissance (publique) de leur existence et de leur “efficacité”

    De quoi effrayer ou créer de l’ auto-censure journalistique…Déjà aujourd’hui ce recours à un “consortium” = rassemblement de journalistes courageux est indispensable..

    2
    1. Salut Otremeros,

      Tu veux dire que ce sont les dernières informations qu’on va avoir de potables et correctes sur l’ampleur, et l’étendu de ces pratiques de barbouzes avant Lock-out complet ?

      1. Hello,
        Suffit de voir le “sort” ( = au mieux l’indifférence après quelques remous liés à la surprise de première révélation.. , pas de “relance” = oubli…) réservé aux “lanceurs d’alerte” .. jusqu’à l’exil.
        P.ex. un “mec” du genre Arfi …il en faut des cojones et surtout , à chaque “affaire”, le “révélant” de base doit fournir concrètement des preuves (souvent des documents ou des enregistrements) qui le trahiraient en cas d’ “écoute/enregistrement/extraction de docs électronq ” à son insu..
        De quoi réfléchir voire , finalement et sans doute , de + en + , s’abstenir.. Et donc..

  14. Voici la réaction de François Ruffin sur son compte Twitter :”Pegasus Les Marocains ne sont pas les premiers. Entre 2006 et 2012, les USA ont espionné l’Élysée. Quelle réaction de la France ? Aucune. Au contraire, c’est l’homme qui a révélé le scandale, Julian Assange, qui est en prison, et sans le moindre soutien de nos dirigeants.”

    3
  15. « Elle est devenue ingouvernable, cette terre gâtée où les nouvelles souffrances se déguisent sous le nom des anciens plaisirs ; et où les gens ont si peur. Ils tournent en rond dans la nuit et ils sont consumés par le feu. Ils se réveillent effarés, et ils cherchent en tâtonnant la vie. Le bruit court que ceux qui l’expropriaient l’ont, pour comble, égarée. Voilà donc une civilisation qui brûle, chavire et s’enfonce tout entière. Ah ! le beau torpillage ! »

  16. Je le place ici !

    https://www.lesoir.be/385437/article/2021-07-22/europe-1-se-separe-de-nicolas-canteloup-apres-16-ans-de-collaboration

    … ” Europe 1 a décidé de se séparer de son humoriste emblématique, Nicolas Canteloup , qui officiait dans la matinale de la radio privée depuis 2005 et qui s’était récemment montré très critique de Vincent Bolloré, premier actionnaire du groupe Lagardère “…

    Froidement , cyniquement.. au vu et au su de tous…(et dans l’indifférence générale…)

    Tout est prêt pour : https://www.les-crises.fr/europe-1-quand-des-milliardaires-transforment-une-radio-en-fox-news/
    ((On n ‘apprend rien (sur ce blog) en lisant l’article… SEUL LE TITRE SUFFIT )) ..et justifie le lien.. FOX-news …2021 et + …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.