Veille effondrement #34 – Camarades anti-passe, encore un petit effort ! par Régis Pasquet

Voici plusieurs samedis qu’environ 200.000 personnes manifestent en France pour protester contre le passe-sanitaire et l’obligation vaccinale à laquelle seront soumis certains d’entre nous. Seuls Darmanin et Macron peuvent croire et laisser croire que cela représente une menace pour la République. Seuls des politiciens à l’ancienne répartis sur l’échiquier politique français peuvent penser et laisser penser que la défense de la liberté au sens large anime le participants.

Mais qui sont ces personnes dont il est malaisé de comprendre ce qui les rassemble tant leurs origines sont diverses ? Mal à la l’aise lorsqu’ils sont interrogés, ils réclament d’abord de pouvoir prendre du recul face aux décisions centralisées et autoritaires prises par les pouvoirs et d’être écoutés.

Pouvons-nous leur refuser la liberté qu’ils réclament de ne pas être vaccinés et de ne pas présenter un passe-sanitaire chaque fois qu’ils projettent de se rendre dans des lieux fermés ? Et à l’inverse, comment, à leur tour pourraient-ils s’opposer à la demande de la très grande majorité des Français de vouloir être protégés par un vaccin et par le passe sanitaire des autres ?

Que pèse un plaidoyer aux idées discordantes pour le droit à une liberté que tous mettent en avant dans une structure politico-économique dominée par une oligarchie ? Cela a tout l’air de la défense d’une servitude volontaire.

Issus des classes moyennes en difficulté et condamnés pour nombre d’entre eux à se nourrir d’une alimentation néfaste pour leur santé, à loger dans des locaux en mauvais état, à ne pas être soignés lorsque leur état l’exige, à renoncer aux études pour leurs enfants et à des emplois attrayants pour eux, ces mécontents ont reçu toutefois une éducation suffisante pour accéder à la compréhension du dérèglement des systèmes dans lesquels ils évoluent.

Ils ont rapidement compris qu’en 2017, Macron avait été le candidat des dirigeants, des riches, de ceux qui avaient suivi des études supérieures et de leurs partisans. Bref de tous ceux qui pouvaient encore profiter d’un système très injuste et de surcroît particulièrement destructeur. En outre ils n’ont pas perdu de vue que le président de la République avait été élu par des vieux plutôt aisés et, par conséquent, ne représentait pas la majorité des Français.

Je crois que ces gens ressentent la peur de ceux qu’une grande précarité fragilise dans un monde anéanti. Ces manifestants disent une chose simple : « Nous ne voulons plus de ce monde ; nous ne voulons plus du système de gouvernance mis en place contre notre volonté et se perpétuant depuis des siècles ; et nous ne voulons plus de ceux qui se cooptent pour en assurer la direction ». Mêlant ainsi refus du népotisme, du clientélisme, de la partialité et des injustices, des abus de biens sociaux et du trafic d’influence pouvant aller jusqu’à la corruption et le refus de la prédation et de la dévastation des milieux au seul nom du profit et de l’accumulation.

Toutefois, savent-ils vraiment ce qu’ils voudraient pour satisfaire leurs besoins et combler leurs désirs ?

Beaucoup de médias s’étonnent de la présence parmi eux de citoyens d’extrême-droite et d’extrême-gauche et s’empressent aussitôt de les disqualifier au nom d’une bien-pensance. Mais nul ne paraît se demander – et Macron non plus – ce qu’ils pourraient avoir en commun qui les pousseraient à ne pas regarder qui marche à leurs côtés et quel sens cela pourrait avoir ? Quelles idées, quelles convictions les rassembleraient ? Quelles aspirations ils auraient pour l’Humanité ?

Au fond, n’est-il pas heureux que ce mouvement soit hétérogène ? Cela n’est-il pas gage d’abondance, d’exubérance théorique, philosophique et spirituelle et aussi l’assurance qu’un autre monde peut se mettre en marche ? L’autre volet de l’alternative étant un néo-fascisme conduisant à la barbarie.

Imaginons, comme ils y ont droit, que ces contestataires reçoivent une véritable formation de haut niveau selon le modèle des conférences de citoyens, reposant contradictoirement sur des bases critiques ; imaginons que la parole leur soit enfin régulièrement donnée dans l’hypothèse d’une régénération de la démocratie directe au sein d’assemblées locales ?

Alors, après avoir compris qu’ils étaient opposés sans le savoir vraiment au système économique et financier au nom duquel on régit le monde depuis belle lurette, leurs yeux pourraient se dessiller et ils pourraient bien acquérir la conscience que le système qui fait la part belle aux barbares et aux prédateurs est bel et bien effondré et que la crise sanitaire – crise de la vie – n’est rien d’autre qu’une des conséquences de la dégradation infinie de notre milieu, de la crise écologique en cours. Et pour qu’ils admettent que la responsabilité du système capitaliste dans les atteintes au vivant, dans les perturbations infligées à la vie sauvage, dans les pollutions, dans le pillage des ressources, dans la production de déchets des plus anodins au plus dangereux, dans la disparition de la bio-diversité et que l’exploitation des humains est avérée, il ne manque plus qu’un dernier coup de pouce. Un dernier effort pour se rassembler en une Grande Vague des Égaux, sous la seule bannière, anti-capitaliste. Avec, dans un monde en réparation, un monde qui se rétablit et que l’on s’affaire, ici et là, à remuer et en réensemencer, ce mot d’ordre unique : « Faisons notre égal de tout être humain ». Et s’emparant de ce contenant qu’on leur a, depuis si longtemps, appris à détester, ils œuvreraient ensemble pour lui donner le plus réjouissant, le plus stimulant et le plus inattendu des contenus.

Mieux informés pour comprendre la globalisation du monde et donc sa complexité, ils façonneraient, à n’en pas douter, une société altruiste, sans domination ni compétition, basée sur l’équité, l’entraide, l’appui mutuel et la disparition de la propriété.

Qui voit d’autres solutions ?

Partager :

66 réflexions sur « Veille effondrement #34 – Camarades anti-passe, encore un petit effort ! par Régis Pasquet »

  1. On peut vous donner raison, mais vous allez trop loin dans votre raisonnement. Au passage vous avez omis un facteur qui a probablement été déterminant dans le mouvement : les réseaux sociaux. Vous savez, c’est cette assemblée où ceux qui gueulent le plus fort, et non pas les plus sensés, sont les plus écoutés. Il suffit d’y dire :

    « Vous avez vu le bordel du début de la pandémie, le cirque autour du masque, du confinement, un jour comme ceci, le lendemain comme cela !… comment voulez-vous faire confiance à ce gouvernement qui « joue » avec nous et qui nous intime l’ordre de nous faire vacciner ? »

    Là, vous avez des milliers de « likes », des dizaines de milliers de re-post, et des centaines de milliers de gens dans la rue.
    Ce n’est pas de la lutte de classe là, c’est de l’ « antigouvernementalisme » primaire, Macron y compris. Le gouvernement a foiré la confiance dès le début de la pandémie, et maintenant les rames ne sont plus assez grandes pour remonter le courant de l’opinion des réfractaires. Alors il sort la stratégie de l’enclos dont on réduit progressivement l’espace, même les plus rétifs se retrouveront dans la bétaillère !

    14
  2. …  » Mieux informés pour comprendre la globalisation du monde et donc sa complexité, ils façonneraient, à n’en pas douter, une société altruiste, sans domination ni compétition, basée sur l’équité, l’entraide, l’appui mutuel et la disparition de la propriété .  »

    Sur le sujet mis en « grasses » …auriez-vous une esquisse concrète de projet..?? Compte-tenu de :

    https://www.lelynx.fr/assurance-habitation/profil/proprietaire/bilan-insee/

    1
  3. J’estime que le choix du mot « passe sanitaire » n’est absolument pas judicieux. Ça me fait penser à « ausweis »…
    Le faire sur smartphone n’est pas réfléchi non plus.
    En 1982, je suis parti en Colombie. Je devais apporter la preuve d’un vaccin contre la fièvre jaune afin de débarquer à Bogota.
    J’avais donc un carnet vaccinal.
    Ça perturbe quelqu’un un carnet vaccinal?

    1
    1. Vous confondez aller à Bogota et aller boire un coup. Accepteriez-vous de devoir exhiber votre carnet vaccinal en sonnant à la porte de votre voisin ?

      2
  4. « Pouvons-nous leur refuser la liberté qu’ils réclament de ne pas être vaccinés et de ne pas présenter un passe-sanitaire chaque fois qu’ils projettent de se rendre dans des lieux fermés ? »
    Oui, désolée, on peut. Comme on dit, la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. J’ai du mal à concevoir qu’on puisse laisser des personnes tomber malades puis mourir au nom de la pseudo-liberté de faire ce que l’on veut quand ça nous chante. Le bon sens pousse à la vaccination, qu’on le veuille ou non.
    Je n’aime pas voir les gens en colère, fâchés ou révoltés , mais j’aime encore moins voir des personnes vulnérables et fragiles pâtir de la bêtise de ceux qui crieront le plus fort.

    10
    1. Ils sont libre de ne pas être vacciné sauf (insérer la liste ici au jour le jour) et comme ils ne sont pas vacciné ils n’ont pas droit au passe sanitaire sauf à faire un test PCR, mais alors c’est eux qui prennent un risque à aller dans un lieu plein de gens vaccinés mais potentiellement contagieux.
      Pour l’instant ceux qui crient le plus fort on les reconnait surtout à leurs allures de pirates (borgnes et manchots) ce qui n’est pas une preuve qu’on les écoute (plutôt qu’on aimerait ne plus les entendre). Libre à vous de préférer la soupe froide et sans sel, mais « comme on dit »: il n’y-a plus de « bon sens ».

      3
    2. dans la société capitaliste la liberté des riches ne s’arrête nulle part. Ils peuvent licencier, mener des guerres, saloper la planète sans qu’on leur impose la moindre limite. Votre raisonnement serait valable dans une société réellement démocratique, au service du bien commun. Le bon sens pousse au renversement du capitalisme, qu’on le veuille ou non.

      8
      1. « Le bon sens pousse au renversement du capitalisme, qu’on le veuille ou non. »

        … la question étant : pour le remplacer par quoi, qui ne soit pas encore pire ?

        Le 20ème n’a pas été avare d’échecs monunmentaux.

        1
    3. Je vous comprends, certes, mais vous partez de l’hypothèse que ceux que vous critiquez devraient faire confiance au gouvernement et aux scientifiques dont il s’est entouré sans toujours les écouter pour accepter celle que les vaccins sont efficaces contre la propagation du virus, n’ont d’effets secondaires que statistiquement négligeables, que l’immunité collective peut être atteinte si tout le monde ou presque accepte en France de se faire vacciner à deux doses ou avec les rappels, etc. etc. Or comme l’a expliqué celui que vous critiquez ce n’est pas le cas pour une MAJORITE de français, dont une petite proportion accepte de risquer le baston, quand ce n’est pas l’éborgnage pour en témoigner.

      4
  5. Pourquoi demandez vous « ce qui les rassemble » et « ce qu’ils veulent en commun » ?
    Dans cette pandémie, je n’ai confiance dans pas grand chose. J’ai transmis un lien ce matin sur un article montrant que la 3e dose est un effet malsains du lobby Big Pharma et est contre une saine gestion collective contre la pandémie. Je viens de lire un article sur un vaccin par spray nasal en Finlande appelé Linux, car à open source) et un autre à Tokyo. Le lobby Big pharma n’a pas voulu ! Je me souviens des articles mal vérifiés dans The Lancet l’an passé. Et je me souviens de la découverte des conflits d’intérêt innombrables au sein des comités d’experts de l’OMS il y a quelques années. Les avancées de la médecine scientifique sont essentielles, pourtant son scientisme et ses erreurs mal reconnues m’insupportent depuis 20 ans au moins.
    Pourtant je vais accepter la 2e dose, contraint et forcé, mais je suis contre et je m’en serais bien passé.
    Ensuite, je trouve que les dérives autoritaires depuis 2005 (les attentats) doivent heurter tous les démocrates et cela va de pis en pis. Je ne peux admettre cela et cette société de l’hyper surveillance occidentale qui ne fait plus respecter la vie privée. Il n’y a pas que la France. La Belgique vient de signaler qu’elle va donner une 3e dose uniquement aux personnes immuno-dépressive (ce qui parait légitime) et qu’elles seront automatiquement prévenues : donc le profil médical de ces 400.000 personnes en dyalise, cancéreuses, etc. , est parfaitement connu, sans que ce soit permis légalement !
    J’ai donc plein de sympathie pour ces « gilets jaunes » et autres, pour ces manifs spontanées, et si l’Extrême-droite récupère, à qui la faute ?
    Parler des « anti-passe » comme des « antivax », c’est faire de la confusion. Méprisante.

    18
  6. Merci Régis Pasquet , de vouloir évangéliser les masses , elles en ont certainement besoin
    ….Et Jésus les appela, et dit: Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent…
    Luc, 18-16

  7. Depuis 4 ans ce gouvernement passe en force sur tous les sujets.

    Alors ils en ont marre, les gens, mais pas de bol, pour une fois, il est légitime de passer en force pour cause de santé publique….

    C’est quand même assez dingue comme scénario, comme concours de circonstances en faveur de l’équipe en place…

    1
  8. Ce n’est plus vraiment faire de la confusion si on dit que les antivax ne veulent pas se faire vacciner et qu’une partie grandement majoritaire des anti-pass ne veut pas se faire vacciner!
    Et du coup ce n ‘est plus méprisant.

    1
  9. @ Chabian, j’ai un peu de mal à vous suivre sur les 400 00, c’est un peu comme le rappel des produits défectueux, non ? Pour les voitures, le fabriquant a obligation de prévenir les pptaires en cas de défaut grave (l’airbag p ex). Tant que le fichier n’est pas croisé avec ceux sur les autres pans de la vie sociale (job, assu, que sais-je) c’est sans doute juste borderline sans plus.

    @ Régis Pasquet
    J’aurais envie d’ajouter à votre vision du public concerné la tendance lue dans l’excellent « Ceux qui restent » de Benoit Coquard, dix ans de sociologie dans le « Grand Est » semi-rural, pré-gilet jaune.

    Là il y a une classe qui s’en sort en ayant le sentiment que c’est SANS l’aide de l’Etat qui les a abandonnés, et qui a le sentiment d’y arriver mieux que les « cas soce » des HLM de la bourgade.

    Le mode de vie consenti est lourd de certains sacrifice. Un des couples du village sert de « bar apéro », le bar du village ayant disparu, les gens du cercle « reconnu » peuvent s’y pointer sans invitation, Madame fera le nécessaire, du moins dans certaines fourchettes bien sûr. Ils s’entraident (finir le garage de X, etc.) et se cooptent pour les rares jobs.

    Du coup les petits patrons du coin sont leurs « égaux sociaux » sinon en revenu. Ils ont la chasse en point commun, et le goût de surtravailler pour s’en sortir, ils se hissent pas cette amitié relative vers la haut socialement alors qu’ils voient les « cas soce » n’aller que vers le bas. Les investissements familiaux sont évidemment progressivement détournés de certains postes vers d’autres en fonction de ce mode de vie, monsieur n’aidera pas la progéniture aux devoirs à l’heure de l’apéro, Mme non plus, ce n’est pas exactement ce que dit Coquard, mais c’est pour donner l’idée d’une possibilité « solidaro-libertarienne », un mix où on a reconstruit un cercle de « gens bien » sur la base de l’acceptation des dures conditions locales, mais dans le refus de reconnaissance d’un rôle de l’Etat, qui s’est il est vrai désengagé de bcp de choses dans le semi-rural.

    Ce qui fait tache d’huile via le réseau social, c’est peut-être le mix de cette impression justifiée pour ces semi-ruraux de s’en sortir « eux-mêmes » avec l’importante frange de gens qui ont des conditions favorables pour d’autres raisons plus classique et bourdieusiennes (bourdivines ?) mais ont eux l’illusion solide concernant leurs droits dans le style « parce que je le vaut bien », c’est le domaine du « mansplaining » aussi, là où occuper la place sans voir les faibles est un habitus.

    3
    1. Vous êtes lourd timiota , vos comparaisons n’ont pas de sens , comment peut on comparer des voitures et des êtres humains ?

  10. Salut Régis,

    Merci pour ton texte. Pas grand chose à rajouter. Si un peu de « reality » pour l’illustré.

    https://www.youtube.com/watch?v=an_-Mx837KQ

    Moi je trouve que Pierre a bien du courage et de la motivation. Ce genre de personne m’épate en fait. 3mn 22 s et une petite leçon finale.

    Tout ça dépasse très largement le problème de santé public suite au COVID, il faudrait vite mieux le comprendre. Ces gens et ce qu’ils disent très souvent méritent tout mon respect.

    5
    1. Rhaaaa « l’illustrer » !

      Mais tant mieux, ça me donne l’occasion de préciser à notre aimable assemblée de lecteurs, que certains malgré leurs années passées sur ce blog n’ont, selon moi, à lire certains commentaires ici et là, toujours pas vraiment compris ce qui se passe et où sont les forces en mouvement… Faudra juste pas se tromper de camp camarade quand la bascule va se faire, et peser de tout son poids selon ses possibilités pour consolider correctement l’ensemble.

      1
    2. Merci Cloclo.
      Voici des années que je suis confronté à celles et ceux qui m’opposent connaissances et analyses de haute volée que l’on finira tôt ou tard par ranger dans la cabane du jardin avec les outils rouillés et les graines qu’il aura bien fallu renoncer à semer.
      Celles-là et ceux-ci s’en vont répétant qu’il faut changer de paradigme mais quel sens cela a-t-il si nous ne nous efforçons jamais de décrire le monde que nous voulons pour les plus jeunes ? Si nous ne nous efforçons pas de peindre un autre décor pour que chacun joue le rôle auquel il aspire secrètement et auquel nul n’avait jamais songé.
      Je m’y suis attelé en maintes circonstances. Il faudra bien que chacun s’y contraigne au plus vite.

      J’ai retrouvé – est-ce vraiment le hasard ? – ces quelques lignes de notre hôte écrite ici en d’autres temps :  » Quand atteindrons-nous l’âge où nous cesserons de prendre avec un enthousiasme mal dissimulé, des vessies pour des lanternes. »
      Allez camarades, faisons encore un petit effort, le moment est venu de penser par nous-mêmes.

      4
  11. Je ne suis pas convaincu qu’avec une information qui leur serait proposée, ils la prendrait en toute confiance… Le déni des problèmes est une manière simple et non angoissante de les « supprimer », sans les résoudre bien sûr, mais le résultat est là : plus de problème !
    Le passe sanitaire, c’est remettre à chaque instant (au restaurant, à l’hypermarché, au cinéma, …) le problème qui n’est sensé plus exister. Ça met forcément en colère.

    Pourquoi ne veulent-ils pas voir le problème ? Parce qu’il n’y a pas vraiment de solution… Et ça, c’est insupportable pour certains.

    Le déni peut aller loin, même en face de la réalité :
    https://www.20minutes.fr/sante/3105303-20210819-coronavirus-guadeloupe-inedit-medecine-catastrophe-soignants-face-ravages-variant-delta
    « Certains nient toujours la réalité de la situation, confirme Tania Foucan. Des soignants se font hurler dessus par des familles de décédés qui disent que ça ne peut pas être le Covid ! »

    1
    1. Tu as lu l’article je suppose ?

      Moi aussi et j’ai surtout lu ça :

      « Comment explique-t-il cette brutale déferlante ? Le taux de vaccination faible joue, mais pas seulement. « Jusqu’ici, on n’a jamais eu de vraie vague de Covid, donc on n’a pas d’immunité collective. Le variant delta est hyper contagieux, virulent, avec des symptômes lourds, qui nécessitent d’être vu à l’hôpital… En plus, ici on a énormément de personnes en surpoids, deux fois plus de diabétiques que dans la métropole, le Covid se baigne là-dedans ! Bref, on avait tout pour que ça explose ! Ce qui m’attriste le plus, c’est qu’on aurait pu anticiper. »

      Puis le reste sur le manque de matériel même pas anticipé alors que les données étaient là devant tout le monde depuis des mois…

      Les îles étaient en fait relativement protégés depuis pas mal de temps et POUR DES RAISONS ECONOMIQUES, « on » a ouvert les vannes des touristes …

      Non ce ne sont pas les gens qui sont le dénis, pas ceux auxquels tu penses, et ce genre de situation va continuer faire monter la température et la défiance totale et pas très raisonnable.

      5
      1. Le gouvernement est très conscient de ce qu’il fait. Par exemple lorsqu’il sort : « les terrasses à l’extérieur c’est trop dangereux sans passe sanitaire, mais en intérieur dans les restau d’entreprise, pas de souci ». Et bien, ce n’est pas du déni, c’est du foutage de gueule ! C’est, avec les mensonges et retournement de veste (de « on a des stocks de masques qui de toute façon ne servent à rien » à « jamais le passe sanitaire ne servira à séparer les gens », les raisons pour lesquelles ce gouvernement n’a plus aucune crédibilité.

        Bref, le gouvernement n’est pas dans le déni, il est dans la manipulation. C’est beaucoup plus grave encore.

        12
        1. Je ne te le fais pas dire. Mais je confirme, le gouvernement est bien dans le déni de l’effondrement, et ne pense qu’à sauver le système. De mon point de vue les gens n’y sont donc pour rien, les dirigeants si.

          Et je persiste en disant que bien enseigné et bien renseigné, avec bienveillance et professionnalisme par des plus sachants et savants, comme l’a écrit Régis dans son texte, chaque être humain, oui chaque être humain (hormis les gouvernants et quelques abrutis endoctrinés) peut voir la « réalité » et adapter ou adopter la meilleure stratégie individuelle et collective.

          1. Codicille, l’enseignant doit être aussi de temps à autre dans le rôle de l’enseigné. Ca doit passer dans les deux sens.
            C’était Léon Zitrone en duplex de Cognacq-Jay…

            1
        2. @ François M

          Obligation du  » Pass sanitaire  » dans les avions, les trains et lors des trajets longue distance = ( CSP +++ )
          Non obligation du  » Pass sanitaire  » dans les trams, le métro et les bus ( courtes distances ),ni pour le co-voiturage = ( CSP — )

          Garantir un certain  » entre-soi  » est difficile mais il est encore plus difficile de garantir la continuité du système. Il faut que tout le monde aille bosser pour faire tourner la machine sans trop freiner le jus de sueur ni trop faire gripper l’huile de coudes. Ceux qui ne sont rien peuvent librement se contaminer mais seulement  » entre eux  » , à condition de ne pas utiliser les mêmes moyens de transport que d’autres.

          Les policiers qui vérifient le Pass sanitaire  » n’ont aucune obligation vaccinale. Je cherche le raisonnement logique qui préside à cette politique mais j’ai encore un peu de mal, je l’avoue.

          3
          1. Oui, les intentions sont de faire rentrer le cash pour les dividendes (le « quoi qu’il en coûte » l’a déjà permis en 2020, et le remboursement de celui-ci est vite souhaité par Macron via ses réformes de la retraite et autres.

            Au crédit du gouvernement, l’accès au vaccin est gratuit et l’est pour tous sans exception. Mais c’est le coût nécessaire au « non grippage de coudes », comme vous l’indiquez. La logique sanitaire aurait voulu que le passe sanitaire soit exigé dans tous les espaces clos publics. Je persiste en disant que le passe sanitaire n’a pas beaucoup de « sanitaire », mais plus de « punition » et, comme vous le dites, « d’entre-soi ».

            Quant aux policiers, le gouvernement a trop besoin d’eux pour risquer le « vous n’aurez plus le droit d’exercer au 15 septembre si pas de piqure ». La rentrée sera chaude, très probablement, et le gouvernement le sait.

            2
      2. @ CloClo,

        Vues mes origines antillaises, je ne peux que plussoyer votre analyse 😉

        Des retours que j’ai de la famille, un certain nombre d’antillais trouvent injustes de porter 100% de la faute de la vague actuelle (défaut de vaccination) alors même que le tourisme métropolitain reparti dès fin mai coïncidence avec l’amorce de cette vague.

        Il y a plusieurs facteurs (cumulatifs) qui expliquent cette vague antillaise mais le gouvernement s’entête à en retenir qu’un seul.

        2
    2. « Le déni des problèmes est une manière simple et non angoissante de les “supprimer”, sans les résoudre bien sûr, mais le résultat est là : plus de problème ! »
      C’est l’explication la plus compréhensible pour les problèmes colossaux auxquels on doit faire face
      Plus convaincant que la peur de la piqure 🙂

  12. Bonsoir,
    je suis personnellement contre le passe sanitaire vaccinal, même vacciné je me refuse à faire usage de ce passe-droit.
    -Le choix actuel du gouvernement français c’est: la vaccination n’est pas obligatoire sauf… Cela ressemble à une vilaine manière de ne pas se désavouer complètement.
    Soit le vaccin est obligatoire dans le cadre d’une stratégie de déploiement, et on s’y tient sans exception (en France on a vu un ancien président couper la file alors qu’en Espagne la même chose entrainée des démissions et un énorme scandale). Soit le vaccin n’est pas obligatoire et c’est le régime de la preuve de la non-contagiosité qui prévaut. La gestion actuelle est désastreuse et nous mène aux planches du fait que le choix n’a pas été fait; en effet dans ces conditions il n’y a pas de véritable stratégie vaccinale possible.
    -Je n’irai pas pour autant manifester, mais j’encourage chaque personne à en refuser l’usage tant que le vaccin ne sera pas obligatoire. Et ceux qui veulent quand même manifester n’ont qu’à écrire sur leurs pancartes « pas de vie sociale, pas de vie économique! Grève de la Consommation! » et faire un petit autodafé de cartes de crédit et de fidélité ; cela serait du meilleur effet. On a vicieusement et particulièrement visé avec ce passe, le milieu de la culture, car il est peu suiviste, pour l’encourager à collaborer à la politique du passe-sanitaire en lui imposant jusqu’à son contrôle et ne lui laissant le choix qu’entre la diète et le crouton. D’un autre coté on tire à la dispersante sur les différentes couches sociales à travers l’obligation dans les débits de boissons, restaurants, grands centres commerciaux, camping, piscine publique, etc… C’est navrant et ne va pas dans le sens du consentement éclairé.
    quelque part derrière tout ça il y a un remugle cynique qui pique les narines, le berger préfère les moutons aux chèvres, car finalement ces gens peu sujet à l’effet Panurge, qui refusent pour des raisons très diverses de suivre le troupeau, sont souvent les mêmes. Et politiquement ils n’intéressent personnes, ils inquiètent au contraire ; donc on peut comprendre que, pour la classe dirigeante, peu importe sa couleur politique, s’il meurt un peu plus de cette catégorie là c’est peut-être pas plus mal. On préfère également les riches aux pauvres puisque on annonce une troisième dose contre les prescriptions de l’OMS. Question aux ProVax bien-pensant (les égoïstes inutile de répondre): Irez-vous la faire?
    Pour commencer à comprendre également comment on en est passé de la méfiance, à la défiance puis chez certains au complotisme on peut peut-être débuter par l’établissement d’une liste des scandales sanitaires: nucléaire, amiante, sang contaminé, vache folle, Médiator, Dépakine, et cætera… (https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_scandales_sanitaires) sur lesquels les gouvernements et grands industriels ont ouvertement menti et/ou fait n’importe quoi par appât du gain.
    MG

    14
    1. Ce que je disais ci-dessus sur les gens qui refusent de suivre le troupeau m’a donné une méchante (dangereuse?) idée de fake news (je laisse soin au propriétaire des ciseaux d’en juger)!

      Peut-on convaincre un complotiste de se faire vacciner?
      Tentative:
      ————
      Chers amis, vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a toujours une masse de gens qui refusent systématiquement et à bon droit tout ce que des pouvoirs, illégitimes, corrompus et à la solde des grands pouvoirs financiers tentent de leurs imposer. Vous savez également que parmi ces gens certains ne sont pas dupes des finalités et entendent la petite musique derrière les paroles médiatiques de façade.
      Eh bien c’est à vous que je m’adresse, il court aujourd’hui divers bruits concernant les vaccins contre la Covid, mais La Vérité est bien plus Terrible!
      Nous avons réalisé avec deux amis (un docteur en physique et un en chimie moléculaire, je travaille moi-même dans un laboratoire P4′) des analyses poussées sur plusieurs vaccins contre la Covid 19 et nous sommes formels, non seulement les vaccins ne contiennent pas de puce 5G mais en plus il ne sont pas ou peu efficace contre la Covid!! Selon différente comparaison que nous avons pu faire avec des analyses de vaccins existants conservées dans les archives de mon laboratoire, tous contiennent une version dérivé d’un vaccin antivariolique des années 1970!! Cela a provoqué le plus grand effroi parmi mes amis et collègues et tous ont couru se faire vacciner au plus vite! Ils refusent aujourd’hui de témoigner tant ils ont peur, mais la conclusion à laquelle nous en sommes advenu est limpide, c’est que les soi-disant vaccins anti-covid ne sont pas destinés à protéger de la maladie à coronavirus 2019 mais d’une autre maladie à Poxvirus proche de la variole et bien plus mortelle!!! L’explication est simple: les gens par nature réfractaires s’opposent systématiquement à leurs complots et la tentation est grande pour eux de se débarrasser de cette frange de la population qui n’accepte pas tout les yeux fermés et qui alerte systématiquement le grand public sur les dérives et conjurations des milieux d’affaire, d’argent, de pouvoir et de cooptation! De plus cette machination touchera également tous les pays pauvres du monde qui n’ont pas les moyens d’accéder aux vaccins!!!
      Il n’est malheureusement plus temps pour déjouer ce monstrueux piège et des milliards de gens risques de mourir s’il ne se font pas vacciner très rapidement!!!!!!
      La dissémination du Poxvirus se fera très probablement après la fin de la vaccination des enfants des élites, qui a déjà commencé!
      Merci à vous de partager cette information avec le plus grand nombre pour empêcher cette machination ignoble d’advenir!
      Vous n’êtes pas convaincu?
      -Pourquoi alors vacciner les gens qui l’ont eu alors qu’il n’y a pas assez de vaccin mondialement?
      -Faites une recherche et vous verrez que nombre des élites qui prêchent le droit à la non-vaccination auprès d’un public habituellement réfractaire sont eux-mêmes vaccinés (malheureusement les autres penses être protégés parce qu’ils ont eu le coronavirus ou sont sincèrement convaincus de l’inutilité du vaccin contre le Covid)!!!
      ————
      En ajoutant des mots en gras des majuscules et quelques références bidons à de faux articles ça peut en convaincre quelques-uns. Sick Sad World!

      1
      1. Va t’arriver des problèmes toi à balancer la Vérité sur le net… Demande l’asile politique immédiatement en Afghanistan !

        (Mais c’est pas bien de manipuler les gens, non ça c’est pas bien, car du côté obscur de la force tu tomberas…)

        https://www.youtube.com/watch?v=CW4PtgKDc1k (belles paroles, beau texte de Iam !)

        1. Trop tard, j’ai déjà réservé à Mar-a-Lago en Floride!
          (C’est le propre des pervers de falsifier, ça va en faire du monde du coté obscur!)

  13. Beaucoup d’anti-pass ne sont pas issus de la frange pauvre de la société mais sont des gens avec un certain niveau d’éducation et une vie stable. Ne confondez pas ce mouvement avec les gilets jaunes. Ce que je trouve assez perturbant c’est que ces personnes habituellement opposées au système capitaliste, éveillés politiquement, arrivent à se faire capter par des luttes aussi dérisoires et empreintes de complotisme, alors que nous avons des sujets beaucoup plus graves qui devraient les mobiliser. Il semble que face à l’emballement des événements les gens paniquent et perdent leur capacité de discernement. Surtout ils confondent de plus en plus leurs intérêts individuels et le bien-être collectif. Cela peut être mis sans aucun doute sur le compte d’un effondrement. La vérité, l’authenticité, la sincérité sont des notions de plus en plus floues pour un nombre (vertigineusement) grandissant de personnes.

    2
    1. « Ne confondez pas ce mouvement avec les gilets jaunes.  »

      Oui Coco, et Régis ne le fait pas. Personne selon moi d’ailleurs, mais majoritairement chez les personnes se revendiquant ou sympathisant des GJ, le mouvement actuel anti passe est populaire (d’ailleurs en population générale 1/3 des français sont des soutiens au mouvement encours ! Et surtout à GAUCHE !) (https://www.lci.fr/societe/covid-19-sondage-ifop-jdd-15-aout-pres-d-un-tiers-des-francais-favorable-au-mouvement-anti-pass-sanitaire-2193843.html)

      Oui mon Coco, on regarde les forces en mouvements partout et tout le temps quand on veut essayer de renverser un système. Les mouvements de déstabilisation n’ont souvent initialement pas de sens particulier et sont très prosaïques ou pragmatiques puis ils se structurent. A force de faire la fine bouche, les « pures », (pas ça, pas là, pas maintenant, pas comme ça, pas ici, …) l’ont toujours dans le baba, ce sont les durs et les déterminés avec une solution unique et simple qui remporte la mise. C’est pour cela qu’il faut participer selon nos moyens à orienter/nourrir/fortifier/ ces mouvements du meilleur côté qui soit.

      C’est quand même pas à des gens comme toi Coco que je vais apprendre que le POUVOIR constitué a toujours intérêt à diviser, atomiser, éparpiller ses adversaires ? Si ? Qu’est ce que tu crois qui est à l’oeuvre en ce moment du côté des dirigeants ? C’est dans le guide du BABA du petit dirigeant (politique et économique) en place cette technique.

      C’est mon analyse et je suis d’accord avec moi même.

      1
  14. Parlons peu parlons clair . Des cas concrets valent plusieurs discours alambiqués.
    Voici la situation . Une réunion familiale se tient , il y a là 6 personnes toutes vaccinées et un bb de 15 mois . Toutes ont un passe sanitaire . La réunion se passe sans problème et s’en retournent dans les torpeurs de la soirée.
    2 jours après le bb montre des signes de fièvre , manifestement il n’est pas bien. Les parents l’amènent chez le médecin : suspicion de covid confirmé par l’hôpital chez qui ils ont confirmé le diagnostic.
    Nous sommes à J +3 et les autres membres de la réunion s’informent les uns les autres , décident de faire un test PCR . Résultat les 6 personnes sont testées positives, parmi elles 4 sont asymptomatiques et deux ont des « sensations » d’état grippal .
    Au final un bb hospitalisé, une personne adulte hospitalisée et une troisième pas très en forme .

    Cet exemple , à mon avis, soulève un problème , d’une part l’existence toujours présente de risques et d’autre part ala validité du passe sanitaire . Retranscrivez cette situation dans un restaurant ou cinéma .

    Fraternellement

    1
    1. Bonjour,
      les maths c’est pas votre truc, je reprends votre exemple avec 10 personnes vaccinés Pfizer + une personne contaminée variant Delta, je vire le bébé car il n’apporte que du pathos, je considère que c’est 10 personnes sont hyper représentative de la distribution et j’admets qu’il embrasse tous la personne contaminé sur la bouche 😁.
      le risque de contamination pour ces personnes vaccinés est établi à environ 60% soit 6 malades de plus à la sortie.
      https://fr.statista.com/infographie/25543/taux-efficacite-vaccins-arnm-pfizer-moderna-contre-infection-hospitalisation-variants-alpha-delta/
      Maintenant admettons (j’ignore le chiffre exact) que le taux d’hospitalisation du Covid Delta soit de 10% dans une population non-vaccinée.
      Si les 6 malades étaient non-vaccinés cela aurait donné 0,6 hospitalisation ou 3 « chances » sur 5 qu’une personne finisse à l’hôpital.
      Le vaccin induit une minoration de ce risque de 75%
      Donc 0,6×0,25=0,15 hospitalisation soit 3 « chances » sur 20 qu’une personne finisse à l’hôpital.

      En conclusion même avec un calcul simplifié à l’extrême on voit que votre raisonnement est inutilement alarmiste, le vaccin pour l’instant a un impact plutôt positif, le problème réside bien dans le comportement des gens vaccinés ou non et le risque est loin d’être nul dans tous les cas.

      1
      1. et moi je suis fâché avec l’ortografe 😭
        Faudra que je prenne le temps de configurer mon correcteur en français parce que là je vois rouge.

        1
        1. Pas grave, je n’y ai vu que du feu 😀

          (quoique si comme tu en parles maintenant et que je relis en mode examinateur, mais laissons cette science aux ânes :D)

      2. sauf au risque de vous décevoir je n’ai absolument aucun problème avec les maths mais il faudra quand même que je me renseigne pour savoir si ponts , barrages, immeubles auxquels j’ai participé sont toujours debout 🤔😏 ! vous m’angoissez du coup !

        Ceci dit dans mon intervention je ne fais qu’exposer un cas concret sans aucune référence statistique . nous avons 6 personnes vaccinées qui se réunissent, à priori asymptomatiques, se pensant en bonne santé . Voilà le résultat .

        1. Coefficient de sécurité akbar et Saturnin est son prophète! Il parait qu’on l’a vu résoudre des calculs d’éléments finis par imposition des mains!
          Pour votre cas « concret », vous vous placez à l’extrémité de la courbe de Gauss; dans quel but?

          1. aahhhh Laplace, Gauss, Legendre ….que de souvenirs ! et la courbe des moindres carrés ! Jouissif ! D’ailleurs qui a découvert la courbe de Gauss ? Laplace ou Gauss ?

            1. Laplace où Gauss je jouais Lagrange aux Boole est aujourd’hui recouverte d’un parking logiciel.
              Pourquoi avez-vous invoqué Phobos par un exemple à probabilité proche de 0? C’est cela la question intéressante!

              1. Phobos ? j’ai invoqué Phobos ? Comme c’est bizarre . J’avoue que là je ne saisis pas . Désolé.

                1. Pourquoi utilisez-vous un exemple totalement improbable? pas par incompétence en math ou par ignorance des ordres de grandeur (c’est vous qui le dites) donc pour faire peur. Et le coup du bébé en victime expiatoire…
                  Vous espérez sincèrement confirmer un doute légitime sur l’efficacité du passe sanitaire comme ça?

                  1. Improbable ? ah bon . Faire peur ? victime expiatoire ? pas du tout ! Je n’ai aucune intention alarmiste , je ne fais pas de « buzz » , c’est seulement, uniquement un cas concret qui s’est déroulé , comme il en survient régulièrement autour de nous, et qui malheureusement n’est pas en bonne voie .
                    Quant au passe sanitaire il n’était pas nécessaire d’y adjoindre un QR code . Une simple attestation fournie par les services de santé était à mes yeux suffisante.

                    Je constate avec regret que l’on ne puisse pas aborder le sujet de la covid sans être systématiquement classifié . Il y a les bons et les méchants et ceux qui essaient d’analyser objectivement une situation n’ont pas droit au chapitre.

                    1
                    1. Monsieur Khanard, je m’excuse, j’ai compris le terme concret au sens de: qui peut être imaginé (par opposition à abstrait) et pas au sens de réel/arrivé.
                      Si ce cas est donc avéré je vois au moins trois explications possibles:
                      -Les statistiques sont bidons
                      -Dans certains cas il y a un coefficient d’accumulation de contraintes (repas par exemple)
                      -Ces gens n’ont pas eu de chance (surtout le bébé)

                      Comme une hirondelle ne fait pas le printemps, il faudrait de nombreux exemples pour se faire une véritable religion sur le sujet et j’espère au moins que ce travail est fait honnêtement par les autorités compétentes. Pour l’instant de ce que j’observe dans mon entourage, il y a des malades vaccinés, non vaccinés, symptomatique et asymptomatique sans que véritablement on puisse voir une tendance lourde. J’observe également un net relâchement des gestes barrières (surtout chez les personnes vaccinées à tranches d’âges égales) ce qui me semble être un fort mauvais présage pour la suite.

  15. Un faux blog d’un lycéen généré par GPT-3, l’IA de traitement du langage naturel d’OpenAI,
    A trompé des dizaines de milliers de personnes

    Hahahahahaha sors de l’ombre Paul Jorion ! on t’a débusqué !

    Oui je sais ça n’a rien à voir !

    1
    1. J’espère que ce n’est pas votre billet précédent qui a été généré par IA. Si c’est le cas je laisse la mienne, d’intelligence, définitivement au vestiaire.

      1
  16. @Régis Pasquet
    Je trouve votre billet admirable, pensé, et superbement tourné. Un bémol toutefois: il ne suffira pas, fort heureusement, de se rassembler « sous la seule bannière, anti-capitaliste ». D’abord par ce qu’il y a toujours eu un anticapitalisme de droite, aristocratique même, et d’extrême-droite, qu’on ferait bien de ne pas oublier ces jours. Ensuite, voire surtout, parce que se délivrer du capitalisme comme régime économique d’accumulation spoliateur du plus grand nombre exige de multiplier les bannières à l’avant du cortège et je vous passe l’énumération : féministe, écologiste, démocratique et enfin en positif plutôt que négatif socialiste ou communiste, etc. qu’on ne saurait réduire à une variable unique et surdéterminant toutes les autres dans leur intrinsèque diversité. Le danger existe, certes, en voulant embrasser toutes les directions de la rose des vents, de faire du surplace et les comparaisons sont toujours délicates, mais la monothématique chère aux « anticapitalistes » m’a toujours paru infiniment réductrice.

    1
  17. (( Piqué ailleurs , et rien que pour le fun…))

    Tenter un discours « simple et persuasif » du genre :

     » Le pass sanitaire n’est pas une punition ou une attaque aux libertés publiques… , mais seulement une protection pour permettre aux non vaccinés de s’isoler des vaccinés qui pourraient être contagieux.  »

    C’est digne d’un premier prix…mais de quoi?

      1. MDP (  » vu de genève  » …encore un « enfant des jésuites »..!) …
        Macron&Co surpassed..!

    1. Et en plus « on » y arrive …..concrètement :
      https://www.rtbf.be/info/monde/detail_coronavirus-pour-manger-sur-certaines-terrasses-en-italie-mieux-vaut-ne-pas-avoir-de-pass-sanitaire?id=10827833

      …  » Obligatoire depuis début août pour s’asseoir et manger à l’intérieur dans les restaurants en Italie, le Green pass (version italienne du pass vaccinal européen) est en train de créer un paradoxe absurde dans la péninsule comme le relatent nos confrères du Corriere della Sera.
      En effet, de plus en plus régulièrement des clients en possession du GreenPass se retrouvent contraints de s’installer à l’intérieur.
      La raison ?
      Les restaurateurs ne s’en cachent pas, chaque fois la même réponse: « Les terrasses c’est pour les autres, les non-vaccinés » , après des mois de fermeture, certains établissements réservent donc les tables à l’extérieur aux personnes qui ne peuvent pas légalement s’installer à l’intérieur. « Si vous vous asseyez dehors vous enlevez des places à ceux qui n’ont pas le Green Pass ». Une discrimination, envers les personnes vaccinées notamment , qui passe très mal dans un pays connu pour ses repas en terrasse et au bord de la mer.

      Certains l’ont d’ailleurs bien compris, pour les possesseurs de GreenPass …il faut donc ruser( = mentir ) pour ne pas finir à l’intérieur près des toilettes ou de la cuisine. Et profiter de la terrasse vaut bien un petit mensonge concernant le GreenPass, par omission. « 

  18. Existe t’il une sociologie précise des Anti passe sanitaire/manifestants ?
    % libertaires populaires
    % libertaires Cadre sup.
    % de Gilets jaunes-classe populaires
    % antivax
    % extrême droite
    % complotistes
    Ces catégories pouvant se recouper.

    1. Compliqué car il y a dans le mouvement « anti-pass sanitaire »:
      – Des vaccinés covid, à jour de tous leurs autres vaccins
      – Des vaccinés covid non à jour de leurs autres vaccins (dont notamment le DTP)
      – Des vaccinés covid anti « autres vaccins » (j’en connais)
      – Des non vaccinés covid à jour de leurs autres vaccins
      – …

      Et quand on regarde les cortèges, il y a tout âge et toute origine.

      Bref… J’ai l’impression que ce mouvement est très hétérogène et casse les silos sociologiques habituels… D’autant qu’il y a ceux qui défilent et tous ceux qui ne sont pas nécessairement dans la rue mais qui en pensent pas moins.

  19. Info Drees

    https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/communique-de-presse/debut-aout-huit-fois-moins-de-tests-positifs-et-onze-fois-moins-dentrees-en

    Entre le 2 et le 8 août, le nombre de tests RT-PCR positifs pour 100 000 habitants non vaccinés s’élève à près de 400, alors qu’il n’est que d’un peu plus de 50 pour 100 000 habitants vaccinés. À taille de population comparable, le taux de tests RT-PCR positifs est donc près de 8 fois plus faible pour les personnes complètement vaccinées.

    Entre le 2 et le 8 août, la hausse des entrées hospitalières en soins critiques comme en hospitalisation conventionnelle, est essentiellement portée par les personnes non vaccinées. En rapportant les effectifs à la population de chaque statut vaccinal, les entrées en soins critiques s’élèvent à 27 patients pour 1 million de non-vaccinés et 2,4 patients pour 1 million de complètement vaccinés. Ainsi à taille de population comparable, il y a 11 fois plus d’entrées en soins critiques parmi les non-vaccinés que parmi les complètement vaccinés.

    Concernant les entrées en hospitalisation conventionnelle, elles s’élèvent à 82 patients pour 1 million de personnes non vaccinées et 14 patients pour 1 million de personnes complètement vaccinées.

    taux d’occupation des lits réanimation par patients Covid
    – Martinique : 469 %
    – Guadeloupe : 263 %
    – Paca : 73 %
    – Occitanie : 64 %
    – France : 41 % ; taux en augmentation continue

    1
    1. -Les PCR+ dépendent du nombre de tests effectués chez les non vaccinés et les vaccinés. Les tests PCR explosent pour l’instant, ils tournent grosso modo au million par jour (à 50eur le test…)!
      -Pour les entrées à l’hôpital, c’est pareil, les PCR+ dépendent du nombre de tests effectués et un non vacciné est obligé de se faire tester pour entrer à l’hôpital.
      -Pour avoir une information précise, il faudrait les données sur les patients avec symptômes covid.

      1

Les commentaires sont fermés.