18 réflexions sur « Plans B et C – Tesla présente ses progrès récents en conduite automatique »

  1. Quel magnifique ton sentencieux! Quelle éloquence! Quelle franche humanité dans l’expression!
    On sent bien la passion et l’enthousiasme des créatifs oeuvrant pour le bien de l’humanité!
    On se prendrait pas un peu au sérieux chez Tesla, hein?
    Certes ce ne sont pas des poètes, mais j’ai bien failli m’endormir!
    C’était peut-être un robot mâle qui parlait ?
    Seraient un brin macho chez Tesla?
    Ou c’est juste la grosse tête et les chevilles qui enflent?
    Eh oui! On n’est pas dépositaire de l’avenir de l’humanité sans risque.
    Bref…sur la forme, ça frise juste le ridicule.
    Quant au fond, on sait tous qu’il s’agit seulement de commerce,
    Et qu’au point où en est la planète,
    Plus besoin de se préoccuper d’écologie, c’est déjà trop tard, chez Tesla!
    L’écologie c’est seulement pour les poètes, les cons, les pauvres …
    Au fait c’était quoi le plan A ?

    Avec toute ma commisération, Eric.

    3
  2. Musk prévient que Tesla Bot « ne fonctionnera probablement pas ».
    Ses « robotaxis » annoncés en 2019 et prévus en 202o n’ont jamais vus le jour.
    De même ses voitures annoncées en 2016: « In ~2 years, summon should work anywhere connected by land & not blocked by borders, eg you’re in LA and the car is in NY » .
    En 2019 il annonce le « Cybertruck »: « It doesn’t look like anything I’ve seen bouncing around the Internet. It’s closer to an armored personnel carrier from the future ». Cyber truc, véhicule d’upper class, promis à transporter 7 tonnes, dont les vitres incassables pour blindés de tunes ont pétées.
    Sans parler de sa « Boring Company », miroir aux gogos. Marketting à bon prix pour alimenter les Tesla et Space X . A part ça la pluie est tombée sur le sommet de l’immense calotte glaciaire du Groenland pour la première fois jamais enregistrée.

    1. LE MONDE – 08 août 2021 :

      « Avec sa faible gravité, Mars est incapable de retenir une atmosphère et personne, ni M. Musk ni le pape n’y pourra rien changer » :

      «  L’astrophysicien Louis d’Hendecourt, dans une tribune au « Monde », réduit à néant les ambitions du patron de Space X de vouloir coloniser Mars et d’en faire une planète habitable. »

      https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/08/08/elon-musk-don-quichotte-d-un-nihilisme-planetaire-adule-par-l-ignorance-d-une-societe-en-totale-deconnexion-avec-la-realite-scientifique_6090885_3232.html

      1
      1. tout ça peut attendre, c’est du rêve, du collétéral. quand le ciel saturé de satellites Starlink et la terre trop petite pour sa reproduction, c’est dans une monade terrestre qu’on se fera son Mars.

  3. Un monde en noir et blanc ?!

    Comme vous le savez probablement déjà, Elon Musk a révélé il y a quelques mois dans une émission américaine être atteint du syndrome d’Asperger. Et maintenant, nous apprenons que le robot humanoïde métallique Tesla Bot aura une silhouette androgyne noire et blanche.
    Il se trouve également que Greta Thunberg a écrit dans son livre REJOIGNEZ-NOUS (p.8) : « Pour celles et ceux qui souffrent de la même chose, presque tout est soit blanc soit noir. […] Pour moi, c’est blanc ou noir : il n’y a pas de zone grise quand on parle de survie. Soit on continue d’agir en tant que civilisation. Soit non. Nous devons changer. »
    Donc, si Greta Thunberg affirme que le syndrome d’Asperger l’a certainement aidée à y voir clair en prenant conscience de la crise climatique, et que la science exige que nous changions tout et tout de suite ; comment ce même trouble pourrait-il s’avérer d’une grande aide pour celui qui assurait dernièrement « ne pas être diabolique mais seulement incompris » ?

    PS : Donc, sachant que les personnes qui sont atteintes de ce syndrome ont un déficit de communication, un déficit social, voire des intérêts restreints… (à la grande différence de Monsieur Jorion), serait-il entièrement possible pour un psychanalyste d’avoir comme patient une personne, comme Elon Musk, atteinte par ce trouble ou handicap permanent ?

    1. Bonjour Philgil,

      Doit-on comprendre que vous vous interrogez sur l’opportunité de laisser un Asperger exercer des responsabilités
      importantes?
      Si la vision binaire (Noir ou Blanc, mais aussi Zéro ou Un, Oui ou Non, Bien ou Mal…) était seulement l’apanage des
      autistes! Nous devrions plutôt tous nous interroger sur notre faible capacité à sortir de ce vilain schéma.
      Si l’on aime trop les certitudes, on peut être conduit à ne se poser que des questions où les seules réponses possibles
      sont oui et non .
      Pas de place pour le doute, seulement collaboration ou résistance.
      Ne trouvez vous pas que nous y sommes déjà un peu?
      Alors tous Asperger?
      Eric.

      2
      1. Certitudes, certitudes : peut s’en passer? Et notamment par rapport au besoin d’agir : n’a ton pas besoin de certitude pour agir « rationnellement » ? Comment agir sans certitude, rationnellement? Nos parents pré-historiques avaient il autant de certitudes que nous? N’est on pas en train de boucler la boucle : revenir à un mode de pensée.. de l’incertain, autrement dit, un mode de non-pensée? L’IA. neuronale n’est elle pas de ce point de vue la un mode de pensée post-historique? ( au sens de temps d’histoire rationnel de l’homme).

        // si cela intéresse quelqu’un, je viens d’écrire quelques pages sur ce thème 🙂 Le blog?

      2. Bonsoir Torpedo,

        Hum, en évoquant le fait d’exercer des responsabilités importantes, peut-être pensiez-vous à Maximilien Robespierre ?

        Alors qu’en réalité, il peut s’avérer que selon le contexte qui l’entoure et du but qu’elle poursuit, une personne atteinte du trouble connu sous le nom de syndrome d’Asperger, comme c’est le cas effectivement de Greta Thunberg, peut au contraire faire énormément de bien autour d’elle, tout en étant consciente de son handicap. Quant à Elon Musk dont l’esprit est inhabituellement logique, c’est tout à fait le genre de personnage qu’on aime aussi détester, ou qu’on déteste aimer…
        Cependant, je vous rejoins au sujet d’une vision d’un monde qui se résumerait à une simple opposition du bien et du mal, soit blanc soit noir, ne servant que les intérêts du plus fort, et ne laissant pas de place à la nuance dans des cas complexes.
        Mais attention toutefois, à ne pas confondre sa droite et sa gauche sur la route, quand tout devient gris.

        1. @ Philgill,
          Je ne pensais pas particulièrement à Robespierre, on pourrait s’interroger sur tout les tyrans,
          La plupart d’entre-eux n’étaient certainement pas autistes… et pourtant.
          On imagine pas de quoi est capable un homme « normal » …
          Et toutes ces charmantes petites huiles si inoffensives signées A. Hitler…
          Asperger lui-aussi?
          Quant au risque de confondre sa droite et sa gauche, il est présent tout le temps,
          Et même quand le temps est clair! En conséquence, pas d’excuse possible en cas de méprise.
          Ce n’est pas moi qui confond malheureusement, c’est en haut lieu que ça s’opère.
          Libre à chacun de ne pas le voir.
          Le militantisme à un prix. Bien trop cher pour moi, décidément.
          A mon sens, on ne peut plus se payer le luxe de dresser les gens les uns contre les autres.
          Mais je peux me tromper.
          Eric.

          1. @Torpedo :
            « On ne peut plus se payer le luxe de dresser les gens les uns contre les autres. »
            Non, en effet, sur ce dernier point, je ne pense pas que vous vous êtes trompé.
            Aussi, je vous donne raison sur le fait que la vision binaire n’est pas l’apanage des seuls autistes. On pourrait même dire qu’elle devient de plus en plus prégnante ces temps-ci, en laissant de moins en moins de temps et de place à la nuance et/ou au débat.
            Bref, c’est comme si la silhouette androgyne noire et blanche du robot humanoïde métallique Tesla Bot était une sorte d’illustration de cette binarisation du monde : c’est blanc ou noir.
            Alors, si cette vision dichotomique nous enferme peu à peu sur nous-mêmes, quelle pourrait être notre porte de sortie ?
            Kai-Fu Lee (I.A. la plus grande mutation de l’histoire) : « Le deep Learning correspond à ce qu’on appelle l’ « intelligence artificielle étroite » : il exploite les données extraites d’une sphère bien précise et les mobilise pour arriver à un résultat tout aussi spécifique. C’est impressionnant, mais sans commune mesure avec l’ « intelligence artificielle générale », cette technologie universelle qui pourrait un jour effectuer toutes les tâches qu’accomplissent les êtres humains. »

  4. @ toutvabien,

    La R&D est un long chemin semé d’embûches,
    Surtout pour la publicité qui préfère les voies rapides bien dégagées!
    Mais Il faut positiver! Bientôt des territoires nouveaux à conquérir,
    Pour les nostalgiques des belles journées d’enfances pluvieuses
    Passées jadis en terre bretonne, normande, calaisienne …
    Toute cette glace inutile laissera bientôt la place à de belles stations balnéaires!
    Comme vous savez déjà, jusque là…
    Tout va bien.

  5. Ah le véhicule autonome ! Ca fait plusieurs années de suite que M. Musk annonce que le véhicule autonome est pour l’an prochain… Si seulement on consacrait la même somme d’intelligence consacrée à le mettre au point à essayer de diminuer les impacts de nos diverses activités sur l’environnement !

    S’agissant de Tesla et des véhicules électriques en général, je m’interroge, mais j’ai quand même la désagréable impression qu’alourdir un véhicule de 500 kg de batteries lithium-ion ne vas pas forcément dans la bonne direction… Avec bien sûr toujours en arrière plan la question de : comment produit-on cette électricité (même s’il est plus facile de « gérer » le CO2 produit de façon centralisée dans quelques milliers de grosses centrales thermique que par des milliards de véhicules en circulation)…

    Par contre je dois avouer que les morceaux de lanceurs SpaceX qui reviennent sur leur pas de tir me bluffent totalement.

    https://www.youtube.com/watch?v=lEr9cPpuAx8

    1
    1. @lit75,

      Réflexion incompréhensible, obscurantiste, moyen-âgeuse, etc…!
      Il suffit d’exploiter les ressources inépuisables de la lune, de Mars, de… etc…
      Prochainement (c’est sûr), un jeu d’enfant pour nos chercheurs!
      Quel manque de confiance en notre espèce!

      Eric

      1

      1. Il suffit d’exploiter les ressources inépuisables de la lune, de Mars, de… etc…

        @torpedo / Eric. Vous rigolez, mais c’est le but plus ou moins avoué de M. Bezos par exemple

          1. @ lit75

            Oui oui, j’étais au courant, merci.
            Quant au véritable but recherché aucun doute:
            Prouver que c’est lui qui a la plus grosse!
            Quatre vieux au septième ciel simultanément, c’est fort
            Et juste un petit jeune pour regarder, ça stimule !
            Voyons! Un tel monument pour quelques minutes au septième ciel, trop fort!
            Et le carburant? Beaucoup de viagra, c’est sûr!
            Et le CO2, les déchets? Ben quoi? On s’en fout!
            Tout cela me fait penser au village de San Gimignano en Toscane,
            ​Aujourd’hui encore hérissé des tours de pierres qu’élevèrent les plus riches marchands de la ville au treizième siècle pour prouver aux puissants r rivaux leur supériorité.

            Mais au moins ça faisait de beau monuments et du travail pour les maçons!
            Eric.

            2

Les commentaires sont fermés.