125 réflexions sur « Veille effondrement #63 – Vidéo : Le temps qu’il fait le 1er septembre 2021 »

  1. S’il était « besoin » – à ne pas confondre avec les « envies » insatisfaites de celles et ceux qui veulent faire croire être les égaux des pauvres, précaires, discriminés… ne pouvant plus faire leurs courses en besoins de subsistances essentiels, sans « pas-sanitaire », dans les « centres commerciaux de proximités »… ni se chauffer, s’éclairer bientôt… « envies de certain.e.s voulant continuer de prendre l’avion, leur yachts, pour aller faire leurs courses… – de développer sur combien de déclinaisons de plan A, A’, A », etc, B, b’, etc… C… (à ne pas confondre aussi avec le « déclinisme » que beaucoup instrumentalise, même si la racine éthologique du mot déclin-é, pourrait paraître trompeuse, perturbatrice en tout cas, dans ces temps et espaces troubles) il faudrait arrivé à s’entendre et combien d’entre « nous » y arriverait… est-ce que la réflexion qui suit pourrait aider à appréhender à quel défi titanesque « on » (c’est un « c– » je sais et assume…) se confronte.. dans « l’immédiat »… pour avoir une idée du temps qui reste, ou pas, pour espérer avancer ?

    « Un « journaliste » se définissant et défini par les médias mainstream, comme « expert » spécialisé dans les « théories complotistes », sur lci, venant d’affirmer que « … les complotistes sont en général abstentionnistes… » sur fond des risques « récurrents » de manifestations tous les samedis des anti-pas et antivax… derrière l’arrière pensée de minimiser, dédramatiser, et surtout décrédibiliser le poids de l’abstention… aux prochaines élections présidentielles, l’extrême droite/droite extrême et la macronie devant leurs sur-expositions médiatico-électorales, selon la réforme de la répartition de « l’égalité du temps de parole », à l’abstention… ne fait-il pas un syllogisme absurde (« Si tout B est A et si tout C est B, alors tout C est A. »), en cherchant à amalgamer – comme le font autant l’extrême/droite extrême que la macronie d’ailleurs – différentes « opinions » qui pour certaines légitimes, raisonnées et raisonnables, variées, divergentes sur bien des points…. ne trouvent plus d’autre espace-temps démocratique que la rue pour s’exprimer…?

    Est-ce que cette argumentation définit la ligne médiatico-politique qui risque demain, samedi, dans les médias mainstream et les aboiements baveux et haineux des « chiens de garde », influenceurs », « donneurs de leçons de morales… », de chercher à déterminer comme discrédités, illégitimes, les mouvements sociaux, « sociétaux », des anti-pas… et autres libertés d’expressions contre « l’obligation vaccinale » à géométrie variable (les responsables des brutalités commises lors des contrôles aux faciès, « manifestations interdites », du personnel du « monopole de la légitime violence de l’État », votant à plus de 50% pour l’extrême droite… étant exempté du pas-sanitaire, alors que le nombre de munition vaccinale pour vacciner « en même temps », tout le monde – la population mondiale si l’on respecte le sens universel de la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen – est plus qu’insuffisant) de certain.e.s soignant.e.s, pompiers, professeurs, enseignant.e.s… manifestant contre la gestion néolibérale de la crise sanitaire de la macronie (et l’extrême droite/droite extrême au niveau des collectivités) contre l’austérité, les « réformes structurelles ultralibérales »… macronie qui reniant ses « promesses » du « retour des jours heureux » en soustrayant de la « main invisible » et malveillante des « marchés » en rien « magique », les biens communs d’intérêts généraux des services publics de la santé, de la « protection à la personne », de l’éducation… – toujours à la main des parieurs les plus assistés sans contrepartie, sur la hausse ou baisse des stocks gérés en flux tendus et des prix : de masques, gants, blouses, respirateurs, oxygène de réa, médicaments, réactifs de test [bientôt payant], capteur de CO², assainisseurs/purificateurs d’air, troisième dose de munition vaccinale (que les populations des pays pauvres, émergents, n’auront jamais à temps… en cas de mutation/variation/adaptation plus contagieuse et virulente du coronavirus…), des dépenses contraintes (explosion de la hausse du gaz, de l’électivité, etc, et des besoins de subsistances essentielles comme le sont les denrées alimentaires devant sustenter, les « corps sains, dans des esprits sains » des plus pauvres, précaires, des pays riches et/ou pauvres) -, macronie donc qui joue avec la « complicité du pire » de l’extrême droite/droite extrême n’ayant rien contre pareille spéculation sur la privatisation des profits… et la socialisation des dettes fiscales, sociales, morales, environnementales… et des pertes de vies humaines non sauvées, ni sur l’effondrement des services publics, les solidarités, les fraternités, les égalités des droits, et les libertés des « Etats providences »…? »

Les commentaires sont fermés.