Élection présidentielle en France 2022 – Sondage Harris

Le sondage Challenges-Harris du 28 septembre. J’ai agrégé les chiffres. Le débat Mélenchon-Zemmour leur a clairement été bénéfique ; par rapport au sondage Odoxa du 23 septembre : Mélenchon + 5%, Zemmour + 3,5%.

23 – 26% – Emmanuel Macron

16% – Marine Le Pen

14% – Xavier Bertrand
13 – 14% – Éric Zemmour

13% – Jean-Luc Mélenchon

12% – Valérie Pécresse

8% – Michel Barnier

7% – Anne Hidalgo
6% – Yannick Jadot

2 – 3% – Nicolas Dupont-Aignan

2% – Arnaud Montebourg

1 – 2% – Fabien Roussel

1% – Nathalie Artaud

1% – Philippe Poutou
1% – Florian Philippot

Partager :

56 réflexions sur « Élection présidentielle en France 2022 – Sondage Harris »

  1. 23 – 26% pour Emmanuel Macron…
    Cela ressemble fort à une expérience mystique. J’hallucine…
    Qui peut imaginer voter pour ce bouffon?

    5
    1. Quasiment les mêmes qu’en 2017.
      Autour de moi, beaucoup de personnes âgées voire dans la cinquantaine satisfaites de la suppression de la taxe d’habitation et de l’attention particulière portée dans la cadre de la crise sanitaire avec la troisième dose en cours de distribution.

      1. Je vous rejoins.
        2017: distribution d’argent avec la taxe d’habitation, comme au bon vieux temps de l’Empire romain.
        2022: que nous réserve le Néron des temps modernes? La défiscalisation des pourboires par carte bancaire ne va probablement pas suffire!…

        1. Ben , ce que vous appeler distribution d’argent , c’est ce que les syndicats appellent augmentation du pouvoir d’achat .

          L’argent n’a pas d’odeur .

          La façon de l’obtenir , si .

          La fiscalité et place et le contenu des gratuités en arrière plan .

          1
          1. Non non, c’est beaucoup plus traditionnel que cette « augmentation du pouvoir d’achat »: dans l’empire romain, on appelait cela « congiaires ».
            Que les syndicats soient les agents de la société de consommation, c’est encore autre chose, et je suis d’accord avec vous sur ce point…

            1. Même avec des points de suspension , vous m’octroyez un avis sur les syndicats qui n’est absolument pas le mien .

              Vous allez beaucoup intéresser les salariés et leurs revendications en leur parlant de la chute de l’Empire romain ( sur laquelle on cherche encore , peut être bien inutilement , des raisons systémiques ou pas , et parmi lesquelles on n’a pas encore pointé le réchauffement climatique ) .

              Je ne crois pas qu’ on peut identifier « congiaire » ( qui tient davantage de la gratification en espèces ou en nature ) avec un allègement d’impôt . La défiscalisation des pourboires numériques y ressemble par contre .

              1. Be more specific, mister!

                La prochaine fois, j’en resterai au niveau de la conversation de comptoir, alors!

                Cordialement

    2. c’est ce qui va se produire pourtant ! Il y une chose qui m’interroge depuis très longtemps . Je visite de très nombreux sites d’informations indépendants, certains très connus, d’autres plus intimistes, bref ma liste de favoris que j’ai appelé « médias alternatifs » , est longue comme un jour sans fin.
      Ici même on sent très bien que Macron n’est portée aux frontons baptismaux « jupiteresques ».
      Ce qui est certain c’est le rejet global de cette politique , où comme le dit François Ruffin on se pose la question il est où le bonheur ?
      Ce sont les mêmes personnes qui vont de site en site , comme moi d’ailleurs, pour déverser leur trop plein d’insatisfaction ?
      Car si l’on faisait un bilan numérique de ce mal être pourrait on toutefois le constater dans les élections?
      Manifestement non . Chez les abstentionnistes ? Peut être .

      1
    1. @ Jeanpaulmichel

      Avant de vomir – ce que je comprends très bien – encore faudrait-il connaitre la méthode de ces sondages et les  » fameux correctifs » plus ou moins fumeux que ces agences effectuent pour faire monter l’un, faire descendre l’autre et faire ainsi monter les enchères.

      N’oubliez pas que les sondages sont un commerce juteux et qu’ils rapportent gros. Imaginez tel ou tel candidat qui se voit baisser un jour dans les résultats et bien à votre avis, qu’essaiera t-il de faire le lendemain à part commander un autre sondage dans l’espoir de grappiller un peu plus qu’un concurrent immédiat ?

      Quand à votre conclusion hâtive des  » 30 %  » , cela m’étonnerai que l’on doive additionner les chiffres ainsi. Je pense plutôt qu’un même électorat fascisant a apporté sa caution le même jour à l’un à 9 heures du matin et sa caution à l’autre à 15 heures de las journée. En tous les cas, ces chiffres ne veulent pas dire grand chose si on ne voit pas comment ils ont été obtenus. Ce qui est sûr c’est que ces sondages sont directement influencés par l’actualité de la planète médiatique et que les deux sphères s’auto- entretiennent pour étendre l’espace de cerveaux disponibles et décourager un certain électorat à aller voter dans six mois. Rien donc de vraiment sérieux à l’heure actuelle. Du « brouillard de guerre » comme on dit sur les différents théâtres d’opération…

      4
  2. Presque 70pc pour la droite et l’extrême droite !
    La gauche n’existe pour ainsi dire plus !
    Le prochain président sera de droite ou de droite ! C’est pas avec ça qu’on va résoudre les vrais pb éco socio…

  3. Le Z -toujours pas officiellement candidat- mord manifestement davantage sur la brun-marine que sur la droite.
    Un duel Macron – Bertrand pas impossible.
    Si Bertrand adoubé par Les Républicains bien sûr (et préféré à Pécresse). Barnier distancé, qu’on le regrette ou pas.
    L’addition Mélenchon – Jadot – Hidalgo peut faire rêver les « Ah! Si! ». Sauf que les électeurs ne s’additionnent pas mathématiquement. Quant à ce qui mérite d’être réellement classé « à gauche »…
    Reste comme remarqué par Jeanpaulmichel qu’un bon tiers de proto-fascistes est prêt à déposer un bulletin dans l’urne.
    Ça fait un grand sac en papier pour le vomi.
    Et tant pis pour les abstentionnistes.

    1. @ Michel

      L’addition Macron – Pécresse – Bertrand – Barnier – Philippot – Asselineau – Lassalle – Poisson – Dupont-Aignan – Mouraud – Ciotti – Zemmour – Le Pen – peut en faire rêver certains, les “Ah! Si!….si…si…si

      Mais non, ils partent tous en ordre dispersé !

      Zut alors !

    2. Ne pas oublier tout de même qu’une élection se joue sur une dynamique avec ses imprévus, souvenons-nous DSK, Fillon … Un candidat donné gagnant peut toujours décrocher pour une raison x ou y.

      1
    3. @ Michel

      « un bon tiers de proto-fascistes »

      Dmitri Orlov, dans ses travaux, avait fixé les 5 stades de l’effondrement :

      – 1) financier
      – 2) économique
      – 3) politique
      – 4) social
      – 5) culturel (perte de sens moral)

      Avec ces 33 % de citoyens parvenus au 5ème stade nous ne sommes pas loin de l’effondrement total.

      C’est la chute finale !

    4. « L’addition Mélenchon – Jadot – Hidalgo peut faire rêver les “Ah! Si!”. Sauf que les électeurs ne s’additionnent pas mathématiquement. Quant à ce qui mérite d’être réellement classé “à gauche”… »
      +
      « Reste comme remarqué par Jeanpaulmichel qu’un bon tiers de proto-fascistes est prêt à déposer un bulletin dans l’urne. »
      = ?

      C’est tout ce que ça vous fait ? Un sac en papier pour le vomi, et on se remet à attendre 2027, confortablement installé dans la bonne conscience d’être la gauche, la vraie ?

      En cas de guerre de haute intensité menaçant la survie du pays, tout ce beau monde parlerait d’union nationale. La prétendue impossibilité de s’unir n’est qu’un indicateur de la non réalisation de la gravité des enjeux. Et c’est scandaleux. Bla bla bla, comme dirait Greta Thunberg.

      Rappelons que les « proto-fascistes », comme vous dites, sont bel et bien convaincus que le pays est en danger de mort : Zemmour le répète en boucle. Ce qui pourrait bien les pousser, eux, à opérer les jonctions nécessaires et à réaliser les conditions de leur succès. Tous ces gens qui font semblant de redouter une guerre civile qu’ils espèrent probablement sans oser le dire, histoire de faire leur petite lessive remigrationniste.

      Tous les obsédés par l’idée de punir le PS pour ses trahisons néolibérales se trompent dramatiquement d’enjeu. Je crois qu’il faut se réveiller : l’élection française qui vient ne réglera pas le sort du capitalisme ou du néolibéralisme européen et mondial. Paul Jorion nous parle des dangers guettant la démocratie américaine, et j’ai l’impression qu’on ferait mieux de s’inquiéter un peu plus de la situation à cet égard de ce côté-ci de l’Atlantique. Si, face à un danger commun pour la démocratie, on peut passer outre le fait qu’un Robert Kagan a fait la guerre d’Irak, alors on peut passer outre le fait que le PS s’est résolu à gérer le triomphe mondial du néolibéralisme. Peut-on seulement être encore certain que les forces de l’ordre accepteraient l’élection d’un « gauchiasse mondialiste immigrationniste » si jamais par miracle elle avait lieu ?

      Ce pays a l’honneur d’avoir fait le Front Populaire quand d’autres faisaient le fascisme. Mais qu’est-il occupé à faire aujourd’hui ? Sans union de la gauche, non seulement vous aurez le néolibéralisme, le capitalisme, et le productivisme, mais en plus vous aurez peut-être le remigrationnisme.

      2
      1. Je n’ai aucune « bonne conscience », ni d’être à gauche, ni de quoi que ce soit.
        Mais je n’irai pas voter Hidalgo, si c’est le sens de votre commentaire.
        Pour quoi faire? Pour me donner « bonne conscience »?
        Le PS, les Verts, et (même) les Insoumis, selon les circonstances, j’ai déjà donné. Merci.

    1. @ Arnaud

      Il était effectivement temps que quelqu’un se confronte de façon argumentée aux délires pétainistes de l’idéologue bolloréen et à sa France moisie digne des catacombes et des poubelles de l’Histoire.

      Quand à votre allusion nauséabonde et hors de propos, la France Insoumise s’honore de ne pas avoir participé le mercredi 19 mai 2021 à la manifestation des policiers factieux pour qui  » le problème de la police, c’est la justice ! » …

      Rappel :

      Oliver Faure, Yannick Jadot, Fabien Roussel, Gérald Darmanin & Eric Zemmour (!) sont allé ensemble manifester contre l’État de droit et pour insulter les magistrats, les juges, les avocats & les greffiers.

      Une faute politique décidément ÉNORME s’il en est !

      L’Express –  » EN IMAGES . Darmanin, Jadot, Zemmour… Un défilé très politique à la manifestation des policiers  » :
      https://www.lexpress.fr/actualite/societe/en-images-darmanin-jadot-zemmour-un-defile-tres-politique-a-la-manifestation-des-policiers_2151131.html

      A bon entendeur …

      11
    1. Cloclo
      Cela décrit un milieu familial, mais de là à en déduire que Jadot président ferait ceci plutôt que me parait être un exercice hasardeux. A contrario baigner dans un milieu ouvrier n’immunise pas contre l’extrêmisme de droite.

      1. Ça vaut mieux non quand on est aux manettes ?
        J’observe en attendant que c’est un excellent orateur, capable de tenir un discours cohérent sans notes. Cela peut aider dans les débats … voire plus.

    2. Cloclo, deux infos
      1) j’ai mangé un couscous boulette avec Yannick Jadot (à sa table) dans le restau de son beau frère en 201
      2)le couscous est le 3eme plat préféré des français dans le bouquin « les 100 plats préférés des français « 

      1
    1. oui c’est ça « on l’aime bien » comme on aimait bien « flamby » le ventre mou du parti socialiste ! Suivant les résultats qu’il obtiendra aux élections je ne serai pas surpris de le voir intégrer le gouvernement macron , premier ministre peut être, et on voit ce que fait pompili : rien.

      1. Sérieux ?
        Un type qui a mouillé sa chemise à Greenpeace (opération plutonium), qui a pris la tête de la lutte contre les traités de libre-échange (traité Europe-Canada qui favoriserait les sables bitumineux, les gaz de schiste et l’élevage intensif), pourrait intégrer un gouvernement Macron ?
        La comparaison avec Hollande ne tient pas la route. Quels risques Hollande a pris dans sa vie ? Quels combats a-t-il mené avant de devenir président de la République ?

        https://www.francetvinfo.fr/politique/eelv/activiste-a-greenpeace-cofondateur-d-eelv-six-choses-a-savoir-sur-yannick-jadot-tete-de-liste-des-ecologistes-aux-europeennes_3411023.html

        1. PS. De plus je vois très mal un écolo retourner chez Macron après le précédent Hulot.
          Là pour le coup le ridicule tuerait Jadot.

          1. M. Pierre-Yves Dambrine, sauf tout le respect que je vous dois, je vous trouve bien naÏf ! Je ne fais pas d’oracles ni ne suis Mme Soleil mais quand vous parlez de ridicule , d’autres , comme Pompili, Le Drian avec les sous-marins etc.. , n’en ont pas eu peur !

            Cordialement.

            1. Jadot, il a déjà ses 25 milliards d’euros donnés par Macron aux spéculateurs de l’éolien offshore (« l’énergie de la mer, comme dirait Mélenchon: quelle blague!). Plus cinquante pour cent de nucléaire (pas tout de suite quand même!) voire un peu moins tant qu’à faire (pourquoi cinquante? ça réconforte les pro sans trop perturber les anti, sinon aucune justification scientifique à la chose). Un peu de poudre aux yeux pour la biodiversité et voilà Jadot, à défaut de présidence, avec son maroquin de sous-ministre du climat.
              C’est vrai que ses copains les Grünen ont fait beaucoup plus fort. Dézinguer pour de bon le nucléaire (à 20% seulement, la nuance n’est pas mince, et avec un gros paquet de charbon sous les pieds, remplacé -que voulez-vous, le charbon, c’est sale- petit à petit par du gaz-poutine: on commence à sentir le résultat) sans jamais avoir les rênes du pouvoir. Ni remettre en cause sérieusement la folie consumériste. Et ça va continuer.

            2. Moi non plus je ne suis pas Madame Soleil , mais tout de même, les états de service pour l’écologie de Jadot plaident plutôt en saveur, il me semble difficile de le mettre sur le même plan que Le Drian, lequel est selon la journaliste d’investigation Inès Léaud qui a enquêté sur les algues vertes en Bretagne et qui sait ainsi de quoi elle parle, le « parrain du système agro-alimentaire breton ». C’est quand même une autre catégorie !

              https://twitter.com/ileraud/status/1405458418111062024?lang=bg

              1. justement je cherche ce qu’il a fait en tant que député européen . je cherche, je cherche… mais je vais trouver ! il a forcément fait quelque chose !

                  1. je connais cet article , mais greenpeace c’est greenpeace et le parlement européen c’est une autre problématique.

            3. Allez, j’en remets une couche sur Jadot fana de l’éolien en général, offshore en particulier. Je dis Jadot parce désormais candidat, mais je pourrais en dire autant de n’importe quel Vert ou de Mélenchon (entre autres).
              J’espère surtout que Jadot ira parader, comme il sait si bien le faire, le jour de l’inauguration des monstres de la baie de Saint-Brieuc, ou n’importe où ailleurs.
              https://blogs.mediapart.fr/laurent-mauduit/blog/280921/les-sulfureuses-eoliennes-de-la-baie-de-saint-brieuc-en-debat
              Ah ces Bretons! Ils n’ont pas voulu de Plogoff au contraire de ces idiots de Normands à Flamanville, et maintenant ils se plaignent de quelques moulins à vent. Et pourquoi pas des usines à gaz de merde de cochon industriel pendant qu’ils y sont? La merde de cochon, c’est pourtant naturel.

        2. j’ai constaté que de nombreux hommes politiques sont excellents lorsqu’ils sont éloignés des manettes du pouvoir.

          Jai une aversion pour Yannick Jadot car il est un pur produit de Daniel Cohn Bendit , qui après avoir été gagnant des primaires de 2017 rejoins Benoit Hamon en méprisant le collectif d’EELV.
          Ce que je lui reproche le plus c’est d’avoir participé à la manifestation du 19 mai en soutien au policier abattu. Si c’est comme ça qu’il espère endosser des responsabilités regaliennes on est mal parti . Peut être que nous aurons M. Jorion nous détailler dans quelques années cette dérive fascisante.
          Non désolé de vous décevoir mon avis est que Yannick Jadot est situé trop à droite du mouvement écologiste . loin des aspirations populaires .
          Il représente certes un vote utile , il a la notoriété surtout depuis les élections régionales mais son parcours avec Cohn Bendit qui s’est lui-même rapproché de macron en dit long.

          Cordialement

          1
          1. Khanard,
            Je vous rejoins en ce qui concerne la manif’ du 19 mai : Jadot n’aurait pas dû y aller.
            Parce que ce n’est pas la Police qui doit dicter à un gouvernement sa politique.

            IL s’est exprimé à ce sujet encore récemment dans le débat qui l’opposait à Sandrine Rousseau. Ses arguments : compassion envers les policiers agressés (cela existe et c’est tout aussi inacceptable que les violences policières) ; ne pas laisser le monopole du soutien à l’institution policière en tant que telle (pas à ses violences bien entendu) à l’extrême-droite.

  4. Le bon peuple de France est tout ce qu’il y a de normal…
    Il persiste à pousser aux manettes des hommes normaux ,
    Vaguement rose d’abord , fuschia ensuite, alors pourquoi ne pas tenter un verdâtre?
    Désespérant…
    Eric.

    2
  5. Je vois l’un ou l’autre commentaire minimisant la somme des intentions de vote d’extrême droite, en répétant les sempiternelles critiques à un thermomètre, les instituts de sondages, qui ne se trompe pas si souvent quand on le prend avec suffisamment de recul, en s’intéressant à la dynamique plutôt qu’à la photo (surtout si longtemps avant l’élection) et en considérant au moins 2-3% de marge d’erreur, quelque que soit celle indiquée par le sondeur lui-même. Quand les sondages annoncent 47 contre 53%, ça veut dire que tout est possible et puis c’est tout. Je n’ai jamais compris qu’on puisse être stupéfait de la présence de Le Pen au second tour de 2002, ni du Brexit, ni de l’élection de Trump.

    Il y a un point qui me semble important cette année. Souvenons-nous que les intentions de votes pour Jean-Marie Le Pen étaient sous-déclarées car honteuses, ce que les sondeurs tentaient de prendre en compte, tant bien que mal. Je crains qu’on en ait perdu l’habitude avec Marine Le Pen et sa stratégie de dédiabolisation qui l’a en bonne partie normalisée. Mais méfions-nous de ne pas nous laisser surprendre par un retour de ce phénomène de sous-estimation avec Éric Zemmour, en particulier au niveau de l’électorat de droite classique, qui sait ce qu’il est convenable ou non de dire lors d’un dîner en ville. Il pourrait y avoir beaucoup de « zemmouriens » honteux ou hésitants.

    Ses propos sur son rêve de reformation d’un RPR gaulliste faisant la jonction entre électorat populaire de droite et électorat bourgeois, et son discours sur l’obésité de l’État-providence destiné à ce dernier électorat, me semblent pouvoir séduire de nombreux électeurs de LR. Comme souvent, c’est le rapport à l’Europe et l’aventurisme économique, plutôt que la xénophobie, qui leur fera peur, dans le secret de l’isoloir. Mais il le sait, et a déjà déclaré, par exemple, qu’il n’aurait pas fallu faire l’euro mais que maintenant qu’il est fait c’est autre chose d’en sortir.

    2
  6. Compassion envers les policiers agressés oui, 100 000 fois oui, mais M. Jadot aurait très bien pu s’associer à une marche de soutien « parallèle » avec Mélenchon. Le résultat est que Jadot n’a pas obtenu un plébiscite au sein D’EELV , Rousseau quant à elle peut très bien rejoindre Mélenchon . Jadot ne peut espérer alors que Hidalgo se démette à son profit ce qui serait signer la mort du parti socialiste . Signera t’elle l’acte d’inhumation ?
    Toutes ces considérations étant dites j’avais un espoir avec Rousseau, celle-ci éliminée je ne vois guère ! Mélenchon pas trop ma tasse de thé . Alors qui ?

  7. « Monsieur le Président, chers collègues, c’est quand même extraordinaire, ce vote est l’un de ceux qui a le plus grand retentissement dans l’opinion publique européenne! C’était un vote pour les écosystèmes, pour les pêcheurs artisans, contre les lobbies de l’argent et de la pêche industrielle, et ce vote a été extrêmement important! On en a parlé dans tous vos pays. Alors je demande à ce Parlement de tenir son mandat et de tenir sa promesse pour les écosystèmes et pour les pêcheurs artisans de toute l’Europe, contre l’industrialisation de la pêche et contre la pêche financière! » (Yannick Jadot le 16 Avril 2019)

    Bon là faut qu’on me dise comment Jadot va faire entre le choix des éoliennes offshore et les revendications des pêcheurs !

    1. Jadot, il est pour les spéculateurs de l’offshore payés avec nos sous et les artisans pêcheurs (il en reste!) payés au gré de la marée. En même temps. C’est pourtant simple, non?
      https://twitter.com/yjadot/status/1436412789535424513
      « Les ENR, c’est renforcer notre industrie plutôt qu’importer du pétrole ». Mais où a-t-il vu ça? Les électrons de l’éolien partent dans le réseau parce que le législateur en a décidé ainsi. Priorité sur le nucléaire. Sinon ingérables puisque totalement aléatoires. Qu’est ce que le pétrole vient faire là-dedans? L’éolien ne s’ajoute pas au nucléaire, il en prend la place. Sans décarboner d’un iota de plus notre mix électrique. Quant à « notre industrie », les centrales nucléaires, c’est pas de l’industrie, au moins autant que des éoliennes au mieux made in Deutschland ou Danemark, ou des panneaux photomachin made in China?
      Et c’est ça « le président du climat »?

      1
  8. @ Tous,

    Ce que je trouve (déjà) atterant avec cette élection présidentielle, c’est qu’on sent qu’une grande majorité des français qui iront jusqu’aux urnes pour exprimer un suffrage ne vont pas le faire dans l’optique d’un choix de projet/programme politique mais seulement de « promouvoir » une personne au poste de Président(e) de la République !

    On veut mettre à la tête du pays le Messi… au sens bilbique et non footballistique… quoi que dans certains cas, je me demande si la politique n’est pas vécue par certain(e)s – politiques comme électeurs/électrices – comme une compétition sportive dont le Graal est la victoire dans les urnes.

    Comme si face à toutes les urgences en cours (sanitaire, climatique, environnementale, économique, sociale, culturelle, …), une solution individuelle – l’homme (ou la femme) providentiel(le) – allait plus de soi qu’une solution collective – fruit d’un travail de réflexions/concensus d’une majoritié d’individus.

    Au delà de ce constat et à la lecture de ces sondages, je me demande si à l’issue du 2nd tour des législatives 2022, nous n’allons pas nous retrouver dans une situation quasi inédite en France pour un Président nouvellement élu. En effet, vu l’état des appareils politiques (en miette pour les uns, inexistants pour les autres), il n’est pas certain qu’une majorité claire, nette et précise se dégage dans l’hémicyle de l’Assemblée Nationnale et qu’une coallition « de brique et de broc » politique devienne nécessaire pour constituer un gouvernement dont la légitimité serait incertaine.

Les commentaires sont fermés.