22 réflexions sur « Veille effondrement #106 – S’éteindre n’est pas une bonne chose »

    1. C’est pourquoi après l’extinction de l’espèce humaine, d’autres espèces vont s’épanouir sur Terre, … qui devront peut-être lutter contre les IA fortes que nous aurons laissé derrière nous ! 😉

      1
  1. Hé justement si on mettait en avant tous les bienfaits d’une terre sans humains peut être que là les gens prendraient plus conscience que la méthode : si on ne fait rien on va disparaitre ,car il y a beaucoup de je m’en foutisme surtout de la part des consumerismes, capitalistes. La plupart des humains ont un grand égo, les humains ont tendance a voir leur priorités avant toutes especes ou preservation de l’environnement, déjà il aime croire que sa descendance lui permet une sorte d’immortalité et tout acquisition dans sa vie : terre, maison lui laisse aussi penser qu’il a « fait » quelque chose dans sa vie pour laisser une trace, alors pourquoi au lieu de toujours faire la methode peur a dire : on va disparaitre , tout s’ecroule, mettons des images d’une terre sans humains, laissons a certains le fait qu’il n’y aura plus de traces d’eux sur cette terre. Quand certains veulent croire a encore une vie après la mort. celà prouve que ces gens là ont besoin de penser qu’il y aura toujours une trace d’eux quelque part donc cassons leur ego en disant que c’est un bien qu’ils ne soient plus là, plus de descendance, plus de biens materiels. Je pense que ça pourrait faire un declic plus important une sorte de psychologie inversée

  2. … ou comment flinguer une situation intéressante avec un détail :
    La voix du dino est tellement ridicule qu’on se croirait dans le Muppet Show au premier mot prononcé !
    Et les gens se lèvent à la fin comme pour applaudir la vanne de Waldorf et Stalter !

  3. Entendez vous les cris des infirmières, des docteurs des psychologues, des pneumologues en pédiatrie, obligés faute de moyens de faire du tri entre des nourrissons français en train de faire une bronchiolite, ou de renvoyer chez eux des ados en situation de risque suicidaire ?

    C’est complètement dingue, et le fait que ça ne fasse pas la une est un deuxième signe que ça dévisse grave.

    7
    1. Les personnels de santé des hôpitaux :

      https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/hopital-un-collectif-denonce-une-situation-catastrophique-en-pediatrie-1635441422

      https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/epidemie-de-bronchiolite-en-alsace-les-hopitaux-deja-debordes-1635443319

      La ministre déléguée chargée de l’autonomie Brigitte Bourguignon:

      « Il n’y a pas de tri » aux urgences pédiatriques, assure une ministre »
      https://www.20minutes.fr/sante/3160211-20211029-urgences-pediatriques-tri-assure-ministre-deleguee-autonomie-brigitte-bourguignon?xtor=RSS-176

      Les personnels hospitaliers le disent , les politiques réfutent .

      Et Véran ?
      sur BFM :
      https://www.msn.com/fr-fr/actualite/other/grippe-covid-19-gastro-ent%c3%a9rite%e2%80%a6-olivier-v%c3%a9ran-fait-le-point-avant-les-vacances-de-la-toussaint/ar-AAPOUv3

      Il a rapidement évoqué la gastro-entérite et la bronchiolite du nourrisson, qui gagnent du terrain ces dernières semaines : « Nous allons lancer une campagne nationale sur gestes barrières pour redire aux Français qu’il est important de faire attention, ce sont des moyens assez simples de réduire la contamination. »

      2
      1. Y a les gens sur le terrain qui savent et il y a des chefs démocratiquement élus qui décident et qui ont besoin d’une vérité qui ne ressemble pas toujours à celle plus « ressenti » des gens de terrain.
        Lorsque je me plaignais qu’il faisait froid dans la salle où nous recevions du public, la personne chargée du chauffage vérifiait depuis son bureau, depuis son ordinateur et m’assurait que nous n’avions pas froid. C’est d’un grand soulagement et en plus, ça réchauffe le cœur.

        « Nous allons lancer une campagne nationale sur gestes barrières pour redire aux Français qu’il est important de faire attention, ce sont des moyens assez simples de réduire la contamination. »
        C’est parce que même si le Covid disparaissait, on devra désormais porter un masque et continuer de respecter les gestes barrières pour lutter contre toutes les maladies transmissibles.
        Faire l’économie des rapports et des contacts humains et passer désormais par l’intermédiaire d’une machine, c’est le métaver de Mark Zuckerberg qui s’annonce déjà rentable….Youpi…!

        4
    2. @ Thomas Jeanson,

      Ca me rassure de voir qu’il n’y a pas que moi qui soit atterré par ce quasi « silence radio » sur la situation sanitaire catastrophique en pédiatrie.

      Le dernier bulletin épidémiologique bronchiolite de Santé Publique France est particulièrement alarmant :
      https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/bronchiolite/documents/bulletin-national/bulletin-epidemiologique-bronchiolite-semaine-42.-saison-2021-2022

      Quand on compare à la saison 2019-2020 qui fut déjà « coton » pour les petits bouts de moins de 2 ans sur le front de la bronchiolite, s’il s’avère que nous ne sommes pas en avance de phase de 4 à 5 semaines par rapport au calendrier épidémique « normal » (avec un démarrage de la surchauffe plutôt fin novembre habituellement), alors l’épidémie 2021-2022 risque d’être particulièrement exceptionnelle !

      Et là, pas sûr que notre système sanitaire pédiatrique soit en état de faire face à cette situation.

      2
  4. Bonjour, votre texte est criant de certaines vérités. Il est vrai que l’on en parle peu. La cause les médias toujours orientés…Il faut infléchir/inverser certaines choses, c’est un long travail…

      1. Les dinosaures sont partis en fumée, mais il nous ont légué leur striatum.

        C’est la raison pour laquelle nous partirons, nous aussi en fumée…

        1
          1. En parlant d’enfumage, en France on n’a pas eu de velociraptor sympa, on a eu Total:
            https://www.youtube.com/watch?v=DGlTnDxrZ5Y

            Idée saugrenue qui me vient à l’esprit: doit-on s’attendre à apprendre que certains mouvements de sortie du nucléaire ont été pilotés discrètement par ce genre d’entreprises, afin de mieux détourner l’attention du public?

            1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.