21 réflexions sur « American Drame, par Chantal Montellier »

  1. Bonjour,
    Juste déplacer le E de drame.
    Devient alors American Dream.

    Bon, facile je vous l’accorde.
    Bonne journée

    1
  2. Nombre de chômeurs aux Etats-Unis : 10 millions

    Population carcérale aux Etats-Unis : 2 millions

    Taux de chômage réel aux Etats-Unis : ?

    Un système de protection comme un autre 😉

    3
  3. En France, c’est un incarcéré pour 1000 hbt , aux USA presque 6 fois plus !

    Dans les programmes des présidentiables, le sujet est entouré soit de silence, soit de grands projets de construction.

    Alors que l’enfermement tel qu’il est organisé est inutile voir nocif dans la plupart des cas.

    25 % des détenus relèvent de la psychiatrie mais le prix de journée est moins élevé en prison.

    On retrouve donc les leviers habituels, manipulation politique, et comptabilité, pour traiter une question de société qui concerne 70 000 personnes et leur familles…

    3
      1. C’est clair.

        Au printemps dernier, je me suis retrouvé sur une place ensoleillée de Bordeaux, ou chaque resto, chaque bar a sa terrasse. Du coup, ça finit par faire des centaines de personnes attablées, peut être 1500 ou 2000 au total, et je me disais :

        Pas un vieux, pas un fauteuil roulant, pas un handicapé, 1 % de personnes de couleur, et très peu d’enfants…et tout le monde en apparente bonne santé économique…

        Il faut un certains nombre de ghettos en bonne ordre de marche pour obtenir ce résultat là…

        Plutôt que fascisme, je parle de ceux qui ont renoncé à vivre ensemble, mais c’est pareil.

        5
    1. « le prix de journée est moins élevé en prison »

      Le prix de journée en prison est un pactole jalousement gardé par les sociétés privées qui construisent des prisons, et les exploitent, par délégation de l’Etat.

      4
    2. Pour paraphraser Simone, je dirais:  » on ne naît pas délinquant , on le devient. »:Aucun enfant ne se rêve taulard.

      1
        1. Sublime. Merci Thomas d’avoir publier cette interview que j’avais oubliée. Pour ma part, a défaut d’être leur « negre », je suis la *paranoïaque toxique et agressive » dont leur système a besoin, pour cacher leur toxicité, leur agressivité et leur peur des gens qui ne leur ressemblent pas. Pire, qui refusent de leur ressembler et d’adhérer à leurs valeurs, leur système de représentation. Leurs préjugés.

  4. J’ai entendu parler qu’une américaine (histoire vraie) avait provoqué un larcin pour être en prison (chauffée, nourrie, blanchie et voire éduquer), et pour cause car elle ne pouvait plus assumer ses charges…. Et je relève la phrase de Mr Thomas Jeanson (pas de vieux, pas de handicapés, aucune personne de couleur, sauf des gens en apparente bonne santé économique, etc… Bonne fin journée I. Corlay

    1
    1. J’ai navigué avec quelqu’un qui agissait de la même manière en France.

      Il disait ma cellule, au lieu de ma cabine, à bord du bateau, et si on lui demandait son adresse, c’était  » maison d’arrêt Rue du Général Paulet, 29 000 Brest « 

    2. La plupart des SDF, comme on les appellent poétiquement, sont des gens trop honnêtes pour avoir songé à utiliser l’incarcération, pour échapper à la rue et à ses dangers, ses misères, ses humiliations…

      1
  5. Les néerlandais sont toujours prêts à réaliser un quelconque ‘business’, il en est ainsi avec les places vacantes de prison aux Pays-Bas : https://info.arte.tv/fr/pays-bas-prisons-louer
    https://www.lesechos.fr/2014/09/les-pays-bas-terre-daccueil-des-criminels-etrangers-292234
    Prisons moins peuplées chez eux, semble-t-il en raison de la baisse de la délinquance et d’une meilleure efficacité de la Justice : https://www.institutpourlajustice.org/medias/pourquoi-les-pays-bas-ont-des-prisons-vides/

  6. Pourquoi avoir mis le « petit homme » d’une « vie de chien » en prison : il s’était carapaté en Suisse avant…

  7. Charlot and co… question subsidiaire: savez vous qu’Adolph H. a été clochard avant de devenir dictateur?… Il a aussi été peintre de rue… Puis un marchand (juif), a accepté de « commercialiser* ses oeuvres, et ça ne s’est pas très très bien passé d’après certains récits, etc… etc…Une chose est sûre, je n’ai jamais compris pourquoi il n’avait pas été reçu aux Beaux arts, il était plutôt doué, notamment pour dessiner des architectures, mais aussi des portraits… Ségrégation sociale? Arbitraire? Injustice?… Ratage d’une épreuve.?… J’avais commencé à écrire un petit roman dans lequel A.H. réussissait le concours d’entrée et devenait un peintre très célèbre, puis un résistant au nazisme, car les capitalistes, qui avaient besoin de se débarrasser des rouges et des juifs, trouvaient un autre pauvre charlot déclassé, complément dérangé, et totalement enragé… Daniel Sneiderman a sorti un livre sur le silence des journalistes internationaux en poste à Berlin, qui regardaient sans moufter les camps se remplir de cocos, and co… Plutôt Hitler que le Front populaire… Plutôt Zemmour que changer d’ imaginaire. Oui bon, ok, je dis n’importe quoi, ça n’a rien à voir, pardon…. Mais est-ce vraiment sûr ?

    1. Eric Emmanuel Schmitt a écrit le roman ou Adolph devient peintre,  » La part de l’autre « .

      Pour l’anecdote, il raconte que manipuler ce personnage avait un peu mis sa famille sous tension, et que tout le monde avait poussé un ouf de soulagement le jour ou il a terminé …

      1. Je compatis pour ce pauvre écrivain, d’avoir une famille aussi fragile émotionnellement. Des « bobos »? J’aurais été sa femme ou sa fille, j’aurais surtout été passionnée et fière d’une telle démarche, il me semble. J’avais entendu parler de ce livre que j’avais voulu me procurer, et puis… L’intérêt du mien, si je l’avais écrit, c’est que j’ai fait 6 ans de Beaux arts, et que c’est une expérience sociale édifiante, mais assez violente et traumatisante. La ségrégation sociale y est particulièrement forte. J’étais exclue de toutes les fêtes car pas conforme aux critères bourgeois dominants, dont les titres de propriétés étaient les plus indispensables, ( un père bourgeois déclassé suite à une ou deux catastrophes)… C’est comme ça que j’ai fini par adhérer au PC! Le diable, pour les étudiants de ma promo. Quand j’ai voulu retourner en cours après mai 68, le surveillant général a fait semblant de ne pas me connaître et il me demandait systématiquement ma carte d’élève… pas mes papiers d’identité, mais presque! Tout juste s’il ne m’a pas dénoncée aux flics. Si. Si. C’est vrai.

        2

Les commentaires sont fermés.