Le fil conducteur d’une œuvre cinématographique

Comme vous l’avez peut-être noté, je m’astreins depuis un certain temps au merveilleux exercice de regarder à la suite toute l’œuvre d’un grand cinéaste. Cela permet d’en découvrir le fil conducteur.

J’en suis à Nanni Moretti.

Io sono un autarchico : Comment est-on désespéré à 23 ans ?
Ecce bombo : Comment est-on désespéré à 25 ans ?
Sogni d’oro : Comment est-on désespéré à 28 ans ?
Bianca : Comment est-on désespéré à 31 ans ?
La messa è finita : Comment est-on désespéré à 32 ans ?
Palombella Rossa : Comment est-on désespéré à 36 ans ?
&c.

Partager :

4 réponses à “Le fil conducteur d’une œuvre cinématographique

  1. Avatar de PHILGILL
    PHILGILL

    D’où vient le désespoir ?
    36, 32, 31, 28, 25, 23 ans…
    Un compte à rebours.
    – À quoi ça sert de compter à l’envers ?
    – Ça permet d’espérer.
    – C’est quoi espérer ?
    – C’est me dire que je te verrai grandir.
    https://youtu.be/cIL53VWOtqY

  2. Avatar de François Corre
    François Corre

    On peut adoucir son désespoir avec quelques ‘dolci’… 🙂
    https://www.youtube.com/watch?v=q5zEbOx2Ov4

  3. Avatar de timiota
    timiota

    Oui, on peut dire qu’il avait anticipé à travers une optique italienne nos « déceveurs de gauche » successifs :
    Fabius, Jospin, Royal, Hollande, Hamon, Hidalgo.

    Le heurt des principes et des réalités.
    Quoique dans la liste ci-dessus, l’assujettissement à un le principe n’est pas le point fort, … la val.ls.e des principes un peu plus.

    1. Avatar de François Corre
      François Corre

      https://www.youtube.com/watch?v=zOVg4qwrugU
      « Nanni Moretti – Aprile – D’Alema di’ qualcosa di Sinistra »
      😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta