16 réflexions sur « Vidéo – « En thérapie » Un 3 à 5 »

  1. La série est captivante. J’ai cependant ressenti une charge émotionnelle croissante et très lourde au fur et à mesure du déroulement de la saison 1. Tous ces nœuds et ces drames…. les acteurs sont tellement « bons », que j’éprouve trop d’empathie d’une part et j’ai l’impression d’être un voyeur de leur intimité. Celeste Brunnquel l’interprète de la jeune Camille mériterait probablement un classement dans votre palmarès d’actrices de très grand talent dans de très grand rôles.

    1
  2. Cinq épisodes déjà?
    Pas trop vite Paul… Vous allez tout gâcher!
    Songez à ceux qui ont du attendre une semaine entre chaque série de séances!
    Un véritable délice! Mieux, un pur concentré d’humanité.
    Eric.

    1
  3. Pas sous le charme.
    Très urbain français moyen bien éduqué se trainant sur des parquets cirés ou pataugeant en eaux tièdes. Mais fort bien joué.
    Etre son propre geôlier serait aussi cette particularité des années actuelles ?
    Vue sous cet angle la série peut faire sens et se collectionner.

    1.  » Vue sous cet angle la série peut faire sens et se collectionner »

      …se collectionner!
      Moui… N’est-il pas? Je positivise tout à fait urbainement et en toute française-moyennitude mal éduquée!
      Mais en bon geôlier de moi-même, me garderai bien de Paul et Mickey (surtout de Mickey)!

      Les Spéléologues de l’inconscient humain,
      N’ont pas besoin de descendre sous le plancher des vaches,
      Pour connaitre le grand frisson,
      Et si pour ramper et patauger,
      Ils préfèrent parquets cirés et eau tiède,
      C’est peut-être de crainte d’avoir trop souvent à visiter
      Les sombres méandres des plus secrets de nos égouts mentaux.
      Eric.

      NB: Hervey! Personne ne vous empêche de détester, alors pourquoi tenter de cataloguer vilainement ceux qui apprécient?
      Et si vous nous donniez plutôt les vrais raisons de cette forte répulsion…
      Une mauvaise expérience ou une allergie tenace aux acariens de divan?
      Moi-même… quand j’y pense… parfois encore … quelques démangeaisons…!
      C’est vrai, pas toujours très net, les vieux cabinets dans le XVIème…
      Voyez plutôt avec Paul… Pas de parquet ciré et beaucoup d’eau froide !
      Bon, c’est vrai , il se traine un peu en ce moment…
      Mais ça a l’air d’aller mieux. Bref, il est quand même plus frais que Dayan…
      Ah, Vannes et ses embruns purificateurs!

        1. Assurément, beaucoup moins que vous.
          Juste de temps en temps, sur demande, une étincelle.
          De peur que soudain tout s’embrase.
          Et qu’on me dise « encore! »

          Surveillez la cire de vos ailes,
          Elle fera en fondant peut-être la fortune de vos admirateurs,
          Et le malheur de ceux qui simplement, vous aiment.
          Jetez un oeil à l’altimètre et descendez de mille pieds au moins.
          Les Spécialistes des Arts n’y verront rien.
          A ce qu’il me semble, vous êtes allé bien assez haut déjà,
          Et il reste un peu plus bas encore quelques nuages,
          Dont vous n’avez encore exploré les étonnants contours.
          Et dans un ciel que tous les idiots instruits voient bleu,
          Des nuances inconnues.
          Eric.

          Merci pour le lien.

            1. De rien!
              Imaginez comme les artistes pourraient être heureux s’ils devenaient sages…
              Il n’y a pour justifier leur malédiction aucune reconnaissance qui vaille.
              Et nul talent ne saurait survivre à trop de colère.
              Accrochez vous à vous, il n’y a rien de plus solide.
              Eric.

                1. Je ne serai pas aussi définitif!
                  Excusez la pauvreté de mes références:
                  « Retour vers le futur » : « L’avenir n’est jamais écrit ,
                  Alors sachez faire en sorte qu’il soit beau,
                  Pour vous et ceux que vous aimez ». (Doc).
                  Merci P. Zemeckis!
                  Eric.
                  PS: Mon problème personnel: J’aime tout le monde.

    2. M’enfin Hervey, C’est évident que si Cercei Lannister et son frère Jaime avaient consulté Philippe Dayan suffisamment tôt, c’eût été plus pantoufle-limonade à Westeros.
      Non mais Hervey vous n’en avez pas marre des séries frauduleusement bourrées à la dopamine et l’adrénaline?
      Ce rejet du parquet cire français moyen, que veut il dire ?

      1. @Arnaud Castex
        Les séries frauduleuses, ne les regardant pas je ne peux pas dire si j’en ai marre.
        Pour la confession cet ancêtre et le « aimez-vous les uns les autres » on ne peut pas dire que ce fut durant des siècles de pratique un franc succès.
        Finalement on a du fermer les confessionnaux et les églises ne font plus recettes … si ce n’est pour « le grand remplacement ».
        Mais ne vous offusquez pas, je trouve un sens à la série.
        Pour le parquet ciré … soyez un peu plus futé ou consultez votre analysant.
        (:-))

  4. France Inter « Grand bien vous fasse » du 17 mai 2020.
    De quoi nous interroger quelque temps sur un divan ou en marchant.

    Famille, amis : quand les trahisons deviennent nécessaires
    Famille, amis : quand les trahisons deviennent nécessaires (radiofrance.fr)

    « Nicole Prieur faire une distinction entre les « traîtres qui ne sont que destructeurs » et les « traîtres éthiques » : « Les traîtres éthiques ce sont ceux qui complètent le processus : on se déplace, mais on reconnaît d’où on vient, on reconnaît la tradition qui nous a formés. Et même si à un moment donné, on a besoin d’en sortir pour un peu plus s’accomplir, on le fait en reconnaissant d’où on viens. Et ça, c’est important ». »

    « Les loyautés nous construisent. Mais beaucoup de loyautés nous sclérosent aussi. »
    « Être soi, finalement, c’est se réinventer sans cesse. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.