Veille effondrement #141 – Matt : Police des tuyaux d’arrosage

« Au bout d’un moment, on s’endurcit. Si je te parlais de certaines des bordures herbacées que j’ai vues, tu ne me croirais pas. »

Partager :

6 réponses à “Veille effondrement #141 – Matt : Police des tuyaux d’arrosage

  1. Avatar de Hervey

    Une énigme cette blague.
    Pour un anglais, ce doit être terrible de ne plus retrouver son gazon.
    Faut être blessé au coeur pour pouvoir saisir l’ampleur de la catastrophe.

    Sa spontanéité m’échappe.

  2. Avatar de Benjamin

    @ Hervey,

    Normalement, un inspecteur chevronné dit « Au bout d’un moment, on s’endurcit » a un jeune collègue lorsqu’il font face à une scène de crime abominable.

    Tout l’humour de ce dessin tient dans le fait de comparer une pelouse grillée par la sécheresse et la canicule à une scène de crime des plus sordides !

    C’est excessif… et laisse justement transparaitre comment nous sommes dans nos sociétés occidentales promptes à mettre à pied d’égalité deux situations qui, si on prend un peu de recul, non rien de comparables.

    Je comprends que ce soit un crève-cœur pour ceux qui ont soigné des années durant leur pelouse de les voir tourner en champs de paille fraichement coupée… Mais de là à en faire un drame, je crois que ce dessin est là pour rappeler (justement) que jusqu’à preuve du contraire, il n’y a pas mort d’hommes (et/ou de femmes) dans ces histoires de pelouses grillées par la sécheresse et la canicule !

  3. Avatar de Hervey

    Merci Benjamin, merci d’avoir mis à l’eau le pneumatique pour porter secours à l’imprudent perdu au milieu du détroit mais mon incompréhension demeure.
    Hier j’ai caramélisé pour le repas du midi des lamelles de porc, de quoi faire courir en tous sens, les mains sur la tête, un brave musulman. En y repensant j’avoue un instant l’effet de surprise mais comprendre vite les raisons du sacrilège … sans m’inquiéter outre mesure de toute cette agitation.
    J’ai plus de mal avec cette blague.
    Sans être trop obtus, je peux m’accuser de n’avoir jamais osé tondre une pelouse avec une paire de ciseau …
    La suite devrait couler de source mais ça passe mal, of course.

  4. Avatar de Tout me hérisse

    L’inscription sur le véhicule de police ne manque pas de saveur : ‘Police des tuyaux d’arrosage’

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx La survie de l'espèce pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta