La spectaculaire chute de popularité de la Chine


© The Guardian

Une perte de 20 points en France de 2019 à 2022.

Partager :

67 réponses à “La spectaculaire chute de popularité de la Chine

  1. Avatar de Benjamin
    Benjamin

    Bonsoir Paul,

    Un effet de bord de la crise covid ?…

    Car il faut bien reconnaitre que l’opacité chinoise – tant sur ce qui se passait à Wuhan fin 2019 que dans l’enquête « OMS » de détermination de l’origine de la crise Covid – a pu « abîmé » l’image de la Chine. Et puis il y a aussi la politique sanitaire avec les confinements à répétition, la population qui se rebelle, …

    Ou alors un effet de bord de la crise de Taïwan ?…

    Ou encore un effet de bord du subtil « soutien » à Poutine ?…

    Ou encore (bis) un effet de bord de la politique du crédit social ?…

    Ou un peu tout à la fois ?!…

    1. Avatar de gaston
      gaston

      La covid 19, la menace de conflit à Taïwan, la proximité supposée avec Poutine, le crédit social, oui bien sûr.

      Mais encore :
      La répression à Hong Kong et au Xinjiang, la pollution par les usines au charbon, la « néo-colonisation » de l’Afrique, la délocalisation de nos usines, la médiocre qualité de beaucoup de produits exportés, le risque d’effondrement financier mondial, le livre d’Alexandre Labruffe :
      https://www.babelio.com/livres/Labruffe-Un-hiver-a-Wuhan/1244124

      La liste n’est pas exhaustive. Ah j’oubliais peut-être ceci : 😉

      https://greenhired.fr/punaise-diabolique-asiatique-et-invasive/#:~:text=Parmi%20les%20derni%C3%A8res%20figurent%20une%20punaise%20qui%20devient,importations%2C%20cette%20punaise%20asiatique%20se%20nomme%20Halyomorpha%20halys.

  2. Avatar de l'arsène
    l’arsène

    « La spectaculaire chute de popularité de la Chine ».
    Oui, mais est-ce que la Chine demande a être populaire ?
    Non, elle demande à être efficace et il faut reconnaitre que les résultats ne sont pas mauvais: l’extrême pauvreté et la famine ont disparus, l’espérance de vie est maintenant supérieure à celle des USA, la couverture sociale est bien supérieure que dans beaucoup de pays occidentaux et dans les domaines technologiques elle est sur le point de détrôner les pays occidentaux.
    Au niveau de la démocratie, il faut reconnaitre que ce n’est pas du tout le top du top, bien au contraire, une bonne dictature qui ne veut pas dire son nom .
    Mais chez nous, est-ce mieux ?
    Rappelez-vous 2005, le peuple dit non au référendum sur le TCE et les pouvoirs successifs s’assoient dessus avec la complicité des médias aux ordres.
    Alors faudrait un jour arrêter de donner des leçons à la Chine et à d’autres, on est aussi peu démocratique que beaucoup d’autres.

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      « Oui, mais est-ce que la Chine demande a être populaire ? » demande l’arsène.

      Pourtant c’est marqué dessus non :

      République Populaire de Chine (RPC)

      1. Avatar de CloClo
        CloClo

        La Chine pas top du top comme certains étaient pas glop pas glop, une vraie dictature même concède-t-il.

        « Mais chez nous, est-ce mieux ? » Continue-t-il sans rechigner toujours dans une certaine logique.

        Selon toi on est en dictature en France ou dans l’UE ? Sérieux ? A cause du TCE en 2005 ?

        Quand on y sera en dictature, parce que t’inquiète ça va venir, avec des petits malins qui partout pensent que Poutine, la Chine c’est pas top pas top mais bon hein, après tout, ils ont bien leurs raisons on verra si on n’était pas en démocratie, certes bien améliorable sans l’ombre d’un doute, on verra si y avait pas quelques leçon à retenir voir même à donner.

        Commence à me courir sur le haricot ce relativisme systématique au prétexte de nos propres turpitudes et de nos propres manquement. Si on peut quand on est démocrate filer des leçons de liberté à la Chine, comme au gouvernement français d’ailleurs. Sinon toutes les dictatures ont déjà gagné.

        1. Avatar de l'arsène
          l’arsène

          @ CloClo
          « Selon toi on est en dictature en France ou dans l’UE ? »
          Non, pas une dictature au sens propre mais juste une dictature douce des marchés financiers qui obligent par exemple les Macron and Co à supprimer des lits d’hôpitaux et les services publics, j’en passe et des meilleurs et aussi d’un pouvoir répressif qui mutile les manifestants afin de les dissuader de protester, ce n’est pas un hasard si beaucoup de personnes évitent d’aller aux manifs, j’en fait partie.
          Alors quand j’entends des éditorialistes du Monde et de Libé et certains politiques qui donnent des leçons de démocratie à certains pays, je me dis qu’ils devraient se taire.

          1. Avatar de Garorock
            Garorock

            Tiens, v’la un truc qu’est pas prêt d’arriver A panda qui se prend pour Mao et au pervers qui se prend pour Staline!

            « Qu’est-ce que le comité a réussi à découvrir exactement en plus d’un an de travail et pourquoi il ne vaut guère la peine d’attendre la visite de Trump au Congrès (malgré l’ ordre du jour ), déclare Yan Veselov, politologue et auteur de la chaîne télégraphique One Big Union.
            Point 1 : Trump était bien conscient qu’il avait été battu à l’élection présidentielle de 2020, mais a continué à mentir sur une fraude massive
            Point 2: Trump a exercé une pression politique sur le ministère de la Justice pour forcer les responsables à promouvoir le mythe de l’élection volée
            Point 3: Trump a fait pression sur le vice-président Mike Pence pour qu’il refuse de légitimer le décompte des voix du collège électoral au Congrès le 6 janvier 2021
            Point 4: Trump a fait pression sur les législateurs régionaux et les responsables de la surveillance des élections des États
            Point 5: L’équipe Trump s’est entendue avec les républicains dans un certain nombre d’États pour sélectionner des électeurs dits alternatifs pour remplacer ceux officiellement approuvés.
            Point 6 : A l’appel de Trump le 6 janvier 2021, ses partisans se sont rassemblés à Washington et sont allés prendre d’assaut le Capitole
            Point 7 : Lors des émeutes du 6 janvier, Trump a ignoré plusieurs appels pour les condamner et a refusé de prendre les mesures nécessaires pour disperser les manifestants.
            Y’a toujours un Pangolin quelque part…

        2. Avatar de Jean-Claude Svadchii
          Jean-Claude Svadchii

          Une réflexion m’est venue il n’y a pas longtemps : peut-on vivre en démocratie dans un pays de plus d’un milliard d’habitants ? Peut-on vraiment tenir compte au mieux de l’opinion de ses concitoyens ? N’y-a-t-il pas une taille limite à une nation démocratique ? Même l’Athênes de Périklès n’était pas une vraie démocratie.

        3. Avatar de François Corre
          François Corre

          Oui CloClo, d’ailleurs Xi Jinping ne va pas se représenter aux prochaines élections. 😉
          Sinon, « peut-on vivre en démocratie dans un pays de plus d’un milliard d’habitants ? »
          Bah c’est pas simple, mais l’Inde… ?

          1. Avatar de CloClo
            CloClo

            Bah mieux encore, ça s’organise, c’est pas simple mais l’UE ou les USA sont des démocraties et l’UE « pèse » pas loin de 450 millions d’habitants. Je sais qu’on peut y arriver et même à 8 milliards, oui, suis un dingue en fait hein ! Alors merci de m’épargner que c’est pas top du top de la démocratie mais je préfère le pas top du top de la démocratie au pas top du top de la dictature…

            Le pluralisme de l’information, la justice indépendante, les droits de l’Homme, la recherche de tous les savoirs, la compréhension du Monde, la recherche de la paix durable, ne peuvent être que l’apanage des démocraties. Et y a du boulot dans cette voie c’est clair, mais tous les crétins qui trouvent compréhensible ou digne d’intérêt les dictatures et les autocrates à vie sont de vrais neuneus, et ils pullulent sur le net, même à gauche.

            1. Avatar de Karluss
              Karluss

              merci CloClo, moi j’dis bravo ! Et tous ces dictateurs finiront par « bouffer leur chapeau »… enfin, on l’espère 🙁 cette formule ferait un bon mantra 🙂
              rien à ajouter aux commentaires de CloClo, trop fort !

              1. Avatar de CloClo
                CloClo

                Hello Karluss,

                Ce qui m’arrache le bide, ce n’est pas tant la connerie abyssale des autocrates et de leurs supporters idiots utiles, en fait toute forme d’intelligence serait surprenante chez eux, non ce qui ne cesse de me foutre en rogne, ce sont les éternelles sorties de routes des démocraties qui se sapent toutes seules, et qui dans l’Histoire ont fait maintes fois preuves de violences et d’égoïsme. Toutes ces erreurs qui n’arrêtent pas de s’accumuler, ces décisions stupides, ces humiliations régulières, ces sorties guerrières ou ces rodomontades ridicules (De Ursula à Lemaire par exemple), ces attaques contre l’Etat de Droit, contre les libertés. Toutes ces hypocrisies, ces trahisons de nos valeurs, cette salissure quotidienne, ces deux poids deux mesures bien souvent. Et aussi cette bêtise économique libérale et ce court-termisme qui est entrain de tout foutre en l’air, sans oublier ces incompréhensibles aller-retour sur des sujets comme l’énergie, le réchauffement climatique, le social, etc etc. Tout cela qui fait que n’importe quel être humain honnête sur Terre sait d’office que normalement c’est un bon chemin pour lui et tous ses frères quelque soit sa culture ou ses croyances.

                Mais je ne peux pas me résoudre à envoyer le bébé Démocratie avec l’eau du bain, et si tout ce bazar est la nature même de ce système, seulement il a été accaparé par des « professionnels de la politiques » et une oligarchie suffisante et imbus d’elle même qui sont entrain de l’étrangler irrémédiablement, rendant orphelin tous les honnêtes gens sur ce caillou.

                1. Avatar de Karluss

                  merci CloClo, c’est l’histoire qui se caricature dans sa répétition, l’éternelle répétition… malgré tout, tu connais la citation de Churchill sur la démocratie. Mais rien à ajouter à tes dires, trop fort, merci !

            2. Avatar de fnh
              fnh

              L’UE est une démocratie?

              Le bon peuple vote donc pour les décisions prises à Bruxelles?

        4. Avatar de Robin Denis
          Robin Denis

          Pour ceux qui veulent aller plus loin.
          Un bon moment sur Thinkerview.
          https://youtu.be/n7oj2m8B0iM
          Gaël Giraud, Raphaël Rossello et Gilles Raveaud, plus de 2 heures au moins nous perdons pas notre temps à les écouter.
          Démocratie la France ou dans les mains de quelques uns avec des pantins aux manettes.
          Bien du plaisir à écouter ces 3 personnes.
          Amitiés

          1. Avatar de François Corre
            François Corre

            « les banques qui créent de l’argent à partir de rien »… Je passe… 🙂

            1. Avatar de CloClo
              CloClo

              Oui en même temps des années chez les jésuites à étudier le mystère de la création, ça forge un esprit de création ex-nihilo…

              1. Avatar de Garorock
                Garorock

                😊
                Moi, en même temps, ce que je voudrais bien qu’il nous explique le Gael, c’est pourquoi le gonze en calcif sur la croix, il ressemble plus à Brad Pitt qu’à Michel Boujenah?
                Saint Paul avait il lu Edward Bernays?

            2. Avatar de Paul Jorion

              Sinistre, que cette théorie complotiste d’extrême-droite (rengaine de la propagande antisémite séculaire) ait contaminé des gens s’imaginant de bonne foi comme « de gauche ». J’ai eu l’occasion de discuter avec Giraud de cette prétendue « création monétaire ex nihilo » pour le convaincre de son erreur mais j’ai abandonné quand j’ai compris que le cadre entier des mécanismes monétaires lui était étranger.

        5. Avatar de Christian Brasseur
          Christian Brasseur

          Entièrement d’accord avec vous, Cloclo. L’histoire ne vous démentira pas.
          Je ne retiendrai qu’une seule réflexion à l’égard de la Chine, venant de Boukovsky qui a connu le goulag. La Chine était selon lui « peut-être la seule menace que l’URSS craigne. La crainte que l’URSS éprouve à l’égard de la Chine est immense ».
          La situation a-t-elle réellement évolué depuis cette époque?(Boukovsky ancien dissident soviétique, était échangé en 12/1976 par Brejnev et Pinochet contre le chef communiste chilien Cornovan). Réf. « Cette lancinante douleur de la liberté – Vladimir Boukovsky, extrait de la page 224, (Robert Laffont Libertés 2000).

          1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
            Pierre-Yves Dambrine

            Le conflit sino-soviétique est une page de l’histoire de la guerre froide souvent oubliée. Pourtant les tensions ne furent pas moindres.

            Vers la fin des années 50 jusqu’à la fin des années 60 la Chine se dote de l’arme nucléaire, ce qui déplut fortement à l’URSS qui vit dans cette volonté chinoise une manière de contester le leadership idéologique de l’URSS. Mais d’après des études plus récentes, le conflit eut également des ressorts internes : «  il est désormais clairement établi que le conflit de 1969 a été déclenché par la Chine, avec des motivations qui tenaient au moins autant à des mobiles internes qu’à l’affirmation vis-à-vis de Moscou : il s’agissait pour Mao et pour l’appareil militaire et le Parti de reprendre la main sur les Gardes Rouges et de faire cesser la Révolution Culturelle en brandissant une menace extérieure. Il s’agissait, aussi, d’envoyer un message de fermeté à Moscou face à un dispositif soviétique qui se renforçait, notamment en Mongolie.« 

            https://theatrum-belli.com/le-conflit-sino-sovietique-de-1969-lautre-grande-crise-nucleaire-de-la-guerre-froide/

            La brouille entre la Chine maoïste et l’URSSS avait commencé avec la publication rapport Kroutchev (1956) qui initiait la déstalinisation. La Chine maoïste avait considéré alors que l’URSS s’engageait sur la voire du révisionnisme, des différends sur le tracé des frontières achevant d’envenimer la situation.

            En 1969 c’est l’apogée du conflit sino-soviétique. Des soldats sont tués sur une île disputée. Une crise nucléaire intervient entre les deux pays.
            C’est à cette époque que Mao ordonne la construction d’un vaste réseau de souterrains et d’abris anti-atomiques à Pékin.

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Ville_souterraine_de_Pékin

        6. Avatar de Garorock
          Garorock

          le relativisme gluant est le brillant résultat de la doctrine Gérasimov.
          Les complotistes sont des extralucides qui voient la paille dans l’oeil de Macron mais qui ne voient pas la poutre que Poutine leur à mis dans le …

          1. Avatar de Garorock
            Garorock

            Le tout bien sûr avec biaphine à volonté.
            En vente libre sur Russia today et sur facebook…
            C’est du grand art.
            Se faire vendre de la liberté par un mec qui n’en a même pas un échantillon sur lui…
            Gérasimov est un génie.
            Comment a t-il su que vendre du complot par paquets de 12, allait carresser dans le sens du poil tous les éveillés que le capitalisme a jeté sur la route de la frustration et du ressentiment?
            Je l’ai dit au tout début.
            Poutine a gagné. Nous sommes pat.

            1. Avatar de Pascal
              Pascal

              Le complot, c’est attribuer à l’autre un discours ou des actes qui justifient votre attitude tout en vous habillant d’une certaine moralité. Autrement dit, comment justifier que vous avez raison de faire simplement ce que vous avez envie de faire sous prétexte que ce sont les autres qui vous y obligent. L’exemple type pour rejeter sur l’Autre la responsabilité de vos actes. C’est humain, non ?😉

            2. Avatar de CloClo
              CloClo

              Le problème c’est qu’avec tous ces abrutis ce n’est pas le capitalisme qui est Pat, mais la démocratie, la liberté, et les droits de l’Homme, le retournement de cerveau de nombre de personnes est maintenant irrattrapable, et le virus ayant corrompu le coeur du système, il se répand parfois avec l’aide de personne qui pense le combattre ou être de vrais libre penseurs… Si tu savais le nombre de personnes qui se disent de « gauche » qui citent allègrement les sources de la facho sphères et en reprennent les gimmicks en se croyant intelligents et ouvert d’esprit, c’est sidérant, quand ils ne pensent pas tout simplement être la « gauche » comme « Front Populaire » un repère de souverainistes de comptoir et d’ancin gaucho votant Lepen maintenant. Et c’est entrain d’absorber un large pan des anti-capitalistes qui se jettent dans les bras du « Monstre » comme le PCF en son temps refusait de voir la réalité de l’URSS.

              On en est là.

              On va devoir lutter contre les fachos, contre les capitalistes purs et durs, contre les climato sceptiques, contre tous les autocrates et contre les gentils neuneus de gauche libre penseur de mes burnes. Ca va pas être facile, mais c’est ça la grandeur d’une existence ma poule !

              Heureusement Jorion remet un peu d’intelligence dans tout ça, mais ça va tanguer sérieux mon canard.

              1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
                Pierre-Yves Dambrine

                Et il faut se coltiner ‘l’oracle’ Védrine sur les plateaux télés, personnalité prétendument de gauche (parce qu’il fut ministre de Mitterrand sans doute…) entendue hier soir sur une chaîne d’info en continu.
                A la question du journaliste Darius Rochebin — qu’y a-t-il de gauche en vous monsieur Védrine ? Ce dernier s’est contenté de répondre laconiquement qu’il fallait que la gauche prenne au sérieux la question des flus migratoires, comme si c’était le seul sujet qu’il vaille la peine qu’on traite à gauche et en général. Peu avant dans l’interview le même Védrine avait fait preuve de mansuétude à l’égard de Méloni… assénant qu’il valait mieux elle qu’un(e) autre pire encore.

                https://desk-russie.eu/2021/07/17/vedrine-rime-t-il-avec-poutine.html

                1. Avatar de Garorock
                  Garorock

                  M Védrine est quasiment prêt à laisser les Ukrainiens entre les pattes des Russes comme les Tutsis avaient été laissé entre les pattes des Hutus…
                  Y’a pas à dire ça rajeuni,
                  le temps béni des colonies!

                  1. Avatar de Hervey

                    Oui.
                    Le chemin de l’arrogance.

              2. Avatar de konrad
                konrad

                Bonjour Cloclo,

                Tu as tout à fait raison et je me retrouve à plein dans ta description.
                Je suis plutôt de gauche. Je vois mon pays et il est très différent de ce qu’il était lorsque j’avais 11 ans en 68. Moi aussi du reste j’ai changé et je me vois devenir un vieux con. Triste tropisme.
                La France se dégrade, en vieillissant elle se ramollit, elle a peur pour sa sécurité, sa santé et son pouvoir d’achat. Et ça se comprend, tout fou le camp, partout, il suffit d’ouvrir les yeux pour s’en convaincre.
                Que faire ?
                Solution individuelle, je me cherche un coin peinard à la campagne pour installer mon fourgon et méditer sur la vacuité des phénomènes.
                Collectivement, il y a des « oasis » qui se créent et inventent des « vivre ensemble » autonomes et solidaires. C’est encore marginal mais ce sont des pistes pour un « nouveau monde ».
                Politiquement, avec ceux qui nous gouvernent, c’est foutu, râpé. Ils sont trop inféodés au système pour s’en désolidariser et imaginer une autre voie.
                Aller vers l’extrême, c’est la tentation de beaucoup, à laquelle il faut résister de toutes forces même si elle parait attirante. Ces gens-là sont des idéologues qui sont du coté des capitalistes et n’ont du peuple que l’envie de l’asservir.

                De mon point de vue, très personnel et très partiel j’en conviens, il faut faire table rase, tout dégager.
                De toute façon c’est bien engagé, que ce soit du coté financier, du changement climatique, de la perte de la bio-diversité, de la fin des carburants fossiles, de la guerre en Ukraine… tout est au rouge.

                Je ne sais pas comment nous allons traverser cet orage, je souhaite de la meilleure façon possible, sans trop de souffrance, mais je crains que nous ne soyons pas prêts à l’amplitude du phénomène.
                Le réflexe de se jeter dans l’extrême ne sera pas la solution, mais personne d’autre n’en a.

                Ce qu’il faudrait ce sont des hommes et des femmes politiques débarrassés de convoitise, avec pour seule ambition de mettre en place une politique vraiment favorable à l’ensemble de la population.
                Des gens comme Ruffin, Jorion, Gaël Giraud, Todd, Onfray, Mona Chollet, Nancy Huston… Liste non exhaustive, par exemple.

    2. Avatar de Garorock
      Garorock

       » l’espérance de vie est maintenant supérieure à celle des USA, »
      Oui, si tu manges du panda matin, midi et soir.
      Xi par ci, Xi par là.
      Xi partout. Liberté nulle part.
      L’égalité?
      Tu ne seras jamais l’égal de Xi, petit scarabé!
      La fraternité?
      Je connais un million de Ouigours qui pourraient t’en parler…
      Ici tu peux encore couper BFM
      Tu peux encore te déconfiner
      Aller au bois de boulogne sans être poursuivi par un drone.
      Ne pas jeter F Hollande dans un cachot.
      Ici, il faut être vigilant.
      Il y a des narcissiques qui deviennent un peu vicieux…

      1. Avatar de Khanard
        Khanard

        @Garorock

        «Il y a des narcissiques qui deviennent un peu vicieux…»
        vous faites bien d’en parler car j’ai été choqué par cette photo prise d’Emmanuel Macron serrant la main de Melonie avec un sourire de satisfaction . Ne nous y trompons pas, le fascisme est un caméléon qui sait attendre son heure . Le cœur ne change jamais .

  3. Avatar de Thomas Jeanson
    Thomas Jeanson

    Pour rester populaire, peut être qu’il ne faut pas douter du capitalisme, et foncer droit devant, sans  » tâter chaque caillou du gué  » comme le fait la Chine.

    Deuxième explication possible, le Covid qui en frappant l’atelier du monde, a mis fin de fait, à une certaine représentation de l’avenir.

  4. Avatar de Nosfératus
    Nosfératus

    Populaire ou non, l’Europe et particulièrement l’Allemagne, fortement industrialisée, est extrêment dépendante, tant en terme d’export que sur le plan importations des matières primaires rares, nécessaires notamment pour l’électronique. Pas facile donc pour le personnel politique de s’exprimer ouvertement critique face à un régime qui vise avec persévération la domination, la division du monde en deux camps.

  5. Avatar de Hervey

    C’est bien le signe que les consciences évoluent taraudées par les dangers divers qui bousculent les principes et les idées qui régissaient jusqu’à peu (avant covid) la marche du monde depuis une trentaine d’années.
    Vu l’importante participation de la Chine à la dévastation de ses territoires (avec le soutien des puissances occidentales)et d’autres en Afrique, cela pourrait se comprendre mais je ne pense pas que ce soit sur ces sujets (d’ordre écologique) que repose cette chute de popularité.

    La mauvaise image provient de ses diverses rodomontades régionales, du tournant politique pris par le régime sans oublier les vilaines crispations induites par le conflit ukrainien déclenché début 2022 par son allié Poutine.

  6. Avatar de Pierre-Yves Dambrine p
    Pierre-Yves Dambrine p

    Il serait intéressant, si elles existaient, d’avoir aussi les statistiques de l’évolution de la popularité de « l’autre Chine », officiellement la République de Chine, autrement dit Taiwan. Il y a fort à parier que celle-ci a augmenté significativement ces derniers mois après l’agression de l’Ukraine par la Russie. Le fait est que Chine de Xi n’a rien fait pour faire cesser cette guerre, elle a manifesté à l’inverse une connivence idéologique avec la Russie de Poutine pour faire front contre un occident dont les valeurs démocratiques constituent à leurs yeux une menace pour leurs régimes respectifs.

    Qui aurait pensé il y a seulement un an que Taiwan, cet île avec seulement 24, 5 millions d’habitants deviendrait l’objet d’un enjeu majeur dans l’évolution politique et géo-politique du monde aussi bien aux yeux des autorités chinoises, qu’aux yeux des occidentaux.

    1. Avatar de Jean-Claude Svadchii
      Jean-Claude Svadchii

      Je ne pense pas que Xi craigne les valeurs démocratiques occidentales, encore moins avec l’ombre de Trump à l’horizon 2024. De toutes façons, il n’y a pas beaucoup de démocraties, et encore moins de véritables. Si Xi soutient Poutine, c’est pour affaiblir l’Occident, sachant que Poutine est et sera un nain par rapport à la Chine. Laissons les s’affaiblir mutuellement ! L’objectif est que la Chine redevienne le pays du milieu, le pays autour de qui tout tourne.

      PS : je suis impressionné en lisant les nouvelles scientifiques sur dailygalaxy.com et sur scitechdaily.com de voir mentionner extrêmement souvent des noms de chercheurs portant un nom chinois dans le cadre de recherches et de découvertes faites en Occident, et souvent en tant que responsables de projet.

      1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
        Pierre-Yves Dambrine

        Si Xi Jinping ne craint pas les valeurs démocratiques occidentales, et j’ajouterais universelles, pourquoi n’a-t-il eu de cesse depuis qu’il a accédé au pouvoir de mettre l’accent sur l’importance du Parti unique et de son unité ? Sur le rôle central de son propre pouvoir, sur la pérennité de son pouvoir (renouvelable à vie désormais) ? Pourquoi a-t-il listé un certain nombre de thèmes qui ne doivent pas être débattus en Chine ? Pourquoi enfin l’agressivité verbale des loups combattants (ambassadeurs chinois) sur le terrain des valeurs ?

        Le fait est aussi que Xi Jinping à l’international refuse les valeurs universelles pourtant inscrites dans la charte des Nations Unies.

        https://www.lemonde.fr/international/article/2022/10/14/l-occident-ennemi-designe-de-la-chine_6145809_3210.html

        « …Dès avril 2013, un mois après la désignation de Xi à la présidence du pays, le comité central du Parti communiste chinois (PCC) diffuse secrètement, en interne, un document essentiel sur la « sphère idéologique », peut-être rédigé par Xi en personne. Le texte énumère sept thèmes qui ne doivent jamais être mis en valeur ni même être discutés : la démocratie constitutionnelle occidentale, les « valeurs universelles » (entre guillemets dans le texte), la notion de société civile, le néolibéralisme, l’idée occidentale de journalisme, le nihilisme historique, la remise en cause de la réforme et de l’ouverture. Face à la « très réelle menace des forces occidentales » et des « révolutions de couleur », les membres du parti doivent au contraire reprendre le leadership idéologique, ne pas permettre la diffusion d’informations qui s’opposent à la ligne politique du parti, adhérer sans réserve au contrôle du parti sur les médias et « purifier l’environnement de l’opinion publique sur Internet », qualifié de « champ de bataille idéologique …
        Xi Jinping appliquera ce programme de façon implacable. En témoignent l’arrestation de centaines d’avocats, militants de droits de l’homme en juillet 2015, ainsi que la mort en captivité, en 2017, du dissident Liu Xiaobo, Prix Nobel de la paix 2010…. »

        https://www.lemonde.fr/international/article/2022/10/14/l-occident-ennemi-designe-de-la-chine_6145809_3210.html

  7. Avatar de naroic
    naroic

    La popularité dans le milieu des affaires, oui pas une surprise hein, la chine se replie sur elle même et cultive un nationalisme décomplexé – le milieu des affaires ce sont les 0.01 % occidentaux – pour sûr que la polarisation est maximale entre ce fameux milieux et les non alignés que sont la Chine, Russie, Iran pour ceux qui disposent d’un savoir-faire où d’importantes ressources énergétiques.
    Après ya ceux le cul entre deux chaises, l’Inde, Pakistan, Turquie – mais tout ce beau monde ben ça fait plus de la moitié des habitants de la planète sans compter un continent africain qui sert de garde manger pour le reste du monde.
    Mais le défi il est ailleurs, et ces vieilles lunes de la géostratégie, ben le quidam moyen il s’en contre-fout, d’autant plus qu’il n’y a plus rien d’idéologique là dedans – nos démocraties sont conspuées de l’intérieur et les autocrates sont cuisinés à toutes les sauces selon qu’ils soient business succesfull or not .

  8. Avatar de Arnaud Castex
    Arnaud Castex

    La Chine emprunte une voie inquiétante pour un pays qui était censé « nous sauver tous ». Elle s’effondre de son côté idéologiquement, politiquement et sans parler de l’écologie…

  9. Avatar de Khanard
    Khanard

    Les longues journées d’hiver approchant je pense que bon nombre d’entre vous vont se poser la question inévitable : que vais je pouvoir lire ?
    Alors concernant la Chine j’ai dégoté un blog où vous aurez une analyse plus approfondie , c’est ici :==>
    http://www.readingthechinadream.com. très très très intéressant.

    David Ownby que j’ai découvert lors d’une série de conférences données au Collège de France . c’est en là :

    https://www.college-de-france.fr/agenda/conferencier-invite/la-montee-en-puissance-de-la-chine-et-la-reponse-des-intellectuels-publics-chinois

    ps : déjà transmis à PJ

  10. Avatar de Peska
    Peska

    À chaque pays, état, nation, peuple son effondrement.
    Différentes manières de l’appréhender, de le craindre et de le concevoir.

    Images, représentations, apparences de soi donné à voir aux autres.
    Illusions, mensonges, ombres dont il accompagne le souci constant de ne pas perdre la face.
    De séduire, d’abuser, d’escroquer pour tirer parti de tout et profiter du reste.
    Hélas la réalité est toujours là qui vous décoche des coups de pieds, qui que vous soyez, où que vous soyez, en quelque temps que ce soit.
    Les connaissances accumulées, les cultures, les projets plus rien, jamais plus, ne nous secourra .
    Plus rien.

    Nous tous sommes désormais sur la même ligne de départ.

    1. Avatar de Thomas Jeanson
      Thomas Jeanson

      @Peska « Même ligne de départ » …..

      Et oui, nous sommes tous sur la « même ligne de départ », puisqu’elle se situe au pied du mur !! 🙂

  11. Avatar de Mika
    Mika

    Tous les pays cités sont sous influence américaine…C’est juste du bourrage de crâne, de la propagande anti chinoise US. Nous sommes tous juste manipulés. Nous devons haïr les ennemis de nos colonisateurs.

    1. Avatar de gaston
      gaston

      @ Mika

      Vous avez raison de revenir au sondage proposé (15 pays, plus de 100.000 personnes interrogées) alors que la question (implicite) posée par ce billet était pourquoi une telle dégringolade quasi générale ?

      Le débat entre commentateurs a vite diverger, comme souvent, sur les « mérites » respectifs de la démocratie, réels mais loin d’être parfaits, et de la dictature, supposés mais chimériques.

      Ce sondage auquel j’apporte beaucoup plus de crédit qu’à ceux réalisés dans le pays de Monsieur Poutine ces derniers mois, ne constatant pas autour de moi un « bourrage de crâne anti chinois de la part des USA », ni pour la France ni pour la plupart des autres pays concernés

      Alors pourquoi cette perte de confiance ?

      L’expression consacrée pour désigner cette défiance il y a un siècle et un peu plus était « Le Péril Jaune », elle a perduré en URSS au temps de Mao.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9ril_jaune

      Peut-être même que cette crainte est multiséculaire et qu’il faut remonter à Attila et Genghis Khan pour y trouver ses racines.

      En 1973 encore, Jean Yanne en faisait son cinéma :

      https://www.youtube.com/watch?v=WR4B3sCf6ls

      La Chine s’éveillera, la Chine s’est éveillée avec Deng Xiaoping (malgré Tian’Anmen), elle se mettait à nous ressembler, nous y allions sans problème, elle inspirait confiance, des liens économiques, culturels se nouaient. Par exemple, à quelque kilomètres de chez moi, au coeur de la France il y a dans la ville une place Deng Xiaoping :

      https://www.lefigaro.fr/international/a-montargis-l-histoire-au-coeur-de-l-amitie-franco-chinoise-20210604

      Alors le « Péril Jaune » serait revenu aux yeux d’une bonne partie du monde. Mais il n’est plus de même nature. Certes, Monsieur Xi ne paraît pas aussi chaleureux et enjoué que Monsieur Deng, mais au-delà, il me semble que cette perte de confiance, malgré les liens commerciaux et culturels qui perdurent, est due à l’effondrement d’un modèle qui arrive à bout de souffle comme l’indiquait un peu plus haut Arnaud Castex.

      La Chine est déjà redevenue l’Empire du Milieu, le coeur du monde, de notre monde.

      Quand la Chine s’effondrera, le monde entier s’effondrera.

      Et ça risque de ne pas tarder…

  12. Avatar de Pascal
    Pascal

    « À chaque pays, état, nation, peuple son effondrement.
    Différentes manières de l’appréhender, de le craindre et de le concevoir. » Dit Peska.
    C’est bien que dans l’évolution des êtres humains, il y a un bug qui transcende les identités, les cultures et la raison ! Tant que nous n’aurons pas identifié ce bug, nous continuerons d’aller à notre perte.

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      Le bug, c’est le goût du pouvoir et l’exercice de ses délires sur le réel par un mécanisme d’engrenages subtile qui de fils en aiguilles aboutit à ce cataclysme général…

      Il est urgent de ne rien faire, excepté le stricte nécessaire vitale sous le prisme unique d’une bienveillance éclairée. (C’est flou comme idée ? Alors c’est qu’il y a un loup !)

      1. Avatar de Pascal
        Pascal

        Ce que tu décris là : goût du pouvoir et l’exercice de ses délires … Ce serait pas plutôt des conséquences du bug, plutôt que le bug lui même ?

        1. Avatar de CloClo
          CloClo

          Je pense que c’est bien le problème du Pouvoir et de son exercice qui est le bug de nos sociétés actuellement. Soyons clair, nous serons toujours ambivalent individuellement, mais collectivement nous pouvons construire des structures institutionnelles et des structures d’éducation qui viennent casser cet état naturel. Objectivement, les sociétés en prennent plus ou moins bien le chemin, mais là nous sommes bloqué depuis trop longtemps sur des marches qui ne sont plus en adéquation avec les enjeux et la connaissance générale. Or ce à quoi nous assistons de mon point de vue c’est que dans l’adversité au lieu de passer la marche plus haute, on redescend, que permet la technique et le numérique, et on retrouve les structures de pouvoirs plus anciens que l’on souhaitait voir muter vers plus de contrôle collectif et plus de démocratie. Et le nombre de personnes qui baisse les bras est effarant. Au lieu de re dynamiser le processus démocratique et de négociation permanent en l’étendant encore plus on le restreint (cf Conseil de défense par exemple en France et autre joyeuseté du même acabit).

          1. Avatar de CloClo
            CloClo

            « que permet la technique et le numérique, » à placer immédiatement après « marche plus haute »

          2. Avatar de Pascal
            Pascal

            Moi aussi, je croyais qu’on pourrait mettre en place des institutions qui nous protègent de nous même. Mais quand je vois le chemin que prennent les républiques dites démocratiques, je me dis que quelque chose cloche. Et à bien y réfléchir, le jeu des pouvoirs est à tous les niveaux depuis la famille jusqu’à la tête de l’État et quand on commence à détricoter le pouvoir au niveau de la famille (pouvoir égale domination), on ne sait plus sûr quoi établir les relations, d’où la tentation d’un grand nombre du retour en arrière. Parce qu’on ne sait pas comment combler ce vide du pouvoir (de domination) qui est à la base des sociétés humaines. Tant qu’on n’aura pas trouvé une nouvelle manière d’être au monde qui puisse nous dispenser des jeux de pouvoir nous tournerons en rond. L’illusion a été de croire que nous avons acquis plus de pouvoir de haute lutte par la volonté des individus. La réalité, je crois l’avoir comprise en écoutant Jancovici. Les sociétés dîtes démocratiques du XXeme siècles n’ont nullement renoncé au jeu des pouvoirs et de la domination. C’est seulement une question d’accès à l’énergie facile (et fossile) qui a remplacé l’esclavage colonial (et encore), il ne s’agit juste que d’un changement d’échelle. Quand le Roi gouvernait ses sujets avec les rouages de la noblesses en attribuant des privilèges, nos sociétés dîtes modernes ont attribué des privilèges a tout une classe moyenne qui a longtemps cru a une réalité démocratique quand dans les faits, le pouvoir au niveau international se concentrait toujours plus dans les mains d’un petit nombre. On a cru s’enrichir et se libérer avec le rêve de la société de consommation mais le pouvoir n’a, au final, jamais changé de mains, ou si peu.
            Aujourd’hui, alors que le pétrole et le gaz commencent à manquer (depuis 1973 en réalité), on commence à rouvrir les yeux et les pouvoirs en place se barricadent derrière les lois qu’ils promulguent, accusant les récalcitrants d’être anti démocratiques. Nous sortons simplement de 70 ans de rêve.
            Alors aujourd’hui, j’abandonne la croyance dans une hypothètique solution institutionnelle qui n’a jamais fait ses preuves pour lutter contre le pouvoir qui comme tu le dis participe de notre ambivalence. Chacun de nous est corruptible au pouvoir, celà a même été démontré scientifiquement.
            Le bug n’est pas le pouvoir mais notre relation au pouvoir et plus exactement, notre addiction au pouvoir et à la domination. Nous avons voulu prendre le pouvoir sur la nature et la dominer. La seule chose que nous avons réussi à faire, c’est la détruire. Pour la seule raison que nous nous sommes inventés un rôle à part dans l’évolution, au dessus de tout, oubliant que nous ne sommes que des fruits de la nature.
            Sans revenir sur nous même et dépasser cette illusion, par une démarche individuelle, ce que nous appelons l’être humain continuera de détruire ce qui l’entoure par addiction (identification) au pouvoir et à la domination.
            Il me semble !

            1. Avatar de Michel Cresp
              Michel Cresp

              Je suggère très fortement de lire ou relire « La nouvelle grille », de Henri Laborit. Tout y est pour comprendre les mécanismes biologiques qui nous conduisent à l’état actuel. Éditions Robert Laffont, 1974. Et la population mondiale a plus que doublé depuis…

              1. Avatar de Romain Vitorge
                Romain Vitorge

                Illustré par le film « Mon oncle d’Amérique » d’Alain Resnais (1980)
                https://fr.wikipedia.org/wiki/Mon_oncle_d%27Am%C3%A9rique
                Pas vraiment du gout de notre hôte si j’en crois en échange en 2018.

                1. Avatar de Paul Jorion

                  Je n’ai jamais vu ce film. Si j’ai bon souvenir parce que plusieurs personnes qui le voyaient à l’époque de sa sortie me disaient de ne pas aller de le voir parce que « Celui-ci, c’est hélas de la daube ! ». Pour quelqu’un qui comme eux s’était régalé à « Hiroshima », « Muriel », « Marienbad », la bande-annonce m’avait aisément convaincu que, comme ils me l’affirmaient, « Celui-ci, c’était hélas de la daube ! » Voyez vous-même :

              2. Avatar de Pascal
                Pascal

                @Michel
                Je viens d’écouter Henri Laborit dans interview
                https://m.youtube.com/watch?v=eUyszBZBWLQ
                Il y a effectivement une approche de l’être humain qui s’apparente terriblement à celle du yogi qui inspire principalement ma réflexion.
                Comme les yogis, H Laborit se tourne vers l’intériorité du corps et prends en considération ses limitations mais aussi ses échanges permanent avec son environnement qui le façonne, qui le consitionne. Il y a beaucoup de similitudes entre ces deux approches mais H Laborit semble s’arrêter en chemin, peut-être par soucis de rigueur. Il semble se cantonner au constat du conditionnement humaine par son inconscient et son environnement sans envisager d’échappatoire : la liberté n’existe pas. Mais ce qu’il décrit n’est elle pas finalement la part encore animal de l’homme ? Dès lors à quoi pourrait bien servir la conscience, si ce n’est a s’extraire de son animalité ?
                Or nous n’avons su mettre notre capacité de conceptualisation, de « technologisation » qu’au service de notre animalité qui nous asservit.
                La liberté ne serait elle pas de s’affranchir de cette limitation ?
                Quand H Laborit esquisse un pas du côté de la spiritualité avec le Christ, il nous indique que spiritualité et pensée scientifique ne sont pas antinomiques mais qu’il ne relève pas du même registre. Or le rationalisme actuel (et dominant) tend à bâillonné la spiritualité au nom des exactions de la religion. C’est peut-être une porte de sortie, un espace de fuite (au sens de Laborit) qu’on s’interdit à tort.

              3. Avatar de Pascal
                Pascal

                Tentative d’illustration.
                Le sourire est un comportement humain.
                Si la science s’en empare, il devient un élément codant au sein des relations humaines et l’on débouche sur la programmation neuro linguistique au bénéfice des techniques commerciales. Le sourire du vendeur devient une arme de domination.
                Dans le bouddhisme, le sourire est avant tout une attitude de reconnaissance de l’autre et l’expression d’une compation.
                L’un établit un rapport vertical de domination quand l’autre égalise et horizontalise la relation.
                Tout deux n’auront pas le même Impact sur notre environnement et sur les relations sociales qu’ils génèrent.

  13. Avatar de un lecteur
    un lecteur

    Le 14ème Plan quinquennal (2021-2025) de la Chine populaire ne se résume pas uniquement par « China First », mais c’est son objectif essentiel. (Remember Trump)
    Le discours de Xi, son mandat à vie, le renforcement et l’agressivité de l’armée en sont le prolongement logique.
    La Chine (im)populaire valide ce repli stratégique et confirme, de mon point de vue, qu’elle a pris acte de l’effondrement et s’y prépare.
    Le petit Poutine avec sa stratégie du « Grand bordel » (Trump, Brexit, Ukraine) joue le jeu de la Chine qui se recroqueville dans ses quartiers en se disant comme PJ du Brexit, que ces cons n’oseront quand même pas faire joujou, … avec la bombinette… (ce que Poutine a certainement promis au grand frère Xi)

  14. Avatar de Otromeros
    Otromeros

    …  » ces cons n’oseront quand même pas faire joujou, … avec la bombinette  » …

    Peut-être pas avec la « bombinette »… mais on n’arrête pas le progrès… la « bombe sale » …une vraie dégueulasserie..!

    https://www.rtbf.be/article/guerre-en-ukraine-la-bombe-sale-une-arme-de-perturbation-massive-11091986

    1. Avatar de Thomas Jeanson
      Thomas Jeanson

      « Bombe sale » …est-ce à dire que les victimes de bombes « propres » ont bien de la chance….?

      La dialectique de guerre est quand même extraordinaire…

      Ça me rappelle Pierre Desproges :

      Titre du journal : « l’assassin est un ami de la famille. »

      Commentaire : On frémit à l’idée que cela aurait pu être un ennemi de la famille !!

  15. Avatar de Juillot Pierre
    Juillot Pierre

    Que dire du risque de la « …. spectaculaire chute…. » des idéologies de gauche, et écologistes… en occident et en France plus précisément, lorsque le rn annonce son « intension » de voter la motion de censure de la NUPES…?

    « l’optimisation de l’amoralité/immoralité fiscale légalisée » des « marchés » (du CAC40 entre autre) semble, en tout cas, « à l’heure actuelle », avoir retrouvé sa « bonne humeur », et « confiance »… Surtout en ce qui concerne toute l’ambiguïté macronienne, de la TINA… ayant provoqué bien des oscillations entre rentabilités négatives et/ou positives des profits/dividendes indécents/prévisions de bénéfices des propriétaires privés d’actions, etc, des plus ASSISTES SANS CONTREPARTIES… concernant les « intentions régulatrices », de la spéculation faite sur les stocks gérés en flux tendus de matières premières, et moyens de produire de l’électricité… de remplir les réservoirs de carburants… induisant une « peur d’avoir peur » que l’inflation sur leurs prix, et ceux des denrées alimentaires…. provoque une soit disant hausse des salaires minimums…

    S’il fallait jouer à l’absurde et qui l’est le plus, comme le propose une lecture au premier degré des « évènements », que des « chiens de garde », « offreent » aux pseudos « demandes » des « temps de cerveaux disponibles » qu’à vouer un « culte féroce » à la seule « DICTATURE des émotions » sondées, capable de « réconcilier instantanément » leurs doutes incertitudes, avec le « ras le bol fiscal », « poujadisme » ambiant… il serait judicieux de préciser que l’inflation sur les prix en question n’a pas attendu la guerre en Ukraine, et autres « gestions de crises sanitaires… », pour augmenter les dépenses contraintes, pré-engagées des plus pauvres, précaires… sans que leurs salaires n’aient bougé de pas plus que le « coup de pouce » de la hausse « indexée » du smic.

    La « bonne humeur » n’étant en rien synonyme de rationalité objective, ni de décence commune… celle rationalité que le rn veut instrumentaliser dans ce « rebondissement » réactionnaire, voulant contrer l’autoritarisme, l’abus de verticalité de pouvoir du « monarque républicain » et de sa cour, avec ses 49-3, devrait-elle échapper à un examen de conscience collective…?

    Énonçant entre autre, que « … l’urgence c’est l’alternance », alors que les 49-3 sont loin de répondre favorablement, bénéfiquement, et à court-terme, aux solutions à moyens et long terme à apporter aux urgences climatiques, « sociétales »… le prisme de la vision de cette extrême droite… de ce « proto-fascisme européanisé », sa perception alternative, négationniste, nihiliste de la réalité des faits, ne peut que diviser pour mieux régner au sein des dissensions « sociétales » qui travaillent EELV, eXtinction Rébellion, etc…

    Choisissant de disrupter les schémas établis par les « donneurs de leçons de morales, politiques, ‘économiques’, etc des médias mainstream », voyant à l’instant, leurs « prédictions auto-réalisatrices » s’effondrer « en même temps » que de les discréditer, décrédibiliser, schémas ayant prédis que le rn ne voterait jamais une motion de censure de la NUPES, la tactique politicienne de l’extrême droite (mais pas que…) ne vise à rien d’autre que l’explosion de la NUPES, jetant le discrédit sur elle, en cas d’échec de la dite motion, ou en cas de dissolution.

    Renvoyant les Républicains devant leur contradiction, un « choix cornélien » devant arbitrer entre lutter contre le vote du budget…. pas assez néolibéral au goût de ses « élites » dans les réformes structurelles » de l’assurance chômage, des régimes des retraites, etc… et refuser de soutenir leur électorat/administré d’extrême droite/droite extrême, prêt à préférer « l’original à la copie », dans ce pari spéculatif, de soutenir le rn votant la motion de censure de la NUPES, la « peur d’avoir peur » du risque de la dissolution leur fait craindre de perdre personnellement des « acquis », « privilèges », « notoriétés »…

    Le « maître des horloges » et ses succubes, n’étant rien d’autre que le choix du totalitarisme du « monarque républicain » (« … qu’ils viennent me chercher… ») de passer en force, à coup de 49-3 en brandissant la menace de dissolution… ne perdra rien à faire socialiser les pertes pour la démocratie, le dialogue social, quelque soit le résultat de la motion de censure (dans l’hypothèse ou le pari que les 289 voix de parlementaires, nécessaires, à désavouer son projet budgétaire, soit obtenu contre vents et marées que prédisent les « influenceurs » être non alignés…, la dissolution pourrait lui réussir…). Il s’assure de garder près de lui, sa « préférence nationaliste » pour l’extrême droite, qu’il prétend avoir pris comme ennemi, au cas ou la motion de censure, « l’oblige » à dissoudre l’Assemblée Nationale.

    Elle pourrait y gagner, à ce jeu à somme non nulle entre elle et la macronie, en récupérant les voix alignées au moins disant moral, social, fiscal, environnemental… des « peurs d’avoir peur » de celles et ceux plus dans l’incertitude, le doute de perdre en « pouvoir d’achat », que dans l’indécision électoraliste, et son cortège d’abstentionnisme, vote blanc, nul…

    Quoi qu’il en soit, et « Quoi qu’il en coûte » à la démocratie, au dialogue social, aux victimes des inégalités, injustices, NON RECOURS… la macronie, les propriétaires d’actions, d’entreprises, de salaires variables, de stock-options, de retraites chapeaux/dorées, par capitalisation, et autres avantages privilèges en « nature »… gagneront toujours à privatiser le bénéfice de l’effondrement électoral des idéaux de gauches et écologistes… des convictions et vocations humanistes, humanitaires, universalistes, et à en faire comme victoire, leur réponse à la promesse du « retour des jours heureux »…

    Seront-ils être assez convainquant à prouver que les investissements publics d’aujourd’hui (ASSISTANAT SANS CONTREPARTIE des propriétaires privés) de plus de 160 milliards d’euros par ans, placés dans les entreprises… seront ne pas faire comme lors de la crise sanitaire et celle énergétique, actuelle… les distributions indécentes de dividendes d’après demain, pour des « profiteurs de guerres » (monétaires, commerciales, de « civilisation », sanitaires, etc), qui eux même sont censés promettre créer les emplois d’après demain, de plus en plus automatisés, robotisés, segmentés à la tâche, technocratisés, digitalisés, privatisés quant il s’agit de la fonction publique, ou précarisés, paupérisés, tous emplois mécanisés ou humanisés DEFISCALISES et DÉSOCIALISES… quand l’humain ne peut pas encore être REMPLACE EN GRAND, par la machine, l’IA…?

    1. Avatar de Juillot Pierre
      Juillot Pierre

      Le fil rouge étant la « spectaculaire chute… », une nouvelle illustration est donnée d’une interprétation personnelle de la mise en place institutionnelle, « d’effets cliquets ».

      «  »Les pollueurs ne sont pas les payeurs » surtout s’ils sont « gros rouleurs »…

      Cette gouvernance, qui n’a de « démocratique », de respect pour le dialogue social… qu’un « mécanisme constitutionnel » nommé 49-3 pour servir de « béquille » à une « majorité relative », et ses godillots, prétend vouloir continuer de soutenir (« subventionner » ?) la mobilité des actifs-ves modestes (classe moyenne), avec un « mécanisme pour les gros rouleurs »…

      Quelle étrangeté que de choisir comme « taxonomie » (le nucléaire, la combustion de gaz…. c’est « vert », au niveau Européen…?), pour catégoriser une partie de la classe moyenne (celle encore imposable sur le revenu…?) ayant son domicile le plus éloigné de son lieu d’activité professionnel (voir de ses lieux d’activités professionnelles pour les femmes de ménage, aides soignantes, etc en CDD très courte durées, temps partiel contraint multiples…) un symbole déjà taxé au sens figuré, et donc pas au sens propre, d’une connotation péjorative…?

      Vous connaissez certainement tous les dérivés du slogan « les pollueurs ne sont pas les payeurs »… Par association d’idées, rajouter au terme de « pollueurs » l’adjectif » de « gros », n’est pas neutre ni anodin, pour « l’imaginaire collectif » ambiant. Surtout s’il ne s’agit que de rassurer les doutes, incertitudes de son « temps de cerveaux disponible » qu’à vouer un « culte féroce », à la seule « DICTATURE des émotions » sondées, capable de « réconcilier » son « ras le bol fiscal » (celui du fascisme en col blanc de la TINA) avec son « poujadisme » (celui du fascisme en col bleu), lui faire « ressentir » qu’il a le soutien de la « majorité relative » de la macronie, des droites extrêmes, et des extrêmes droites… est « capital/e ».

      D’autant plus qu’il faut pour cette gouvernance perdant en « capital » confiance, toute crédibilité sur fond de gestion néolibérale de grèves du personnel des raffineries, des propriétés privés d’actionnaires, de salaires fixes et variables indécents de « grands patrons » (ayant par ailleurs des stock-options retraites chapeaux/dorées, par capitalisation) des plus ASSISTÉES SANS CONTREPARTIE (Total-énergie, plus « gros » émetteur de gaz à effet de serre polluant en particules fines… par exemple ne payant quasiment aucun impôt de production, sur société, etc en France), avec en arrière plan le risque d’explosion de la « crise » climatique (le mois d’octobre étant celui le plus chaud depuis des siècles, après les canicules, incendies de forêts, « récidivistes » de cet été), « sociétale »… il lui faut donc user jusqu’à l’abus des principes psychologiques d’associations d’idées, pour divertir la « populace » de sa stratégie et tactique politicienne… réelle.

      Ayant refuser de taxer au sens propre (soit de « consentir » – pour les propriétaires privés d’actions, d’entreprises, de salaires variables, de stock-options, de retraites chapeaux/dorées, par capitalisation… continuant de spéculer sans régulation sur les stocks gérés en flux tendu – pénuries, problèmes d’approvisionnements, de blocages/rétentions des stocks/réserves, influent sur l’explosion inflationniste des prix – à s’aligner au mieux disant moral fiscal, social, environnemental des entreprises payant à 22% [je crois] l’impôt sur société, leur impôt de production ayant été « allégé/supprimé »… en France), le « fleuron national » faisant partie, non seulement des plus gros redistributeurs de dividendes indécents mais qui plus est, faisant au sens figuré, abstrait, confondant, ambiguë… ce coup ci… tout pour trouver du « soutien », de la « confiance » auprès des négationnistes et nihilistes de la part de responsabilité des activités humaines, suspectées d’être « sans équivoque » des plus nuisibles, pollueuses, par rapport au dérèglement climatique, à la perte de la biodiversité à l’intensification des guerres commerciales, monétaires, de « civilisations »… faisant donc tout pour qu’ils aient « raisons »… les « éléments de langage » de la macronie ont besoin de pareille « béquille » – subterfuge linguistique.

      C’est ainsi, selon la « pensée unique » macronienne, que « l’imaginaire collectif » de la dite « classe moyenne » peut adhérer plus volontiers à l’idée qu’il serait « légitime » que « les gros pollueurs ne soient pas les plus gros payeurs » (syndrome de Stockholm…? Ce qui dans ce cas là voudrait dire que ce sont pas les grévistes « les preneurs d’otage » ?) en s’identifiant néanmoins à la coulpe qui associe aux « gros rouleurs », en diesel, etc… des « gros pollueurs ».

      En attendant, les grenouilles de la « classe moyenne » en perdition, « en « déclin »… après un licenciement… qui veulent continuer de barboter dans le chaudron lentement porté à ébullition… dans la coulpe ambiante à laquelle est répondue « Don’t look-up »… et qui sont rescapée en milieu rural, en périphérie urbaine… vont « devoir » en « gros », « rouler » et rouler, pour chercher, sans trop espoir de trouver du travail (remplacé par un robot logiciel DÉFISCALISE et DÉSOCIALISE…?), du moins un emploi stable, en CDI, à temps plein… et rouler encore plus pour emmener leurs gosses à l’école/lycée/collège, faire leur course… en appréhendant d’être « déclassées » par la « taxonomie » gouvernementale en tant qu’actives « méritantes » la « prime » de ce « mécanisme… »…?

      Quand la macronie, les extrêmes droites et droites extrêmes, mains dans les mains, se cooptent pour lutter contre les gauches, les écologistes, mouvements « sociétaux » plutôt que de donner envie à l’abstentionnisme… de retrouver confiance en la démocratie « représentative »… « 

      1. Avatar de Juillot Pierre
        Juillot Pierre

        Il est par ailleurs à noter, qu’en terme de moyen de mise en œuvre de ce « mécanisme pour les gros rouleurs », une plateforme DEFISCALISEE et DESOCIALISEE et privatisée, de la « start-up nation », quelques algos et logiciels (IA ?) aussi déshumanisés et désensibilisés que le permet la dématérialisation du traitement des données… des services publics de « l’assistance sociale », peut suffire.

        Cette gouvernance souhaitant mettre en corrélation les données concernant les revenus fiscaux imposés/imposables, et ceux des prestations sociales diverses (familiales, de logement, etc)… avec celles données concernant le type d’activité professionnelle exercé, la distance moyen quotidienne/hebdomadaire/mensuelle/ »annualisée » (annualisation comptable… si chère au « cœur » des néolibéraux/ultralibéraux, et si pratique pour lisser des inégalités, « gros » écarts…) séparant le domicile… du travail… des « gros rouleurs »… pour attribuer à cette partie de la « classe moyenne » une « redistribution au travers d’une « prime » (exceptionnelle/conjoncturelle ?), la finalité d’instaurer un « contrôle social » rampant, sectorisé, peut passait presque inaperçue.

        La similarité de ce type de digitalisation/numérisation/ »ubérisation » de « l’accompagnement des populations », des « Gros rouleurs » d’abord… avec celui « promettant d’appliquer le « retour des jours heureux » incarné au travers d’une « réforme structurelle… » de l’assistance sociale, de la SC, du « modèle social » (« maîtrise », pour ne pas dire « faire en plus « d’économies aux dépenses sociales », soit disant trop généreuses, coûteuses – derrière le soit disant « pognon de dingue mis dans les minimas sociaux, qui fait que les pauvres le restent et se déresponsabilisent » alors qu’il s’agit en réalité de non redistribution aux victimes de NON RECOURS – dépenses sociales suspectes d’être un « cancer de la société » en ce qui concerne « l’assistanat », un creuset des « fraudes sociales ») n’étonnerait pas quelconque observation objective des « mécanismes ».

        Comme exemple, la « réforme structurelle… » de l’assurance chômage entre autre… dont « l’intention » ne loue en fait que le discours « populiste » et erroné de l’extrême droite/droite extrême en ce qui concerne « l’assistanat », soit ne voue un « culte féroce » qu’à une « présumée innocente » meilleur lutte contre les « fraudes sociales », en fusionnant les aides sociales, familiales, logement, etc, les RSA… et autres droits aux allocations chômages… retraites, etc… pour soit disant « redistribuer à la source » cet « amalgame » décorrélant prélèvement/cotisation de l’assurance chômage, vieillesse, etc… cette « réforme structurelle » a besoin des même « outils digitaux privatisés » de « surveillance généralisée »… : la récolte des données fiscales (voir plus avec des « filets dérivants ») des foyers précarisés, paupérisés, discriminés en toute impunité, de façon « systémique », des données privées « déclaratives » en ce qui concerne la justification des déplacement pour la « recherche d’emploi », etc…

        Cette « réforme structurelle… » de ce qui ne sera plus à considérer comme une assurance contre le chômage (dont chacun cotise selon ses moyens – les propriétaires privés de petites et grosses entreprises, d’actions… ne cotisant pas leur juste sur les parts des cotisations sociales patronales exonérées sur les salaires toujours toujours bas qu’ils redistribuent au « premier de corvée » de l’échelle sociale/ »sociétale » – la « gestion paritaire » répartissant, partageant redistribuant qu’à seulement la moitié des chômeurs-euses indemnisé.e.s)… va bouleverser la notion d’inconditionnalité du partage et de la redistribution des « richesses ». En effet, le droit à bénéficier de la solidarité, fraternité, égalité, liberté… qu’incarnent les prestations, les « minimas sociaux », va être redéfini par l’obligation d’exercer une activité : entre 15 et 20 heures/semaines de « travail gratuit » du « bénévolat contraint », chez un propriétaire privé d’entreprise, et/une une collectivité…

        Le « contrôle social » (dont la version n’est pas tout a fait celle Chinoise) pouvant ainsi s’exercer de façon répressive (imaginer qu’au jeu à somme non nulle jouent la macronie avec les extrêmes droites/droites extrêmes, cette première perde)… dans le « présumé innocent » de ne pas laisser « d’offre d’emploi disponible » non pourvue… de façonner ls structure du « modèle social » présumé inadapté, aux « conjonctures économiques »… va non seulement disposer d’encore plus de moyen digitaux/numériques pour récolter des données personnelles, privées, pour fliquer encore plus les populations démunies, pour « récompenser » au « mérite », ce qui lui permettra de « diviser pour régner »… mais va faire s’effondrer dans « l’imaginaire collectif », au travers de la centralisation et dématérialisation sdu traitement des inégalités, injustices… tout le pan social des services publics de la CAF (qui gérés au niveau des collectivités, vont licencier en grand des fonctionnaires…) et au delà, toutes les recherches, vocations, etc, dans les domaines des sciences sociales, etc…

        1. Avatar de Juillot Pierre
          Juillot Pierre

          Pardon pour la non correction des fautes… et non relecture. Le temps m’a manqué, du moins trop de chose à faire « en même temps » m’ont parasité, « contaminé ».

          Une version corrigée est dispo ici.

          1. Avatar de Juillot Pierre
            Juillot Pierre

            S’il est possible d’exposer une autre « spectaculaire chute… », de confiance en l’occurrence à l’encontre des « promesses du retour des jours heureux »… en voici un exemple.

            « Que faut-il de plus pour convaincre les « temps de cerveaux disponibles » qu’à vouer un « culte féroce » à la seule « DICTATURE des émotions » sondées, seule capable de réconcilier leurs doutes, incertitudes avec le « ras le bol fiscal » et « poujadisme » ambiant, que les « promesses » du « retour des jours heureux » de la macronie, s’inquiètent de répondre qu’à l’urgence de la « fin du mois », peu importe quand la « fin du monde » sera précipitée/accélérée…?

            « Jupiter » annonçant aujourd’hui vouloir « reboiser 10% du massif forestier » ayant brulé en cette année exceptionnelle de canicules de longues durées, et d’incendies multiples, « récidivistes », tout autant longs, difficiles, compliqués, à éteindre… au plus vite… espère t-il calmer la spéculation qu’il laisse dérégulée (sans l’interdire alors que les manifestations, grèves, elles ils se permet) ? Souhaite t-il que tempérer les paris qui faits sur les pénuries de stocks gérés en flux tendus, de « granulés », ont fait exploser les prix, et dépenses contraintes pour bon nombre de foyer modestes, pauvres…?

            Sachant que l’intensification de la production de « granulés » – plus que « subventionnée » par l’État, pour le « progrès » de l’industrie de poêles à combustion interne, du stockage/piégeage végétal du carbone… – exploite les massifs forestiers même pas arrivés à maturité… et sachant que les incendies estivaux les plus difficiles/impossibles à éteindre ont été ceux des jeunes plantations de résineux, exploitées à des fins de produire des « granulés » (ceux des forêts mixtes, gérés par les communes, de La Teste-De-Bush, ont, semble t-il été plus facile à circoncire)… est-ce que « l’interventionnisme politique » voulant sembler immédiatement et prioritairement, satisfaire l’apaisement de la spéculation dérèglementée générant de l’inflation incontrôlée sur les prix des stocks gérés en flux tendus de « granulés », leur problèmes à court-terme d’approvisionnement, inquiétant la « fin du mois » des « temps de cerveaux disponibles », est compatible avec une gestion à moyen-long terme de l’urgence climatique, de la perte de la biodiversité, de la « fin du monde » quoi, et de la multiplication des risques inhérents que les incendies se renouvèlent avec la multiplication de la fréquence et durée des canicules, sècheresses, dans le sud-ouest, etc…? »

  16. Avatar de Chabian
    Chabian

    Je suis étonné que le graphique du Gardian n’est questionné par personne d’entre vous. Echantillon, méthodologie, sens de la question, part d’interprétation des résultats, bref le B A BA de la discussion des enquêtes.
    Paul évoque le résultat de la France, ce qui montre que l’enquête est bien plus vaste.
    L’échantillon de 100.000 personnes, si on considère au moins deux enquêtes (2019-2022) et 15 pays (ou bien plus), cela fait 3000 personnes par pays (ou bien moins).
    La question est sibylline : « Ce pays a-t-il un effet positif pour les World Affairs ? » Je ne traduis pas les deux mots, à dessein : affaires financières, diplomatiques, économiques, sociales ? Pour le commerce, pour l’équité, pour la domination ? Une question qui regarde plutôt les milieux d’affaires que les milieux sociaux !
    La logique serait que la pandémie et la suite aient fait reculer la vision positive (= le degré de confiance) de tous les pays !
    Rappelons-nous combien la pandémie nous a appris à discuter des statistiques et de leur interprétation. Ne perdons pas cette bonne habitude.

    1. Avatar de Chabian
      Chabian

      Recherches sur « Yougov » : un institut de sondage « sur internet », centré avant tout sur les études de marché auprès des consommateurs potentiels.
      La page Wikipedia est sans intérêt. Un site de forum (« leclubargent ») m’apprend que la firme promet « un certain montant » (au maximum 2,5€, au pire des bons d’achat sur un site de commerce) par enquête complétée, qu’elle ne réalise le payement que à partir d’un certain niveau atteint (25 € ?) et que de nombreux « sondés » se plaignent de n’être pas rétribués malgré leurs plaintes, restées sans réponse.
      Entre deux avis sur la pate dentifrice et la graisse de canard, donnez un avis pertinent sur l’effet de 36 pays sur les « affaires mondiales » ? Bof.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Vous connaissez forcément les contre-exemples en maths : un seul contre-exemple peut foutre par terre une hypothèse qui a l’air…

  2. La croissance mon cher Gaston, la croissance, quitte à en crever ! https://www.autoplus.fr/actualite/la-surproduction-de-voitures-electriques-chinoises-dans-le-viseur-des-grandes-puissances-mondiales-1329929.html Et même l’IA qui s’y met https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/culture-quand-lia-pousse-a-la-surproduction-2106347…

  3. Macron a accepté la démission du gouvernement Selon différents médias B. Lemaire partirait en Suisse ce que son entourage dément.…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon Joe Biden John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta