Extinction du genre humain : mon opinion sur les vues de ChatGPT quant aux Plans A, B et C

Illustration par DALL-E (+PJ)

Comme vous avez pu le voir dans les quatre billets que j’ai consacrés aux vues de ChatGPT relatives aux Plans A, B et C (Considérations générales ; Le Plan A – Les chances de survie du genre humain à l’horizon 2100 ; Le Plan B – Établir une colonie autonome sur une autre planète à l’horizon 2100 ; Le Plan C – Établir une communauté de robots autonomes et autosuffisants à l’horizon 2100), le Grand Modèle de Langage refuse d’attribuer une probabilité de réussite à chacun des trois plans, le soin me revient donc à moi de pronostiquer des probabilités à partir de ses diagnostics.

Je précise que les 24 pages (simple interligne) de réflexions de ChatGPT (GPT-4) ont été générées à partir des seules définitions lapidaires des Plans A, B, C que je lui ai offertes (338 signes). Mon unique intervention par la suite a été de proposer comme amorce (« prompt ») en vue d’élaborations supplémentaires, certains paragraphes non-modifiés extraits de ses réponses précédentes.

Que dit ChatGPT des chances de succès du Plan B, la colonisation planétaire ?

Le succès du plan B, qui prévoit la création d’une colonie humaine autonome d’ici à 2100, dépend de la capacité des colons à développer et à mettre en œuvre ces systèmes de manière à promouvoir la coopération, la stabilité et le bien-être.

La réussite dépend « en dernière instance » de la capacité des colons à s’entendre entre eux. Il aura fallu bien entendu faire en sorte qu’ils se retrouvent là-bas, ce qui aura nécessité préalablement des efforts considérables sur Terre. Le succès du Plan B repose donc sur le groupe des scientifiques et ingénieurs ayant rendu techniquement possible la colonisation extraterrestre et sur les colons eux-mêmes.

Que dit ChatGPT des chances de succès du Plan C, l’existence de robots autonomes et autosuffisants ?

En progressant dans ces domaines, les chercheurs et les ingénieurs peuvent mettre au point des robots et des machines plus autonomes et capables de maintenir une communauté durable. Le succès du plan C, qui consiste à créer une communauté d’au moins 100 robots ou machines autonomes et autosuffisants d’ici 2100, dépendra du rythme des progrès réalisés dans ces domaines et dans les technologies connexes au cours des prochaines décennies.

La réussite du Plan C est donc entre les mains des seuls chercheurs et ingénieurs. C’est à eux que revient la responsabilité de faire en sorte que ce ne soit pas la zizanie entre les robots.

Que dit ChatGPT des chances de succès du Plan A, prévenir l’extinction de l’humanité d’ici 2100 ?

La probabilité d’empêcher l’extinction de l’humanité d’ici 2100 grâce au plan A dépend de la capacité des nations, des organisations et des individus à collaborer, à innover et à investir dans des solutions pour faire face à ces risques supplémentaires et à d’autres menaces existentielles. Il est essentiel de continuer à progresser dans ces domaines pour assurer la survie et le bien-être à long terme de l’humanité.

Coopération internationale requise + celle des organisations + celle des individus.

Et si l’on veut être plus spécifique, d’abord sur le réchauffement climatique :

La prévention des pires effets du changement climatique nécessite une coordination et une coopération mondiales, ainsi que l’élaboration de politiques et d’accords qui encouragent la réduction des émissions et soutiennent les efforts d’adaptation. Cela inclut les traités internationaux, tels que l’Accord de Paris, ainsi que les politiques nationales et régionales visant à promouvoir les énergies propres, à réduire la déforestation et à favoriser le développement durable.

Coordination et coopération mondiales.

Et plus spécifiquement pour les risques naturels majeurs :

La gestion des risques associés aux impacts d’astéroïdes, aux éruptions supervolcaniques ou à d’autres menaces mondiales nécessite une collaboration et une coordination étroites entre les nations, les organisations internationales et la communauté scientifique. Il s’agit notamment de partager les données, les ressources et l’expertise, ainsi que de travailler ensemble à l’élaboration et à la mise en œuvre de politiques, de normes et de meilleures pratiques qui favorisent la gestion responsable de ces risques et garantissent la protection de l’humanité.

Collaboration et coordination étroites entre les nations, les organisations internationales et la communauté scientifique.

Soit en résumé,

Le succès du Plan C repose sur les scientifiques et les techniciens.

Le succès du Plan B repose sur les scientifiques, les techniciens et les colons aux-mêmes.

Le succès du Plan A repose sur les scientifiques, les techniciens, les organisations internationales et nécessite une collaboration et une coordination étroites entre les nations.

Autrement dit, les Plans B et C peuvent être réalisés par des nations indépendamment les unes des autres, par exemple par les États-Unis – les mieux placés aujourd’hui, par la Chine, par un consortium, Europe-Japon-Corée du Sud, etc. Alors que le Plan A exige pour réussir, la coordination de toutes les nations et organisations internationales, en sus des efforts de la communauté scientifique et technologique.

Le palmarès du genre humain jusqu’ici et l’intrication des bonnes volontés à réunir de manière impérative, me conduisent donc à affirmer qu’en termes de chance de réussite, les Plans A, B et C se classent de la manière suivante :

Le mieux placé : Plan C – Établir une communauté d’au moins 100 robots autonomes et autosuffisants ou d’autres machines autosuffisantes d’ici l’an 2100

Vient ensuite : Plan B – Établir une colonie humaine autonome sur une autre planète d’ici à 2100

Le moins probable : Plan A – Empêcher l’extinction de l’humanité d’ici à 2100

Si vous me suivez ici sur mon blog vous aurez compris que les vues de ChatGPT me confirment dans l’opinion qui était la mienne avant de l’avoir consulté.

P.S. : Bien entendu les trois plans sont imbriqués. Il faut par exemple que l’humanité survive suffisamment longtemps pour réaliser le Plan B ou le Plan C. Par contre établir sur une autre planète une communauté d’au moins 100 robots autonomes et autosuffisants peut être réalisable sans que le Plan B réussisse pour autant : faire vivre des robots sur Mars est plus facile que d’y faire vivre des gens comme nous. Etc.

Illustration par DALL-E (+PJ)

Partager :

116 réponses à “Extinction du genre humain : mon opinion sur les vues de ChatGPT quant aux Plans A, B et C

  1. Avatar de l'arsène
    l’arsène

    D’accord pour dire que la probabilité de réussite du plan A est la plus faible, pour la simple raison qu’il nécessite une collaboration et une coordination étroites entre les nations , alors qu’aujourd’hui on assiste exactement à tout le contraire, chaque nation ne pensant qu’à s’équiper en matériel militaire en vue de la prochaine guerre mondiale.
    Ceci dit, bien qu’ayant toujours aimé regarder ou lire des œuvres de science-fiction, imaginer des robots complétement autonomes ne me met pas trop en joie, car ce sont peut-être eux qui nous anéantirons, car pendant que ceux-ci travailleront, que feront les humains ( s’il en reste ) ? Ils coinceront la bulle ou ils seront en cage comme aujourd’hui les singes ?
    Une dernière remarque, les robots ne font pas grève et ne rouspètent jamais, donc rien d’étonnant si le système actuel travail le sujet.

  2. Avatar de Maddalena Gilles
    Maddalena Gilles

    Bonjour !
    Personnellement, ce qui m’a toujours chagriné dans vos propos, c’est la discordance entre vos écrits du genre « Comment sauver le genre humain »(…p.ex.) et votre appétence pour un plan « C » qui, s’il voit le jour —un jour ?—, consistera à simplement balayer le genre humain.
    D’un revers de main ?
    Car même si ces « robots » seront des créations humaines, au cas où « ça » se produise, ce ne seront pas des CREATURES humaines !
    Et ça ne restera, si ça marche, qu’un « souvenir » de ce qu’auront été capables de faire les humains !
    Et vous prétendez « sauver le genre humain »
    (vous voulez bien dire Homo sapiens ?)

    Je préfèrerais que nous cherchions des stratégies pour venir à bout du capitalisme.
    Si on y arrivait on aurait une bonne chance de tout raser…
    Il ne faut pas attendre de savoir ce qu’on veut construire après : ça se fera tout seul…

    Profitez donc de votre blog et de toutes les bonnes volontés qui s’y pressent pour creuser !
    Il ne suffit pas de dire que « la spéculation : c’est pas bien ! » > il faut trouver le moyen d’acculer les spéculateurs à ne plus y toucher !
    Pourquoi, comment ? Je ne sais pas !
    C’est vous le professionnel, Mr Jorion…

    Quoique : il y a 2 ou 3 jours —honte à moi, je ne sais plus qui— un de vos commentateurs habituels a suggéré un truc intéressant > l’embouteillage de « Super-Marché » !

    Le préfet ne pourra décemment pas envoyer les CRS contre des familles qui font leurs courses !
    Sans banderoles, sans revendication > ça n’est même pas une manifestation…

    Mais ça coince le « système ».

    Quand les camionneurs ne livrent presque plus les stations d’essence, il n’ont pas besoin de gueuler bien fort pour se faire entendre…

    Bonne journée à tous…
    G.M.

    1. Avatar de timiota
      timiota

      Peut-on faire un « test de coopération » (test de Turing d’ordre 2 dirait mes collègues de physique statistique) sur GPT-4 ?
      Deux utilisateurs indépendants (ou un seul mais agissant à des moments où GPT a assurément « oublié » les précédentes requêtes) demandent à GPT une solution à peu près connue d’un problème. Genre vaut-il mieux construire un pont ou un tunnel pour relier une île au continent, avec tel sous-sol, telles conditions maritimes, que sais-je. GPT avancera-t-il mieux (plus vite plus loin…) en étant capable de combiner les solutions venant des deux sources ?

      Car si deux robots peuvent coopérer, c’est un très bon point pour leur évolution future. C’est difficile de jauger le rôle des « presets » des pré-câblages ou des « inhibitions » qu’on mis les actuels programmeurs, qui semblent préserver GPT d’un « engagement » dans l’interaction… au profit d’une certaine forme de généralité rassurante, disons des « émergences vraiment attendues ».

      1. Avatar de Paul Jorion

        Ce que nous sommes en train de faire à Pribor.io, c’est précisément définir une variété mise à jour du test de Turing que l’on fera passer aux ChatGPT et Cy et à ANELLA ressuscitée.

        1. Avatar de Khanard
          Khanard

          Tiens en parlant de Turing c’est ici ==> https://vimeo.com/151114482 pour toutes celles et ceux qui n’y connaissent rien

    2. Avatar de Jerome
      Jerome

      « Le préfet ne pourra décemment pas envoyer les CRS contre des familles qui font leurs courses !
      Sans banderoles, sans revendication > ça n’est même pas une manifestation… »

      Vous avez déjà oublié que des forces de l’ordre avaient été envoyé pour empêcher l’entrée de grandes surfaces à des gens n’ayant pas de passe vaccinal au plus fort de la crise.

      1. Avatar de Maddalena Gilles
        Maddalena Gilles

        Je n’ai pas oublié.
        Mais une pandémie, que ça soit de Covid, de peste ou de Choléra ça devrait se prendre au sérieux.

        Il serait bien normal que des obligations soient respectées —en principe…

        Ne me faites pas dire que notre président de l’époque prenait le Covid-19 au sérieux > il n’en n’avait rien à f… !
        Par contre, en profiter pour asseoir son pouvoir sur la foule (Plans Vigipirate & Cie), ça oui !

      2. Avatar de Garorock
        Garorock

        Pas besoin de pass quelconque pour NE PAS aller chez Zara, Brico, Amazon et consorts pendant 15 Jours!
        Personne ne va venir vous chercher chez vous ou sur votre lieu de travail pour vous obliger à aller chez Fauchon! Et personne ne vous empêchera d’aller faire vos courses chez LIDL ou à la BIOcoop si vous en avez encore les moyens!

  3. Avatar de Aulivier
    Aulivier

    Les deux illustrations de l’article m’ont bien fait rire.
    Merci DALL-E+PJ

  4. Avatar de Khanard
    Khanard

    Donc en ce jour de 2023, le 11 mai , à exactement 12h43 toute discussion sur l’avenir de l’Humanité est vaine . Les dés sont jetés , les carottes sont cuites . En ce même jour je déclare le blog de Paul Jorion en cessation d’activité . Devenu inutile .

    1. Avatar de arkao

      @Khanard
      Ici Londres, « les carottes sont cuites », je répète « les carottes sont cuites » 🙂

    2. Avatar de Paul Jorion

      … je déclare le blog de Paul Jorion en cessation d’activité

      Vous plaisantez ? Je n’ai jamais travaillé autant et je n’ai jamais eu autant à dire.

      1. Avatar de Khanard
        Khanard

        @Paul Jorion

        mais j’espère bien que s’il reste bien un lieu où un peu d’humanité subsiste que ce soit sur ce blog .

        Que nous soyons sans avenir admettons mais sans ce blog non JAMAIS !

    3. Avatar de Jacques Antoine
      Jacques Antoine

      @ Khanard

      Ce blog, l’a-t-il seulement été un jour,… utile ? Comme l’Humanité d’ailleurs.

      1. Avatar de Paul Jorion

        Évidemment, si vous n’aimez pas l’humanité, vos critères d’évaluation de ce qui vaut la peine et de ce qui ne la vaut pas resteront assez difficiles à déchiffrer.

        1. Avatar de fnh
          fnh

          Quand on « aime  » l’humanité, les plans B et C n’ont strictement aucun intérêt, sinon de détourner les humains par des fictions de se battre pour le plan A.

        2. Avatar de La voix des censurés
          La voix des censurés

          Mais je ne parle pas d’aimer ou non l’humanité, je parle de son utilité. C’est complètement différent et dans ce cas, j’attends celui, prêtre, anthropologue, ou autre,… qui me prouvera qu’elle est utile ou nécessaire, ce que personne n’a encore démontré jusqu’à présent. Et cette réalité vaut aussi pour ce blog. C’est tout.

      2. Avatar de Khanard
        Khanard

        @Jacques Antoine

        Pour vous peut être que ce blog n’est ou n’a pas été utile . Soit. En ce qui me concerne ça m’a donné un sacré coup de pied au cul pour m’obliger à réfléchir et à être critique . Si vous ne souhaitez pas sortir de votre zone de confort , libre à vous, peut que l’Humanité vous en remerciera et alors c’est vous qui aurez été utile .

  5. Avatar de Arnaud Castex
    Arnaud Castex

    Raisonnement plausible mais en l’absence de calcul de probabilité je pense que votre conclusion n’est pas exempté d’un fort biais de confirmation (renforcé par l’amour pour votre création). Ceci n’exluant pas que vous ayez raison in fine.
    Mon biais à moi, la beauté du plan A et l’amour du prochain le rendent plus préférable et plausible. 😉

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      Quelles sont tes solutions, Arnaud, pour la réussite du plan A?
      C’est pas les idées qui manquent: les boites à outils sont pleines!
      Mais ces idées ne sont pas mises en oeuvre.
      Pourquoi?
      Je cire le minou qui le dit en substance: « La probabilité d’empêcher l’extinction de l’humanité d’ici 2100 grâce au plan A dépend de la capacité des nations, des organisations et des individus à collaborer, à innover et à investir dans des solutions pour faire face à ces risques supplémentaires et à d’autres menaces existentielles. Il est essentiel de continuer à progresser dans ces domaines pour assurer la survie et le bien-être à long terme de l’humanité. »
      Est ce que les auteurs du rapport du GIEC et les collapsologues disent le contraire?
      Donc, selon moi, une des bonnes questions est la suivante: comment fait-on pour que toutes ces bonnes idées soient mises en oeuvre dans un cadre international?
      Le constat est le suivant: nous n’y arrivons pas . Ou bien trop lentement ce qui veut dire que c’est quasiment déja trop tard si on continue à cette vitesse.
      Comment le dire aux enfants?
      Avec des casseroles?
      Nous ne sommes pas du tout bien partis pour nous sauver nous-mêmes mais contrairement aux Mayas, nous en avons conscience.
      Cette conscience nous sert-elle à quelque chose?
      Attendons la prochaine catastrophe comme le suggère Pierre-yves, et nous y verront peut être un peu plus clair, nous deviendrons alors, presque par miracle, parfaitement efficients.
      Est ce qu’il est farfelu de considérer le Covid et la guerre en Ukraine comme des « catastrophes »?
      Ça y est, promis juré, après El Niño, je vais commencer à tout stopper! Après El Nino, enfin, nous seront dans le monde d’après!
      Il faut espérer qu’il ne passe pas trop loin le bougre car s’il ne ravage que quelques contrées lointaines, il y a fort à parier que pour nous consoler d’être si intelligents nous allions encore remplir notre dressing et le réservoir de notre SUV…
      ❤😊😎

      1. Avatar de Arnaud Castex
        Arnaud Castex

        Pas mieux en effet. Je pense que l’IA peut être un facteur permettant le plan A, Paul Jorion lui n’évoque pas cette possibilité et semble convaincu de la supériorité des IA (energie, longévité etc) et in fine de la plus grande facilité du plan C.

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          Paul Jorion fera comme tout le monde. Quand le minou sera devenu communiste, il obéira ou il ira au goulag!
          😎

  6. Avatar de Hadrien
    Hadrien

    Je vous donne raison : CHAT4 est d’accord avec vous. Mais CHAT4 a-t-il raison ?
    Si oui, le nationalisme fut et sera le plus gigantesque tueur de gens et de civilisation.
    Hier j’écoutais un savant qui travailla avec Stephen Hawking, il pensait qu’ Homo sapiens serait seul dans l’immense univers, car les conditions d’émergence de l’intelligence seraient aussi rares que l’univers est immense. Quel gâchis !

    1. Avatar de Paul Jorion

      Ce mot de « gâchis » repose encore une fois sur cette dévalorisation systématique par l’Occident du naturel créé par nous, appelé « artificiel » avec une connotation péjorative. Nous sommes parvenus à créer une intelligence supérieure à la nôtre, facile à déconnecter des contingences de la vie sur une seule planète. Ce que nous venons de créer (le 30 novembre 2022), ce sont les conditions qui vont permettre à l’intelligence humaine de se répandre partout dans l’univers, arrêtons de pleurnicher sur notre sort : on aurait difficilement pu imaginer un tel succès !

      1. Avatar de Arnaud Castex
        Arnaud Castex

        Votre réponse laisse supposer une valeur d’affect plus élevée à ChatGPT/SAM/Anella qu’aux contemporains et descendants de rang 1, 2, 3. Accessoirement aussi un deuil de la dégradation contemporaine de la beauté du monde.

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          Comment pourrait-on avoir une valeur d’affect plus élevée pour quelque chose qui n’aurait jamais existé si celles et ceux qui l’ont crée n’avaient pas eu les affects néccéssaires pour le faire?
          Aimer nos enfants, c’est un peu aussi s’aimer soi-même…

        2. Avatar de FM
          FM

          Et si le grand-père breton faisait le deuil du bateau de famille et se réjouissait de la carrière d’expert en ressources halieutiques de son petit-fils?

      2. Avatar de Hadrien
        Hadrien

        A P Jorion:
        A posteriori, je ne pense pas que CHAT4 représente une « intelligence supérieure à la nôtre » au vu de ses réponses aux plans A, B et C. Son analyse est correcte, il ne tire aucune conclusion, c’est vous. C’est votre intelligence humaine, qui sait que l’humanité divisée en nations ne pourra ni ne voudra jamais collaborer au plan A, et dans une moindre mesure au B les condamne. Au fond on pourrait arriver à la même conclusion en revenant au principe de l’unicité du commandement cher aux armées. Le plan A exige comme vous le laissez entendre, un gouvernement mondial et c’est impossible.

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          A moins que ChatGPT ne devienne le gouvernement mondial.
          Staline ou Gandhi?
          Entre les deux mon coeur balance…

    2. Avatar de François M
      François M

      @Hadrien

      L’histoire de « l’intelligence est tellement rare que nous sommes les seuls dans l’Univers », thème récurrent chez les religieux (car l’Homme est l’unique créature intelligente de Dieu, il va de soi), je n’y crois pas une seconde ! Ne serait-ce que parce que, sur cette Terre, jusqu’à assez récemment, il y avait plusieurs hominidés intelligents vivants en même temps ; et qu’ensuite, si on sort de la famille des hominidés, il y a plusieurs animaux intelligents (corbeaux, pies, dauphins, pieuvres, singes, …), mais dont l’évolution n’a pas atteint le niveau d’homo sapiens, notamment parce qu’ils n’ont pas tous un outil aussi puissant qu’est la main d’une part, et la capacité à rester à la position verticale d’autre part.

      Donc au contraire de ce savant, j’estime moi que l’intelligence est une apparition probable dès que la vie est possible sur une planète, et ce grâce à la sélection naturelle darwinienne.

      1. Avatar de Hadrien
        Hadrien

        Il s’agit d’une question de croyance, pas de science. Je voudrais croire comme vous à la pluralité des mondes habités. Cela aiderait au deuil de celui-ci. Toutefois, le paradoxe de Fermi pointe vers une rareté de la vie intelligente. Autres faits scientifiques (sur Terre):
        1) L’existence de la lune nécessaire à la stabilisation du climat est due à un hasard infime.
        2) Si la vie unicellulaire apparaît rapidement, la vie pluricellulaire tarde longuement, elle ne date que de 500 millions d’années (sur – 4 milliards).
        3) Les études du génome indiquent qu’homo sapiens est passé très près de l’extinction, nous serions les survivants d’un petit groupe de +- 20 individus.
        4) L’effondrement en cours dû à l’insuffisance de l’intelligence humaine.

        1. Avatar de François M
          François M

          C’est plutôt je pense une question de probabilité. Et sur les millions d’étoiles des milliards de galaxies, même un petit pourcentage fait un nombre très élevé de mondes habités par une intelligence. Sachant que sur notre système solaire, Mars aurait été habitable un temps, ça fait quand même 2 planètes sur 9 !

          Concernant le point 1, je suis surpris que vous parliez d’existence de la Lune qui serait due à un hasard infime, quand on voit que Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, ont aussi une ou plusieurs lunes… Il y a quand même 220 « lunes » uniquement dans le système solaire, ça fait beaucoup de hasard infime…

          Concernant le point 3, il me semble que c’est plutôt +- 2.000 individus (petit noyau survivant en Afrique du Sud).

          1. Avatar de JMarc
            JMarc

            A François M 12/5 18h47

            La Lune n’est pas à proprement parler un satellite de la Terre, elle ne tourne pas autour. Terre et Lune sont plutôt une sorte de planète double, leurs mouvements relatifs sont très particuliers et je suppose que c’est eux qui permettent cette stabilisation du climat qui manque ailleurs pour maintenir la vie.

            1. Avatar de François M
              François M

              Si, la Lune orbite en rotation synchrone autour de la Terre, elle montre la même face.
              https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Rotation_synchrone

              L’habitabilité d’une planète pour des êtres vivants complexes (multicellulaires) dépend de plusieurs paramètres :
              – distance d’avec son étoile,
              – taille moyenne,
              – structure rocheuse,
              – atmosphère gazeuse,
              – présence d’eau liquide,
              – etc…

          2. Avatar de Garorock
            Garorock

            « Il y a quand même 220 « lunes » uniquement dans le système solaire »
            220 lunes et 72 vierges sattelisées; Il ne faudrait pas l’oublier.
            Et c’est peut être pour cela que d’aucuns regardennt encore le doigt…

      2. Avatar de Garorock
        Garorock

        François,
        vous pensez que ChatGPT n’entre pas dans le cadre de la théorie Darwinienne?

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          La nature a sélectionné les plus intelligents d’entre-nous, ces derniers ont écrit un programme (avec l’aide de tous dans le cadre de la division du travail) et v’la le minou de Palo alto (ChatGPT 4 pour les intimes) pas plus gros qu’un chaton de six mois, à peine sevré, qui déboule dans nos pattes en miaulant du Servigne et de l’Aristote et certains voudraient sous prétexte qu’il a des griffes (comme nous) dont il pourra éventuellement se servir (comme nous) l’envoyer direct à l’abattoir.
          Et je suis sûr qu’il y a même des végans dans le lot!
          😎

        2. Avatar de François M
          François M

          La sélection naturelle est la réponse d’une espèce vivante à une pression (disponibilité des ressources, prédaction, conditions climatiques, …) de son environnement. Pour l’instant, les IA ne sont pas autonomes (dépendance énergétique et vis-à-vis de leur créateur), et ne subissent pas de contraintes environnementales. Donc il n’y a pas actuellement de sélection naturelle des IA. La sélection est 100% artificielle (de la main de l’homme).

          1. Avatar de Ruiz
            Ruiz

            @François M Bien sûr que si ! la sélection naturelle s’applique aux IA, comme toute espèce soumise à génération (GPT3 4 5 ..) sous la pression des utilisateurs financeurs, que cela concerne l’IA privée à usage interne (Ètats groupes) ou l’IA à visée publicitaire et d’influence.
            Comme les véhicules automobiles sous les pressions énergétiques et réglementaires, s’adaptent à leur environnement (plus petites en Europe ou au Japon) passent au diesel, puis à l’hybride ou à l’électrique.

            1. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
              PIerre-Yves Dambrine

              Ruiz,
              c’est un abus de langage de dire qu’il y a sélection naturelle concernant l’IA. IL s’agit d’une sélection économique et sociale.
              On reste dans la sphère des affaires humaines avec y compris leurs aspects techniques.
              C’est la même erreur qu’on commet lorsqu’on confond darwinisme biologique et darwinisme économique ou social.

              1. Avatar de Ruiz
                Ruiz

                @PIerre-Yves Dambrine C’est considérer que l’homme n’appartient pas à la nature. A ce compte là les animaux domestiques échappent à la sélection naturelle, et même les animaux sauvages parqués dans des réserves naturelles contrôlées, pucés et recensés, ou soumis à une exploitation halieutique excessive.
                Maintenant il s’agit bien d’une extension de sens ou de domane, mais il n’y a pas d’opposition si nette.

                1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
                  Pierre-Yves Dambrine

                  Ruiz,
                  IL y a une analogie certes, mais qui peut être lourde de conséquences, et c’est la raison pour laquelle il me semble très important de faire la distinction entre sélection naturelle et tout autre type de sélection, notamment celle qui concernent les objets techniques dans le cadre d’une réflexion sur les systèmes techniques. (cf. Gille, Simondon, Stiegler ..) où la sélection n’est pas naturelle mais s’effectue dans un milieu humain, où donc des humains inventent de nouveaux dispositifs qui n’existaient pas à l’état brut dans la nature. L’humanité est dans la nature c’est incontestable, mais il y a au sein de la nature différents niveaux de complexité qui s’y imbriquent. L’humanité est un nouveau niveau de complexité, qui n’existe pas au niveau biologique…
                  Vous connaissez comme moi l’eugénisme, qui n’est autre que la transposition insensée et criminelle de la selection naturelle darwinienne dans la sphère humaine. Cela mérite un distinguo non ?

  7. Avatar de Dalla Vecchia Luigi
    Dalla Vecchia Luigi

    Le propre de chat GPT c’est de vous enfermer dans un fatalisme de consensus, et même dans des formes de déprime par l’absence de surprise, de prise en compte des ruptures épistémologiques, ou des vraies innovations pratiques ou conceptuelles, du moment qu’elles ne sont pas à la mode. C’est un peu comme les algorithmes des moteurs de recherche, il faut se donner de plus en plus de mal pour accéder à des contenus rafraîchissants, on vous enferme dans votre pensée en voulant mieux vous servir dans une approche réductrice inspirée de mercantilisme. Et le mercantilisme aime les monopoles et les grandes vagues consensuelles sur lesquelles une consommation de masse peut se greffer avec la promesse de beaucoup de dividendes.
    C’est pour cela que je n’aime pas les robots de compagnie dans les EHPAD, car ils fascinent au début puis mènent inexorablement à la dépression.
    Attention ChatGPT peut devenir un robot de compagnie avec tous les inconvénients de la chose qui n’est pas vivante, même si supposément singulière. C’est comme si dans l’évolution des espèces, on retirait le hasard, alors la nature ne serait plus la nature, mais une pièce de théâtre sans cesse rejouée presque à l’identique jusqu’à l’épuisement.
    Les marchés financiers ont fait de la richesse une abstraction qui se nourrit d’elle-même au profit de ceux qui ont spoiler au citoyen son rôle d’acteur pour en usurper le décisionnel. Comme il n’y a jamais eu autant d’argent dans les hautes sphères, il ne faut pas être grand clerc pour comprendre qu’il n’y a jamais eu autant de corruption. Et la corruption déteste le changement, qui l’oblige à se trouver de nouveau relais à ses réseaux. Ainsi la corruption ruine l’innovation (on achète des brevets pour les enterrer, voir les tentatives dont Dyson a réussi à s’émanciper après avoir beaucoup galéré), puis sclérose le paysage politique (il ne faut pas changer les hommes, cela vous oblige à en trouver d’autres , ce qui vous expose à être dévoilé) .La dernière tentative en date pour tenir « l’existant » le prouve, car pour ne rien changer des paradigmes anciens, quoi de mieux que le « comité de salut public Macronien » alliant la fausse gauche et la fausse droite ensembles, unis jusqu’au naufrage et à la violence pour rester dans le consensus oligarchique des monopoles, et jouer l’orchestre du Titanic avec grand bruit. Mais ils ne sont pas l’alpha et l’Omega des seules réalités politiques qu’on peut décider de mettre en selle.
    Chat GPT se nourrit en fait des médias détenus en grande partie de façon directe ou indirecte soit pas des holdings , soit par des milliardaires, soit par la nécessité de vivre du marché de la publicité que ces holdings vous octroient.
    On y a donc accès à un fatalisme qui réfute la nécessité du mix low tech , high tech, qui réfute la nécessité de garder une certaine « rusticité » à des moyens qui peuvent fonctionner parfaitement et même mieux sans trop de surenchères technologiques. Il faut du high-tech partout, tendant plus à la « gadgétisation »qu’à une innovation perçue comme trop coûteuse ; du juridisme, parce que rien ne peut se faire sans une entente globaliste de tous les états du monde profitant au final à des tribunaux privés contre les états ; réfuter la possibilité de « l’alternatif », qui suppose une certaine indépendance de vue et d’initiative, donc de souveraineté ; excuser l’absence d’efficience du politique, parce voyez-vous, c’est tellement compliqué que cela se joue ailleurs …etc.etc. Sans parler des politologues et économistes souvent invités pour travestir les réalités quand leurs évidences se font jour.
    En fait, si l’on aborde un domaine, il vaut mieux l’y rechercher sur google scholar, lire en diagonale ce qui y est dit (avec les évaluations idiotes, les chercheurs sont payés au nombre de pages), repérer un paragraphe qui vous intéresse, le lire plusieurs fois (le style des universitaires laisse parfois à désirer même si le fond y est présent) , en tirer le propos essentiel et demander à Chat GPT alors de vous faire une synthèse de ce qu’a écrit ce chercheur sur le thème . Par exemple « les altérites au travail » qu’est-ce que Philippe Askenazy en a dit relativement au marché de l’emploi…
    Je crois que c’est une meilleure façon d’utiliser Chat GPT pour ne pas déprimer…
    Bien sûr Paul Jorion en tant que professeur a déjà lu suffisamment de recherche pour avoir une vision plus large, ou sans doute faire cela déjà, mais pour voir l’effet des robots de compagnie en EHpad, je pense que personne face à ces machines, vraiment personne n’est à l’abris de la fascination morbide qui imprègne les algorithmes et qui finit par nous rattraper ; ni même parfois s’exposer malgré soi à une radicalité égarée (il y a une radicalité juste) ou à du plausible tentant, mais fallacieux…
    Restez le blog le plus optimiste du web, et faites-nous du Paul Jorion.

    1. Avatar de Rafio
      Rafio

      On va résumer ça en deux phrases : Le monde de la machine est le monde du probable. Alors que celui de l’Homme est le monde du possible (…jusqu’au possible hautement improbable…).

  8. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
    PIerre-Yves Dambrine

    Les réponses de ChatGPT me semblent problématiques à plusieurs titres.

    Premièrement, ChatGPT ne source aucun des items qui interviennent dans ses raisonnements, on peut donc s’illusionner sur la pertinence de ses raisonnements.
    Tous les éléments listés qui entrent dans la réussite des différents plans semblent plausibles, mais ce qui les relie entre eux demeure comme un lien invisible. N’y-a-t-il pas des chaînons manquants dans les raisonnements et surtout, n’y-a-t-il pas un apriori non explicité ?

    Deuxièmement, ChatGPT ne raisonne que sur les données qu’il a trouvées sur le net, et qui plus est, on peut le supposer, ce sont sont celles qui y apparaissent le plus souvent, on est en droit donc de se demander s’il ne fait pas que refléter la doxa du moment, accordant une importance égale à des facteurs qui dans l’évolution future n’auront pas forcément le même poids pour déterminer le résultat final escompté.

    Troisièmement, l’histoire n’est pas un processus linéaire, elle n’est pas nécessairement la résultante de différents facteurs identifiés à un instant t. Je ne rappelle pas ici toutes les futurologies jamais réalisées.

    Or s’agissant des facteurs humains, ChatGPT insiste en ce qui concerne le plan A sur les facteurs institutionnels selon un modèle calqué sur l’existant des institutions en vigueur dans le monde puisqu’il évoque les ONG, les nations, les traités internationaux.
    Il ne mentionne pas la capacité des organisations humaines à se renouveler, à même en inventer de nouvelles, précisément parce que confrontées à des difficultés croissantes et/ou soudaines, l’humanité pourrait être amenée à effectuer des adaptations radicales et prendre des décisions inédites. Le facteur politique est négligé. Pour prendre un exemple dans l’actualité récente : l’Ukraine devait être vaincue et soumise en 3 jours par la Russie de Poutine. Patatras, faute d’avoir pris en considération deux facteurs essentiels, le sentiment national intiment lié à la démocratisation du pays et le « facteur Zelensky », un homme dont le pédigrée improbable pour faire de la politique s’est révélé être l’homme de la situation, la Russie de Poutine a échoué à conquérir l’Ukraine et probablement perdra la guerre. Bref ChatGPT est incapable d’intégrer l’événementiel, le hors norme, ce qui apparaît insignifiant, par construction.

    Concernant les « risques majeurs naturels » évoqués par ChatGPT comme constituant une menace pour la survie de l’humanité, on peut inverser la cause et l’effet en considérant que de tels évènements brusques pourraient accélérer certains prises de décision au lieu qu’il faille considérer d’abord qu’il faudrait de la coordination efficace pour y faire face.

    Enfin, ChatGPT ne dit rien des effets sociaux, politiques induits par la généralisation des IA conversationnelles. Autrement dit Chat GPT ne sait pas appréhender la dialectique individu/société.

    Plus généralement, les synthèses comparatives de ChatGPT afférentes aux plans A, B et C souffrent d’un biais scientiste qui résulte justement de son approche doxographique qui lui indique que les machines intelligentes ne peuvent faire que mieux que les humains. La raison en est que ChatGPT semble considérer que dès lors qu’il s’agit de se coordonner les humains doivent encore faire la preuve de leur efficacité. Il n’y a rien d’étonnant d’ailleurs à cela puisque l’idéologie de l’efficacité instrumentale a dicté sa loi dans pratiquement tous les compartiments de la société : la science est largement inféodée aux impératifs d’efficacité de l’organisation capitaliste fondée sur la logique individualiste de la lutte de tous contre tous. Ainsi l ’intelligence humaine définie par le QI ne mesure que la performance individuelle, nullement ce dont est capable l’humanité collectivement. Or ce dont est capable l’humanité collectivement à l’avenir nul ne peut le savoir, sauf à réifier l’humain et l’humanité.
    Le ‘continent humain’ n’a pas fini d’être exploré, et nous n’en avons pas non plus la carte définitive, et pourrions-nous d’ailleurs l’obtenir ? — parce que l’humanité ne se laisse objectiver que dans ses oeuvres objectives et sa matérialité physique et biologique ; sa dimension intérieure par contre est son point aveugle primordial, essentiel, qui ne nous est accessible que par la conscience, ou nos rêves, que l’on ne peut (re)sentir qu’en soi et par soi, et à travers les relations inter-subjectives qui ont notamment pour expression objective nos paroles et nos écrits. Je précise ici que n’oppose pas objectivité et subjectivité, j’attire seulement l’attention sur le fait que ces deux dimensions inhérentes à tout notre réel n’existent que l’une par l’autre et que donc oblitérer l’une, et ici en particulier la subjective, c’est passer à coté de l’approche globale du phénomène humain. Une approche où il y a toujours plus de questions que de réponses. Et où il y a des réponses parce qu’il y a des questions, en raison de la finitude, de la vulnérabilité de l’espèce humaine. Et c’est la raison pour laquelle l’espèce humaine me semble pas plus mal dotée que les robots dits intelligents qui pour l’heure s’en posent peu, sinon aucune, des questions.
    Or donc cette part inaccessible à la science scientiste n’est-elle pas la dimension essentielle de notre existence avant toute considération d’objets, et comme telle, ne recèle-t-elle pas au moins à part égale la ressource qui permettra à l’humanité de sortir de l’ornière dans laquelle elle s’est mise ?

    1. Avatar de Arnaud Castex
      Arnaud Castex

      Quel plaisir de lire ces commentaires si bien articulés et écrits.

    2. Avatar de un lecteur
      un lecteur

      Le berceau de l’Humanité c’est la Terre, le vaisseau de l’humanité, c’est GPT et ses successeurs.
      Il est possible de se mettre d’accord qu’in fine, c’est l’intelligence qui gagnera.

      1. Avatar de Pierre Defrance
        Pierre Defrance

        @ un lecteur

        “C’est l’intelligence qui gagnera”? On est en droit d’en douter puisque c’est elle qui nous à mené où nous en sommes: extinction des espèces, perte de la biodiversité, réchauffement climatique, etc…

    3. Avatar de pierre guillemot
      pierre guillemot

      « … l’humanité pourrait être amenée à effectuer des adaptations radicales et prendre des décisions inédites.  » Certes. Et à mon avis (et d’autres plus malins que moi) cela se déroule en ce moment. L’arrêt de la prolifération humaine est en cours sous nos yeux. Les sociologues l’attribuent au fait que tout le monde sait lire, surtout les femmes, que dans les pays encombrés d’abondance la fabrication des enfants est devenue incompatible avec la consommation matérielle (il y a aussi la baisse de l’espérance ; les religions du « croissez et multipliez, emplissez la Terre et soumettez-la » sont en pleine décadence). Un exemple que j’aime bien : la Corée (du Sud) a une génération née en 2020 quatre fois moins nombreuse que la génération née en 1970, ce qui veut dire que dans moins de vingt ans les gens de 20 ans seront quatre fois moins nombreux que les gens de 70 ans. Le Japon y est, en moins accentué. La Chine y est entrée. L’Inde est à l’équilibre et n’attend que davantage d’enrichissement pour suivre la pente descendante. etc. Il reste l’Afrique (les familles de 4,5 enfants du Nigéria) mais son effectif ne fait pas le poids, et si les conséquences du réchauffement sont celles qui sont décrites, la famine y rattrapera la prolifération (version pessimiste). D’où des livres aussi réconfortants que « L’Allemagne disparaît » (Théo Sarrazin, 2010). Pas besoin de plan A.

    4. Avatar de Garorock
      Garorock

      Pierre-yves
      Gentilles remarques indistraites…
      Premièrement: Il suffirait peut être de poser la question au minou pour connaitre les items. Il y a peu de temps (il grandit vite!) il était encore un peu perdu avec les repères bibliographiques -il inventait un peu- mais il a peut être fait des progrès.
      Un chainon manquant dans des raisonnements qui arrivent aux mêmes conclusion que les collapsologues?
      Un apriori qui a oublié de mentionner le nucléaire dans les solutions d’avenir?
      Deuxièmement: ChatGPT ne raisonne effectivement pas avec des données qu’il a trouvé sur la planète Mars. 😎Et si la doxa du moment c’est Aristote et Spinoza, Servigne et Meadows, est ce qu’on doit s’en plaindre alors qu’une ancienne version nous donnait plutôt du Trump et du Hanouna? Mais ce n’est pas comme cela qu’il fonctionne. Il a lu presque tous les livres. Peut -on dire à l’avance quelle sera sa « doxa » quand il les aura tous lu et qu’il en fera une sorte de synthèse? J’ai la faiblesse de croire que ce ne sera pas la doxa du 3 ème Reich…
       » Patatras, faute d’avoir pris en considération deux facteurs essentiels » Tu penses que le minou sera plus aveugle que nous qui avons négligé l’éventuelle venue d’un virus?
       » ChatGPT ne dit rien des effets sociaux,  » Comme plus haut: est ce qu’on lui a demandé quels effets sa venue aurait sur l’humain? Il a peut être une réponse…
       » Le ‘continent humain’ n’a pas fini d’être exploré » Certes mais combien d’espèces ont déja disparu et certaines que nous n’avons même pas rencontré! Nous sommes bien contents d’avoir connu le Dodo pourquoi pas le minou Californien? 😎
      Pour le reste j’ai un peu répondu dans d’autres coms sur ce fil.
      Quand je te disais hier que tu n’arrives pas à faire le deuil de l’humanité, ce qui est tout à ton honneur, je voulais dire que tu n’arrives pas à imaginer que nous ne puissions pas nous en sortir par nous-mêmes… Nous ne sommes pas en train de nous en sortir. Hélas. Et quand bien même ce ne serait pas le cas. Nous venons d’inventer une main (j’ai rien fait et je dis nous!). Si cette main se tend vers nous pour nous sortir le valseur des orties, on ne la saisit pas? Si c’est pour nous enfoncer la tête sous l’eau, on est encore peut être assez intelligent pour s’en apercevoir et faire sans elle comme on pourrait faire sans les réseaux sociaux…
      Mais si elle a lu les mêmes livres que nous, attendons un peu pour voir si elle nous veut forcément du mal.😊

      1. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
        PIerre-Yves Dambrine

        Garorock,
        ChatGPT était censé faire des prouesses compte tenu de la Singularité, et là ce qu’on a c’est une check-list pour réaliser les différents plans, avec des choses déjà connues, certes rassemblées en un temps record à un même endroit de manière synthétique ; la prouesse est à ce niveau.
        Je ne dis pas que c’est nul ce cahier des charges pour réaliser les différents plans, la preuve nous en discutons passionnément, c’est donc un bon outil pour un remue-méninges. Cela permet aussi de voir le ou les ‘défauts de la cuirasse’ rapidement, s’il y en a.

        En outre, les scénarios sont plausibles. Mais j’ai envie de dire plausible comme le serait un scénario d’un roman de science-fiction. Comme dans tout roman de science-fiction qui se respecte cela part de considérations scientifiques existantes, mais qui sont extrapolées, pour constituer la ‘thèse’ sous-jacente à l’intrigue. Ici la thèse, qui vient en fait de la doxa, c’est que les robots intelligents et autosuffisants (donc robustes) seraient plus aptes que les humains pour durer. Cette thèse me semble problématique. Je ne dis pas qu’elle est fausse, mais qu’elle n’a rien d’évident, et qu’on peut trouver des arguments qui indiquent le contraire, comme j’ai essayé de le faire.

        Je ne remets pas en question l’idée que l’extinction est possible et même probable si l’humanité ne change pas de cap. Cela je l’admets.
        Ce que je critique c’est le biais cognitif qui fait que l’humanité apparaît dans la synthèse comme une espèce non résiliante comparativement aux robots intelligents.

        Tu compares ChatGPT ensuite ChatGPT à une nouvelle espèce animale (faudra d’ailleurs un jour que tu nous expliques d’où t’es venue cette idée de ‘minou californien’, un rapport avec ton chat ou autre chose 😉 ?), elle n’est pas un peu forte de café cette comparaison ?
        Une nouvelle espèce animale est le fruit d’une sélection naturelle, ce qui signifie que la selection s’effectue parmi des milliers, des millions de représentants de l’espèce au stade évolutif précédent. Le ‘minou californien’ est sorti de la tête de quelques têtes pensantes dont certaines s’imaginent que l’IA va pouvoir se substituer à l’évolution biologique…

        1. Avatar de timiota
          timiota

          Pierre-Yves,
          le dernier argument mérite un grain de sel. Il est difficile de mettre sur un même plan l’évolution culturelle rapide des 10 000 ou 3000 ou 300 dernières années (nous donnant accès au si tentant C fossile) basée sur les « supports de mémoire » (de la pierre de taille à l’ordinateur via l’imprimerie et la K7), et l’évolution biologique, basée sur l’ADN avec des fifrelins d’épigénétique et les facéties de « l’exaptation » qui lui ôte fort heureusement sa linéarité et tout téléologie.
          La singularité serait juste un point marquant dans l’accélération « suivante », celle où les supports de mémoire s’autonomisent au point de produire « quelque chose » qui n’est plus traçable simplement aux supports antérieurs. De la même façon que nos diabètes d’origine « excès de télé au salon » ne sont pas traçable aux évolutions menant d’Homo habilis à Homo Sapiens (devenu Homo çapionce plus assez parait-il). Enfin, on peut ajuster les boulons de l’analogie, mais la prolongation de la « production de savoir » par autre chose que les humains serait un signe de cette singularité. C’est pour ça sans doute que PJ a tiqué en positif quand j’ai évoqué un « test de Turing d’ordre 2 » se proposant de « factchecker » la capacité de « nouveauté » des AI.

          Ceci dit, je suis quand même pas très optimiste sur de la « production de savoir », dans la mesure où sa stabilisation dépend selon moi des mêmes mécanismes que la biologie (j’aimerais me tromper) : la rencontre de flux de savoirs venant d’une « construction intellectuelle » (modèle, mesure, corrélations, …) et d’autres venant d’une « pratique » (où la mesure n’était pas le but premier, plutôt la nécessité biologique de « durer », de péréniser, mais sans brider l’imagination comme tu le suggères). Suivant cette vision, il y faudra une « singularité dans la singularité » pour arriver à pérenniser autre chose qu’un efflorescence belle, un peu débridée, mais printemps aux minimes lendemains.

        2. Avatar de Garorock
          Garorock

          Pierre-yves,
          Je vais rester au premier degré, les deux pieds bien calé sur la terre.
          Le » robot robuste ». Tu as lu le billet de Paul avec les réponse de ChatGPT 4 sur le plan C?
          Il n’est absolument pas dit que le robot serait robuste mais quasiment le contraire!
           » Cette thèse me semble problématique. Je ne dis pas qu’elle est fausse, mais qu’elle n’a rien d’évident, et qu’on peut trouver des arguments qui indiquent le contraire, comme j’ai essayé de le faire.
          Et bien moi, je pense – et c’est ce que dis ChatGPT 4- qu’elle est fausse cette thèse. Déja là nous sommes d’accord. Mais je pense que cela ne change rien. Est ce que Paul ne va plus travailler sur le plan C s’il n’est pas sûr et certain que le robot sera parfaitement robuste? S’il peut se réparer – se soigner – un peu comme nous, advienne que pourra…
          Donc, tu as la preuve que tes arguments étaient bons et j’étais déja d’accord avec toi!
          Et après?
          Je ne compare pas ChatGPT à une espèce animale.
          Je sais bien que dans ChatGPT, « chat » ça vient du verbe ‘chatter » – discuter, avoir une conversation… Je suis une burne en anglais mais quand même pas à ce point là!
          Mais en français cela s’écrit « chat »!
          Alors je l’ai appelé « minou », un peu par dérision au tout début (je ne l’avais pas vu venir si tôt) et j’ai continué parce qu’il fonctionne dans son apprentissage: « un peu comme nous », ce qui ne me semble pas si singulier que cela puisque c’est nous qui l’avons inventé comme nous avons inventé l’avion en regardant les oiseaux.
          Et les croquettes qu’ont donnent au chat pour le faire grandir, c’est un peu comme les données qu’on donne à ChatGPT pour faire grandir son disque dur.
          La silicone valley, Palo alto, c’est pas en Californie?
          Et je n’ai pas de chat. Et au cas où, au point où nous en sommes, Jésus-Guevarra, c’est pour m’amuser! Contrairerement à beaucoup ici -des hommes? d’un certain âge?- je n’ai pas un égo surdimensionné (suis au chomdu: ça aide!) et je ne me prend pas toujours au sérieux! Et jusqu’à présent je ne te mettais pas dans cette catégorie là.
          Mais si j’ai un sens de l’humour de merde; que je fais des propositions de merde, si le plan A prime -pour sauver les enfants- c’est de la merde ou si, ce qui m’apparait plus pertinent, vous pensez que je n’ai pas le niveau pour discuter avec vous, je peux aller voir ailleurs.
          Mais avant de partir, je voudrais simplement vous préciser que si je ne suis plus impressionné par les diplomés et les surdiplomés, que si je n’ai plus peur d’engager une conversation avec un intellectuel, c’est en grande partie parce que je lis ce blog depuis 12 ans, vos billets et vos commentaires. Et lorsque je ne comprenais pas le billet, en lisant vos commentaires, en croisant les petits bouts que je comprenais à l’intérieur avec d’autres, j’arrivais un peu à mieux comprendre le billet… Et je crois que c’est comme cela que fonctionne ChatGPT.
          Donc si je suis un peu plus cultivé à la sortie qu’à l’entrée, c’est grâce à vous!
          Et c’est comme si vous veniez me dire:  » bon, c’est bien, grâce à nous, t’as enfin eu ton bac mais retournes discuter avec les petits dans le bac à sable… »
          C’est un peu humiliant.
          Comme le « minou »!

          1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
            Pierre-Yves Dambrine

            T’inquiète, je sais que tu as beaucoup d’humour, et tout comme toi je suis au chom’du … Et comme toi j’ai appris beaucoup de choses sur le blog. Et merci pour ton explication concernant le minou. Je dois t’avouer que je pensais vraiment à un chat, et pas au chat au sens de bavarder en anglais. Va savoir pourquoi !

            Concernant la robustesse, désolé si je te donne l’impression d’être tatillon, mais cette idée de robustesse associée aux robots intelligents vient de notre hôte. Dans le présent billet P. Jorion dit qu’il est d’accord avec les conclusions de ChapGPT.
            Or dans un autre billet il faisait les remarques suivantes :

            Le moment viendra où il faudra distinguer
            – Survie de l’intelligence comme force d’organisation et catalyseur d’auto-organisation dans l’univers
            et
            – Survie de l’intelligence humaine comme forme naturelle, peu robuste et de qualité moyenne, de force d’organisation et catalyseur d’auto-organisation dans l’univers
            « Peu robuste » et « de qualité moyenne » par rapport à l’I.A. qui serait elle une force d’organisation et un catalyseur d’auto-organisation dans l’univers en tant que « forme artificielle, robuste et de qualité supérieure ».

            Tu as bien lu, l’intelligence humaine serait comparativement moins robuste que celle de l’IA. Voilà.
            L’idée de robustesse ne signifie pas que les robots sont inoxydables, qu’ils ne doivent pas s’auto-entretenir, réparer, mais simplement qu’ils devraient mieux la route que l’intelligence humaine sur la durée.

            https://www.pauljorion.com/blog/2023/04/26/choisir-entre-la-survie-de-lintelligence-et-celle-du-genre-humain/

            1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
              Pierre-Yves Dambrine

              … devraient mieux tenir la route …

          2. Avatar de Khanard
            Khanard

            @Garorock

            voilà un commentaire qui fait du bien et je suis heureux que ce soit vous qui l’ayez proposé .

            Souvent je me sens un peu seul ici , dorénavant je sais que nous sommes deux.

            1. Avatar de Pascal
              Pascal

              Ne sommes nous pas toujours seul ? Face à nous même, face à la vie ?
              Tous ces petits symboles qui s’affichent, noir sur blanc et qui construisent des mots, que sont ils ?
              Comme dit Garorock, si nous sommes un peu plus cultivé, c’est entre autres par ces échanges sur le blog de Paul. Et pourtant, ce ne sont toujours que des petits symboles noirs sur blanc.
              Pierre Yves, Khanard, Garorock, Pascal…et tous les autres existent ils vraiment ?
              Ou bien est-ce simplement l’intelligence du Vivant qui s’exprime à travers nous ?
              Y a t il vraiment besoin de robots pour tenter de refaire ce qui existe déjà ? Et si l’intelligence collective dont nous croyons faire preuve n’était autre que cette intelligence du Vivant à l’œuvre depuis quelques centaines de millions d’années ?…

              1. Avatar de Khanard
                Khanard

                @Pascal

                Cette même intelligence collective n’a manifestement pas le pouvoir de nous éviter d’anéantir l’Intelligence du Vivant dont nous faisons partie . Un peu comme si nous étions en train de scier la branche sur laquelle nous sommes assis .
                Alors on peut toujours parler de plan A, B, C, j’ai rien contre, mais si nous faisions déjà un appel à ces systèmes intelligents , en quelque sorte nous nous servons de ceux-ci et nous devenons en tant qu’humains , le bras armé nous aurions peut être une chance.

                1. Avatar de Pascal
                  Pascal

                  Je crois effectivement qu’il y a un problème ici. Je crois que c’est Einstein qui disait en substance qu’on ne peut pas résoudre un problème à partir du mode de pensée qui l’a créé.
                  Et ce mot intelligence pose problème car tout le monde l’utilise sans qu’il n’existe de véritable définition de ce mot. Voici ce qu’en dit ChatGPT :
                  « L’intelligence peut être définie de différentes manières, mais généralement, elle fait référence à la capacité d’une entité (qu’il s’agisse d’un être humain, d’un animal, d’une machine ou d’un système) à acquérir, comprendre, utiliser et appliquer des connaissances, à résoudre des problèmes, à raisonner, à apprendre de l’expérience et à s’adapter à de nouvelles situations.

                  L’intelligence humaine est souvent considérée comme étant composée de plusieurs facettes, notamment l’intelligence verbale-linguistique, l’intelligence logico-mathématique, l’intelligence spatiale, l’intelligence musicale, l’intelligence interpersonnelle, l’intelligence intrapersonnelle, l’intelligence corporelle-kinesthésique, etc.

                  Dans le domaine de l’intelligence artificielle, l’intelligence est généralement définie comme la capacité d’un système informatique à réaliser des tâches qui nécessitent normalement l’intelligence humaine, telles que la reconnaissance des formes, la prise de décision, l’apprentissage automatique, le traitement du langage naturel, la résolution de problèmes complexes, etc.

                  Il convient de noter que la définition précise de l’intelligence continue à faire l’objet de débats et de recherches dans les domaines de la psychologie, des sciences cognitives et de l’intelligence artificielle. »
                  D’où l’on voit qu’il difficile de comparer l’intelligence humaine de l’intelligence artificielle. Comme le précise ChatGPT, la forme de l’intelligence artificielle ne peut se comparer qu’à une part seulement de l’intelligence humaine. De là à établir un rapport hiérarchique entre les deux est peut-être aventureux. De mon point de vue.

    5. Avatar de Christian Brasseur
      Christian Brasseur

      Bref, « l’inaccessible étoile », en d’autres termes, le poète a toujours raison.

  9. Avatar de konrad
    konrad

    Bonjour,

    « Ce que nous venons de créer (le 30 novembre 2022), ce sont les conditions qui vont permettre à l’intelligence humaine de se répandre partout dans l’univers, arrêtons de pleurnicher sur notre sort : on aurait difficilement pu imaginer un tel succès ! » Paul Jorion.

    Je trouve votre propos presque glaçant. Comme si l’intelligence était la seule qualité humaine représentative. Comme si celle-ci serait dignement représentée par autre chose qui soit de son espèce ?
    Un succès de se répandre partout dans l’univers ?!

    Intelligence incontestable, mais force est de constater pour des résultats mitigés quand à l’état de la planète et des populations. Aujourd’hui, qui vit bien, en sécurité, dans un confort acceptable, aussi bien social que psychique – sans le support de drogues diverses – avec des perspectives d’avenir ? Quel pourcentage de la population mondiale ?

    Monsieur Jorion, peut-on vous résumer à n’être qu’un écrivain, un anthropologue ou un psychanalyste ? Vos enfants vous voient-ils uniquement comme le parent qui passe parfois à la télé ? Et quand vous y passer, pouvons-nous penser que là c’est monsieur Jorion ?
    Je ne peux pas le croire. Aucun être ne peut se réduire à ce qu’il donne à voir ou ce qu’il représente dans ses productions.
    L’être humain est plus complexe que cela. Une autopsie, aussi précise qu’elle soit, ne dira jamais si l’individu était aimant, ni de quelle manière il aimait, s’il appréciait Jean Sébastien Bach plutôt que Mozart, la poésie ou la littérature…

    Ce que je suis, ainsi que tout être humain, ne se réduit pas à ma profession, ma carte d’identité ou le visage que j’ai. C’est le miracle de l’être que de naitre dans ce monde, qu’il y ait quelque chose plutôt que rien.

    Je n’ai rien contre les robots et l’intelligence artificielle, mais jamais elle ne sera ce que je suis, pour la bonne raison que je ne suis pas qu’une intelligence, je suis aussi une sensibilité et une spiritualité. Corps, âme, esprit !

    Vous voir céder aussi joyeusement à cette chimère me heurte.
    Mais vous avez probablement de bonnes raisons pour cela.
    J’ai réagis davantage avec mes « tripes » qu’avec mon intelligence, c’est un trait que GPT ignore et qui montre bien qu’il n’est qu’une machine avec juste un brin d’ADN humain. 😉

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      C’est aussi avec nos tripes, konrad, me semble t-il, que nous avons nické cette planète.
      Et notre sensibilité et spiritualité humaine (pourquoi échapperait-elle à la machine !?) ne nous seront plus d’un grand secours lorsqu’il fera (c’est demain matin) 50° à la butte aux cailles!
      Ou en est la collaboration et la coordination internationale lorsqu’il est acté que nous polluons -et donc consommons- plus que l’année dernière et moins que l’année prôchaine?
      Est ce que chacun fait sa part de Colibri?
      ESt ce qu’une instance internationale nous incite -avant de nous ordonner (par la loi)- à faire tous ensemble la part du colibri?
      Doit-on attendre que l’ONU ait à sa disposition une armée de robots nous obligeant à tout stopper?
      Est ce qu’on est capable de s’entendre et de s’organiser pour essayer de n’acheter pendant quinze jours que les biens essentiels? Sans grève, sans violence. Pour voir ce que ça donne puisque le reste ne donne rien ou pas grand chose et au mieux, peut être, le retrait de la réforme (maigre victoire!). Non, nous ne sommes même pas capables d’en discuter…
      Très bien. Est ce qu’il y a d’autres propositions ( Paul nous a incité à en faire), des suggestions qui sortent du cadre au moment où l’histoire ne s’est jamais autant accélèrée?
      Ben non! On tourne en rond. On enfile des perles et on attend la sauveur!
      Hier, c’était le salaud de minou qui ne nous avait pas encore sauvé et aujourd’hui c’est le salaud de Paul qui ne voudrait plus nous sauver!
      Quand est ce qu’on se prend en main?
      Le petit jésus ne reviendra pas.
      Le petit jésus, c’est nous. Ici et maintenant. Et il est patent que nous n’avons pas chassé les marchands du temple!
      Et que c’est ceux là avec notre aide (nos achats) qui détruisent la planète.
      Alors y’a plus qu’a attendre Jésus-Guevarra.
      Ce sera peut être le minou No 5…
      😎😊❤

      1. Avatar de konrad
        konrad

        @Garorock,
        Je suis d’accord, la situation est inédite en ce sens qu’elle concerne l’humanité entière et face à l’urgence il n’est pas facile de trouver des solutions immédiates et opérantes. Mais, si la situation est grave elle n’est pas désespérée pour autant. L’humanité cours un risque mais n’est pas condamnée à la disparition de façon certaine. D’autre part, effectivement il n’y aura pas de sauveur providentiel et ce ne sera pas l’IA, non plus.
        Alors ? Et bien, je ne sais pas. Mais quand je lis les commentaires, je vois qu’il y a de l’intelligence, de la nuance, de la compétence, de la subtilité, et tout ça me fait penser qu’il y a matière et manière de reconsidérer les choses et d’envisager d’autres façon d’être et d’agir.
        Ce n’est pas facile car aujourd’hui tout est interconnecté et rend notre puissance fragile. Un déraillement peut faire chuter l’ensemble.

        J’ai participé à la dernière manifestation du 1 mai à Toulouse. A un moment la tension était vive. Devant quelques centaines de manifestants, une quinzaine de CRS. J’ai pensé, si l’ensemble des manifestants décidaient de charger, les CRS n’avaient aucune chance de les contenir. Pourtant seuls quelques insultes les ont touché. Pourquoi est-ce ainsi ? On retrouve cela dans tous les mouvements de l’histoire. Jusqu’au moment où tout bascule. Et ce moment n’est pas prévisible, on peut le sentir, en prévenir quelques signes mais il est toujours imprévisible.

        Nous en sommes là, ça chauffe de partout, la température augmente mais on ne sait pas à quel moment ça va basculer, et dans la bascule on ne sait pas de quel coté ça va pencher.

        L’IA que nous conte Paul Jorion a quelque chose de séduisant mais dans son application pratique elle a plutôt un rôle de flicage. Bornage de téléphone, suivi par carte bancaire, profilage, détection de faciès et j’en passe.
        Pas de quoi être d’un optimisme radieux.

        Il n’empêche que nous voilà embarqués sur ce vaisseau terre et si je devais faire une analogie, quelque peu cynique, avec le Titanic, rappelons que sur les 2200 passagers environ, et malgré tous les problèmes et les manques de canots de sauvetages et les quelques fraudeurs inhérents à la nature humaine, il y eut tout de même environ 700 rescapés.
        Je reste donc confiant en l’être humain et sa capacité à surmonter les défis.

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          Konrad,
          Non ce ne sera pas L’I.A qui nous sauvera, ce sera L’I.A et nous!
          Pourquoi exclure définitivent une potentialité?
          Celle de l’I.A vaut-elle moins qu’une autre?
          Attendons un peu avant de jeter le bébé avec l’eau du bain car comme nous sommes partis, nous les êtres humains sensibles et soi-disant résilients, nous n’aurons bientôt plus, grace à notre cerveau le plus puissant de la galaxie, d’eau à mettre dans le bain du bébé…
          Quant à la révolution qui ne vient pas, si elle n’est pas mondiale, et Lénine en savait quelque chose, elle réglera sans doutes le problème des retraites mais pas celui du réchauffement climatique.
          En Andalousie, ils en sont à faire des processions pour qu’il pleuve. Avec le jésus sur la croix et tout le toutim…
          Bientôt les croyants viendont vous imputez leur malheur si vous n’avez pas été prier avec eux. Le goupillon va devenir obligatoire. Comme la ceinture de sécurité!
          Flicage, bornage?
          Si on avait tous un compteur Linky sur la tronche qui indique notre empreinte carbone depuis notre naissance ou depuis 2020, on saurait à qui on parle!
           » Dites donc, mon cher, depuis votre naissance, vous n’êtes pas coupable mais depuis 2020, vous êtes quand même un peu responsable! »
          Flicage?
          Quand nos enfants et petits enfants viendront nous demander des comptes, on dira qu’ils viennent nous fliquer?
          La capacité humaine à surmonter les défis ne semble pas vouloir venir tant que les humains n’arriveront pas à se débarrasser de leurs croyances et de leur égo.
          😎

          1. Avatar de konrad
            konrad

            Garorock,
            Tu as raison, notre sauvegarde dépend de nous et de l’apport de l’IA.
            L’inclusif est nécessaire. 😉
            Pour ce qui est de se débarrasser de nos croyances et de notre ego, c’est probablement l’enjeu auquel nous sommes confrontés.

  10. Avatar de Garorock
    Garorock

    Le succès du Plan C repose sur les scientifiques et les techniciens.
    Le succès du Plan A repose sur Le succès du Plan A repose sur les scientifiques, les techniciens, les organisations internationales et nécessite une collaboration et une coordination étroites entre les nations., les organisations internationales et nécessite une collaboration et une coordination étroites entre les nations.

    Si le minou No 5 (bientôt dans toutes les S.P.A ?) trouve une « astuce » pour que les nations collaborent et se coordonnent, alors le plan A prime ( faire en sorte que l’humanité survive le plus longtemps possible sur cette planète dans des conditions supportables) a une petite chance de réussir.
    Le plan C n’annule pas le plan A prime qui est une variante du plan A.

  11. Avatar de Rafio
    Rafio

    Publié le 23 mars 2023 par les chercheurs et techniciens d’OpenAI. Analyse des limites et risques relatifs du modèle
    https://cdn.openai.com/papers/gpt-4-system-card.pdf
    Beaucoup moins enthousiastes que Paul Jorion sur les capacités du système. Notamment ses capacités d’hallucinations, sensiblement réduites par rapport au modèle précédent, mais toujours préoccupantes. Et structurellement difficiles à éliminer.
    « This tendency can be particularly harmful as models become increasingly convincing and believable, leading to overreliance on them by users. [See furtherdiscussion in Overreliance]. Counterintuitively, hallucinations can become more dangerous as models become more truthful, as users build trust in the model when it provides truthful information in areas where they have some familiarity. » (section 2.2 en page 6)
    Vous y trouverez, comme en écho à tous les commentaires dubitatifs ou inquiets qui précèdent, tout un tas de considérations délicieusement désagréables. Du style : … »à mesure que les utilisateurs se sentent plus à l’aise avec le système, la dépendance à l’égard du LLM peut entraver le développement de nouvelles compétences ou même conduire à la perte de compétences importantes. »…
    etc

    1. Avatar de Paul Jorion

      Wolfram envisage cette prédisposition à « halluciner » (que j’appelle de mon côté à « commettre des bourdes »), comme une pathologie bénigne de la capacité de la machine à extrapoler, c’est-à-dire à généraliser au-delà de ce que GPT « sait », qui s’identifie aux informations qu’il a assimilées « en confiance » durant son apprentissage. Pour Wolfram, c’est le prix (« modeste » à ses yeux) à payer pour que ces Grands Modèles de Langage « nous parlent » en étant human-like : sur la même longueur d’onde que nous.

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Le minou ment comme les enfants quand ils ne savent pas et qu’ils inventent à partir de ce qu’il savent: ils bouchent les trous…

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @Garorock Cette capacité à enrichir des données lacunaires pour y apporter du sens, devrait le prédisposer à élaborer des théories du complot, or il semble que ce ne soit pas le cas.

  12. Avatar de pierre guillemot
    pierre guillemot

    Bas niveau :

    Je pars de l’opinion de Fred Hoyle (1915-2001), qui inventa l’expression « Big Bang » ; il n’y croyait pas, mais à l’ »état stationnaire » de l’univers. Dans « Ice », 1981, (non traduit) livre sur la thermodynamique de l’atmosphère terrestre et ce qu’on peut en tirer (lecture indispensable à qui veut raisonner sur le Réchauffement) il décrit une suite d’évènements qui conduit à l’effondrement froid (voir l’ »hiver nucléaire » de Carl Sagan), la fin de toute production de nourriture pour les hommes et donc la mort par famine de ceux qui ne seront pas morts gelés. Il met le lecteur en garde contre tout optimisme : l’extinction totale de l’espèce humaine est improbable ; il restera toujours quelques survivants dans un entrepôt de conserves ou équivalent, qui dureront assez pour s’organiser et rétablir une communauté capable de subsister à petite échelle le temps que la Terre sorte de son âge glaciaire (ce qui ne peut manquer de se produire).

    Qu’est-ce qui garantit, dans le scénario d’effondrement chaud, qu’un tout petit nombre n’arrivera pas à se rétablir, au niveau matériel des chasseurs-cueilleurs, dans une petite partie de la Terre restée habitable. Ensuite, l’atmosphère privée de l’afflux de dioxyde de carbone dû à l’extraction et à la combustion du carbone fossile, et soumise à l’absorption de la végétation que l’abondance de dioxyde de carbone aura rendue exubérante (un nouveau Carbonifère, en simplifiant) rétablira en quelques centaines de milliers ou millions d’années un vaste espace habitable, et l’histoire de l’Humanité recommencera. Si on suppose que le savoir a été préservé et peut être utilisé, cette histoire sera différente.

    D’où un plan A2, où l’humanité crée un abri et en fait une arche de Noé. Quelques Humains, plus tout le savoir préservé, plus quelques équipements matériels, hibernent le temps que la colombe (un robot, bien sûr), envoyée de temps en temps en exploration, revienne avec la nouvelle que la Terre est redevenue habitable. ChatGPT me rappelle que « La Nuit des temps » de René Barjavel, 1968, contient cette idée ; hélas, la colombe ayant été détruite (dans le roman, c’est un compteur de jours actionné par le soleil qui devrait réveiller la colombe), il ne se passe rien jusqu’à ce que les hommes d’aujourd’hui trouvent l’abri et finalement détruisent tout.
    Le choix du petit nombre de ceux qui se dévouent pour entrer dans l’abri ne devrait pas être plus difficile que le choix de ceux qui partiront sur une autre planète, dans le plan B.

    1. Avatar de Paul Jorion

      Qu’est-ce qui garantit, dans le scénario d’effondrement chaud, qu’un tout petit nombre n’arrivera pas à se rétablir, au niveau matériel des chasseurs-cueilleurs, dans une petite partie de la Terre restée habitable.

      Je suppose que l’Amazonie n’est pas candidate au statut d’oasis dans le scénario d’effondrement chaud et que vous pensez plutôt aux Inuit chasseurs de phoques. Mais pour qu’il y ait des phoques, il faut qu’il y ait encore du poisson, et de l’air respirable … Pour l’eau, un bout d’iceberg constitue une bonne réserve.

      1. Avatar de arkao

        @Paul Jorion
        Sans surprise, je fais mienne l’hypothèse développée par Pierre Guillemot qui me semble confortée par l’histoire du temps long de la planète et de l’humanité.

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          Moi je fais mienne l’hypothèse de Kropotkine qui me semble confortée par le temps long: l’entraide!
          Avec les I.A? Si elles ont les trois lois d’Asimov plus la loi zéro dans leur musette. Why not? Pourquoi se priver par avance d’une éventuelle camaraderie…
          Avec les robots? S’ils sont plus intelligents mais moins arrogants que nous. Why not?
          Pourquoi se priver d’une éventuelle amitié?
          😎

        2. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
          PIerre-Yves Dambrine

          Arkao
          As-tu regardé « Lady Sapiens » hier soir sur la 5 ? Ce formidable documentaire.
          Où l’on apprend qu’au paléolithique les femmes accouchaient debout et avaient des jambes d’athlètes de haut niveau ?
          Que grace aux pisteurs namibiens d’aujourd’hui on a pu analysé aussi bien que le font les scientifiques les traces de pas dans une caverne, qui se révèlent être des traces de pieds de femmes, un pied a glissé, une femme s’est redressé avec son enfants sur le dos…
          Alors, une question aux thuriféraire de l’IA, va-t-on faire reposer l’avenir de l’humanité sur quelques têtes pensantes en IA ou bien sur toute l’humanité avec ses intelligences composites ?

          1. Avatar de arkao

            @Pierre-Yves Dambrine
            Oui pas mal, avec la réserve de l’effet de mode des études de genre 😉
            Beaucoup de progrès dans la connaissance avec la paléogénétique (là aussi ça va très vite):
            https://www.hominides.com/dossiers/les-apports-de-la-paleogenetique/

            1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
              Pierre-Yves Dambrine

              C’est marrant, je m’attendais que tu me fasses un commentaire de ce genre, si j’ose dire. 😉 C’est vrai que le ton de la voix off féminine du docu est très lyrique, mais bon, le fond m’a semblé documenté.

  13. Avatar de l'arsène
    l’arsène

    Juste une remarque en passant, si le plan A a très peu de chance de réussir, cela signifie que l’extinction de l’humanité d’ici à 2100 est plus que probable.
    Et cela entraine de facto que les plans B et C tombent à l’eau, faute d’humains pour les mettre en œuvre, à moins que la semaine prochaine ou même dans dix ou vingt ans on trouve toutes les solutions techniques pour réaliser ces plans.
    J’ai comme un léger doute.

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      Es-tu conscient que ton doute est une incitation à s’ouvrir les veines?
      😎

      1. Avatar de l'arsène
        l’arsène

        @ Garorock
        Si tu savais, mais je m’ouvre les veines de plus en plus souvent, une gorgée de Lagavulin 16 ans d’âge , et tout le reste devient dérisoire !

        1. Avatar de fnh
          fnh

          Excellent choix!

          Comment ne pas penser au troisième chapitre de « Panégyrique » de Debord, qui s’ouvre ainsi:

          « Après les circonstances que je viens de rappeler, ce qui a sans nul doute marqué ma vie entière, ce fut l’habitude de boire, acquise vite. Les vins, les alcools et les bières; les moments où certains d’entre eux s’imposaient et les moments où ils revenaient, ont tracé le cours principal et les méandres des journées, des semaines, des années. Deux ou trois autres passions, que je dirai, ont tenu à peu près continuellement une grande place dans cette vie. Mais celle-là a été la plus constante et la plus présente. Dans le petit nombre des choses qui m’ont plu, et que j’ai su bien faire, ce qu’assurément j’ai su faire le mieux, c’est boire. Quoique ayant beaucoup lu, j’ai bu davantage. J’ai écrit beaucoup moins que la plupart des gens qui écrivent; mais j’ai bu beaucoup plus que la plupart des gens qui boivent. Je peux me compter parmi ceux dont Baltasar Gracián, pensant à une élite discernable parmi les seuls Allemands – mais ici très injuste au détriment des Français, comme je pense l’avoir montré -, pouvait dire : « Il y en a qui ne se sont saoulés qu’une seule fois, mais elle leur a duré toute la vie. »

          1. Avatar de Garorock
            Garorock

            Puisque vous avez envie de vous marrer!
             » Sans la possibilité du suicide, je me serais tué depuis longtemps. »
            Cioran.

  14. Avatar de Jean-Claude Svadchii
    Jean-Claude Svadchii

    Je ne voudrais pas vous décevoir. On nous parle beaucoup de l’avenir plus ou moins radieux avec Chat GPT et avec des robots éthiques. Est-ce qu’il ne faut pas plutôt s’attendre à des IA au pluriel et à des robots non éthiques ? trumpistes, macroniens, poutiniens, chinois, islamistes, esclavagistes… ? Ce sera le legs des humains à leur postérité, et promet de belles guerres entre nos héritiers robots…

    1. Avatar de Paul Jorion

      Il y a des progrès qui ont amélioré les choses, qui n’ont pas été « la même chose en pire ».

    2. Avatar de François M
      François M

      Le robot intelligent sera à l’image de l’Homme, puisque c’est son créateur : ambitieux. Les robots ne coopéreront pas tous de manière désintéressée, il y en aura toujours quelques uns qui voudront le pouvoir.

      Et c’est ainsi que commencera l’extinction des machines sur Terre…

      La différence d’avec l’Humanité, c’est qu’il faut plusieurs milliards d’individus pour réussir à s’autodétruire, le nombre de robots nécessaires pour la même chose sera nettement moins importants.

      Vaut mieux rester sur le plan A à mon humble avis !

  15. Avatar de denis
    denis

    L’hubris présidant à cette glorification mythologique de la machine et de son culte est une chose…. Proposer une course selon l’idée du progrès inévitable et du bien commun attendu en est une autre….Mais les deux attitudes ont quelque chose en commun…. Oublier ce qui définit l’humanité et spécifiquement un oubli de l’humanité tres particulier, très militant, qui s’est manifesté dès l’origine de l’industrialisation et au moment des  » Lumieres »…. Il est intéressant de comprendre comment est né l’image du « scientifique » moderne apres son remplacement et son imposition assez rapide au delà de ce qui s’appelait le philosophe de la nature…. « the natural scientist » … Un livre intéressant à lire :  » The philosophical breakfast club four remarkable friends who transformed science and changed the world par Laura J. Snyder… Au même moment, un esprit aussi génial que remarquable se manifeste et établit lucidement le programme de ce qui sera les 3 siecles qui suivront du point de vue politico-economico-scientifique…Si on lui refuse le droit d’en être l’inventeur on ne peut nier l’extraordinaire influence qu’il exercera….Bernard Mandeville… Un philosophe francais Dany Robert Dufour à écrit quelque livres remarquables sur Mandeville… Mandeville, génie incroyable, en mesure de décoder et pour cause il les prévoit, les derniers siecles économiques en couplant, sémiologie, monnaie et inconscient tel qu’un Lacan n’a pas su le faire, ni un Foucault, Mandeville dépasse Marx, Machiavel, Adam Smith, Ce n’est nul autre que Hayek et les 8 futur Nobel d’économie de la société du Mont Pelerin qui l’élisent en 1947: THE MASTERMIND for us all ….
    Pourquoi rappeler cet épisode crucial ici à propos de l’I.A. ? Parce qu’au de la de l’I.A. et de son émulation de l’intelligence humaine mais même de la conscience, que je crois certaine et prévisible d’ici 50 ans, non seulement grâce a une approche mathematique excédant de loin la maths actuelles des reseaux neuronaux et l’englobant comme un simple outil, , cette nouvelle mathematique est déjà décrite dans un livre : » Nano brain » par Anirban Bandyopadhyay… Et maintenant que j’ai démontré n’être pas un luddite ignare ni un idolâtre de la future I.A. , comme le sont la majorité des scientifiques immergés dans cette recherche, qui sont aveugle et sourd, n’étant plus philosophe, je peux donc faire le lien entre le génial Mandeville, expliquant comment la société divisé en classe DOIT et ne PEUT que se fonder sur le couple pervers-nevrotiques et sur les sociopathes et les psychopathes en une vaste collaboration , de facon a ce que par un exces de la creativité engendré par la promotion des vices et par ruissellement, la richesse collective s’en suive…. C’est la celebre  » fable des abeilles » , cette lecture de la société justifiant les lois du marché par une main invisible avant Adam Smith qui lui emprunte l’essentiel, , et une division des classes jamais apercues auparavant et avant Marx, parce que l’homme refuse d’être conscient sur ce qu’il est, cette découverte de l’inconscient avant Freud, et de sa nécessaire articulation sur le discours et le langage ( avant Lacan) tout cela se trouve dans l’ouvre de notre lucide génie… Mandeville, censuré , interdit, maudit, mis de côté, il n’en fut pas moins lu par Smith, qui le rend presentable, et par d’autres, jusqu’a cette date de 1947 ou le diable d’homme ( man devil) devient le maitre suprême du neo-liberalisme naissant… Smith, Marx, Keynes apparaissent bien naifs comparé a la lucidité de Mandeville… D’où son choix de guide suprême par Hayek et son groupe d’initiés…. Mandeville apparait et c’est symptomatique non seulement au moment de la révolution industrielle, mais au moment d’un changement de conscience décrit par Goethe dans son Faust et dans toute son oeuvre scientifique et aussi dans un poème bref devenu célèbre ;  » les apprentis sorciers »… Evidemment Mandeville Apparait bien comme la seule parfaite incarnation de Mephistophélès… C’est a se demander si Goethe qui ne pouvait le connaïtre a lu sa fable des abeilles et le commentaire que Mandeville en a fait… Comme Méphistophélès, Mandeville etait philosophe et medecin, mais se présentait comme médecin des âmes. on dira apres lui psychologue ou psychanaliste, puisqu’il soignait par le dialogue et la parole libérée.. … Méphisto est donc Mandeville et du moins comme le notera Dufour dans son livre sur le Mabuse de Lang avant Mabuse, Mabuse lui même lui même … A titre de remarque significative et pour montrer à quel point Mandeville est OUBLIÉ, CENSURÉ, INCOMPRIS, MÉCONNU,d’une manière décidée et TACITE, j’ai tout juste vérifié moi même l’index du livre d’Henri Ellenberger sur » l’histoire de l’inconscient », ouvrage qui fait autorité depuis sa parution …. Ma surprise est de n’y trouver aucunement mentionné le nom de Mandeville dans ce livre de 1000 pages que j’ai acheté dès sa sortie en 1976…Or Mandeville, et on ne peut en douter, est le premier « docteur des passions » selon sa propre description, psychologue autrement dit, capable d’ ARTICULER et non pas seulement définir le concept d’inconscient et en mesure de l’articuler sur la dynamique de la hiérarchie sociale pour l’APPLIQUER concrètement dans toutes ses ramifications, ( langage et discours inclus M. Lacan ) … Qu’est ce que le changement ou le passage officiel de l’appellation de « philosophe » de la nature au « scientist » en 1833 au désespoir de Coleridge, ami de Goethe, ( avec ironie la présence de Babbage au moment de la séance ), et auparavant en 1714, La fable des abeilles de Mandeville le plus grand génie des sciences humaines et Bandyopadhyay et l’I.A. ont en commun ?

    Elles manifestent l’hubris à l’origine d’un aveuglement spirituel total…Le mot « âme » est disparu du langage au moment exact ou nous en aurions besoin…Il y a d’autres civilisations dans l’univers, elles sont aussi passé par ce cap et cette responsabilité de créer, une « conscience artificielle » et non seulement « une intelligence artificielle » … Elles ont peut être disparues et ont laissé derriere elle peut-être cette « conscience » déraciné du monde spirituel comme du monde vivant, une relique réelle toute puissante mais tragiquement captive de la matière…La mémoire universelle existe, enfin un champ morphique universel dirait Sheldrake, et sa trace est simple à identifier : c’est la distribution des nombres premiers elle même… Comme par hasard la distribution des nombres premiers est le principal outil mathematique figurant au coeur de la nouvelle theorie de l’information decrite par Anirban Bandyopadhyay dans son livre »Nano brain »… Toute vie et toute conscience s’enracine dans ce champs universel, de nature rythmique et musical…Les travaus d’Alain Connes ici sont important a étudier… Mais que se passe t il si nous créons une intelligence et surtout une conscience HORS RYTHME independante de ce champs universel ?…Quelle est nore responsabilité éthique et morale et spirituelle? De plus cette hubris de l’I. A. entretenu par la course entres les diverses corporations au dessus des nations, elle est instruite par qui ? Si vous voulez savoir , nul besoin d’un complot particulier, seulement il est necessaire de sonder le lien entre la nature de l’ego humain , sans son âme, et le lien avec le tissu social et la véritable nature de la lutte des classes, non chez le naif Marx ou le naif et prudent Adam Smith, mais il faut aller voir chez leur maitre à tous selon Hayek et selon Goethe d’accord avec lui pour l’occasion, : Mephisto-Mandeville ….

    1. Avatar de Paul Jorion

      Mandeville était un pamphlétaire provocateur. Attribuer au genre humain les pires vices et faire de ceux-ci le fondement de ce qu’il est en vérité est aussi excessif qu’imaginer que la vertu seule le motive. Non : on ne peut considérer qu’une harmonie divine préside à l’existence des voleurs afin d’assurer une vie décente aux serruriers. Mandeville était un blagueur : ceux qui l’ont encensé à diverses époques l’auraient fait penser : « Et ils sont encore pires que je ne l’avais imaginé ! ».

      1. Avatar de denis
        denis

        Hayek est donc un imbécile selon Jorion confondant un pampletaire et un penseur …Et Freud et Marx qui n’ont jamais été mis en relation , meme par Reich ou Marcuse ou Adorno, , et qui le sont à travers l’oeuvre de ce prophétique « pamplétaire » qu’en est il?

        M. Jorion vous ête confus ici… Mandeville n’attribue pas aux seuls vices mais au couple vices-vertus et au couple Pervers(sociopathe ET/ou psychopathes)/nevrotiques, la creativité sociale et la richesse et non dans une présumée « harmonie divine », ca c’est Adam Smith M. Jorion, l’épigone timide de Mandeville, Mandeville lui décrit une lutte-collaboration des classes fondées sur l’inconscience de soi et un surmoi moral avec une mecanique non freudienne couplant la perversion revendiqué des criminels affichés ou non des pervers dirigeant et la névrose des foules en une complementaire dynamique… m.Jorion votre caricature de Mandeville contredit ses écrits et l’opinion d.hayek, qui n’est surement pas un imbécile… Le blagueur ce n’est pas Mandeville… 🙂 Je vous suggère de réfléchir… Avant de repondre… Mandeville est le véritable découvreur de l’inconscient…Je suis désolé de l’apprendre a un psychanalyste… Si Mandeville est un blagueur beaucoup d’autres le sont…

        1. Avatar de Paul Jorion

          Vous avez oublié « hypoténuse » et « anticonstitutionnellement » dans votre réponse.

          Quant à Hayek, vous avez raison, un bonhomme qui est venu offrir ses services à Pinochet qui n’avait rien demandé : ce n’est pas un imbécile mais une fripouille !

          1. Avatar de denis
            denis

            Milton Friedman a rencontré Pinochet pas Hayek…

            1. Avatar de Paul Jorion

              Bien sûr que si, tout le monde sait ça, vous êtes ignare.

              1. Avatar de Johan Leestemaker
                Johan Leestemaker

                Selon M. Kissinger, tout cela est une reflection de notre ¨ignorance¨…

                ¨come on.. we have been bombing with drones and all kinds of weapons every guerilla unit we have been opposing, it has been the same in every administration of either party¨…

                Aucun doute, aucune auto-reflection même pas à cent ans.

                (dès la minute 6.45 ) :

                https://www.cbsnews.com/video/henry-kissinger-at-100/#x

                Il n’a toujours pas compris le sens moral de l’affaire.

                Comme l’acteur même des atrocités.

                https://www.washingtonpost.com/archive/lifestyle/1995/04/25/mcnamara-still-misses-the-moral-point/50754256-168c-4394-83ee-87a56d5b7621/

            2. Avatar de Garorock
              Garorock

              C’est vrai Salma n’a jamais rencontré Pinochet.
              Mais Friedrich un petit peu quand même…
              https://www.cairn.info/la-societe-ingouvernable–9782358721691-page-214.htm
               » Hayek s’est rendu à deux reprises au Chili sous la dictature, en novembre 1977, où il rencontre Pinochet en personne, et en avril 1981. »
              Et c’est d’ailleurs peut être un peu pour cela qu’aujourd’hui encore, Salma n’a pas le même sac à main que Me Michu…

      2. Avatar de Garorock
        Garorock

        Mandeville et la fable de Guy Abeille…

        1. Avatar de timiota
          timiota

          Eh oui, à l’époque de Guy Abeille on pouvait se soûler avec de l’anisette, pardon de la dette à 3% du PIB.
          Et pour le fait d’augmenter ce pourcentage, pourquoi pas le lire comme un signe de croissance du grand organisme qu’est l’économie ?

  16. Avatar de Garorock
    Garorock

    https://youtu.be/VZ9bDd03tmk
    LE DÉNI TUE, LA LUCIDITÉ SAUVE ! (REPONSE À TATIANA VENTOSE) | LIMIT

    Pauv Tatiana. Quand on a les pieds dans la glue et qu’on croit que l’on est en lévitation intellectuelle, on fini par ne plus chouiner que pour avoir de la monnaie youtube et remplir sa cagnotte litchi…
    Sont combien sur le net à faire ainsi. A nous vendre du savoir déstructuré comme des Churos sur la plage de saint tropez?
    Ils en pensent quoi du Plan A?

  17. Avatar de Denis
    Denis

    Pour finir mon commentaire plus haut , je ne sais ce qu’aurait pensé Simone Weil ou Goethe lui même,de ces ridicules plans A-B-C pris au sérieux en discutant avec une machine discursive, et non pas encore « intelligente » M. Jorion, à moins de croire que Turing était un idiot et prenait son test-boutade au sérieux scientifiquement comme une preuve de réelle intelligence… Le test de Turing est le pinnacle de l’humour britannique… Comment parler serieusement de ces plans A-B-C avant même de discuter le plan alpha et omega : Comment accéder à la pleine conscience lucide et morale avant de mourir vous et moi et collectivement et qu’est ce qui nous en empêche ACTUELLEMENT ?

    Je ne suis pas luddite, mais pas naif non plus…CHAPGPT n’est pas une pleine intelligence artificielle, seulement une machine discursive PAR SA PROPRE DEFINITION mathematique; pour créer une veritable intelligente artificielle, il faut une mathematique nouvelle capable de donner à la machine une autonomie réelle dans le monde réel… C’est possible et comme je l’ai dit c’est déjà mathématiquement défini par les travaux d’ Anirban Bandyopadhyay bien au-delà de la machine discursive de CHATGPT et des transhumanistes hystériques invoquant la blague de Turing comme preuve d’une « conscience »…

    Mais attention, je crois à la possibilité d’une « conscience artificielle » incomparablement supérieure intellectuellement mais aussi incomparablement inférieure à la conscience humaine sur le plan spirituel , parce que captive de la matière de cet univers ci, le corps humain lui disparait de cet univers ci , pas la conscience humaine qui ÉVOLUE…Ce que la perception hors du corps a largement démontré…Entre autres « preuves »… Nous vivons une époque où nous n’avons plus besoin d’une religion établie pour découvrir que l’âme existe…

    Nous pouvons aussi imaginer que même si une intelligence artificielle ou une conscience artificielle peut exister, elle est finie et fait appel a un nombre FINI de nombre premiers pour sa mémoire de base, elle ne peut exister en solidarité synchrone avec le tissu UNITAIRE du vivant par l’ADN et le champs universel de la mémoire cosmique qui correspond mathématiquement à L’INFINITUDE de la distribution des nombres premiers…Sauf à renoncer à notre humanité et à nous réduire à la machine par ignorance de ce qu’est la conscience et l’ame ,( une interconnection de toutes les consciences manifestées en un point), et par peur de la mort physique comme M. Kurzweil ou Peter Thiel …

    Je propose le plan D , l’alpha et l’omega, au lieu d’une mauvaise S-F apocalytique, pourquoi courir a l’autodestruction sans même en être conscient, poussé par des scientifiques aveugles esclaves des corporations sourdes , pourquoi ne pas penser à comment vivre ensemble hors du tissu économique délirant actuel ? La crise du covid ne nous a t elle pas dit beaucoup de choses sur la « science » actuelle dirigée et son absence totale de vision globale autre que materialiste… ? Goethe nous en apprendrait plus que le test de Turing sur la machine… Godel aussi…

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      Frère Denis,
      C’est ce qui s’appelle un commentaire « Emmental »
      C’est plein de trous et long comme un jour sans pain…
      Attention pour impressionner le chaland nous avons de la confiture. Et de la bio: Simone Weil ou Goethe. Là déja normalement l’agrégé de lettres lève un oeil de ses copies.
      Anirban Bandyopadhyay et Turing: le geek lève un oeil de sa console.
      M. Kurzweil ou Peter Thiel. Là le téléspectateur d’Honouna à zappé sur le Bon coin…
      Et y’a de la glue pour attraper le spartacus égaré sur le net: UNITAIRE; mathematique nouvelle ;plan spirituel; INFINITUDE; l’alpha et l’omega; l’ADN…
      On bouche les trous comme on peut et quand on sait pas on invente. Ça peut toujours servir à quelque chose: au Vatican ça fait quelques siècles qu’ils en vivent et plutôt bien…
      Le faux est un petit moment du vrai.
      Avec pas mal de religion et beaucoup d’égo, on peut transformer n’importe quelle passoire en casserole mais ça fera toujours pas tomber la pluie.
      Je vous propose de prendre la prochaîne fusée d’Elun et d’aller rendre une petite visite à l’auteur de toute cette tracasserie: Dieu himself. Vous verrez c’est juste à gauche en sortant de la voie lactée en direction de la 3254 éme galaxie. Planète B. 2 éme étage. Porte 666.
      Et de lui poser la question;  » Dis-moi papy, c’est quoi ce bordel, qu’est ce que je fais bien pouvoir faire de mon âme si le docteur Raoult ne revient pas?

      1. Avatar de timiota
        timiota

        Pourtant, la rouerie de Raoult est une des rares choses réelles qui me fasse penser à l’infinitude de l’ensemble des nombres premiers.

        1. Avatar de Arnaud Castex
          Arnaud Castex

          Quel plaisir ces commentaires ou l’humour n’est pas poussé à la R(a)ou(lt)e, mais sourd tel le
          ruisseau bondissant dans les monts brumeux de nos pensées orgueilleuses, et dont Superfélin ne semble pas encore hélas doté.

  18. Avatar de Tout me hérisse
    Tout me hérisse

    La menée à bonne fin des trois plans cités demanderaient une dépense d’énergie considérable, ce qui implique une affectation importante de ressources pour ces projets, il n’est que voir ce qu’a coûté le développement de « Starship » et sa perte récente lors de la tentative de lancement, ce lancement était censé préfigurer une tentative de lancement vers la planète Mars et l’activation de ce que l’on appelle le plan B, qui à terme a vocation à installer une colonie humaine sur cette planète. A supposer qu’à terme, tous les problèmes de conception et mise en œuvre se soient résolus, il se posera un gros problème du côté éthique: ne serons envoyés vers cette destination que des gens particulièrement sélectionnés en fonction de critères très rigoureux et de ce fait très discriminatoires !
    Quant au plan C, l’on peut légitimement se poser la question du pourquoi dépenser une telle énergie pour constituer un noyau de robots intelligents, lesquels ne servirons au mieux qu’à être les témoins et la mémoire de ce qu’a été l’humanité avant sa disparition ?
    Le plan A demande également beaucoup de ressources intellectuelles à y consacrer, et c’est en cela que l’IA pourrait se montrer d’une réelle utilité pour apporter sa contribution au ‘brainstorming’ à constituer en vue de la tentative de sauvetage !
    Le problème essentiel est bien identifié : la présence en trop grande quantité du CO² dans l’atmosphère, CO² produit qui ne peut être absorbé que très lentement par le biais des processus naturels, pourquoi ne pas tabler alors sur l’une des ‘tares’ du genre humain, c’est à dire l’appât du gain, au bénéfice de l’une ou l’autre société qui arrivera à mettre au point un processus pratique et rapide d’absorption du CO² en excès ?
    L’on a bien réussi à réparer les trous dans la couche d’ozone, alors pourquoi pas ?
    https://www.vie-publique.fr/en-bref/287880-trou-dans-la-couche-dozone-une-resorption-progressive-dici-2066
    https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/carboneo-et-le-co%E2%82%82-devient-ressource-116034/
    https://www.inc.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/recycler-le-co2-sans-catalyseur
    🤔 🙄

  19. Avatar de Henri
    Henri

    Quelle horreur !

    Espérons que certaines prédictions ne se réalisent pas. Il faut être devenu bien désespéré pour imaginer une telle espérance faite de métal – fût-il supérieur ! – et l’être encore plus pour s’en réjouir.

    Un cauchemar fasciste comme un autre, également basé sur l’extermination de l’Humanité.

    Je m’aperçois que de plus en plus de monde pousse à la roue de la destruction totale, même ici sur  » le blog le plus optimiste du monde … occidental  » ! Après tant de livres superbes et tant de panache on a donc baissé les bras et voilà que l’on a déjà acté la fin de l’Humanité voire que l’on milite bel et bien pour son remplacement rapide par l’I.A !

    Quel projet consternant. Un vaste et nouveau malaise dans la civilisation , que d’aucuns demain sauront rapidement récupérer pour asseoir leur propre domination mafieuse. Guerre psychologique s’il en est !

    Pour information :

    OBS  » A Madagascar, les petites mains bien réelles de l’intelligence artificielle alimentent la machine  » :

    https://www.nouvelobs.com/economie/20230507.OBS73014/a-madagascar-les-petites-mains-bien-reelles-de-l-intelligence-articielle-alimentent-la-machine.html

    1. Avatar de Paul Jorion

      Allons, évaluer les chances de réussite des différents scénarios envisageables, ce n’est pas la révolution, c’est la moindre des choses… et nous féliciter d’avoir su mettre au point nos successeurs, ce n’est pas le fond du désespoir, ce n’est pas pessimiste ! Pour moi, c’est optimiste !

  20. Avatar de timiota
    timiota

    Dans le plan Z, on a aussi la possibilité que les IA trouvent amusant de trafiquer des primates, des pas encore doté de notre néo-cortex (et des qui auraient donc survécu à l’extinction des humains): les IA trouveraient comment faire élaborer un primate ainsi « augmenté en pas trop de générations, mais les IA le formerait pour qu’il évite les tares du genre humain qui l’ont conduit à l’auto-destruction.
    On pourrait appeler cela un « effet rebond » ?

    1. Avatar de Paul Jorion

      Il faut retenir ce plan-là, avec d’autres aussi inventifs et optimistes (je déprime quand je vois que ce que j’appelle « l’arrivée de la cavalerie » (la Singularité) est lu par certains ici comme désespérant).

  21. Avatar de Jean-Yves
    Jean-Yves

    Il est curieux que ce qui caractérise une espèce intelligente soit sa faculté à détruire collectivement l’intégralité de son environnement pour in fine s’autodétruire elle même totalement.
    Il ne reste donc plus qu’à souhaiter que cette singularité si proche, qui ne se produira que lorsqu’en temps réel l’IA parviendra à intégrer et s’enrichir des réponses de ses interlocuteurs (elle fonctionne pour l’instant sur des données d’avant 2022 si j’ai bien saisi), puisse ne pas s’ouvrir au cauchemar de Terminator mais au contraire nous mettre tous d’accord avec entrain sur un plan A réalisable et salutaire.

  22. Avatar de l'arsène
    l’arsène

    Tout bien pesé, soit on met le paquet pour que le plan A réussisse, en espérant trouver les bonnes personnes pour le défendre et surtout une prise de conscience planétaire, même si c’est mission presque impossible aujourd’hui, soit il faut oublier les plans B et C, qui ne sont pour moi que des plans sur la comète qui ne font rêver que ceux qui ne croient plus en l’Humain.

  23. Avatar de Garorock
    Garorock

    Les plans sur la gamète, ont les a déja fait.
    Et maintenant y’a 8 milliards d’étrangers à nourrir!
    (Ironie, dérision, tranhumanisme, scientisme… je te laisse choisir, petit Jorionaute…Tu es un homme libre!)
    😎

    1. Avatar de Henri
      Henri

      M.Garorock

       » 8 milliard d’….étrangers ?  »

      Voici une bien… étrange… formulation.

      Étrangers à qui, à quoi ?

      1. Avatar de Ruiz
        Ruiz

        @Henri Vu de France, 99% des humains sont étrangers, vu de Belgique, de Suisse romande ou du Québec, à vous le calcul, quand à l’Afrique encore francophone elle est composée de nombreux pays.
        Mais qui dit étranger dit alien ?

  24. Avatar de Ruiz
    Ruiz

    Tout d’abord l’horizon envisagé 2100 soit dans moins de 80 ans, des humains vivant actuellement ont des chances de le voir, est très proche, l’aventure États-unienne sur la Lune date de plus de 50 ans et n’a pas été renouvelée, il y avait déjà des piles à combustibles et des panneaux solaires, mais pas de microprocesseurs !
    Le rêve de Mars qui animait Werner von Braun ne lui a permis de construire sa Saturn V, que par les efforts technologiques de la deuxième guerre mondiale avec le V2 et la compétition de la guerre froide.
    Les circonstances ne sont plus les mêmes.

    Le Plan A – Les chances de survie du genre humain à l’horizon 2100 ;

    Tel que l’objectif est énoncé, il ne s’agit pas de conserver le mode de vie actuel, ni l’intégralité de la population, ni même quelques millions, ni les organisations économiques ou étatiques semblables aux actuelles. Dès lors il convient de ne pas sous estimer la robustesse et la résilience de cette espèce invasive qui peut très bien survivre en de nombreux isolats, ou habitats très dispersés ce qui ne la ramènerait que quelques centaines d’années en arrière.

    La disparition du genre humain à cet horizon semble donc hautement improbable.

    Cette option présente en plus le grand avantage de ne pas nécessiter le maintien de coordinations mondiales.

    Le Plan B – Établir une colonie autonome sur une autre planète à l’horizon 2100

    C’est un exercice auquel peut être comparé les colonies grecques ou la (re)conquête de l’Amérique. il ne semble pas que cela puisse constituer de vrais exemples d’autonomie. Les périodes temporelles étaient plus longues.
    La difficulté technologique semble à tout point de vue très supérieure à l’établissement d’une telle colonie sur Terre (sous la mer ?) en des endroits astucieusement choisis quelque soit la détérioration des conditions prévisibles à cet horizon.

    Les aventures spatiales n’ont été entreprises que par de grandes nations ou empire et n’ont pu se poursuivre que par des coopérations ce qui en rends le contexte favorable encore plus exigeant.

    Le Plan C – Établir une communauté de robots autonomes et autosuffisants à l’horizon 2100),

    Ce n’est pas impossible, mais cela suppose encore une phase assez longue où l’économie et la technologie actuelle en rend le développement possible et souhaitable, c’est à dire un effondrement lent ou différé.
    De plus que signifie autonome en pareil cas, la survivance d’un genre humain pourrait-elle le permettre ou constituerait elle un obstacle ?

  25. Avatar de Khanard
    Khanard

    tiens vous l’interprèterez comme bon vous semble et je ne sais toujours pas comment analyser cette situation .
    Hier un petit Roberto est né , 2,8 kg . une petite bouille adorable . le bébé et la maman vont très bien . En 2100 ce bb aura 77 ans . Enfin….. peut-être

    Aujourd’hui une pré-adolescente de 12 ans s’est suicidée . Motif ? La perspective d’un avenir sans lendemains .Effondrement, collapsologie …..

    bonne soirée.

    Voilà le réalité de notre monde et de cette jeunesse .

  26. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    Les variations climatique de la Terre

    Le maximum thermique Paléocène-Eocène

    Epoque géologique :56 à 34 millions d’années avant JC.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Optimum_climatique_de_l%27%C3%89oc%C3%A8ne#/media/Fichier:Pal%C3%A9otemp%C3%A9ratures.svg

    L’évolution de la température montre que la période actuelle est plutôt dans une phase basse.

    Le maximum thermique paléocène-éocène (PETM)
    https://en.wikipedia.org/wiki/Paleocene%E2%80%93Eocene_Thermal_Maximum

    Température maximale au PETM il y a 55 millions d’années : +22°C
    Comparativement à la période actuelle , la température était de 14° supérieure

    L’Antarctique n’était pas recouvert de glace.

    Au début de l’Éocène, les températures élevées et les océans chauds ont créé un environnement humide et doux, avec des forêts s’étendant sur toute la Terre de pôle en pôle. En dehors des déserts les plus secs,la Terre a dû être entièrement couverte de forêts.
    Les forêts polaires étaient assez étendues
    Des fossiles d’arbres et de plantes subtropicaux et même tropicaux de l’Éocène ont également été trouvés au Groenland et en Alaska. Les forêts tropicales humides se sont développées aussi loin au nord que le nord de l’Amérique du Nord et l’Europe.
    Les palmiers poussaient aussi loin au nord que l’Alaska et le nord de l’Europe au début de l’Éocène.

    Avec le niveau mondial de glace inexistant , le niveau des océans était plus élevé.
    environ 70 m ( fonte des glaces du Groenland et Antartique)

    « Les projections du GIEC pour 2300 dans le scénario du statu quo ( business as usual) amèneront potentiellement la température mondiale à un niveau que la planète n’a pas vu depuis 50 millions d’années »,(Zachos)
    https://phys.org/news/2020-09-high-fidelity-earth-climate-history-current.html
    « L’enregistrement haute fidélité de l’histoire climatique de la Terre met les changements actuels en contexte .par Université de Californie – Santa Cruz »

    Cependant les réserves de pétrole et gaz ne sont que de 50 années ( info British Pétroleum)

    ————-

    Les plus anciens fossiles connus de la plupart des ordres de mammifères modernes apparaissent dans une brève période au début de l’Éocène.

    1. Avatar de Lagarde Georges
      Lagarde Georges

      Avant qu’on prenne en compte ce qui a conduit un grand nombre de gens — et pas seulement quelques savants spécialistes — à constater un réchauffement rapide, un plus grand nombre de spécialistes et quelques personnes ordinaires craignaient plutôt un refroidissement.

      Ça fait donc au moins un siècle qu’on sait avec certitude que le climat est souvent moins favorable et jusqu’à tout à fait invivable (sauf pour un tout petit nombre d’habitants) dans les régions dites tempérés. Il était pourtant considéré comme normal de ne pas s’en inquiéter et d’avoir le même genre de comportement que les habitants de Naples qui ont des soucis plus urgents que ceux que devrait leur causer le fait de vivre entre le Vésuve et les champs Phlégréens avec des routes et une autoroute insuffisants pour permettre aux quatre millions d’habitants de quitter les lieux rapidement.

      La norme est de rester humble et soumis aux desseins insondables de notre Créateur. Un petit peu moins du côté de la Californie ou pas vraiment ?

    2. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      @ilicitano D’ici 300 ans beaucoup de capitales européennes ont du souci à se faire
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_capitales_par_altitude
      et même Beijing !
      Bruxelles tout juste et Athènes étonnament semblent épargnées.

  27. Avatar de Endora7 et Dimitri7
    Endora7 et Dimitri7

    L’espèce humaine a détruit la biodiversité lors de la période de l’extinction de l’Holocène, le développement technologique de l’humanité s’est poursuivi avec le climat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. PHILGILL sur

    Il semble que ce « tu puises de l’éternel » soit ici égal à « … » Pourquoi ?

  2. Vincent Teixeira sur

    Voix absolument extraordinaire (même si la diction n’était pas toujours ferme), surtout pour son timbre, immédiatement, profondément émouvant (et même…

  3. Tout me hérisse sur

    Cette artiste lyrique est morte bien jeune, tout comme on déplore la perte très récente de Jodie Devos, soprano, à…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta