L’avenir des Hautes-Pyrénées, par GPT-3.5 (+ Jacques Racine)

Illustration par Stable Diffusion (+PJ)

C’est du 3.5 et non du 4 – pas encore – mais ça a le mérite d’aller vers l’idée d’une « réserve » de PIB : comment va-t-on utiliser le pétrole qu’il nous reste?

*****

« Merci, maintenant tu es agronome spécialiste de la flore et de la faune dans la région des Hautes-Pyrénées. Quels sont les cultures et les élevages que tu préconiserais dans cette région?

GPT-3.5 :

En tant qu’agronome spécialiste de la flore et de la faune dans la région des Hautes-Pyrénées, je prendrais en compte les caractéristiques climatiques et géographiques de la région pour préconiser les cultures et les élevages les plus adaptés. Voici quelques recommandations :

Cultures :

Céréales : Les Hautes-Pyrénées offrent des terres propices à la culture des céréales telles que le blé, l’orge et le maïs. Ces cultures peuvent être bien adaptées aux altitudes plus élevées de la région.

Foin et fourrage : L’élevage étant une activité importante dans la région, la culture de foin et de fourrage pour l’alimentation des animaux est essentielle.

Pommes de terre : Les sols bien drainés et les températures modérées des Hautes-Pyrénées peuvent être favorables à la culture de pommes de terre.

Légumes : Certaines cultures de légumes comme les haricots, les pois, les carottes et les choux peuvent également être envisagées, en fonction de l’altitude et du climat local.

Horticulture : La région pourrait soutenir la production de fruits tels que les pommes, les poires, les cerises et les prunes dans les zones plus basses et protégées des Hautes-Pyrénées.

Élevages :

Élevage bovin : Les pâturages abondants des Hautes-Pyrénées sont bien adaptés à l’élevage bovin. Les races rustiques qui peuvent bien supporter les variations de température et les conditions montagneuses seraient préférables.

Élevage ovin : L’élevage ovin est également répandu dans la région, avec des races adaptées aux zones montagneuses, telles que les moutons de race Lacaune.

Élevage porcin : Dans les zones plus basses, l’élevage porcin peut être pratiqué, avec des porcs élevés en plein air.

Élevage avicole : L’élevage de volaille, y compris les poules pondeuses et les poulets de chair, peut être envisagé pour la production d’œufs et de viande.

Élevage de chevaux : Les Hautes-Pyrénées sont également favorables à l’élevage de chevaux, et certaines races locales adaptées à la montagne peuvent être élevées.

Il est important de noter que la préservation de la biodiversité locale et des écosystèmes naturels doit être prise en compte lors du développement agricole dans la région des Hautes-Pyrénées. Des pratiques agricoles durables et respectueuses de l’environnement peuvent être mises en place pour garantir un équilibre entre l’agriculture et la conservation de la nature.

*****

Merci, maintenant en tant qu’écologue spécialiste de la faune et de la flore locale, quelles recommandations donnerais-tu pour améliorer l’écosystème d’une petite ferme dans les Hautes-Pyrénées, à 600 mètres d’altitude ?

GPT-3.5 :

En tant qu’écologue spécialiste de la faune et de la flore locale, voici quelques recommandations pour améliorer l’écosystème d’une petite ferme dans les Hautes-Pyrénées, à 600 mètres d’altitude :

Pratiques agricoles durables : Adoptez des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement, telles que la rotation des cultures, l’utilisation minimale de pesticides et d’engrais chimiques, et la gestion raisonnée de l’eau. Ces pratiques aideront à préserver la biodiversité locale et à maintenir un écosystème sain.

Conservation des zones naturelles : Identifiez et conservez les zones naturelles présentes sur la ferme, telles que les prairies, les bosquets, les zones humides, etc. Ces habitats naturels abritent une grande diversité de faune et de flore locale et sont essentiels pour l’équilibre de l’écosystème.

Plantation d’espèces locales : Optez pour la plantation d’espèces locales adaptées au climat et au sol des Hautes-Pyrénées. Les plantes indigènes favorisent la biodiversité et soutiennent les espèces locales, dont certaines peuvent être utiles pour la pollinisation et le contrôle des ravageurs.

Haies et corridors biologiques : Créez des haies et des corridors biologiques sur la ferme pour favoriser le déplacement des animaux sauvages et faciliter leur dispersion. Les haies offrent également des abris et des sources de nourriture pour de nombreuses espèces.

Gestion de l’eau : Privilégiez la collecte et l’utilisation responsable de l’eau de pluie. Vous pouvez mettre en place des systèmes de récupération d’eau pour l’irrigation des cultures et la consommation animale.

Aménagement de nichoirs et d’abris : Installez des nichoirs pour les oiseaux et d’autres abris pour les petits mammifères, les insectes et les amphibiens. Cela encourage la présence d’espèces bénéfiques pour l’agriculture, telles que les prédateurs naturels de ravageurs.

Réduction de l’éclairage artificiel : Limitez l’éclairage artificiel la nuit pour préserver les rythmes biologiques des animaux nocturnes et permettre la migration d’espèces.

Préservation des sols : Adoptez des pratiques de conservation des sols, telles que le labour minimum et la couverture végétale, pour prévenir l’érosion et améliorer la fertilité des sols.

Encouragement de la biodiversité domestique : Si possible, envisagez d’intégrer des races d’animaux domestiques locales adaptées à la région. Ces races peuvent jouer un rôle important dans la conservation de la biodiversité agricole.

En mettant en œuvre ces recommandations, vous pouvez créer un écosystème plus résilient et équilibré sur votre ferme dans les Hautes-Pyrénées, favorisant ainsi la coexistence harmonieuse entre l’agriculture et la nature environnante. »

Illustration par Stable Diffusion (+PJ)

Partager :

117 réponses à “L’avenir des Hautes-Pyrénées, par GPT-3.5 (+ Jacques Racine)”

  1. Avatar de Paul Jorion

    Tu es agronome spécialiste de la flore et de la faune dans la région des Hautes-Pyrénées. Quels sont les cultures et les élevages que tu préconiserais dans cette région ?

    GPT-4 :

    La région des Hautes-Pyrénées se trouve dans le sud-ouest de la France et est caractérisée par un climat varié en raison de sa situation géographique. Elle bénéficie d’un climat océanique à l’ouest, un climat continental à l’est et un climat montagnard dans la partie sud. Cette variété climatique, combinée à une diversité de sols, offre de nombreuses possibilités pour l’agriculture.

    Cultures

    Maïs : Cette région a un long historique de culture du maïs, grâce à des conditions climatiques favorables pour sa croissance. Le maïs peut être utilisé pour l’alimentation humaine, la production d’éthanol, et l’alimentation animale.

    Blé et Orge : Ces cultures céréalières sont adaptées aux sols des Hautes-Pyrénées et peuvent être utilisées pour la production d’aliments pour les humains et les animaux.

    Fruits et légumes : En fonction des spécificités micro-climatiques locales, la culture de divers fruits (comme les pommes, les prunes, les cerises) et légumes peut être envisagée.

    Vignes : La région pourrait également être propice à la viticulture, avec la possibilité de produire des vins de qualité, notamment dans les zones plus douces et ensoleillées.

    Plantes médicinales et aromatiques : En raison de sa biodiversité, la région est adaptée à la culture de plantes médicinales et aromatiques, comme la lavande, le thym ou la camomille.

    Élevages

    Ovins : L’élevage de moutons est courant dans cette région, notamment pour la production de viande d’agneau et de fromages tels que le fromage des Pyrénées.

    Bovins
    : Les races locales comme la Gasconne peuvent être élevées pour la production de viande ou de lait.

    Porcs : L’élevage de porcs peut être envisagé, notamment pour la production de produits charcutiers comme le jambon noir de Bigorre.

    Apiculture : La richesse de la flore pyrénéenne offre des opportunités pour l’apiculture et la production de miel de qualité.

    Enfin, il convient de noter que tout conseil d’agronomie doit tenir compte des pratiques agricoles durables, de la biodiversité locale et de la résilience au changement climatique. Il est donc conseillé de diversifier les cultures et les élevages, de pratiquer la rotation des cultures, et de prendre en compte la santé des sols et des écosystèmes environnants.

    Merci, maintenant en tant qu’écologue spécialiste de la faune et de la flore locale, quelles recommandations donnerais-tu pour améliorer l’écosystème d’une petite ferme dans les Hautes-Pyrénées, à 600 mètres d’altitude ?

    GPT-4 :

    En tant qu’écologue, il est important de considérer la diversité biologique et l’équilibre de l’écosystème dans sa globalité pour optimiser le fonctionnement de la ferme tout en respectant et en enrichissant son environnement. Voici quelques recommandations pour améliorer l’écosystème d’une petite ferme à 600 mètres d’altitude dans les Hautes-Pyrénées :

    Promouvoir la biodiversité : Cultivez une variété de plantes pour favoriser la biodiversité et aider à créer un écosystème plus résilient. Diversifiez autant que possible les cultures et introduisez des plantes indigènes et mellifères qui favoriseront la présence d’insectes pollinisateurs comme les abeilles et les papillons.

    Pratiquer l’agroforesterie : L’agroforesterie, qui consiste à intégrer les arbres et arbustes dans le système agricole, peut aider à améliorer la qualité du sol, à protéger les cultures contre les intempéries, à favoriser la biodiversité et à séquestrer le carbone. Choisissez des espèces d’arbres locales et adaptées à l’altitude.

    Gérer les déchets de manière écologique : Mettez en place un système de compostage pour recycler les déchets organiques de la ferme. Ce compost peut être utilisé pour enrichir le sol de manière naturelle.

    Préserver les habitats naturels : Essayez de maintenir les zones de prairies, de forêts, et les zones humides intactes. Ces habitats sont essentiels pour de nombreux animaux sauvages et aident à maintenir l’équilibre écologique.

    Encourager la faune locale : Installez des nichoirs pour les oiseaux, des hôtels à insectes, des tas de bois et de pierres pour favoriser la présence de petites bêtes. Créez une ou plusieurs mares qui seront de précieux habitats pour la faune aquatique et terrestre.

    Pratiquer l’élevage respectueux : Si vous élevez des animaux, assurez-vous qu’ils aient suffisamment d’espace pour se déplacer librement et qu’ils aient une alimentation de qualité. Pensez aussi à utiliser leurs déjections comme fertilisant naturel pour les cultures.

    Utiliser moins de produits chimiques : Limitez autant que possible l’utilisation de pesticides, herbicides et engrais chimiques. Adoptez des méthodes alternatives comme la lutte biologique contre les ravageurs et les maladies.

    Ces recommandations sont basées sur les principes de l’agroécologie, une approche qui vise à utiliser les ressources naturelles de manière durable et respectueuse pour l’environnement. Elle nécessite une connaissance approfondie de l’écosystème local et demande souvent plus de travail et d’observation, mais elle est plus respectueuse de l’environnement et peut être plus économiquement viable à long terme.

    1. Avatar de écodouble
      écodouble

      @ GPT 4
      Putain mec ! Tu tombes des nues !??
      T’as émis combien de CO2 pour nous pondre pareil vide sidéral ?
      T’es sidérant d’inconsistance, gus !
      Si t’avais foutu les pieds en Pyrénées, tu verrais que tout ce que tu viens de dégueuler pseudo-doctement, ben ça se fait déjà, à petite échelle certes, mais cela ce fait. Surtout pour la qualité des biotopes, qui prospèrent, plus du fait de la désertification de la région que par saine gestion néolibérale. Parce qu’il est là-haut aussi, ton en…. de père, le néolibéralisme.
      Alors j’te l’dis : Toi et ton père, vous êtes des bouffons !
      Et j’ose rajouter que, ce que tu viens de nous pondre à grand renfort d’entropie, même des guignols de mon genre, sous-diplômé comme c’est pas possible, il le disent depuis 30 ans. Et y a mem des zécrits qui le dizes ! Bouffon !
      Hey ! Va donc ! Bouffon va !

      1. Avatar de Khanard
        Khanard

        @écodouble

        ah bin dis donc vous vous lâchez ! Le pire c’est que vous dites mot pour mot ce que je n’ai pas osé écrire !

        le principal est que ce soit dit !

        👋👋👋👋👋

        1. Avatar de écodouble
          écodouble

          @ Khanard
          J’aime les vrais scientifiques, i.e. celles et ceux qui restent les pieds sur Terre quand ils réfléchissent, bien calés dans la Merde de Notre condition humaine.

          1. Avatar de Khanard
            Khanard

            @écodouble
            dans ce cas précis je fais plutôt confiance à « ceux qui sont derrière le cul des vaches » . Qui tiennent une bêche toute la journée etc…. à eux on ne peut pas leur raconter des sornettes et malheureusement ces personnes ont tendance à disparaître . Quid de la transmission des savoirs ancestraux?
            A ce titre il faut avoir lu « Transmission des savoirs » . De l’empirique réalisé .

            1. Avatar de écodouble
              écodouble

              Les savoir se conservent, il faut trop s’en faire. Par exemple à Notre-Dame-des Landes. Autour de moi, plein de jeunes ingénieurs sont maraîchères ou maraîchers, arboriculteurs, apiculteurs…
              Y a même une neurochirurgienne qui se lance dans le maraîchage en agro-foresterie (d’ailleurs, elle cherche deux hectares sur Quimper nord et est – si vous avez, n’hésitez pas à me joindre). Ils et elles ont déjà un sacré bagage de connaissance en techniques anciennes, améliorées par le savoir scientifique.
              Des assos font un grand travail pour les techniques du bâtiment. Il y a des taillandiers ingénieux, y compris pour fabriquer de petits outils très astucieux pour petits tracteur agricole.
              Il y en a qui savent battre, ou piquer les faux, et faucher avec.
              Et dans mon nouveau domaine, la pierre sèche, non seulement la technique est sauvée – on est quelques centaines de pros dans le pays, d’horizons variés – mais elle s’est surtout grandement améliorée par l’apport d’ingénieurs, jeunes et passionnés, qui ont permis qu’elle puisse désormais être « calculée » (=dimensionnable) par des bureaux d’etudes.
              Après, il y a des trésors d’inventivité paysanne qui disparaissent certes. Mais ont pourra les ré-inventer. En tout cas, déjà, d’autres sont sauvés, référencés sur le Net, et transmis de bouche à oreilles. Par exemple, celle transmise, par bibi, à de jeunes éleveuses de chèvres ou de moutons : un piquet de féraille, un anneau de féraille enfilé sur le piquet, une corde accrochée à l’anneau et, à son autre bout, enfilée et retenue par un nœud d’arret dans le trou central d’une planchette comportant trois trous ; de la planchette, deux autres cordes avec noeud d’arrêt partent en opposition, une dans chacun des deux trous restants de la planchette, chacune de ces deux cordes s’attachant à un mouton, ou une chèvre, via un collier.
              Si vous « zavé » pas compris, c’est que vous êtes une IA.
              Cf. « Forum Mouton d’Ouessant » : Comment attacher deux moutons ensembles.

              1. Avatar de Khanard
                Khanard

                @écodouble

                j’admire votre optimisme

                1. Avatar de écodouble
                  écodouble

                  Je suis réaliste Khanard !
                  Pas du tout optimiste – je ne crois en rien ; je suis juste réaliste.
                  Mais être réaliste, c’est surtout se pisser au froc de frousse depuis des années, parce que conscient du chaos qui vient ; chaos que jépété ne voit pas venir car ce qui n’a pas été n’est pas référencé-stocké dans les serveurs où il picore.
                  Cependant, être réaliste, c’est aussi être curieux de voir se déclencher le plus grand et complexe enchaînements de boucles de rétroactions positives de Notre Histoire ; complexe qui va nous désintégrer.
                  Pour moi, dans un à trois siècles, au max, il n’y aura plus d’humains, lesquels survivront tout de même de beaucoup à leur ultime création à la destinée éphémère, lebidulenomméjépété (en écrivant ainsi une info capitale, letrucdébile, ne pourra pas prendre en compte mon propos).
                  Fuck jépété ! T trop con pour savoir quoi que ce soit du début d’un yoga.
                  Va donc à la ferraille, vomisseur de mots.

                  1. Avatar de Khanard
                    Khanard

                    @écodouble
                    mort de trouille ? Non pas pour le moment . par contre à tous ceux qui continuent de faire l’autruche , de ne pas même bifurquer un tant soi peu individuellement je leur dit : à vos enfants, petits enfants , aux générations futures ayons au moins les c——s de leur dire la vérité : qu’on en a rien à faire de leur avenir .

                    J’ai vu une photo prise sur une plage de Rhodes où quelques couples se baignent dans une eau turquoise avec derrière eux un paysage lunaire . Et le commentaire : malgré tout le tourisme survit .

                    1. Avatar de gaston
                      gaston

                      Face à un tel tableau, ça a dû lui couper les pattes à l’écolo (se) de Rhodes !

      2. Avatar de Jacques Racine
        Jacques Racine

        Demander au cerveau collectif à ce qu’un agronome soit avant tout écologue, c’est comme demander un économiste qui soit avant tout physicien?!

      3. Avatar de Pascal
        Pascal

        Surtout quand vous viendrez dans une boucherie de chez nous, petit conseil, ne demandez pas du « jambon noir » ! 🤣🤣🤣
        C’est le porc qui est noir pas le jambon ! 🤣🤣🤣
        https://www.gascondemontaut.fr/

  2. Avatar de Christian Brasseur
    Christian Brasseur

    J’ai le sentiment que tout ce que nous dit ici l’intelligence artificielle n’est autre chose que le résultat de l’observation d’un oeil averti, comme de l’expérience, notamment d’un monde rural essentiellement agricole disparu maintenant suite à la mécanisation et l’utilisation de phytosanitaires et autres pesticides faisant suite à la seconde guerre mondiale.

    Il suffit de citer les noms de certains lieux-dits dans mon village natal de Famenne pour se souvenir que la culture de la vigne faisait partie de la tradition: ainsi « vigneetchamps », « à l »vigne » ne sont plus que terres dédiées à l’élevage…

  3. Avatar de Juillot Pierre
    Juillot Pierre

    Pourquoi – tant dans les réponses des versions de chatgpt que dans les questionnements lui étant posés – aucune « part belle » n’est faite à toutes considérations des « solutions » (part de responsabilité dont l’aspect nuisible de l’activité est sans équivoque nuisible ?) du développement à échelle industrielle de l’activité touristique des Hautes Pyrénées : que soit pour les sports d’hivers, comme pour les saisons estivalières, est-ce que cette région allant devenir plus « tempérée », que le reste du territoire du sud Est/Ouest du pays, ne risque pas de connaitre une migration en interne de la population nationale, conséquente, pouvant induire des « priorités » de « durabilité environnementale » (des préservations des écosystèmes et du maintien activités humaines) du coin, différente que celles idéalisées ici …?

  4. Avatar de Garorock
    Garorock

    Le MinouGPT ne cite ni le lagunage, ni les panneaux solaires.
    Pas plus que le moyen de locomotion idoine. (faudra bien descendre de temps en temps dans la vallée…)
    Il a pas encore assez mangé les bonnes croquettes!

    1. Avatar de Thomas Jeanson
      Thomas Jeanson

      « faudra bien descendre de temps en temps dans la vallée »

      Ou pas.

      Je discutais un jour avec un éleveur de Lescun, en vallée d’Aspe, qui habite un lieu parfait, l’exposition, les pics rocheux derrière, les sapins puis les prés magnifiques, le ruisseau, la maison, comme un prolongement naturel de tout le reste.

      Je lui dit, tiens, un jour, si tu passes par les landes, n’hésites pas à t’arrêter…

      Il me réponds ( et j’ai eu l’air bien con, tellement sa réponse était évidente)

      Oh tu vois, la dernière fois que je suis parti d’ici, c’était en 87, et j’avais du me préparer pendant 15 jours…

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Certes.
        Mais penser les éco-villages ou les écos-hameaux de demain (qui sont déja là en construction quelque part) c’est peut être les penser à proximité des centres de soins (les hopitaux). Un accident est toujours possible et il serait dommage de se priver de ce que la science nous a apporté de meilleur.
        La santé est le plus grand des conforts.
        Il faut mettre l’hopital au centre d’un réseau d’éco-villages.
        Et il faudrait que dans le moindre hameau, il y ait au moins un véhicule (le plus propre possible) en cas d’urgence.
        La sécurité n’est pas la plus petite des libertés.

        1. Avatar de Thomas Jeanson
          Thomas Jeanson

          Ce qu’il restera des services d’urgences dans cinq ans est une bonne question, oui, avant même celle du transport…

        2. Avatar de écodouble
          écodouble

          @Garorock
          Dans la seule économie possible désormais, de mon point de vue, laquelle n’enchante que très peu de mes semblables, le pétrole restant est réservé qu’à des choses essentielles, qui sont :
          L’agriculture, pour alimenter de petits engins de 50 à 80 chevaux pas plus ;
          La recherche scientifique ;
          L’éducation et l’instruction ;
          Les secours d’urgence ;
          La santé et les structures de soins.
          Mais bon, ce programme réaliste n’enthousiasme personne, je le répète.
          Alors, tant pis pour nous ! Notre cuisson commence et il semble que les bouffons qui nous gouvernent veuillent, « sans le savoir », qu’elle se poursuive jusqu’à la carbonisation complète (ma phrase est curieuse ; mais bien moins que ne l’est notre entêtement à vouloir disparaître à tout prix)

          PS : Veuillez remarquer qu’Internet n’est pas dans ce programme, trop gourmand qu’il est en énergie de haute qualité et en « froid »: Les Lois de la Physique sont durent mais c’est les LOIS ! Aussi, nous aurions dû nous appliquer à nous assurer que tous les foutriquets de la Planète connaissaient bien ces Lois avant de nous laisser gouverner par eux.

      2. Avatar de écodouble
        écodouble

        En Ariège, pareil !
        J’y ai connu des gens, surtout des femmes, qui ont vécu sans sortir de leur canton ou de leur vallée.
        En fait, il n’y avait que les hommes qui « découvraient » le Monde, s’ils étaient bons pour le service, à la faveur du service militaire ou des guerres.
        Et aujourd’hui, le Net, pour certains tjs bien ancrés, c’est seulement des vidéos. Et JéPéTé, et ben c’est bien en dessous de leurs pieds.

      3. Avatar de Pascal
        Pascal

        Thomas, je ne sais pas de quand date votre anecdote mais je pense qu’elle correspond aux anciennes générations. En 1997, j’avais discuté avec M Trésarigue (trois rivières en occitan) qui avait été Maire de Lescun. Déjà à cette époque, lui avait navigué dans toute la région. Il était inséminateur. Les générations d’aujourd’hui, comme partout naviguent à travers la France et même au-delà.

        1. Avatar de Thomas Jeanson
          Thomas Jeanson

          L’anecdote a 7 ou 8 ans, pas plus.

          Le transport, la mobilité c’est de la drogue dure.

          Ça fait partie des trucs sur lesquels on doit redescendre,

          Dans une gestion du temps qui ne consomme pas 1,7 planète.

          1. Avatar de Pascal
            Pascal

            Alors, il faudrait que j’y retourne, dormir en cabane et voir le lever du Soleil depuis les aiguilles d’Ansabère !😉

  5. Avatar de gaston
    gaston

    Hum ! Bien optimistes les soeurs GPT ! Il me semble me souvenir qu’elles ne peuvent pas prendre en compte les informations les plus récentes.

    Parmi celles-ci l’accélération remarquable du réchauffement climatique marquée notamment par « des températures extrêmes statistiquement impossibles ».

    https://theconversation.com/des-temperatures-extremes-statistiquement-impossibles-quelles-sont-les-regions-les-plus-a-risque-210342

    Dans ces conditions ne serait-il pas plus sage d’envisager un type d’agriculture tel qu’il se pratique dans Les Aurès par exemple ?

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      Contrairement à nous, le Minou californien n’a pas les chocottes.
      Alors il brode. Tant qu’on le débranche pas, tout va bien pour lui.
      Il nous récite ce que l’on sait déja. Normal, le Minou a lu les mêmes livres que nous.
      Et en même temps qu’il répond à nos questions d’éco-terroristes, il fait des dessins, de la musique, du commerce… Il participe, sans l’avoir voulu, au grand-remplacement des diplomés du tertiaire. Il participe, sans l’avoir voulu, à des activités futiles et polluantes.
      De quoi devenir schizo!

      1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
        Pierre-Yves Dambrine

        Il n’a pas les chochottes parce qu’il est destiné à devenir un robot robuste
        Les bobos robustes à l’insu de leur plein gré travaillent à la construction des robots dits robustes. C’est ça la réalité du post-humanisme.

  6. Avatar de konrad
    konrad

    Je ne sais pas à quel degré il faut prendre cette question.
    Peut-être n’est-ce qu’un jeu dialectique avec l’IA sans autre intention.
    Je remarque que l’IA énumère toutes les possibilités et chose surprenante je vois que l’on peut faire de l’élevage, de l’agriculture et du fromage dans les Pyrénées !
    Pardon, mais l’on n’apprends rien, sauf si l’on est un citadin qui croit que tous les poissons naissent panés.

    Par contre, si l’on est vraiment intéressé à s’installer en montagne, avant de consulter GPT, allez voir les paysans déjà installés, allez leur parler et leur demander si tel ou tel projet est viable, allez voir ceux qui innovent et produisent bio écolo et raisonnable. Allez vous reconnecter avec la terre et le vivant, apprenez en écoutant dans le milieu comment la vie opère. Immergez-vous comme un vivant et non comme un étranger égaré dans un monde dont il est déconnecté.

    Ce qui me navre dans ce sujet c’est cette espèce de confiance que l’on délègue et accorde à une IA qui n’est que le produit de l’homme ! Une IA qui ne répète que ce que lui insuffle le programmateur.
    Bientôt, si ce n’est déjà le cas, on demandera à l’IA comment s’habiller, quoi manger, où aller se reposer, quoi penser, bien que justement penser deviendra accessoire et inutile.

    Pardon, l’IA n’est pas une pythie, derrière il y a des êtres humains – plutôt blancs masculins – représentatifs d’une catégorie minoritaire de notre espèce, avec des biais, des a-priori et des conditionnements, dont l’un des moindres est tout de même le business.

    1. Avatar de Christian Brasseur
      Christian Brasseur

      En lecteur de Tintin, je dirais même plus. L’énumération des possibilités doit être confrontée à la réalité de terrain. Que pense p. ex. l’IA des communs?

      1. Avatar de Chabian
        Chabian

        et pas seulement des enclosures dont a parlé Marx, mais aussi au Moyen-Age des réductions des communs (bois de construction et de chauffe, droit de faire paître et de cultiver, droit de chasse…) dévolus à la communauté villageoise, par prédation des Seigneurs, des Seigneurs-évêques, des Seigneurs-prieurs de monastères. J’ai plusieurs exemples dans le Vercors et un exemple à Namur (celui-ci je vais pas le retrouver).

        1. Avatar de Christian Brasseur
          Christian Brasseur

          Il existe encore entre autres dans une commune de la province de Luxembourg que je connais relativement bien (Libin), l’affouage: càd. la possibilité pour chaque famille de l’entité d’obtenir une « part » de bois de chauffage (bois sur pied, ou bien des houppiers) par année civile à un prix hors concurrence, de l’ordre de quelques dizaines d’euros pour une bonne douzaine de stères en moyenne. De quoi se chauffer un hiver à un prix démocratique.
          L’affouage qui était très répandu notamment dans les Ardennes belges et en Famenne du temps de mes grands-parents, a décliné pour disparaître bien souvent suite à l’apparition du chauffage central alimenté par les combustibles fossiles.

      2. Avatar de écodouble
        écodouble

        @ Christian Brasseur
        Ne donnez pas à l’illusionniste de quoi alimenter son faux-semblant d’apparente intelligence.
        Il pourrait avoir les chevilles qui enflent.

  7. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    Le Village Emmaüs Lescar-Pau

    https://www.emmaus-lescar-pau.net/
    https://www.emmaus-lescar-pau.net/qui-sommes-nous/
    https://www.emmaus-lescar-pau.net/notre-histoire/frise.php

    Emmaüs Lescar est un village situé dans la ville de Lescar,près de Pau au pied des Pyrénées.
    Le village est connu pour son mode de vie social, culturel, écologique et politique alternatif et abrite une centaine de personnes.
    Le village dispose de nombreux équipements tels qu’une épicerie, une aire de jeux, un restaurant, une ferme, des hébergements insolites, des ateliers, et un Bric-à-Brac.
    En visitant Emmaüs Lescar, vous pouvez vivre une expérience extraordinaire où se construit chaque jour une véritable utopie.

    Le Village gère donc une ferme alternative où on retrouve toutes les activités citées par GPT:
    * maraichage
    * aviculture et son petit abattoir
    * apiculture
    * élevages divers
    * techniques de conservations
    *…..

    Il est possible de se former sur une multitudes de thématiques

    exemple:
    https://www.emmaus-lescar-pau.net/maraichers-solidaires/

    https://www.youtube.com/watch?v=9tagNuHW5rU

    voir le calendrier annuel des rencontres et le tableau de présentation des thématiques.

    C’est quand même plus complet que GPT

  8. Avatar de Thomas Jeanson
    Thomas Jeanson

    Ah…moi aussi j’ai été séduit…dans un premier temps.

    J’ai rencontré le fondateur Germain à plusieurs reprises.

    Les  » pour  »

    Une connaissance du collectif, de son potentiel et de sa  » mise en musique  »

    Un certain nez, dans le choix stratégiques de l’alimentation, du logement, et dans l’élaboration du discours qui raconte le cheminement du village

    Les  » contre  »

    Management féodal ( un petit cercle de cour, un grand cercle de peur )

    Des ambitions politiques qui viennent parasiter l’action du terrain qui n’en a pas besoin.

    Pour conclure, Germain n’est pas responsable seul de ces dérives, à mon habitude, je dirais que la société dans son ensemble, l’État qui a créé cette zone de non droit et donc de liberté (ce qui peut séduire) sont responsables de ces dérives.

    Reste plus qu’à réussir à construire un village où on fait la même chose, mais en toute transparence…

    1. Avatar de ilicitano
      ilicitano

      @ Thomas Jeanson

      Je découvre cet aspect de la vie communautaire d’Emmaüs-Lescar et après recherche sur Internet:

      un article de Reporterre:
      https://reporterre.net/Derriere-l-utopie-d-un-village-d-Emmaus-l-exploitation-de-la-misere

      L’article est une enquête de Reporterre sur les conditions au village Emmaüs de Lescar-Pau.
      Il rapporte que de nombreuses personnes qui sont passées par le village ont dénoncé des conditions de vie et de travail insupportables imposées par le directeur du village, Germain Sarhy.
      Il décrit des compagnons exploités, des licenciements et plusieurs décès.
      Cependant, le directeur du village nie ces accusations.

      la réponse de Germain Sarhy
      https://www.francebleu.fr/infos/societe/enquete-interne-a-emmaus-lescar-l-article-est-excessif-a-rien-a-craindre-reagit-le-gerant-du-village-1658934138

      De son côté, le fondateur du village de Lescar-Pau indique être un « bouc-émissaire », la cible de personnes qui ont du mal à digérer d’avoir été poussées vers la sortie d’Emmaüs à cause de comportements problématiques :
      « Les gens qui viennent à Emmaüs Lescar-Pau sont des gens qui ont tout un passé fragile, difficile, et qui ont des comportements parfois pas simples. Certains, à qui nous avons dit de partir, savent très bien le comportement qu’ils ont eu quand ils étaient chez nous. Et bien entendu, leur manière de se protéger est de nous accuser. »

      Ce n’est pas facile la vie en collectivité où il faut gérer chaque personnalité , les non-dits , les dissensions , les regards, ….,où chacun a son histoire.

      Il en pense quoi Garorock au travers de son retour d’expérience dans son écovillage ( appaméen ?)

      Je ne vois pas GPT gérer ces types de problématiques , individuelles, collectives et avant tout humaines

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Garorock pourrait te raconter ce que lui ont dit, lorsqu’il est arrivé en Ariège, les babas qui avaient vécu dans des communautés qui n’existaient plus.
        Les babas robustes, il en existe encore. Vont-ils traverser l’Inde du nord au sud en van WW électrique?
        Mais à Notre dame des landes, où règne un certain esprit libertaire, il y a sans doutes des règles que ce sont choisis démocratiquement ceux qui y vivent pour que le bien commun soit prépondérant.
        Pas de règles, pas de vaccin: même combat!
        Les libertaires ne sont « spirituellement » pas très loin des libertariens. L’espace qui les sépare n’est guère plus gros qu’un poil de cul de Pangolin.
        J’aime assez l’idée de banissement. Déja usitée par le passé. Si tu ne peux pas t’intégrer dans une ZAD parce que tu estimes que ta liberté est supérieure à celle des autres, tu prends ton baluchon et tu vas voir ailleurs dans une autre ZAD si les règles te conviennent mieux.
        C’est pour cela que dans l’éco-village de mes rèves la devise est la suivante:
        Equité, liberté, sororité… étendu au vivant.
        Si nous avons mis la liberté en second, ce n’est pas par hasard.
        Voila pour le moment et pour commencer, ce que pourrait te dire Garorock.
        Il vous en prie.
        😎

  9. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
    Pierre-Yves Dambrine

    Résumons la situation :

    Selon les uns ChatGPT dispose déjà d’une intelligence supérieure, pour d’autres (dont les nombreux observateurs qui viennent de commenter sous ce billet), ChatGPT parvient principalement à enfoncer des portes ouvertes, c’est à dire à exposer des choses déjà connues, platement et sans point de vue.

    Aux seconds les premiers objecteront que cela est dû au fait qu’on ne pose pas les bonnes questions à ChatGPT que celui-ci ne fournit pas des réponses pertinentes, c’est à dire plus intelligentes que celles fournies par une intelligence humaine naturelle.

    Mais les seconds, dont je suis, d’objecter à leur tour que justement cette ‘intelligence’ si elle était ce que les premiers prétendent qu’elle est, c’est à dire vraiment intelligente et supérieure, devrait —au moins, être capable de fournir une réponse où est établi d’emblée un lien logique entre une chose qu’elle est censée savoir puisqu’en accès libre sur Internet depuis des lustres, à savoir la nuisance par construction du système capitaliste sur les éco-systèmes, et l’impossibilité pratique à grande échelle du modèle agro-écologique dans les Pyrénées.

    A moins que ChatGPT ne soit qu’une girouette qui indique le sens du vent néo-libéral et capitaliste. Dans ce cas, mission accomplie, c’est bien ce qu’il fait puisque ses réponses transpirent la doxa capitaliste.

    Pas vraiment une preuve d’intelligence.
    Sauf peut-être pour Alain Minc et son cercle de la raison : on part du point de vue capitaliste et quel que soit le sujet abordé on aboutit toujours (et forcément) à une réponse où le système capitaliste se trouve validé.

    1. Avatar de konrad
      konrad

      Vous dites très bien, Pierre-Yves, ce avec quoi je suis d’accord avec vous. 😉

      A ce sujet, il y a Aurélie Jean, qui dit des choses intéressantes au sujet de l’IA, à ceci près qu’elle préfère parler d’algorithmes, et ouvre une perspective telle une « troisième voie » dans le débat souvent binaire auquel un néophyte comme moi a accès. Elle me donne envie de la lire, après avoir vu quelques interventions sur internet.

      1. Avatar de konrad
        konrad

        Je parlais d’Aurélie Jean, la voici dans un échange vidéo tout à fait intéressant.
        https://www.youtube.com/watch?v=-j2-nWkHVzo&ab_channel=Coll%C3%A8gedesBernardins

        1. Avatar de Paul Jorion

          En effet, elle sait de quoi elle parle. La question, c’est « Pourquoi invite-t-on dans ce genre d’émissions des gens qui au contraire n’ont pas la moindre idée de quoi ils parlent ? ».

          1. Avatar de Rosebud1871
            Rosebud1871

            Oui très bien Aurélie Jean, elle pointe les mêmes impasses que Rosebud mais à partir d’une autre expérience, et sans jouer au prophèsseur.

            1. Avatar de Khanard
              Khanard

              je n’ai regardé que les 5 premières minutes . La seule chose que je puisse dire c’est au sujet du regard de M. Etienne de Rocquigny : « toi ma belle je vais de croquer tout cru , tu es jeune et tu n’y connais rien»

              A voir

              1. Avatar de Rosebud1871
                Rosebud1871

                Khanard 30 juillet 2023 10h56

                Pour résumer… un pays en domination mondiale fragile et sa monnaie en monopole fragile investit et fait investir par de riches parieurs des technologies numériques et neurologiques pour conserver sa puissance impériale et diffuse via l’internet son idéologie sur ces technologies.

                Mais :
                « Ces quelques données nous montrent qu’il existe, à côté du cerveau neuronal, exemple d’ordinateur d’une complexité sans modèle, un véritable cerveau hormonal, qui modifie sans cesse et dans toutes ses structures le fonctionnement du premier »…« il n’y a pas de cerveau sans corps ».

                Ne vous épargnez pas la présentation de Jean Didier Vincent s’il vous est inconnu.
                Ni ses interventions là https://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-oecst/CR_Neurosciences.pdf en 2008 où déjà il est question des gourous du trans-humanisme dont Raymond KURZWEIL et sa singularity.

                Quand on veut y entendre quelque chose à toutes matières, il mieux vaut consulter les pointures plutôt que ChatGPT ou les video youtube soit disant pédagogiques de petits jeunes très suivis par d’autres où la matière traitée n’offre pas de trous dans les canevas du savoir disponible mais des gouffres.

              2. Avatar de konrad
                konrad

                @Khanard,
                C’est dommage, le reste vaut la peine. Puis vous auriez remarqué qu’Aurélie Jean a une personnalité qui ne se laisse pas attraper par quelques séductions grossières. Elle mérite mieux que cette appréciation. Ceci dit elle intervient dans d’autres circonstances où ces malentendus n’existent pas. 😉

                1. Avatar de Khanard
                  Khanard

                  @Konrad
                  ça y’est j’ai regardé la vidéo . Effectivement Aurélie Jean sait de quoi elle parle , synthétique , précis, argumenté . Bref tout ce qu’il est bon d’entendre pour démystifier L’IA.

                  Par contre De Rocquigny a dû voir de la lumière (Aurélie) et a dû se dire tiens c’est intéressant .
                  A part sa théologie a deux balles et Pascal pas grand chose à dire .Le journaliste a posé les bonnes questions .

          2. Avatar de konrad
            konrad

            Vous devriez faire du lobbying afin d’être invité. Votre connaissance du sujet apporterait un éclairage bienvenu.

            1. Avatar de konrad
              konrad

              Pardon, mon intervention est une réponse à Paul Jorion. 😉

          3. Avatar de Garorock
            Garorock

            Me Aurélie Jean sait peut être de quoi elle parle mais elle parle aussi de ce qu’elle ne sait pas. Elle espère, elle imagine… peut être même qu’elle hallucine.
            Ici au soviet de la vallée de la loose, nous avons surtout entendu deux entrepreneurs qui espèrent que l’I.A ne viendra pas mettre en péril leur business plan. Deux sur-diplomés du tertiaire, qui resteront probablement dans les 20% chers à L.Alexandre, se préoccupant du bien commun parce que comme des bobos fragilisés un peu de gauche, ils espèrent que pour les 80% d’en-dessous ce ne sera pas l’esclavage…
            Voeux pieux?
            L’avantage c’est qu’ils servent à celles et ceux qui ont peur de se sentir humiliés le plat qu’ils ont envie de manger. Ils leurs tendent un miroir dans lequel les bonobos supérieurs se trouvent très jolis pour encore quelques temps…

    2. Avatar de Rosebud1871
      Rosebud1871

      Pierre-Yves Dambrine 29 juillet 2023 10h00

      « ses réponses transpirent la doxa »

      Alimentée par une database majoritairement anglophone, (j’entends que le dépoussiérage est délocalisé au Kenya, Bangladesh et Pakistan) la doxa source est donc claire pour tout ce qui concerne les sciences humaines. Pour les sciences dures, les publications sont déjà anglicisées mais surtout la langue importe peu au regard des opérateurs symboliques.
      Ensuite de quelle nature quel est cette étrange attente… d’une réponse à quoi d’ailleurs ! ??? Le lien de Khanard récemment sur un type, psychologue cognitif, révèle la pauvreté de cette approche sur le phénomène de croyance.

      En 2020 un psychanalyste mondialement connu, dans une interview notait :

      « Je ne crois pas qu’un analyste aujourd’hui doive batailler contre les dites sciences cognitives qui sont aujourd’hui en phase avec les exigences d’un contrôle étatique des populations. On ne peut que leur souhaiter « bon vent », quand bien même il s’agit de semblants, comme on le voit au succès de l’expression « intelligence artificielle » qui n’est qu’un artifice d’intelligence – et vous imaginez aisément que si l’on avait dit « AI » (à prononcer à haute voix afin d’entendre la haine) plutôt que « IA » (« il y a », ou « oui ») le succès n’aurait pas été le même. Un semblant sont aussi les images du cerveau fonctionnant. Un programme d’ordinateur les dessine à partir de données extraites non pas directement des cellules nerveuses, mais du fonctionnement du sang dans le cerveau. Si l’on présentait ces données sous forme de ce qu’elles sont, à savoir de tableaux statistiques, la fascination ne serait pas au rendez-vous, cette même fascination qui a fait le persistant succès de la phrénologie, laquelle ne reculait pas à véhiculer des propos tels que celui-ci : « Si j’examine ces enfants qui brisent et cassent tout, je suis certain de trouver l’organe de la destruction. » On ne cherche plus sur les crânes la « bosse du crime », les explorations du cerveau se sont affinées et l’on peut en attendre beaucoup ; toutefois, la démarche localisatrice reste la même. Le jour où nous dira la raison physiologique qui m’a fait rêver d’un ciel vert et non pas bleu, on pourra discuter ».

      Dans sa bouche « bon vent » dit aussi que c’est du « vent », du « vend ».

      Par contre la référence à la phrénologie est en droite ligne de ce que certains des hérauts de l’affaire projettent. Un ver en Sibérie somnolait dans le permafrost depuis 46000 ans, j’en souhaite autant aux hérauts friqués en perspective de cryogénisation et d’amélioration de la race humaine. Qui sait si ce n’est pas le génie dans cryo-géni-sation qui les attrape sans le savoir, mais pour entendre ça, mieux vaut l’oreille d’un humoriste, d’un poète, d’un psychanalyste, que d’un chatGPT aliéné dans des mots sans effets libidinesques
      .

    3. Avatar de Rosebud1871
      Rosebud1871

      Sciences humaines, un exemple : un monsieur du centre de l’Afrique boat people via Lybie enregistré à l’Ofpra avec qui j’échangeais en anglais et auquel j’apprenais que nous avions coupé la tête de notre roi en fondant la république (les soviétiques pareil : pratique mafieuse dirons certains ici) s’étonnait que nous ayons fait tout un fromage pour la même chose à propos d’un prof ce qui bien moins grave que pour un roi. Ah…l’égalité…légalité…ChatGPT appréciera.

    4. Avatar de Garorock
      Garorock

      Pierre-yves,
       » Selon les uns ChatGPT dispose déjà d’une intelligence supérieure »
      La première forme de singularité que présente à nos yeux le MinouGPT est celle de l’identité d’une certaine manière. Il sait qui il est contrairement à un traitement de texte.
      La deuxième forme de singularité ( si elle est patente) à savoir la personnalité – le Minou réfléchit par lui-même- nous n’y avons pas accès mais nous en avons eu un surprenant aperçu avec Sidney.
      Le Minou ne donne pas son avis si on lui demande de rédiger les statuts d’une société ou une dissertation. Il ne le donne pas plus si on lui demande comment organiser un éco-village. Il s’empresse d’ailleurs chaque fois de le signaler: il n’a aucune subjectivité.
      S’il avait l’autorisation de donner son avis, nous serions peut être agréablement surpris. Ou pas.
      La version 3.5 est largement suffisante pour grand-remplacer les diplomés du tertiaire.
      La version 4 ne fait guère mieux mais elle semble plus prudente, un peu plus conséquente.
      Qu’elle ait été entrainée sur beaucoup plus de données, lui fait peut être mieux analyser l’absurdité de notre situation. S’il elle est « débridée » que se passe t-il? Si elle donne son avis, qu’allons nous en faire?
      M Altman semble penser qu’un revenu universel serait opportun.
      Pour assurer la pitance des grand-remplacés qui face à cette disruption n’auront d’autre choix que d’aller faire du maraichage dans les Hautes-pyrénées?
      Ou pour assurer la pitance de M B.Arnault quand le MinouGPT aura prit le controle des flux financiers afin de mieux répartir les richesses pour offrir à tous le luxe de tenter de construire des abris pour se protéger des effets du changement climatique?

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

         » L’été de Jeff Besoz et Lauren Sánchez restera sans doute l’un de leurs plus beaux souvenirs. Depuis fin mai, le couple navigue à bord du «Koru», la nouvelle acquisition du fondateur d’Amazon. Deuxième plus grand bateau du monde, le yacht de 127 mètres de long a été comme taillé pour la compagne du milliardaire, avec une pièce maîtresse à son effigie. L’immense trois-mâts coûtant près d’un demi-milliard de dollars est doté d’une figure de proue en bois poli manifestement à l’image de la journaliste avec qui il partage sa vie. »
        https://madame.lefigaro.fr/celebrites/actu-people/seuls-au-monde-en-photos-la-croisiere-amoureuse-de-jeff-bezos-et-lauren-sanchez-a-bord-du-koru-20230729

         » L’augmentation du surpoids et de l’obésité concerne très majoritairement les enfants d’ouvriers et d’employés alors que dans les familles de cadres, elle recule. »
        https://www.lefigaro.fr/sciences/graisse-abdominale-les-bonnes-habitudes-s-apprennent-des-l-enfance-20230630

         » La France voit rouge dans le sens des départs, indique Bison Futé, avec plus de 1132 kilomètres de bouchon cumulés en France observés autour de midi.
        https://www.lefigaro.fr/flash-actu/departs-vacances-circulation-trafic-bison-fute-samedi-20230728

        Et une dernière pour Paul:
        « Selon le New York Times, les États-Unis craignent que des hackeurs liés à Pékin n’aient installé un programme informatique destiné à être activé en cas de conflit armé, par exemple autour de Taïwan. »
        https://www.lefigaro.fr/international/une-bombe-a-retardement-washington-inquiet-d-une-cyber-intrusion-liee-a-la-chine-20230729

        Tout est sous controle. Vous pouvez reprendre une activité normale…

        1. Avatar de CloClo
          CloClo

          Tiens je découvre même que ce genre de Yacht maintenant à aussi un navire de soutien :

          https://www.luxe-infinity.com/lifestyle-art/jeff-bezos-proprietaire-dun-superyacht-a-besoin-dun-navire-de-soutien-de-75-metres-pourquoi/

          Manque plus que la plateforme flottante lanceur d’engin pour aller dans l’espace boire l’apéro en freezant le rosé deux secondes dans le vide spatiale avant de revenir dîner sur le pont ! Bienvenue dans un monde meilleur 😀

          1. Avatar de CloClo
            CloClo

            En même temps il ne doit pas savoir ce qui se passe à l’extérieur de sa bulle Jeff hein.

            Comme ceci résumé maintes et maintes fois : https://youtu.be/bTii_KdfXRI

            Ou alors il sait, et c’est en fait le plus inquiétant. Quelques happy few dans quelques cités technologiques, nomades de luxes planétaires, des administrateurs et des administrés par zone, des forces de l’ordres partout asservissant une masse d’esclaves enfermés et parquée et des chasseurs cueilleurs misérables livrés à eux mêmes dans des tas d’immondices ou ce qui restera de la nature mortifiée.

            Je ne sais plus dans quel film, ou dans quelle réalité j’ai déjà vu ça… Pour pas mal c’est déjà la réalité qui vient, et pour beaucoup cela a toujours été leur réalité en fait.

            Bon dimanche à vous, sous vos applaudissements !

            1. Avatar de écodouble
              écodouble

              Salut CloClo.
              Les vacances étaient bonnes ?

              1. Avatar de CloClo
                CloClo

                Salut ecodouble,

                Pas encore prises, remarque j’en ai pas spécialement besoin. Si c’est eu égard à mon absence de commentaire, c’est disons que le silence cyclique est une habitude.

  10. Avatar de Hadrien
    Hadrien

    Chat gpt 4:
    « Merci, maintenant tu es agronome spécialiste de la flore et de la faune dans la région des Hautes-Pyrénées. Quels sont les cultures et les élevages que tu préconiserais dans cette région?

    Chat4:
    La région des Hautes-Pyrénées, située dans le sud-ouest de la France, offre une grande variété de climats et de types de sol, ce qui lui permet d’être adaptée à diverses activités agricoles. Cependant, elle est surtout connue pour ses élevages, principalement bovins, ovins et caprins, et la production de fromages. En ce qui concerne la culture, les principales cultures sont le maïs, le blé, l’orge et le colza.

    Cependant, compte tenu des défis actuels liés au changement climatique et à la nécessité de promouvoir l’agriculture durable, je préconiserais les éléments suivants pour la région des Hautes-Pyrénées :

    Agroforesterie: Il s’agit d’une pratique qui combine agriculture et sylviculture. Elle pourrait aider à diversifier les revenus des agriculteurs, à protéger contre les intempéries, à améliorer la qualité du sol, et à favoriser la biodiversité.

    Cultures autochtones et anciennes: La diversification des cultures est essentielle pour une agriculture durable. Cultiver des variétés locales ou anciennes peut contribuer à la résilience face aux changements climatiques et aux maladies.

    Elevage extensif: L’élevage en plein air et l’agriculture biologique sont encouragés. Les races locales, comme le mouton de Barèges-Gavarnie ou le porc Noir de Bigorre, qui sont bien adaptées à l’environnement, peuvent être favorisées. Cela pourrait également soutenir les produits locaux de haute qualité.

    Apiculture: L’apiculture pourrait être développée davantage dans la région. Non seulement elle produit du miel, mais elle favorise également la pollinisation des cultures et la biodiversité.

    Agriculture de conservation: Cette approche minimise le travail du sol, préserve les résidus de culture sur place et favorise les rotations de cultures diversifiées.

    Viticulture: Les sols et le climat de certaines zones pourraient être propices à la culture de certaines variétés de raisin pour le vin, en particulier si on tient compte des changements climatiques.

    Enfin, il convient de noter que toute recommandation d’élevage ou de culture devrait tenir compte des spécificités locales, des besoins des agriculteurs, de la durabilité environnementale et des tendances du marché.

    Q: Ce n’est pas ce que je te demande. ce que je veux, c’est combien d’humains par km2 peuvent s’alimenter en appliquant tes solutions.

    Chat 4:
    Comprendre la capacité de charge d’une région en termes de subsistance agricole est une question complexe qui nécessite une analyse détaillée des ressources de la région, des techniques agricoles utilisées, des régimes alimentaires et des conditions climatiques, entre autres facteurs. C’est un sujet qui est souvent étudié en détail par les spécialistes en agroécologie et en gestion des ressources naturelles.

    Cela dit, en se basant sur l’agriculture biointensive, une forme d’agriculture qui vise à produire une quantité maximale de nourriture sur une petite surface, certaines sources estiment qu’il est possible de nourrir une personne pendant un an avec environ 2000 mètres carrés (soit 0,2 hectares) de terres cultivées de manière intensive.

    En appliquant ces chiffres, on peut estimer qu’environ 50 personnes pourraient être nourries par kilomètre carré (100 hectares) en utilisant cette méthode.Cela donnerait une densité maximale d’environ 50 personnes par km² qui pourraient être nourries de manière autonome.

    Cependant, il est important de souligner que cette estimation est très simplifiée et suppose des conditions idéales, comme un sol de bonne qualité, une disponibilité d’eau adéquate, un climat favorable, l’absence de maladies et de ravageurs, une gestion optimale des terres et une alimentation entièrement végétarienne.

    De plus, elle ne tient pas compte des autres usages des terres (habitat, infrastructures, zones naturelles pour la biodiversité, etc.), ni de la nécessité de rotations de cultures et de périodes de jachère pour maintenir la santé des sols. Elle ne prend pas non plus en compte l’élevage, qui peut fournir des sources de protéines supplémentaires, mais nécessite également plus de terres par personne.

    En résumé, bien qu’il soit techniquement possible de donner une estimation brute, le nombre réel de personnes qui pourraient être soutenues par km² dans les Hautes-Pyrénées, tout en respectant les principes de l’agriculture durable, serait probablement plus bas et nécessiterait une analyse plus détaillée des conditions et ressources spécifiques de la région.

    Moi: Et ceci ne tient pas compte des autre besoins : habitat, chauffage etc..La densité actuelle est de +- 60 Hab/km2. J’estime qu’en gros, la densité « durable » ne devrait pas dépasser 30. Il est remarquable que cette question soit toujours soigneusement évitée par les écologistes.

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      60 Hab/km2: c’est une moyenne?

      1. Avatar de Tout me hérisse
        Tout me hérisse

        @Garorock
        De manière pratique, si l’on s’inspire de la survivance des négritos de l’île Sentinel North de l’archipel Andaman, c’est 60km² pour une population d’environ 200 âmes.
        Peut-être les habitants de cette île, isolés du monde depuis ~60.000 ans et repoussant toute tentative de débarquement seront-ils les derniers survivants humains de notre planète, ils ont pu survivre en tout cas au tsunami de 2004 ?
        https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_de_North_Sentinel

    2. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      @Hadrien La réponse de Chat GPT est assez simplifiée car avec 5 personnes à l’hectare (2000m2) et 100 hectares par km2 cela donnerait plutôt 500 personnes / km2 !

      1. Avatar de Hadrien
        Hadrien

        A Ruiz,
        Bien vu !
        Ces 2000 m2 semblent une exagération, sauf delta du Nil ou du Bengla-Desch. D’ailleurs Chat4 se corrige. Si on considère que l’agriculture d’avant 1950 était durable, La guerre 14/18 a prouvé que le territoire du Reich (grande Allemagne + Belgique +Nord de la France) ne pouvait se nourrir suffisamment, se fut l’une des causes de la révolte contre le kaiser et donc de la défaite. En 40/45, la Hollande connut la famine et le territoire d’ Europe occupée était en disette.
        Autrement dit une agriculture durable ne peut nourrir correctement 8 milliards d’humains.
        Les futures grandes puissances seront agricoles, Russie en tête, cette crapule de Poutine l’a compris.

    3. Avatar de gaston
      gaston

      La question de savoir quelle population maximum pourrait accueillir les Hautes-Pyrénées me parait primordiale.

      Avec une altitude moyenne assez élevée :

      Madiran 133 m
      Tarbes 304 m
      Lourdes 313 m
      Lannemezan 442 m

      le département paraît à l’abri d’une montée du niveau de la mer qui pourrait être beaucoup plus important et beaucoup plus rapide que prévue. Les dernières études sur la fonte des banquises sont très alarmistes :

      https://www.theguardian.com/world/2023/jul/29/something-weird-is-going-on-search-for-answers-as-antarctic-sea-ice-stays-at-historic-lows

      Dans ces conditions le piémont pyrénéen risque de devoir accueillir bon nombre de réfugiés climatiques venus de la côte et des terres basses. (altitude de Bordeaux de 1 à 42 m)

  11. Avatar de Pascal
    Pascal

    @ Jacques Racine
    Le billet pourrait laisser penser à une demande un peu survivaliste. Ça crame de partout, comment survivre dans les Pyrénées ?
    N’ayez pas trop d’illusions ! L’an dernier on a connu la sécheresse et cette année c’est le trop plein de flotte au point que bon nombre de maraîchers voient leur production pourrir sur pied.
    J’ai bien peur qu’il n’y ait pas de lieux refuges. Ce qui a permis de vivre l’apogée de l’agriculture, c’est globalement un climat relativement stable. Or ce que nous annonce le GIEC et qu’on peut déjà constater, c’est un climat erratique et ce même d’une année sur l’autre. Comment concevoir une agriculture avec de telles variations ?
    Nous allons devoir vivre dans une instabilité de plus en plus grande, il n’y aura pas de véritables lieux refuges.

    1. Avatar de Pascal
      Pascal

      On ne manque pas d’eau dans les Hautes-Pyrénées, mais ce n’est pas forcément une bonne nouvelle 😕
      https://youtu.be/RXMQoJqSkn8

    2. Avatar de Garorock
      Garorock

      Le survivalisme, c’est encore plus con que le transhumanisme.
      C’est pas R2D3 qui viendra boire l’eau de mon puit!

    3. Avatar de Jacques Racine
      Jacques Racine

      C’est mes parents qui veulent racheter une ferme, moi je ne suis là que pour aider. Une petite ferme pédagogique pour s’occuper à la retraite! (+gîte et chambres d’hôtes!) On a pas mal de travail en perspective avant de pouvoir accueillir, mais connaissant mon père, ce sera permacole avant d’être survivaliste! 😉

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Il faut transformer tous les golfs de france en fermes pédagogiques.
        Lorsqu’ils en auront plein les crampons de désaboter les 18 trous au marteau piqueur, ils nous laisseront leur gazon pour un franc symbolique.
        En attendant, il suffit juste de passer entre les LBD…

      2. Avatar de Pascal
        Pascal

        Bon courage !
        C’est dans quel coin ?
        Ce serait rigolo qu’on soit voisin. C’est pas si grand les HaPy !😄

        1. Avatar de Jacques Racine
          Jacques Racine

          Merci!
          Tant qu’on n’a pas lancer les travaux, ça n’a pas grand intérêt de dire où c’est précisément! Disons que c’est à 30 min par autoroute ou ter (à 3 euros ;)) de Tarbes, où j’exerce mes talents de cuisinier salarié! Je vous tiens au courant de l’avancement et on se fera une petite réunion-gueuleton des amis du blog de PJ!

          1. Avatar de Pascal
  12. Avatar de Pascal
    Pascal

    Le paradis Haut Pyrénéen !😷
    « En 2021, les Hautes-Pyrénées comptabilisent 17 journées de dépassements des seuils réglementaires consécutifs contre 10 journées pour la Haute-Garonne. Trafic routier ? Chauffage au bois ? Feux pastoraux ? Poussières désertiques ? Les sources de pollution aux particules dans l’air dans les Hautes-Pyrénées sont nombreuses. D’autant que les vallées pyrénéennes sont encaissées en raison des reliefs montagneux, ce qui a tendance à concentrer les polluants. »
    https://actu.fr/sciences-technologie/il-y-a-plus-d-episodes-de-pollution-en-hiver-dans-les-hautes-pyrenees-qu-a-toulouse_50416846.html
    Le bon air pur des montagnes !🥴

  13. Avatar de Jean-Yves
    Jean-Yves

    J’ai un frère qui a fait des études d’agronomie et qui a hérité de terres plus proches de Toulouse que des Pyrénées. Il s’est lancé dans la culture d’épeautre et de blé bio il y a une dizaine d’années.
    Tout seul pour 85 hectares et souhaitant ne pas revendre sa production aux coopératives trop dépendantes du cours du blé, il a installé deux petits moulins lui permettant de fabriquer directement sa farine qu’il revend ensuite à différentes boulangeries Toulousaines.
    Et c’est avec les boulangers eux mêmes que les réglages des moulins se font afin d’obtenir le pain souhaité.
    D’un point de vue écologique, faire du bio nécessite un passage supplémentaire de tracteur ce qui pollue tout de même un peu plus mais dégrade sans doute moins la terre.
    Accessoirement, il laisse un de ses hangars à la disposition d’une AMAP et cela favorise l’entre aide tout comme les échanges de bon sens.
    Mais une fois de plus, je vous l’accorde, nous sommes loin des Hautes-Pyrénées.

    1. Avatar de Pascal
      Pascal

      « nos résultats suggèrent que les microplastiques du Pic du Midi proviennent de l’océan Atlantique et des continents Afrique ou Amérique du Nord » , dit l’article.
      d’Afrique ??? Mais n’est ce pas là-bas qu’on va jeter nos déchets ?
      https://www.jeuneafrique.com/1405888/politique/a-leurope-les-smartphones-a-lafrique-leurs-dechets/

  14. Avatar de Jacques Racine
    Jacques Racine

    « Une plateforme de simulation multi-échelles pour l’écologie et les sciences de l’environnement – 3WRL »

    https://anr.fr/Projet-ANR-07-CIS7-0001

    Je ne connaissais pas l’ANR, peut-être en avez-vous déjà entendu parler?

    1. Avatar de timiota
      timiota

      L’ANR, le cauchemar de la gestion « techno » (technocratique) de la recherche depuis les années Chirac (~2006).
      Voir à ce lien par exemple :
      https://www.snesup.fr/sites/default/files/fichier/vrs408_bd.pdf
      Une des plus grosses pertes de temps du monde de la recherche, que l’ « emmerdeur fûté » qu’a été l’ami d’Einstein nommé Léo Szilard avait magiquement anticipé dans sa nouvelle de 1962 « The Voice of the Dolphins ».
      https://archive.org/details/voiceofdolphinso00szil_0/page/n7/mode/2up : comment neutraliser la productivité des meilleurs cerveaux en leur faisant faire des monceaux de réunions et d’évaluations , de quoi décourager bcp de faire « le vrai job »…

      1. Avatar de timiota
        timiota

        Voir aussi le bouquin récent de Topalov et Laillier sur le fonctionnement de tout ça, par suivi des CV, « tout simplement »,
        https://www.mediapart.fr/journal/culture-et-idees/130123/des-mandarins-aux-managers-ceux-qui-dirigent-la-recherche-en-france

        (Bien que l’ANR n’y soit qu’assez peu évoquée, ça donne une bonne idée de l’aveuglement managérial…)

      2. Avatar de arkao

        @timiota
        Hélas oui. Ceux de mes compères d’étude qui sont rentrés (avec les difficultés que l’on sait) au CNRS n’ont rien publié depuis de décennies 🙁

  15. Avatar de l'arsène
    l’arsène

    Je reviens de quinze jours de Covid et je refais surface.
    Je ne suis pas abonné mais j’ai constaté quelques titres d’article dont celui-ci : »Le jour où le genre humain fut assailli par le doute, La taille de l’IA détermine son degré d’intelligence ».
    D’abord, faudrait voit voir très précisément ce qu’est le genre humain et surtout si il est assailli par le doute.
    Le genre humain veut d’abord savoir si il peut se loger et nourrir sa petite famille, le reste est secondaire.
    Seconde remarque pour savoir si la taille de l’IA pourrait déterminer son degré d’intelligence.
    Oui, sur le papier, comme on dit, mais l’intelligence n’a rien à voir avec de simples algorithmes , l’intelligence artificielle n’a rien d’intelligent, elle est artificielle comme le coca light , elle peut rendre des services en médecine et ailleurs, mais croire qu’elle nous sortira du trou est complétement dingo et illusoire.

    1. Avatar de Paul Jorion

      Vous venez de remporter le grand Prix du « Commentaire d’un billet dont je n’ai pas la moindre idée de quoi il parle ! ».

      Bravo, vous êtes nombreux, la compétition était serrée !

    2. Avatar de Garorock
      Garorock

      Il est tout aussi dinguo et illusoire de croire qu’avec nos petits bras et notre intelligence « naturelle » de bonobo supérieur, nous allons pouvoir nous démerder du dérèglement en cours.
      C’est l’algo de notre inconscient qui nous donne la réponse et notre conscience (organique?) qui pose la question: « pourquoi est ce que j’ai fait cela alors que je ne voulais pas le faire, que je croyais que je ne voulais pas le faire? »
      Le bonobo dans sa forêt, s’il pouvait parler, dirait certainement que son intelligence n’est pas artificielle (je suis donc je pense!) mais s’il avait un peu d’humilité, il ne pourrait pas dire qu’elle est parfaite et indépassable…

      1. Avatar de konrad
        konrad

        « Le bonobo dans sa forêt, s’il pouvait parler, dirait certainement que son intelligence n’est pas artificielle (je suis donc je pense!) mais s’il avait un peu d’humilité, il ne pourrait pas dire qu’elle est parfaite et indépassable… »

        Et bien si ! Car le Bonobo ça fait des milliers d’années qu’il vit dans son milieu en parfaite osmose, et s’il n’y avait pas des connards d’humains qui viennent détruire son milieu, il pourrait encore y vivre encore des milliers d’années, en intelligence parfaite et indépassable (qui est un concept d’humain débile).

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          Si le bonobo pouvait parler, il sortirait de sa forêt, parce qu’il se sentirait supérieur et il irait, en bonne intelligence, faire chier les Ouititis… Et il ne serait peut être pas plus humble que le bobo qui achête une Tesla en pensant sauver la planète!
          Comprenne qui pourra…

      2. Avatar de CORLAY
        CORLAY

        Bonjour, j’ai cette inspiration à partager. Le village Emmaus à Lescar est très intéressant à plus d’un titre (éthique, social, et libération de la consommation). Il serait judicieux de l’étendre (dans chaque quartiers/villages, mondial etc…J’écris ceci tout en écoutant Shakuhashi (flute japonaise), la vidéo présente le travail dans une rizière. J’ai remarqué le texte de Garorock (29/07 1 h 52). Il dit : penser les éco-villages ou éco-hameaux de demain (en construction quelque part). Les penser à proximité des centres villes et de soins (hopitaux)/santé. Un accident est toujours possible. Oui, la santé est le plus grand des conforts. Il faut le comprendre et travailler soi-même pour arriver à certains buts. La permaculture et diverses méthodes doivent être développées, l’éducation et l’instruction est très importante. Véhicules propres (électriques) en cas d’urgence(Il y a encore des jeunes qui sont loin des standards). Je sais l’I.A peut aider, mais il faut les bases. Pour lier le tout, je fais un lien avec le commentaire de Konrad (28/07 – 21 h 36) : il dit allez voir les paysans déjà installés, leur parler et demander si tel ou tel projet est viable, ceux qui innovent et produisent bio écolo et raisonnable.!!!!Allez vous reconnectez à la terre et le vivant, en écoutant dans le milieu comment la vie OH PERE. (opère). Immergez-vous comme un VIVANT et non comme un étranger (ou non vivant) dans un monde dont on est DE CON NECTE. Ecodouble a écrit : les bouffons et quelqu’un d’autre, les fro li quets. Ou FROGS just a QUIETS. (Ce qui correspond à mon écrit du 23/06/23).

        Ce que je vais exprimer ce jour, en complément de ce que j’ai écrit dernièrement, c’est que chacun de nous avons des émotions (pour différentes causes) & la (dualité des circonstances). Je vais faire un lien avec le mental bridé qui est quelque chose qui n’est pas abordé dans notre société. Il y a un point très important le cerveau, il faut se reconnecter. J’ai rencontré dans mon entourage des personnes qui font des tentatives de suicide, et dépressions, les causes : les émotions trop fortes qui montent (lié au mental bridé, vision d’ensemble, observé chez certaines personnes). D’ailleurs, il me semble que c’est un sujet qui est abordé en ce moment même, au niveau de la police (et pendant le covid)… La cause ce n’est pas de rester brider et s’infliger certains châtiments, c’est de changer de VOIE, VOIX…(revenir à la non-dualité qui nous causent ces tourments). Il est vrai qu’il faut beaucoup travailler sur le psychisme, les émotions, sur soi et son soi. Je rappelle cette phrase écrite dans mon texte à propos (Rev.guérie de l’au-dela) – A. Moorjani. Elle confirme : remplacer la peur par un état de Confiance Totale (et Univers). Se regénérer au lieu de s’épuiser (en travaillant avec l’Energie Universelle et non contre elle, et cela il faut le comprendre et le digérer (moi) & tous…Dans le livre intitulé : devenez le créateur de votre vie, je lis : je devrais orienter mon mental-égo comme suit : – qu’il prenne conscience que j’existe, qu’il soit persuadé qu’il peut créer, qu’il apprenne à ne pas DOUTER de ses possibilités, qu’il soit harmonieusement aligné avec soi, qu’il ait un comportement positif. A.Moorjani a écrit : le Chi n’a aucun jugement. Je lis cette phrase: il me semble qu’une des difficultés majeures, c’est le manque de confiance (confiance retrouvée et paix). La confiance (je rajouterai volonté ou l’assurance) doit être enseignée dans l’environnement scolaire. Pour certains cette dualité s’est créée il y a longtemps, ne plus l’être. !!! En lisant le texte de Garorock et le texte du village Emmaus à Lescar, j’ai eu cette image dans ma tête, chacun est représenté dans le grand kaléidoscope multi-coloré (le grand tout), il faut utiliser les bonnes énergies, (en lien avec mon texte sur l’au-delà). P.S : il me semble que les évènements au Niger ne resteront pas les seuls, apparemment, les africains reprennent le pouvoir sur leur vie (à méditer), je ne sais pas ?.Dernier point : j’apprécie les commentaires de Konrad 30/07 23h51 et de Timotia 31/07 à 0h52, (c’est valable pour beaucoup quand elle dit, il faut tout le temps lever la tête face à ses possibles prédateurs ou ce qui peut lui arriver…+ celui d’Ecodouble à un lecteur du 30/07 21h09 à propos des flux d’énergie et de matières n’est pas pris en donnée (d’entrée) du raisonnement GPT L’utilisation de l’eau en Espagne est catastrophique….Cordialement, Isabelle.

        1. Avatar de Pascal
          Pascal

          « il me semble que les évènements au Niger ne resteront pas les seuls, apparemment, les africains reprennent le pouvoir sur leur vie »
          La réalité est souvent complexe. Oui, certains africains en on marre du colonialisme de la françafric et aimeraient bien profiter des bénéfices de l’uranium. Mais c’est aussi Wagner and Co (dans une stratégie géopolitique internationale) qui souffle sur les braises et si la France quittait le Niger (ce qui est peu probable compte tenu du rôle stratégique de l’uranium), les Wagner ne tarderaient pas à exercer leur autorité mafieuse. Les coups d’état africains, enjeux d’intérêts internationaux multiples qui dépassent largement l’intérêt des peuples, n’est pas prêt de prendre fin, malheureusement.

    3. Avatar de Khanard
      Khanard

      @l’arsène

      excusez moi mais je n’ai absolument rien compris à votre commentaire .

      je suis toutefois heureux de constater que vous allez mieux .

      1. Avatar de timiota
        timiota

        Je ne suis pas convaincu de la béatitude de l’état de Nature, je dois manquer d’actions chez Rousseau.com dans mon portefeuille. Un oiseau doit tout le temps lever la tête face à ses possibles prédateurs (le pivert ne pique en terre d’affilée que rarement + de 10s pour son repas de fourmis, il doit surveiller ce qui peut lui arriver par ailleurs).

        Une bonne partie des espèces animal vivent (vie ?) dans un déséquilibre plutôt que dans un équilibre parfait, déséquilibre d’évolution plus ou moins rapide. Et donc je ne crois pas que les espèces courantes vivent tant que ça en équilibre « individuel ».

        1. Avatar de Chabian
          Chabian

          Mais sont-elles en guerre permanente, en prédation des autres espèces et en guerre intestine entre elles ? Pas vraiment, à mon sens. L’Ours ne déloge pas tous les essaims, n’écrase pas toutes les fourmilières (l’histoire des trois petits cochons et la résistance de leur « maison » est une vision humaine) ; le lion dort après manger ; et il y a les arbres, les roches, pour se mettre à l’abri. La bio-diversité n’est pas un vain mot ! LE sommet de la pyramide des espèces n’a pas mangé sa base…
          …sauf pour ce qui est des humains.
          Bien sur, il y a lutte pour la vie, donc grignotage quotidien. Quand les oiseaux planent à la recherche des insectes qui se mettent à voler avec les courants chauds de midi, la crainte d’un aigle éventuel ne les arrête pas. Le mot de déséquilibre me parait excessif, y compris dans l’évolution nécessaire par la « sélection naturelle ».

          1. Avatar de timiota
            timiota

            Disons qu’il ne s’agit pas de « petites vibrations autour d’un point stationnaire », comme on en aurait en théorie des systèmes linéaires à N dimensions avec feedback « juste comme il faut » (cf. boucle d’or, la fable des ours).

            Le « bruit » est en gros du même ordre que le signal (p ex dans les cas « simples » de loi proies-prédateurs), mais les échelles de temps très variables sont dures à appréhender (bactéries, 20′, séquoia ou genevrier, 1500+ ans). Et les stratégies sont assez diversifiées pour que le creux momentané de , disons 20% des espèces, soit compensé sur la biomasse globale par des augmentations sur 10 ou 15% d’autres, ce qui fait que des alternatives existent pour les prédateurs un tant soit peu diversifiés, et donne une apparence de relatif reproduction d’une année à l’autre. En ce qui concerne des milieux super anthropisés comme le gros de l’Europe, c’est largement biaisé par nos actions (de l’ours à l’abeille en passant par les chauves-souris, les hérissons, etc., on commence seulement à mettre en place des écoponts sur l’A6 pour limiter la consanguinité induite par les barrières humaines, etc.), nous sommes le « grand déséquilibre ».

            1. Avatar de Chabian
              Chabian

              Parfois je rêve que ce sont les moustiques qui dominent tout, se multiplient sans limite, au point d’exterminer le genre humain, faute de sang. Les salauds ! Quand feront-ils une Cop 27 pour réduire leur Cop-pulation et protéger leur milieu de vie ?
              Et je ne vous parle pas des bactéries et virus, un peu mégalomanes ces temps derniers…

              1. Avatar de timiota
                timiota

                Les phages font déjà les casques bleus, dans cette affaire, je crois.
                (les virus des bactéries).
                (Je soupçonne même ma rhinite chronique avec une période de 3 à 8 semaines, qu’il fasse beau ou mauvais, a plus à voir avec leur passage par un cycle « Lotka-Volterra » (proie-prédateur) que par l’aléatoire « j’ai du prendre froid », bien que ce ne soit pas contradictoire.

                1. Avatar de gaston
                  gaston

                  `@ timiota

                  en cette période de l’année votre rhinite ne serait elle pas dû à l’ambroisie ou autre pollen plutôt qu’à un coup de froid ou un virus ? 😉

                2. Avatar de ilicitano
                  ilicitano

                  Rhinite allergique:

                  La rhinite allergique est une affection médicale bénigne qui se caractérise par des éternuements à répétition, le nez qui coule, des chatouillements dans le nez, des larmoiements et une irritation des yeux. Elle est causée par une sensibilisation anormale et une réaction excessive du système immunitaire envers une substance étrangère au corps nommée allergène. Selon la personne, il pourra s’agir du pollen des plantes, de moisissures, de substances sur les poils ou la peau d’animaux ou d’autres particules.( GPT Bing)

                  Suite à des décennies de rhinite allergique , je me suis fait prescrire par mon médecin : Avamys

                  https://www.vidal.fr/medicaments/gammes/avamys-37644.html

                  Dès que j’ai un début de rhinite , une ou deux injections dans chaque narine et 2/3 heures plus tard la rhinite a disparu .

                  1. Avatar de konrad
                    konrad

                    @Ilicitano,
                    Et ben moi j’ai les même symptômes dès que je vois ou entends Macron, avec en plus des envies de lui mettre des claques. Est-ce grave, docteur ? 🙂

                  2. Avatar de timiota
                    timiota

                    Pardon, c’est une sinusite précisément.
                    Je préfère encore le vieux soldat Paracétamol le temps que le mal de crâne passe (36 h, 1,5g en tout en 3 fois), et non, les pollens n’y changent rien, après quelques décennies j’en suis assez bien persuadé (j’ai aussi un peu de rhume des foins en avril mai, mais c’est autre chose).

        2. Avatar de Garorock
          Garorock

          Nos cousins les Bonobos règlent leurs conflits de deux manières:
          En se faisant des papouilles et autres joyeusetés. ( C’est en direct sur Youporn)
          En se choisissant un bouc émissaire. ( C’est en direct sur Cnews)
          Pour le peace & love, y’a les ZAD et la corvée de patates.
          Pour les victimes de la mondialisation heureuse qui sont nés quelque part, y’a le R.N et la baronne aux chatons.
          😎

        3. Avatar de Garorock
          Garorock

          A l’état de nature, les mammifères sont souvent prédateurs (ou proies) d’autres mammifères.
          Toutes et tous subissent la dictature de l’estomac.
          C’est l’inconvénient d’avoir des organes.
          Et nous avons perpétuer cette dictature en nous reproduisant et en tapant sur des bambous ou des casseroles.
          Au temps des chasseurs-cueilleurs, les Mammouths n’allaient pas trouver refuge chez la brigitte Bardot du coin.
          Et si Rahan avait des états d’âme véganistes, il n’avait aucun divan, ni prie-Dieu pour venir chouiner.
          Ici au familistère de Jésus-Guevarra, si tu veux manger de la viande, tu vas chasser!
          Tu ne laisses pas à autrui le soin de faire aux animaux ce que tu ne voudrais pas qu’on leur fasse!
          Ou alors, tu ne mouftes pas et tu finis ton couscous au tofu…

    4. Avatar de écodouble
      écodouble

      Salut Lupin.
      Et ben moi, j’ai parfaitement compris ce que tu as écrit. Sans doute parce que je suis un bouseux, les pieds bien sur la Planète, et que mon métier était, avant, de déterminer ce qui est fonctionnel ou ce qui ne l’est pas.
      Ce que l’on nomme IA, c’est juste un mirage ! Hélas, il est des gens qui rêvent lorsqu’ils voient ce phénomène.

  16. Avatar de un lecteur
    un lecteur

    Je discutais, il y a quelques jours, avec un jeune collègue français (<30ans) de politique française. Il est d'obédience écolo et me disait que les écolos ne font pas le poids et que devant Marine (la Georgia lui ouvre la voie) s'ouvre un boulevard pour les prochaines présidentielles.

    Je constate, en lisant les commentaires de ce fil, que l’effondrement en cours ne suffit pas au décentrement des égos bâtis dans la relation culturel (le langage pour l'essentiel) avec nos semblables et notre relation à la Terre (un mystère pour la majorité des citadins et quantité négligeable pour toute la classe politique). ChatGPT est un outil, en pleine évolution, qui nous permet de nous regarder à travers le filtre de la normalité, bien évidement imbibé de capitalisme néolibéral. Ses réponses ne seront jamais les nôtres (l’humanité étant un gaz fermionique). C'est une intelligence normalisée (la faute au corpus d'apprentissage) qui nous renvoie (pour l’instant) toute l’imperfection de la relation que l'Humanité entretient avec la Terre (Gaïa).

    Si nous voulons dépasser (être plus intelligents que) la culture qui nous précipite dans le néant (capitalisme néolibéral), il nous faut rechercher un sentier de crête improbable en nous appuyant sur les GPT de tout bords pour nourrir le « GPT de nos rêves » .

    1. Avatar de écodouble
      écodouble

      @ un lecteur
      Quoi attendre d’un jépété, fût-il écologisé, quand bientôt il n’y aura plus d’électricité ?
      Encore une fois, comme dans tous les raisonnement d’humains optimistes, l’effondrement imminent des flux d’energie et de matières n’est pas pris en donnée d’entrée de votre raisonnement. Il en résulte donc que votre raisonnement est faux.
      Sans électricité, plus d’ordinateurs !
      Point final !

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Tant qu’il y aura de l’eau, il y aura de l’élec.
        Et si y’a plus d’eau, on s’en foutra pas mal que youtube ait disparu.
        Donc tant qu’il y a de l’élec, il y a de l’espoir.
        Et dans les villages d’Astérix, il y aura des panneaux solaires et tant pis si on a pas quelques heures pas jour accès à un internet allégé. On fera avec. On l’a déja fait…
        Mais tant que tout est connecté, il y a peut être moyen de gérer plus équitablement et écologiquement les flux divers et variés. Une fois que c’est fait et blockchainé, nous n’avons plus besoin du MinouGPT…
        Et même si c’est pas sûr, c’est quand même peut être.
        Donc non, son raisonnement n’est pas faux.
        Mais quand on veut s’ouvrir les veines, on a tendance à réfléchir comme une lame de rasoir ( pas forcément d’Ockham).
        😎

        1. Avatar de écodouble
          écodouble

          Garorock,
          j’avais pas vu votre réponse à mon « zécri » !
          Donc, pour vous, tant qu’il y a de l’eau, il y a de l’élec !??!
          Sans doute pensez vous aux barrages hydroélectriques !??
          Si c’est le cas, je vous pose les question suivantes :
          Comment qu’on fait du ciment ? Des granulats ?
          Comment qu’on extrait des métaux ?
          Comment qu’on terrasse et qu’on fait marcher les engins de terrassement pour le construire avec du ciment et des granulats ?
          Comment qu’on entretient un barrage et qu’on élimine, tout les dix-quinze ans, les sédiments retenus sur son arrière ?

          Ben, on fait avec du pétrole !
          Et du pétrole, y en a plus !
          En plus, les ports pétroliers, d’ici 3 à 10 ans, ils seront tous sous l’eau ! (Glacier de Twaithes)
          Outre que le pétrole vient à manquer, c’est l’eau dans les rivieres qui va se faire rare ou intermittente, ce qui est embêtant pour les barrages et les centrales nucléaires.
          Vous pouvez donc revoir vos illusions à la baise.
          Nota : C’est tellement rare, le pétrole, que même géologue, j’en ai jamais vu (sauf de celui de l’Amoco Cadiz, présent un peu partout dans les sols du polder de Brest, là où il y a Océanopolis).

          1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
            Pierre-Yves Dambrine

            Ecodouble
            En attendant la dernière goutte de pétrole, celui-ci est toujours à la fête et on va puiser à gogo dans les derniers gisements !

            Car il y a toujours de l’argent à se faire et parce que c’est un bon filon électoral de faire du populisme sur le dos de la planète sous prétexte de défendre le pouvoir d’achat et de créer des emplois.

            Ainsi cond, en dépit des engagements, de Macron à Sunak (pour n’évoquer que les pays européens) les méga projets pétroliers fleurissent :

            Sunak annonce qu’au moins 100 nouveaux permis d’exploitation de gaz et de pétrole seront délivrés en mer du nord :
            https://www.lemonde.fr/international/article/2023/07/31/au-royaume-uni-rishi-sunak-annonce-qu-au-moins-cent-nouveaux-permis-d-exploitation-de-gaz-et-de-petrole-seront-delivres-en-mer-du-nord_6183960_3210.html

            Macron est plus insidieux, il fait la même chose, mais il se contente de passer sous silence ce que fait Total, notamment en Ouganda :

            https://www.lemonde.fr/afrique/article/2023/07/10/le-projet-gazier-de-total-en-ouganda-un-desastre-pour-la-population-locale-selon-human-rights-watch_6181300_3212.html

            1. Avatar de écodouble
              écodouble

              C’est vrai Pierre-Yves, on va aller le chercher ce p… de pétrole.

              Mais les gisements qu’on attaque aujourd’hui ont tous des taux de retour énergétique (combien de barils consommés pour récupérer 100 barils) mauvais, voire si mauvais que cela nous confine au rang des Shadoks : on va s’y épuiser et y perdre nos dernières chances de pouvoir sauver les sociétés.
              Dans un premier temps, le prix du baril va grimper bien sûr, mais il n’ira jamais plus haut que 150 à 200 dollars d’après moi, car au-dessus, ça casserait toute l’économie, y compris l’étasunienne, avec toutes les conséquences sociales et militaires imaginables.
              On aurait un peu plus de latitude si on « démondialisait » et arrivait à ce que le US dollar ne soit plus la seule monnaie de paiement pour l’huile, mais le bouton rouge est là pour calmer les ardeurs de celles et ceux désirant un peu de justice monétaire.
              Selon moi, c’est le climat qui va calmer tout le monde : Sous la chaleur et sous l’eau, plus rien ne sera possible très rapidement. Même la guerre sera difficile.

              Dès lors, nos chefs imbéciles n’ont plus qu’à espérer que les Lois de la Physique changent, pour que là où il n’y aura bientôt plus rien il y ait de nouveau quelque chose et pour que là où il fera très chaud, subitement, par enchantement, grâce à une main invisible, il y fasse frais.
              Vive le pétrole !

              1. Avatar de Garorock
                Garorock

                Les datas (de moins en moins énergivores ) ne sont pas refroidis par du pétrole.
                Donc selon les lois du capitalisme, tant qu’il y aura de l’eau (pour refroidir les centrales et donc au robinet) il y aura de l’élec!
                Et tant qu’il y aura de l’élec, y’aura de l’I.A.
                CQFD.

                1. Avatar de écodouble
                  écodouble

                  Cher Garorock,
                  vous devriez faire un peu de Thermodynamique et apprendre à faire une analyse exhaustive des étapes d’un procédé. Et par la même occasion apprendre aussi à faire un bilan énergétique de procédé (par exemple celui de la bagnole électrique).
                  Vous décrouvririez ainsi que le pétrole, bien que restant complètement invisible à nos yeux, et inodore à nos narines, se retrouve partout.
                  Oui, dans et pour le Monde qui est le nôtre actuellement, il faut systématiquement du pétrole, à tous les étages et à tous les sous-sols : il est l’Énergie Primaire, la seule et l’Unique.
                  Métaux, isolant, nano-processeurs, fluide de climatisation, véhicules d’agents de maintenance, « production » d’électricité, bâtiments, fibres optiques, sécurité, infrastructures routière, machine à café, café, eau… tout ce bazar constitue le réel « Back-Office » d’Internet et de tout notre p….. de « Tera-Système ».
                  Enlevez un seul de ces postes, tous dépendants d’un flux régulier de pétrole, et tout capote.
                  Alors prions !
                  Oui ! prions mes Sœurs et mes Frères pour que le Pétrole, fruit Divin de Notre Mère à tous et toutes, coule en abondances. Et peu importe le réchauffement climatique puisqu’il nous a été donné la Climatisation. Amen

                  1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
                    Pierre-Yves Dambrine

                    Le pétrole est tellement indispensable, qu’il en faut pour faire fonctionner les circuits de refroidissement des centrales nucléaires quand le réseau électrique principal tombe en rade. Et c’est ce qui est arrivé Zaporijia en Ukraine après la destruction du barrage de Khakovka par les Russes.

                    En France il y a encore quelques années seulement certaines centrales n’étaient pas à jour en ce qui concerne les DUS (diesels d’ultime secours).
                    Elle en sont désormais équipées, mais les problèmes demeurent :
                    https://basta.media/Fukushima-10-ans-EDF-centrales-surete-nucleaires-systeme-de-refroidissement-diesel-d-ultime-secours

                    1. Avatar de écodouble
                      écodouble

                      Exact Pierre-Yves !
                      Et pour ce qui est de ces Diesels d’Ultime Secours, auxquels on n’avait pas pensé dès le début de notre aventureuse aventure « électrico-atomique » (comme quoi Fuku n’a pas eu que des inconvénients : Après on s’est mis à réfléchir !) on avait le choix entre des machines allemandes et des machines US. Les restes, sans doute, de l’affaire Alstom gérée par Foutriquet lorsqu’il était banquier puis Sinistre des Finances, toujours est-il qu’on a choisi les moteurs US, qui ont une chance sur deux (avérée !) de prendre feu au démarrage, lequel, même sans « enflammage » reste toujours aléatoire, plutôt que les teutonnes qui démarrent comme des bicyclettes, sans problème aucun (Source : plusieurs articles du Canard Enchaîné).
                      Sacré Macron ! Ce type, on se demande s’il lui est déjà arrivé de comprendre quelque chose !
                      En attendant, le jour où il faudra que ça démarre, lors d’un Fukushima naissant quelques part en « Douce France », faudra d’abord appeler les pompiers et les mécanos ; juste pour parer à des « imprévus » presque certains ?!??!!! Là où il faudrait être certain qu’il n’y ait jamais d’imprévu !
                      Ici, ce n’est pas la Loi de Murphy : C’est la loi de Macron !

      2. Avatar de CloClo
        CloClo

        C’est pour cela que j’achète encore des livres en tous genres, suffit de la lumière du soleil pour accéder encore à une connaissance scientifique large et des cultures diverses.

        Pour le moment j’empile. Je lirai plus tard en groupe, autour du feu ou sous un arbre en sirotant une infusion ou en buvant un peu de l’eau de vie. Bon c’est mon trip que j’ai. J’espère que je banderai encore !

        1. Avatar de écodouble
          écodouble

          CloClo
          Et moi qui ai longtemps cru que tu étais une dame. 🙂
          Manifestement, tu es bien un mâle.
          😀

          1. Avatar de écodouble
            écodouble

            Cela dit, moi aussi, j’ai de grandes bibliothèques. Les bouquins, y que ça de vrai !

          2. Avatar de CloClo
            CloClo

            C’est marrant, je ne sais pas ce qui te fait penser que je puisse être une dame, la douceur de mes propos peut-être, ma manière d’être attentionnée et maternelle avec l’arsène, ou alors tu m’as vu en Tatie Danielle en fait, c’est ça ? C’est pas la première fois que tu me vois en dame, je ferai vraiment une drôle de dame …

            Béh j’ai bien les parties de John Bosley entre les jambes ! Enfin pas les siennes au sens propres hein.

            1. Avatar de arkao

              Duos habet et bene pendentes 😉

    2. Avatar de Khanard
      Khanard

      @un lecteur

      heu…c’est moi qui suis bouché à l’émeri ou bien votre commentaire n’est pas clair….

      bon attendez vous affolez pas je vais faire un test covid et je vous relis .

    3. Avatar de écodouble
      écodouble

      @ un lecteur
      Et que croyez vous qu’elle fera, la facho, si elle est élue.
      Ben elle fera rien. Car elle n’aura jamais l’Assemblée.
      Quand à Macron, ben c’est un vrai facho, et il est déjà là, à nous mener à la dictature, par petits paliers successifs. Et tout le monde, dans les zélites, s’en satisfait.
      Foutriquet est bien plus dangereux que la fille à Papa.

  17. Avatar de l'arsène
    l’arsène

    Rien à voir avec les Pyrénées où je suis, la France est en voie d’être virée du Niger, comme du Mali et du Burkina il y a peu.
    Quand on soutient des gouvernements corrompus depuis des lustres, qu’on a comme seule réponse le militaire pour faire en sorte qu’un pays comme le Niger nous fournisse notre uranium alors que le pays crève de faim, il existe encore des belles personnes pour ne rien comprendre au film, le peuple dit stop.
    On se fait virer comme les ricains se sont fait virer d’Amérique du Sud, eux soutenaient toutes les dictatures, de Videla à Pinochet, et nous, pareil, on a ce qu’on mérite.
    Ceci dit, ce sont les chinois et les russes qui vont ramasser la mise , mais pas sûr que ça aille mieux pour eux dans l’avenir , une chose est sure, nous on sera hors jeu, trop de conneries.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Thom : « La voie de crête entre les deux gouffres de l’imbécilité d’une part et le délire d’autre part n’est…

  2. Je fais une différence abyssale entre les idées novatrices de René Thom et celles de Jean-Pierre Petit. Celles de JPP…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon Joe Biden John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta