Au cœur de la Dordogne profonde

Je me demande ce que les IA en feront ?

Partager :

31 réponses à “Au cœur de la Dordogne profonde

  1. Avatar de Hervey

    « L’accaparement des terres » est un phénomène de grande ampleur que les requins de la finance traduisent en utilisant le terme « investissement ».
    C’est un VASTE SUJET qui bouscule les juridictions existantes qui diffèrent selon les pays.
    A remarquer au passage que ces sujets sont aussi des motifs de guerres (sol et sous-sol).

    https://www.youtube.com/watch?v=_iM8GsP73MI&t=287s

    1. Avatar de ilicitano
      ilicitano

      En Orient et en Afrique, les latifundia hellénistiques sont typiques de l’agriculture spécialisée vers l’export de la côte syrienne et de l’Égypte ptolémaïque.
      Dans les années 70 ( post J.C) , Pline le Jeune estime que six propriétaires terriens possèdent la moitié de l’Égypte.
      Chacune comportait une grande ferme, villa rustica, avec une importante équipe d’esclaves (familia) qui fournissait une abondante main d’œuvre à bon marché.
      De telles propriétés avaient le capital suffisant pour produire de nouvelles récoltes et de nouvelles couvées tout en exploitant la terre et en faisant des bénéfices.

      En Amérique latine, il peut facilement dépasser 10 000 ha
      (wiki)
      ————
      Un contre exemple:
      https://es.wikipedia.org/wiki/Latifundio#/media/Archivo:Elche_el_palmeral.JPG

      Malgré sa grande extension et sa production de dattes, la palmeraie d’Elche ne doit pas être considérée comme un latifundium, car sa propriété est très subdivisée et occupée par des agriculteurs directs.
      De plus, la monoculture prédominante, dans ce cas, celle des palmiers dattiers, bien qu’elle soit une caractéristique de la plupart des latifundia, ne l’est pas dans ce cas, mais s’est développée par agrégation de parcelles qui utilisent les caractéristiques écologiques du site : climat très sec et alimentation phréatique des racines des arbres. occupant la dernière plaine du bassin de la rivière Vinalopó, dans la province d’Alicante, en Espagne.

      1. Avatar de Hervey

        ilicitano, si vous interrogez votre « aide de camps » vous verrez qu’on ne peut pas comparer, sur ce sujet, notre époque avec le monde agricole du temps de Pline.
        Aujourd’hui la mécanique à remplacé les bras des esclaves, l’énergie est toute autre et avec elle les transports faisant circuler les marchandises à grande vitesse.
        De plus les marchés fonctionnent en continu pour fixer les prix et ajouter de la concurrence.

        Question superficies, ces nouveaux propriétaires détiennent des terrains qui cumulés dépassent de loin les 50 000 hectares, et ainsi qu’il est dit dans cet excellent documentaire, le retour d’investissement (sur crédits obtenus par les banques) est de 90%. Les 10% autres allant à la rémunération de ceux qui travaillent la terre.

        Moralité : lorsque on vous vente l’attractivité des investisseurs comme Eldorado pour les français, ne vous laissez pas abuser par ces balivernes !!!

        1. Avatar de Pascal
          Pascal

          Là où Khanard a raison, c’est que dans une perspective d’une intelligence artificielle, que dis-je, d’une conscience artificielle post humaine issue de matériaux inertes produits de l’extractivisme, quel serait pour une IA l’intérêt rationnel de conserver le monde biologique qui, nous le savons, est en concurrence directe avec : terres arables / sous-sol minéral ?
          L’étre humain et sa culture cérébrale « moderne » s’est construit sur l’idée de s’émanciper de la nature. D’où le « j’m’en foutisme » de l’effondrement de la biodiversité. Pourquoi l’IA, par sentimentalisme peut-être, envisagerait-elle de faire en sorte de préserver une vie biologique qui ne lui est absolument d’aucune utilité ?

          1. Avatar de Hervey

            @Pascal

            De perspective en perspective, j’ai du mal à imaginer la suite mais faut pas se faire de bile, tôt ou tard on retournera à la terre avec ou sans pierre tombale.

  2. Avatar de Khanard
    Khanard

    qu’est ce que les IA feront de la Nature ? Qu’en feraient elles ? RIEN .

    Pas besoin de protéines, d’oligoéléments etc…etc…

    au pire seront elles contemplatives de ce qu’elles auront pu préserver ce que nous pauvres humains cupides auront obstinément massacré .

    1. Avatar de JMarc
      JMarc

      M’enfin Khanard et Pascal !
      Rejetez-vous l’idée que mécanique et biologique puissent collaborer ? Avoir besoin l’un de l’autre ? Pourquoi les IAs ne migreraient-elles pas largement vers le biologique, plus riche, plus souple, plus facilement reproductible que le mécanique ?
      Un petit exemple (sans IA ?) :
      https://korii.slate.fr/tech/meduses-biohybrides-cyborgs-exploration-fonds-marins-oceans-capteurs-donnees-recherche-biologie-synthetique-john-dabiri

      1. Avatar de BasicRabbit en psychanalyse
        BasicRabbit en psychanalyse

        @JMarc

        Mon gourou Thom :

        « La synthèse entrevue ici des pensées « vitaliste » et « mécaniste » en Biologie n’ira pas sans un profond remaniement de nos conceptions du monde inanimé. » (« Une théorie dynamique de la morphogenèse », 1966) ;

        « on pourrait bien un jour s’apercevoir que ce ne sont pas les molécules qui font la vie, mais au contraire la vie qui façonne les molécules. » (« L’explication des formes spatiales », 1980)

        1. Avatar de Timiota
          Timiota

          Priez pour divers saints savoyards, alors:
          Saint Jorioz (il existe !) et sur ce sujet du vivant associé, le béat saint Bioz.

      2. Avatar de Ruiz
        Ruiz

        @JMarc Une véritable IA un peu évoluée devrait réfléchir à bricoler l’ADN pour créer une espèce avec un cerveau augmenté pour s’y télécharger .

  3. Avatar de Thomas jeanson
    Thomas jeanson

    Pauvre Claude 3 creuse la terre,
    Pauvre Claude 3 creuse le temps

    ( Image d’un droïde avec une houe, et un béret )

  4. Avatar de Pascal
    Pascal

    N’oubliez pas mon cher Khanard qu’une IA sans son silicium, son cuivre, son or peut être….
    https://ecoinfo.cnrs.fr/2014/04/11/les-materiaux-dans-les-equipements-terminaux/
    Sans compter l’eau pour refroidir les réseaux de neurones qui ne manqueront pas d’avoir la migraine avec le réchauffement climatique !
    https://www.lebigdata.fr/data-center-refroidissement-tout-savoir
    Et puis, il faut bien aussi produire de l’électricité pour faire tourner la bête ! Un peu d’uranium ou de charbon.
    C’est que l’intelligence artificielle n’est pas incluse dans la chaîne alimentaire !

    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      @Pascal

      oui et non ! (réponse de normand je sais )

      Kurt Vonnegut dans Le pianiste déchainé (1977) décrit admirablement une société gérée par les machines et après l’avoir lu vous le transposez à l’poque actuelle et vous verrez que c’est pas si évident que les machines aient besoin de nous .

      1. Avatar de Pascal
        Pascal

        Mais c’est bien ce que je veux dire. L’IA n’a pas besoin du biologique. Reste à savoir si le « projet » de l’évolution depuis quelques milliards d’années est bien de se débarrasser du vivant ?

    2. Avatar de Garorock
      Garorock

      Pour le moment, nous n’avons pas encore trouvé le moyen de recharger les Tesla avec du « soleil vert ». Le bonobo supérieur (du moins ce qu’il en restera après les + 3° de RC) finira dans un muséee avec ces ancètres les mammouths ou dans un camps avec les Ouighours…
      Et ce que vous allez voter dans deux semaines n’y changera rien.

  5. Avatar de gaston
    gaston

    Ah ! Le bonheur de se promener dans la campagne, mais j’espère pour vous, cher Paul, que vous n’aurez pas eu l’occasion de rencontrer des maringouins😊 :

    https://www.youtube.com/watch?v=gufIVFxL6AA

  6. Avatar de Jean-Yves
    Jean-Yves

    Si une ou plusieurs intelligences artificielles peuvent produire « la » proposition d’un monde qui va vers l’apaisement, sans se laisser influencer par des paramètres volontairement orientés comme pour le pont du Golden Gate, il est fort possible que ce champs puisse continuer de vivre en bonne compagnie de tous ces (ses) oiseaux et insectes divers comme celui qui se précipite sur votre objectif.
    Vive l’IA libre…!

  7. Avatar de Dany
    Dany

    Rien du tout , tous ces artéfacts ne resisteraient pas plus de 500 ans à l’humanité , du coup on est en plein solipsisme là

  8. Avatar de sextusempiticus
    sextusempiticus

    Peut-être que les IA empêcheront le printemps silencieux .

  9. Avatar de Chabian
    Chabian

    Peut-être une décharge de déchets électroniques, de vieux morceaux de robots, etc, gérée « avec intelligence » ?

  10. Avatar de Jacques Racine
    Jacques Racine

    Si on laissait faire, je pense que la forêt reprendrait ses droits! Sinon que la jachère soit il me semble une obligation au niveau européen, qui risque d’ailleurs d’être détricoté au vu des pressions issues des manifestations d’agriculteurs – partout en Europe pour le coup – il est certain que quelqu’un viendra faucher ces hautes herbes: si on ne fait rien pousser, au moins on a du fourrage pour les bêtes!
    La question pour l’IA au niveau global (et pour SAM l’astronaute) est de savoir si elle cherchera à préserver toutes les différentes formes de vies ou si elle laissera juste faire le chaos:

    Gpt4:
    […] Par exemple, la réintroduction des loups dans le Parc national de Yellowstone a aidé à réguler les populations de grands herbivores, ce qui a eu un impact positif sur la régénération forestière¹.

    (1) https://sciences-nature.fr/biodiversite/interactions-biologiques/predations/

    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      @Jacques Racine

      vous dites :

      « si elle cherchera à préserver toutes les différentes formes de vies ou si elle laissera juste faire le chaos »

      Mais d’après vous qui a crée le chaos ? La Nature ? L’Homme ? Car chaos il y a .

      Je reste persuadé que si l’Homme avait su garder sa place au sein de la Nature nous n’en serions pas là , tout ça c’est la faute à Descartes !

      1. Avatar de Jacques Racine
        Jacques Racine

        Après une longue conversation avec Copilot, à partir de l’étymologie du mot « chaos » sur le Cnrtl https://www.cnrtl.fr/etymologie/chaos, j’ai pu obtenir une chronologie de l’idée! (Bien qu’il/elle place La Condamine (1751) après Voltaire (1756)!)

        • Virgile (époque classique) : Utilise le terme latin chaos pour décrire l’état de confusion des éléments ayant précédé l’organisation du monde.

        • Pères de l’Église (époque patristique) : Utilisent “chaos” pour désigner le premier état vague de la Terre avant l’intervention divine, souvent comparé au tohu-bohu en hébreu, comme dans la Genèse de la Bible.

        • Christine de Pisan (1377) : Emploie “chaos” pour décrire l’état pré-organisation du monde dans “Chemin de long estude”.

        • Philippe Desportes (XVIe siècle) : Utilise “chaos” au sens figuratif dans ses “Elegies”.

        • François Rabelais et Pierre de Ronsard : Figures littéraires du XVIe siècle qui auraient pu utiliser le terme “chaos” dans leurs œuvres.

        • Voltaire (1756) : Parle de “chaos” en référence au désordre politique dans “Mœurs”.

        • La guerre de Sept Ans (1756-1763) : Événement historique associé au désordre politique.

        • Jean Dusaulx (1796) : Décrit un “chaos” géologique dans “Voyage à Barège”.

        • Charles Marie de La Condamine (1751) : A décrit le cratère d’un volcan comme le “chaos des Poètes”.

        • Pierre-Simon de Laplace (XVIIIe siècle) : Mathématicien dont les idées ont été remises en question par la théorie du chaos.

        • Edward Lorenz (XXe siècle) : Scientifique connu pour la théorie du chaos en météorologie.

        • René Thom (XXe siècle) : Mathématicien français, pionnier de la théorie des catastrophes, une branche de la topologie différentielle qui étudie et classe les phénomènes caractérisés par des changements brusques et discontinus.

        • André Dauphiné : Géographe qui a exploré les notions de chaos en géographie.

        1. Avatar de Khanard
          Khanard

          @Jacques Racine

          merci pour ces retours d’infos

    2. Avatar de Timiota
      Timiota

      Il semble y avoir quelques règles dans le chaos de la nature, même si le maintien de la biodiversité dans un grand écosystème reste en paryie mystérieux, une théorie simpliste disant que si tout ça interagit un peu trop, c’est instable (R.M.May 1972).
      Toutefois, en formalisant un peu, on arrive à l’idée qu’il y a des hiérarchies de niches écologiques spatiale et temporelle, une sorte de décolonisation et recolonisation dynamique permanente. Un quart de chaos et trois quart de sélection, laquelle semble s’exercer au niveau de toute la production de l’écosystème (entropie, plus de flux d’énergie dans le vivant).
      Parlez en à Bing, sa niche spatio-temporelle mui donne quelques atours.

      1. Avatar de Jacques Racine
        Jacques Racine

        Merci Timiota ! 1/4 de chaos versus 3/4 de Darwin dans le jeu de la vie!

  11. Avatar de PHILGILL
    PHILGILL

    Avant 2006, à chaque fois que je retournais dans ma ville natale (ville moyenne en déclin démographique), j’aimais revoir mon école primaire située au cœur de la ville, juste à côté d’une très vieille église. C’était comme remonter le temps… Naturellement, je ne m’attendis pas à ce qu’un jour l’école fût complètement détruite et remplacée par un parking payant. Quel choc! Alors, pour me consoler, Je descendis la rue pour rejoindre la boulangerie pâtisserie. Heureusement, on y fait toujours de délicieuses gougères.
    Je me demande ce que les « IA des villes » vont en faire de tous ces espaces utilisés pour garer des automobiles. Si j’étais eux…

    1. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      C’est l’adaptation de la ville à la voiture, pour permettre aux parents de se garer lorsqu’il accompagnent leurs enfants à l’école, il faut (pour des élus modernes) reconstruire celle-ci modernisée sur un terrain plus vaste en périphérie, accessible aussi aux transports scolaires. Il n’est plus alors possible aux enfants d’y aller tout seuls à pied.
      Celà augmente le Pib.
      Curieux que la Boulangerie survive sans parking ….
      elles aussi émigrent vers des rond-points ou centres commerciaux.

  12. Avatar de Garorock
    Garorock

    Ce champs me semble parfait pour être transformé en héliport!
    https://youtu.be/J0NG4aiRzxk?si=Gv246HHhFvk5hIQB
    Taxis volants : révolution ou aberration ?

    1. Avatar de Jacques Racine
      Jacques Racine

      À 11 min 45 de la vidéo il est question d’urgence médicale… mais qui ici a déjà connu l’usage d’un hélicoptère du samu pour soi-même ou pour ses proches… ou d’un dragon de la sécurité civile?
      Ps: si je recommande l’application PlantNet pour identifier les végétaux grâce à une photo, l’application BirdNET est incroyable en enregistrant le chant des oiseaux!
      Du coup il faudrait que l’hélicoptère électrique puisse émettre un son qui fasse fuire les oiseaux à proximité de son passage, comme nous autres humains au passage d’un véhicule électrique, de fait (trop) silencieux!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta