Je suis dieu et je joue avec des bouchons de liège, par Jean-Luc Porquet

PAUL JORION est devenu fou. En tout cas, son livre l’est. […] Il est donc possible qu’il ne soit pas complètement fou. Et que ce soit ce monde qui délire.

Partager :

31 réponses à “Je suis dieu et je joue avec des bouchons de liège, par Jean-Luc Porquet”

  1. Avatar de écodouble
    écodouble

    Elle est bien, la première phrase ! Non ?!?

    1. Avatar de Thomas jeanson
      Thomas jeanson

      Homme de peu de foi !

      🙂

      Salut !

  2. Avatar de Khanard
    Khanard

    yep !

    j’ai lu l’article mais je n’ai pas osé le signaler ! Voilà qui est fait !

    D’une façon générale je suis un grand passionné de l’écriture de Jean Luc Porquet . Il dit systématiquement des vérités qui font mal . Je ne suis pas surpris qu’il ait mis en exergue l’ouvrage de PJ qui fait mal aussi !

  3. Avatar de JMarc
    JMarc

    Les humains sont souvent fous à lier et plus souvent encore à délier (de leurs peurs, de leurs hontes, de leurs remords, de leurs vanités etc etc).

  4. Avatar de JMarc
    JMarc

    Paul,
    Je ne vous souhaite pas « Bon rétablissement » !

    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      @JMarc

      dans l’intitulé de l’article il est écrit Paul Jorion EST DEVENU fou . Ce qui suppose qu’avant la parution de cet essai le même Paul Jorion n’était pas fou malgré les 26 ouvrages parus relevant d’une hétérodoxie qui aurait du en déranger plus d’un ! Alors pourquoi tout d’un coup ce dernier ouvrage supposerait la folie ?

      1. Avatar de JMarc
        JMarc

        Khanard,
        L’article ne dit pas QUAND. Obélix a commencé costaud très tôt lui aussi.

  5. Avatar de gaston
    gaston

    Un livre ébouriffant ! « La Dépêche » 1er avril 2024,
    Un livre fou ! « Le Canard » 29 mai 2024,

    Avec de telles épithètes, sûr que votre livre va gagner de nombreux lecteurs non avertis, mais curieux. Il aura suffit d’un peu de patience.

    1. Avatar de Paul Jorion

      J’attends avec impatience une réaction des milieux théologiques (émoji délibérément absent en cet endroit).

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Le livre d’un fou ! « le Pape François  » 28 juin 2024
        Un livre à bruler !  » Ali Khamenei  » 29 juin 2024
        Bon courage ! « Salman Rushdi » A paraitre
        (Boycott d’émoticon)

        1. Avatar de JMarc
          JMarc

          Cette annonce chez France Loisir :
          « Une machine ne sera jamais divine »
          Ouvrage collectif (Dieu, Allah, Yahvé)
          à paraître si un éditeur encore intéressé

          1. Avatar de Khanard
            Khanard

            @JMarc

            mais finalement a t’on un besoin si irrépressible de vouloir attribuer aux systèmes intelligents le statut d’un dieu ?

            1. Avatar de JMarc
              JMarc

              Khanard,
              Je ne sais pas si l’IA aura statut divin mais même si on faisait massivement Claude empereur divin ce serait peut-être
              un progrès : on aurait pondu un dieu plus scientifique que les bricolages précédents.
              On peut aussi rêver qu’elle les fasse dégager mais le monothéisme aurait été inventé pour réduire l’adoration de multiples idoles… Une fausse bonne idée sans doute.

      2. Avatar de Thomas jeanson
        Thomas jeanson

        Est ce que la personne qui a estimé à + 100 millions le nombre d’emplois menacés par l’IA en 2025 a intégré les religieux dans son estimation ?

        1. Avatar de JMarc
          JMarc

          Les cours des moulins à prière vont s’effondrer.

          On demande quelqu’un en réa, Pascal ne devrait pas tarder.

      3. Avatar de gaston
        gaston

        La réaction des milieux ?

        Bah ! Vous trouverez sans aucuns doutes deux ou trois Enthoven pour dire que vous êtes Philippulus, mais jusqu’à présent toute la presse qui a parlé de votre ouvrage vous a plutôt considéré comme le très sérieux professeur Porfirio Bolero y Calamares. 😇

  6. Avatar de fnh
    fnh

    Un peu d’André Breton m’exalte toujours. Peut-être est-ce déplacé?

    Seule l’adaptation plus ou moins résignée aux conditions sociales actuelles est de nature à faire admettre que la fantasmagorie de l’amour est uniquement fonction du manque de connaissance où l’on est de l’être aimé, je veux dire passe pour prendre fin de l’instant où cet être ne se dérobe plus. Cette croyance à la désertion rapide, en pareil cas, de l’esprit, en tout ce qui regarde l’exercice de ses facultés les plus exaltantes et les plus rares, ne peut naturellement être mise au compte que d’un reliquat le plus souvent atavique d’éducation religieuse, qui veille à ce que l’être humain soit toujours prêt à différer la possession de la vérité et du bonheur, à reporter toute velléité d’accomplissement intégral de ses désirs dans un « au-delà » fallacieux qui, à plus ample informé, s’avère, comme on l’a fort bien dit, n’être d’ailleurs qu’un « en-deçà ».

    Je ne peux m’empêcher de trouver cela magnifique, et je crois que tous ceux qui l’ont vécu un jour seront d’accord.

    1. Avatar de Paul Jorion

      « tous ceux qui l’ont vécu un jour »

      Excusez-moi, mais qui ont vécu lequel des deux événements mentionnés :

      – la fantasmagorie de l’amour ?
      – la croyance à la désertion rapide de l’esprit ?

    2. Avatar de Michel Gaillard
      Michel Gaillard

      fnh Ah l’amour, ressenti, et analysé-verbalisé par les couillus 😉

      « Pourquoi la nature avait rendu l’amour indépendant de notre raison ? C’est, dit-il, parce que la nature ne songe qu’au maintien de l’espèce, et, pour la perpétuer, elle n’a que faire de notre sottise. » Chamfort

      « Les montagnes dressent une râpe verticale.
      Tu es de l’autre coté
      Tu contemples mon sexe.
      Le temps s’est pendu.

      Dans mes ramages, tu dormais.
      Je flambais en secret.
      Le feu n’éclaire pas l’amour.
      Ne le dévoile pas. » Claudine Bertrand

    3. Avatar de Grand-mère Michelle
      Grand-mère Michelle

      @fnh Attention: l’exaltation est un obstacle à la joie pure et simple de la contemplation de ce qui est(beau ou laid, c’est selon…)
      Cette joie se passe de mots, et surgit au hasard des rencontres de l’évidence.

      Les êtres humains, espèce de petits mammifères plutot faibles, obligés de se grouper pour subsister, ont passé leur temps à chercher ensemble des moyens de décupler leurs forces, grâce à leurs principales particularités: l’habileté que leur offrent leurs mains(pour maîtriser et se protéger autant que possible des autres forces présentes dans la nature environnante) et la faculté de prononcer des mots pour transmettre à leur progéniture les capacités et les savoirs acquis, afin de proliférer.
      Ces deux particularités conjuguées les a conduits au dessin/à l’écriture, qui a rendu cette transmission performante au-delà de l’espace et du temps, et à fabriquer des machines/armes/outils pour compenser leur faiblesse.
      Sauf que…ils n’ont pas encore tou-te-s compris que leur espèce a besoin d’écoute, d’entente et de connivence pour réussir à ne pas s’auto-détruire.
      Car le temps perdu dans les conquêtes et les conflits entre « voisins », terrien-ne-s tou-te-s aussi semblables que différent-e-s, ralentit le développement de leur intelligence du phénomène de la Vie sur terre, leur biotope indispensable.

      Heureusement, la jeunesse « plus chaude que le climat » en prend conscience:
      Je l’ai entendue chanter, crier, par milliers : « Nous ne marchons pas pour la nature, nous sommes la nature! » dans les rues de Bruxelles en 2019, et j’en ai sangloté de joie…
      …avant que la « crise sanitaire » renvoie « chacun-e dans sa bulle »…

      « Lorsque l’humanité sera enfin sage,
      nous passerons de la compétition dans l’individualisme
      à l’individualité dans la coopération. » Colette Magny, chanteuse, en 1963

      1. Avatar de fnh
        fnh

        Merci de votre réponse.

        Pour moi, l’exaltation n’est pas « un obstacle à la joie pure et simple de la contemplation de ce qui est », mais plutôt sa conséquence.

        « Cette joie se passe de mots », cela dépend des gens, je trouve au contraire qu’il faut faire l’effort de trouver les mots, ce qui est difficile.

        Dans les deux cas précédents, cela n’engage que moi, et je n’irai certainement pas juger ou critiquer ceux qui pensent ou ressentent autrement.

        Enfin (c’est un détail), je trouve l’écriture « inclusive » illisible, et je ne crois vraiment pas que cela fasse progresser la cause des femmes.

        Merci pour vos sanglots de 2019, et pour Colette Magny.

        Bien à vous, cordialement,

        fnh

  7. Avatar de fnh
    fnh

    Vous répondre très précisément serait trop long.

    Il faut voir et comprendre ce que dit Breton parfois un peu rapidement:

    sur la  » fantasmagorie de l’amour », Breton connaissait Freud, et savait à quel point l’être humain peut s’illusionner (là encore, pour aller vite). Ce qui pour lui ne remettait pas en cause l’infinie puissance de joie et de bonheur dont l’amour peut être source.

    Sur la « désertion rapide de l’esprit « , c’est quand la fatigue, la routine, le quotidien nous empêche d’être à la hauteur de ce que nous sommes à notre sommet.

    Pardon d’être aussi basique.

  8. Avatar de pierre guillemot
    pierre guillemot

    Il me vient une incertitude morale : dois-je mettre sur les sites de partage mon exemplaire numérique « libéré de DRM », ce qui augmentera la diffusion de la pensée de l’auteur mais le privera de revenus légitimes, ou m’abstenir ?

    Déclaration de moralité : mon exemplaire numérique a été acheté, comme les exemplaires papier que j’ai offert à des amies. Après avoir lu et apprécié un livre téléchargé sur un site de partage, je l’achète pour honorer l’auteur (si je ne suis pas allé au bout, je n’achète pas).

    1. Avatar de pierre guillemot
      pierre guillemot

      C’est fait (pas par moi, j’aurais mis des métadonnées correctes) depuis hier 31 mai sur le site https://fourtoutici.click/ Exemplaire EPUB apparemment complet et de bonne qualité. Déjà 165 téléchargements en moins de 24 heures, ce qui n’est pas mal pour ce site.

  9. Avatar de timiota
    timiota

    Les IA, qui ont émergé pleine d’inventivité à 10^22 flops, et sont nourries aujourd’hui à 10^23 flops sans doute, vont se demander quand est-ce qu’une IA-d’IA, le niveau suivant d’émergence hiérarchique, va les rendre obsolètes:

    10^5 d’IA niveau Claude 4 mises ensemble, ça va vous rendre l’IA de base un peu bêta en comparaison.

    Je veux bien faire le taxeur Sismondi des super-IA au secours de la simple-IA, veuve ou orpheline, on doit trouver des ressources plus facilement qu’à gérer le « premier Sismondi », celui entre IA « lambda » et humains (non moins lambda mais pas fier de l’être).

    Ca me rappelle une vidéo de « petit ours brun » : après qu’il se soit fait offrir un cadeau qui est un robot, Petit ours brun dit « je veux un cadeau pour mon robot ».

    1. Avatar de Thomas Jeanson
      Thomas Jeanson

      Ou une boucle homme / machine / homme / machine, avec un petit Jihad Buthlérien entre deux, histoire de repasser par la case biologique de temps en temps pour cause de trop d’entropie dans la forme artificielle…

      Le temps de récolter quelques fruits, quelques clefs au passage…

      Mais bon, ça manque un peu d’épice…

      1. Avatar de PHILGILL
        PHILGILL

        « La cible du Jihad était une attitude favorable aux machines, autant que les machines elles-mêmes. Les humains avaient mis dans ces machines de quoi usurper notre sens du beau, notre indispensable individualité qui est à la base de nos jugements vivants. Naturellement, les machines ont été détruites. » (Frank Herbert)

        Mais bon, le « sens du beau », qu’est-ce donc ?

        1. Avatar de Thomas jeanson
          Thomas jeanson

          C’est vrai qu’il y a un peu dans cette extrait, de la résistance puérile de Raphaël Eintoven.

          J’avais plus imaginé un fonctionnement alternatif homme machine, comme une réserve naturelle, un espace préservé dans le temps.

      2. Avatar de timiota
        timiota

        Ah, je ne sais qui est facétieux en parlant de Jihad Butlerien, ça ressemble à … Judith Butler, pas la même épicerie…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Encore une fois, les États-Unis finissent par perdre (comme au Vietnam, en Afghanistan ou en Irak), et en ayant fait…

  2. Flûte alors, encore une pub pour un bouquin. Toutes les occasions sont bonnes, cela devient indécent.

  3. Excellente nouvelle concernant J.Assange, il a dû toutefois concéder à la justice américaine qu’il reconnaissait sa responsabilité ; ni l’un, ni…

  4. Bonjour et bonne journée, je mets en avant le 1er paragraphe de Mr J. Crahay : « Notre modèle économique…

  5. Aujourd’hui on devrait pouvoir rajouter à la liste, la santé. https://hervey-noel.com/declinaison-cqfd/

  6. lu sur le site de M. Cédric Chevalier: https://cedricchevalier.eu/personne-inspirante-n6-jacques-crahay/ hommage à M. Jacques Crahay

  7. Ah tiens! du placement de bouquin, de la pub, plus un média n’y échappe. C’est le moment d’aller au petit…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta