LE TEMPS QU’IL FAIT LE 9 MARS 2012

9 mars 2012 par Paul Jorion | Print LE TEMPS QU’IL FAIT LE 9 MARS 2012

En tournée.

Ce soir 9 mars à 19h00 à l’Université Libre de Bruxelles, EPFC/ULB, De quoi demain devrait-il être fait ? campus du Solbosch, bâtiment H, auditoire 1302, 1050 Bruxelles

La même vidéo sur Youtube

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png
 

145 commentaires

  1. mike

    Quelle est votre position vis-à-vis de la franc-maçonnerie, vu que l’Université Libre de Bruxelles a un lien fort avec elle ?

    Sinon, je lis ce blog régulièrement et trouve qu’on tourne un peu en rond dans l’auto consensuel.

    Etant entendu que le système est en fin de cycle et qu’on y trouve à son sommet une bande de crapules qu’il faut déloger. Ne serait-il pas intéressant que ce Blog-Gestalt, ou tout du moins ses têtes (modérateurs?) tentent une autocritique.

    Une sorte d’auto évaluation méta cognitive de l’égrégore « blog de PJ », comme cela se fait pour l’individu dans certaines professions de transmission du savoir. En partant du postulat que le groupe-blog s’auto limite, ou s’auto censure, par effet de cooptation des idées dominantes qu’il privilégie. Les extrêmes et autres dérangeurs se trouvant souvent interdits d’expression.
    Toutes les études sur les groupes (d’animaux, évolués ou pas) montrent que dès que les conditions d’existence deviennent différentes – rendant généralement la vie plus difficile – le collectif devient plus créatif. Mais cette créativité est conditionnée par la diversité des membres du collectif. On parle ainsi de l’ouverture du groupe.
    J’avance que ce groupe-blog est non créatif pour cette raison. Il y a toujours comme un cadre raisonnable, comme une Suisse des idées, le tout étant assez aisé à situer sur l’échiquier des idées politiques.

    On pourrait dès lors entrevoir des pistes de réflexions, sous forme de questions :

    – Ne pensez-vous pas qu’une pensée forte ne se fait que « contre » et que la modération, par manque de confiance plutôt que par volonté de contrôle, devrait être plus ouverte, tolérante, et faire confiance aux contre-feux générés par le groupe? (comme ça se passe sur le web)
    – Quels sont les principaux rôles/tendances/intervenants de ce Blog?
    – Vous est-il possible de vous mettre dans une configuration mentale de droite, en exercice « effort »? Par exemple : Vu la dominance médiatique des idées de solidarité et de l’état providence, ne serait-il pas utile de réfléchir un peu plus sur la conformation de l’humain et sa déresponsabilisation dans un système trop protecteur ?
    – Pourquoi ne pas parler plus de nos responsabilités de consommateurs ?
    – Pourquoi être plutôt dans la récrimination sur le présent, càd le passé, alors qu’une réflexion profonde sur l’avenir est nécessaire ? Des utopies urgentes…
    – Faut-il sortir du formatage universitaire tel que celui institué et auto propagé par les élites ? Ne sommes-nous pas passé à l’ère de l’auto formation via des médias quasi illimités ?
    – Pourquoi modérer certaines interventions pour cause d’agressivité, ou de position politique ?
    – Etc…

    • John Difool

      Voilà qui est bien exprimé.J’attends impatiemment la réponse de Julien Alexandre.

      • Julien n’est pas à la modération actuellement…

      • vigneron

        Merci Bénédicte pour cette présentation furtive… et pour votre excellent blog.
        Pour ceux qui en ont marre de se fader des posts du genre glapit-crapaud-clapoti-clapoteux, style Mike ou enfoiré, tous sur le blog de Bébédicte ! :)
        Signé : un immodéré de la modération ultra-modéré par la modération…

      • lou

        Excellent blog Bénédicte. Vous êtes lectrice de François Jullien?

      • oui, c’est un de mes auteurs préférés…

      • mike

        En fait Vigneron, t’es peut-être trop sérieux, au fond. M’enfin, tant que tu ne m’assimiles pas à Jduc, ça va.

      • vigneron

        Mike, tu seras jamais Jduc, sûr. Y’en a qu’un comme ça. C’est comme le phare de Cordouan, y’en a pas deux. Un phare de la bêtise ok, hors-service qui plus est, mais bien un phare. Et de ce genre de phares y’en a une palanquée sur le blog, et des toucouleurs, je t’épargne la liste (la liszt ?)… Alors ton laïus sur le submergeant politically correct du blog, ta « Suisse des idées », laisse moi rire, un p’tit vivarium d’anthropo ouais ta Suisse des idées…
        Toi, sorry, mais tu fais pas dans le phare, plutôt dans le banc de brume vaguement scélérate sur le coup avec tes francs-maçons plein ta phrase d’accroche et tes plaintes de pseudo agressif « vraiment trop injustement » modéré en point d’orgue… c’est tout ce que je retiens de ton post, chapi-chapo-clapoteux… entre les deux du remplissage, du verbiage, du n’importe quoi, nihil.

      • mike

        Misunderstanding Vigneron.

        Pas de complainte quand à la modération pour ce qui me concerne. Une interrogation, certes réitérée.

        Pas de complainte non plus quand à ta non recevabilité de mon sabir. Même si ça fait un peu « Madame l’Ascenseur » qui statue. Trop sérieux je te dis.

        Par contre la vague brume me va. Suivant avec qui je communique j’ai volontiers le sentiment d’être un nuage, un peu truand sur les bords, qui tenterait vainement de communiquer avec une boîte de vitesses bien huilée, persuadée qu’elle ne cassera jamais. ^_^

      • Bruno

        Bravo Bénédicte pour la qualité de votre site!

    • Merci Mike. Tout à fait dans votre ligne de pensée. :-)

      • Ardéchoix

        @mike
        J’avance que ce groupe-blog est non créatif
        Pour ma part ,je pense que en ce qui concerne le cas Grecque par exemple .Voilà des semaines des mois que nos financiers , nos experts de tout poils nous bassinent avec des échéances toutes les deux semaines sur la fin du monde financier .Et nous expliquent que nous serons touché par ce tsunami de cds et autres. Et ce blog comme d’autres essayent d’avoir une lecture des différentes solutions , mais la créativité ce n’est pas obligatoirement se replonger sur le passé pour entrevoir une sortie sans trop de dégâts .Politiques et financiers ont tous le doigt dans le pot de miel ,et de l’autre main ils nous montrent la Lune,moi l’imbécile je regarde le doigt. La créativité c’est être fou et nous ne le sommes pas assez

    • Arnaud

      Mike, on est pas là pour sodomiser les coléoptères.

      • Piotr

        Quelle mouche vous a piqué?
        La mouche n’est pas un coléoptère?
        Fatigant ce blog.

      • Arnaud

        Que les coléoptères me pardonnent, je voulais évoquer les

        diptères du sous-ordre des brachycères et de l’infra-ordre des muscomorphes, ou de l’ancienne dénomination des cyclorrhaphes

        .

    • Au sud de nulle part

      Monsieur, si je ne me méprends pas votre école idéologique possède déjà quantité d’espaces d’expression sur lesquels vous pouvez bavasser à loisir du degré d’assistanat des diverses sortes de population qui composent le salariat : atlantico.fr, lefigaro.fr, lexpress.fr, etc…
      De la même manière que nous ne vous demandons pas inutilement de comprendre les vertus de gauche que sont la solidarité et le partage nous vous serions gré de ne pas nous demander de partager avec vous les valeurs de droite que sont l’égoïsme, l’individualisme, la rapacité, la cupidité et l’incapacité à subir pour soi même les politiques que l’on appelle de ses voeux pour les autres.

      • Bruno

        Attention, au sud de nulle part, de ne pas tomber dans le piège tendu ici, de semer une certaine zizanie au sein de ce blog, tentative de déstabilisation.

        Ce serait dommage, le blog de Paul étant une source de réflexion allant au-delà d’un clivage de bas étage, s’adressant à mon avis aux hommes et femmes de bonne volonté, souhaitant progresser, ceci dans un monde où les médias classiques – au moins en France -, font preuve d’une certaine pensée unique…

        Ce blog – comme quelques autres -, tel qu’il fonctionne actuellement, devrait être déclaré d’utilité publique…

      • Au sud de nulle part

        Bruno, je ne vois pas quel mal il y aurait à politiser le débat car à la fin les solutions viendront non pas d’experts économiques aussi compétents soient ils mais de la politique (comprenons nous bien, je n’ai pas écrit des politiciens) qui s’imposera à la majorité comme porteuse d’un projet de société viable pour tous. Dans ce contexte je ne comprends même pas que l’on puisse être de droite c’est pourquoi mis à part changer « serions gré » en « saurions gré » et ajouter un s à population je n’enlèverais pas une virgule à ce que j’ai écrit précédemment.

      • mike

        Au sud de nulle p

        Gauche / Droite…. Je ne puis que souhaiter que votre marche mentale ne se contente pas de cette unique cadence.

      • Au sud de nulle part

        Mike, seriez vous centriste Bayrouiste? Sachez que cela n’a rien de honteux ni de sale. Vous pouvez le déclarer et même l’assumer sans danger devant tout le monde. La cadence de votre marche mentale d’équilibriste aristocrate capable d’arbitrer entre les meilleures solutions transversales qui ne sont ni de gauche ni de gauche ne devrait pas s’en trouver affectée outre mesure.

      • Bruno

        Au sud de nulle part, en aucune manière je vous demandais de changer une virgule à votre message, parfaitement limpide, et auquel j’adhère; cela a été simplement ma manière d’exprimer mon inquiétude, sur ce à quoi pouvait dériver le blog, si cela tournait à la polémique, suite à une attitude délibérée de Mike…

        Cordialement

    • Sud

      @ Mike :
      En principe, vous ne devriez pas recevoir de réponse. Monsieur Jorion n’est pas là pour donner des conseils ou suggérer des solutions. Mais expliquer les choses. C’est un scientifique universitaire qui fait de l’anthropologie. Ce sont peut-être les posteurs qui font de la politique. Mais pas lui.

      • mike

        Sud.
        M’intéresse principalement d’avoir sa réponse sur les francs-maçons. Pour le reste le mutisme sera total normal.

      • c’est marrant Mike, tu poses cette question comme si elle était importante
        Je veux dire: comme si elle faisait sens

        Comme si t’étais en train de dire une chose intelligente. Comme si Jorion n’était pas le théoricien anti-théorie-du-complot qu’il s’efforce avec raison (et intelligence) d’être

        Je veux dire (si je te comprends – pardon si je t’ai mal compris): ta question fait sens si tu sous-entends (qu’il fait sens de penser) que la franc-maçonnerie est un point névralgique d’un ennemi tentaculaire et machiavélique. Non? C’est pas ça que tu veux dire?

        Et tu crois que Jorion mange de ce pain là? Il me semble que tu prends la tangente, reprends toi l’ami!

      • mike

        Alessio Moretti

        Rapport à la manière dont j’ai posé la question à PJ je reconnais que c’était trop direct.

        Pour le reste tu te montes un film. Comme déjà précisé à JA j’ai demandé par pure curiosité…
        Qu’on puisse sous-comprendre que je suggère le le complot est à mettre sur le compte de la manière trop maladroite et rentre dedans de la demande. Et à l’imagination de certains.

    • auguste

      La question  » faut-il sortir du formatage universitaire  » a son corollaire : Faut-il sortir du formatage autodidacte ?

      • mike

        Dit autrement : le formatage universitaire est-il plus ouvert aux autodidactes que le contraire.

        Je connais la réponse.

      • Fod

        @ auguste

        Qu’est ce que le formatage autodidacte ?

      • Béotienne

        Il faut simplement sortir du formatage, le doigt ne montre jamais la face cachée de Séléné.

    • @mike.

      1) Pas mal de groupes finissent en guerre des clans, parce que non modérés.

      2) Le groupe tend inévitablement à l’uniformisation des idées et contre cela il n’y a rien à faire, si ce n’est de se ressourcer ailleurs !

      A partir de là, vous vous posez trop de questions.

      Lorsqu’on commence à critiquer le cadre c’est qu’on est en manque d’inspiration.

      • Pierre

        Vous devriez vous poser quelques question Llisztfr……
        Lordon est est un petit gars qui ne vous inspire pas ?
        Etre de gauche c’est vouloir sortir du cadre, être de droite c’est vouloir conserver le cadre à tout prix dans les clapotis de l’entre soi et des idées courbes des gens qui pensent en rond.
        J’ai donc la douleur de vous annoncer que vous êtes de la plus pure droite réactionnaire.

        Mes sincères condoléances en passant aux quelques beaux esprits qui ont déserté ce blog qui fût un temps le support de débats contradictoires passionnants.
        Je vous laisse à la protection de vos modérateurs et à votre raison raisonnable, Lisztfr……

      • L'enfoiré

        Lisztfr,
        Si vous saviez à quel point je joins Pierre qui suit votre commentaire. ;-)
        C’est ainsi que l’on remarque qu’il y aura toujours des leaders et des suiveurs.
        Les premiers pourront toujours jouer à leur guise impunément. Les suiveurs, non responsables, se réfugier derrière les basques des premiers.
        Rien à faire contre l’uniformisation des idées?
        Non, cher Lisztfr, tout à faire.
        Prenez un bon bouquin, mais quittez Internet et son interactivité.
        « Lorsqu’on commence à critiquer le cadre c’est qu’on est en manque d’inspiration. »
        Là, c’est trop. J’ai bien ri.
        Je ne serai jamais ni de gauche, ni de droite dans une instabilité notoire… entre deux chaises, quoi.
        Paul parlait d’électron libre. On n’est jamais libre à 100% et de moins en moins. Tout se fait en équipe, mais chacun fait avancer le schmilblick
        Amen… ;-)

      • @ Pierre

        Mes sincères condoléances en passant aux quelques beaux esprits qui ont déserté ce blog qui fût un temps le support de débats contradictoires passionnants

        C’est marrant, moi je pensais « bon débarras »…

      • mike

        Lisztfr

        1) Pas sûr, pas sûr… Et même, vous préférez l’eau tiède, ça vous rassure ?
        2) C’est vrai, mais un groupe qui accepte sa tendance à l’uniformisation est en danger de ne plus réfléchir. Etes-vous déjà résigné ?

        Enfoiré

        qu’il y aura toujours des leaders et des suiveurs.

        Et certains passent aisément de l’un à l’autre…

      • @mike

        Après réflexion… tel le dernier empereur de Chine, je vais m’occuper de mes roses ! Qu’est ce que vous voulez que je vous dise !

        Vous ne serez jamais satisfait c’est comme ça c’est la vie. Donc voilà, après votre question c’était la franc maçonnerie ? mais écoutez les émissions du Dimanche matin sur FR C, toutes les Loges y ont leur temps de parole, et aucun rapport avec Jorion ou ce blog ne saurait être mis en évidence.

        Ceci dit….

      • Renou

        @Lisztfr, « Lorsqu’on commence à critiquer le cadre c’est qu’on est en manque d’inspiration. »
        sous le big brother-bandeau, ça aurait de la gueule!

      • de passage

        @ tous ! Pour le bac moins cinq que je suis , dites c’est O.K CORRAL ?

    • Renou

      « Ne pensez-vous pas qu’une pensée forte ne se fait que « contre » et que la modération, par manque de confiance plutôt que par volonté de contrôle, devrait être plus ouverte, tolérante, et faire confiance aux contre-feux générés par le groupe? »
      Allez Mike, fait pas la tête!… On l’aime bien Witney Houston…

    • @ Mike

      Dans l’ordre :

      1/ Quel rapport de savoir que la franc-maçonnerie est bien implantée à l’ULB ? Tu veux qu’on te dise si on est franc-maçons, pour surfer sur la vague de coming-out publics genre Mélenchon ? On peut trouver les rites débilitants, apprécier l’attachement aux Lumières et critiquer le copinage, tout en côtoyant des maçons, non ? C’est où le hic ?

      2/ Le blog est ouvert à la critique. Ce que tu n’as pas saisi en revanche, c’est que le débat pour le débat n’intéresse pas grand-monde, en tout cas pas nous. Le blog fonctionne comme un think tank d’un genre nouveau, où l’on confronte des idées qui sont enrichies par le cerveau collectif, pour les préciser, les peaufiner et les mettre en débat. On n’a pas besoin des « extrêmes » comme tu dis pour faire ce boulot, puisque leur approche est par essence non-constructive. C’est un parti pris, c’est le même depuis le départ, il ne changera pas.

      Ceux qui sont frustrés peuvent aller s’épancher sur fdesouche, les « extrêmes » qu’il te semble si nécessaire de juger de façon bienveillante dans leur approche intellectuelle des problèmes auxquels nous sommes confrontés y sont bien reçus. Dites-nous si le niveau du débat est meilleur (je cite celui-ci, il y en a évidemment plein d’autres pour qui pense que le « bon » émerge de la confrontation avec les bas-fonds du web.

      Qu’est-ce qui te manque Mike pour faire ton bonheur sur le blog, un petit débat sur le casher/hallal ?

      Ps : moi aussi j’aimais bien Whitney Houston ;)

      • Jeanne

        Bon courage Mike.
        La réponse de JA est indigne d’un « modérateur », qui se doit de garder une certaine neutralité.

      • On a l’indignation à géométrie variable Jeanne… François, Paul, Bénédicte et moi-même modérons à tour de rôle, il n’y a pas de règles sur les sujets que nous aurions le « droit » d’aborder ou la façon de le faire.

        Mike pose des questions et soumet une critique (récurrente), mon nom est cité par d’autres commentateurs, je réponds.

      • Antoine

        JULIEN ALEXANDRE,

        Pour ce qui est de la modération, je n’ai pour ma part jamais trop eu à m’en plaindre. Mais il y a toujours eu la question de l’objectivité: vous prenez toujours fait et cause pour le taulier, et vous ne paraissez finalement pas trop être le fameux tiers neutre et capable de peser les arguments dans chacune de vos mains. Ceci paraît également vrai à l’égard de VIGNERON, qui, indéniablement, même s’il à une fulgurance de pensée remarquable, se laisse souvent aller à des diatribes méprisantes, qui certainement ne se veulent pas méchantes, mais sont perçues comme telles.

        Quant à cotoyer francs maçons et Lions club, cela me paraît quand même pour ma part dangereux de répondre à leur invitation, dans la mesure où cela peut leur permettre d’agrémenter leur vitrine « confrérie d’intérêt général » pour cacher les basses intentions qui en réalité les gouvernent, à savoir « se tenir les couilles » pour reprendre un mot d’Hésiode.

      • @ Antoine

        Mais il n’a jamais été question d’une quelconque neutralité de la part des modérateurs de ce blog. Comme je l’ai dis, nous sommes au moins 4 à intervenir sur la modération (parfois plus), et je ne vois personne dire à Paul ou François qu’ils sont biaisés !

        Quant aux franc-maçons, je n’ai pas parlé de les côtoyer dans leur cadre folklorique, mais de les côtoyer tout court, en tant qu’hommes…

      • Efarista

        Miky fidèle a lui même. Il a enfin eu son quart d’heure de gloire ! Je vous ai trouvé plein d’une jolie retenue Julien Alexandre.

      • mike

        JA

        1) Je suis curieux. Je me renseigne, c’est tout. Les FM font partie du jeu. Savoir comment les gens se situent m’a toujours semblé légitime.
        2) Je ne pense pas avoir fait l’apologie des extrêmes, j’ai passé l’âge. Quoiqu’à l’occase un point de vue trop outrancier puisse remettre les pendules à l’heure… Plus sérieusement il y a des tendances qui peuvent devenir lourdes avec le temps, inertes. Ce blog a une ligne, normal, indispensable peut-être… Mais souvent je trouve que c’est un moins, sur le fond, et je le dis.

        Je ne me sens pas spécialement frustré ni en manque de rien en terme de bonheur sur ce blog. Sinon je ne caboterai pas dans le secteur.

        C’est qui Whitney Houston ?

        Hin hin hin

      • @Antoine
        flute, il y a un passage intéressant d’Hésiode qui a dû m’échapper!

        Par ailleurs, dans ma famille de non-franc-maçons, on m’a toujours répété (avec respect) qu’une grande quantité d’institutions démocratiques occidentales constructives (les « groupes parlementaires », les « commissions d’enquête », les « prises de parole », etc.) sont des techniques de discussion de groupe élaborées par … la tradition maçonnique. si c’est vrai, ça fait réfléchir (= plus de respect pour les loges, malgré leur « devenir-mafia »). A un niveau philosophique, dans un congrès à Moscou l’année dernière (ou je parlais de Ricoeur, Greimas et les géométries sémiotiques) j’ai, hors congrès, demandé si, au fait, il existait des études philosophiques sur quelque chose comme « l’herméneutique maçonnique » (en fait j’ai même osé demander – I’m a bad boy – si Ricoeur était maçon), la réponse a été un chouïa étonnée et catégoriquement fermée (« protestant militant [- et là il me souvient d'Olivier Abel s'opposant au "PACS" proposé par Jospin -], oui, maçon, non! »). Ce qui frappe le joyeux (et militant) athée que je suis (denrée très rare en Italie): s’il y a des saveurs juridique, judaïque, chrétienne et musulmane (et même mathématique – cf. J.-M. Salanskis) de l’herméneutique, pourquoi pas une version maçonnique? Ces gens-là, du moins leur frange « spéculative », ne discutent-ils pas dans leurs loges? N’interprètent-ils pas des textes par une exégèse qui leur est propre? Moi je crois bien que oui. Ayant déjà dû avaler la couleuvre du « les religieux pensent » (ou sa variante: « Jérusalem a plus apporté à la pensée qu’Athènes », de gustibus…), je ne me formalise franchement pas avec « les francs-maçons pensent ». Et encore moins avec Paul Jorion parlant à l’ULB. En retournant la question, je dirais que la question initiale de Mike (sommant Paul de se positionner par rapport à la franc-maçonnerie supposée de l’ULB) me paraît très, très limite

      • vigneron

        Eh le modo ! L’Antoine, faudrait pas lui rentrer dans le lard un peu ? non ?

        à cotoyer francs maçons et Lions club, cela me paraît quand même pour ma part dangereux de répondre à leur invitation, dans la mesure où cela peut leur permettre d’agrémenter leur vitrine « confrérie d’intérêt général » pour cacher le basses intentions qui en réalité les gouvernent, à savoir « se tenir les couilles pour reprendre un mot d’Hésiode.

        …quoique, tu m’diras, à la relecture… c’est tellement poisseux, ça se suffit à soi même comme sanction…

      • Au sud de nulle part

        @ JA

        Votre mauvaise foi n’a d’égale en dimension que le succès que rencontrent le Front de Gauche et son représentant pour les présidentielles. Au départ ce sont des militants d’extrème droite qui ont accusé Mélenchon d’appartenir à la franc maçonnerie. Par la suite il a été sommé par des journalistes de se révéler en tant que tel ce qu’il a formellement refusé de faire. A ce jour il ne s’est toujours pas officiellement déclaré comme franc maçon.

      • Charles A.

        « Le vrai problème, c’est qu’il y a des gens qui ne peuvent pas acheter de viande »
        Philippe Poutou hier…

      • Efarista

        Hmm ! je savais bien que la réponse de Julien Alexandre serait explicite.

      • Antoine

        ALESSIO MORRETTI,

        Pour Hésiode, il s’agit des couilles d’Ouranos coupées par Cronos. La traduction de la Théogonie que j’ai lue utilise ce mot.

        Pour la franc-maçonnerie, j’ai également entendu dire qu’elle serait à l’origine de la sécurité sociale. Elle aurait également mis un place un système d’atténuation de la puissance de l’autorité hiérarchique par le jeu de cycles et de « retour à la base ». Peut être que cela a inspiré le travail en commission parlementaire.

        Quant à ses bizarreries, je suis un peu au parfum… Mon père, qui n’était pas un penseur mais plutôt un décideur dans l’industrie informatique des années 90, a été approché pour être initié… Il lui a été plus ou moins proposé de se ressourcer au VEZELAY…

        Il n’en demeure pas moins qu’à mes yeux, leur organisation est une source à privilèges, et constitue surtout et avant tout du copinage de haut vol. Que des choses point trop bêtes soient réalisées, cela peut être sans tout ce corporatisme.

        Pire, cela peut conduire à une exacerbation de l’idée d’élitisme, à la culture d’idéologie de type être suprême (Robespierre) ou Ubermensch (Nietsch)…

      • Léoned

        A propos de la modération :

        Si vous n’en voulez pas, allez voir ailleurs !

        Depuis 8 ou 9 mois que je fréquente ce blog, j’ai du me faire sucrer une demi-douzaine de commentaires.
        Je pense que les deux premiers ce fut à tort (m’ont pris pour un propagandiste d’extrême-droite, houla moi !) Les autres étaient soit hors-propos, soit contenaient des termes disons malpolis. Et j’approuve les modérateurs de les avoir virés !

        Et même, si je n’approuvais pas, je ne râlerais pas !
        (M’est arrivé une seule fois où j’avais exprès inventé un mot que le modo dans son élan recadra, crut-il, en français : j’ai grogné, et le lendemain la chose était réparée).

        En bref, et c’est une promesse (croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer) : je ne me plaindrai jamais qu’un de mes commentaires soit viré !
        C’est la règle, point barre.

      • @Antoine
        mais oui! tu dois avoir raison! Je dois relire Hésiode…
        (dans mon édition à moi je ne retrouve pas ton expression, mais OK)
        Merci pour l’étrange stimulation!

    • Thomas

      Mike demande :
      « Quelle est votre position vis-à-vis de la franc-maçonnerie, vu que l’Université Libre de Bruxelles a un lien fort avec elle ? » [...] Vous est-il possible de vous mettre dans une configuration mentale de droite, en exercice « effort »?

      Après avoir effectué l’effort demandé sur la suspicieuse question de la franc-maçonnerie, je crois pouvoir vous dire que je ne préfère pas retenter l’expérience. On risquerait d’arriver très vite au point Godwin.

      Au fait ils recherchent des pigistes à L’Express. Une opportunité peut-être ?

      • mike

        Merci de m’avoir fait découvrir le point Godwin. Apprendre tous les jours reste une des douceurs de l’existence.

        Rien de suspicieux dans ma question, juste un éclairage supplémentaire sur PJ, demandé d’une manière qui a été perçue comme inquisitoriale par certains. Ma faute. Je suis trop impétueusement curieux.

        Mais qu’on puisse définir mon sabir comme une posture droitière, là ça me dépasse un peu. Probablement la bipolarisation française. Mais aussi de par le fait que vous avez visiblement compris la formule Exercice « effort », comme une apologie de l’effort au sens des bonnes vieilles valeurs que défendrait un gnière comme Sarcophage. Eh bé non. J’entendais seulement l’effort de penser depuis un autre point de vue.

      • @Mike
        merci pour le mot « sabir », connaissais pas, très joli, j’adopte! : )

    • Léoned

      [Remarque préalable : la franc maçonnerie je m'en contrefous].

      on tourne un peu en rond dans l’auto consensuel

      Ça, ça prouve juste que tu limites à la surface des choses. Quand je ne suis pas d’accord avec Jorion je le lui écris en direct !
      Avouons le c’est rare !
      M’arrive même dans mes commentaires, d’exprimer une divergence, mais seulement quand elle est dans le sujet direct.
      Je suis plus souvent en désaccord avec certains autres commentateurs qu’avec la ligne générale du blog, et c’est ça qui compte ! En naissent quelques polémiques, c’est toujours utile. Si on était tous d’accord qu’est-ce qu’on se ferait ch… !

      Tu parles à un moment de « se mettre dans une configuration mentale de droite ». T’inquiète pas , je connais ! Gamin, j’étais même royaliste ! C’est justement parce j’ai pensé et réfléchi, que je n’y suis pas resté. Mais je comprends très bien comment eux ils pensent (à droite et à l’extrême) ça aide. Et ça me confirme dans mon orientation actuelle !

    • Mumen

      Pour un retour sur ce blog, depuis des lustres, je suis agréablement servi pour mon premier commentaire lu !

      Merci mike.

      François Jullien est un tiède. Sa pensée de la philosophie chinoise est asservie à la philosophie occidentale. Il pense là bas, mais d’ici. Je dirais qu’il est un œnologue qui n’a jamais seulement goûté le vin et encore moins l’ivresse.

      Si je ne reviens pas sur ce blog, c’est parce que je le trouve trop consensuel. Qu’il soit passionnant, riche, intelligent, oui : c’est vrai que ça pétille ici. Mais ce qui fait rester c’est autre chose. Peut être qu’un jugement dur est ce qu’il lui faut à ce blog , là maintenant ? Peut être que des choses germent et qu’il faut y prêter beaucoup de soin ? Une chose est sûre : faut pas dormir.

      • Pierre-Yves D.

        Mumen

        Je ne pense pas que la pensée de François Jullien soit asservie à la philosophie occidentale. Quelle philosophie occidentale d’abord ?
        Il la déconstruit par le détour de la pensée chinoise, de même qu’il déconstruit la pensée chinoise par le détour de la pensée occidentale, et c’est bien d’ailleurs là que se trouve la limite de son exercice, que de prétendre philosopher en jouant sur le jeu des miroirs, miroirs qui ne renvoient en réalité que les catégories figées de la pensée occidentale ou chinoise, l’une sur l’autre, justifiant sa méthode par l’hétérotopie dans laquelle se seraient trouvées ces pensées du fait de leur non communication pendant des siècles.

        Si Jullien est tiède c’est pour cette raison, sa pensée manque d’intempestif, de parti pris éthique et politique, ou alors par défaut, du fait même de la méthode, qu’il revendique d’ailleurs, et qui consiste à se tenir sans arrêt dans l’écart supposé entre ce qui serait d’une part la pensée occidentale, et d’autre part la pensée chinoise, et de faire jouer cet écart pour penser ce qui serait impensé dans l’une et l’autre.

        Pour lire Jullien il faut lire son antidote, c’est à dire son homologue sinologue, suisse, Jean-François Billeter, qui a été son vif contradicteur, tellement intempestif que les critiques qu’il lui adressait par livres interposés étaient parfois empruntes d’inexactitudes, de lecture abusive de la démarche jullienne, mais qui tout de même visaient juste. Bref, l’opposition de deux conceptions de la philosophie — occidentale, l’une herméneutique pour Jullien, l’autre phénoménologique pour Billeter. Jullien ne croyant pas à une expérience universelle de la condition humaine, Billeter prenant à l’inverse appui sur cette expérience commune pour penser les différences, et Billeter de faire de Tchouang T’seu le dissident de la pensée chinoise et Jullien se voyant aussi reprocher par Billeter de faire de quelques notions de la pensée chinoise le tout de cette pensée et histoire de la Chine, alors que pour lui cette pensée n’a été que l’idéologie du pouvoir impérial. Pour l’heure l’historiographie et l’idéologie chinoises en cours donne plutôt raison à la raison régulatrice de Jullien comme principe dominant ce qui ne donne pas forcément tord à Billeter.

        Il faut savoir aussi que Jullien fut à l’occasion conseiller pour hommes d’affaires occidentaux pour lesquels il a montré tout le profit que l’on pourrait tirer de notions chinoises classiques comme celle de régulation ou d’efficacité, pour des transformations …. silencieuses.
        Dommage que Jullien n’ait pas, à ma connaissance, plutôt conseillé quelques dissidents, pour leur indiquer la meilleure manière de se jouer des transformations silencieuses des capitalismes et chinois et occidental. Car, après tout, pourquoi n’y aurait-il pas un usage politique la pensée de François Jullien, ne serait-ce que comme révélateur de l’idéologie ambiante qui règne de Paris à Pékin. Mais, il est vrai, le dissident n’est pas homme à conseiller, il sait très bien ce qu’il a à faire.

      • Mumen

        Oui merci, j’en apprend.

        Ce que je dis de Jullien, c’est ce que j’en ai ressenti et pensé à la lecture de Procès ou Création. Je ne crois pas qu’il pense l’impensé des deux visions du monde. Déjà qu’il pense avec plus de pragmatisme le pensé de la sagesse chinoise, ça serait pas mal. Je crois qu’il intellectualise trop, qu’il recouvre tout de son savoir académique normalisé. Il ne *peut pas* lire la sagesse chinoise alors il trouve un penseur hors piste de la chine, déjà rationaliste, et il bâtit dessus un truc sans intérêt, qui redit l’Occident, avec juste un accent de là bas.

        J’ai vu ça corroboré par le fait qu’il ne cesse de se déclarer avant tout lecteur des Grecs, comme s’il se justifiait de s’intéresser à ce qu’il ne devrait pas. Je raccorde mon ennui en le lisant à ce que j’appelle de la servilité à l’académie et j’obtiens une opinion : la mienne. Dans cette opinion, je ne suis pas définitif : je lui laisse le bénéfice du doute, quand au fait que, peut être, il a une pensée bien à lui, hors piste de l’Occident et qu’il la cache, comme tout les vrais penseurs passés au moule de l’académie et ayant survécu (denrée de plus en plus rare). Je suis nul en lecture herméneutique, surtout quand la lecture est barbante. Mais ce n’est pas parce que je n’ai pas vu d’indices qu’il n’y en a pas.

  2. Léoned

    Bon d’là !

    Oublier de dire que Maastricht, avant d’être la ville d’un traité, fut le lieu où décéda notre héros à tous petits et grands : d’Artagnan !

    C’est honteux, moi je dis.

    :-)

    • Piotr

      D’Artagnan mort !
      Encore une mauvaise nouvelle.
      Heureusement reste Lagardère!
      Un peu chahuté sur les marchés ,mais bon!

  3. Le torrent du jour : https://thepiratebay.se/torrent/7088928
    Je sais pas chez vous, mais ça devient assez aléatoire d’accéder à ce nom de domaine…

  4. Bien parlé, Paul.
    Je n’ai rien à ajouter sinon sous une autre face et qui se trouve sous cette vidéo
    Ce n’est plus du numérique, c’est de la chimie…

  5. Bruno

    Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
    Ou comme cestuy là qui conquit la toison,
    Et puis est retourné, plein d’usage et raison,
    Vivre entre ses parents le reste de son aage !

    Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
    Fumer la cheminée, et en quelle saison,
    Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
    Qui m’est une province, et beaucoup davantage ?

    Plus me plaît le sejour qu’on bâti mes aïeux,
    Que des palais Romains le front audacieux,
    Plus que le marbre dur me plaît l’ardoise fine :

    Plus mon Loire Gaulois, que le Tibre Latin,
    Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
    Et plus que l’air marin la douceur Angevine.

  6. Léoned

    Bon, un commentaire sérieux cette fois. P. Jorion l’évoque à peine dans la vidéo mais je vous rappelle qu’on est aussi en pleine « Guerre civile numérique » !

    Mardi dernier (Super Tuesday : donc info peu visible) le FBI a arrêté tout un groupe d’hacktivist faisant partie des Anonymous (les LulzZek).

    Pour quelques détails voir cet article (en anglais) du New York Times d’aujourd’hui (vous remarquerez le ton « bienveillant » de l’article) :

    http://www.nytimes.com/2012/03/09/technology/hacker-informant-and-party-boy-of-the-projects.html?pagewanted=1&_r=2&hp

    • ploucplouc

      @leoned
      J’ai remarquer le ton bienveillant de l’article que vous citez mais nous ne somme dans votre exemple certainement pas dans la guerre numérique mais la sempiternelle guerre crapuleuse.
      Le hacker Mr Monsegur (J’aime bien ça sonne français) entre deux joint avais malencontreusement utilisé son adresse IP pour hacker une carte bleue, Dont il espérait un certain profit rien a voir avec les anonymous dont mr Monsegur se prêtant.Quand on a besoin de marihuana on est dans le système capitaliste car le système capitaliste n’est pas un système d’échange mais un système de création de besoin.Pour les hacker débutant sachant l’anglais je conseille Bactrack 3 ou Backtrack 5. Quoi qu »il laisse beaucoup de trace et surtout ne jamais utiliser sa propre IP si vous voulez engager une action vous vous faite repérer en moins de deux..

      • Léoned

        Mon propos n’est pas de défendre le sieur Monsegur !
        Au contraire, puisque apparemment c’est lui qui a dénoncé les autres !

        Mon propos était juste de signaler (qu’en coulisses) la guerre continuait !

        Et que le ton « bienveillant » que j’évoquais, était tout à fait dans l’esprit de cette guerre : rien que des z’affreux drogués et dealers ces soi-disant défenseurs du bien public !

        Ceci étant, les LulzSec font partie des Anonymous et ont participé à la bagarre contre PayPal, Mastercard, etc. à l’occasion de l’affaire Wikileaks.

        (Lire le bouquin de Jorion « La guerre civile numérique« )

      • ploucplouc

        @Leoned
        La guerre des profits?

      • Léoned

        @ploucplouc

        Ou vous êtes pas au courant, ou vous jouez à l’idiot.

        PayPal (puis MasterCard et Visa) ont bloqué tous les dons que les « simples citoyens » envoyaient au site de Wikileaks suite à sa révélation des plus de 250000 messages « confidentiels » de l’US Army.
        Anonymous a répondu en bloquant les sites de Paypal & consorts.

      • ploucplouc

        @Leoned
        quand aux blocage des systèmes paypal ils n’ont durée que quelque heures et je suis mort de rire. Wikileaks est depuis dissous n’existe plus je suis mort de rire.Je ne devrai pas mais c’est nerveux

      • Plouplouc,
        sois pas malin (au sens du mari d’une maligne), la langue de Léoned a fourché, il voulait dire « paypal et semblables ont été mis dans l’interdiction officieuse (Jorion souligne: totalement illégale et arbitraire) de transmettre les dons au créateur de Wikileaks, Assange, qui n’est pas du tout dissout, lui, mais est passablement dans la mouise ». Ok?

        Léoned: t’as raison, je crois, le vilain joue à l’idiot et nous fait marcher (sacré ploucplouc, t’es un coquin, ah la la)

      • ploucplouc

        @Alessio Moretti
        Wikileaks n’existe plus informez-vous!!

      • Léoned

        Ah oui, et j’ai aussi oublié :

        http://wikileaks.org/

        (dernière action y’a 8 jours, mais ils n’existent plus)

      • ploucplouc

        @leoned
        C’est vrai j’ai rien compris vous êtes pour les injustices donc bon vent.

      • @ploucplouc
        la grammaire française c’est un truc qui a son utilité (de même que le fait de lire lentement, afin de bien comprendre ce que l’on lit): relis donc ma phrase, s’il te plait, ce que j’y dis « ne pas avoir été dissout » (ok, en vrai j’ai dit – soyons précis – « qui n’est pas du tout dissout, lui »), c’est Assange (le bonhomme – je faisais de l’humour « acide »…), OK? ; )

    • Léoned

      Bon je vais essayer d’être plus clair sur ce sujet de « La guerre civile numérique » :
      Je ne suis pas un fan de WikiLeaks surtout depuis que seul Assange s’en occupait. Mais, justement, on se sert du caractère parfois ambigu de leur action pour s’attaquer à beaucoup plus.

      Moi, une chose m’a énormément frappé l’an dernier : les médias occidentaux n’ont pas arrêté de louer le rôle admirable qu’avaient joué les Twitter, Facebook et autres outils Internet lors des « révolutions arabes ». Déjà l’année d’avant les mêmes s’étaient félicités de leur rôle en Iran.

      Puis voici que soudain, les mêmes outils deviennent une menace contre l’Occident (Wikileaks donc, mais aussi Twitter ou Facebook avec par exemple le coup des apéros géants). Et là, changement de ton : ils deviennent les outils du Diable !

      Faudrait savoir : ce sont des outils de démocratie ou des outils d’asservissement ? (Vous ajouterez tous les guillemets que vous voudrez).

      Je ne vais pas donner la liste en entier, mais pensez seulement à Hadopi et à ACTA.

  7. Eg.O.bsolète

    Le livre qui traite de l’étude qui a entrevu la crise actuelle il y a 39 ans est enfin traduit comme il se doit par ‘Les limites à la croissance’ et non plus par le très militant ‘Halte à la croissance’.

    Les limites à la croissance (dans un monde fini)
    http://www.evene.fr/livres/livre/collectif-les-limites-a-la-croissance-dans-un-monde-fini-838377.php

  8. bertrand

    Mr JORION l’innovation le monde n’en veut pas , çà bouscule les acquis , détruit le passé , les entreprises , les rentes , en plus il faudrait protéger mondialement c’est impossible.
    L’innovateur est opposé au monde entier , il doit cacher ses innovations.
    L’innovation est un transfert possible de bénéfices des anciennes méthodes aux nouvelles , mais pour y arriver , il faudrait mettre autant d’argent sur la table que les chiffres d’affaire à transformer.
    Tous les guignols politiques disent innovation , ils ne savent pas de quoi ils parlent.
    L’innovation coute très cher et sans certitude d’aboutir.
    Combien de brevets ont été mis en application , quel pourcentage de réussite ??????
    Je suis porteur d’innovations et je sais à quoi je m’expose , c’est bien plus dur que de faire une activité du domaine commun.
    Cessez de parler d’innovation , c’est le graal jamais atteignable.

    • El JEm

      entièrement d’accord.
      On nous matraque pour « innover », comme si c’était une clé extraordinaire qui allait ouvrir toutes les portes. Mais en réalité, la plupart du temps, elle les ferme.
      Ce qu’ils oublient tous (je pense en fait qu’ils n’en ont même pas conscience), c’est qu’inventer est plutôt simple. C’est vendre une invention qui est extrêmement compliqué : personne n’en veut, même pas les clients qui y auraient intérêt. Ils préfèrent tous attendre que cela soit utilisé par d’autres pour ne pas prendre le risque d’essuyer les plâtres. Donc tout le monde se regarde en chien de faïence et puis au bout d’un moment, c’est trop tard : l’inventeur est épuisé, ou dépassé par d’autres ou en mille morceaux (les concurrents vont tout faire pour vous tuer dans l’œuf, d’une manière ou d’une autre et eux sont assis sur les marchés).

      • Ardéchoix

        @bertrand
        Vivre sur un brevet est une illusion , 80% de produit commun 20% de produit innovant voilà pour moi une recette pour ne pas avoir le banquier tous les jours au tél . Pour ma part un très bon produit innovant met entre deux et trois ans pour commencer à se vendre , arrivé a maturité 10 ans cela devient très rentable, si les droits du brevet tiennent .L’enveloppe SOLEAU (presque gratuite) est pour moi importante et permet une protection assez efficace le temps de la mise au point du dit produit .Pour répondre à une de vos question, sur dix idées une de bonne est déjà un très bon résultat .Ne jamais oublier , la Marque ou Modèle Déposé, oublier l’ANVAR et le capital risque , restez votre propre chef et persistez , sans innovation il ne reste plus qu’à se battre pour faire baisser vos cout de M-O , cela ne fait pas rêver , innover c’est résister .De tout cœur avec vous

      • L'enfoiré

        El JEm et Bertrand,
        Là, vous allez entrer en compétition avec un de mes vieux articles qui avait pour titre « Très chère originalité ». :-)
        D’accord avec Ardéchoix. Un brevet, c’est comme un diplôme que l’on reçoit à la fin des études.
        C’est un potentiel, mais rien de plus.
        Tout reste à faire dans la promotion de son invention. Se transformer en vendeur. Aller au devant des industriels….
        En plus, ce n’est pas garanti parce que les intérêts sont souvent cachés..
        Savez-vous qu’il y a un ingénieur chimiste belge dont on parlait récemment et qui disait qu’il était allé consulter les patrons d’Eternit qui produisaient l’amiante.
        Une alternative qui aurait évité de nombreux morts. Les condamnations sont tombées pour ces patrons.
        Le problème peut-être, c’est qu’on est ingénieur mais pas en même temps, vendeur.
        Un extrait d’un article qui sortira dans 15 jours « Aujourd’hui, 750 brevets belges sont déposés chaque année, sans toujours trouver acquéreur pour être exploité. » :-)

      • El JEm

        @l’enfoiré d’ardéchoix : tout à fait d ‘accord avec vous.
        Je précise mon propos : je pense que c’est une erreur grave d’envoyer au casse pipe des chercheurs académiques (ou autres) dans le cadre de concours de création entreprise innovante, car ils ne seront pas à 80/20 mais à 0/100. Et c’est la galère assurée. on leu fait croire que leur innovation sera reçue à bras ouvert et en fait, on leur tombe dessus à bras raccourcis.
        il serait plus efficace d’apporter ces inventions à des entreprises déjà établies, qui pourraient la commercialiser plus facilement et plus rapidement auprès de leurs clients existants.
        cela permettrait de plus de sortir de l’abattoir du capital risque.

      • fnur

        Ardéchoix

        La Soleau ne protège de rien du tout, n’est pas opposable à un brevet concurrent ultérieur, elle permet seulement l’exploitation, uniquement en France. Les USA ont le cahier de laboratoire contresigné, bien plus efficace que la Soleau. Les 20/80 représentent l’approche du BCG, émergents/vache à lait.
        Trois fois plus de brevets en DE qu’en FR, ceci explique en partie cela :

        « Qui est menacé le plus par cette compétitivité retrouvée de certains pays du Sud de la zone euro ? Les pays de la zone euro à coûts salariaux élevés et à niveau de gamme trop faible (ce qui ne leur permet pas de se différencier). Un exemple évident est la France dont la part de marché à l’exportation (graphique 6f) recule fortement.
        La France est le pays de la zone euro avec l’élasticité-prix de ses exportations la plus élevée (0,83, contre 0,60 en Espagne ; 0,40 en Allemagne et en Italie), ce qui révèle le faible niveau de gamme de production. »
        http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=62209

    • El JEm

      « Pour la première fois, un rapport officiel propose de considérer la valorisation de la recherche scientifique, et donc l’innovation, comme un service à la société. Reste à définir des méthodes qui permettraient d’y parvenir. »
      sur vivagora
      et le rapport « L’innovation à l’épreuve des peurs et des risques  »
      (pas eu le temps de le parcourir)

      pour les brevets : je conseille cette réflexion :
      « Les brevets freinent-ils l’innovation ? »
      ( PDF volumineux : ParisTech Review — September 23rd, 2011)

      bonne lecture

      • bertrand

        @ el jem
        Y a 3 ans j’ai failli déposer un dossier de concours JEInnovante.
        Que du vent , du pipeau , des gouffres à temps passé et à pognon , pour rien au bout.
        Mettez 60 millions de français à réver et faites leur passer ces concours.
        Quelle misère de société.

      • El JEm

        @bertrand
        c’est très exactement mon propos : un gâchis de temps, d’énergie, d’argent et surtout de projets qui auraient pu exister et se développer.

      • Ardechoix

        @EI Jem
        rebonjour, simplement pour vous dire que j ai construis ma boite ,non pas sur un brevet , mais sur une envelloppe SOLEAU ,c’est un trés bon moyen de garder un droit d exploitation et j’ai fais un deal avec la plus grosse boite du moment .Y déposaient un brevet je gardais mes droits d exploitations ,mais je les reservait pour eux si leurs ventes etaient satisfaisantes en gros je fabriquais pour eux qui revendaient avec brevet à la clé ,donc un bon coup de pub pour eux et de trés bonnes marges pour moi et eux

      • fnur

        Ardechoix

        Si, détenteurs d’un brevet, ils trouvaient moins cher pour fabriquer ailleurs, je vois toujours pas l’intérêt de cette manip avec la Soleau ? Qui ne sert à rien de rien. Encore moins si le marché est mondial. Mais ça me conforte dans l’idée que beaucoup d’industriels en France ne comprennent rien à la PI. Faut pas s’étonner ensuite que la FR voit ses exports dégringoler.

        La Soleau ne sert que pour le marché français, encore doit elle être bien écrite, et juste à produire, pas empêcher la concurrence qui peut tout à fait fabriquer et vendre partout.

        Cette Soleau c’est vraiment le truc complètement inutile. Il y a aussi des juristes qui prétendent qu’un droit d’auteur protège une invention technique…les farceurs.

      • ardéchoix

        @fnur
        Si, détenteurs d’un brevet, ils trouvaient moins cher pour fabriquer ailleurs, je vois toujours pas l’intérêt de cette manip avec la Soleau
        Alors je m’explique, pour la France la personne qui a fait un deal avec moi ,avait tout intérêt a être le seul a vendre ce produit , donc par cela il me donnait toute la fabrication à un prix convenu .Simple et non coûteux pour démarrer une activité. Je ne sais pas si vous savez le coût d’un brevet international, mais pour une pme, faut arrêter de rêver , et lorsque vous avez fait toutes les démarches, il faut surveiller tous les concurrents potentiel dans le monde et les attaquer si nécessaire ,alors là je vous la souhaite bien bonne. Le cahier de laboratoire existe aussi en France contresigné par homme de loi ,gendarme par exemple ,c’est du sport.. Autre chose sur l’enveloppe SOLEAU elle permet en ce qui concerne les machines de fabrication ,non destinée à la vente de protéger une innovation contre un dépôt de brevet ultérieur sans dévoiler celle-ci .
        Amicalement

      • fnur

        Ardéchoix

        Pour être seule à vendre en France, monopole, il lui faut un brevet FR, à partir de là elle peut faire fabriquer où elle veut en FR par qui elle veut, concéder des licences. L’enveloppe Soleau ne change rien à ça et ne peut en aucun cas être opposée à un brevet déposé ultérieurement, principe européen du premier déposant et non pas du premier inventeur comme aux US.
        Si pas de brevet, n’importe qui peut fabriquer et l’enveloppe Soleau ne peut l’empêcher.

        Le cahier de labo n’a de valeur qu’au regard du droit USA et n’a pas à être contresigné par un homme de loi, 2 simples témoins suffisent.

        Si vous avez besoin de temps avant de dépenser plus, il y a le PCT qui procure un délai de 20 à 30 mois.

        J’ai connu des entreprises de moins de 100 personnes qui n’ont pas regretté d’avoir déposé, et même dans certains cas se sont mordues les doigts de ne l’avoir pas fait.

      • Ardechoix

        @fnur
        J’ai du mal m’exprimé , a l’époque , je n’avais pas les moyen de déposer ,donc le seul moyen était de déposer un SOLEAU et de trouver un commerçant interessé par ce produit , ce fut le cas .Il a déposé le brevet à son nom et j’ai eu la totalité de la fabrication ,je parle pour le territoire français ,à l’époque je travaillais seul , j’ai embauché mon premier salarié .Pour info à date d aujourdhui petit pme de 20 personnes avec 8 brevets dont 2 qui fonctionnent trés bien un européen et un mondial ou je me suis allié avec un fond de pension US
        Bonne journée

  9. fnur

    L’innovation, les politiques français nous en rebattent les oreilles et n’y connaissent rien.

    Ce que peu savent, c’est que les inventeurs du secteur privé sont à 95% des salariés, donc soumis au principe de subordination à leur hiérarchie. En France, lorsque leurs inventions sont exploitées avec succès, il n’y a la plupart du temps aucune rémunération supplémentaire, tandis que actionnaires, directeurs divers et variés, eux, bénéficieront de toutes sortes de primes, stock options et autres types dividendes ou promotions. L’inventeur en France est considéré comme une sorte de professeur Tournesol, par définition suspect car pas dans le moule, doit accepter des conditions de travail et un autoritarisme fréquemment lamentables. En ce qui me concerne, j’ai fini par prendre mes jambes à mon cou, après avoir intenté deux procès, pour aller à l’étranger où tout se passe autrement mieux. Suis pas près de revenir inventer en France.

    • El JEm

      De plus, il y a maintenant distorsion entre les inventeurs ayant un statut public (qui perçoivent 50% des revenus du brevet, si mes souvenirs sont bons), et ceux du privés (qui perçoivent une « juste rémunération » ou quelque chose comme ça. c’est à dire quelques milliers d’Euros).
      Et en dehors de l’inventeur, c’est de manière général le chercheur (ou plutôt l’activité de recherche) qui n’est pas compris.
      On a voulu appliquer les principes de la production de masse (quantitative standardisée) à une activité éminemment qualitative et devant être hétérodoxe : scores sur les publis, etc. et c’est la catastrophe. Cf « La science à bout de souffle », par Laurent Ségalat Ed. du Seuil, 2009,

      • fnur

        « ceux du privés (qui perçoivent une « juste rémunération » »

        Ca c’est la théorie, de plus très floue. Dans la pratique, c’est la plupart du temps rien et si on s’avise de revendiquer quelque chose, c’est la porte direct ou via un éventuel harcèlement moral, si nécessaire, pour montrer où se trouve la porte. Entre temps, le ou les directeurs auront imposé leurs noms en tant que co-inventeurs.

        Après, il y a les tribunaux, des années, jugement, appel, cassation, rejugement… des milliers d’euros de frais d’avocats loin d’être remboursés par les dépens en cas de jugement favorable, des heures de lecture de conclusions et d’annexes, pour un résultat pas garanti du tout, avec le risque d’être en retour condamné et de se retrouver en string :

        « Bien évaluer les risques professionnels que l’on prend : carrière compromise, licenciement, harcèlement, perte de revenu… mais aussi altération des relations avec les autres au sein de l’entreprise. Le regard des collègues, des collaborateurs et de la hiérarchie change totalement lorsqu’un salarié a l’outrecuidance pour certains, le courage ou l’inconscience pour d’autres, de s’attaquer à son employeur. »
        http://www.inventionsalarie.com/

        Et puis ceci :
        Hiérarchie, inégalités et défiance : telle est la véritable devise de la société française !

        http://www.amazon.fr/fabrique-d%C3%A9fiance-Yann-Algan/dp/2226240101/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1331159234&sr=8-1

      • El JEm

        oui,et c’est pour ça que les cabinets de brevets américains se font un plaisir de dézinguer les brevets français : il leur suffit de démontrer que parmi les inventeurs déclarés se cachent des droits de cuissage de la hiérarchie : et pof : le brevet n’est plus valable, car il faut déclarer tous les inventeurs et uniquement eux.

      • fnur

        En théorie, selon le droit US, ce genre de roublardise peut entrainer une peine de prison, « fine or imprisonment », c’est même écrit sur le document de déclaration, à signer par les inventeurs, dans la pratique je ne sais pas si c’est appliqué.

  10. El JEm

    « Dans la logique européenne, il n’est plus possible de discuter du type de société dans lequel nous voulons vivre, des modèles économiques et sociaux que nous souhaitons. La seule question qui reste ouverte est de savoir si nos dirigeants sont ou non de bons élèves, qui appliquent correctement les solutions définies à Bruxelles. Non seulement tout projet alternatif est impossible, mais le débat politique lui-même cesse d’avoir un sens. Il se résume à un débat technique sur la meilleure manière de mettre en œuvre les fameux critères de l’Union, qu’il est impossible de contester ».
    extrait de l’article « Un projet à bout de souffle – Balkans, la fin du rêve européen » – Le monde diplomatique, mars 2012.

    • Pierre

      Bonjour,

      les solutions définies à Bruxelles

      mais qui est a bruxelles? Les politiciens pour lequels nous votons et qui appliquent ce que veulent leur partis respectifs. Cela permet a nos chers politques de faire passer beaucoup de choses en gardant le beau role, car ce n’est pas eux mais « bruxelles »….

      • Pierre,

        « mais qui est a Bruxelles? »
        Ben, moi, pardi… :-)
        Et sur Bruxelles, dès jeudi prochain, je sortirai un nouvel article sur ma ville.
        Un peu d’humour en fera partie.

        Si la CE avait élu domicile dans une autre ville, est-ce que cela aurait différé?

      • El JEm

        il faut y rajouter la technostructure et les lobbies;
        in fine, je ne suis pas sûr que nos politiques aient un aussi grand poids que ça

      • vigneron

        Bien dit Pierre.
        Et El Jem,

        «  equel nous voulons vivre, des modèles économiques et sociaux que nous souhaitons. La seule question qui reste ouverte est de savoir si nos dirigeants sont ou non de bons élèves, qui appliquent correctement les solutions définies à Bruxelles. Non seulement tout projet alternatif est impossible, mais le débat politique lui-même cesse d’avoir un sens.

        parce-qu’à l’époque bénie des glorieuses, ou mieux de dG, où il fallait choisir entre.. dG et… dG… c’était mieux ? Ou, au mieux, allez, entre avoir tort avec Sartre et tort avec Aron, c’était tellement mieux le débat de société ? Y’en avait beaucoup, en ces temps radieux là, des débats publics (sans parler des blogs…) ou des référendums, par exemple sur la construction européenne ? Sur les questions « sociétales », sur les questions environnementales ? Sur ce que décidaient nos dévoués planificateurs hyper-centralisés ? Sur la politique monétaire de la BdF ? Industrielle ? Sociale ? Éducative ? De la recherche ? Nucléaire ? Militaire ? Agricole ? Territoriale ? De développement ?
        Me semble surtout qu’il y a pas mal de retard à rattraper en terme de culture démocratique ouais, que le cadre soit européen ou franco-français ne change rien au bazar, rien de rien. Le cadre ou plutôt le joug européen n’a rien de pire que le joug français, nothing, nichts, nada, nihil…

      • El JEm

        @vigneron

        1/ je n’ai jamais dit que le cadre national est satisfaisant, ni que c’était mieux « avant »;
        2/ les blogs, débats publics et Cie, n’ont strictement rien à voir avec les structures soi-disant « démocratiques », que je critique.
        3/ je pense, contrairement à vous, que le cadre européen (tel qu’il est actuellement), va dans la mauvaise direction et augmente le

        retard à rattraper en terme de culture démocratique

        On peut d’ailleurs prendre le référendum européen comme exemple : on s’assoit allègrement sur les résultats et cela ne choque personne.

      • El JEm

        @vigneron
        un autre aspect me hérisse : l’idéologie de la société de marché, que nos élus ont voulu inscrire dans le marbre de la constitution et des traités, ce qui coupe court à tout débat sur le type de société. (cf l’extrait du Monde Diplo)

  11. http://www.youtube.com/watch?v=75ACQveD9ac

    Ca, c’est la plus hallucinante scène de carrousel que je n’aie jamais vue ! Surtout vers 3  » lorsque le vieux bonhomme tire le frein, ce full-stop gigantesque qui laisse le carrousel comme suspendu dans l’instant, tandis qu’une seule note émerge du vacarme, mi b ! Ca c’est génial ! Le plus transcendant coup de frein jamais imaginé.

  12. dissy

    Nicolas Sarkozy juge que le problème grec est « réglé ».

    http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20120309.REU1463/nicolas-sarkozy-juge-que-le-probleme-grec-est-regle.html

    On est priés de ne pas trop rire…..

  13. zébu

    Un modèle qui paye plus

    « Carrefour a été condamné à payer une amende de 2 millions d’euros et à verser quelque 17 millions d’euros au Trésor public, qui est chargé de les reverser aux 16 fournisseurs que la cour d’appel a jugé lésés. »

    • Paco76

      @zébu
      Par contre :
      http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/03/09/non-lieu-general-pour-les-ex-dirigeants-de-moulinex_1655789_3234.html
      La justice est longue et sobre, sauf pour les voleurs de pommes…

      • zébu

        @ Paco76 :
        ‘Normal’.
        D’un côté, on a le ministère de l’économie même qui saisi la justice :
        « Considérant à l’issue de cette enquête que le groupe avait bénéficié de « rémunérations manifestement disproportionnées », le ministère de l’économie avait saisi la justice en 2008. »

        De l’autre, on a ça : « Le parquet de Nanterre avait fait appel de cette ordonnance de renvoi. »
        Et puis quand même aussi ça : « M. P… était soupçonné d’avoir puisé dans les comptes près de 83 millions d’euros entre décembre 2000 et août 2001 en faveur de Moulinex et au préjudice de sa société-fille Brandt »

        Les 2 pauvres millions de Carrefour, à côté …

        PS : la source (je sais pas ce que j’ai foutu avec la citation, désolé …)

    • Gyps

      Certaines méthodes de la grande distribution sont inavouables. Elles sont pourtant parfois dénoncée, avec courage, parce que c’est le « déférencement » assuré: plus de mise en rayon des produits. En Belgique, cela a été le pot de fer contre le pot de terre entre Delhaize et un grand producteur de produits de lessive, l’an passé.

      Carrefour impose par exemple aux gérants indépendants de supérettes sous enseigne de mettre en rayon des articles sur lesquels ils n’ont aucune marge (prix de revient = prix de vente)… C’est donc une vente à perte! ce qui est interdit. Mais aucune réaction des autorités.

      Rapport de force, toujours.

    • l'albatros

      C’est un miracle qu’il n’y ait pas eu de catastrophes à la hauteur de la nullité des dirigeants européens. Ils sont très chanceux.

      De crise en crise, ils réussissent à repousser l’échéance…mais jusqu’à quand ?

  14. @ Au sud de nulle part

    Votre mauvaise foi n’a d’égale en dimension que le succès que rencontrent le Front de Gauche et son représentant pour les présidentielles. Au départ ce sont des militants d’extrème droite qui ont accusé Mélenchon d’appartenir à la franc maçonnerie. Par la suite il a été sommé par des journalistes de se révéler en tant que tel ce qu’il a formellement refusé de faire. A ce jour il ne s’est toujours pas officiellement déclaré comme franc maçon.

    Vous avez raté une occasion de…

    http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/candidats/melenchon-franc-macon-l-interesse-confirme-17-01-2012-1816070.php

    Mauvaise foi donc ?

    • @JA + Mike
      mon hypothèse herméneutique est la suivante: Mike, très habilement, joue le complotiste primaire un peu facho sur les bords (le dernier à m’expliquer d’un air entendu à quel point la maçonnerie est la racine du mal de ce monde était un clérical italien à deux balles, qui me citait même le « Da Vinci Code » – j’ai « voyagé » ce jour là…) pour nous pousser, rusé d’un Mike, par un élan « converse » (et hop un saucisson d’Aristote) de solidarité anti-bêtise (car complotiste de base – le bon vieux coup des francs-maçons, des sages du protocole de Sion, etc. etc., ah ah ah, c’est effectivement un tantinet cheap aux entournures, non?), à devenir tous francs-maçons…

      MIKE, TU ES UN STRATEGE REDOUTABLE, UN AS DU MARKETING ASSOCIATIF!

      Le bon vieux coup du contre-pied, le désarçonnement argumentatif, l’argument par la surprise cachée …

      Là tu nous as bien vendu le produit – ce que tu nommes la « FM » – à l’envers (wow!), tu nous as fait un enfant commercial dans le dos! Bas le chapeau! C’est où qu’on s’inscrit à une loge? M’en fous laquelle, je veux de la loge!!! (slogan: « Avec Mike, des loges jamais on n’en déroge ») J’en ai de plus en plus envie – arf -, t’as gagné
      (la connerie étant une maladie contagieuse, il vaut mieux se prémunir: chacun dans une loge afin de ne pas risquer un jour prendre au premier degré Mike – sacré vendeur, wouuuuuf!)

      • VV!!

        mike

        complotiste primaire un peu facho sur les bords

        Rien que ça !

        il est urgent de sortir, activement, de l’opposition binaire infantilisante

        Effectivement

    • vigneron

      J’adore le « sommmmmé par les journalistes »… en lieu et place de questionné. Quand on pense que c’est un ancien scribouillard de province le Jean-Lumière… j’aurais aimé voir comme il sommmmmmait les sommmmmmités jurassiennes le stagiaire Jeannot-Lucho…

  15. François78

    @ Au sud de nulle part

    Il y a aussi « A l’Ouest d’octobre », sans doute quelque part dans « Le pays d’octobre ».

    Et il y a des contrées encore plus à l’ouest.

  16. dissy

    Du renfort pour Hollande.Que va bien pouvoir dire Sarkozy cette fois?

    Allemagne : l’opposition veut amender le pacte budgétaire.

    Les sociaux-démocrates et les Verts allemands entendent imposer des mesures favorisant la croissance et l’emploi dans le pacte budgétaire européen ainsi que l’instauration du taxe sur les transactions financières en zone euro. Angela Merkel doit négocier pour sauver sa coalition.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/03/08/20002-20120308ARTFIG00730-allemagne-l-opposition-veut-amender-le-pacte-budgetaire.php

  17. http://www.imdb.com/title/tt0036775/quotes

    Memorable quotes for Double Indemnity (1944)

    – Walter Neff: Know why you couldn’t figure this one, Keyes? I’ll tell ya. ‘Cause the guy you were looking for was too close. Right across the desk from ya.
    – Barton Keyes: Closer than that, Walter.
    – Walter Neff: I love you, too.

  18. Frederic

    Mr Jorion,

    Je trouve votre blog trés intéressant mais difficile a comprendre. Vous dites que le capitalisme est a l agonie. J ai plutot l impression que c est l économie réelle qui est a l agonie, le capitalisme lui se porte bien, meme tres bien. J ai meme le sentiment qu il est totalement déconnecte de l economie reelle et que finalement les decideurs politiques et economiques se trompent de malade.
    Le capital a atteint sont nirvana la fructification du capital sans passer par l economie reelle.
    J attends votre livre sur l economie avec impatience. Bonne soiree et bon week end.
    Excusez le manque d accents

    • vigneron

      Frédéric,

      j’ai plutot l’impression que c’est l’économie réelle qui est a l’agonie, le capitalisme lui se porte bien, même très bien.

      Boh, l’économie elle suit son cours, cahin-caha comme disait Rabelais (… en gaignant cahin caha fa pauvre vie. – Du Latin qua hinc, qua hàc), +4% de croissance moneiale en 2011, c’est plus qu’honorable non ? Ouais ben apparemment ça lui suffit pas au capital, s’en manque de beaucoup même, et s’en trouve ben mal ma pôv dame…

    • Eg.O.bsolète

      Vous tapez juste, c’est précisément parce que l’économie réelle mondiale arrive à bout de souffle que le monde de l’argent perd son crédit. Et cette réalité est tellement insupportable à expliquer ou à vendre qu’elle est éludée par la plupart des acteurs en présence. Et le résultat est que collectivement on en arrive à gagner du temps à en perdre pour préserver un statu quo qui s’avère être intenable, parce que déjà dépassé … Acteurs ! Réveillez vous !

  19. pseudo cyclique

    ces histoires de guerre numérique , les citoyens/pirates/gentils programmeurs fous ne representent au mieux que des lapins en fond de câle de galions …..

    ils peuvent faire un peu de dégâts mais c’est infîme comparé à la puissance des multiationales en présence …

    un moucheron s’écrasant contre une vitre blindée d’un tank ferait mieux !

  20. HP

    La Grèce a déclenché le versement des CDS (credit default swaps), ces contrats d’assurance
    contre le défaut de paiement d’une valeur, en activant une mesure législative obligeant tous les
    créanciers privés à passer des pertes, a déclaré vendredi l’International Swaps and Derivatives
    Association (Isda).
    Hop là… paraît que les banques allemandes vont souffrir.

  21. Jeanne

    Pour y voir clair: un rapport sur les forces en présence:
    http://www.understandingwar.org/report/syrias-armed-opposition

  22. izarn

    Ha ben, quand tu parles de T. Meysan tu te fais virer…
    Bon…
    C’est une bonne information.

    • vigneron

      Et rebelote pour minette et sa pelote…
      Très mauvaises lectures la minette dretteuse, pas de quoi nous surprendre. Va kamême falloir envisager sérieusement de changer de marque de patée pour quelque chose de plus consistant en apport phosphorique…

  23. massons

    Plan B… pour Bonnaud

    http://www.lemouv.fr/diffusions-plan-b-pourbonnaud

    lien .mp3 :
    http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11516-09.03.2012-ITEMA_20305119-0.mp3

    Length: 52250752 (50M) [audio/mpeg]

    ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

    lien :
    http://insecurite.blog.lemonde.fr/2012/03/11/criminologie-le-monde-universitaire-face-a-la-bande-a-bauer/

    ; Le glaive sans la balance

    11 mars 2012

    Criminologie : le monde universitaire face à la « bande à Bauer »

© 2012 Blog de Paul Jorion · Connexion
Desk Space par Dirty Blue & Wordpress Traduction WordPress tuto
Implementation / Webmaster Camuxi.