L’actualité de la crise : EN RANGS DISPERSÉS, par François Leclerc

6 août 2011 par François Leclerc | Print L’actualité de la crise : EN RANGS DISPERSÉS, par François Leclerc

Billet invité

La compilation des réactions européennes face au risque d’entrée de l’Italie et de l’Espagne dans la zone des tempêtes est édifiante. Tout autant que le silence qui, à quelques exceptions près, a régné à propos de la dégradation de la note de la dette américaine.

François Baroin, ministre français des finances, s’est essayé sur ce dernier sujet pour affirmer sa «totale confiance dans la solidité de l’économie américaine et de ses fondamentaux ». « La note de Standard & Poor’s n’est qu’un élément d’appréciation de la situation financière des États-Unis », a-t-il expliqué, considérant que « on peut se poser la question d’une telle décision sur la base de chiffres pas consensuels ». On sera charitable.

Ministre du budget, Valérie Pécresse en a tiré les leçons : « Le message très clair que nous voulons donner aux Français, c’est que la France sera au rendez-vous du redressement de ses comptes. La France sera au rendez-vous de la réduction de son déficit cette année et l’année prochaine ».

Sur la même ligne, un porte-parole du premier ministre britannique a trouvé dans la décision de Standard & Poor’s « la justification des mesures d’austérité britanniques destinées à réduire le déficit public ». En l’absence du premier ministre et des principaux membres du gouvernement, une réunion s’était tenue avec les représentants de Downing Street, du Trésor et du Foreign Office.

Le gouvernement allemand s’est pour sa part refusé à tout commentaire sur la dégradation américaine. Il a été plus prolixe sur la situation européenne. Philipp Rösler, ministre de l’économie, a réitéré ses critiques envers les déclarations de José Manuel Barroso demandant de réévaluer les capacités du Fonds européen de stabilité financière (FESF), lui opposant le credo de la discipline budgétaire. Les Allemands laissaient par ailleurs à Nicolas Sarkozy l’initiative de convoquer un G7 finances, du ressort de sa présidence, manifestant qu’ils n’y étaient pas favorables.

Enfin, un article dont la parution est annoncée pour demain par Der Spiegel affirme en reflétant la position gouvernementale que le FESF n’a pas été conçu pour assurer le sauvetage de l’Italie, en raison de l’importance du financement qui serait nécessaire. Ne laissant comme solution à l’Italie que de se tirer seule d’affaire.

A noter qu’Elena Salgado, ministre espagnole des finances, tenait un tout autre langage et critiquait publiquement Jean-Claude Trichet, pour la « confusion» qu’il a créée sur les marchés. Regrettant entre les lignes l’absence d’achat d’obligations espagnoles.

La seule déclaration notable du côté italien a été celle du ministre Umberto Bossi, leader de la Ligue du Nord, qui a présenté comme acquise la décision de la BCE d’acheter des obligations italiennes. Sauf à juger un peu plus crédible l’objectif assigné par Silvio Berlusconi d’arriver à l’équilibre budgétaire en 2013 au lieu de 2014. A ce propos, si le ridicule pouvait encore atteindre le chef du gouvernement, sa dernière déclaration selon laquelle – on mesure son sacrifice – il allait travailler « sans interruption » tout le mois d’août, pourrait y contribuer.

Classiquement, José Luis Rodriguez Zapatero et Silvio Berlusconi ont jugé « peu compréhensibles les fortes fluctuations et les mouvements spéculatifs des marchés de la dette souveraine », secondés par le commissaire européen aux affaires économiques Olli Rehn, qui a tout aussi classiquement fait état de la qualité des fondamentaux des deux pays.

Ayant tous les fers au feu, on ne sait jamais, Olli Rehn a à la fois estimé qu’il fallait renforcer le FESF, hâter la mise en application des décisions du dernier sommet – sur lesquelles il dit travailler « jour et nuit » – et qu’une coordination avec le G7 et le G20 était indispensable.

Herman van Rompuy n’était visiblement pas joignable, tout comme Jean-Claude Juncker qu’il devrait remplacer comme porte-parole de l’Eurogroupe.

Que ressort-il de ce tour d’horizon ? Que les principaux leaders européens ne sont d’accord que sur l’application au plus vite de ce qu’ils ont déjà décidé… Bien que cela ne réponde pas, selon les Allemands, aux problèmes apparus depuis, pour lesquels ils n’ont rien à proposer.

L’organisation d’un simple conférence téléphonique des ministres des finances du G7 semble poser d’insurmontables problèmes, les desseins de la BCE restent impénétrables, en attendant une autre conférence téléphonique annoncée pour demain dimanche.

À propos de l’Italie et de l’Espagne, la faible croissance économique que ces deux pays ont enregistrée au deuxième trimestre n’est pas de bon augure. Les chiffres sont de respectivement 0,3 % et 0,2 %, soit une quasi stagnation. Tout assainissement budgétaire devenant, dans ces conditions, particulièrement problématique. Les 3ème et 4ème économies européennes sont menacées d’entrer en récession si de nouvelles mesures d’austérité devaient être décidées.

Le décalage enregistré entre ce qui est désormais appelé un « krach » sur les marchés, dont on verra lundi la suite, et les déclarations des autorités est abyssal. Il ne témoigne pas, c’est le moins que l’on puisse dire, d’une grande maîtrise de la situation, faisant craindre le pire. Un peu à la manière, mais dans un autre contexte, du spectacle offert les semaines passées à Washington, dont on a depuis vu l’accomplissement. Les dirigeants européens ne sont pas seulement en désaccord entre eux, mais ils n’ont surtout rien à proposer, si ce n’est la poursuite de ce qu’ils ont engagé avec le succès que l’on sait.

Un article de Martine Aubry, leader du parti socialiste français, paru aujourd’hui samedi dans Libération, confirme s’il en était besoin que la social-démocratie n’est pas mieux lotie. Réclamer l’intervention massive de la BCE et celle du FESF, pour prendre ses deux points essentiels, n’aboutirait au mieux qu’à poser des pansements et ne résoudrait aucun des problèmes en cause. L’introduction d’une taxe sur les transactions financières – telle qu’elle est conçue – est un gadget, et la formation d’un « gouvernement de la zone euro, doté d’une capacité d’emprunt et de ressources fiscales propres qui lui permettent d’agir » une formule sans contenu, puisqu’il n’est pas dit pour quoi faire. Et puis, « il faut être deux pour danser le tango », disent les Anglais.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png
 

104 commentaires

  1. Omar Yagoubi

    merci. Du reste M. Barouin n’a pas dit à quelle hauteur nous étions exposé à la dette américaine.

    • Génissel Samuel

      comme s’il maitrisait tout les rouages (comme ci quelqu’un les connaissait, un autiste peut-être et un bon), mon premier réflexe c’est de me dire que le crédit agricole est pas mal exposé (même s’ils sont revenus à la raison) et mon découvert autorisé à un risque d’explosé son taux (par besoin de créance à court terme), c’est un découvert professionnel (donc c’est plus que moi).
      Nos politiques devraient faire les mêmes rattrapages scolaires estivaux, qu’ils conseillent aux enfants, en économie, en même temps peut-il dire autre chose.

    • Alain A

      Omar
      En mai 2011 (derniers chiffres disponibles) , la France était exposée à hauteur de 23,6 milliards de $ aux securities US. C’est peu, par exemple 15 fois moins que la Grande-Bretagne et près de 5 fois moins que la Suisse…

    • @ François,

      Je crains que Martine Aubry ne soit en retard d’une guerre..En tous cas ses propositions, qu’un Sarkozy ne dédaignerait pas, ne répondent en rien au sérieux, à l’ampleur et à la profondeur de la crise.
      Ce sont, tout simplement, les mesures envisagées dans le programme du PS, qui prévoit aussi une croissance de 2,5% en 2012, et qui ont été concues et rédigées avec un manque de lucidité qui laisse pantoi.
      Comme dit Arnaud Montebourg, le programme du PS c’est le Rez-de-chaussée et chaque candidat montera ses propres étages. En ce qui concerne MA on descend à la cave…

      • dude

        En attendant c’est Sarkozy et ses sbires incompétents qui creusent les déficits comme jamais et qui a part gesticuler n’a rien fait depuis son fameux discourt sur la moralisation du capitalisme
        Ses grandes phrases sur les « super bonus » des banquiers. Ce gouvernement nous mène droit dans le mur depuis 4 ans, baisse des impôts pour les entreprises, pour les fortunés avec le résultât que l’on connait
        Suite a ces baisses d’impôts en 2007 il n’y a eu aucun effet positif ni pour l’emploi, ni pour l’investissement, cela a juste enrichi certains banquiers
        Alors au lieu de spéculer sur ce que vont ou voudraient faire les socialistes dans 1 an occupons nous du locataire de l’elysee et empêchons le brader notre système sociale pour préserver la toute puissance de nos banquiers

      • Certes, on peut regretter la frilosité de Martine Aubry. On peut regretter son incapacité à vraiment remettre en cause le système et proposer de vraies réformes de fond.

        Ceci étant dit, il faudrait peut-être aussi reconnaître à Martine Aubry certains points :

        - au moins, elle ne propose pas une austérité tous azimuts qui s’abattrait séance tenante sur la classe moyenne – contrairement à certains (voir le sympathique et si « normal » François Hollande)

        - elle est bien seule dans le paysage politique. Zapatero est en plein dans une cure de poison « austère » pour achever son pays ; Papandréou, idem ; les scandinaves font semblant de rien, et se drapent dans la méthode coué ; chez nous en Belgique, le chef de file du PS est prêt à démolir les conquêtes sociales – repousser l’âge de la retraite alors que chez nous elle est déjà à 65 ans – tout ça pour devenir premier ministre ; et le reste… Le reste est à droite, et en pleine vénération/adoration/conduite des sacrifices humains nécessaires sur l’Autel de l’Ecole de Chicago.

        - on lui reproche à la fois de ne pas en faire assez – à raison mais injustement car on ne tient pas compte du réel, hé oui – et de faire dans l’irréaliste – les autres comme les anglais feront véto à toute taxe Tobin.

        Il faudrait savoir. Dans le monde réel des politiques au pouvoir aujourd’hui, Aubry va déjà trop loin, et n’a aucune chance. Ce n’est pas sa faute à elle, c’est ainsi, et le merci est à adresser aux peuples qui ont élu les différents gouvernements de droite qui nous plongent dans le gouffre avec zèle et application.

        Ou alors, on va jusqu’au bout et on donne la parole et on espère l’avènement d’un Mélenchon partout en Europe…plus qu’improbable, vu le niveau d’information et d’éducation des populations.

        Donc, fustiger Martine Aubry, oui.

        Ensuite, nuancer et être juste en tenant compte de la réalité du monde et de l’Europe. Car qui sera président(e) demain de la république française, ne pourra rien, ou presque, sans pouvoir faire bouger le niveau supranational !

        PS : en outre, vu la date de parution de son billet dans Libé et les délais classiques de publication (je suppose que ce papier faisait partie de l’édition papier du journal) il ne peut avoir été écrit en réponse à la dégradation de la note US ! Il ne faudrait donc pas le jauger à cette aune là…

      • Wilmotte Karim

        @Hououji Fuu

        Chez nous en Belgique, le Formateur Royal (qui est donc le Président du PS) a rédigé une proposition de base de négociation qui n’est pas un texte du PS mais qui vise à rassembler une coalition où la gauche serait (nécessairement) en minorité.

        Texte qui est rejeté par certains entre autre parce qu’il défend des augmentations d’impôts (par exemple sur la spéculation) et que d’autres partis prêt à négocier à partir de cette base ont attaqué pour la même raison (annonçant clairement qu’il ambitionnait d’amender ces points).

        Le PS et la gauche Belge sont minoritaire au niveau national (PS – SPA : +- 17%, Ecolo-Groen : -quand ils sont à gauche – +- 10%, le CDH et CD&V ont des ailes gauches mais ne sont certainement pas des partis de gauche). Hors emballement de la crise, le texte est sans doute le mieux qu’il est possible d’obtenir actuellement au vu de l’état du rapport de force politique et social. La population a voté (ou ne l’a pas fait), qu’elle assume ses choix!

        Évidement, dans le meilleur des mondes, ce texte n’existerait pas, mais ce monde là n’est pas le mien.

        ps : je tiens à préciser que je suis membre du PS

    • liervol

      A 100% toute la société de consommation que nous appelons simplement capitalisme est bâtie là dessus bien avant les hypothèques sur le privé, surtout que le commerce de la dette américaine c ‘est le plus grand commerce bancaire au monde. C’est d’ailleurs ce qui me fait sourire quand on évoque un AA + parce que si vous voulez en sortir de ce placement vous allez où ? Donc il y a encore de la marge…
      C’est la base de ce château de cartes qu’on nomme finance.

  2. Verywell

    M. Baroin tentait l’autre jour sur BFM de relativiser les pertes boursières des derniers jours en invoquant des volumes peu importants en cette période estivale. Il n’a pas dû bien regarder les volumes en question. Ce n’est pas sérieux. Et personne pour le contredire… Alors maintenant quand j’entends Baroin, je vois une grosse langue de bois et un nez qui s’allonge et vient se planter dans le front du journaliste.

    • JeanLuc

      Vous avez bien raison et c’est même peut-être pire que cela, car la note française est dans le viseur :

      http://www.mediapart.fr/article/offert/b7c7a7438871afeb8e6877d861f19f3d

    • Bernique

      En plus les volumes importent peu car les pertes dues à la valorisation des avoirs peuvent aussi bien avoir la peau d’une entité économique comme le « mark to market » l’a bien démontré. Baroin le sait et il ne tente que de rassurer les petits porteurs pour que les gros s’en sortent mieux.

    • Totof

      Oui , alors moi j’ai eu exactement la même réaction que vous .

      Quel menteur , c’est le petit fils à Pinocchio !!!! Mais bon lorsque l’on voit le chef d’état on a compris .
      Il disait donc que c’était la saison estivale et qu’il y avait peu d’échange . Mais vendredi il y a eu 6 milliards d’euros d’échange . Ce n’était plus arriver depuis mai .
      Alors quand je vois ce genre de personnage mentir sur une chaine publique ça en dit long sur le reste.

      • mianne

        Une loi devrait pouvoir permettre de virer séance tenante avec amende dissuasive en plus tout membre du gouvernement ou élu qui ment au peuple .

    • telquel

      Verywell,de toute les manieres Baroin et Lagarde sont des avocats ,cela veut bien dire ce que cela veut dire!

  3. mat

    Le PS ayant lui aussi contribué dans les années 80 à mettre place le système tel qu’il est aujourd’hui, il n’est pas étonnant que Mme Aubry ne propose rien qui puisse déroger au paradigme actuel.

    • Prof

      Et surtout, son père Jacques Delor n’est pas pour rien dans la construction Européene qui est en train de s’efondrer sur elle même.

      • Arlequin

        nous entrons progressivement dans un « pré-totalitarisme »…et la social-démocratie, comme dab, accompagne le mouvement…

        Un exemple ? Voir les vidéos ci-dessous sur la Souffrance au Travail et ses conséquences sur l’ensemble de la société
        Rien n’est irréversible : cela dépend de chaque citoyen(ne)

        J’ai très mal au travail | Christophe Dejours
        12 vidéos de 12’
        http://www.youtube.com/watch?v=BLet1cNcGlw&feature=BFa&list=ULBFUsHmaM3jg&index=9

      • liervol

        Jacques Delors est même celui qui a fait que les salaires ne soient plus indexés sur l’inflation en dehors du SmiG

      • M

        En période de pré-totalitarisme, il faudrait plus de radicalité !

        On ne se bat pas contre les chars de la Panzer Division ( c’est une image ) en lançant des pétales de Rose ! En plus, consensus mou aidant, ils ont enlevé les épines avant ! …

  4. Vous savez le tango Argentin est une des danses les plus dure que je connaisse

  5. Burakumin

    La panique va-t-elle l’emporter sur le désarroi?Ou bien le cynisme sur l’incompétence?
    N’est-il pas temps pour nos »élites »,après avoir partout où cela leur a été possible imposé par la »stratégie du choc » les pires régressions sociales d’enfin »suspendre » la démocratie et ce résidu de souveraineté populaire que demeure le suffrage universel?
    En attendant de changer de peuple?

    • Vivanco

      Il me semble qu’on est exactement dans la « Stratégie du choc », pour liquider les peuples très brutalement, genre Chili, Indonésie etc…

  6. manuHmanu

    ben on est pas rendu….

    • JBL

      Vous m’enlevez les mots de la bouche !!!

      Comme on dit aussi : Et ben, on a pas le cul sorti des ronces…

  7. Si aux US et ailleurs on arréte pas de jouer avec les CDS , les fonds pour l’Espagne et l’Italie vont étre plus gros . Avec la Gréce c’était déjà le bazar , là çà va étre l’empoignade .
    ‘Heureusement’ il y a le FMI , les Chinois qui ne savent plus quoi faire de leur $ , pourraient
    augmenter leurs cotisations . çà n’est pas trés élégant , mais çà déresponsabiliserai les politiques . Comme Obama avec le congrés : les coupes budgétaires à venir ne seront pas de son fait .
    Je préférerais quelques faillites de banques, personnellement , si j’avais le choix .

    • Bernique

      Leur dollar, ils doivent en faire des yens depuis que la BoJ (Bank of Japan) rachète des dollars à tour de bras. Ils attendent également avec impatience le quantitative-easing à la mode BCE.

    • kain

      les chinois à la rescousse ??… voilà ce qu’ils en disent :

      When you talk to Asia they say: « We don’t understand what Europe is, » he continued. « The second point is that they say ‘if your central bank doesn’t buy your bonds, why should we buy them »?

      link

      donc c’est pas encore fait…

    • Ou bien la Chine achète purement et simplement le reste de la planète ?
      Va falloir apprendre la langue… pire que le flamand !

      • M

        La monomanie – on le voit avec les USA – n’est jamais bonne : il vaut mieux diversifier …

    • José

      Il pourraient acheter du made in China, ça leur ferait les pieds.

  8. dissy

    Sarko lui exploser son forfait mobile!
    Avec le succès habituel…bla bla bla

    http://www.lalibre.be/toutelinfo/belga/154871/crise-entretien-d-une-trentaine-de-minutes-entre-sarkozy-et-cameron.html

    Et pour conclure,le gag du jour vient de deVillepin:
    Il veut lancer un grand emprunt national patriote pour ‘nationaliser’ la dette,ce n’est pas une blague:

    C’est pourquoi je plaide pour un grand emprunt national alimentant une caisse d’amortissement de la dette et permettant en un mot de nationaliser la dette publique.

    http://www.dominiquedevillepin.fr/2011/08/06/lacte-iii-de-la-crise/

    • Alain A

      Dissy
      Proposer aux résidents du pays de prêter à un taux pas trop repoussant à l’Etat dans le quel ils vivent n’est pas une mauvaise idée. Du fric, il y a en a encore beaucoup, le tout c’est de l’attirer chez soi sans devoir payer des intérêts à vous plonger dans la faillite.
      Si les citoyens Français, plutôt que de confier leur bel argent aux banques qui en font si mauvais usage (et ce pour un taux d’intérêt quasi nul), le plaçaient en emprunts nationaux (patriotes ou pas), cela ferait le plus grand bien aux finances nationales. Et en plus, l’extraction de richesse que constitue toujours un prêt, resterait aux pays. Double avantage.
      Maintenant, DV n’a pas sucé l’idée de son pouce et bien des Etats la préparent en catimini.

      • telquel

        Alain A faudrait il encore que les etats nous aient montre des qualites de gestionnaire ,y a t il franchement aujiurd’hui une grande difference entre confier son argent a la banque et aux emprunts nationaux ,car il semblerait qu’il finisse toujours dans les poches des memes.

      • CRO

        Proposer aux résidents du pays de prêter à un taux pas trop repoussant à l’Etat dans le quel ils vivent n’est pas une mauvaise idée

        Tout à fait d’accord, mais j’irai encore plus loin.
        Il faudrait obliger qu’une partie du patrimoine financier des hautes fortunes soit prêté à l’état à un taux nul (au niveau de l’inflation)
        Monsieur X ayant un patrimoine financier de x millions d’euros serait obligé de prêter y% à l’Etat (jusqu’à résorber de la dette >>>> in fine pour toujours).
        - On ne parlera pas d’imposition sur le patrimoine, je suis contre, je préfère la taxation à l’origine de la création de ce patrimoine (restauration d’un véritable impôt progressif sur les revenues, rétablissement des droit de succession pour les hauts patrimoines etc..)
        - En plus cet argent ne sert à rien à l’économie réelle

        ou sinon on peut toujours faire défaut, mais ça risque d’être douloureux, et pas uniquement pour les créanciers directs

      • liervol

        Tout à fait d’accord sur nationaliser la dette au moins les intérêts ne sortent pas du pays.
        Regardez donc les entreprises en bourse qui sont les actionnaires, c’est autant de moins dans le pays qui part en revenus vers l’étranger.
        Il faut mieux que avoir du 4% sur la dette française que 2.25% sur un livret de caisse d’épargne, maintenant il ne faudrait pas qu’ils en fassent n’importe quoi comme ils en ont coutume de l’argent public à commercer par le gaspillage.

  9. Bernique

    Si je peux me permettre un mauvais jeux de mot : Les contribuables vont avoir le feu aux niches (fiscales).

    • M

      le feu aux niches (fiscales).

      dénichons les niches, en commençant par le haut de l’échelle, pour une fois !
      (et, non par le bas, comme le fait l’actuel dégouvernement).

      et boutons z’y le feu !

  10. Buzz

    Nous pouvons compter sur les décideurs et les politiques pour imposer une austérité généralisée afin de rassurer les marchés qui se révèlent être les maitres du jeu.
    Le souci pour Oblabla et Sarko c’est qu’ils y a des élections dont les campagnes viennent de commencé et que les deux ont certainement le pire bilan économique possible …

    • Burakumin

      Des élections?Hop,une petite série d’émeutes en banlieue,état d’urgence,couvre feu et le tour est joué,on parie?

    • Prof

      Ben oui, mais l’autérité engendre la récession. Un reméde qui est pire que le mal. On sait bien que l’autérité flingue la croissance, que cela plombe les deficits et agrave la dette.
      C’est un jeu où pour gagner, il faut pas jouer. Pour niquer les spéculateurs, il faut faire défaut sur la dette. Si les bons du trésor ne vallent plus rien, il faut les rembourser à leur juste valeur, c’est à dire rien. Zéro, nada ! Effaçons notre dette d’un coup d’un seul et cessons de vivre à Crédit. Basta.

  11. d0d01

    Mais, que font Berlo et Sarku ?

    • zébu

      Ils aspergent les spectateurs de liquidités avec leur fleur ‘BCE’, accrochée au revers de leurs vestons …

      « Je ne sais faire qu’un seul geste
      Celui de retourner ma veste, de retourner ma veste
      Toujours du bon côté

      Je l’ai tellement retournée
      Qu’elle craque de tous côtés
      A la prochaine révolution
      Je retourne mon pantalon »

      Si ça continue, on verra le fond de Berlu et Sarko.

      • M

        Si ça continue, on verra le fond de Berlu et Sarko.

        ah non, je vous en prie, pas ça !
        un peu de décence tout-de-même !

  12. Maintenant qu’on y est et en plein dedans, on fait quoi ? Car il s’agit d’action, plus de bavardage ni de clavardage. On prend les média en otage, on phagocyte le commandement des corps d’armées, on descend en masse au parlement européen, on manifeste devant la BRI, à Bâle, on sort nos liquidités des banques, on quitte massivement nos postes de travail… On fait quoi???

  13. kain

    « Enfin, un article dont la parution est annoncée pour demain par Der Spiegel affirme en reflétant la position gouvernementale que le FESF n’a pas été conçu pour assurer le sauvetage de l’Italie, en raison de l’importance du financement qui serait nécessaire. Ne laissant comme solution à l’Italie que de se tirer seule d’affaire. »

    et c’est bien là le drame. on l’a vu en fin de semaine, quand le gouvernement italien a déclaré : « mais ne vous inquiétez pas, on vient de retrouver plein de fonds et on va pouvoir tenir nos engagements »
    si ce n’est pas un aveu pour dire « on est vraiment très mal » je ne vois pas ce que c’est

    enfin, l’article du Spiegel risque de faire très mal et n’arrangera en rien les affaires de l’Europe qui, quoi qu’on en dise, est dirigée par les marchés

    je rajoute également que pour que le FESF voit ses moyens étendus il faut que ce soit ratifié par les parlements nationaux… et là ça risque d’être le drame de plus

    vivement lundi

  14. Mais, que font Berlo et Sarku ?
    Apaiser les marchés.
    Suis-je assez clair ?

  15. BATTMANN Philippe

    Gageons que nos têtes pensantes vont continuer de tirer à boulets rouge sur les agences de notation, trop contentes d’essayer d’y trouver un bouc émissaire, tentant de masquer leur incompétence à diriger une politique économique réaliste. Il leur semblera plus facile d’imposer la rigueur (nécessaire) puisqu’elle sera mise sur le compte des méchantes agences de notation. Il est à parier que même certains de nos concitoyens trouveront qu’il est juste de mener une politique de rigueur persuadé qu’ils sont que « Nos décideurs n’ont pas le choix, c’est le marché qui décide… », faisant surtout fi de l’incapacité de nos élites à prendre de vraies décisions, courageuses.
    Et la vie continuera ! La rigueur pour les classes sociale « inférieures », et caviar pour ceux perchés là-haut… Vivement le retour à la terre et à l’autarcie… la seule vraie redistribution des cartes où il nous sera possible de tout remettre à plat. et de voir à l’oeuvre ceux qui gagnent en (pensant le mériter) 1000 fois plus que la moyenne… va falloir se retrousser les manches mes gaillards…débiter 2000 stères de bois, seul, tous les jours, quand le commun des mortels est capable d’en produire 2… Y a du boulot !!!

    • Cécile

      Plutôt que de voter pour des candidats en 2012 pour élire un « président de la République », on ferait mieux de demander à élire « le marché », vu que c’est « le marché » qui décide

    • M

      va falloir se retrousser les manches mes gaillards…débiter 2000 stères de bois, seul, tous les jours, quand le commun des mortels est capable d’en produire 2… Y a du boulot !!!

      hihi !

      z’auront plus besoin de faire de régime !

      on pourrait dire aussi : être seul face à 100 « grabataires » déments, leur faire la toilette autant de fois qu’il le faudra ( et, oui : on ne coche pas une seule fois la case, et on ne compte pas 10mn, messieurs du cost-killing =) c’est bien plus long pour que cela un SOIN =)sinon, c’est une séance de catch !), les faire manger (on ne compte pas 10 mn, messieurs du cost-killing : veulent pas, recrachent, bavent …etc =) la patience, la douceur, l’écoute, la parole : comment comptabilisez-vous cela, messieurs du cost-killing ?), faire un soin, en prévenant la personne (car, c’est pas du bétail ), donner les médoc : et, oui, c’est pas comme vous le croyez : y’a des médoc.à donner à des horaires précis, par ex : 10 mn avant le repas, pour que cela soit utile =) comment faites-vous pour donner le dit médoc , seul, à 50 personnes en même temps,et qui veulent le recracher !!et oui, les protocoles protocolisés :ça peut pas, dans le réel !) .

      Comme vous voyez, je donne des idées aux gouvernements, pour recaser les traders, cost-killers et engeance de cet ordre ! tout cela au smic à temps plein [ ce qui veut dire plus qu'un temps plein, bien sûr ! ] =) ça leur mettra peut-être du plomb dans la cervelle ! attention, ils seront sous évaluations constantes de vieux soignants : s’agit pas qu’ils « salopent »le boulot ! =) Tiens, y’a un adepte de B.A. (sans jeux de mots) qui se promène ici même ! Va
      être content !

  16. François Leclerc

    J’ai médit: une conférence téléphonique des ministres des finances ou de leurs conseillers aura lieu ce soir à minuit ! C’est pas encore la conférence avec les plantes vertes, la photo de famille et le communiqué commun préparé à l’avance par les sherpas.

    • d0d01

      C’est la bonne heure.

    • Hunter

      Minuit,l’heure du crime pour Sarko(Parrain de la mafia Umpute) et son caniche Baroin.

    • zébu

      ‘J’ai médis’
      François, tu connais la sentence : « conférence avec les plantes vertes, la photo de famille et le communiqué commun préparé à l’avance par les sherpas »

      :)

      • zébu

        Quoique, je me demande si conférencer avec de belles plantes, fussent-elles martiennes, n’est pas plutôt une récompense … ?

        J’ai trouvé : ‘la photo de famille’.

        (pasqu’un communiqué commun, surtout préparé d’avance, peut toujours s’avaler, même froid ; alors que la photo de famille, y a comme un air qui vous revient pas et qui vous reste sur l’estomac, jusqu’à la nausée …)

        Ehe.

    • rodolphe B

      Meditons,méditons…..

      M.Ravel:L’heure espagnole !

      http://www.youtube.com/watch?v=1Sv9OGg2KMs&feature=youtube_gdata_player

  17. Marx prénom Groucho

    Fermons les bourses et les shadows banking jusqu’à la fin du mois, ça leur fera des vacances, limitons les retraits à 1000€ par semaine sur les comptes bancaires, histoire de voir venir….

  18. Pablo75

    «La pression monte d’un cran sur l’Europe.
    Professeur à l’Institut d’études politiques de Paris, Mounis Hassim explique pourquoi la baisse de la note des États-Unis menace l’économie mondiale. Un scénario à la japonaise se dessine. »

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/08/06/04016-20110806ARTFIG00315-la-pression-monte-d-un-cran-sur-l-europe.php

  19. [...] L’actualité de la crise : EN RANGS DISPERSÉS, par François Leclerc [...]

  20. HORS SUJET

    1999.
    Un jour de perdition ludique et de promenade extatique dans le vieux-Lille
    (j’étais en costard), j’ai eu l’occasion de rencontrer et d’interpeler Martine Aubry
    sur ma situation de petit graphique freelance.

    Nous étions 2 dans la rue.

    Elle m’a répondu, que je devais en parler à ses services de communication.

    La semaine suivante, je m’y suis rendu (dans l’espoir de travailler sur une plaquette
    culturelle).

    Personne au courant. Rien .NADA.

    Alors, maintenant les plaquettes culturelles…
    Les brochures B2B, idem me direz-vous.
    Un problème de classe ?
    Les symboles : toute une symbolique.

    Je veux bien prendre les commandes d’une grande banque nationalisée.
    Rires
    Bien entendu, je ne fais même plus l’effort de créer la charte
    d’un semblant de site institutionnel.

  21. antimafia

    totenham in flames as protesters riot. c’est sur le guardian 1

  22. octobre

    « Étrange faillite que celle de cette civilisation qui naufrage à l’instant de son triomphe. » René Char

  23. dissy

    Plus de 300.000 personnes indignées en Israel:

    http://actualutte.info/?p=5163

  24. zébu

    Nous sommes rassurés, c’est un économiste qui le dit (et de bel taille : du FMI !) : la taxation des transactions financières, c’est bleusipô.

    Nonobstant le fait qu’il faille :
    1-une législation cohérente (pays fous, abstenez-vous !)
    2- des sanctions dissuasives face à l’évasion fiscale
    3- une préparation et une planification soigneuse
    4- se donner suffisamment de temps
    5- former et équipés les fonctionnaires
    l’auteur relève par ailleurs que plus les produits financiers sont régulés, plus il sera difficile de contourner la taxe.
    Mais il aurait aussi pu le relever par hasard.
    Ou par terre.

    On ne sait.

    La pays qui ont suivis les ‘programmes d’ajustement structurel’ et qui n’ont plus ni 1, ni 2, ni 3, ni 4 ni encore moins de 5, ne savent pas, non plus.
    De quoi tout ceci relève.

    Lénine, relève-toi, le FMI est devenu fou !!

  25. dissy

    Toute cette agitation, sent la panique totale et va en provoquer une encore bien pire lundi.

    Les ministres des Finances du G7 vont s’entretenir par téléphone

    samedi 06 août 2011, 23:17
    Les conseillers et ministres des Finances du G7 vont discuter lors d’une conférence téléphonique de la crise de la dette et de l’évolution des marchés financiers vers minuit, ont indiqué des sources du ministère italien citées par l’agence Ansa. Plusieurs ministres ainsi que des conseillers participeront à la conférence téléphonique, ont indiqué ces sources en précisant que le ministre italien Giulio Tremonti est en contact permanent avec ses collègues européens.

    afp

    • M

      Nous avons enfin une vision plus claire (?) de ce qu’était la SDN, mouvements stériles, agitations en tout genre, brassage d’air …et, pendant ce temps là le rouleau compresseur, imperturbable, continue d’avancer inexorablementt pour réduire les Peuples a quia !

  26. François Baroin n’est pas Harry Potter. Il ne peut que sussurer des phrases rassurantes pour rasséréner le pékin. Mais les dupes se raréfient et les réactions seront probablement plus surprenantes que prévues. Les moutons trop tondus peuvent se rebeller et faire parler leur instinct de survie. Vorsicht : grosse Stufe !

    • Vivanco

      Non il reste encore beaucoup, beaucoup d’ignorants, prêts à gober n’importe quoi, à mettre la tête dans le sable, beaucoup d’autruches, alors ils peuvent tranquillement raconter ce qu’ils veulent sans souci…Les efforts intellectuels ne font pas recette, les gens préfèrent les recettes de cuisine !

  27. Coligny

    Vous vous faites inutilement du mauvais sang, vous devriez écouter M.Bouzou sur Figaro.fr, c’est un jeune et brillant économiste qui nous prédit une reprise fulgurante. Tout va s’arranger.Il est docteur en économie, peut-être même agrégé ( il parait que l’agreg d’économie c’est une vaste farce). La prospérité est au coin de la rue. Au fait qui disait çà?
    Regardez le jeune Baroin, confiant qu’il est sur les « fondamentaux »de l’économie américaine et Dame Pecresse, brillante polytechnicienne n’est-elle pas confiante elle aussi?
    On vit une époque formidable!
    P.S. Notez le profil bas du gouvernement allemand. Les rodomontades, c’est pas le genre sur les bords de la Spree,on laisse çà aux welsches.

    • Olaf

      Mort de rire.
      Vendredi dernier, j’entendais N. Bouzou sur RMC. Ce gugus donnait ses conseils aux auditeurs. Pour préserver leurs avoirs bancaires, il préconisait de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier, de répartir ses fonds sur plusieurs comptes bancaires… Ce type là est un saltinbanque, c’est pas un économiste.

      • Wilmotte Karim

        En Belgique en tout cas, la garantie d’état sur les dépôt bancaire est valable par personne et par établissement bancaire.

        25 000€ par banque, si vous avez 100 000, il vaut mieux avoir 4 comptes.

        C’était en tout cas le cas avant, depuis, on a peut-être déplafonné la garantie.

  28. Marx prénom Groucho a dit

    limitons les retraits à 1000€ par semaine sur les comptes bancaires, histoire de voir venir….

    La plupart des grandes banques l’ont déjà fait.
    La Banque postale par exemple :
    Plafonds de retrait sur 7 jours glissants*:
    En France, jusqu’à 1 000 €** dans les Distributeurs Automatiques de Billets de La Banque Postale, ou 300 € dans les Distributeurs Automatiques de Billets des autres établissements financiers.
    A l’étranger, jusqu’à 650 € en devises locales aux guichets et dans les Distributeurs Automatiques de Billets du réseau Visa.
    * Les plafonds de retraits France et Etranger ne sont pas cumulables
    ** Modifié le 01/08/2011
    https://www.labanquepostale.fr/index/particuliers/au_quotidien/moyens_de_paiements/cartes_de_paiement/Carte_Bleue_Visa.En_detail.html

    J’aime bien le « modifié le 01/08/2011″, ça fait deux mois que ce nouveau plafond est effectif.
    Au guichet, pareil, c’est 1000 €.
    Au-delà, une commande écrite de fonds en 3 exemplaires est demandée.
    Le délai de livraison en monnaie liquide est de 5 jours ouvrables, 7 dans les faits.
    La signature de ce document vaut décharge de responsabilité de la banque.

    Dans les DABs des autres enseignes bancaires, les retraits étaient plafonnés à 800 € il y a encore 15 jours, ils sont désormais de 300 €.
    A l’étranger, ils étaient de 3000 €/semaine avec une Mastercard, ils tombent à 650 €.
    Ces différents plafonds sont susceptible d’être encore rabaissés.

    Chaque banque privilégiera les clients de sa boutique mais surtout, veille déjà à ce que le flux des liquidités des comptes de dépôts soient sous contrôle.
    Alors, problème de liquidité, de solvabilité, de réserves fractionnaire ou tout simplement la crainte d’un crash suivi d’une ruée aux guichets des banques ?
    Ce filet de protection limitant les retraits liquide annoncerait-il un Coralito si cela s’avère nécessaire ?

    • Marx prénom Groucho

      C’est exactement cela; je l’avais évoqué précédemment: la banque postale mettrait en place un dispositif anti bank run…..un Coralito à la française que j’affublerais du sobriquet  » barre anti panique », la barre étant assez basse au demeurant!

    • Génissel Samuel

      C’est peut-être moins représentatif pour nos dirigeants que le CAC40, mais merci pour ce commentaire, je le trouve plus intéressant.

  29. lau

    « Washington remet en cause l’intégrité de Standard and Poor’s »

    Romandie news.

  30. Non , pas polytechnicienne , mais HEC et Enarque, pour polytechnique on en a déja une Nathalie Kosciusko Morizet . Vous voyez tous les polytechniciens ne sont pas dans la finance

  31. tchoo

    Il faudrait obliger qu’une partie du patrimoine financier des hautes fortunes soit prêté à l’état à un taux nul (au niveau de l’inflation)

    Bravo mon cher Coro, vous venez d’inventer les impôts!

    • CRO

      être obligé de prêter à un état qui garanti votre capital en versant un intérêt au niveau d’inflation, c’est différent de l’impôt

  32. [...] : petit extrait d’un article sur le blog de Paul Jorion : « Un article de Martine Aubry, leader du parti socialiste français, paru [...]

  33. Koko

    Prenons les paris : la France dégradée avant septembre ?
    C’est logique, même si l’exposition française aux securities US est moindre que celle du UK, une petite dégringolade raviverait encore les craintes sur l’Europe et servirait les marchés… et le gouvernement, qui comme aux US, n’aurait plus qu’à tirer sur les agences de notation et se montrer désolé d’avoir à appliquer une politique d’austérité destinée à sauver le pays.
    Un coup de Marseillaise, quelques émeutes, et le Sarko le gourdin remporte les élections.

  34. Pseud

    Non tchoo, Coro met à bas les défiscalisations qui permettent aux gros revenu d’échapper à l’impôt.

    A voir les travaux de Thomas Piketty : http://www.revolution-fiscale.fr/ .
    Ne rêvons pas la fiscalité qui va nous tomber dessus d’ici peu sera saignante,que nous votions à droite ou à gauche.
    Merci pour le lien sur Jacques Généreux (qui porte bien son nom)
    Vu le temps à Vannes aujourd’hui,Paul Jorion n’est pas prêt de changer de teint ce week end (lol)

  35. Steve

    Bonjour à tous

    A ceux qui parlent de prêter de l’argent à l’état: l’état est l’intendant du peuple souverain. la dette publique est déjà nationalisée! chaque citoyen français est endetté par l’état , d’un certain nombre de milliers d’euros aujourd’hui. Vous pouvez donc aisément calculer le niveau d’endettement de votre famille ( n’oubliez pas de comptabiliser enfants et bébés!) Après si votre patrimoine actuel et à venir est supérieur à votre dette vous pouvez envisager de prêter à la communauté sinon expliquez moi comment un endetté fait une bonne affaire en prêtant à un autre endetté?
    d’autant plus qu’on ne sait pas très bien quelle part de l’emprunt sera vraiment affecté à des investissements productifs: il y a le paiement des intérêts de la dette et le paiement des frais de fonctionnement de la structure et des employés qui gèrent votre emprunt…..

    le problème est que l’occident a vécu au dessus de ses moyens depuis longtemps et que maintenant nous ne les avons plus: Paul Jorion ne cesse de le dire nous avons un problème de crédit : Moi, Vous, et ne produisons plus suffisamment de richesses pour les rembourser: ce n’est pas en courant à droite et à gauche pour emprunter encore plus pour produire moins que nous pouvons nous en tirer…..

    Quand aux inepties Aubryesques sur les emplois subventionnés promis et le reste, on est là bien dans le secret de campagne de Georges Frêche: « Moi je fais campagne pour les cons! » et
    elle vérifie bien la classification établie par jean Claude Werrebroucke sur les entrepreneurs politiques: à droite on achète les voix avec des réductions fiscales, à gauche avec des emplois subventionnés!
    A l’heure d’aujourd’hui alors que nous vivons un basculement de société historique en occident, c’est d’une médiocrité et d’une tristesse effroyable, autant à droite qu’à gauche!
    Baroin, Aubry et presque tous les autres sont « à foindre les coccubres » (Jacques Perret) et à « construire leurs petits radeaux de sauvetage personnels » ( Paul Jorion)
    Bon dimanche.
    Cordialement

    • vigneron

      @Steve

      Vous êtes définitivement une des sommités de ce blog pour ce qui est des sommes de clichetons et rémugles populistes et réacs aussi rebattus que fallacieux au paragraphe comme à la ligne. Une question que l’on se sent obligé de vous poser. Est-ce que ça vous arrive de réfléchir ?
      Vous citez tout guileret le brave petit soldat Werrebrouck, je me permettrai alors de le citer aussi dans la conclusion de sa lettre ouverte aux libertariens de l’Institut Turgot du 13 avril 2011

      Davantage de réalisme dans les propositions, ne pourrait que confirmer la supériorité du modèle libertarien de compréhension du monde tel qu’il est. Les « Think Tanks » libertariens y ont tout à gagner.

      http://blog.turgot.org/index.php?post/Lettre-aux-libertariens

      Il vous plait bien le Werrebrouck, uh ?

  36. eza

    Depuis le temps que l’on en parle, je suis impatient de me retrouver sous la pluie à manger des cafards.
    J’espère que l’indignation sera générale et que l’ensemble de la population va enfin bouger son arrière- train, même si le doute persiste.

  37. Germanicus

    Le problème: personne, que ce soit au niveau économique ou politique, ne connait la solution, tout le monde est dèsorienté, perplexe, cède à la panique. Cette situation est inédite, comme si quelques acteurs auraient mis en marche une mécanique trop compliquée pour la maîtriser ou l’arrêter. Les yeux étaient sans doute plus gros que le ventre.

    • vigneron

      @Germanicus

      comme si quelques acteurs auraient mis en marche une mécanique trop compliquée pour la maîtriser ou l’arrêter

      Si ce n’était que « quelques acteurs », ce ne serait pas un problème. C’est tout le monde, ou à peu prés qui a poussé à la roue de la charrette – dans le faux-plat descendant… Pour pousser le bazar chargé jusqu’à la gueule dans la côte, pardi, plus grand monde. Des mouches du coche ? ah ça ! n’en manquent pas.

  38. mianne

    @ Sam’s et Groucho

    La Banque postale par exemple :
    Plafonds de retrait sur 7 jours glissants*:
    En France, jusqu’à 1 000 €** dans les Distributeurs Automatiques de Billets de La Banque Postale, ou 300 € dans les Distributeurs Automatiques de Billets des autres établissements financiers.
    A l’étranger, jusqu’à 650 € en devises locales aux guichets et dans les Distributeurs Automatiques de Billets du réseau Visa.
    * Les plafonds de retraits France et Etranger ne sont pas cumulables
    ** Modifié le 01/08/2011
    https://www.labanquepostale.fr/index/particuliers/au_quotidien/moyens_de_paiements/cartes_de_paiement/Carte_Bleue_Visa.En_detail.html

    J’aime bien le « modifié le 01/08/2011″, ça fait deux mois que ce nouveau plafond est effectif.
    Au guichet, pareil, c’est 1000 €.
    Au-delà, une commande écrite de fonds en 3 exemplaires est demandée.
    Le délai de livraison en monnaie liquide est de 5 jours ouvrables, 7 dans les faits.
    La signature de ce document vaut décharge de responsabilité de la banque.

    Dans les DABs des autres enseignes bancaires, les retraits étaient plafonnés à 800 € il y a encore 15 jours, ils sont désormais de 300 €.
    A l’étranger, ils étaient de 3000 €/semaine avec une Mastercard, ils tombent à 650 €.
    Ces différents plafonds sont susceptible d’être encore rabaissés.

    Comme si cet argent sur nos comptes bancaires ne nous appartenait pas mais à la banque ! il faut mendier humblement l’autorisation d’en retirer .
    Les banques ne pensent qu’à leur propre intérêt , qui s’oppose à celui de leurs clients. Le trou dans le jardin ou sous le plancher est bien plus fiable . Elles méritent qu’on retire tout le jour où l’argent est versé .

    Dans ma famille, personne n’a eu de compte en banque jusqu’au début des années 70 quand la loi l’a imposé . Tout était payé en liquide, loyer, EDF etc …mais au moins les banquiers ne faisaient pas la loi . Depuis deux ans, je retire l’argent dès qu’il est versé, avec maintenant l’obligation d’effectuer tous mes paiements par chèque ou virements le premier jour, afin que le peu qui en reste puisse être retiré en liquide en une seule fois. Non, je ne mendierai pas auprès d’une banque l’autorisation de disposer d’un argent que j’ai gagné !!!

  39. Reformons les rangs!

    Au moins pour ce qui concerne la France, rien à attendre, hélas des prochaines élections.

    Une majorité de gens ne croient plus à ces institutions. Donc pas de perspective politique pour un mouvement social. D’où l’atonie actuelle.

    Pourtant cela pourrait bouger vite, effectivement si l’on va vers une situation à l’Argentine (fin 2011) ou même à la Grecque.

    Une proposition: regrouper tous les mouvements favorable à une refonte des institutions, donc à la convocation d’une Assemblée Constituante, et une reprise du pouvoir par les citoyens en refondant le contrat social.

    Partout des collectifs locaux. On cause et on converge. Ce sera long mais c’est déjà commencé.

    http://www.assemblee-constituante.fr

  40. Germanicus

    Le chef de la Deutsche Bank, Josef Ackermann, dit que la situation actuelle le rapelle l’automne 2008.
    Les choses peuvent évoluer assez vite maintenant, d’autant plus que les décideurs politiques sont dans le brouillard, personne n’a une solution, mais tout le monde dit la connaître, certains pensent que « l’avenir » va arranger les choses, qu’il suffirait d’attendre une nouvelle vague de croissance, alors que l’on sait qu’elle ne serait pas au rendez-vous, qu’il faut absolument réaprer la faute originelle de l’euro, c’est-à-dire créer à tout vitesse les Etats Unis d’Europe………….. On se croirait dans un foyer pour aliénés.
    Le pire: les agences de notation ne sont pas disposés à se montrer clément en cas où il y aurait une émission d’eurobonds ou la mise sur pied d’un fantôme « gouvernance économique européenne »; le tout serait immédiatement noté, avec un abaissement important.

© 2011 Blog de Paul Jorion · Connexion
Desk Space par Dirty Blue & Wordpress Traduction WordPress tuto
Implementation / Webmaster Camuxi.