Ceux qui excellent dans leur discipline

Il existe des disciplines où ceux ou celles qui y excellent dépassent de beaucoup par leur stature celle de leurs rivaux même les plus proches. Je pense pour la musique à Mozart, et pour le théâtre, à Shakespeare.

Le théâtre n’était pas l’élément clé de la culture qu’il est aujourd’hui avant qu‘Eschyle, Sophocle et Eurypide n’y apportent leur contribution. De même sans doute pour la musique avant Josquin des Prés (Josken van de Velde). Ce sont des bonds qualitatifs de cette vitalité qui transposent ce qui n’était sans doute considéré jusque-là que comme un « art mineur », en un art au sens plein du mot.

Lorsque j’étais enfant, on parlait aussi de la bande dessinée comme d’un « art mineur » mais avec Akira (1982–1990) de Katsuhiro Otomo, cet « art mineur » cessa bientôt lui aussi d’être « mineur ».

 
Tetsuo 1
Testsuo 3
Tetsuo 2
Tetsuo 4

Partager :

3 réponses à “Ceux qui excellent dans leur discipline

  1. Avatar de Reii
    Reii

    Dans le même registre, puis-je me permettre de vous conseiller également « Nausicaa », de Hayao Miyazaki ?

  2. […] consacré un billet l’année dernière à Ceux qui excellent dans leur discipline. Je pensais à Katsuhiro Otomo quand j’écrivais : « Il existe des disciplines où ceux ou […]

  3. Avatar de Samuel
    Samuel

    Et sinon le « le voyage de chihiro », vous en pensez quoi?
    Akira est très typé, la confrontation d’attente technique (la moto de kenada, le potentiel humain d’un tetsuo, le satellite), d’attente politique, d’attente militaire, d’attente révolutionnaire, de confrontation (clown, politicien/militaire/révolté) et de fuites (les amphétamines, le technique).
    Et ce manga est tellement lié à ce qu’à subit le japon, l’irrémédiable humain, la bombe de fabrication humaine, un tetsuo implosant, de lui même, plutôt qu’un militaire éloigné à bord d’un avion n’explose ces « ennemis ».
    La bombe Tetsuo, un innocent qui ce rêve seigneur, un Keneda comme un lien qui essaye.
    Et la politique, le militaire qui sont froids.
    Et enfin l’apocalypse selon un prophète des jours morts.
    Pas de robot, juste l’homme et sa folie.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Parfait pour Quatennens. On se demande dans quel monde vit la commission d’investiture LFI. Reste les cas Garrido, Corbières, Simonnet,…

  2. « Dans un communiqué, la France insoumise a salué « cette décision de responsabilité, prise en accord avec la direction » du parti.…

  3. Bravo ! C’est tout à son crédit. Il faut savoir renoncer. C’est le choix d’un gentleman.

  4. Dans ces moments de grands questionnements n’oublions pas ceux qui ont (déjà) lutté https://youtu.be/LQCfUYneJPI No le creáis cubría su rostro…

  5. Ovni de Mars, le choix de votre pseudo n’aide pas à prendre au sérieux la provenance de vos propos.

  6. Quattenens se retire, Merci ! Il a fait des erreurs, il se retire. Ouf ! Il y a de l’espoir…!

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta