Deux poèmes, par Laurent Robert Wang

Billet invité.

Fin de cycles

L’heure approche, elle s’effiloche…
Dans les forêts saccagées et violées,
les champs pétroliers trop âgés,
les eaux souillées et polluées,
la rareté s’étend, la rareté aura ses guerres,
les guerres auront nos vies.

Fin de cycles

La liste est longue, la liste s’allonge.
Les Grecs avaient raison,
la démesure engrange moissons,
des moissons de poisons, des moissons à foison.

Fin de cycles

C’est la fin des réponses classiques,
des tics idéologiques,
la réalité les a répudiés,
l’alternative aura ses insensés.

Fin de cycles

Et si les mensonges servent ton confort.
Ecoute-les plus fort
car bientôt retentiront
les pas de l’avenir,
les pas des migrants éreintés,
le bruit du vent des marées de Noé,
Le bruit des pénuries,
les cris des pandémies.

Fin de cycles

L’heure approche, elle s’effiloche,
Hésiode veut conclure son ode.
Voici l’âge du fer, voici l’âge du loup
et n’oublie pas, on ne t’attendra,
nos piètres leaders se préparent déjà,
Eux savent et s’empiffrent,
eux savent et s’enfuient.

Fin de cycles

Année 2009

Je te vois t’emporter contre ces financiers véreux,
Je te vois fulminer contre ces banquiers peureux,
Mais si tournoie, en ton esprit, l’envie de voir tomber leurs têtes,
alors, pense à tendre la tienne au-dessus du billot de tes requêtes
car sur l’échelle des causes, il ne faut oublier personne !

Au commencement d’une l’histoire cachée,
un Orient qui s’éveille, un monde qui se lève…
A défaut de nous y adapter, nos politiques ont préféré biaiser.
Emprunt facile, argent virtuel, la croissance était sous perfusion,
la richesse semblait éternelle…
Qui s’en plaignait !

Petit grain de sable, fin du jeu.

Les créances devinrent douteuses puis bientôt contagieuses.
Asphyxié, faute d’argent facile, le consommateur s’épuise.
Asphyxié, faute de pigeons utiles, la surproduction agonise.
Pas de corruptions sans corrompus, tu l’as compris sans peine !

Quant aux corrupteurs ne t’arrête pas aux marionnettes, regarde leur roi et leur reine
Je veux parler de cette élite qui libéra jadis l’économie de toutes tutelles,
Je veux parler de ces leaders qui laissent au système marchand
Jusqu’aux droits de jouer avec l’habitat et le cerveau de nos enfants.

Petit grain de sable, fin du jeu.

Ce n’est pas si grave, il était trop dangereux.

Partager :

13 réflexions sur « Deux poèmes, par Laurent Robert Wang »

  1. Comme une proteine dans un champs de force électrique nous migrons.Je veux dire qu’il est difficile dans un monde très influencé par les médias de garder un cap,on est l’objet d’enjeux qui nous dépassent.Nous sommes sous influence.Nos opinions sont elles nos opinions ou la résultante du prêt à penser du moment ?Il y a une crise,certes, les gens mis au chômage peuvent en témoigner.Focaliser la responsabilité sur une oligarchie aux contours flous (les banquiers par exemple) ,est ce une façon honnête d’aborder les problêmes ou une stratégie du bouc émissaire?

  2. Ça me rappelle une chanson de Bernard Lavilliers (2000 ? 2001 ?)
    Tout était déjà merveilleusement dit par ces paroles :
    Les mains d’or
    Un grand soleil noir tourne sur la vallée
    Cheminée muettes – portails verrouillés
    Wagons immobiles – tours abandonnées
    Plus de flamme orange dans le ciel mouillé
    On dirait – la nuit – de vieux châteaux forts
    Bouffés par les ronces – le gel et la mort
    Un grand vent glacial fait grincer les dents
    Monstre de métal qui va dérivant
    J’voudrais travailler encore – travailler encore
    Forger l’acier rouge avec mes mains d’or
    Travailler encore – travailler encore
    Acier rouge et mains d’or
    J’ai passé ma vie là – dans ce laminoir
    Mes poumons – mon sang et mes colères noires
    Horizons barrés là – les soleils très rares
    Comme une tranchée rouge saignée sur l’espoir
    On dirait – le soir – des navires de guerre
    Battus par les vagues – rongés par la mer
    Tombés sur le flan – giflés des marées
    Vaincus par l’argent – les monstres d’acier
    J’voudrais travailler encore – travailler encore
    Forger l’acier rouge avec mes mains d’or
    Travailler encore – travailler encore
    Acier rouge et mains d’or
    J’peux plus exister là
    J’peux plus habiter là
    Je sers plus à rien – moi
    Y a plus rien à faire
    Quand je fais plus rien – moi
    Je coûte moins cher
    Que quand je travaillais – moi
    
D’après les experts
    

J’me tuais à produire 

Pour gagner des clous
    

C’est moi qui délire 

Ou qui devient fou
    

J’peux plus exister là 

J’peux plus habiter là
    

Je sers plus à rien – moi 

Y a plus rien à faire
    

Je voudrais travailler encore – travailler encore
    

Forger l’acier rouge avec mes mains d’or
    

Travailler encore – travailler encore 

Acier rouge et mains d’or…


    http://www.dailymotion.com/video/x2pvqj_bernard-lavilliers-les-mains-dor_music

  3. Je connaissais la poésie lyrique, la poésie épique, la poésie dramatique, la poésie comique, la poésie politique, la poésie érotique. Mais, la poésie financière, alors là… !! À mon avis on est devant un scoop mondial ici !!

  4. J’ai beaucoup apprécié les deux poèmes…
    Nous connaissons le passé : un capitalisme sauvage (néolibéralisme) au niveau mondial.
    Tout récemment, nous assistons à un mélange privé-public du même genre qu’à la fin de l’URSS. Les grandes entreprises et banques sont toutes en faillite dans l’économie réelle, mais elles sont soutenues par les états (par injection/création monétaire). Beaucoup de personnes parlent d’une oligarchie, le pouvoir étant entre les mains d’une élite composée d’hommes politiques et de capitalistes. Seule exception (dans des pays démocratiques) : les élections… Le peuple a perdu tout pouvoir sauf au moment des élections : mais la seule « arme » (chantage) qui lui reste et qui fait peur aux élites en place, c’est de pouvoir voter pour l’extrême-gauche ou droite (espérons pourtant que les élites n’obligeront pas les populations à utiliser cette arme suicidaire et destructrice). Abolir tous les partis populistes et extrêmes, et ainsi sonner la fin de la démocratie, n’est bien sûr pas une solution à long terme … faut-il rappeler la révolution française ou russe ?…
    Inutile de dire qu’au moment d’une grande crise et décroissance, introduire des modèles du style de la « non croissance » ou le modèle « vert » a peu de chances de réussir, même s’ils sont utiles pour « calmer » le peuple qui peut soi-disant faire le choix de diminuer sa consommation et son pouvoir d’achat… alors qu’en réalité, les gens n’ont plus le choix : c’est une obligation !….
    Tout le monde sait que la crise économique en Occident va s’amplifier, mais il y a une autre crise dont on parle moins.Je l’appellerais la crise « stratégique »… En effet, en Afghanistan et en Pakistan, les choses vont plutôt mal … On peut faire un parallèle, aussi bien au niveau économique que stratégique, entre la période juste avant la fin de l’empire soviétique et celle que nous vivons actuellement… Le coup fatal pour l’empire soviétique a été la chute du mur de Berlin. L’éventuel coup fatal pour l’Occident pourrait être la perte de la guerre en Afghanistan-Pakistan, la fin de l’approvisionnement en pétrole, la fin du dollar….le futur nous le dira. Mais cela ne reste toujours qu’une (sombre) éventualité… il faudra donc que nos élites se montrent à la hauteur de la situation…

    1. Hum, je ne sais pas si l’on peut qualifier la chute du mur de Berlin de coup fatal pour l’empire soviétique; ne fut-il pas plutôt le révélateur le plus éclatant de l’écroulement de celui-ci? Conséquence, et non point cause, même si une part de hasard – le lapsus d’un dirigeant Est-Allemand – joua aussi son rôle, et même si certaines conséquences ont elles-même des effets d’entraînement.
      En revanche, on peut dire que l’histoire offre parfois des parallelismes sidérants. L’une des causes de la chute de l’empire rouge fut bien l’enlisement militaire en Afghanistan. Et aujourd’hui, l’autre empire s’y embourbe aussi…

    2. Afghanistan : Tombeau des empires.
      Les populations de l’Afghanistan, même si elles peuvent en être fières,
      en ont assez de cette glorieuse réputation qui leur a été faite par les dits empires,
      à force des agressions dont eux-mêmes les ont accablées et les accablent encore.

  5. Paul Jorion : C’est pas tous les jours que je commente un commentaire mais deux choses : 1) ça me plaît ; 2) ça ne plaira peut-être pas à tout le monde, alors si les « gros mots » qu’on entend dans les cours d’école vous choquent, n’allez pas plus loin, c’est tout.

    voilà 1 drnier pom
    ———————————————————————————————
    écolopom « micro et nano » mots images

    100 titre revisit 02-12-2009 / 19h07 

    oui lourde rrééppttiittiioonn avec mes 2 fils revnant d’1 e réunion de famille chez arsn lup1 ils sont tous là batman l’homme tronc fantômaSS

    bbrt le monte en l’r et y’a mandrak et suprman tarzan l’homme 1visible king-kong et popey et j’allais oublier lucky-luc et zorro pas timides pour 2 ronds mais put1 k’s qi puent du q le trol’p et cela à -mans/24h fiSS-

    __j’m 7 chooz tirée par les tifs magnific charabia ptit nègre galimatias pipi d’chat langue de franSS

    approxima brillanSS

    obsqre -borbislqlraence-abbceeillnoqrrs-abceilnopqrs tu m’dis s’y dSS

    ine nos émrgenSS

    1crtn futures__ bon donc oui ça avec mes 2 fils poches pln de knabiSS

    me pez ma métiSS

    peliSS

    de po dqreuil et dléfant 1 pneu oSS

    i de cybrnétic tout juste bon pour ces bofs de mon bled et de leur poliSS

    ox srgents de ville de la vil milliardiz globale briSS

    fabriSS

    lewiSS

    lviSS

    tourn’-viSS

    daiviSS

    clariSS

    clée à molettiSS

    ox flikettes aliSS

    bourrée bib’ronne sec bréniSS

    carlabiSS

    ox fillettes en puériqltriSS

    tous ces gens sont choc de to’l de araignées de fil métalic __matélic matlic mitlac -1 lac mit qrieux à vo’r- mine de ri1 dang mythes po1 dans le lac o contrr gagnent du trr1 – mit paSS

    y lo1 du lac michigan__ oui de nano tubes o 1/4bone fabriqé à « rmont obonne » cit spcialiSS

    te oSS

    i du « jambono » cochonnaille du clèbre clone de « jean bono » stl près du sarkofage tchrnobil à « trotski » et de sa p’r de pat1 à glace oui et de « v1100 van gogh » 100 vent du tout des vantards 7 cliqe de gzu-christo-marxo-nietzscheo trous du q etc colons ox groSS

    tetê de la groSS

    vrmine/vitrine du groSS

    bazar net/web bon alors poliSS

    pln de limaSS

    pln de maliSS

    attablés -ogm non- sur la place du jeune village hant en traSS

    de son seul kfé « le proqet ox plumes rouges100 bls100 1 kfard vgtari1 » tout en soleil kniqle dgustent grignotant grillées des rondl de so6 1 pastiSS

    o glaçon très k liSS

    gratiSS

    ciktriSS

    de tetê ravi oSS

    i du chant réducteur de têtes de bites o gars « duchamp marcl » amateur d’art amazoni1 réducteur de tête oui qd du co1 de l’iriSS

    ils nous matent groSS

    o-modo dmarrer écrabouiller michl leiriSS

    tous sons de pneux criSS

    vrombriSS

    sur l’asfalte mou chod enfumé drrir le jeu de boules de ptanqe du square du bout de la rue des sazi’r colombes/sn an 1946 ou net nol l’otre là sex couché de bonne heure oui cela qd sûr tu peux tu pues du pneu avo’r le sens dans l’100 napalm d’sens 107 sovag’rie 1senc nous vi1-2 de bi1-3 avant la soupe primale et le primordial big-bang oripox synonymes de gzu-christ qe dis-je 1-2 , v , i , r , g , u , l , e , 1-dieu-3-4-5-6 dieu i2 des çienSS

    en1/3 ox 100000 rêves bi1 vivants en pa100 par ces fonds d’âge et ciel 100 cim1/3 1er homme 1er pk1 rama100 1 foés 1 1 branche arbre vrai en ces times aérés gaffe suit zone dcrit como-ça 1/4 là ékrlate traduc’ ; ékarlate- krla 1/4la et bur1 safran alors là snecma cop1 costic raflés-gazés-dpouillés/spoliés-charniers-brûlés zéro branche çienSS

    trn en chm1 kète « bouffe » sex o po1 como en ce 2009 dchets actif-radio partout uttrpoa et sous nos pieds de flamands de ville et de f1lande ridox sous nos fSS

    oui no q qi nous gaytent et protez é de 7 maSS

    ue en tue et tue des animox forts dentus survie aSS

    uré met-mets-mai lire -mais- oSS

    i voilà 1 membre du clan djà + balez qe les otres 0 de 2 mètres k-ra-t-k pour profit -opru fioprt- du + groSS

    et meilleur bouts d’gras oui de gras en uz aSS

    ome dans leurs lits ses + virulents des maigres du coup no paniqe ski s’paSS

    /spasme/spam et b voilà sex des + clr skelettic tribu sommeil pr affaiblit mortl courage ultime ra100ble fait sa fête cvr normal ça trn pas o garé/gav chef roué de gnons en charpy mang rstent os 101 gramme de chr en + la porcine salope groSS

    longue bite son branché pouvo’r baise par tous box et laids trous toutes bl et laides fml etc b pas 1trêt à c’q1 q ado ou enfant trn par là malheur ox new sf1ctr grand chef à chooz échaSS

    /talonnettes landez viz o lo1 nos balkans oui tout ça du groupe il dvore tous ces box b-b femmes enc1tes a couchent kchées l-v leurs petits blm alors ça 100 le rouSS

    i ça 100 le rouSS

    1 ti1 toé bi1 ti1 bi1 ta lune rouSS

    e jusk dans le rouSS

    illon tu piges adam prénom d’1 de mes n/ptits fils ça ce climat dmat matmatic tam-tam cours majstrox fourmis énrv fourmis fuz1 fourmis ktastrof fourmis gnital fourmis h-é fourmis clono-gnéto-nanoto-nucléo-pouSS

    iro-robotoscopicofentoangströmo -suite en attente- 01-iprbol 02-ipocampe 03-istric 04-isidor 05-isou 06-idouâne (po1 de exclamation dure d’ânn’s oui ça marre mrde alors des vits d’ânes à tites pattes vive ces vits cheval1 à grandes pattes gant pgaz a380) i zéro fron1/3 et 7-izotrme 08-irkm 09-isbrgues bankiz/banks fondues jb’cir fourmis kilimandjaro fourmis alcoolic fourmis cir-q-i 1primé fourmis bon oui ça à 7 époc djà fut dcid -loi eutanazi- oui ça en a-g q’il y orait des fSS/

    et du q no revnu par tetê avec ou 100 travail de + de 100000 €/moés foSS

    r eutanasié mang rôti o four il y en eu et eu é u u et des dbuskées-és des huées opulenSS

    tribu revis bon attends là attention là ça va il en fallu pas + ox grepou priféric amnésic endmic mic jagueur ma monic endormic boulimic toute nudic je lui clic le clite ouic cdric totmic oui cdric embarras gastric ni tric ni dieu non embraçe pas l’embarras oui cdric atomic non frédric de ptrole ta mite r trop dans le rang de betteraves oui ox trous du q bush et m1 pl1 d’obez émoroïdes toujours-qlé + grSS

    euz lui font la « guerre » malédicSS

    ion movie diction dictionnr bègue depuis sex abattu sur la ville ri1 à chang tout à continuer ah si j’avais 1 martox oui en pa100 je le dis chuis 1 coqe de kkhuète sur le + groSS

    fleuve atomic en crue de l’univrs ouii ça « mon » ordi muni mais cipal dans le wou-ai-ait-es-est-è-ê-haie-biSS

    me de lo j ci l (artiqle) enrejstreur otoxmatic de mes texts blogs juste à cli-c-k-q juste à cliqer dans ma tetê o mot chrché « malédicSS

    ion » il arrive de 7 otre fond ultra-chelou pl1 d’spas en bas fizic-kantic des cantic à toutes pompes/vitSS

    cclr dans mon text à l’écran majc signs chac1 1 colore fluo ils bougent bon oui ça ah qe voilà 1 bon rap pera don bu du bu du du bu du bu du bon hip pih poh hop bon slam ma sl rimes et mots chantent satyre se mouSS

    repouSS

    se bifurent se triturent le triton se djà dans laid bac sex ploz en milliards de jeune pouSS

    ir otour de la tr visibilit nulle danSS

    sapl l lo ailes hautes otl l o olé léo loé élo éol se répondent des oeufs de malheur graviSS

    imox se traitent se frappent s’m sm prqtent laid q des sous-mar1 europ1 et hop heures de satllites tifs t1 ça bouillonne à fond la marmitte ce1ture de dynamite-mite-mythes-mit bites-mythes oui como papa dans maman o micron près + précis qe pied à couliSS

    mastic pas de loup zic loup partout zic loup nul part zic sps 10paru nectar jus de vie jus de pas de viSS

    existe core pas jus de vit cool coule à flot montent de + 1 sens là-ddans 1 çenç 1 SenS ça du sens à tout P-T K-C A-PO-K-LI-PTIC à tout pic ça bombarde dans le lhc chl qe jm ça cern le coqlicot clikeur et le coqet coq pas laid 2 potes ça bombarde le rayon cosmic grenoblox qvette gammax gammé amalgamé dans la manic du piSS

    de la gniSS

    moyn mous moulinex électrox nuclér oui ça tu sais ça vi1 de l’horizon pas droét bi1 courbe non me prend pas non me prend pas pour 1 con tu m’as compris tu m’as pris le con me traite pas de + de + oui ça tu peux l’dire 100 ride du sens pl1 d’sens lui oSS

    i jcle 100treml s’1tric à flux/reflux vitale jcle s’1tric jcle s’1tric jcle s’1tric jcle s’1tric jcle s’1tric se tléporte jusk 7 otre côt ox cybr-spas admet ribosome économie spas espace mouSS

    eux dans l’humus de nos tics core mm pas imajné par « imajna » ox pui100 ordi tout chout ox parsecs combi1-2 en avanSS

    dcrit par « jules vrnes » double chooz et web 2.0 vo’r 3.0 en attendant godo et le web 4.0 le web 1000.0 mac do qe dmont gras-double ckstré usine exploz a100blé nationale nouilly/sn 16è « leur » dame de paris etc rasés fait qltures maraichr 100% bio bon et se ml ox chooz de ça là ici là-bas o d’SS

    us sur les box les bas côt d’SS

    ous du spin craché se p1 la corde pine de mouche touche pas à ma bouche aabmo 30000 oui bon alors ça biSS

    biSS

    encore encore oui 1 dliSS

    de clitoriSS

    pniSS

    d’abord à k6 puiSS

    à niSS

    ql senteur de moqeur moteur type mortue propiSS

    ox bl zépiSS

    o bl épi ipo-d i-foné tout pico t mrll soucieux nivo picore de + en + petit de + en + pollué pubiSS

    1/4tografiés et oSS

    i parfumé d’aniSS

    soét 100 bocou de peur du précis scieur précipiSS

    piSS

    dedans sex po1 1 bouche de tromé il 100 le régliSS

    de l’apendiSS

    en cho d’piSS

    sidaïSS

    te non ça oui là viz bi1 regarde bi1 le bliniSS

    qi tapiSS

    le nar6 oui je l’m ce tr1 de signs « tapi c le nar6 » non pas du tout nul écran saignant dans l’orifiSS

    de l’artifiSS

    non non voés donc ce mastard kmion polluard o de 6 étages dvr100 des méga-tonnes de kpriSS

    en forme de chant du cygne sur à « di kprio » à kpri sa matriSS

    de l’armistiSS

    l gliSS

    sous le soleil trou noir de riSS

    -oranjSS

    par ma barbe de ma1/3 no’r par la révolution des pulsions 1pulc juste par les bl prSS

    ions des énrj sombres des trognons dtoiles nn blanches et des galaxies oui ça alors bon tu t’imiSS

    dans mes grammes ox liSS

    fini100 dans ces parf1 dan100 de fleurs de liSS

    du côt des uliSS

    la je t’ai croiz t’allaitais core pas bambi chez thales t’allais boc bo-c gliSS

    ions côte à côte sur 7 tôle o O n N d D u U l L é É brûlante fondante fusion d’amour ionic oui paSS

    y lo1 sommes toutes du onduras t’souvi1 fête gante chez marguerite sur son cour ou c cour rouge de tniSS

    « milou – grillet – t1t1 – bukowski revnu du paradis – p. haSS

    ouline et à son âme et le mSS

    ie m1 dans la m1 a-v ces 2 SS

    à itlr ah nos 3 là alors j’te jure 1 sexualit bi-blic et attend godo lui là i fait qoé o juste le double à gars p. aSS

    ouline après la jambe du milieu o totor le « cline » en bas ou y’a pl1 d’plaSS

    – do noguez – joé kctus et djà la avant sa naiçanSS

    wou-l-bec » vomiSS

    leur trop pl1 de tabac de guatamole guatariste de fromtom’gomme et de pich’tegorne oui y’a b1 net nol uliSS

    grand navigator b oui t’en as vu q ventres toutes colores tout poils combi1 t’as uz kilo beurre grSS

    c anus t’as mm enqlé le cyclope « polifn » ancètre du f-n parasit par ras l’front médoc 100% positif 1 exploit courageux uliSS

    tes épop tiSS

    leur légende de la viSS

    100 f1 du time oui ça pour 3 mots de + je te liSS

    l’héliSS

    sens lanSS

    pendant qe tu me dkdenSS

    balanSS

    et b oui ça OK je te <> tu me <> <> à bas ça alors <>

    et b dis-donc oui ça en ce po1 tire-bouchon ou priSS

    les laides abySS

    des miSS

    ox prémiSS

    campagne double ptainiSS

    te multipiSS

    te sex kiSS

    anti qiSS

    kiSS

    tes 100 nom d’innommables « takiSS »

    fourbiSS

    raptiSS

    saliSS

    ratiSS

    large sur fond de puces o grafn à très très movez haln diables de tasmanie manies de diablSS

    oui ça tueuz de baln bl animal je adhr pas à la ortografe -baleine- 1poz par ces dictateurs en habits vr des pui100s du gen-art animal 100 -haine- tu leur fais mang du polistirn t’es bi1 la rn de la n tu te m pas toé mm oui ce est b1 ça qe t’as dans tes dantskes vn de la n tu baises qe dis-je t’enqles le 6tm y’a à bo’r et à mang put1 ju1 on s’les gl ici y’a 1 vent sur pariSS

    tu t’croirais des fSS/

    et du q à new orline qe ktrina ni k -armonik- non bon oui c’est ça ou j’en étais ti1 je te présente o con plic ma compliSS

    « gladySS »

    l me dpliSS

    le métropoliSS

    trou du q énrj sombre et le coc6 tout en tripatouillant son monopoliSS

    bon mrde de mrdre je chrche des mots en iSS

    oui à l’aide « mathis » prénom de mon ptit fils trouve moé des mots en -iSS-

    kplaniSS

    artmiSS

    durant sa toilettiSS

    avec son micropoliSS

    il est con y’a ri1 à fr ah bon artmiSS

    est 1 prénom fémin1-2-3-4-5 et b tant piSS

    pas trop sur la planète tu la acidifies la fondifies la ogmifies la 1/4bonifies la sable bitumineuifies la nucléarizifies la prgzolifies la gelée grizifies vrtifies multicolor’ifies la métafizikifies la lunifies la sodomizifies oui ça chuis 1 vrai conart expr en sproloj 1fra noyé dans l’honnête net/web fot qe j’en finiSS

    oui qe je en finiSS

    triSS

    qe j’enfile ma motriSS

    qe je la ptriSS

    oui qe je cSS

    là j’vais pas so6on crvelas à papa pac la nuit là-d’SS

    us à te suc le grepou de signs 1tgriSS

    to/techno-çienSS

    et puis 7 chr tite pote o fond du lit m’apl l me pl pas le jonc j’vais il ce fêtard KOUIK lui rouler 1 pl coup l est bonne – salut –

  6. _bonjour_

    _o pom il y a 4 zones de 8 signs mes mots y sont 1visibles

    et b oui ça OK je te tu me à bas ça alors

Les commentaires sont fermés.