Sacrés marchés !

Ce texte est un « article presslib’ » (*)

On a donc dit que ce n’était plus comme en mars, plus comme en avril, cette fois c’était la mère de tous les sauvetages de la Grèce. Plus sauvée que ça, tu meurs !

Alors, voyons ce que répondent les marchés, puisque ce sont eux qui savent vraiment si la Grèce est sauvée. Enfin, je veux dire : qui feront en sorte que la Grèce soit sauvée ou non en estimant la prime de risque dont elle devra s’acquitter quand elle émettra de la dette, quand elle empruntera de nouveau dans des conditions normales. Qui décident aussi de ce que vaut vraiment la dette grecque déjà émise, déjà en circulation.

Taux grec 2 ans

© Bloomberg

C’est mieux, mais ce n’est pas encore tout à fait ça. 10 % sur deux ans, c’est encore loin au-dessus des moyens de la Grèce. Enfin, puisqu’en principe, elle n’en aura pas besoin, qu’on lui prêtera tout ce qu’il lui faudra…

Et les deux autres pour lesquels on s’inquiète ?

Taux portugais 2 ans

© Bloomberg

Pas terrible. Et là, il n’y a pas de plan de sauvetage prévu, puisqu’on a raclé les derniers fonds de tiroir pour la Grèce.

Taux espagnol 2 ans

© Bloomberg

Même topo malheureusement.

(*) Un « article presslib’ » est libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Paul Jorion est un « journaliste presslib’ » qui vit exclusivement de ses droits d’auteurs et de vos contributions. Il pourra continuer d’écrire comme il le fait aujourd’hui tant que vous l’y aiderez. Votre soutien peut s’exprimer ici.

Partager :

102 réflexions sur « Sacrés marchés ! »

    1. Vous avez lu les explications par vous-même, surlignées en jaune en début de texte…

      J’ajouterais une donnée fondamentale qui permet de dissocier l’attaque américaine de la zone asiatique des années 90 à l’attaque actuelle de l’Europe.
      Simplement, la planète n’était pas en crise générale d’une montagne de dettes telle que nous la « tenons » à bout de bras actuellement. (tenons surtout par des artifices comptables de plus en plus rocambolesques)(enfin… surtout du coté des US)

      Globalement, vous pouvez vivre comme un pauvre dans un environnement riche, vous pouvez vous en sortir.
      Mais pauvre quand TOUS les autres pays sont dans la mouise, là, impossible.
      D’ailleurs, il vaut mieux être pauvre en Angleterre qu’au Srilanka, apparemment… Enfin… pour l’instant.

  1. May 4 (Bloomberg) — Greece’s bailout “might collapse” and the nation’s debt crisis makes it “hard to see” how the euro will survive in its current form, former Bank of England policy maker Charles Goodhart said.

    “If this financing deal should collapse, and it might for one reason or another, then there would be a question of what the Greeks could possibly do,” Goodhart said in an interview with Bloomberg Television in London today. “Default would be totally disastrous for them and leaving the euro would equally be disastrous.”

    les UK qui font la morale aux autres …trop dôle non?Attendons jeudi quand d cameron va ouvrir les placards et y découvrir les cadavres laissés par GB

    1. Le Wall Street Journal donne aussi de la voix, faisant écho aux analyses qui avaient évalué
      le cout de l’aide à 150 milliards d’euros. ( ci-dessous )
      Quand à la Grande-Bretagne, comme faisait remarquer un commentateur, puisqu’au vu de la ‘vitesse’ la semaine dernière des agences de notations, la note souveriaine de la Grande-Bretgane sera très certainement dégradée dans les jours à venir, aucun des trois candidtats n’ayant énonce de propositions, de politique, l’expression semble plus adaptée vu la taille du trou, pour réduire le déficit des finances publiques britannqies , et que les agences de notation attendaient pour des raisons peu compréhensibles le résultat des élections pour se prononcer


      Greece’s cost exceed bail-out

  2. Hors sujet: Novéthic’info, TERRES RARES ( informatique et eco énergie ).

    La Chine vient d’annoncer son refus de les exporter ( matières premières ) 95% de la production mondiale………………..!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!????????????????????????????????????????????,,,

  3. Bien joué les US et leurs stratèges: les richesses quittent l’euro pour renflouer les US avec le dollar .

    çà s’appelle un A S S E R V I S S E M E N T en règle.

    Je reste admiratif du pragmatisme anglo-saxon !

    1. Simplement le pouvoir de l’argent, Coucou, rien d’autre.

      Magnifique, non?

      Comme dirait un anthropologue, la comparaison entre les sociétés « modernes » et les tribus primitives te laisse forcément sur le cul. Car eux n’ont pas besoin de fric pour vivre…

    1. Merci. Ce graphique est effectivement très intéressant.
      Si l’Italie devait rencontrer quelques problèmes, la France serait en bien fâcheuse posture… Si l’Espagne n’a pas déjà eu raison d’elle.

  4. Paul, n’êtes-vous pas confronté à un dilemme éthique ? Vous alimentez par ce genre de post une prophétie auto-réalisatrice.

    1. Et quand bien même je n’ai jamais compris l’arrogance de ceux qui invoquent l’argument « prophétie auto-réalisatrice » pour donner des leçons d’éthique… Évidemment ils ne savent absolument pas de quoi ils parlent.
      3 réponses envisageables:

      1/ Il faudrait donc sacrifier la réalité à la propagande, vivre dans une mythomanie collective digne des grandes heures de l’union soviétique … Et c’est ça qu’on appelle « éthique »! (sic) La réalité a toujours le dernier mot.

      2/ On peut également se poser la question suivante: Que vaut-il le mieux: Ne rien dire et laisser le ciel s’écrouler sur la tête des malheureux ou prendre le risque d’en ajouter un plus à la catastrophe pour qu’ils aient le temps de se mettre à l’abri?

      3/ Qui a décidé que le conséquentialisme c’est à dire le fait d’apprécier la moralité d’une action à l’aulne de ses conséquences était le dernier mot de la moralité, plutôt que la conformité à des principes (morales déontiques) ou la conformité à un certain idéal du caractère moral (éthiques de la vertu)?
      N’est ce pas un devoir civique et un devoir de chercheur que d’informer la population, toute autre attitude (on sait mais on ne dit rien) pouvant être qualifiée au fond d’antidémocratique? Comprenez vous que l’attitude « éthique » que vous proposez n’est rien d’autre que de la traitrise à l’égard de la communauté politique?

      Bref ras-le-bol des donneurs de leçon qui tirent à eux la couverture de la moralité, quand la plupart de ce qu’ils proposent n’a rien de plus éthique que la position qu’ils contestent et que c’est même le contraire. A bien des égards, ils sont PIRES que ceux qui prétendent ne s’en tenir qu’à des décisions de type purement instrumental/ technique/ a-moral.

    2. « Paul, n’êtes-vous pas confronté à un dilemme éthique ? Vous alimentez par ce genre de post une prophétie auto-réalisatrice. »

      Oui et non : oui, en attirant l’attention sur la dynamique en cours, non, dans la mesure où mon billet se situe dans une suite, dont les lecteurs du blog sont informés, et dont le message est très clair : interrompre une réaction en chaîne en attirant l’attention sur les interventions qui peuvent faire dérailler le processus (Voir pour la théorie que je propose de mon action : La crise du capitalisme américain [2009] : pp. 204-212).

      Ceci dit, j’ai un autre blog où je suis votre conseil en tentant de n’avoir aucun impact sur les événements : j’y suis muet, et le blog n’est pas en ligne 😉

    3. Ceci dit, j’ai un autre blog où je suis votre conseil en tentant de n’avoir aucun impact sur les événements : j’y suis muet, et le blog n’est pas en ligne

      Ca doit être coton, la modération sur ce blog là 🙂

    4. Ce blog invisible, c’est alors l’Etre Donné ou bien la Réalité Objective ?

      Faisons donc des paris sur cette grave question ici, dans l’Existence Empirique

      (l’Existence d’Emporiki — la banque- – risquant hélas d’être plus brève que l’Existence Empirique)

    5. @Julien Alexandre

      Votre empathie avec ce modérateur idiot qui censure systématiquement tous mes commentaires alors que ce sont de loin les meilleurs, est pour le moins suspecte… Modéreriez-vous vous-même quelque blog moins silencieux ?!?

    6. Martine, il vaut mieux entendre ça que d’être aveugle. Que voulez-vous, au royaume des blogs non en ligne, le modérateur est roi.

    7. @Julien Alexandre

      J’ai oublié de dire que celui qui modère ici est très bien, mais comme ce n’est pas vous…

  5.  » Sacrés marchés ! »

    Pour l’avare de l’Évangile les marchés existeront toujours :
    « Mon âme, tu as des biens pour de longues années, bois, mange, amuse‑toi le plus longtemps possible … »

    1. http://clipnabber.com/video/jPcb5WxTktE-le-pape-est-mort.html

      De là à dire que l’humain a besoin de rêver pour éviter de regarder la réalité en face, il n’y a qu’un pas.

      Mais cela fait longtemps que mon métier consiste à rechercher des responsables qui, quand ils ne le sont pas réellement, ont peur de se faire virer. Passons.

      En attendant, vois le succès qu’à eu un messie chassant les marchands du temple ainsi que les sept péchés capitaux prônés, et tous bafoués par leurs prescripteurs.

  6. Juste un point sans rapport direct avec le sujet, mais qui me turlipine. Pourquoi cette information communiquée par Radio-Canada dans l’article : « Les agences de notation : un rôle aussi méconnu qu’important » de Florent Daudens, que l’agence « Fitch, basée aux États-Unis, mais détenue en majorité par le groupe français Fimalac de Marc Ladreit de Lacharrière », n’est jamais précisé on parle toujours des trois agences américaines. Pouvez-vous éclairer ma lanterne à ce sujet?

    1. Fitch, étant basée aux Etats-Unis, est considérée comme américaine. Le capital est encore à 60% français avec Fimalac, mais déjà à 40% américain, et Marc Ladreit de Lacharrière ne faisait pas mystère ces derniers mois de son envie de se désengager sous la barre des 50%.

    2. Chose « amusante », en Chine, l’agence de notation est le gouvernement. Et la soumission au pouvoir.

      Quelqu’un veut-il encore oser noter quelque chose, ici..???

  7. En ce temps là il n’y aura de liberté et de réussite que pour le mauvais traitement de plus à l’égard de son prochain mais pas seulement sur les marchés mais bien aussi autre part dans l’empressement de plus pour se sauver d’abord les premiers.

    Jérémie, chap. viii : « De Dan nous avons entendu le frémissement des coursiers »

    Tels sont les nouveaux petits tyrans de ce monde, des loups bien habillés en agneaux, le monde leur appartient, jouer et s’enivrer plus longtemps avec néron en bourse jouer de la lyre, abêtir et abêtir comme les premiers modèles dévoyés de ce monde à l’antenne …

    Genèse : « Que Dan devienne une couleuvre sur le chemin, un scorpion dans le sentier »

  8. Ca y est, les taux Grecs, Portugais et Espagnols sont repartis franchement à la hausse…

    Faire long feu

    Faire long feu (vieilli). [Le suj. désigne une arme à feu] Ne pas partir. « Le fusil de Reeder fit long feu, mais Sam l’atteignit à l’épaule » (Borel, Champavert, 1833, p. 103).

    Au fig. Manquer son but. Ce projet a fait long feu. « Sous l’impulsion bergsonienne, on aurait pu la croire [la psychologie française contemporaine] sauvée des illusions du langage et du laboratoire. Mais (…) il n’en reste plus que le nom et les apparences chez les psychologues tenant enseigne. La révolution bergsonienne a fait long feu chez eux » (Mounier, Traité caract., 1946, p. 9).

Les commentaires sont fermés.