1974

Ouest France, en m’interrogeant sur « Mon Morbihan à moi », m’oblige à remonter dans le passé pour retrouver un portrait de l’époque où je faisais mon apprentissage à la pêche côtière. Voilà, en fouillant bien, j’ai retrouvé une photo. Ça date de 1974, c’est Perrine qui l’a prise à l’Île de Houat.

Les cheveux, c’est ce qui se faisait à l’époque. La preuve : Jethro Tull.

Partager :

35 réflexions sur « 1974 »

  1. Mr.Jorion…
    Au risque de me faire « modérer »…
    Vous seriez pas un poil égocentrique, de temps à autre?

    Cela, nonobstant la réelle admiration que j’ai pour vous, et la manière dont vous menez ce qu’il faut bien appeler maintenant une « carrière d’homme médiatique ».

  2. Paul,
    Les lunettes n’y sont plus. La barbe est déjà naissante. Donc après la Belgique, il y a eu une escale au Morbihan.

    Moi qui fête mon anniversaire aujourd’hui…
    Cela rappelle des souvenirs.
    Pas de barbe, des cheveux bien noirs à l’époque…
    Merci.

  3. 74 c’était la fin des 30 glorieuses, mais le medef n’avait pas encore appelé à en finir avec le programme du CNR, Milton Friedman n’avait pas encore démontré « la supériorité du libéralisme » et pas encore été mis en pratique par Ronald Reagan aux États-Unis, Margaret Thatcher en Grande-Bretagne, Augusto Pinochet au Chili, Brian Mulroney au Canada, pour finir par contaminer toute l’économie globalisée……
    Mais c’est sans doute à partir de ces années là que nous avons pris un bien mauvais cap.

  4. Beau jeune homme insolent.

    Pour un anthropologue frais émoulu des écoles, OK.

    Pour un pêcheur côtier, euh… on va dire jeune apprenti…débutant… Disons charitablement qu’il manque peut-être le pull marin!

    A vous voir à l’époque, on comprend mieux les Lois anti-casseurs d’alors! 🙂

    Jethro Tull! Locomotive Breath live 1977 :

    1. Je me suis aussi demandé en voyant la photo : tu allais à la pêche avec ces lunettes là ? elles te seraient tombé du nez au premier coup de roulis ! Non : je me rappelle, j’en avais d’autres plus fonctionnelles, celles de l’armée allemande si j’ai bon souvenir : indécrochables !

  5. Hou-là!
    Ca fait peur!
    Faut prévenir, Paul…
    Pas nous envoyer ça d’un seul coup en plein écran!!!
    (Surtout pas montrer à Théo! pauv’ch’tit!!)

  6. Ah, la belle époque où il n’y avait pas facebook…

    Et Jethro Tull, quelle finesse…

    Voici une autre jolie chanson, emblème de la génération suivante (version courte, pour les âmes sensibles…)

  7. Paul,

    Ce qui manque, ce sont les moustaches de gaulois, fort en vogue à l’époque pour ceux qui aimaient le Hard Rock et/ou le British blues.
    Quand à Jethro, le best reste pour moi « a song for Jeffrey » :

  8. Bonsoir

    Jethro Tull quand j’ai vu ça sur le blog tant de souvenirs sont revenus en surface fabuleux Ian Anderson tiens je vais me coucher avec le cafard

  9. Trois ans plus, tard les Sex Pistols sortaient l’album « never mind the bollock » et Sid Vicious hurlait Anarchy in the UK. Une nouvelle ère musicale commençait, pour le meilleur et pour le pire.

  10. « stage de pêche côtière »… lol…
    Les glazecs et les berniques avaient intérêt à bien se tenir…

Les commentaires sont fermés.