LA NATURE A HORREUR DU VIDE, par Zébu

Billet invité

S’il est parfois vrai que l’on peut juger au nombre de réactions si un fait est un événement, alors force est de constater qu’au vu du nombre, exponentiel, de réactions concernant les résultats d’un sondage plaçant Marine Le Pen en tête au premier tour de la présidentielle de 2012, en devançant les deux plus grandes formations politiques françaises, l’UMP et le PS, nous sommes face à un événement important.

Au sein de cette multitude médiatique, on peut néanmoins dégager différentes tendances d’analyses parvenant à éviter les ‘Au secours !’ et les ‘Au loup !’.

En premier lieu, on constate que lorsqu’une maladie survient, qui plus est honteuse (on pense à la syphilis), il est tentant d’accuser le thermomètre de défaillir, en l’occurrence l’institut de sondage Louis Harris Interactive. Et les éditorialistes de tous poils ne se privèrent pas de le faire, soulignant les faiblesses (parfois réelles) de ce sondage, comme pour mieux lui dénier une quelconque effectivité politique, comme pour conjurer immédiatement le sort, comme quand on se signait quand on voyait quelque chose de pas catholique en sortant de la messe.

Question rédhibitoire sur la formulation des questions, ‘débat’ quant à la réalisation des sondages ‘en ligne’, rappel historique propre à calmer les ardeurs et les peurs violentes que suscitaient un tel sondage parmi la population (qui commençait d’ores et déjà à stocker de la farine et de l’huile), rappelant les précédents qui ont infailliblement manqué leur but pour être partis de si loin et qui arrivèrent à côté du port pour s’être cru déjà arrivés, sans compter les dernières nées, à savoir la nécessaire régulation des instituts sondagiers, ces marchands de sable qui louent à prix d’or leurs machines à dormir, ou même, enfin, ‘rémunération’ ou ‘incitation’ financière du panel par le dit institut de sondage, qualification dont on peut observer que la précision sémantique a sa haute importance, l’une de détournement de panel, l’autre de racolage passif. La mondaine ramassera les copies …

Divers articles et éditoriaux ont traité de ces aspects (entre autres exemples, ici, , et ) et ont alimenté la suspicion quant à l’outil utilisé, suspicion certes justifiée quand il est question de sondage mais dont les débordements actuels dont font montre les médias démontrent que quelque chose ne tourne pas bien rond dans le Landerneau politique pour s’attarder tant sur un sujet pourtant ressassé des centaines de fois.

Pire, les députés socialistes demandent « solennellement au gouvernement d’inscrire au plus vite une proposition de loi UMP/PS visant à plus de transparence dans les sondages politiques », en prenant prétexte, justement, de ces deux sondages de l’institut Harris, pour examiner à l’Assemblée Nationale un texte conjoint UMP/PS voté au Sénat. Intentions certes louables, surtout un an avant des élections majeures mais dont on sent comme un vent de panique attiser le feux que les dits sondages ont mis aux poudres politiques. Car il y eut 2 sondages en fait, puisque la critique des médias porta immédiatement sur l’absence, injustifiée et injustifiable de François Hollande mais surtout de DSK, un crime presque de lèse majesté médiatique. Derechef, l’institut fit refaire un second sondage, en ‘testant’ les deux nouveaux noms : les résultats fut encore meilleurs pour Marine Le Pen (mais aussi pour le PS, qui passait second devant Nicolas Sarkozy) !

L’hypothèse ‘technique’ a aussi fait place à d’autres types d’argumentations, plus ‘partisanes’ : le gouvernement par la voix du Premier Ministre évoqua les attaques odieuses et répétées du PS à l’encontre du Président de la République, le PS dénonça Nicolas Sarkozy et sa politique de division, citant pêle-mêle les Roms, l’immigration, l’identité nationale et le débat interne à l’UMP sur l’Islam, certains y voyant un calcul politicien du pouvoir en place, ‘jouant’ le FN contre la gauche ‘pour la disqualifier’, sans préciser dans quelle mesure cette disqualification pourrait advenir ni pour quelles raisons …

On rejoue ou surjoue l’appel au vote utile, dont on a toujours pensé qu’en l’absence de solutions pour répondre aux questions politiques de fond qu’il servait de talisman contre le mauvais œil frontiste, tant il est vrai que la ‘conscience civique’ des citoyens fut mobilisée afin de conjurer l’irréparable, dont on constate néanmoins qu’il s’est quand même produit, au moins dans les sondages.

D’autres, plus lucides, déclarèrent que « Les gens regardent les résultats, il y a un chômage record, il y a des inégalités de toutes sortes, il y a des difficultés sociales, on ferme des écoles, pourquoi voulez-vous que les gens aient confiance? »

Enfin, certains refusèrent la possibilité même qu’une telle situation n’advienne, à l’envers de l’Histoire française, n’explicitant d’ailleurs par ce type de positionnement ni un début d’explication ni même un début de raisonnement : « Pourquoi voulez-vous que le peuple français soit le seul peuple qui ait envie d’avoir un fasciste à sa tête ? » …

Néanmoins, de la part des partis politiques, personne ne semblait pouvoir expliquer pourquoi, malgré les défauts potentiels de ce type de sondage, on retrouvait le même phénomène dans plusieurs instituts de sondages, certes dans des proportions moins marquées mais néanmoins proches (20%) : le FN était en train de vivre un tournant politique et le monde politique français avec.

Pour le savoir, il a fallu lire d’autres analyses, plus dérangeantes :

« Alors que la Ve République avait habitué ses électeurs à une alternance mécanique droite/gauche en fonction du contexte économique et social ou des ratés du pouvoir en place, l’étude Harris Interactive met en lumière l’épuisement des forces politiques traditionnelles. ». Selon Marianne, « Autrement dit, l’épicentre de la dynamique Le Pen se situe à droite et dans les milieux populaires mais se diffuse au delà, politiquement et sociologiquement, pour lui faire passer la barre des 20% », prédisant l’absence d’une réédition d’un 21 avril, y compris à l’envers.

Enfin, la lecture médiatique que l’on propose du FN ne correspond plus à sa réalité, puisque l’accession au pouvoir de Marine Le Pen au FN s’est accompagnée d’un aggiornamento profond en terme de stratégie et de programme politique selon Le Monde : « Ecarté le vague credo libéral du père, au profit d’un réquisitoire contre la mondialisation et « l’austérité sociale » imposée par une Europe « totalitaire », avec deux remèdes : la sortie de l’euro et le protectionnisme garanti par un « Etat fort ». » Ce positionnement politique apparaît comme ‘cohérent’, en tout cas plus que celui de Nicolas Sarkozy dont la promesse de protection contre la mondialisation libérale a fait long feu et paraissant incapable de rénover son programme de politique libérale au profit d’une solidarité accrue avec la crise actuelle.

En clair, un renversement politique est en train de s’effectuer en profondeur : le vote aux extrêmes et surtout au FN, celui qui était toléré par le système politique, notamment par les partis dis ‘de gouvernement’, tant qu’il ne dépassait pas le Rubicon de la plausibilité de l’éligibilité, est en train de devenir … plausible électoralement, chacun sachant que celui ou celle qui arrive en tête au premier tour d’une présidentielle possède un avantage en terme de dynamique électorale pour le second tour.

Le danger est d’ailleurs d’autant plus grand pour l’ensemble du système politique que le programme du FN est l’inverse de ce qu’il présente aux Français, à savoir la sortie de la zone euro, le retour au franc et le retour à l’Etat nation, si nécessaire hors de l’UE. On touche ainsi à ce que l’on pourrait qualifier semble-t-il à un ‘tabou politique’, qu’il est inimaginable de remettre en question sans se faire qualifier ironiquement, comme vient de le faire le nouveau Ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, de pathologique.

Ce tabou est double. Il tient de l’Europe et de la monnaie, les deux étant conçus comme les deux piliers d’une mondialisation libérale certes décriée mais dont pas même Alternatives économiques ne remet en cause, si ce n’est par la sempiternelle ‘régulation du capitalisme’.

La gauche pour sa part dû faire face à ces deux questions avec le tournant de 1983, non pas tant d’une ‘économie de marché’ comme on l’a dit mais bien d’une économie libéralisée et matérialisée par les institutions européennes alors en cours de finalisation. La droite quant à elle, dut batailler longuement contre les gaullistes souverainistes (notamment pendant le traité de Maastricht en 1992) et fit son aggiornamento avec Jacques Chirac qui, bon gré mal gré, prit le chemin de Bruxelles et s’assura ainsi le chemin de l’Elysée en 1995. Depuis presque 20 ans donc, ce choix politique n’a pas été remis en cause par tous les partis de gouvernements et c’est ce choix que remet en cause Marine Le Pen. C’est peu dire que les leçons de 2002 et de 2005 n’ont pas été tirées par ceux qui ont soutenu sans équivoque et sans états d’âmes ces deux piliers de la mondialisation libérale que sont l’UE, telle qu’elle est, et l’euro, tel qu’il est. Car force est de constater qu’en termes de ruptures, le champ d’action se situe nettement en la matière du côté du FN, les réflexions concernant le rôle de la monnaie ou, après 2005, la redéfinition des politiques européennes n’ont pas été engagées par les partis majeurs du champ politique français.

En lieu et place, que nous propose-t-on ? Un ‘approfondissement’ des ‘réformes’ (libérales), du ‘Care’ dont la signification attend toujours d’être traduite en français, une régulation du capitalisme dont on se demande si elle se limite ou non à une potentielle taxe sur les transactions financières ou si elle se résume à des postures grotesques, des débats sur l’immigration, l’Islam et la sécurité (qui font partis du ‘décor’ politique obligé), la mise en œuvre de ‘nécessaires nouvelles solidarités’ afin de ‘faire face aux défis/effets de la mondialisation’ (dont on ne dit jamais ou quasiment jamais qu’elle est d’essence libérale), solidarités que l’on peine par ailleurs à identifier, la renationalisation de secteurs économiques comme seul viatique, sans compter évidemment quelques thématiques sociétales qui ne tarderont pas à surgir, actualité aidant…

Une véritable jugulation – et non pas seulement de la régulation – de la spéculation ? Non ! Ni même du modèle économique en cours et de sa viabilité, tant concernant l’euro que le mode de fonctionnement de l’UE et ses politiques menées. Ni de réforme fiscale, si ce n’est marginale. On n’entendra pas non plus parler d’un reformatage du champ politique, autre tabou politique s’il en est, tant il apparaît clairement que les acteurs de ce même champ se refusent à toute remise en cause de leur fonctionnement, à commencer par leur professionnalisation qui a atteint un stade redoutable d’efficience. Bref, on comprend mieux l’affolement médiatique et politique actuel, ainsi que ‘l’urgence’ d’instituer une loi sur les sondages, dont on espère secrètement qu’elle permettra d’assourdir l’écho claironnant de la clameur FN : entre cris et chuchotements, on nous raconte donc une histoire incohérente.

Reste que les cantonales se profilent et avec elles, le lot des petites phrases sur ceux qui ont vraiment gagné et ceux qui n’ont pas véritablement perdu. Et il y a fort à parier qu’une fois les cantonales passées et les sénatoriales en ligne de mire, on devra attendre sagement que les candidats à la candidature au PS soient désignés et nous nous retrouverons ainsi à l’automne 2011, sans qu’entre-temps le ‘tabou’ que vient de mettre sur la table politique Marine Le Pen ne soit examiné. Entre-temps, justement, Marine Le Pen aura eu son temps pour capitaliser politiquement sur la cohérence apparente de son programme, face à l’incohérence présupposée des autres …

Les réactions en cours, telles qu’analysées, laissent alors à présager, si ce tournant est pris (et on ne voit guère pour quelles raisons il ne le serait pas), que nous sommes bien seuls face à cette sédimentation de la colère des citoyens en une cohérence politique dangereuse et illusoire mais ô combien sécurisante car … cohérente. Tautologie ? Certes. Mais quand Ubu est le roi de la crise comme il y a des rois de la fête du trône, pourquoi pas ?

Partager :

264 réflexions sur « LA NATURE A HORREUR DU VIDE, par Zébu »

  1. Et quand on est jeté en pâture au marché, on n’aime pas que celui-ci soit avide.

    Car la pâture à horreur de l’avide.

  2. Rien n’est plus rapproché que deux extrêmes. [Albert-Ena Caron]

    Les âmes vides sont attirées par les opinions extrémistes. [William Butler Yeats]

    Les situations extrêmes vous révèlent toujours à vous-même. [Jean-Pierre Gattegno]

    Je m’étonne que dans ce monde ou tout devient de plus en plus extrème, que ce soit dans
    un tel mode de vie ou de fonctionnement, je rencontre encore des gens qui me parlent de voter pour des extrêmes, alors que le monde n’a jamais autant pensé à toutes ces choses à la fois.

    Malheureusement la grande peur du vide politique de plus en démocratie, ne rappelle pas toujours mieux les êtres à eux-mêmes.

    Le monde ne serait-il pas déjà aller un peu trop loin dans l’extrémité d’un mode de vie ?

    Comme si la plupart des démocraties de l’histoire inciteraient toujours sans cesse les êtres vers les extrêmes et donc la guerre de nouveau contre l’autre et l’autre peuple de plus ?

    La différence entre l’extrême droite et la droite, c’est la différence entre une arrière-pensée et une pensée. [Laurent Fabius]

    La peur pousse les hommes à n’importe quelle décision extrême. [George Bernard Shaw]

    Tenez-vous prudemment entre les deux extrêmes ; Marchez au milieu : c’est le plus sûr des systèmes. [Ovide]

    Le concept du juste milieu est valide uniquement si l’on en connait ses deux extrêmes.
    [Christian Lefebvre]

    La conscience est un instrument de précision d’une sensibilité extrême. [Victor Hugo]

    L’extrême civilisation engendre l’extrême barbarie. [Pierre Drieu La Rochelle]

    « Il ne faut pas mener les hommes par les voies extrêmes » Montesquieu

    Les excès marchands n’entraîneront que d’autres excès en retour.

    Un extrême en produit un autre plus tard. [Samuel Richardson]

    Les extrêmes se touchent.[Louis-Sébastien Mercier]

    Pourquoi j’ai si peu d’ami(e)s dans ce pays ?

      1. En effet,

        On pourrait croire et penser que je ne réfléchis jamais beaucoup par moi-même en osant partager ce genre de citations sur l’extrêmisme d’un bord ou d’un autre dans une société,

        Oh rassure-toi Yvan tu n’es pas le premier ni le dernier à vouloir d’abord m’envoyer des petites fleurs de temps en temps pour me faire du bien,

        Mais peut-être que ce genre de citations sur l’extrémisme d’un bord ou d’un autre n’est peut-être pas non plus ce que les gens préférent d’abord entendre, oui ne réfléchit pas trop non plus par toi-même Jérémie,

        Il est vrai que je suis parfois un peu dur de mon coté envers les gens de l’extrême gauche,
        mais est-ce aussi une bonne raison d’en vouloir un peu au prophète,

        Ce qui est souvent très doux Yvan c’est que même des personnes qui réfléchissent beaucoup comme toi ne se montrent pas toujours mieux en mesure de méditer plus longtemps cela dans le silence et la bonne reconnaissance de plus envers Jérémie,

        Il est vrai que je suis parfois un peu con et extrême dans mes opinions et mes propos, mais qu’est-ce que j’y peux si tout le monde préfère davantage marchander et socialiser le monde jusqu’à la moelle jusqu’à même plus grande concurrence de toutes choses à la fois.

        Ah si seulement il ne pouvait toujours y avoir que l’extrémisme d’un bord de penser entre nous,
        oui sois bien cool et tais-toi Jérémie.

        Tu ne vois pas que la crise du monde moderne nous fait autant de mal que toi, tu sais ce n’est pas trop grave non plus, si tu ne peux plus guère voyager, rêver plus longtemps comme nous de socialisme, aller à la station service, à la pharmacie, au dentiste, au coiffeur, au restaurant, au cinéma, au théâtre, remplir ton frigo,

        J’aimerais bien quand même les voir à ma place, tous ces bien-pensants d’un bord ou d’un autre, à force de vouloir souvent nous montrer les mêmes choses bien alléchantes à la télévision, oui tu as le droit souvent de nous lire, de nous écouter, de nous regarder, de nous suivre, mais alors n’en finit pas trop quand même Jérémie par nous dire que nous ne valons en fait guère mieux que les autres,

        Bien sur tout n’est pas bon plus à jeter chez les gens qui préfèrent d’abord suivre les extrêmes mais à force de vouloir pousser les gens vers les extrêmes, en quoi cela rapproche mieux aussi les êtres différents en société ?

        Oui reste bien sage et cool Jérémie, car il n’est pas non plus certain que tu puisses bien
        en réchapper jusqu’au bout, comme au regard d’ailleurs de ces nouvelles persécutions de plus un peu partout dans le monde, oui je m’étonne Yvan que cela ne soit pas non plus le premier cadet de tes soucis, tant tu préfères nous dire que seuls les gens du capitalisme
        nous y conduisent tout droit.

        Oui c’est bien là toute notre différence Yvan, seul les gens du capitalisme en veulent de nouveau à ma peau comme à ma foi.

  3. L’extrêmiste de droite ou de gauche à toujours grande horreur des propos de Jérémie, car le prophète n’épargne personne, trop cher d’avoir une carte d’adhérent à vie, mon esprit qui n’est jamais cool n’appartient aussi à personne, comme à aucune idéologie aussi aguichante soit-elle pour le plus grand nombre comme en période de crise, enfin que voulez-vous à chaque période de l’histoire on trouve toujours un peu des gens qui vous promettent un meilleur quotidien.

    Alors qu’ils ne seront que d’autres pantins de plus sur la grande scène internationale, c’est
    hélas un très grand nombre préférant encore bien s’illusionner jusqu’à la fin sur terre.

    1. Qu’on soit de gauche ou de droite, on est hémiplégique ,(Raymond Arond, il me semble)

      Ils ne s’illusionnent pas, à mon avis, ils sont illusionnistes, et ça marche pas trop mal, jusque là….

      1. Mais peut-être qu’en Amérique ou ailleurs je ne suis pas encore suffisamment juste et reconnaissant dans mes propos, moi qui par exemple préfère souvent bien plus dénoncer l’extrémisme idéologique chez autrui que dans ma propre maison, si ça se trouve je n’en
        suis pas moins extrême lorsque je me montre autant constipé qu’eux.

        Si ça se trouve les plus grands ennemis de l’humanité comme de nos sociétés modernes
        ce ne sont peut-être pas non plus les gens que l’on préfèrent d’abord montrer et ficher constamment du doigt sur le net, mais bien plus tous ces gens de l’ombre qui ne veulent plus du tout écouter les gens pauvres et modestes, à force de vouloir continuellement amasser
        et avoir sans cesse le pouvoir de raison, comment réellement savoir dans un tel monde ?

  4. Moi ce qui me les brise menu, c’est la réussite assez impressionnante de l’étouffement médiatique des « petits partis » (entendez par « petits » leur représentation dans les sondages).

    A ce titre ce blog fait un bien énorme car il permet de sortir de ce « magma ».
    Et au passage pour ceux qui en ont les moyens, s’ils lisent le blog tous les jours, ça nous fait un bon 30€ par mois bien mérité…

    Désolé si je mélange tout mais ce soir j’ai les boules.

    1. Qui donc peut réellement se libérer de son égo de nos jours ? C’est comme demander à un pauvre et dans un tel contexte mondial de se débarasser en premier de sa misère morale,
      et puis faut bien que quelqu’un joue ce rôle pour divertir de temps en temps la galerie, car
      qui donc le fera tous ces gens du système et ces modernes qui préfèrent davantage courir après l’argent, la pensée du monde ou la sécurité ?

      Oh rassurez-vous ma très chère je ne suis pas non plus le plus accro au blog de paul, comme d’ailleurs sur tous les fils traitant de tel ou tel sujet, souvent bien plus au dessus de mes modestes compétences intellectuelles que d’autres, de toutes façons comme dirait Yvan je n’ai jamais beaucoup aimer réfléchir par moi-même, qu’est-ce que vous voulez faire d’autre en ce moment ? Travailler plus pour gagner plus, passer tout son temps à vouloir d’abord écraser, manager et détruire le monde en vitesse,

      Oui Martine ah si seulement j’étais un véritable Prophète de Malheur alors c’est sur tout le monde ferait déjà un peu plus dans son pantalon, hélas j’ai toujours été un peu trop bon et gentil avec les gens en plus je ne passe pas très bien à l’écran, faut que j’aille d’ailleurs chez
      le coiffeur et le tailleur dans l’année,

      Et puis vous savez le New age à la bobo ça n’a jamais été non plus ma grande tasse de thé Martine, oui reste toujours bien calme et ne fait pas trop de vagues, car si tu étais vraiment prophète tu ne rechercherais pas davantage à semer davantage le trouble dans nos égos.

      J’ai déjà vu tellement de choses dans ma vie, ah mon Dieu ne m’oblige pas non plus à vouloir vivre davantage le calvaire sur la durée, rappelle moi au plus tôt à tes cotés lorsque tu jugeras plus utile de me retirer des gens de mon temps, et cela avant le retour fatalement de Némésis.

      Oh mon Dieu pas encore, laisse moi encore un peu de temps afin de pouvoir mieux prévenir plus de gens. A vrai dire Martine j’attends surtout qu’un autre me remplace et cela sans trop tarder quand même, car sans cela je ne pourrais jamais réellement trouver le repos de l’esprit et du coeur.

  5. Bonsoir,
    En lisant les commentaires très mesurés par ici on se croirait un peu à Valladolid lors des grands débats et des controverses.
    On pourra toujours ergoter sur la valeur du sondage, débattre sur la bêtise de voter pour un parti extrémiste, argumenter que les arguments du front national ne sont pas bons, nous sommes face à une sorte de tsunami qui emporte tout.
    Certains ici même on rappelé que les arguments économique du FN ne sont pas dénués de tout fondements, tout le monde sait l’arrogance de Sarkozy et ses erreurs, tout le monde se souvient comment Ségolène à été torpillée de l’intérieur, lors de la présidentielle puis lors de l’investiture de son parti ( Montebourg, vient d’ailleurs de nous rappeler ce qu’est le PS), On se souvient de la constitution européenne, On voit l’immigration augmenter, avec des chiffres manipulés et sans aucune consultation du peuple comme s’il n’avait pas droit à la parole on voit le procès Chirac, on voit la crise toucher la France et le cœur de l’Europe, on voit les partis de gouvernement se rejeter mutuellement la faute.
    Le tsunami actuel est très intense, Il montre que le peuple dit DEGAGE à toute une classe politique qui à menti sans scrupule (fracture sociale, travailler + pour gagner +).
    Actuellement le déni est le même qu’en 2002, le peuple est oublié( sans cesse j’entends Martine Aubry dire: « Le peuple veut que.. », « le peuple ne veut plus que… »). Le grand jeu des 2 partis est d’essayer d’arriver simplement devant l’autre en supposant qu’il y aura ensuite un front républicain contre le front national.
    En réalité les partis traditionnels, qui diabolise le front national, se sont totalement discrédités par leurs comportements et leurs mensonges. On peu se demander ce que pourrait faire un DSK président lui qui joue encore au poker menteur sur sa candidature.
    Parfois on à l’impression que les 2 partis traditionnels n’ont plus envie de gouverner , il semble qu’ils n’en soient plus capables face à la montagne de difficultés.
    On le voit bien avec le PS ils aimerait être au pouvoir sans avoir à passer les élections, sans avoir à annoncer de programme. Il est flagrant que les 2 grands partis traditionnels n’ont aucun programme, ils n’ont aucune idées de ce qu’il faudrait faire, rappelez vous il y a seulement 10 15 ans les propositions foisonnantes de la gauche.
    Pour achever les illusions regardez ce sondage internet impressionnant:
    http://www.2012-presidentielles.com/sondages-presidentielles-2012/

    1. Rien de surprenant dans ce pseudo-sondage ouvert sans méthodologie de quota pour assurer une représentativité de la population. Et tout le monde connait la propension à se mobiliser sur le net des militants d’extrême-droite.

    2. La rengaine sur l’air, éminemment « Fronto-compatible », du « La gauche de gouvernement n’a pas de programme ni d’idées ! », franchement , ça commence à me les scier sévère…
      C’est pourtant pas difficile d’aller faire un tour sur le site du PS, par exemple, et constater qu’il y a bel et bien des débats, des idées, des textes adoptés, et ce en 2010. On peut assurément en ricaner comme en discuter, mais répéter ad nauseam qu’on n’y peut trouver que le vide, ou, au mieux, que rien n’y a changé jusque dans le discours, faut pas abuser.

      http://www.parti-socialiste.fr/articles/nouveau-modele-de-developpement-international-agriculture-institutions-les-textes-adoptes-p

      Quand je vois gloser ici sur le soi-disant programme anti-libéral frontiste, j’arrive même pas à sourire… Allez faire un tour sur le site FN, juste pour voir… Par exemple leurs propositions ou idées sur la politique économique et budgétaire, si convaincantes, affirmées et débattues de façpn tellement transparente :

      http://www.frontnational.com/?page_id=1159

      1. @Vigneron. Je fais partie des personnes qui disent que le PS n’a aucune chance de rassembler les français autour d’un projet politique et les raisons sont multiples. Un certain nombre des arguments de Pathologique sont exacts et le dégoût des français pour la classe politique est bien réél. Le PS a peut-être des idées mais ça ne suffit pas. En plus des idées il faut des convictions, des discours et des actes. Qui croit encore aux convictions des hommes (et femmes) politiques de gauche ou de droite ? Qui a entendu un discours cohérent de tous les cadres du PS ? Qui dans la direction du PS a les mains suffisamment propres pour dénoncer les pratiques de certaines antennes du PS (Celle de Marseille par exemple) ?
        La crédibilité ça se travaille et c’est un travail de longue haleine … pas sûr que ce soit possible d’ici 2012. C’est pourquoi j’appelle (je sais, ça ne sert à rien) les membres du PS qui ont encore des convictions à créer une nouvelle force politique (sans aucun des éléphants actuels) avec par exemple Europe Ecologie (trop orienté écolo pour être crédible) pour élaborer un projet vraiment novateur et détaché des débats stériles sur l’immigration, l’Islam et tout ce qui joue avec les peurs des Français … on peut rêver …

      2. c’est vrai plein de bonnes idée, comme par exemple : les privatisations des années 80 (gouvernement Mauroy/gouvernement Rocard), ce sont ces SOCIALISTES qui ont privatisé plus que les prétendus libéraux;
        Les charters pour expulsions de sans-papier, c’est encore eux (Gvt. Rocard me semble-t-il), le reniement des promesses (vote sur le nucléaire, sur le statut des drogues, etc…) avec le cynique Miterrand, c’est toujours eux,
        Le « ceci n’est pas un programme socialiste » de l’austère Jospin.
        Les déclarations xénophobes de Monsieur Valls ( vergonya dels catalans refugiats politics com fou el seu pare = qui fait honte aux réfugiés politiques catalans, comme le fut son propre père), les propos sécuritaires de Vaillant, etc, etc , oui plein de très bonne idées. Qui ne sont ni bonnes, ni idées.

      3. Le « FN » a beau jeu ! A écouter le socialiste Coulomb ce matin sur la radio nationale plaider pour une Mondialisation inéluctable et la présenter comme positive de façon outranciere ,…., a voir ce que nous prépare l’Europe des liberaux :
        http://www.franceculture.com/emission-la-chronique-de-clementine-autain.html
        les gens comme moi , convaincu de la perversité structurelle des systèmes centralisés sont repoussés vers les extrèmes . Les dernieres elections sur l’europe montre que le PS n’a rien compris et qu’il est aussi liberal que l’ Ump. Ne voulant pas voter a droite , je puis vous garantir qu’ en AUCUN CAS , je ne voterai DSK ou un autre libero-ps …meme au 2e tour….. Le « vote » utile » contre le modèle « abcès a percer »

      4. « C’est pourtant pas difficile d’aller faire un tour sur le site du PS, par exemple, et constater qu’il y a bel et bien des débats, des idées, des textes adoptés, et ce en 2010. »

        De quels débats parles-tu Vigneron ?
        Du ‘Care’, présenté comme axiologique dans le programme du PS et dont tout le monde se contrefout ?
        D’un programme dont le futur candidat, qui sera choisi à l’automne devra ‘s’inspirer’, en sélectionnant parmi une liste ‘La Redoute’/’3 Suisses’ le prêter à porter de le pensée socialiste ?
        Qui peut penser, un instant, que ce futur candidat, à l’envers de la campagne de 2007, acceptera d’être pieds et poings liés politiquement par ce catalogue ?
        Surtout, Vigneron, la question n’est pas du ‘vide’ du programme politique mais sa consistance et de sa cohérence : on peut remplir un programme en deux sessions de commission nationale, ça devrait pouvoir se faire.
        Sur des choses aussi essentielles que l’Europe, la mondialisation libérale, l’Euro et le jugulation financière, faudrait sans doute voir à lire alors les annexes du programme socialiste, qui doivent être écrite en bas de page et en tout petit.
        A supposer que tu arrives à les trouver, Vigneron …
        C’est sur ces points que le FN a fait son aggiornamento : je te le dis et le répète.
        Le reste du programme du FN n’a pas été modifié (je l’ai écris ici même et avant le billet sur ce blog) !
        Je ne suis pas dupe : si le FN a fait son aggiornamento, c’est par choix stratégique qu’il a décidé de mettre en avant la sortie de l’Euro, la mondialisation libérale et le ‘protectionnisme étatique’. Cela ne m’illusionne pas sur l’effectivité d’une politique rétrograde socialement et fiscalement, par exemple (et je ne parle même pas de l’immigration).

        Quant aux réactions du dit PS, elles sont symptomatiques de la vacuité de leurs positions politiques. Soit du déni, soit un montre le doigt qui montre la lune, soit le complotisme, soit la fuite dans le succès des élections locales.
        Rien de nouveau. Bis repetita 2002.

        Et ça, ça me les brise menu menu, Vigneron, qu’on n’arrive pas à voir combien on va droit dans le mur en klaxonnant, sous prétexte que :
        – les sondages sont bidonnés,
        – pourquoi les français voudraient d’un fasciste comme dirigeant (véridique !)
        – la pue la manip pré/post électorale
        – on verra bien ce qu’on verra aux élections … locales
        – on ne parle surtout pas du fond du sujet, à savoir la mondialisation libérale, la monnaie, la finance, …
        et j’en passe.

        Quand à ton analyse uniquement ‘programmatique’, faut sacrément méconnaître le PS pour s’en tenir à ça, Vigneron …
        Ouvre les yeux, bordel !

      5. Je parlais des idées de Montebourg par exemple … celles que vous citez sont justement celles qui ont décrédibilisé et décrédibiliseront encore le PS pour de nombreuses années. Ce parti est mort en raison de son passé aux affaires (et dans les affaires) et il n’est pas sûr que le futur soit capable de la ressusciter (DSK et son passage au FMI ? Aubry et ses urnes bourrées pour se faire élire ? S. Royal et son échec en 2007 sans parler de sa popularité ?). Je n’aimerais pas être membre du PS …

      6. @ Vigneron :
        En fait, Vigneron, on peut tout aussi bien gloser sur ce qu’est le vide en politique.
        Le PS n’est pas ‘vide‘, ce qui signifierait qu’il n’ait aucun programme, aucune idée, aucune stratégie.
        Il est ‘creux‘.
        Soit, du vide entouré par de la matière.
        La matière fait encore illusion.
        Ce n’est qu’en toquant contre la coque que l’on s’aperçoit de la vacuité de l’intérieur.
        Mais la nature, ayant horreur du vide, finit toujours par le remplir.
        Soit en injectant dans ce vide de la consistance. De la ‘cohérence’.
        Soit la pression externe et la faiblesse interne font que la matière qui entoure le vide finit par céder et s’écroule.

        Le PS doit choisir.
        Soit il continue ainsi (et apparemment, c’est ce qu’il a décidé de faire) et il s’écroulera comme en 2002. Pour ne plus s’en relever.
        Soir il commence un véritable travail de cohérence qui sera douloureux, car il impliquera un aggiornamento qu’il n’a jamais fait depuis 1983 et qui concerne justement les thèmes que met sur la table Marine Le Pen :
        l’Europe, la mondialisation libérale, la jugulation de la finance, l’Euro.
        Sur tous ces points, je doute, par exemple, que la fille de Delors accepte quoique ce soit, jusqu’à maintenant, qui puisse ‘corrompre’ les orientations que le PS tient bon an mal an depuis presque 30 ans.

        PS : j’espère (parce que j’ai encore l’espoir) que le PS se prendra une grosse tôle aux cantonales. Cela pourrait l’aider à commencer ce travail de refonte.

      7. @ Vigneron :
        Pour finir.
        Une réaction.
        Certes, ‘tu plaisantes ?’, me diras-tu. Et tu auras grandement raison.

        Mais pour autant, quand on analyse les réactions, à gauche, qu’y trouve-t-on ?

        Le même type de réaction. Ou du complotisme, ou du technicisme sondagier, ou ‘c’est la faute à l’UMP’, ou …
        Ou même ça (et là on touche le fond) : « « Pourquoi voulez-vous que le peuple français soit le seul peuple qui ait envie d’avoir un fasciste à sa tête ? » »
        Sans aucune réponse sur le fond.
        Soit les sujets que le FN aborde.
        Soit démonter et démontrer l’incohérence, sur ces sujets, du programme FN.

        Après, faudra pas voir venir pleurer.

  6. Programme de vendredi: A Look At Friday As Saudi, Yemen, Kuwait And Bahrain Brace For Protests

    Newsflow tomorrow is going to be heavy as Saudi, Yemen, Kuwait and Bahrain all prepare for protests. And if today’s actions are any harbinger of what to expect, there will be serious unrest, quite possible turning violent even lethal. The wildcard still continues to be Iran, also a hotbed of recent protest, which has so far not made much noise about the crackdown on Shi’ites in the wealthy Saudi kingdom. Reuters summarizes what to look forward to:  » Arab uprisings that have spread to the conservative Gulf region face a crucial test this week in Saudi Arabia where activists have made unprecedented calls for mass protests against the kingdom’s absolute monarchy. Protests are planned in other Gulf countries such as Yemen, Kuwait and Bahrain on Friday, the region’s weekend. The time after Friday prayers has proved to be crucial in popular uprisings that have brought down Tunisian and Egyptian rulers who once seemed invulnerable.

    http://www.zerohedge.com/article/look-no-pomo-friday-saudi-yemen-kuwait-and-bahrain-prepare-protests

  7. Au modérateur :

    Pourriez vous m’expliquer (ici, en ligne) en quoi les messages que j’écris en réponse au Sieur Zébu ne vous plaisent pas au point de les supprimer systématiquement dans les minutes qui suivent le moment où je les ai posté ? Qu’est ce qui vous dérange ? Je suis très intéressé par votre explication. (Inutile de supprimer ce message sans y répondre, je le posterai à nouveau jusqu’à obtenir une réponse).

    1. Le commentaire de zébu auquel vous réagissiez comportait une erreur de syntaxe qui pouvait obscurcir le sens. Cette erreur est réparée, aussi il ne sert à rien de phosphorer sur une intention qui n’a jamais existé.

      1. Je syntaxe-error, Julien ?

        Mes excuses à Jean Valjean si j’ai occurré certains troubles.
        De là à m’appeler ‘Sieur’ …
        😉

  8. Ce qui est reproché à Marine Le Pen, c’est son incorrection.
    Elle parle de choses sur lesquelles les partis dits « républicains » ou « de gouvernement » se sont entendus pour ne rien dire.
    Elle ne fait que commencer car elle a saisi une opportunité qui sera peut-être, un jour, négociable.
    Elle n’est vraiment pas sympathique, mais quand même dérangeante.
    On pourrait dire : « c’est la chienlit ».

    1. Méfiez-vous des blondes les ami(e)s elles ne sont pas toujours plus fidèles et fréquentables que d’autres au quotidien, surtout si elles préfèrent toujours bien habiter dans les beaux quartiers tranquilles.

      C’est comme d’ailleurs avec les nouvelles lessives, bref à choisir entre les extrêmes choisissez plutôt la bonne parole de JJ lui au moins il apportera davantage le chiendent,
      en plus je ne ressemble pas du tout à une blonde pleine de rouge à lèvres.

      Votez d’abord pour la vertu et le courage ! Je préfère bien plus les brunes ayant bien plus connu la vie, l’épreuve, l’abandon, le rejet, hélas ça se fait de plus en plus rare sur les sites de rencontres pour mieux voir la vie, l’autre, la société et la politique autrement.

    2. …mais quand même dérangeante.On pourrait dire : “c’est la chienlit”.

      Ce n’est pas le coup de savoir ce qui « est reproché » ( par qui ?) à cette politicienne, le coup c’est de savoir ou du moins de se demander comment ces pauvres « idées, celles du Fn ont été reprises par l’ensemble de la classe politique UMPS, et même au-delà : immigration, sécurité, blabla, valeurs, traditions. Le Fn a réussi à exporter ces thématiques, à présent, l’élection n’est plus que cerise sur le gâteux.
      je ne sais pas comment on peut arriver à penser que c’est justement les plus conventionnels, les plus ringards et conservateurs qui incarneraient la chienlit, eux qui justement attirent le vote des plus âgées, des militaires et des policiers….

  9. L’élection du président de la république est un leurre compensatoire.
    Tous savent bien, qu’au deuxième tour, il faudra choisir entre deux baratineurs identiques, seulement différenciés par leur étiquette.
    Ce qui est à craindre pour la dite démocratie représentative, c’est la désaffection des électeurs et le transfert de leurs attentions sur de vrais sujets et d’autres moyens de s’exprimer.
    Il faut donc, longtemps à l’avance, donner du piment à la sauce.
    C’est pour cette raison essentielle que la quasi totalité des médiatiques, émetteurs et récepteurs, déclarent que ce débat est fondamental, avalent toute la mixture avariée de la mise en spectacle et la recrache et en la déclarant excellente.
    Marine Le Pen a compris qu’il suffit d’évoquer les sujets qui fâchent pour faire une percée dans les sondages, d’autant plus que les sondeurs et les commentateurs sont disposés à jouer ce jeu.
    Le problème est que l’héritière blonde (?) joue avec les allumettes.
    La conclusion du détective est que de tous les candidats annoncés par les médiatiques, Marine Le Pen a pris un peu d’avance et se prépare à dupliquer le coup de son père, confirmant de ce fait que les clones existent déjà dans ces tristes milieux.

  10. 226 Commentaires en une seule journée ! et ce n’est certainement pas fini .

    Tout ça pour dire que le feu est mis à la poudre ,et maintenant que voyons nous ?
    Des pantins ridicules qui s’agitent de droite à gauche ayant peur que les forces qui les controlent les jettent , qu’ils perdent leur statuts et leur invitation comme membre du siècle ( Notta la nouvelle présidente tout un symbole au pays des privilège) .
    Je serai curieux de voir combien de commentaires ce soir . A+

  11. En fait j’écoute et j’entend .
    Si d’une manière ou d’une autre nous allons vers un chaos dont nous aurons bien du mal à nous remettre . Autant y allez le plus vite possible mème en nous battant s’il le faut .
    De toutes façons si nous attendons trop nous finirons comme les Grecs c’est à dire en casi esclavage.
    Ps: Effectivement ce sondage est controlé , tout est toujours sous controle . Big Système veille au grain .

  12. Merci pour cet article très pertinent. Je ne voyais pas la situation sous cet angle, ayant cédé un peu trop facilement aux sirènes de « l’erreur de sondage » ou du « sondage manipulé ».
    Le malaise est en effet profond… Les crises du monde Arabe accentueront la montée en puissance du FN, les gens ayant peur de voir débarquer chez eux des « réfugiés ». Ajoutez à ça l’hypocrisie actuelle de la droite, et le manque de crédibilité de la gauche…

    1. les gens ayant peur

      les gens manipulés depuis longtemps par des personnes axées sur l’axe neocon.bushien …
      pour les autres, elles ne peuvent que se réjouir de voir des Peuples en phase de libération, demandant des assemblées constituantes …cela ne se fait pas aisément …nous connaissons notre propre histoire.C’est long . Il y a des hauts et des bas .
      pour ma part, j’admire le courage et la détermination de ces personnes …et je suis heureuse,
      alors que, ici, nous nous enfonçons dans les ténèbres, la lumière brille ailleurs !
      les braises ne sont pas définitivement éteintes.

Les commentaires sont fermés.