114 réflexions sur « FLASH SPÉCIAL Crise de la dette publique US – Les mystères de New York… encore un ! »

  1. plus rien ne m’étonne, je pense sans vouloir créer une revolution sociale que la seule moyen de changer les evenements et le servage des gens est de recréer un système en dehors de ce système pour tous les gens qui sont dans la misère depuis des dizaines d’année.

    je pense que si le système change il viendrait des classes populaires en espérant qu’il puisse entrainer les classes moyennes avec eux. Mais j’ai bien peur que cela ne se fasse pas sans verser

    je ne voudrais pas eveiller les rancoeurs mais force est de constater que les politiciens d’Europe entrainent la population de leur pays à retourner à l’état moyen ageux sous le couvert de l’argent roi.

    Mr.Jorion, en vous lisant je me rend compte que vous parlez enormement d’économie boursiere mais pas assez de toutes les conséquences inégalitaires de ce système t l’abus democratique que cela engendre (comme la BCE qui dicte la legislation à adopter pour l’Italie)

    Sinon, il y a rien à dire c’est très cool de vous lire.

    1. @man

      je pense sans vouloir créer une revolution sociale que la seule moyen de changer les evenements et le servage des gens est de recréer un système en dehors de ce système pour tous les gens qui sont dans la misère depuis des dizaines d’année

      Vous avez raison et ce système se met en place depuis quelques années, question de survie, mais pas toujours dans le sens souhaitable.

      Cela existe depuis que les habitants des cités défavorisées , et maintenant les jeunes des classes moyennes non cooptés , même après de bonnes études, n’ont plus accès au monde du travail, ce qu’ils comprennent rapidement après l’absence totale de réponse à une centaine de lettres de motivation timbrées pour rien et qu’ils se trouvent leur propre système de survie. C’est ce que l’on nomme « l’économie parallèle », « l’économie souterraine », le « système D », la débrouille . Les jeunes s’y adaptent rapidement, les adultes des classes moyennes mis au chômage définitif contre leur volonté s’y mettent moins rapidement mais c’est une question de survie . Pas le choix .

      D’une part : troc, échanges de services ou services contre hébergement ou nourriture, travail au noir obligé, vente à la sauvette de tout et n’importe quoi, services par Internet, combines diverses imaginatives et utiles , pour les privés d’emploi qui ont des principes.

      D’autre part : trafics nocifs avec violence, racket, escroqueries diverses, prostitution, proxénétisme, vols, braquages pour les privés d’emploi qui n’ont pas de principes. D’ailleurs les derniers rejetons de certaines familles découragées n’entament même plus une recherche d’emploi vouée à l’échec ( économie de timbres) .

      Evidemment la petite délinquance a toujours existé, même aux époques du plein emploi ainsi que la grande délinquance en col blanc de multimilliardaires intouchables qui jonglent avec les lois. Mais la délinquance de survie vient s’y ajouter .

      Les chiffres réels du chômage sont manipulés par le jeu des radiations sous tous les prétextes avec réinscription après la publication des chiffres officiels et on ne prend pas en compte les jeunes qui ont été dissuadés au départ de se lancer dans la recherche d’emploi et qui, inscrits nulle part, vivent en marge .
      Les SDF ne sont, eux non plus, comptabilisés nulle part .

      Il faut bien que les gens vivent de quelque chose !

      Le jour où, devenus gigantesques, les effectifs de la population qui vit de l’économie souterraine dépasseront encore plus ceux de la population qui vit au grand jour d’activités ou d’indemnités reconnues , il y aura sans doute , enfin, une prise de conscience de cette économie souterraine par tous ceux qui, encore protégés par un emploi, un rang social et quelques droits, semblent vivre dans une bulle et se scandalisent quand un symptôme isolé de l’existence cette économie souterraine remonte à la surface .

  2. La machine à faire du « fric » facile s’emballe et ses utilisateurs essayent tant bien que mal d’en reprendre le contrôle pour qu’elle ne « court-circuite » pas. Les éternels laquais politiques, ceux-là même qui ont avalé tant de fois leur chapeau, donnent le change tandis que les manoeuvres de régulation tentent de s’organiser dans les coulisses.La poule aux oeufs d’or (plus de 1700$ l’once tout de même !) supportera-t-elle le choc ? L’aigle américain y veille, tout en rigolant face au coq tricolore qui se dresse sur ses ergots fièrement plantés dans une mouise inextricable ! « Cocorico ! Coco rit pas trop ! »

  3. Bonjour,

    Côté entropie, rien n’est terminé, au contraire… Ce phénomène de crack longue durée (11 jours durant) produit un effet de stress très élevé sur l’ensemble des cours… En outre le battage de nombreux blog : « achetez maintenant », induit terriblement en erreur le quidam qui ne comprend rien de rien à cette crise et ses origines !

    De l’autre côté du rideau nous pouvons imaginer le mot d’ordre : « attendez, plumons les d’abord »…

    La main invisible richement dottée mène bel et bien le Petit au bout…

    La crise n’a pas cessé et le cours de l’or en témoigne de façon de plus en plus inquiétante ! Quand à Euros/USD, la parité est bien plus à portée de main qu’il n’y parrait !

    L’hyperinflation sera tôt ou tard coordonnées !

    Merci Shannon !

  4. Le feuilleton sous forme de « Flashs spéciaux » de Paul « Je gêne et sue » Jorion : Les Mystères de New-York.
    A suivre…

  5. Bonjour,
    Ne s’est-il pas passé le même phénomène hier sur le marché australien, indépendamment des déclarations de la FED (puisque préalables) ?
    Ca ressemble à un algorithme…

  6. Si seulement les mécanismes auxquels vous faites allusion était détournés au profit des pauvres… Triste monde que celui dans lequel nous vivons, celui des Tartuffe milliardaires.

  7. Est ce vraiment un si grand mystère si les marchés se comportent de manière totalement irrationnelle?
    Vous cherchez vraiment une raison à cette irrationalité?

    1. Ecoute donc Lapin Niçois, Jorion ! T’pose donc pas tant d’questions !
      Écoute bien Lapin Chrétien et les Rita Mitsouko, Jorion, c’est pas mystèrieux, c’est juste Comme Ça ! lalalalala….

      http://m.youtube.com/watch?gl=FR&hl=fr&client=mv-google&v=BggXhzUhZ94

      C’est comme ça
      Ah, la la la la
      Ouais
      le secret
      ça coupe et ça donne
      Oh, oh, faut que j’moove
      Sans fin
      du venin
      qui me fait mal au coeur
      Quand
      le serpent
      Chaloupe et console
      Oh, oh, faut que j’moove
      L’ami Sadi
      s’enlise
      et là ça fait peur
      Si c’est ça
      Ah la la la la
      Ça le susurre
      a mes entournures
      Ah, ah, faut que j’moove
      Ça le grince
      jusque pendant la nuit
      Ah, c’est comme ça
      ça plonge et ça vire
      Ah, ah, faut que j’moove
      Et ça gêne
      quoi, quand y a pas de plaisir

      C’est comme ça
      Ah la la la la
      La lala lala lala lalala…
      J’veux pas t’abandonner,
      dow jones
      J’veux pas nous achever,
      S&P
      C’est pas que je veuille tenir
      ni que je veuille m’enfuir
      Il me faut prendre le frais, c’est vrai
      Hé, hé, hé
      hé, viens près de moi
      que je te le dise
      Faut que j’moove
      ce secret qui me tord le coeur
      Ah, la la la…

      1. @vigneron,

        vous cherchez à expliquer pourquoi c’est un numéro impair et rouge qui est sorti à la roulette? ça vous suffit pas de savoir que la bourse n’est plus que ça, un gigantesque casino au comportement totalement imprévisible et déconnecté de la réalité?

        Ah non, il vous faut vraiment trouver une raison qui explique cela tel jour? Alors aujourd’hui c’est les algos des QUANT, demain c’est une manipulation de la FED, après demain c’est les margin calls des hedges funds, ensuite ça sera le carry trade sur le Yen, après une intervention de la BCE et enfin un gros coup spéculatif de Goldman Sachs suivi par JP Morgan tout cela évidemment sans aucun élément qui permette d’affirmer ou d’infirmer quoi que ce soit. Prenez un chapeau, écrivez dix raisons sur dix bouts de papier et tirez en un au hasard, voilà, vous avez la raison qui explique cela, vous êtes content? A quoi ça sert de débattre de cela alors qu’il est totalement impossible de connaître la vérité.

        On est face à un casino. Point. Quand l’indice des bourses mondiales monte,ben il monte c’est tout ce qu’on peut dire. Et quand il descend, il descend. C’est quand même bien cela le problème, fichtre bleu, il n’y a rien à expliquer au comportement d’un casino!

      2. @Lapin 06

        J’explique rien du tout, et en suis bien infoutu, mais je ne dis pas qu’il n’y a rien à expliquer. Comme toi.
        Et ne pas faire d’amalgame siouplait entre imprévisibilité casinotiére (sauf qu’au casino ou au loto on sait à l’avance la probabilité globale d’un gain puisqu’il est fixé par les lois de redistribution des enjeux) et inexplicabilité d’un mouvement boursier à postériori… Sinon là on frise la malhonnêteté intellectuelle…

      3. @vigneron,

        té, aujourd’hui déjà -2,7% pour le DOW, c’est quoi l’explication que vous désirez tirer du chapeau? Aujourd’hui les algos des Quant sont mal lunés?Ceci dit c’est vrai, ce n’est pas tout à fait un casino, l’espérance mathématique d’un gain dans les années qui viennent y est encore plus négative que pour un casino ou le loto.

      4. @chris06: dans une ambiance tendue à cause de l’orage qui grondait dehors, une rumeur a circulé: un noir et pair allait sortir. Tout le monde a vendu ses rouges dans une cohue générale et la roulette s’est cassée dans la bousculade. Mais quelle idée d’aller au casino par un temps pareil!

      5. @lapin 06

        J’te répète que j’explique rien du tout – le « ça monte ben ça monte ça descend ben ça descend », j’l’ai d’jà fait à Monsieur Moiyen qui bizarement ramène encore sa fraise… – mais j’te rappelle simplement et derechef que le mouvement d’un indice n’a strictement rien à voir avec le mouvement d’une boule sur une roulette, pour la bonne et simple raison que dans le cas de l’indice il s’agit du résultat de la combinaison de choix et d’actes exclusivement humains. Combinaison d’actes d’achat et ventes dans laquelle le poids de certains gros acteurs comme de certains organisateurs/régulateurs de la cotation peut notablement influer sur la tendance comme sur l’intensité des variations. Toutes choses sur lesquelles il est tout à fait possible d’enquêter très précisément à postériori pour en tirer des explications (expliquer au sens de déplier).
        Il me semble que, sans parler de manipulation, complot ou fraude, c’était le sens de l’intervention de l’aubergistew, maintenant comme en mai 2010. Vois directement avec lui si ça te pose un problème. Moi perso, j’en ai vraiment rien à cirer de la sincérité des bourses mondiales.
        Mais dire « c’est comme au casino, ya pas d’explications », c’est tout simplement une ènorme connerie de plus à l’actif du Lapin Chrétien, c’est tout, triche et manip ou pas. Même si question manip pas claire dans les raisonnements ou l’exposé des intentions les Lapins Chrétiens niçois se posent un peu là…

    2. Quand un château de cartes de 4 étages s’effondre… il n’en repousse pas 5 d’un coup. Mais c’est peut-être là tout le charme de la bourse? La sphère financière officie tout là-haut, loin du plancher des vaches, dans ces espaces où rien jamais ne tombe vraiment.

  8. Cet exemple de manipulation des marchés est particuliérement édifiant à cause de son
    contexte . Pour qui suit les cours quotidiennement comme quoi , ce n’est pas une rareté , c’est
    la régle . Cela s’observe sur tous les marchés et plus outranciérement sur les marchés
    stratégiques à des moments stratégiques .
    On peut méme les anticiper , discours de Bernanke c’est montée du $ , et montée de WS , le
    lendemain on reprend la tendance .
    Ce soir sur le cours de l’or , il va y avoir baisse jusqu’ au creux précédent pour le fixing de 16 h
    à Londres , puis remontée . Anticipations rationnelles sur un marché imparfait .

  9. regarder les cours des actions n’a AUCUN sens. par contre regarder du côté des monnaies, et surtout du Franc Suisse qui devient la valeur repère (il n’augmente pas, ce sont juste les autres monnaies qui chutent)

    le marché obligataire aussi est à suivre de près même s’il est lui aussi manipulé en temps réel avec des ajustements d’algorithmes

    c’est sur les monnaies que tout se joue car les manipulations de ces cours sont très difficiles virtuellement

  10. Peut étre faut-il sortir de l’image d’épinal de la bourse/petits porteurs pour mieux saisir les
    enjeux . Il faut plutot raisonner en fonds de pensions qui ont acquis une puissance financiére considérable . Dabord le fond : depuis 1971 le dollar n’est plus convertible , raison de plus pour lui d’étre ‘attrayant’ , l’obligation de régler le pétrole en $ est une premiére réponse (choc pétroliers), mais qui s’est révélée insuffisante , Paul Volcker a du faire monter les taux d’intéret des Treasuries (au nom de la lutte contre l’inflation) , mais çà a failli débouché sur un krach-system . Le dollar est donc resté inconvertible , comment alors éviter un remake .
    Depuis à l’aide des véhucules adéquats , hedges funds , produits dérivés , tx bas , déficit budgétaire record , la manipulation des cours est la régle . Et la centralisations des médias y
    compris financiers vient peaufiner ce Dysneyworld .
    C’est la théorie de la grenouille qui s’applique , si vous la jeter dans l’eau bouillante de la casserole , elle va chercher à en sortir illico , si vous faites monter doucement la température , par étapes , elle va trouver çà un peu chaud , puis un peu plus
    chaud , et au bout d’un moment sera trop molle pour se hisser en dehors . L’immobilier est un piége à grenouille idéal , çà la
    tient au fond de la casserole , le temps de la cuisson .

  11. Bonjour et merci à Paul Jorion pour ses nombreuses explications et interrogations.

    La principale question que beaucoup d’entre nous se posent est le risque de voir disparaître ses (maigres) économies (inflation, faillite des banques…)

    Ne pourrait-on pas re-séparer les rôles des banques et surtout disposer d’au moins une banque de dépôts Nationale garantie pour les petits épargnants que nous sommes en majorité ?

    Le taux d’intérêt des dépôts serait bien entendu très bas, voire nul, mais indexé sur l’inflation et garanti par l’état c’est à dire nous tous.

    Cela rejoindrait la notion de système parallèle stable parfaitement légal souhaité par beaucoup d’entre nous.

    Chacun serait libre bien entendu de chercher à gagner plus avec des banques d’affaires privées en acceptant le risque de tout perdre mais il s’agirait alors d’un monde parallèle de la finance qui ne concernerait que les joueurs et ne nous intéresserait plus beaucoup, sauf, si on a du temps à perdre, à regarder pour se distraire les évolutions de cet autre monde devenu fou de la finance internationale majoritairement virtuelle.

    Est-ce utopique ? Si oui pourquoi ?

  12. Pour aller dans le sens de Pierre DEVAUX, il ne me semble pas avoir lu quelque chose relatif au rétablissement du Glass Steagal Act dans votre blog Paul.
    Je rappelle que ce Glass Steagal Act a été créé par Roosevelt en 1933, il instaurait la séparation des banques de dépots et des banques d’investissement, l’état ne garantissant que les banques de dépots.
    Clinton a supprimé cette loi en 1999; il me semble que c’est à partir de cette date que les financiers ont pris des risques insensés, que les produits financiers a effet de levier ont pris un essort vertigineux, assurés qu’ils étaient d’être soutenus par les états en cas de faillite. Et ça a marché, on l’a vu en 2009.
    Pourquoi il y a si peu de politiques qui en parlent? sont-ils incompétents? complices? ou les 2 à la fois?

  13. bien sûr qu’il faudrait séparer les investissements des échanges « commerciaux » mais malheureusement personne n’a le courage de le proposer, de l’imposer

    la BCE ne sert qu’à dilapider nos deniers

    la BNF n’existe que pour faire croire que si l’économie s’effondre les épargnants seront épargnés (paradoxe ^^)

    les banques françaises sont empêtrées entre leurs déficits, leurs actifs toxiques (qui existent encore !!!), le dividende des actionnaires, les primes de Noël et le soutien des PIIIGS

    les banques étrangères (en France) vaporisent les liquidités pour renflouer leurs comptes à l’étranger

    et la banque postale… j’ose même pas en parler tellement le piège est énorme

    bref, pour les petits et moyens épargnants, il n’y a AUCUNE sécurité et AUCUNE solution miracle. l’économie s’effondre c’est un FAIT, pas une fiction, pas un délire catastrophique d’un comploteur et maintenant la question est juste : Quand ?

    pour minimiser les pertes, comme le disait un ex-collègue cet après-midi, sur votre portefeuille il faut le composer de :

    2. métaux et minéraux précieux (or, argent, roches rares, platine, etc.) en PHYSIQUE pas en papier
    3. devises comme le CHF ou le YEN
    4. de la dette d’État (Allemagne, USA) au minimum

    et, en tout premier lieu dans des terrains (cultivables de préférence)

    une fois que l’étincelle qui doit mettre le feu aux poudres aura été enclenchée plus rien ne pourra stopper la chute et autant en 2008 les États ont pu « sauver » temporairement les banques autant maintenant il est impossible de rajouter en masse des liquidités pour les « re-sauver »

    on est au bout du système et c’est bien pour ça que j’ai quitté ce domaine en 2007. on savait ce qui arrivait mais PERSONNE n’a osé dire la vérité et tout le monde a trouvé un bouc-émissaire X.x

  14. Il faut aussi observer l’or…
    Il y a un effet amusant, les barres psychologiques des centaines et surtout du millier…
    Lorsque l’or dépasse une barre psychologique, Il y a directement un micro crash qui le ramène au dessous de la barre, histoire d’éviter un emballement…
    Quand l’or atteindra les 2000 $ ça devrait être flagrant.

  15. J’ai remarqué que les barres psychologiques se rapprochent temporellement . Il a fallu 1.6 mois
    de consolidation en 2008 , puis 1.2 , puis 1 , maintenant c’est de l’odre de 6 mois .
    On en est pas encore au parabolique , que çà monte tout droit en ce moment est excessif et
    exprime l’effet de surprise en Europe , où jusqu’à maintenant on dormait bien , avec son bonnet .
    Les Américains avec leurs pratiques de rogge sur les CDS en ont réveillés beaucoup mais ils
    ne demandent qu’à se rendormir . Il faudrait une négociation pour qu’ils se rendorment et que je
    puisse acheter à un prix raisonnable .

  16. Les notes AAA c’est ennuyeux, ça ne rapporte pas assez à ces spéculateurs de wall street…Ils s’attaqueront implacablement à chaque pays pour dégrader leur AAA …
    C’est ce que subit la France aujourd’hui…une attaque en règle pour démolir leur note…et on peut déjà la considérer comme dégradée…
    Because, It’s a crying game.

    1. Là je pense que même les spéculateurs de wall street en mouillent leur froc. Je pense bien qu’eux-mêmes ont peur et sentent qu’ils perdent le contrôle de l’affaire.

  17. Bonjour,

    Je ne sais pas si les cours de la bourse ont été manipulés avant-hier lors du krash-éclair car j’imagine mal comment une telle hypothèse serait possible (prise de contrôle à distance de milliers voire de millions d’ordinateurs ? peu crédible et facile à vérifier après coup. Action automatique et simultanée de quelques acteurs clés du marché ? Mais qui pourrait avoir suffisamment de poids pour faire varier la cote de la bourse de New-york à ce point ? D’ailleurs si c’était le cas, cela signifierait que ces acteurs ensemble pourraient (et peuvent peut-être depuis déjà longtemps) faire la pluie (pour les autres) et le beau temps (pour eux) à tout moment et pas seulement le 6 mai.

    Par contre peut-être vais-je paraître parano mais la chute du cours de la SG hier qui a fait appel au gendarme de la bourse pour trouver la source de la rumeur, me fait penser au pyromane qui appelle au feu.
    En effet qui est le mieux placé pour laisser filtrer les rumeurs et vendre et acheter des paquets d’actions aux bons moments juste avant les annonces puis les démentis si ce n’est la banque elle-même (avec par exemple la bienveillante neutralité de l’Etat qui préfère peut-être une « légère » entorse à la règle permettant le redressement de ladite banque plutôt qu’un nouveau plan de sauvetage) ?

    Bien sûr il s’agirait alors de délit d’initié et le gendarme de la bourse est en principe là pour en punir les auteurs, mais je ne sais pas pourquoi le citoyen lambda que je suis a l’impression que le gendarme en question n’est pas aussi sévère avec les voleurs de grands chemins de la finance que la police et la justice qui poursuivent les voleurs pour un délit sans commune mesure…

    D’accord je suis parano mais au risque de me répéter, pourquoi ne pas séparer la finance privée à risque de la finance publique qui garantirait les dépôts des particuliers et des entreprises (à l’image du Glass Steagal Act aux US comme rappelé par JCR)?

    Qu’on ne s’y trompe pas, je reste un ferme partisan de la libre concurrence dans tous les domaines mais il s’agit là de tout autre chose, la restauration de la confiance des déposants consommateurs par une action simple à la portée me semble-t-il d’un gouvernement sans besoin de l’accord des autres.

    Ceci ne résout évidemment pas les problèmes du système financier international mais ce dernier serait vu alors par le quidam moyen comme le sont les jeux d’argent (casino et autres lotos…) qui ne le concernent que s’il a librement choisi d’y jouer.

    Et peut-être une telle dispostion gouvernementale serait-elle reprise par d’autres pays et ferait tache d’huile, on peut rêver.

Les commentaires sont fermés.