PIQÛRE DE RAPPEL : Le fixing, arme contre la spéculation

J’inaugure une nouvelle rubrique : la « piqûre de rappel », une plongée dans les archives du blog pour rappeler certaines banalités de base.

Premier dans la série, un billet rédigé par Jean-Pierre : La spéculation contenue : le fixing, originellement publié le 12 juillet 2009.

N’hésitez pas à nous signaler des billets qui méritent republication dans la rubrique « Piqûre de rappel ».

Partager :

54 réflexions sur « PIQÛRE DE RAPPEL : Le fixing, arme contre la spéculation »

  1. Sur une grande place de Beersheva, une immense banderole était déployée, sur laquelle était écrit: « Le Néguev se réveille », tandis que des manifestants brandissaient des pancartes: « Israël m’est cher », « le Sud en colère », « Pour un Etat providence maintenant ».

    http://www.lalibre.be/actu/international/article/678924/israel-coup-d-envoi-de-nouvelles-manifestations-sociales-dans-12-villes.html

    Une semaine de vacances pour Trichet en Israel pour reprendre contact avec la réalité.

  2. je suis en train de lire  » le temps des turbulences  » d alan greenspan écrit avant 2007 avec une post face dans sa version la plus récente.

    Ce type là est impressionnant de médiocrité. Réagissant à une citation de balladur  » le marché, c’est la loi de la nature, la loi de la jungle, la civilisation c’est la sortie de l’état de nature »
    Réponse d’ alan greenspan : Je suis très sceptique pour le futur économique de la france. Il faut qu ils comprennent que culture et marché rentre forcément en conflit. ahahahahahahhahahahahahahhahahahahahhahahahahahahahhah

  3. Il y a 20 ans seule la poste proposait un emprunt d’état , le taux était fixé et il n’y en avait pas pour tout le monde , vous vous inscriviez sur une liste et vous n’étiez pas certain d’en obtenir.
    C’est toujours pareil aujourd’hui.
    Ce sont bien les états qui fixent les régles…alors que venez vous nous rebattre les oreilles avec vos agences de notation qui déclament que les états sont en faillite.
    si les états sont en faillite qu’ils se redressent en prenant l’argent dans la poche de ceux qui en ont , mais qu’on cesse de vendre de la peur dans ce pays qui a besoin de stabilité,sécurité,tranquillité , pour travailler sereinement.

Les commentaires sont fermés.