ÇA S’EST PASSÉ PAS TRÈS LOIN DE CHEZ VOUS

Si vous n’êtes pas Belge, il faudra jongler un peu entre la bande-son et les sous-titres, mais ceci mérite d’être vu et entendu. Où que vous habitiez dans le monde, rassurez-vous : ce n’est pas très différent chez vous. Déficients sur le plan cardiaque, s’abstenir !

122Shares

137 réflexions sur « ÇA S’EST PASSÉ PAS TRÈS LOIN DE CHEZ VOUS »

  1. Ah oui! C’ est belche alleï une fois!

    Arcelor Mittal : 496 € d’ impôts

    bien bien

    d’ autres choses du genre dans la vidéo.

    Je ne suis pas cardiaque mais tout ça me rend plutôt nerveux. On compte se moquer de nous encore longtemps comme ça? Juste pour savoir.

    1. Sans choc thermique, la grenouille ne sortira pas de la casserole qui commence à bouillir.
      On est lobotomisé, formaté, maitrisé.

    2. Je crois que tout cela est su depuis bien longtemps mais on arrive rarement au pouvoir sans argent ou si on y arrive, on gagne alors beaucoup de l’argent et on se sanctionne rarement soi-même. Si les politiques ne sont pas les plus riches, ils sont loin d’être les plus pauvres et comme on dit toujours, de quelque bord que l’on soit, le pouvoir corrompt.

      Les premiers à tromper le fisc sont parfois les politiques, voilà pourquoi on n’en sortira jamais. Les salariés, les petits fonctionnaires où tout est connu et payé par l’ Etat, on peut les ponctionner comme on veut. Et malheureusement, il y a un adage universel bien connu et qui est toujours d’application en temps de crise : « On ne donne qu’aux riches ». Effectivement, si on imposait normalement et proportionnellement les gens qui gagnent des salaires de plus de 15000€ par an, nous serions sauvés et il ne faudrait pas dix ans pour en sortir, mais, cela, on en parle depuis que l’humanité existe.

      1. Faux !
        Il n’y avait pas d’argent au début de l’humanité.

        La dérive est venue progressivement de l’absurde vénération de son propre nombril et de l’indifférence face au Bien. Chacun est responsable de cette situation. Elle est due au laissé faire, à l’indifférence générale. Changeons notre comportement et prenons enfin conscience de notre raison d’être sur Terre et d’agir vraiment pour le bien de tous. L’humanité pourra alors enfin devenir accueillante pour tous.
        Tous nous voulons avoir, posséder, toujours plus, même si l’on ne possède pas grand chose. Alors on laisse faire, on se plaint de ne pas avoir… on boit un verre et on passe son chemin… Enfin je caricature.
        On fait confiance aux autorités qui ne cherchent qu’à nous avaler, pour notre bien soi-disant.

    3. Il faut prendre en compte certain aspect de la gestion et des avantages accordés a ces genres d’entreprises, MAIS AUSSI à toutes les entreprises de Belgique. Je parle ici des intérêts notionnels, ceux ci consiste à pouvoir réduire sa base taxable d’un certains pourcentage de ses fonds propre. Ce qui pousse les entreprises à investir par fond propre et non par la dette!
      C’est grosse multinational on leur siège social en Belgique pour pouvoir profiter des cet avantages, mais n’oublions pas que sans ceux-ci, ils seraient surement ailleurs et n’apporterais rien à la Belgique. Ces sièges sociaux en Belgique apporte aussi emploi et stabilité.
      Ça se discute, mais voilà pourquoi si peu d’impôts pour Arcelor Mittal 🙂

  2. Intéressant! Deux commentaires:

    1/ Sans rentrer dans un cours fiscal, pas d’explication sur l’art et la manière des entreprises de ne pas payer d’impôts tout à fait légalement (investissements, prix de transfert…).

    2/ Très amusant: l’hôtel des impôts ayant été vendu (9 millions d’Euros) à une entreprise du Delaware (USA), et loué annuellement 1 million…

    Beaucoup de locaux administratifs français ont été vendus ces dernières années; ayant comme conséquence de devoir louer pour héberger les services administratifs y ayant séjournés = création artificielle d’activité (entrant dans le PIB)? Sans même parler: 1. de la plus-value à court terme, diminuant « artificiellement » le déficit public. 2. Du coût à moyen et long terme, non négligeable…

  3. D’habitude, lorsque je comprends, le reste de l’humanité peut aussi.
    Mais si les Belges ont compris, là, toutes les planètes habitables de l’Univers aussi … 😉
    (pour rappel : je suis en partie Belge)

    1. Non, les Belges n’ont absolument rien compris, pas davantage que les autres Européens, Espagnols en tête pour ce qui concerne l’actualité (d’avance, toutes mes félicitations au PP, qui va pouvoir mettre un grand coup d’accélérateur dans la mauvaise direction, celle du ravin).

      La Belgique francophone se caractérise par un vote conservatif (évoluant très lentement) et de très faibles résultats pour les partis qu’on peut qualifier de « hors système ». Quant à la Flandre, c’est la surenchère permanente vers la droite, et tous ses problèmes sont bien entendu imputés aux chômeurs wallons.

      Bref, au regard des résultats électoraux, on ne peut que conclure que les Belges francophones s’accommodent très bien du système, et que les Flamands l’adorent et en redemandent. Bien sûr, ici comme ailleurs, tout le monde se plaint, mais les votes n’en reflètent absolument rien. Les électeurs aiment se faire empapahuter, et les Belges parmi les premiers. La Belgique n’est pas près de cesser d’être un paradis pour les riches. Si ce genre de documentaire y changeait quelque chose, ça se saurait.

      1. Exact ! La Belgique est un pays de boutiquiers, et leur attachement absolu à l’Europe le démontre tous les jours.

      2. Osiris.
        Bizarrement, il doit y avoir de plus en plus de « boutiquiers » depuis mi-2008, alors.

        On fait le compte..???
        Les BRICS, qui échangent de leurs monnaies entre eux pour se passer du dollar.
        Les Pays du Golfe, qui ont créé leur propre BCE.
        L’ASEA, qui a maintenant un équivalent du SME.
        L’accord SUCRE d’Amérique Latine, afin de lutter contre les fluctuations de monnaies.

        Avoir des monnaies communes permet de NE PAS subir des « désagréments » comme a connu la GB en 1993 lorsque Soros a fait couler la Livre.
        Et le risque de change, ça aussi, crois-moi, j’ai testé et éprouvé dans tous les sens du terme.

        Maintenant, il est CLAIR que l’Europe n’est pas démocratique et dirigée par les US qui se régalent de nous voir dans la m…
        Mais créer une zone économique qui est la première au monde, là, sur le principe, je ne vois pas ce que tu peux imaginer de mieux sauf une dévaluation et LA, regardes la situation de la GB !

      3. C’est précisément parce que ce genre de documentaires est trop rare et très mal diffusé que ça ne risque pas de changer… Au contraire la télévision nous abreuve de reportages, de commentaires de soit-disant experts etc… disant exactement l’inverse (Dernièrement: grande découverte: Les salaires auraient trop augmentés en Belgique!).

        Les politiciens de droite (socialistes et écolos compris) s’en accommodent effectivement très bien. Les seuls à s’y opposer sont les divers partis communistes (même pas foutus de s’allier). Et personne ne vote pour eux parce qu’ils ne valent pas mieux: Ils rêvent du même capitalisme (d’état cette fois ci), mais en changeant la clique dirigeante… mais des bons cette fois, des qui ont le coeur sur la main et qui savent mieux que toi ce dont tu as besoin.

        La populasse par contre ne s’en accommode pas du tout… ou en tous cas ne s’en accommoderait pas si elle était au courant… si elle ne pensait pas que nos plus graves problèmes étaient la dette publique, les gens qui parlent bizarre, les vieux qui ne sont pas rentables, les jeunes qui se droguent et les réseaux pédophiles…

    2. Je suis martien et demi et j’ai déjà compris en partie. C’est dire !
      ( Vous n’êtes pas un peu ******** sur Terre de vous faire avoir comme ça, comme des bleus, vous, les 99 % ? )

  4. Merci. On croit savoir, et c’est encore bien pire.
    En France, moyenne d’imposition du CAC 40 serait de 8%
    (à ce propos si quelqu’un a la source du chiffre, merci),
    mais cela semble bien pire en Belgique.
    Décidément, le capitalisme à l’agonie a perdu toute dignité…
    L’euthanasie fera bientôt consensus.

    1. « Scandaleux : l’impôt des groupes privés du CAC 40 n’est que de 3,3% !  »

      « Un rapport parlementaire pointe une fois de plus la fiscalité très douce pour le CAC40 en regard de ce que payent les PME. Mais il est moins connu que 40% de cette maigre enveloppe de 3,5 milliards provient de seulement 4 entreprises (EDF, GDF, France Telecom, Renault) dont l’Etat est encore actionnaire. Les 36 autres ne payent que 3,3 %  »

      C’est dû au système des prix de transfert, parfaitement légal.

      http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2011/07/07/niches-fiscales-le-cac-40-epingle

      « Le député PS Pierre-Alain Muet, orateur de son groupe sur les questions budgétaires, fait le même constat : « Les PME ne sont pas très loin du taux de 33 % d’IS. Les grandes entreprises, au-delà de 2 000 salariés, c’est 13 %. Les sociétés du CAC 40, c’est seulement 8 %. La plus grande entreprise de France, Total, c’est 0 % ». Carrez et Muet pointent du doigt « les niches fiscales », des dispositifs fiscaux qui permettent aux entreprises de payer bien moins que le taux théorique de 33,3 % d’IS sur leurs bénéfices. Une multinationale peut « déduire des déficits faits à l’étranger, ou les charges d’une filiale… des tas de dispositifs qui font que leur base imposable se réduit comme peau de chagrin », a expliqué Pierre-Alain Muet. La chasse aux niches fiscales doit être « progressive », a néanmoins estimé Gilles Carrez. »

      Le rapport parlementaire en question: http://www.assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i3631.asp

      1. Bonsoir,

        Gilles Carrez il faut le préciser député UMP.

        Il faut rendre hommage à son intégité (et oui, il en reste sans doute) sur ce point puisqu’il a été auteur d’un rapport montrant qu’entre 2000 et 2010 il y a eu création de niches, profitant principalement aux grandes entreprises et aux plus fortunés, pour un montant représentant près de 80 milliards d’euros par an.

        Cordialement.

      2. @ Klaki

        C’est en effet tout à son honneur, de faire preuve d’une probité certaine dans son travail.

        Sans être connaisseur du système: il ne doit sans doute pas être simple de faire ce type de travail, gardant à l’esprit d’être « au-delà des partis », dans sa réflexion sur telle ou telle problèmatique.

        Cordialement

    2. Charles.
      « Décidément, le capitalisme à l’agonie a perdu toute dignité… »
      Car tu CROYAIS qu’il en avait un soupçon…???
      Mon pauvre, tu rêves, là.

      L’honneur de la Mafia est plus grand, quelque part car les Mafiosi risquent les balles ou la prison.

    3. « L’euthanasie fera bientôt consensus. »

      Ils ont ratés le coche et la mort douce de l’euthanasie (purge de la rente)

  5. Bonsoir, reportage très intéressant M.Jorion , un premier sentiment lorsque l’on regarde est : Les patrons c’est des voyous , peut être je sais pas , une remarque toutefois ,vers 10mn30 une journaliste dit cette phrase « Les entreprises savent profiter de toutes sortes de trucs et en fait ne font rien d’illégal » voilà a mon avis le vrai problème ,les politiques afin de créer le plus d’emploi dans leur pays ont crées des niches fiscale afin d’attirer celles-ci .Et c’est en toute l’égalité que les entreprise évitent l’impôt , il faut pour avoir le début d’une Europe solide ,avoir la même fiscalité , quelque soit le lieu du siège a l’intérieur de l’Europe « Mes amitiés au Luxembourg , et autres »

    1. Hhmm… Hard échoit.
      J’ai eu des cours d’ « optimisation » fiscale avec un « conseiller » fiscal.
      Leur cursus est classiquement la compta avec une dimension de droit non négligeable et ils sont une des composantes des cabinets d’expertise comptable.
      Logique lorsque l’on sait ET TOUT LE MONDE DEVRAIT LE SAVOIR que la comptabilité n’a été mise au point QUE pour établir l’ASSIETTE de l’impôt.
      La gestion n’a aucun rapport.

      Dedieu. Evoluez, les mecs. Devenez des truands. 😉

      1. Devenez des truands. La dernière fois que j’ai volé ,c’était 0.20cts de franc dans le porte monnaie de ma grand-mère ,j’ai pris une tarte style tonton flingueur .Alors depuis devenir truand bof .Et c’était il y a longtemps !!!

      2. j’ai piqué un paquet de gateaux au Monop une fois. Et je me suis fait choper évidemment, là ça y va les vigiles 😀

    2. il y a ceux qui suivent la loi, et il y a ceux qui les font..
      ceux qui gagnent les élections sont ceux qui écrivent les lois électorales
      ceux qui gagnent des millions sont ceux qui écrivent les lois fiscales

    1. Ce sont des manipulations de vautours internationaux qui jettent le discrédit sur un pays après l’autre afin de le dépouiller . Mutisme des médias sur la dette gigantesque US . Pourtant, un jeune Américain sur cinq n’a pas d’avenir, n’est ni étudiant ni salarié et de plus en plus de chômeurs sur les 10% de la population active au chômage de longue durée , au bout de deux ans, n’ont plus droit à aucune indemnité ni allocation.

  6. hallucinant. jusqu’où tout cela aboutira ? je me pose la question, mère de garçons adultes et bien portants. A quels sacrifices nous prépare t-on ? notre Terre mère, bien gérée, pourrait donner une vie paisible à des milliards d’humains. Ou irons tous ces riches, pourrir dans leur bunker, afin de se protéger, ou peut-être sur Mars !!! sans foi ni loi c’est « Soleil Vert » qu’ils nous préparent.

    1. @ yannick
       » Ou iront tous ces riches,…. » Là :
      – « Une dizaine des plus grands milliardaires américains dont Rockefeller ont acheté un territoire aussi grand que la Belgique en plein centre du désert d’Australie et s’y font construire des palaces enterrés. Le territoire est cerné de barbelés et surveillé par une armée privée » (l’info du web)
      – Dans son numéro 481 de mai 1997, p. 60, la revue ‘‘Lectures Françaises’‘, citait l’information suivante :
      ‘‘ Buenos-aires : Contrée chère au coeur de Jean Raspail, la Patagonie est en train de devenir la terre des milliardaires. Ted Turner, le richissime magnat de la chaîne de télévision CNN,
      a acheté 5000 hectares dans des paysages magnifiques.
      Sylvester Stallone s’est offert un lac et 14 000 hectares. Alfiredo Yabran, ami du Président
      Menem et accusé par certains d’être le chef de la mafia locale, les a imités. Il a pu rencontrer d’autres milliardaires séduits par les grands espaces encore intacts : la famille Benetton possède 850 000 hectares destinés à l’élevage du mouton et des bovins.
      Georges Soros n’est pas en reste : il est propriétaire de 350 000 hectares achetés
      aux anciennes familles argentines en difficulté financière.  »
      Et yen a d’autres ………….

  7. Les infos ne manquent pas, l’art de les raconter, de les rendre recevables, d’en retrouver l’échos ici là maintenant, l’art de s’y retrouver… de les bricoler en « opérationnelles » diffusez!!! parlez-en, résistons ou désertons “I would prefer not to », selon les vents; cultivons la désobéissance. (je suis toujours surpris avec quelle rapidité les gens captent que notre société sombre d’une froide folie et par ce qu’ils me répondent).
    ce coin de terre qu’on appelle Belgique (mon dieu que la France est Grande!) a un truc encore qu’on a peut-être eu qu’importe, célébrer ce coin: Marcel Moreau: http://www.dailymotion.com/video/xlz9cs_matin-chez-moreau-i_creation
    (j’ai un vieux faible pour la culture belge et si je vous dis Belge c’est aussi un sans papier d’identité, Belge à l’Amérique, Richard Brautigan, ou pas loin, enfin un peu, Takeshi Kitano, j’ai la Belgitude bien floue ce soir, ma belgitude c’est ça:
     » Je ne suis fort qu’aux yeux des autres
    Je ne suis faible que pour rire
    Je suis ton cheval quotidien »
    Louis Scutenaire– Mes Inscriptions 1964/1973

    Seulement que répondre à ça, à cette forme sinistre de guerre? Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Laurent Wauquiez, homme de la recherche supérieure donc; http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/11/16/pour-laurent-wauquiez-etre-paye-quand-on-est-malade-n-est-pas-tres-responsabilisant_1604652_823448.html#ens_id=1563976&xtor=RSS-3208

    The Black Dog – Reverse Dorian Grey
    http://www.youtube.com/watch?v=3x5ETKL2-10&feature=related

    A ces très ancêtres Belges: Au pays des mages noirs (Jean Rouch 1947)
    http://www.ina.fr/sciences-et-techniques/sciences-humaines/video/AFE04020801/au-pays-des-mages-noirs.fr.html

  8. ….Drôle parfois, nos « actes manqués » …Je connais ce blog depuis 2010, je connais cette vidéo de Marco et…même si je ne suis pas membre du P.T.B., un de mes amis est le secrétaire « jeunesse » de ce parti et….Il ne m’est jamais venu à l’idée de le publier ici !!!

  9. Voilà bien de la démagogie simpliste! Ces sociétés créent de la richesse et de l’emploi, il ne faut pas s’en prendre à elles! Avec la concurrence, si vous les taxez, elles iront faire de la richesse ailleurs, et qu’aurez-vous gagné? Vous avez pensé au chomage?

    Regardez les choses en face : les vrais coupables de la situation, c’est vous tous, fraudeurs sociaux en puissance! Frauder la sécu, c’est voler, on vous l’a dit! C’est ça qui menace notre modèle social!

    Combien de fois faudra-t-il vous le dire! Paresseux et voleurs en puissance, qui vivez, depuis si longtemps, au dessus de vos moyens! Qui menacez l’avenir de vos enfants par la dette que vous avez lâchement accumulé! Au travail! Et à la diète, aussi, ça vous fera du bien!

    35 heures, non mais?!…

    1. Génial Marc,! …J’ai eu peur !…Car, un instant, j’ai pensé qu’un des forumeurs de La Libre Belgique s’était échappé du zoo ! ;-)))

    2. Et pourquoi les PME paieraient des impôts? Et pourquoi les citoyens? Et pourquoi il y aurait des règles? Et pourquoi il y aurait des écoles et des routes? Pas d’impôts, pas de vie collective. Ces entreprises gagnent de l’argent en faisant du chiffre d’affaire dans un pays, qu’elles payent des impôts? Ces entreprises gagnent de l’argent avec les matières premières ou le travail dans d’autres pays, qu’elles payent des impôts. Pas de règles > pas de droit > pas de légitimité.

    3. ho bah ! que GDF s’en aille, je n’en connais pas beaucoup qui les pleureront vu qu’ils nous facturent l’énergie au prix le plus astronomiquement élevé d’Europe. Et qu’ils laissent les outils de production payés avec NOS impôts derrière eux !
      C’est quoi encore leur dernier chantage en date ?? « Soit vous abandonnez l’idée de nous réclamer 1Mrd soit on abandonne l’entretien des centrales nucléaires »… Français, pensez quand même que la Belgique est grande comme un timbre-poste : si une centrale pête chez nous, vous allez en prendre plein les naseaux aussi 😀

    4. « Ces sociétés créent de la richesse »
      Petit rappel de l’histoire de la pensée économique:
      Pour les physiocrates, la seule activité réellement productive est l’agriculture. Le reste : commerce, industrie transformatrice, services… est stérile, «parasitaire»
      Pour les mercantilistes, la richesse est constituée de métaux précieux qu’il faut accumuler et empêcher de sortir du territoire, elle est produite par le commerce extérieur et les industries exportatrices. Ce qui ne concours pas à cet objectif est «parasitaire».
      Dans la comptabilité nationale (PIB), jusqu’en 1976, seul le secteur marchand est comptabilisé comme «richesse», le non marchand (État, collectivités, services publics) n’était pas comptabilisé dans le PIB et donc considéré comme «parasitaire».
      Qu’est-ce que la richesse ?

      @ Martine-Bxl
      Nous n’avons pas besoin de «42 est la réponse» ici, nous avons déjà notre J du CAC 40 qui se reconnaîtra dans « Au travail! Et à la diète, aussi, ça vous fera du bien! » 😉

    5. Que ces multinationales aillent en Chine ou en Afrique produire leur camelote, mais n’oubliez pas qu’il n’y a que les européens et les américains pour « consommer ». Quand il n’y aura plus d’emplois, plus de salaires et donc plus de consommation. Ce ne sont pas les chinois surexploités et encore moins les africains qui achèteront leurs produits alors c’est le serpent qui se mord la queue. Qu’ils paient leurs impôts à 33,99 % comme c’est prévu et les Etats s’en sortiront. Quand à la fraude sociale, il est clair que c’est à cause de la répartition de la richesse produite qui pousse les pauvres à voler. Arrêtez de voir les chômeurs comme des profiteurs mais des victimes. Bientôt vous condamnerez les pensionnés qui ont travaillé 40 ou 50 ans pour enrichir les patrons et qui ne peuvent plus boucler leur mois.

      1. Ce qu’il y a de bien avec le second degré, c’est qu’on est à peu près sûr d’attraper quelqu’un au premier!

  10. Reportage très intéressant mais ça ne m’étonne pas du tout.

    J’ai eu l’occasion de discuter avec un contrôleur fiscal. Ils savent que les sociétés éludent les impôts. Mais le matériel informatique est vétuste et les software très anciens.
    Bien souvent ils arrivent avec une calculatrice pour faire le contrôle fiscal seuls, face à une armée de comptables équipés de portables avec des software comptable. Impossible de vérifier les résultats d’un algorithme avec une calculatrice.

    Non seulement il y a tous les artifices légaux pour échapper à l’impôt, mais même en cas de fraude. Il est quasi impossible de poursuivre les grosses sociétés, et en pratique ils ne le vont même plus. Ce n’est d’ailleurs pas du tout encouragé …

    1. Bonsoir,

      pour ceux que cela intéresse, le livre des Pinçon-Charlot et Pinçon (le président des riches) est en libre accès intégral et gratuitement sur le site de l’éditeur :

      http://www.editions-zones.fr/spip.php?id_article=116&page=lyberplayer

      Ce qui est intéressant c’est que ce libre accès existant depuis la parution de l’ouvrage n’a pas empéché celui-ci de très bien marcher en librairie.

      Moi même l’ayant lu sur internet en ai acheté 2 exemplaires papier pour soutenir ce travail remarquable.

      Cordialement.

  11. Ah Zut, je m’attendais à des scénes d’horreur à la Poelvoorde comme dans le film original, les entreprises et les riches échappent même à cela !

  12. De l’indignation à la révolte:

    Arte a réalisé une série de six reportages vidéo,
    documents photographiques et récits sonores
    au sein des mouvements d’«indignés» de six pays:
    à la Puerta del Sol en Espagne,
    auprès d’Il Poppolo viola (le peuple violet) en Italie,
    en Israël qui connaît le plus important mouvement social de son histoire,
    en Grèce où l’on est largement au-delà de l’indignation,
    en Allemagne où le mouvement a pris sur le terreau écologiste
    et en France avec le mouvement Démocratie réelle maintenant.

    http://www.arte.tv/fr/4256396.html

    1. Et bientôt, dans toutes les villes du monde, et au coin de chaque rue,
      à force de se faire virer de partout, un autre mouvement tout neuf
      qui pourrait faire les pieds : #OCCUPY ALL STREET !
      …. déserter les trottoirs et marcher dans les rues vraiment

      1. Y’aurait aussi, pour être au chaud l’hiver, faire une opération escargot sur les autoroutes des riches autour de La Défense (A13 A14) : commencer à 5h du matin à l’ouest et n’arriver qu’à 5km/h…

  13. David Vincent les a vus. Pour lui, tout a commencé par une nuit sombre, le long d’une route solitaire de campagne, alors qu’il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva…

  14. Encore une vidéo pour nous dire comment ponctionner plus de pognon, et rien pour en dépenser moins,c’est pour payer les pensions des ptits vieux ma pauv dame.Tu parles Charles,ya bon l’pognon et c’est marre.

  15. Je crois que la solution pourrait être de favoriser les coopératives, elles sont locales, ancrées dans les territoires, responsables et permettent de donner un visage humain à l’entreprise.

    Avec ce type de structure, la situation actuelle n’aurait pas pu s’instaurer car il y a une régulation naturelle.

    1. Les marins de Calais viennent de se passer l’amarre au cou…..
      La SNCF….. reprise en SCOOP.
      Je comprend pourquoi beaucoup de gens disent la CNCF c’est peut-être pour Coopérative Nationale des Chemins de Fer ! 🙂

  16. Dette belge = 100% PIB (ou à peu près)… l’absence d’un gouvernement responsable, juridiquement parlant, est-elle un facteur aggravant (méfiance des marchés) ou, au contraire, positif (gel des dépenses lourdes et autres investissements de choix) ?
    Malgré cette forte dette et le manque de visibilité politique (à quand la scission ?), la Belgique n’est pas encore au pilori, en tout cas, pas plus que la France… me trompè-je ?

  17. En définitive, j’en retire l’impression que la « toute puissance du capital » (à dire d’une voix grondante et intimidante) ne provient que de la faiblesse de la classe politique, quel que soit le pays, quel que soit le parti au pouvoir.
    Heureusement que le courage politique n’est pas coté en bourse ; personne n’achèterait.

  18. bref la fraude sociale dégager, ils ne reste plus beaucoup de sujet pour diviser les français. Sans se rendre compte les ploutocrates se tire un obut sur le pied, je ne serai pas surpris d´une attaque surprise place de la bastille trés bientot.

    1. Je crains fort que vous n’ayez complètement tort. Les Français sont peut-être le peuple le plus facile à diviser pour régner qu’on puisse imaginer… Nationaux contre immigrés, travailleurs contre chômeurs, privé contre public, jeunes contre vieux, « bobos » contre supposés « populos » (auto-proclamés ou pas, le bobo c’est toujours l’autre). C’est vrai un peu partout dans nos pays européens, mais sans doute plus marqué en France qu’ailleurs. L’idée de peuple ou de nation y est très prisée dans le discours, mais la cohésion sociale et le civisme très faibles dans les comportements, en comparaison avec la Scandinavie, par exemple.

      Le principal danger pour la ploutocratie, ça reste que le système s’effondre de lui-même. Malheureusement, elle ne sera pas la seule à en souffrir.

      Un scénario de type « prise de la Bastille » me semble fantasmatique et relever d’une nostalgie révolutionnaire elle-même très française mais très superficielle (cfr. des dirigeants étudiant(e)s accoutré(e)s « à la Gavroche » ou « à la Che » pour réclamer non pas un changement de système mais le maintien de celui qu’on connu leurs parents, etc…).
      – les plus pauvres sont souvent en banlieue, et leur mouvements de révolte sont, d’une part, faciles à présenter par le système comme des agressions ethnico-religieuses contre la république et la nation ; d’autre part, souvent maladroit et politiquement ignares, inefficaces et contreproductifs.
      – concrètement, la banlieue remplit bien son rôle : son mécontentement y est bien contenu
      – les autres plus pauvres sont dispersés (par exemple, milieux ruraux…) et guère plus politisés
      – les plus pauvres peuvent se détester entre eux et faire le jeu du système (cfr. début du message)
      – la majorité est vaguement indignée mais pas suffisamment appauvrie pour réagir. On espère que le prochain coup tombera sur le voisin, et on rentre chez soi râler après des boucs émissaires (trop souvent : les plus pauvres). Mais les gens ont encore trop à perdre pour bouger.

      Bref, il suffit d’observer l’évolution de l’opinion (le FN qui décolle, et pas la gauche de la gauche). Sarkozy est très loin d’avoir perdu sa réélection, s’il passe le premier tour.

  19. Marco Van Hees est très connu dans certains milieux de gauche en Belgique. Il est le spécialiste finances du PTB (parti des travailleurs de Belgique, à l’extrême gauche et extrêmement minoritaire sauf dans quelques communes wallonnes déshéritées), fonctionnaire qui travaille au service « contrôles » du ministère des finances, donc quand il dénonce le démantèlement de l’appareil de contrôle de l’état pour favoriser les fraudeurs les plus riches (on ne parle pas des gens qui font appel à un plombier en noir), il sait très bien de quoi il parle. D’ailleurs, de mémoire il le dit dans le reportage.

    Sinon, le mécanisme qui permet à ArcelorMittal de payer 500 € d’impôts ou à Electrabel (EDF belge) de ne pas en payer malgré des bénéfices faramineux (on est à parler en milliards d’euros) est l’illustration de ce que fait la droite pour arnaquer les citoyens, en leur faisant gober que c’est une mesure qui aide l’économie :

    Les Intérêts Notionnels (tadam – avec musique de choeur d’église, et un bon « alelluiah » de derrière les fagots).

    Ce gentil dispositif qui est là pour aider les entreprises et les PMEs, et toute la population belge comme chacun sait, est le suivant : une entreprise qui finance un investissement sur fonds propres au lieu de contracter un emprunt est autorisée à déduire de leurs impôts la valeur fictive des intérêts qu’elle aurait dû payer si elle avait eu recours à l’emprunt. Ceci est censé encourager les investissements sur fonds propres, et donc encourager autre chose que la distribution de dividendes.

    Et bien entendu, le coeur du fruit est pourri, et a été pensé par notre grand ministre des finances de droite et son cabinet très inventif dès le départ : tout est évidemment dans la notion « d’investissement ». Par exemple : des banques, qui n’achètent ni machines, ni bâtiments, bref ne font pas d’investissements, arrivent à utiliser le mécanisme de ces intérêts notionnels.

    Lorsque Didier Reynders, Grand Champion de l’ordre de la Pensée Unique et du Néo-libéralsime, Chevalier Défenseur des Grandes Fortunes et Multinationales – accessoirement ministre des finances depuis 10 ans, à la manoeuvre de la destruction lente et « douce » de la capacité de l’état à percevoir la richesse et à la redistribuer – avait vendu les intérêts notionnels comme étant là pour aider les PMEs (ce qui est très minoritairement le cas au regard du budget consommé). Le budget pour ça était annoncé par le même Reynders comme étant de 500.000.000 €. Hé bien, pas de chance, mais en fait ça coûte 5.800.000.000 € (chiffres 2009), soit environ 1160% du plan annoncé, mais bon, au diable l’avarice !

    Et pendant que l’on confectionne fiévreusement un budget pour que Di Rupo gagne le 16 (rue de la loi, résidence du premier ministre), la droite refuse que l’on remette en cause, que l’on supprime ou même que l’on amende le mécanisme des intérêts notionnels…et elle exige que l’on prenne des mesures au niveau du relèvement de l’âge de la pension, de la suppression de la prépension, d’abattre le crédit-temps, limiter la norme de croissance des soins de santé de manière drastique, étranglant un secteur déjà à la limite de l’asphyxie et s’attaquant donc directement à la sécu, faire un mécanisme d’allocations de chômage dégressives, tuer le système de l’indexation automatique des salaires (et surtout, surtout pas contrôler les prix de l’énergie, qui sont les principaux responsables du problème, et sont parmi les plus élevés d’Europe chez nous)…

    Bienvenue en Belgique !

  20. Résumons nous !

    Les grecs sont vraiment des pourris, sauf Aristote, mais ils sont sympas
    Les Ritals sont des magouilleurs, qui passent leur temps à reluquer les filles,quant ils font pas de la mécanique, et puis ils ont inventé les spaghettis, donc ils sont sympas.
    Les Gaulois sont des tire aux cul bordéliques, à qui l’humanité est redevable du camenbert, donc c’est une tribu tres sympa.
    Les Ibéres, ont inventés les castagnettes, l’espagnol, y el Aroz à la Valentiana, c’est pas mal, donc plutot sympas
    Les Portos restent les rois du carrelage, facilement boudeurs, et plutot fauchés, ils sont moyennement sympas
    Les Polaks d’incorrigibles ivrognes, ce qui historiquement a crée des liens avec les Gaulois
    Les Belges vivent plutot en Belgique, ils ont un roi que l’on appelle le Roi des Belges (j’ai vérifié)
    Les Teutons comme tous les premiers de la classe sont des bosseurs, ils ont tendance à embéter les Gaulois, ils sont pas sympas du tout.

    Moralité : il faut virer les teutons de l’Europe, et la construire entre cancres.

  21. La Suisse est pas mal non plus, question récupération et évasion fiscale parait-il :
    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/11/16/evasion-6-000-milliards-de-dollars-dans-les-paradis-fiscaux/
    Que lis-je ? 6 000 milliards de dollars dans les paradis fiscaux ? Ah, une broutille… Salariés de tous les pays, serrons-nous encore la ceinture pour assainir les finances publiques et empêcher que la fête des super-riches ait un petit air gâché ! Ce serait bien chagrinant…

  22. Aïe !!!
    Pourtant j’étais prévenu, j’aurai du écouter et ne pas écouter. heureusement je ne suis pas cardiaque. Comment nous réveiller ? comment nous rassembler ?
    J’ai l’impression que les actions qui sont menées un peu partout pour le moment ne sont que des gouttes de mécontentement au système actuel en place.
    Et le raz de marée, il est pour quand ?

  23. *
    Ouh la la Mr.Jorion qu’est ce donc que vous nous avez posté là !?…
    *
    Tout d’abord je tiens à dire que je suis très fière, oui fière de voir que tout de même dans ma BelleGique tout le monde n’est pas totalement muet et tous ne sont pas dupes quelle chance !…
    Je ne vais pas faire de longues diatribes mais je voudrais dire ceci…
    *
    Belge de souche et de naissance je suis commerçante indépendante en Belgique.
    J’exploite une toute petite entreprise faite d’un commerce que je gère seule parce qu’il est impossible d’imaginer engager qui que ce soit, les charges sociales étant exorbitantes… Je lutte et me bats depuis dix années déjà pour maintenir mon commerce ‘en vie’ en faisant plus que des économies, de véritables sacrifices au quotidiens. Tout passe dans la survie, jusqu’au dernier denier si difficile à faire rentrer… Je vis sous le seuil de pauvreté constamment depuis des années de même donc que mes enfants qui supportent cet état de fait avec tout le cortège de privations qui l’accompagne.
    *
    Le bâtiment que j’occupe je le paye extrêmement cher en loyer à un propriétaire très riche dont je sais que les revenus de son entreprise très lucrative sont toujours « arrangés » de manière à ce qu’aucun impôt ne lui soit réclamé. Lui-même est directeur salarié de son entreprise avec un salaire presque de misère qui lui permet d’éviter toute espèce d’imposition.
    *
    Hormis la partie commerciale du bâtiment que j’occupe, commerce que j’ai créé et imaginé moi-même et dont l’extrême fonctionnalité permettrait des merveilles si seulement il y avait encore des clients, les étages où je vis sont un taudis insalubre (une expertise l’a confirmé)…
    Je paie…
    Je supporte…
    Tout…
    *
    Pourquoi ?
    Parce qu’abandonner et m’avouer vaincue serait céder au propriétaire la totalité de l’oeuvre que j’ai réalisée et pour laquelle j’ai tant lutté et investi d’énergie et que quitter les lieux serait me résoudre à demeurer sans plus aucun espoir de m’en sortir. D’autant que je ne suis plus tout à fait jeune…
    Par surcroît, quitter les lieux, abandonner mon commerce permettrait au propriétaire de profiter largement de mon oeuvre, de payer des salaires (lui il pourrait les payer bien entendu) et d’augmenter le chiffre très rapidement moyennant un peu de marketing et des relations qui lui apporteraient des clients et lui rapporteraient bien de l’argent…
    *
    Je développe, exploite et expérimente tous les moyens possibles et imaginables pour tenter de faire fructifier mon commerce mais comme dans majorité de nos petites villes en Wallonie le commerce de proximité est ‘fracassé’ par l’implantation massive (et absurde) de grandes surfaces et par un abandon extrême de la vie commerciale et culturelle de la cité par le fait de l’incompétence et de l’inconscience d’un politique local qui se comporte en empereur méprisant et règne sans se soucier de ses citoyens ni de la vie de ceux-ci ni de leur à venir… Pour info, comme dans beaucoup de petites villes de Wallonie (mon) « politique local » est à dominance socialiste en majorité absolue et ce depuis 50 années maintenant. Ce politique laisse graduellement péricliter et agoniser la ville ne faisant rien, bien au contraire, pour que le petit commerce puisse y vivre et prospérer et puisse traverser cette période terrible que nous vivons actuellement. Ils ont radicalement aboli la brocante qui rapportait à chaque commerçant tout de même les gros frais de l’année (assurances, taxes, précomptes), ils ont rétréci les marchés hebdomadaires comme peau de chagrin, ils ont stoppé net toute forme de festivité ou d’activité folklorique qui permettait de donner à la ville un peu de couleur et de prestance… Sous prétexte d’économies, il faut l’avoir entendu pour en rire … Pire même, ils ont accepté, déjà depuis près de deux années, des travaux dits « publics » onéreux et pour majorité inutiles qui ne cessent de n’en pas finir, qui ont transformé la circulation en ville en parcours de rodéo et découragent quiconque de vouloir encore fréquenter la ville, d’y flâner, d’y ‘magasiner’… (Joli hein que oui le magasiner des Québequois… 🙂 – A 19 heures dans ma petite ville de province sinistrée on se croirait dans une cité frappée de couvre-feu… Une catastrophe !… Comme dans beaucoup de petites villes wallonnes gérées par des politiques dits « socialistes » qui devraient justement se soucier de l’avenir de la ville et de ses gens …
    Hallucinant !…
    *
    Ma rue était une rue commerçante, florissante, renommée… Ma petite ville avait de beaux marchés hebdomadaires, des fêtes, des braderies… Elle agonise que c’en est une pitié … Hélas, les volets se baissent les uns après les autres et nous ne sommes plus que quelques uns à vivoter, exsangues… Jusqu’à quand ? Jusqu’à quelle mort ?
    *
    Avoir vu cette vidéo m’a retourné le coeur…
    Vous faites bien de mettre en garde…
    J’ai pleuré, bien avant la fin, de dépit, de colère, d’indignation, de chagrin…
    Et me reste au fond du coeur en vous écrivant une immense et lancinante tristesse.
    *
    Combien sommes nous, en Belgique et ailleurs, de gens courageux, volontaires, dynamiques, doués, entreprenants, et honnêtes, à ne pas pouvoir continuer notre oeuvre, à ne pas pouvoir créer de l’emploi, à ne pas pouvoir faire profiter les gens de nos talents et de notre générosité à « commercer » parce que nous aimons cela, pour le bonheur, pour le plaisir du partage et non pas pour nous enrichir ?… Juste pour « pouvoir faire » et pouvoir « continuer à faire » en donnant le meilleur de nous même aux citoyens parce que nous aimons cela, que c’est notre plaisir de vie, notre but, notre engagement humain même oui ?…
    *
    C’est si triste de savoir tout cela… Toutes ces escroqueries organisées alors que seul un petit pourcentage de tout cet argent des plus riches permettrait à de petits commerçants de restructurer leurs commerces, d’engager du personnel pour se faire aider, (je fais des journées de 18 heures comme beaucoup de tout petits indépendants), d’innover, de rénover, de rendre service aux citoyens de leurs villes en « commerçant » loyalement, convivialement, pour le plaisir, pour le bonheur, pour le partage et l’échange … Un tant soit peu…
    *
    Cette vidéo confirme bien plus qu’elle ne dévoile ce que tous nous savons intimement…
    Nous sommes trichés, exploités, volés, spoliés.
    Nous sommes muselés, menottés, paralysés, stabulés.
    *
    Un jour, alors que nous aurons donné de nos meilleures années et de nos plus fortes énergies en toute sincérité pour « commercer » honnêtement dans un esprit sincèrement ‘proche’ des gens nous devrons tout abandonner pour nous retrouver, qui sait, sous les ponts avec plus même la possibilité de rembourser les dettes qui se seront accumulées par faute d’impossibilité à réaliser le chiffre minimal permettant de soutenir les charges fixes et plus aucun outil permettant de travailler… Plus d’espoir… Quel cauchemar …
    Au rebut !… C’est terrifiant …
    *
    Le savoir est une chose, avoir vu et lu et entendu cette vidéo c’est comme un coup de poing en plein visage … La VERITE !
    *
    Merci Mr. Jorion… Merci vraiment.
    Je vais diffuser la vidéo … Il faut que les gens sachent, qu’ils comprennent… Il faut que le travailleur, tous les travailleurs, et les indépendants, et les acteurs sociaux, que tous oui sachent enfin que leur salaire est tordu jusqu’à minima par des patronats omnipotents et anonymes, des spéculateurs, des argentiers, des rentiers qui se sucrent et s’enrichissent et ne contribuent, eux, aucunement à la dîme ni au bien-être collectif… Il faut que nous dénoncions oui, tous, que nous dévoilions, que nous fassions comprendre, connaître, savoir…
    *
    Souvent je dis aux gens : « Tous nous sommes acteurs de notre système et à ce titre tous nous sommes facteurs potentiels de changement sur notre système … »
    *
    Il est grand temps, il est urgent oui d’agir … C’est une responsabilité citoyenne, c’est un devoir qu’il nous appartient à tous d’assumer… Sans quoi des temps dangereux comme des rouleaux compresseurs viendront nous broyer jusqu’à poussière…
    *
    Vous faites un grand travail Mr. Jorion…
    Chacun de nous peut être une pierre d’angle de ce travail…
    Il ne faut pas seulement lire, voir, écouter, comprendre…
    Il faut agir ! Chacun de nous DOIT agir…
    Si nous ne le faisons plus pour nous, adultes, nous devons le faire pour notre descendance.
    C’est injuste de leur léguer un monde pareil !…
    *
    Bien à vous,
    R_B
    *
    PS.: (Je disais que je ne serais pas longue et voyez combien j’ai rempli de papier !… Et tant encore nous pourrions en dire pas vrai ?… Veuillez m’excuser, je suis bavarde.)

    1. L’ultralibéralisme financier et politique n’a qu’une apparence de morale,et de représentativité; il joue avec les lois et une cohorte d’avocats internationaux.
      Cette apparence tourne désormais à l’injustice la plus flagrante. Il y a eu ces jours ci sur Arte ou la 5 ? un reportage sur l’Affaire Clearsteam, c’est hallucinant et ça se passe au Luxembourg, au coeur de l’Europe.
      La vidéo de Paul n’est qu’un échantillon de ce qui passe en occident, nous le savons bien, merci à Hessel de nous avoir placé sur le térrain de la morale, mais les privilégiés restent sourds et aveugles, à part quelques rares B.Gates.

      Il n’y a plus tres loin de l’indignation à la révolte, pour que cesse ce bal masqué, d’élection en élection, de procès en procès; on a tous peur de la révolte, mais n’ouvrirait t’elle pas les chemins de l’espérance, construire n’est pas rafistoler un monde qui se casse la gueule.

    2. Merci beaucoup Red Bakkara, pour ce témoignage qui m’a profondément touché… et je ne suis certainement pas le seul. En plus, j’ai été voir votre site et je le trouve très beau, très finement construit. Je ne vois pas quoi vous dire de plus, mais je voulais que vous sachiez au moins cela. Je vous souhaite beaucoup de courage. Vous en avez déjà beaucoup, mais je vous en souhaite encore plus ! 😉

      Peut-être qu’après la tempête, des jours plus clairs vont s’ouvrir. C’est ce que j’espère – dans une espérance active ! – et là aussi, je ne suis pas le seul !

      1. En plus, j’ai été voir votre site et je le trouve très beau très finement construit.

        Finement construit ? Surtout très bordélique, paumatoire au possible, impossible à « ausculter » et avec cette pub bizarre partout pour une sorte d’agence de voyages russe aux liens qui renvoient nulle part ou vers une page du site à « mandragore à rose » lui-même. Bref, on y va et on n’y revient pas… malgré la poésie aimable qui y règne.

      2. Ah Vigneron Vigneron…

        Depuis le début que je suis ici, je me suis demandé d’où me venait cette systématique « non-envie » de te répondre… Et je crois avoir trouvé. C’est ton ton, Vigneron. Tu es bien informé, tu as une intelligence critique (ce que je considère comme une qualité, ne t’y trompe pas), tu apportes souvent quelque chose d’intéressant au débat, et même parfois de la sensibilité, mais ce ton…

        J’ai passé outre mon « non-envie » cette fois-ci. Je n’ai pas l’impression que ça m’arrivera encore souvent. Enfin, on ne sait jamais…

  24. Y a au moins Didier Reynders et tous ces politiques de droite comme de gauche que l’on peut pointer du doigt, non?

    Mais je trouve que, quand bien même ces « super riches » ne sont pas condamnables par le fait qu’ils utilisent un système en toute légalité, ils sont les premiers à défendre ce système légale qui ment au peuple. Il est donc un peu facile de dédouaner ces « super-riches » de toute critique « ad hominem ». Au contraire, puisque tous les politiques sont leur valets, voire provenant pour certains de leur rang même!

    Et d’évoquer en guise d’exemple, cette publication récente de Wikileaks d’un entretien de 2009 entre l’ambassadeur des USA de l’époque et Jean Michel Javaux, le président d’Ecolo qui lui fît la confidence que « certains des militants Ecolo les plus importants viennent des familles riches qui contrôlent de grandes compagnies en Belgique, notamment RTL (une chaîne de télévision privée) et Umicore (un groupe chimique) ».
    http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_wikileaks-revele-les-confidences-de-jean-michel-javaux-a-l-ambassadeur-americain?id=6709333

    ( Cependant, je rajouterais que ces propos ont été nuancés par Josié Dubié, ex-membre éminent d’Ecolo: « C’est quand même incroyable : il se vante d’avoir des riches dans son parti, comme pour se défendre devant l’ambassadeur des Etats-Unis en disant : « Vous savez, on n’est pas gauchiste. La preuve est qu’on a chez nous des gens très importants, très riches et qui dirigent les secteurs importants de l’économie, y compris dans l’information. » C’est invraisemblable. C’est ce que ces dirigeants là recherchent, cette ouverture envers ces grosses entreprises. »
    Extrait interview sur http://www.ptb.be/nieuws/artikel/josy-dubie-reagit-aux-revelations-de-wikileaks-javaux-a-completement-retourne-sa-veste.html )

    1. Ce qui est bien avec vous « zerodeconduite », c’est le sens de la nuance. On sait où ce discours éclairé du « tous pourris » trouve sa source.

      Il en va des partis politiques comme des syndicats : les dirigeants ont été corrompus ou achetés d’une façon ou d’une autre

      1. Zeroalinfini, allons ! schizosophie ne vainc ni ne triomphe, schizosophie balaye juste le tatami.
        Et moi je ferme juste la porte du dojo.

  25. tout le monde le sait, tout le monde trouve ça immoral et criminel. Ces situations sont la source d’une frustration et d’une colère qui finiront par exploser. Ceux qui profitent du système, et qui dirigent nos pays – ce sont les mêmes et cela suffit en soi à ne plus croire que nous vivons en démocratie – ne feront rien pour changer quoique ce soit : misent-ils sur notre pitié ou sur leur fortune qui servira à les protéger en louant les services de mercenaires ?

  26. « les plus riches ne font que profiter du système » : non, ils l’organisent aussi. Libre à vous d’être pour l’asservissement par l’argent ; moi, je suis contre.

  27. Cent fois oui, MAIS…

    Le fond du problème est le consentement à l’impôt, gage d’une participation à l’édifice collectif. Et là, ça ne concerne plus seulement la jet set, camarades!

    Les « riches » n’ont hélas pas le monopole du refus de mettre au pot. Enfant d’ouvriers, j’en connais beaucoup, des « pauvres » qui détestent l’impôt et « savent profiter de toutes sortes de trucs » pour y échapper. Je fais personnellement figure d’ahuri lorsque j’envisage de respecter certaines lois et de payer certaines charges.

    Et ce n’est pas pour des raisons de survie qu’on cultive l’art de la fraude… non non! C’est au nom d’une idéologie ultralibérale, inscrite dans un rapport au monde individualiste jusqu’à la moëlle.

    Ce n’est pas seulement pour « les riches » que l’Etat est « la bête à affamer ». Le « chacun pour soi » se retrouve à tous les étages du corps social.
    Parlez de l’impôt avec vos amis et collègues… juste pour voir. Ou avec votre commerçant préféré, juste pour rire.

  28. J’ouvre aujourd’hui cet excellent reportage ; mais comment est-il possible, Monsieur Jorion, que vous découvriez tout cela ? Ça fait plus de 15 ans que je sais tout cela et l’administration fiscale l »a Elle-même confirmée il y a qq années (environ 5 ans) en avouant qu’ils commençaient à peine à entrevoir ce qui se passe au paradis (il n’y comprennent rien et ont 35 ans de retard sur les cabinets d’avocats, de conseils, et autres certificateurs tous experts du détournement des règles mais aussi et surtout du processus législatif lui-mime.)
    Le peuple est en guerre, il a été spolié et abusé depuis 40 ans (tout ceci ne s’est évidemment pas construit en 1 jour !). L’alternance médiatique et pseudo-politique gauche-droite n’est faite que pour détourner l’attention de ces tristes faits !

    1. J’ouvre aujourd’hui cet excellent reportage ; mais comment est-il possible, Monsieur Jorion, que vous découvriez tout cela ?

      Qui vous a parlé de « découverte » ? Vous plaisantez j’espère…

      1. Oui, un peu de provocation ne nuit pas.
        Il y a beaucoup de gens courageux qui se battent (comme Red Barraka) mais leur lutte est vouée à l’échec car elle est de survie et ne s’attaque pas aux causes. Dans le monde juridique, les rares étudiants à y voir clair et à vouloir changer les choses sont ostracisés (des iconoclasts, y pensez-vous ?) n’obtiennent pas leur diplômes OU sont banis d’une façon OU d’une autre du « monde des affaires » (quant ils ne disparaissent pas physiquement, ils disparaissent économiquement !).
        Derrière les belles paroles des directives de la Commission européenne qui revendiquent de libérer le marché se cache une unique réalité : la liberté pour les grosses boîtes et l’esclavage pour toutes les autres (avant leur disparition programmée). Les hautes instances politiques, juridiques ont été corrompues, ne subsiste pas un seul résistant.
        Je le dis et le répète : le peuple est en guerre. Et l’alternance gauche-droite-verte-rouge de la comédie médiatique.


      2.  » (…) Il y a beaucoup de gens courageux qui se battent (comme R_B) mais leur lutte est vouée à l’échec car elle est de survie et ne s’attaque pas aux causes. (…) » ► zerodeconduite
        *
        *
        *
        C’est si peu de le dire…
        C’est si grave de le croire…
        C’est pire encore de vouloir le faire croire…

        Le travail que font certains, que font beaucoup de ‘gens courageux qui se battent’ est un travail d’Alternative… Et c’est une lutte, oui certes, qui n’est pas de survie mais bien de VIE…
        Et la vie n’est pas vouée à l’échec !

        L’alternative c’est une ‘autre manière’ de faire, plus citoyenne, plus vraie, plus juste, centrée sur l’humain et non plus sur le gain… Voyez vous, je crois que le seul luxe qui nous reste c’est l’acte gratuit. Ce n’est pas comme ça qu’on s’enrichit ?… Mon rêve, et le rêve de ces ‘gens courageux qui luttent’ n’est pas de s’enrichir de deniers mais bien de praxis, de faits et d’actes posés pour que tous puissent s’enrichir… Sans nul doute c’est idéaliste, risqué, précaire et même utopique pourtant j’y crois et tous ces ‘gens courageux qui luttent’ ils y croient.
        Prétendre que cette lutte est vouée à l’échec est très triste, même défaitiste, car nous sommes nombreux, très nombreux à prendre des chemins ‘alternatifs’, à y investir notre foi et notre énergie et à ‘résister’ …
        Car l’alternative est une résistance…
        L’alternative est une manière d’exemple démontrant qu’il est possible de ‘faire autrement’, d’une autre manière… L’alternative est une rébellion, une sorte de dissidence active et continue, certes lente et difficile et qui demande beaucoup de conviction… Non pas d’abnégation car l’on « y trouve son compte » et l’on est heureux quand on croit à ce que l’on fait et que l’on fait ce que l’on aime faire… Il s’agit plutôt de ce ‘feu sacré’ qui couve comme des braises et ne peut s’éteindre puisque sans cesse il est alimenté par des ‘adeptes’ qui viennent d’abord en curieux, puis en convaincus et puis qui reviennent à l’alternative avec d’autres curieux après cogitation et maturation… Et comme les petits ruisseaux réunis se font les grandes rivières pas vrai ?…

        Et bien sûr qu’à sa manière l’alternative « s’attaque aux causes » tout d’abord parce qu’elle les remet en question par sa pratique déviant des formes habituelles et par son insistance à vouloir persister… L’alternative, à mon avis, est une révolution lente qui questionne sans cesse et de manière inlassable l’impact du pouvoir et du système sur la vie des individus, sur les effets des causes et les causes des effets …

        L’alternative, dans sa quotidienne pratique et quel que soit le terrain où elle agit, s’accompagne sans cesse du discours dissident, aussi…
        Elle parle de ce qu’elle fait, elle explique pourquoi elle le fait…

        Je passe autant de temps dans mes journées à ‘porter la parole dissidente et (r)évolutionnaire’, à débattre et à expliquer les raisons pour lesquelles je suis dans l’alternative et que je m’obstine à y rester qu’à agir pratiquement en celle-ci…
        Pour exemple, je pétris, deux fois la semaine, de mes mains, du pain…
        De mes mains je dis bien, parce que je hais les machines à pain qui à mon sens sont des machines démagogiques (pour faire très bref :)…
        Le mardi et le vendredi les gens savent qu’ils peuvent trouver chez moi du pain maison, pétri à la main, levé à l’ancienne, ‘comme dans l’temps’ et enfourné…
        Je le vends (2.50€ +/- 800gr. 🙂 et de plus en plus de gens viennent l’acheter…
        Mon travail n’est pas payé ?… Je le sais… Pas grave… J’aime faire du pain pou les gens et savoir qu’ils seront heureux de le manger en famille me paye amplement… Ca n’fait pas l’compte des charges ?… Bah… Dix pains c’est déjà 25€ oui ?… C’est le fil du rasoir ?… Je le sais… « Ca n’mange pas d’pain va ! » … 🙂 … J’ai coutume de croire ‘aux p’tits sous’ et non pas aux sommes astronomiques et comme je suis modeste en besoins, subtile en calculs et économes en débours je tiens la route… C’est ça l’alternative !… Non pas échec ni survie mais le sens des actes et des gestes, le sens des contacts, du partage, des échanges … Sourire en bandoulière et bavarde comme une pie !… (si si)
        Chaque pain que je vends s’accompagne d’une bonne demie heure de discussion autour du pain, de sa valeur, de sa portée symbolique, de la qualité du pain stupide et cher qui nous est vendu aujourd’hui… La parole dissidente voyez vous cela ?… Mais je ne m’arrête pas là !… J’ai aussi mis en place un atelier pain (le mardi) pour donner aux gens qui le désirent le goût et la possibilité de se « réapproprier les gestes » qui nous ont été dérobés et de se rendre maîtres à nouveau de leur « pain quotidien », une façon, à mon sens, de redevenir aussi maître de sa destinée… Le pain, pas vrai, c’est important… Bientôt nous serons dans les rues pour en réclamer vous verrez…. Autant réapprendre à pétrir pas ?… Et je leur dis : « Quand vous serez tellement nombreux à vouloir de mon pain je ne pourrais plus suivre et il est hors de question que je passe à la vitesse ‘industrielle’ donc il faudra apprendre à le faire de vos mains, votre pain, vous mêmes, bonnes gens !… »

        Comprenez vous cela ?…
        C’est l’alternative active, rebelle, dissidente, (in)formelle, constante que je pratique et nous sommes nombreux, oui très nombreux de « gens courageux » à agir de la sorte, modestement, souvent isolés, méconnus ou peu connus, dans des petits ilôts, obstinés non pas à « gagner » mais bien à persévérer et vaincre !…
        Vaincre oui de la tournure que prennent les évènements en prouvant sans cesse qu’il y a moyen de faire autrement… Il y a une affiche dans ma taverne qui dit : « Notre pain quotidien devient paradoxalement de plus en plus cher et de moins en moins bon… Venez apprendre à faire à nouveau le vôtre… »

        Il s’agit de la sorte d’agir sur la dimension sociale, citoyenne, humaine de l’exemple et de l’obstination à rester incorruptible et déterminé à prouver que non, on n’est pas « obligé » …
        D’ailleurs, dans ma taverne, près de la porte, il y a une carpette, rouge …
        Je l’ai fait faire, ‘sur mesure’ …
        Il y a une inscription sur cette carpette qui dit :
        – « Ici, on n’est pas obligé ! » …
        Comprenez vous cela ?…

        Certes, des gens diplômes, doués, instruits, clairvoyants et compétents ne trouvent ni places pour agir ni tribune pour faire entendre leurs voix… Il est vrai et cela est grand dommage… Et c’est grand gaspillage… Notez je suis diplômée moi aussi, AS de LLN, psy/géronto de Mons, accès total à la profession Horeca Rest./Trait./Banquet sans compter que je suis musicienne, peintre, et que j’écris mais bon… Ce ne sont pas (que) les diplômes qui font que l’on puisse agir sur les causes tout comme ce ne sont non plus pas (que) les diplômes qui empêcheront l’échec…

        Ce qui compte, à mon sens (et cela n’est que mon avis bien entendu) c’est la sincérité, la conviction, l’endurance, la détermination, et surtout le « désintérêt » dans son acception noble, cette forme d’intégrité humaine qui fait que non, nous ne sommes pas sur terre pour nous enrichir individuellement mais bien pour nous enrichir collectivement…
        J’en suis tellement persuadée et je suis indécrottable à ce sujet !
        Croyez moi …

        Ce n’est pas de la survie non, c’est LA vie !…
        L’échec c’est quand on croit que ce que l’on fait n’a pas de sens et donc, in fine, d’abandonner…
        L’alternative c’est une preuve constante qu’il y a un autre chemin possible qui peut donner sens, de le choisir une fois pour toutes et de ne pas l’abandonner quels que soient les arguments dont d’aucuns peuvent user pour tenter convaincre de le quitter…


        Voyez comme j’ai été bavarde à nouveau…
        C’est la conviction qui me rend volubile…

      3. @ RED BAKKARA,

        Oui, ce que vous dites est très joli et peut-être vrai (il faut au moins l’espérer mais je ne peux m’empêcher de douter).

      4. @Red Bakkara

        Il n’y a pas assez de gens comme vous qui interviennent sur ce blog. Si vous en avez la possibilité, encouragez des gens comme vous à intervenir sur ce blog, ça fait tellement de bien !…

        L’alternative est une manière d’exemple démontrant qu’il est possible de ‘faire autrement’, d’une autre manière… L’alternative est une rébellion, une sorte de dissidence active et continue, certes lente et difficile et qui demande beaucoup de conviction…

        Et c’est peut-être même la seule rébellion efficace… Je pose la question, je n’y réponds pas. Mais je me la pose vraiment quand je vois que devant Wall Street, il y a encore plus de policiers que de manifestants. Faire son pain soi-même, ça me fait penser à Gandhi avec son rouet…

        Bonne journée.

  29. Le belge conservateur, sans doute. Mais finalement pour qui voter? PS, MR, CDH et Ecolo, c’est quif quif et bourricot. Sinon ce sont les extrêmes… pas beaucoup de choix pour que ça bouge. Donc, faut-il s’abstenir???
    Tout le monde en a ras-le-bol! Faut-il faire la révolution?
    En tout cas, je crains que le terrorisme qui a sévi dans les années 70 fasse son retour si la situation s’aggrave… et encore une fois nous paierons la note finale comme toujours.

    1. Pour qui voter?
      Le francophone qui s’exprime dans le reportage qui vous fait réagir, fait partie du PTB.
      Donc… si vous êtes d’accord avec ce qu’il dit et dénonce, pourquoi voteriez-vous pour un autre parti que le sien?

    2. Donc, faut-il s’abstenir???
      Tout le monde en a ras-le-bol! Faut-il faire la révolution?

      En démocratie, le vote est une manière assez constructive de dire qu’on en a ras-le-bol. Les électeurs européens sont collectivement responsables d’une très grande part de tout ce qui leur arrive et leur arrivera. Les gens qui insultaient Berlusconi il y a quelques jours ont souvent voté pour lui.

      Pour répondre à votre question, personnellement, j’ai voté bien à gauche du PS et d’Ecolo, . Sans conviction particulière pour le programme concret du parti en question, mais en sachant qu’il n’avait aucune chance de parvenir au pouvoir et, donc, dans le but de faire pression dans le bon sens (vers la gauche). Bien sûr, je me sens très seul.

      Mais si la gauche de la gauche se situait au niveau de votes ou d’intentions de vote qu’atteint le FN en France, par exemple, il est évident qu’il y aurait rééquilibrage. Il suffit de voir comme l’UMP court après les thèses du FN…

      Cela dit, à 18 ans, je votais Ecolo : c’est tout de même, dans le pire des cas, un moindre mal…

      1. J’avoue avoir voter PTB aux dernières élections mais hélas ils ne font pas assez le poids et leur discours pro-communiste fait peur à beaucoup. Il faudrait un nouveau parti socialiste qui revienne aux fondamentaux de cet idéologie. Depuis que le PS a accepté l’idée du « marché » sous la présidence de Spitaels, ce parti a dérivé dans une soupe d’idées libérales édulcorées dont Di Rupo se fait le chantre. Quand j’entend son discours et que je constate son action, il y a une fameuse différence. Au moins les libéraux assume, le PS pas.
        Quand au syndicalistes de la FGTB, de la CGSP, ils sont ecoeurés de la politique du PS mais les dirigeants continuent à suivre le parti au lieu de le condamner et de provoquer la rupture.
        Dommage que les intérêts particuliers supplantent l’intérêt collectif. Je suis idéaliste, utopiste et même naïf mais je suis indigné par tout cela.

  30. On peut trouver une vidéo sur le système de taxation aux Etats unis : http://www.storyofstuff.org/movies-all/story-of-broke/

    C’est traité complètement différemment, on peut d’ailleurs apprécier la différence de style belge / américain !! Seul Bémol, quand arrive l’heure des propositions, il y a encore beaucoup de choses à redire : là encore ils travaillent à l’intérieur du cadre…

  31. La mention de Krugman dans son dernier billet (pas sa chronique, son blog)

    And now that I think of it, the generalized theory of affinity fraud extends beyond politics to things like financial analysis. I’ve marveled now and then on this blog about the continued popularity on Wall Street of inflationistas, who have been wrong about everything. I suspect that a lot of it is that economists who issue dire warnings about deficits and money growth come across as the kind of people they’d like to hang out with at the golf course, whereas bearded professors don’t.

    Me fait penser à l’analyse de Jorion sur le fait d’appeler « esprit d’équipe » ce qu’on pourrait appler plus clairement la tolérance à la fraude. Izn’t it ?

  32. Ou c’est les méchants riches qui ne paient pas d’impôts ,ou c’est les méchants pauvres qui abusent du système en devenant des assistés professionnels .Le même langage gauchiste désuet qui ne sert qu’à se faire du capital politique . De toute manière on ne coupera pas les abus sociaux car c’est ceux qui en profitent qui votent à gauche . Tout nos dirigeant qu’ils soient de gauche ou de droite savent très bien que dans un contexte de mondialisation , la compétitivité prime , toucher aux impôts des sociétés diminue cette compétitivité. Ou est le problème d’une entreprise qui génèrent des milliers d’emplois en Belgique grâce à certains accommodements fiscaux. La solution n’est certainement pas qu’elle déménage ailleurs ?De plus , les investisseurs qui permettront aux entreprises de progresser et de créer de nouveaux emplois n’investiront que dans une entreprise qui génère des profits… D’origine Belge ,j’ai la chance d’être citoyen Canadien.Malgré toutes ses ressources , le Canada s’est doté d’un système social juste mais réalistes. La grosse différence est dans la mentalité et la perception des canadiens. Les profiteurs sont le plus souvent perçus comme des voleurs et non des  »malins  » . Les entrepreneurs sont quand à eux le plus souvent perçus comme des gens qui osent prendre des risques , qui procurent de l’emploi afin d’en faire profiter d’autres et eux-même bien sûr.Les horaires sont de 40 heures /semaine , 2 semaines de congé payés /an… Une perception du travail différente ou un emploi est plus un épanouissement qu’une simple manière de ramener une paie .Le Canadien qui se trouve mal dans son travail change d’emploi. Oui ,il est encore possible d’être fier de son employeur et de son entreprise ,d’être bien dans son travail et de ne pas considérer la possibilité de profiter du système .Pour citer John Fitzgerald Kennedy « Ask not what your country can do for you, ask what you can do for your country » .On a les politiciens qu’ont mérite , le candidat qui promet un  »petit bonbon pour aujourd’hui  »est loin de penser collectif sur du long terme mais cela lui permet d’être élu !!
    Michel HENIN

  33. pas mal mais l’effort budgétaire à faire n’est tout de même pas de 20 à 24 milliards mais bien de 11,3 milliards voir La Libre de ce 22/11/11, page 5. C’est déjà pas mal.

  34. Je partage. Pourquoi ? Simplement parceque d’aucun s’imagine qu’il n’y a que les partis de gauche qui s’en offusque. Ceux de droite sont tout aussi étonnés de cette situation, la droite n’est pas un parti du capital, juste une vision différente de la gestion d’un pays. Nous en avons marrre des abus de toutes sortes, et privilégions la responsabilité individuelle. Chacun doit pouvoir gérer sa vie correctement en toute indépendance, sans excès nocifs pour tous.

  35. A l’origine, l’argent a été conçu pour CIRCULER ! Le MONOPOLY …plus d’argent ni en jeu ni en banque… le jeu est FINI ! !

  36. Ce petit documentaire raconte ce que je dis depuis de nombreux mois (et je pourrais sans doute compter en années) à mon entourage : familles, collègues, amis. Je ne suis pas un génie mais je travaille depuis plus de 25 ans dans la finance et la comptabilité, et quand on sait un tant soit peu interpréter les chiffres, cette situation saute aux yeux.

    On n’arrête pas de nous anesthésier avec des chiffres trompeurs (et la FEB n’est pas la dernière dans ce domaine) alors que de l’argent, il y en a en quantités gigantesques. Un impôt normalement perçu solutionnerait les finances belges mais aussi françaises, italiennes, …grecques sans doutes, et j’en passe.

    Le problème fondamental est que, comme les souverains d’antan, les multinationales et les multimilliardaires estiment être les détenteurs parfaitement légitimes de fonds qu’ils ont purement et simplement volé au peuple.

    Parfois par des moyens légaux, certes…Mais alors se pose la question de la responsabilité des politiques qui ont voté les lois qui ont permis l’émergence des inégalités les plus criantes depuis, peut-être, des siècles.

    Ma conclusion toute personnelle, moi qui suis fils de patron (honnête et donc mort pauvre) est que j’ai une envie de plus en plus pressante de m’acheter une batte de base-ball. Pas pour aller jouer.

  37. Merci pour ce beau boulot,
    je partage
    Il serait egalement interessant, je pense, de poser , a cote de ces chiffres, les chiffres des couts du chomage ou des soins de santé,
    Que l’on se rtende compte que ceux ci ne sont pas comparables avec les montants cités dans votre reportage.
    En effet, dans les conversations sur ce sujet, on attaque souvent les chomeurs ou le systeme chomage en pretendant qu’il coute trop cher…
    Bonne soirée et encore merci !

  38. Nos dirigeants sont évidemment au courant de cet état de choses et s’ils n’y changent rien c’est qu’ils y trouvent leur interêt. Votez différemment n’y changera rien. Seul un mouvement populaire pourra changer qqchose.

  39. Bien vu pour les sociétés, quant à l’enfer des salariés mentionné, appréciation au combien fondée !.
    Vous êtes-vous déjà inquiété du fonctionnement des contrôles en matière de l’impôt des personnes physiques ? Les salariés/appointés le sont, vu l’informatisation du système, automatiquement, mais quant est-il du reste ?
    L’injustice fiscale est déjà à ce niveau.

  40. Les dictons sont nombreux. Retenons : « L’argent appelle l’argent » « Nous sommes gouvernés par l’argent pour l’argent. » Sans refaire toute l’Histoire, disons que la dérive a commencé dans les années 1970. Jusqu’à cette époque, les gains de la productivité étaient redistribués entre le patronat et les travailleurs. Ensuite, les gains vont se refuser aux travailleurs productifs pour, petit à petit, ne plus s’offrir qu’aux détenteurs du capital. Et surtout : du gros capital ! Mais ne nous trompons pas de cible. Le patronat n’est pas en cause. La grosse majorité des patrons est logée à la même enseigne que leurs employés, voire moins bien pour certains ! Et si certains réussissent, il est logique qu’ils en profitent pour récompenser la part de risque inhérente à leur position. Soyons clair, la dérive ne concerne que les extrêmes ! Là où les revenus deviennent obscènes et indécents ! Là où on a les moyens de corrompre tout le système; à commencer par la Politique, la Finance et la Justice ! Merci les experts, les fiscalistes, les avocats de haut-vol,… pour votre participation consentante à ce vol organisé !

    Oui, la corruption est devenue insidieuse, pernicieuse, subtile. Aujourd’hui, elle se pratique à coup de rapports, d’études scientifiques, d’analyse de cabinets renommés, etc… Elle se renforce dans des hémicycles où, tous sortis du même moule, nos élus sont bassinés d’un même discours unilatéral dans des grand-messes qui ne permettent ni recul ni objectivité ! Nos politiciens, avec la meilleure volonté qui puisse les animer, sont incapables de porter un regard objectif sur le monde qu’ils gouvernent !

    Des solutions ?
    Restaurer la Justice. Tout un programme !
    Rationaliser les lois fiscales. Tout un programme à détricoter les montages de ces trentes dernières années !
    Re-créer des organismes d’analyse et de certification autonomes et non plus tributaires des secteurs qu’ils sont censés surveiller… tout un programme !
    … et bien d’autres pistes encore !

  41. HORRIFIE ET ECOEURE IL N Y A PAS DE MOT POUR DECRIRE CE SCANDALE. MAIS LES GENS CONTINUENT A VOTER POR CES POLITITIENS QUI ENTRETIENNENT LE CAPITALISME A OUTRANCE ET DETRUISENT LE POUVOIR D ACHAT DES PAUVRES. IL NY AURA TRES BIENTOT PLUS DE CLASSE MOYENNE

  42. Regardez dans les villes on ouvre des banques dans tout les coins c’est la preuve que s’il ne gagnait pas d’argent il y irait comme simple fonctionnaire ,en plus vous regardez autour de vous ,les patrons de toute grosse entreprise ne se promènent pas en deux chevaux et ne possèdent pas un hangar pour se loger et bien d’autre chose (maison au soleil, terrain,3 4 voitures,1 pour madame et 1 pour chaque enfant,chasse et j »en passe) et tout cela au détriment du petit belge qui lui paye ses impots sinon c’est l’huissier qui eu ne connaisse pas puisqu’il n’en paye pas A BON ENTENDEUR

  43. A faire tourner c’est sûr!

    Pour tous ceux qui hurlent au grand méchant communisme Il ne s’agit évidemment pas de diaboliser les nantis, simplement de leur demander de contribuer au moins autant que les autres, est ce illégitime?

    Si les politiciens en place ne veulent pas supprimmer les niches fiscales à nous de nous présenter afin de les remplacer et de changer les choses nous même! Votez pour moi! 😉

  44. L’argument qui prône pour ne pas taxer les grosses entreprises et les grosses fortunes est qu’ils s’en iront là où ils ne payerons rien MAIS rien n’est plus faux…verra t’on un richard vivre dans ces petits paradis fiscaux où tout n’est que danger et misère? De plus, si il part avec son argent (enfin le notre)…c’est de l’évasion fiscale, il y aurait un mandat international pour un crime passible de minimum 25 ans de prison, comme aux USA (que l’on peut difficilement « taxer » de pays marxiste) Il faut que ça change !!!!

    VOTER POUR LUI ↑ ( là au-dessus)

  45. Comme Mélanchon le propose en France, en Belgique aussi, nous avons besoin d’une révolution citoyenne. Et de toute urgence.

  46. Je me pose la question de savoir comment les grandes sociétés sont contrôlées par le Fisc.
    Pour ma part, en tant qu’indépendant (et oui, je suis un grand fraudeur) lors d’un contrôle fiscal je constate que TOUTES mes factures (UNE PAR UNE) sont contrôlées.
    J’ai difficile de croire que lors d’un tel contrôle chez Arcelor-Mital ils procèdent de la même manière.
    De plus, étant débordé par les obligations administratives, je rentre en retard ma déclaration fiscale et je me vois imposé une amende accroissant mon impôt de 50%, ET DANS LE MEME TEMPS ARCELOR-MITAL PAYE 500 € D’IMPOTS.

    1. 496 € , pour être exact. En clair, la compagnie a bénéficié d’un taux d’imposition de 0,00038%, soit 90 000 fois moins élevé que le taux d’imposition des sociétés en Belgique, fixé à 33,99%. (la société réalisait un profit de 1,3 milliard d’euros).
      Small is beautiful , plus vrai que jamais.
      Too big is fail !

  47. Bravo pour avoir « osé » écrire un tel blog ! Chapeau bas monsieur ! Et maintenant, quelle est l’étape suivante ? Que pouvons nous faire pour changer les choses ? Ne serait-il pas grand temps de BOUGER ?

    1. c’est ça le problème avec beaucoup trop de belges,ils ne savent plus se battres,ils s’accrochent trop aux valeurs matérielles et les valeurs morales on les oublient tant qu’on se sent bien chez soi,il serait grand temps de nous réveiller et perdre un peu de notre bien étre afin de préserver celui de nos enfants

  48. C’est une honte pour nos ministres , tout les travailleurs devrais se révoltés , mais que peut on faire pour que cela ne se reproduise plus , et surtout pour qui voter dans les prochaines semaines?????

  49. Cette analyse serait mieux entendue par un plus grand nombre si l’on n’opposait pas simplement salariés et riches. De nombreux indépendants avec de très petits, petits ou gros revenus pensent qu’on parle essentiellement d’eux quand on parle de fraude. Ca les ferme à vos propos. C’est vraiment, vraiment dommage de perdre ces citoyens.

    1. « De nombreux indépendants avec de très petits, petits ou gros revenus pensent qu’on parle essentiellement d’eux quand on parle de fraude. »

      Pourquoi pensent-ils cela ? C’est difficile à comprendre.

  50. Parce qu’un certain nombre a l’impression que tous les indépendants et toutes les entreprises sont mises dans le même panier. Que parler de plus de taxation pour plus de redistribution est entendu comme taxer plus le travail d’indépendant ou de PME pour donner à ceux qui ne travaillent pas, sans relever que la plupart de ces derniers sont victimes de la course au bénéfice. Cette crainte empêche de cerner et de dénoncer l’injustice flagrante provoquée par la taxation réduite à des miettes des grosses fortunes qu’elles soient privées ou de sociétés, injustice dont indépendants et responsables de PME sont aussi victimes.
    C’est peut-être important de spécifier qu’il s’agit de défendre les revenus du travail sous statut salarié ou indépendant
    Désolée, mais c’est pas facile à expliquer !

    !!! Si je critique, c’est parce que je trouve le site fort intéressant et que je voudrais le partager avec d’autres.

  51. le problème ,c’est que la classe ouvrière n’est plus unie et que mème si les gens manifestent pour l’emploie,ils se sentent encore trop en sécurité pour réagir vraiment,si tous les petits comme moi décidaient demain de ne plus payer leurs impots,le gouvernement serait obligé de revoir sa tactique.il ne pourrait pas mettre tout le monde sur la paille,sinon on irait tous au cpas et ils seraient encore obligés de nous assister.en tout cas chapeau pour la vidéo,il y a encore des belges qui ont des couilles a leur cul mais trop peu malheureusement

  52. Nous n’avons pas beaucoup de possibilité de réagir contre ces grosses fortunes, par contre pour Electrabel si tous les belges étaient solidaires on pourrait bloquer le paiement de nos factures. Electrabel ne pourrait pas couper l’alimentation électrique à tous les belges.

  53. Quand je vois ce genre de reportage mon estomac fait des loopings, le système pousse vraiment les gens de la classe moyenne à la fraude, quand on gagnent 1250 € par mois et qu’on se retrouvent avec plus de 500 € d’impôt à payer on est écoeurés, mais quand on voit que des sociétés qui font des milliards de bénéfices s’en tirent avec moins, le terme pour exprimer son dégoût n’existe pas…

Les commentaires sont fermés.