34 réflexions sur « UN VENT D’ESPOIR SE LÈVE SUR LE MONDE, par Sébastien Marcy »

  1. J’ai bien peur que la multitude qui tire sur la corde pour redresser l’édifice se le ramasse en pleine gueule! Du reste cette illustration est très parlante, car le meunier, qui faisait tourner la boutique a l’air de s’être fait la malle..

    1. @lars
      Pour redresser ou pour effondrer l’édifice ?!
      Mais nous le prendrons sur la ‘gueule’ quand même !

  2. L’auteur ne m’en voudra pas si je vois une croix gammée, mais est-ce une svastika ou bien une sauvastika? Symbole d’éternel renouvellement, de Ganesh, ou de la mort et du fascisme nazi. De tout temps, lorsqu’on a dessiné une svastika pointant à droite, c’est plutôt pour évoquer la bonne roue de la fortune… Une sauvastika pointant à gauche représentant la destruction.

    La croix gammée serait l’un des signes les plus riches en symboles communs à tous les humains. Quel dommage que son sens ait été à jamais contaminé par la sauvagerie du 20ème siècle.

    Comment peindre “L’énergie du monde inutilement employée à réparer une machine dont la fonction est de le détruire.”

    à vos gouaches!

    1. Merci pour cette interprétation. Je n’y avais pas pensé.

      En somme : “Un vent d’espoir se lève” et ne laissera qu’une ruine du moulin. L’effondrement ne tient qu’à la volonté des quelques personnes qui tiennent encore à voir l’édifice debout.
      “Un vent d’espoir” coopératif autour de la volonté de restaurer ce moulin et lui donner de nouveaux fondements.
      “Un vent d’espoir” qui se bat contre des moulins à vent par vanité ?

      Il y a probablement un peu de tout cela dans cette illustration.

      @ Lucien lerouffe : la Svastika hindou apporte également de l’eau à mon moulin 🙂

      1. Merci à l’auteur du dessin et à Paul Jorion.
        Vraiment intéressant de pratiquer collectivement ce détour par l’imaginaire d’une belle aquarelle !

        Il n’y aurait donc pas de troisième voie visant à mettre le moulin par terre et de récupérer les pierres et le bois pour en faire un nouvel édifice plus adapté à l’air du temps ou au vent d’autan (c’est selon) ?

  3. Toujours à nouveau fascinant de constater à quel point un dessin dit mieux et plus fort ce qu’aucun discours ne parvient à cerner vraiment.
    Un vent d’espoir pour un moulin c’est une aubaine, mais pour un édifice au bord de la ruine, c’est la menace ultime…
    Tenez bon !
    🙂

  4. Je vois dans ce dessin une reference a Don Quichotte
    vous battez vous contre des moulins a vent?
    vous nous prenez pour Dulcinée?
    voulez vous nous proteger de ces moulins qui vous effraie?

    il y a eu des transferts massifs d’argent vers les plus riches,( capitalisme financier)
    et vers les pays petrolier( venez voir la richesse de ces pays et vous comprendrez ou est allé ce que vous payer a le pompe)
    plus une dictature qui a amassé des capitaux en innondant le monde de produits qu’elle n’a pas payé ( salaire de misere)
    ca c’est la derive !

    une taxe Tobin,( pour recuperer l’argent des financiers et pas imposer le travail)
    la guerre au moyen orient,( parscequ’ils finiront par nous menacer avec leurs armes crées avec notre argent)
    un control douanier aux frontieres (pour ces produits inadmissibles),
    c’est plus efficace que la chasse aux moulins…….!! non?

    1. venez voir la richesse de ces pays et vous comprendrez ou est allé ce que vous payer a le pompe

      Pour les 2/3: des taxes…

      1. Taxes qui ne servent pas à augmenter les dépenses utiles,
        mais à augmenter chaque année la rente des parasites détenteurs de la dette,
        désormais premier poste budgétaire en France (plus de 45 milliards)…

      2. OK
        Mais vous faites un amalgame
        Reste 30% pour Le petrole
        Ceci est une depense qui enrichit les pays exportateurs
        De plus en plus et depuis longtemps
        C’est un transfert de richesse
        Et nous n’avons pas reagit autrement qu’en consomant de plus en plus
        Et l’electrique?
        Nous attendons que les chinois le fasse?
        Ect
        Nous sommes restés sans reagir depuis trop longtemps
        Et il n’y a pas que Le tansfert de richesse vers les financiers,
        Ca il y en a , mais il n’y a pas que de cela,
        Ca c’est de la lutte des classes franchouillardes
        Il y a une vrai senilité et sclerose de nos Societés
        Alors reveillons nous!

  5. Depuis que j’ai vu le Film “Bruegel, le Moulin et la Croix”, les dessins de moulins m’y font penser… A un moment du film, le Meunier (Dieu) arrête le mouvement…. Faut pas ! Laisse aller le vent d’Espoir !

  6. Je remarque que les nuages figurent des rieurs, se moquant peut-être de nos péripéties.
    Les entrées de sens sont multiples, c’est réussi.

  7. @ expat, c’est comme vous, dès que je vois un moulin, ma Belgitude qui reprend le dessus !

    http://www.dailymotion.com/video/x6ns5o_l-homme-de-la-mancha-jacques-brel-d_music

    L’HOMME DE LA MANCHA

    Écoute-moi
    Pauvre monde, insupportable monde
    C’en est trop, tu es tombé trop bas
    Tu es trop gris, tu es trop laid
    Abominable monde
    Écoute-moi
    Un Chevalier te défie
    Oui c’est moi, Don Quichotte
    Seigneur de la Mancha
    Pour toujours au service de l’honneur
    Car j’ai l’honneur d’être moi
    Don Quichotte sans peur
    Et le vent de l’histoire chante en moi
    D’ailleurs qu’importe l’histoire
    Pourvu qu’elle mène à la gloire

    Et moi je suis Sancho
    Sancho, Sancho, son valet, son fils, son frère
    Sancho, son seul amigo
    Son seul suivant mais pour toujours et j’en suis fier

    Regardez-moi
    Vous les dragons, les sorciers, les sorcières
    Votre règne se meurt aujourd’hui
    Regardez-moi
    La vertu flambe dans ma bannière
    Regardez-moi
    Un Chevalier vous défie
    Oui c’est moi, Don Quichotte
    Seigneur de la Mancha
    Pour toujours au service de l’honneur
    Car j’ai l’honneur d’être moi
    Don Quichotte sans peur
    Et le vent de l’histoire chante en moi
    D’ailleurs qu’importe l’histoire
    Pourvu qu’elle mène à la gloire

    Et moi je suis Sancho
    Sancho, Sancho, son valet, son fils, son frère
    Sancho, son seul amigo
    Son seul suivant mais pour toujours et j’en suis fier

    1. @Plouf!
      Rappelons-nous la candidature ‘farce’ de Coluche, prise très au sérieux par les partis politiques de l’époque…
      Bien sûr, Cantona n’a pas de ‘soucis’ de fin de mois, mais il a la possibilité de s’exprimer dans les médias et dit simplement à sa façon, qu’il faut faire une ‘révolution’, non ?

  8. d’un coté quatres chemises blanches qui veulent planter une cale en bois rouge pour soutenir la baraque car la base de la pyramide est foutu, de l’autres une masse de gens tiennent la baraque avec une corde rouge pour qu’elle ne sécroule pas sur les chemises blanches en train d’oeuvrées à leur tache.Avant ça la machine à vent a eu le temps de pourrire en piteuse etat percées de partout, l’échelle est cassée depuis combien de temps l’ascenseur social n’est plus ????

    1. Effectivement !
      Les chemises blanches seraient les technocrates qui attendent de la population un effort constant pour sauver la ruine du système financier. Mais on pourrait aussi lâcher la corde…
      Dans la construction, ça coûte beaucoup plus cher de restaurer un vieil édifice que d’en construire un nouveau. Mais au change, on n’est pas toujours plus confortablement installé.

  9. Je retombe sur le dessin, et j’y remarque à gauche (!) 4 personnages qui ont l’air de vouloir déployer une banderole rouge, ou un drapeau?

    1. Un drapeau rouge? Pas vraiment. Je me suis inspiré de la photo de Joe Rosenthal lors de la Bataille d’Iwo Jima en 1945 (http://memstory.memory-life.com/photos_even/19450316-IwoJima.jpg)
      N’y voyez pas non plus un espoir inconscient de voir les Etats Unis sauver le monde…. quoique, dans l’inconscient collectif, c’est peut-être une attente qui est réelle (?)

      Mais c’est peut-être aussi le crayon rouge que l’on utilisait encore il y a quelques années pour voter (en belgique en tout cas) ?

  10. Paul Jorion m’a beaucoup fait rire avec son “grand vent d’espoir “, mais la tempête qui s’annonce risque de balayer tout le monde. Il ne restera que le ciel et l’herbe. Très belle aquarelle !

    1. oui, Don Quichotte, l’homme du temps passé qui ne comprend pas la révolution marchande en cours, qui s’attaque à des moulins comme à des monstres, et c’est pourtant bien cette révolution marchande qui balayera tout, reléguant au second plan les valeurs chevaleresques.

  11. Le vent d’espoir vient aussi de la mondialisation des critiques du capitalisme de marché

    Des contestataires du système capitaliste de marché issus de tout bords et de diverses formations universitaire ou autodidactes ont formé une alliance entre elles sous l’appellation
    INET “Institute for New Economic Thinking”
    http://ineteconomics.org/

    INET tiendra sa prochaine conférence plénière à Berlin du 12 au 14 avril 2012
    INET in Berlin: The Annual Plenary Conference to Take Place from April, 12-14, 2012

    Voici le texte de l’annonce:

    “We are pleased to announce that INET will host its third annual plenary conference in Berlin from April 12 to 14, 2012. The conference, entitled “Paradigm Lost: Rethinking Economics and Politics,” will take place in the Axica Conference Center adjacent to the world famous Brandenburg Gate.

    About 300 scholars, students, policy makers, and journalists will convene in the eye of the European economic hurricane to reconsider conventional economic thinking. The challenges posed by inequality, unemployment, climate change, and global financial disarray call for new economic thinking that is open, credible, and relevant in the current world; that offers vision amid uncertainty, and fosters cooperation where there is fragmentation.

    Whether or not you can attend, you will be able to watch the entire conference on our website. INET will film everything and upload it to the web along with slides and conference papers.

    The conference is organized in conjunction with our partners, the Centre for International Governance Innovation (CIGI) and the Mercator Research Institute on Global Commons and Climate Change (MCC).”

    Je traduis rapidement en demandant les excuses destraducteurs plus compétents que moi..

    “Nous sommes ravis d’annoncer que la troisième conférence plénière de INET se tiendra à Berlin du 12 au 14 avril 2012. La conférence a pour titre ‘’Paradigmes perdu : repenser l’économie et la politique’’ Elle se tiendra au centre de conférence AXICA adjacent à la porte de Brandebourg de renommée mondiale.
    Environ 300 universitaires, étudiants, responsables politiques et journalistes se réuniront dans l’œil de la tornade économique européenne pour reconsidérer la pensée économique conventionnelle. Les défis posés par les inégalités le chômage et le changement climatique ainsi que le désordre financier global appellent à un nouveau mode de pensée économique qui soit ouvert, crédible et pertinent dans le monde actuel ; qui propose une vision au sein de l’incertitude ambiante, et encourage la coopération là où il y a la fragmentation.
    Que vous puissiez assister à la conférence ou non, vous pourrez entièrement voir la conférence sur notre site web. INET va filmer et télécharger la conférence ainsi que les diapositives et les articles présentés lors de cette conférence
    La conférence est organisée conjointement avec nos partenaires : Le centre pour l’innovation de la gouvernance (CIGI) et le Mercator Research Institute on Global Commons and Climate Change (MCC).”

    Le prix Nobel de l’économie Joseph Stiglitz voit une lueur d’espoir dans INET et le fait que des universitaire osent critique le modèle conventionnel de l’économie de marché et le capitalisme, y compris dans les universités américaines.

    Certains esprits chagrins diront que ce n’est pas assez et trop tard, je préfère voir positivement l’évolution de pensée que représente cette autre mondialisation au travers de l’organisation INET dont j’avais d’ailleurs déjà parlé sur ce blog.

    Ça fait du bien de ne pas se sentir seuls dans ce combat contre l’orthodoxie néolibérale..

    On doit ajouter à ce mouvement celui des “économistes atterrés” qui rament eux aussi dans le même sens de la critique du système capitaliste de marché.

    Paul T.

Les commentaires sont fermés.