ESPAGNE : LE MARCHÉ OBLIGATAIRE CE JEUDI 21 JUIN

L’Espagne a pu emprunter ce matin 2,22 milliards d’euros. La demande se montait à 7,762 milliards. Le Wall Street Journal précise que : « la demande provenait massivement des banques espagnoles ».

Le coupon obtenu par les prêteurs pour le 2 ans : 4,706% (contre 2,069% le 1er mars), pour le 3 ans : 5,547% (contre 4,876% le 17 mai) et pour le 5 ans : 6,072% (contre 4,960% le 3 mai).

 

Partager :

47 réflexions sur « ESPAGNE : LE MARCHÉ OBLIGATAIRE CE JEUDI 21 JUIN »

    1. Quand on mettra les cons sur ex-orbitant, ils auront pas fini de tourner.

      Et aussi : « Quand on parle pognon, à partir d’un certain chiffre, tout le monde écoute »

      1. 248000 euros par semaine pour un joueur de foot qui fait rien que faire tourner la balle… : « Quand on parle pognon, à partir d’un certain chiffre, plus personne n’écoute » !

  1. Question :
    A quelle date la Grèce a eu le même taux à 5 ans qu’a actuellement l’Espagne ?
    C’est juste pour calculer la vitesse d’effondrement, sachant par ailleurs que ce processus aura une pente plus forte puisque précédent il y eut.
    ça urge (vu la rapidité du phénomène) …
    Merci.

    1. L’évolution des taux espagnols depuis 5ans :
      – le 2 ans :http://www.bloomberg.com/quote/GSPG2YR:IND/chart
      – le 5 ans : http://www.bloomberg.com/quote/GSPG5YR:IND/chart
      – le 10 ans :http://www.bloomberg.com/quote/GSPG10YR:IND/chart

      L’évolution des taux grecs depuis 5 ans :
      – le 2 ans : http://www.bloomberg.com/quote/GGGB2YR:IND/chart
      – le 5 ans : http://www.bloomberg.com/quote/GGGB5YR:IND/chart
      – le 10 ans : http://www.bloomberg.com/quote/GGGB10YR:IND/chart

      Les taux grecs ont commencé à décoller en mai 2010, où ils étaient équivalents aux taux espagnols actuels , pour atteindre les sommets que l’on connait et ne plus redescendre depuis ..

      1. Merci !
        Donc, taux ‘identique’ à 5 ans le 04/05/2010 (6,105%)
        Taux à 10% le 22/06, en dessous duquel la Grèce ne redescendra quasiment jamais (sauf en octobre 2010).

        49 jours.

        Si l’Europe suit le même chemin que pour la Grèce (et c’est bien parti pour), rendez-vous donc vers le 09 août pour atteindre ce même niveau de 10%.

        Ah oui, mais là, c’est pas possible ce jour là.
        J’ai piscine.

    2. L’Espagne n’en est qu’au début de SA crise qui va être TRES TRES dure.

      Pour comprendre les causes et conséquences de la crise espagnole

      # un reportage intéressant sur la folie immobilière espagnole, l’endettement des ménages , les constructions irraisonnées .
      Voir le projet Marina d’or à Oropesa et l’aéroport de Castellon de la Plana
      http://www.youtube.com/watch?v=UNK22kq9tK4

      # l’analyse de Artus sur la situation espagnole
      http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=64562

      1. l’espagne n’a d’ailleurs pas vu ce reportage car il y a encore des projets de ce type en cours de validation… A tarifa, construction d’une urbanización avec golf sur 3500 hectares en zone de plage protégée…

    3. Ce n’est pas parce que Paul Jorion explique les choses simplement et met en évidence des relations de cause à effet que le discours dominants tend à dissimuler, que pour autant le système est monovarié…

      Vous aurez remarqué que lui-même est assez prudent dans ses pronostics, et comme il le dit souvent il ne fait en réalité que très peu de prédictions, il se contente de décrire ce qui se passe déjà mais est caché derrière le rideau de fumée des apparences médiatiques.

  2. Je me pose des questions peut-être absurdes pour un spécialiste:
    1) est-ce que les banques espagnoles achètent la dette espagnole pour des raisons politiques? (parce que le gouvernement leur a demandé de le faire)
    2) si oui à la première question (ce que j’ai tendance à croire) alors pourquoi ces banques demandent-elles des taux aussi élevés? Ne pourraient-elles pas demander un taux plus faible pour mettre le gouvernement plus à l’aise et ainsi pouvoir continuer ce petit jeu?

    1. 1) non : pour leurs évidents propres intérêts particuliers
      2) non plus : les bonnes occasions, faut pas les rater ! Parce que le petit jeu, lui, on ne sait pas quand et avec qui il s’arrêtera.
      La chaise musicale, en quelque sorte …

      Ps : de quoi ? Que l’Etat espagnol leur file 100 milliards pour se recapitaliser et qui s’endette pour des salopiots ?
      Manquerait plus qu’il le fasse pas, y verrait ce qui lui arriverait si les banques devaient déposer le bilan …
      Franchement, dans quel monde on vit, j’vous le demande !
      (oaaaah, l’autre, avec sa question, mouarf, sur le plan d’aide …)

    2. L’état c’est public et, les banques c’est privé et à but lucratif.
      A-t-on déjà vu un organisme capitaliste privé venir bénévolement en aide au public ?

  3. Discrète marche funèbre pour les eurobonds.

    A lire Die Zeit

    En douce, chez les Germains avant les Français, le premier ministre Ayrault enterre les eurobonds.

    Quel courage ces socialistes.
    Couchés devant les US pour le projet bouclier anti-missile
    Couché devant les anglos pour la taxe sur les transacs financières.
    Couché devant les Allemands pour les eurobonds.

    Il reste quoi d’Hollande?

    1. Eh oui ….

      http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20120620trib000704925/pourquoi-la-france-a-lache-les-eurobonds.html

      Il aura donc suffi que madame Merkel hausse le ton. Une semaine après avoir été tancé par la chancelière, le chef du gouvernement français Jean-Marc Ayrault rentre dans le rang.
      Dans une interview accordée à l’hebdomadaire allemand Die Zeit, l’ancien professeur d’allemand affirme désormais que « une mutualisation des dettes exige obligatoirement une plus forte intégration politique, ce qui prendra plusieurs années ».

      Ce n’est rien d’autre que le discours que tiennent depuis l’élection de François Hollande, le 6 mai dernier, le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble et la chancelière Angela Merkel.

      1. Mais c’est pas possible, les socialos pourraient pas avoir un peu le courage de lancer une vraie fédération démocratique eurolandaise?
        Les Allemands sont assez pour et nos pitres gouvernementaux freinent ou finassent en nous faisant croire que c’est en mettant une paire d’envoyés du parlement dans les agences et commissions que la démocratie serait respectée.

        C’est quoi? Minable passion de l’overclass Française à rester à tout prix au manche? Courte vue?
        Ou y aurait-il un noble dessein qui m’aurait échappé?

      2. Kerjean

        Ou y aurait-il un noble dessein qui m’aurait échappé?

        Non, mais il faut reconnaître que Paul Jorion avait pris le soin de nous prévenir avec un billet.

    2. Allons Kerjean, il ne vont quand même torturer Angela pour lui faire cracher le code de sa carte bleue.

      Par contre, pour ce qui est du code de votre carte bleue (votre carte bleue à vous, j’insiste), ils n’auront même pas besoin de vous le demander …

  4. Je n’ai pas une vision globale de la politique de financement de l’Espagne mais j’ai la forte impression que ce pays se finance beaucoup trop à court et moyen terme et se met donc en danger car plus on se finance à court terme et plus souvent on est obligé de repasser sous les fourches Caudines du marché.

    1. Bof, vu l’abstention et le résutlat des élections Irlandais et Grecques, les dirigeants européens commencent à se dire que finalement, une grande partie des peuples ne détestent pas « ça », les fourches caudines. Les vieux en redemandent même.

    2. C’est surtout que le pays est depuis le début gouverné par la mafia PP dont une majorité de « chefs locaux » se trouvent impliqués (mais peu seront jugés, les fusibles sautent à leur place) dans des affaires de détournement et blanchiment de fonds publics… Même sous gouvernement central socialiste, les comunidades autónomas principales sont restées sous pouvoir de la droite, avec toute liberté budgétaire… Et ils en profitent pleinement…

  5. 1) je suis la banque espagnole quasi en faillite.
    2) j’achète de la dette espagnole à taux très élevé
    3) l’Europe va me prêter qq milliards issus de 100 milliards, à taux très bas pour me recapitaliser
    4) la BCE va accepter de me prêter à 1% de l’argent que je vais prêter à 8% ou que je vais replacer chez elle 3%
    5) je suis un contribuable espagnol ou européen, je suis le dindon de la farce car il va bien falloir rembourser !

    JUBILEE, JUBILEE, JUBILEE, JUBILEE, !

    1. Si vous êtes Espagnol ou Portugais, vous armez un petit bateau, et vous voguez vers l’Inde.

      Ah ! on me dit à l’oreillette que c’est vers les amériques, et que c’est déjà fait … Désolé.

      Il va donc falloir rationner les pastèques, les poivrons et les courgettes (évitez les concombres).

      1. 50.000 Green Cards données par les States chaque année.
        On vient de me m’en faire la propal par mail ce jour même et c’est bien la première fois !

      2. Il faut créer une île – Vierge – pour s’isoler de ce qui arrive.

        Ah, zut, les îles vierges existent déjà… et ce sont des paradis fiscaux ! Re-zut !!

        Le 6ème continent plastique ?

  6. Tout baser sur la dépense publique, un mal bien français, notre président lui même n’y croit plus, mais électoralement c’est indéfendable. La chute de François Bayrou est là pour le confirmer…
    D’après la Commission européenne, les dépenses publiques ont été en 2011 de 45,3 % du PIB en Allemagne contre 55,8 % en France, soit un écart de 10,5 % de PIB.

    1. Avec ou sans service de la dette ?
      Avec ou sans compensation de la désastreuse natalité outre-rhénane ?
      Avec ou sans prise en compte des services publics réalisés par des prestataires privés ?
      Etc…

      1. En tenant compte ou pas des 20% d’endettement en plus des ménages allemands par rapport aux ménages français, soit 10% du Pib quand même, malgré un taux de propriétaires et des charges de logement notoirement plus faibles (euh… n’allons pas plus loin parce que pour les sociétés non-financières comme financières, la France est hors-concours dans le monde… à l’exception de l’Espagne pour les non-fi et bien sur du RU et du Japon pour les fi, très mal quoi) ?

    2. Comparaison n’est pas raison, surtout celle-ci.

      On a parfois l’impression, et de plus en plus souvent, que le blog
      à Paul se transforme en annexe du Point ou TF1 JT 20h.
      Ce n »est pas qu’il y en beaucoup, non , mais peu c’est trop, comme une allergie.
      Les répéteurs ne chôment pas: répétez, répétez, il en restera toujours des traces.

    3. Le pourquoi du comment des dix points d’écart :
      http://alternatives-economiques.fr/blogs/chavagneux/2012/05/02/la-france-a-t-elle-trop-de-depenses-publiques/

      – des dépenses de défense supérieures de 1,9 points de PIB : on n’entend pourtant pas beaucoup nos thuriféraires du modèle allemand réclamer une baisse en la matière ;

      – des prestations sociales supérieures de 1,9 point et de santé de 1,5 point : l’Allemagne compte de plus en plus de pauvres qu’elle aide moins. Est-ce là le modèle à suivre ? ;
      (Note personnelle : voir les réformes Hartz -> http://allemagne-et-plus.a18t.net/?p=728)

      – des dépenses de personnel supérieures de 6 points : 3,5 points s’expliquent par le fait que le personnel hospitalier allemand n’est pas inclus dans la fonction publique, par le fait que la scolarité démarre chez nous à 3 ans au lieu de 6

      – enfin, l’investissement public en Allemagne a marqué un coût d’arrêt depuis une dizaine d’années dont le pays finira par ressentir les effets dans les années qui viennent.

      Sinon un petit conseil amical, ici on ‘source’ et on ‘argumente’, ça vous évitera de futures douleurs et éventuellement un classement dans la catégorie ‘trolls’ (à quand un top 10 ?)

  7. Ils n’ont rien de plus urgent à traiter?

    Poules pondeuses : la Commission rappelle à l’ordre dix États de l’UE

    La Commission européenne a demandé à dix États de l’UE de se plier aux nouvelles normes de bien-être des poules pondeuses, faute de quoi elle saisira la justice européenne. Elle a adressé un « avis motivé », dernière étape avant la saisine de la Cour européenne de justice, à la Belgique, Chypre, l’Espagne, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne et le Portugal, car ces dix pays continuent de tolérer l’utilisation de cages non aménagées pour les poules pondeuses malgré l’interdiction entrée en vigueur en janvier 2012. Tous les pays de l’UE ont eu douze ans pour se préparer à interdire ce type de cages et se mettre aux normes.

    1. Les deux derniers jours de travaux de la Commission européenne en dehors des poules pondeuses (« Les Echos ») :

      – Services à la personne : quelles perspectives pour les créateurs ?
      -La Grande-Bretagne poursuivie pour avoir triché sur des droits de douane
      -Marché du CO2 : un registre unique pour renforcer la sécurité
      -L’assurance-vie pourrait échapper provisoirement à Solvency II
      -L’Europe veut des marchés moins soumis aux agences
      -Services à la personne : Bruxelles veut limiter la TVA réduite

      Pourquoi vous focaliser sur ces pauvres volatiles ?

      Delphin, porte-parole des poules et autres animaux en unités concentrationnaires privés de parole

    2. Après le ponzi de dettes, le ponzi de normes. Ce système est le seul bon. Il n’y a pas d’alternative. Il doit fonctionner coûte que coûte. Quand la carotte ne marche plus on emploie le bâton.

    1. Et le mec qui met les figurines dans les œufs Kinder , quelqu’un y a pensé ?

      Désolé suis n’ervé

  8. La Banque centrale européenne (BCE) va abaisser ses critères en matière de garanties qu’elle demande aux banques de la zone euro en échange de ses prêts .La crise économique a rendu l’accès au crédit bancaire plus difficile pour les PME entre 2007 et 2012, eh ben alors où qui vont les sous ?

    1. A la trappe à liquidités !

      Rien ne se gagne, rien ne se perd, tout se transforme, c’est bien connu 😉 🙂

Les commentaires sont fermés.