VÅ’UX PIEUX

Les financiers doivent se moraliser.

Les détenteurs d’armes à feu doivent se conduire de manière responsable.

Oui, je sais : bien des Américains considéreront ce que je sous-entends là comme une intolérable atteinte aux libertés individuelles conduisant tout droit au totalitarisme, mais il y a des jours comme ça, où je ne peux pas m’empêcher de sous-entendre.

Partager :

224 réflexions sur « VÅ’UX PIEUX »

  1. L’homme a tué 69 personnes Adrian : C’est assez dur à dire en fait car je n’ai toujours pas encore vraiment réalisé que c’était réel… Quand on a appris ce qu’il venait de se passer à Oslo, on a immédiatement organisé une réunion pour informer tous les participants de ce qui était arrivé, car certains pouvaient avoir des parents ou des proches qui travaillaient là-bas. Nous avons monté une salle d’urgence et demandé de l’aide. Nous avons été très heureux d’apprendre qu’un policier arrivait pour nous aider. Nous étions extrêmement soulagés. Certaines personnes sont descendues pour accueillir le policier et moi je suis monté acheter des biscuits, du chocolat et des chips. Et soudain j’ai entendu des coups de feu, mais je n’ai pas compris qu’il s’agissait de coups de feu. J’ai cru que quelqu’un s’amusait ou autre chose, mais quand j’ai vu les gens courir et s’effondrer quand ils se faisaient toucher juste devant moi, je n’arrivais toujours pas à réaliser que c’était réel. Car ca ne pouvait pas arriver en Norvège. Ça ne pouvait pas arriver sur cette paisible petite île…
    L’homme a tué 28 personnes. Les commentateurs unanimes affirment que ça ne pouvait pas arriver dans cette paisible petite ville…..
    Ailleurs, là où l’insécurité et la précarité individuelles consentantes règnent, là où les tueurs peuvent assouvir leur plaisir de mort maquillé en besoin devoir collectif, ça pourrait s’anticiper ? Pas là, dans ces enclos de paix justice et innocence ? Faudrait peut-être une carte des ailleurs pour se prévenir.

    Tapis dans la classe, leur institutrice jeune jolie intelligente sensible tendre, leur a murmuré ” les méchants sont ici, chuuuuuuut ! nous ne devons pas faire de bruit en attentant les gentils qui vont arriver. Chuuuuut mes chéris, je vous aime”. Les enfants l’ont cru malgré les cris, les coups de feu, la violence hurlante. Ils sont restés silencieux. Ils ont échappé au carnage. Juste, simplement juste.

  2. Restons pratiques…en résumé, une mère de famille BCBG résidant dans un quartier bourgeois avec son fiston “un peu bizarre” collectionne un fusil d’assaut et deux pistolets automatiques plus toutes les munitions qui vont avec et apprend régulièrement à son gamin ” un peu dérangé” à tirer au stand….
    question : si je peux bien comprendre l’utilité d’une arme au fin fond de l’ouest sauvage en cas de rencontre fâcheuse avec une bête féroce en allant ramasser les champignons ( encore que le seul animal attaquant délibérément l’homme, c’est le moustique) quelle est la véritable utilité de disposer d’un tel arsenal à domicile dans une banlieue chic où le seul animal présentant un danger reste le teckel de la voisine ?
    – se défendre d’éventuels cambrioleurs ?
    – préparer la prochaine guerre civile ? contre qui ? les communistes, le péril jaune, les noirs, les mexicains ?
    – ou tout simplement vivre pleinement sa paranoïa ?

    Mais quand le foldingo surarmé commence à déraper et veut en finir en emportant avec lui quelques victimes, je remarque qu’il s’en prend régulièrement aux plus fragiles ( des gosses en classe! ), aux plus insignifiants ( des clients d’un centre commercial ou des spectateurs au cinéma ) et se garde bien d’aller chercher noise aux membres du gang de dealers du coin qui auraient vite fait de défourailler pour se débarrasser de l’importun!

    moralité dans tout ça ?: grâce au commerce de messieurs Colt, Smith et Wesson, les fous ont les moyens de prendre le contrôle de l’hôpital psychiatrique!
    ” vous en rêvez ? Glock et Stig Sauer vous donnent les moyens de le faire!”
    JUST DO IT!

    1. quelle est la véritable utilité de disposer d’un tel arsenal à domicile dans une banlieue chic où le seul animal présentant un danger reste le teckel de la voisine ?

      Mais vous oubliez un animal malfaisant: le sous prolétaire noir violeur et fumeur de crack…

      1. Pour ça, il y a la serrure de haute sécurité et un système d’alarme avec abonnement à une centrale….plus les cops en patrouille “to protect and to serve”
        bon; pour le Teckel qui essaye de te mordiller le bas du pantalon, le coup de pied au c….me semble une réponse appropriée!
        sur ce, la meilleure réponse c’est:
        “- Sarah Connors?” demande le type pas tibulaire mais presque…
        – non, non, c’est à côté!”

      2. le sous prolétaire noir violeur et fumeur de crack

        Non blob, aux usa, comme ailleurs, les noirs tuent des noirs et les blancs des blancs, en famille bien souvent.

  3. Et l’adhérent du PS Richard Durn qui a liquidé 8 personnes au conseil municipal de Nanterre est là pour nous rappeler qu’en France aussi des drames sont possibles.

  4. Moi ya un truc qui me fascinera toujours, c’est qu’il n’y ait pas plus de ces désespérés qui choisissent cette forme de suicide. Au nom du « Every dog has its day ».
    Je signale que le Canada, dont je ne connais pas la réglementation sur les armes, fut peut-être plus encore exposé aux tueries scolaires que les US.

    1. 1 seule avant WW2.
      1 pendant la décennie des 50.
      2 pendant les 60.
      4 pendant les 70.
      1 pendant les 80.
      6 pendant les 90.
      19 pendant les 2000.
      6 pendant les 2010 (Et on commence à peine. En 2002 il n’y en avait encore que 4, donc à ce rythme on va tourner à plus de 20 sur la décennie 2010)

      Le nombre d’armes à feu en circulation s’est-il subitement accru aux alentours de l’année 2000? Ou est-ce l’effet “internet”? Autre chose? Allez savoir…
      Si quelqu’un a une étude sérieuse sur la question, je suis preneur.

      1. Stiegler parle d’ “individus désaffectés”, de “mécréance” et dediscrédit en lien avec le grand toutim moderne usuel (les médias hypersynchronisés, les “otaku” au Japon, …).
        Mécréance qui s’oppose à la confiance qu’on ne voit même plus : vous osez être sur le trottoir d’une route parcourue par des véhicules à 80 km/h dont une déviation d’1m50 suffirait pourtant à vous tuer. Adoption d’une technique et non simple adaptation, et qui ne va pas de soi.
        (…)
        Stiegler parle de Durn et Brunerie, ainsi que de la famille Carton à Creil.
        Dans ce dernier cas, le suicide collectif fait suite à une “prolétarisation” totale, au sens d’une pauvreté affective engendré par l’addiction consommatrice (c’était près d’une des plus grande “Z.I.” commerçante, celle de Pont St Maxence de mémoire, zone de perte du sens maximale…)

      2. @Moi
        “Le nombre d’armes à feu en circulation s’est-il subitement accru aux alentours de l’année 2000? Ou est-ce l’effet « internet »? Autre chose? Allez savoir…”
        Disons à partir de 09/2001…?
        J’ai pas ‘d’étude sérieuse’ sous la main, mais les programmes d’infos tv aux US étaient déjà flippant avant cette date, alors après…
        Cet extrait de ‘Bowling for Columbine’, qu’on aime ou pas ce film, évoque d’autres causes possibles, les ‘aides sociales’ à la sauce libérale, par exemple…

  5. Les vœux pieux, c’est pour les curés. En attendant, la discussion qui s’installe aux US est de ré-autoriser le port d’armes dans l’enceinte des écoles et universités, pour permettre de se défendre en cas d’attaque…

    1. Je suis pour! il faut armer nos bambins, enseigner à nos chères têtes blondes ou brunes l’art du tir instinctif au pistolet, leur faire porter un gilet pare balles dès la maternelle, leur apprendre le close combat, le maniement du couteau, l’usage de la mitrailleuse lourde, le lancer de grenades et la confection du plastic!
      pour le mode d’emploi, voir Terminator 1 et 2.
      et pi, en plus c’est bon pour le commerce! boom des ventes sur les machines à faire des trous dans la viande( de taille variable selon les calibres et la cadence de tir)
      Noël au carton, Pâques au tromblon! et après, zou! dans les Marines! enfin un cadre éducatif digne de ce nom!
      https://www.youtube.com/watch?v=hTkmJW2TJnk

  6. Je ne vois pas pourquoi il faudrait rassurer les enfants, il ne sont pas en sécurité ! Ils ne le sont toujours pas, et ils ont raison de ne pas vouloir retourner à l’école ! Les fous ce sont les bataillons de psy du FBI chargés de les rassurer alors que le danger n’est pas réellement écarté…

  7. Les financiers doivent se moraliser.

    Les détenteurs d’armes à feu doivent se conduire de manière responsable.

    compte là-dessus

    et les riches contribuables français doivent être patriotes et solidaires

  8. Le même évènement tragique, au fin fond de l’Afghanistan, un simple entrefilet dans les gazettes, et ne parlons pas des gosses qui meurent en Afrique ou ailleurs de malnutrition, famines, épidémies, etc et par paquets de 50 000, mais là, c’est la carte postale de l’American way of life qui est sévèrement écornée; donc…principe des “morts-kilomètres”, choc émotionnel de la proximité sociale” vous pensez, des gosses..”majoritairement blancs, en plus, rejetons de la classe moyenne sup, hein, pas le Bronx quand même….le déclin de l’empire américain dans toute sa splendeur!
    Et puis, le tireur fou hein, il serait noir, mexicano, musulman foldingo, japono anthropophage, ça passerait encore ( cf Mohammed Merah à Toulouse ) mais là, un pur rejeton de la middle class, bon élève, certes un peu renfermé…houlalà, les assassins sont désormais parmi nous ( la projéniture des wasps qui vont tala messe)
    A votre place, je prendrais des actions chez Colt et Winchester, le marché est porteur….mais bonjour l’ambiance dans les lotissements sécurisée avec barbelés autour et gardiens armés à l’entrée!
    http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/11/00/13/PDF/cergy_rlg_051113_FR.pdf
    un marché à labourer de par chez nous, on y vient, on y vient.

  9. (Mode NRA on) En même temps, si chaque élève de maternelle avait été armé, tout ceci ne serait pas arrivé (mode NRA off).

    Personne ne se demande qu’est ce qui pousse un gamin de 20 ans à un tel passage à l’acte ? Personne ne se demande si tout ça n’a pas un lien avec nos sociétés et les perspectives qu’elle propose aux jeunes ?

    PS : Merci d’oublier l’explication débile des jeux vidéos

    1. Les jeux vidéo expriment et contribuent à répendre, en Europe et ailleurs, une conception de la vie en commun américaine qui ne correspond pas vraiment à celle qui a poussé les anglais à ne pas armer leurs bobbies. Le droit à l’autodéfense armée, vous n’en n’êtes justement pas partisan.

      Ceci dit quand j’étais gosse on jouait “aux gendarmes et aux voleurs” et aux “cowboys et aux indiens” et on m’a offert des soldats de plomb et un fusil à flèche, les pistolets étaient parmi les jouets les plus courants, etc.

      Les ayant vu à l’oeuvre autour de moi dans ma petite enfance je déteste les armes et encore plus le pouvoir qu’elles confèrent mais le contexte est très différent actuellement.

      1. A la base, c’est plutôt la culture japonaise qui s’est répandue par ce vecteur.

        C’est clairement aujourd’hui un outil de formatage idéologique, comme à peu près tout l'”entertainment” de masse. Mais, de la à voir un quelconque lien de causalité avec le comportement absolument dément des tireurs fous (US, canadiens, allemand ou norvégiens), il a un abîme.

        Je me demande juste ce qui peut bien provoquer ces accès de folie meurtrière chez des minots au visage angélique qui sont scolarisés, mangent à leur faim, sont logés … et je n’ai jamais vu la moindre ébauche de réponse satisfaisante.

        Peut-être n’y en a-t-il pas.

        Pour être franc, je ne suis même pas persuadé qu’il y ait un rapport avec la législation sur les armes à feu. Quand on voit les dégâts que peut faire une arme par destination…

      2. contribuent à répendre, en Europe et ailleurs

        pendouillons, pendouillons, rependons, rependons répondit-il sans se reprendre, se répandre ni repentir.

  10. Caractéristiques d’une forme particulière du vivant:
    a) Fait partie d’une forme supérieure (en taille et en complexité) et en dépend pour ses ressources énergétiques et besoins sanitaires. (Un organe)
    b) Invisible pour son hôte (déjoue la surveillance, mutants ou autres OGM, voir c))
    c) Ne rend aucun service à son hôte (asymétrie, voir b))
    d) Dans une orgie sans limite, elle tue son hôte et sa source de vie.

  11. Selon Vigneron, je cite:”Non blob, aux usa, comme ailleurs, les noirs tuent des noirs et les blancs des blancs, en famille bien souvent.”
    Newton, Connecticut: sur Wikipedia, population blanche à 95 %….
    +1 à Vigneron

  12. Bonsoir à tous

    Dans son film sur le massacre de Columbine, M. Moore pointait du doigt un phénomène majeur :
    au Canada, il y a plus d’armes détenues par habitants qu’aux US mais le taux de meurtres par armes à feu est incomparable! Malheureusement il n’a pas creusé cette abyssale différence car peut être trop dérangeante, trop dangereuse pour les fondements de la culture étatsusnienne , sur ce qu’est au fond le mythe du “rêve américain”.

    yin yang : la symétrie est statique ( monde d’avant le temps) le temps mets en route l’alternance: cf. le tai ji. On oublie trop souvent qu’il y a un troisième terme: le vide médian
    – le moyeu vide de la roue qui crée une tension, une différence de potentiel, un érotisme entre eux..
    On retrouve partiellement cette dissymétrie fécondante dans le dialogue entre le sec et l’humide décrit dans la Genèse….
    (et plus abstraitement peut être dans l’équation du point en mécanique quantique qui pourrait être imagé par un “mouvement” en rotation)
    La voie du juste milieu pourrait être figurée en occident par la colonne centrale du Temple!

    Le modèle proposé au chinois dans le monde,( très important: il n’est pas dans un univers mais dans un monde), est d’être zi ran , en accord complet avec la communauté ( les ancêtres en font partie) avec lui même, avec son environnement….
    L’image peut être celle du sage zen ( chan en chinois) en méditation mais tout aussi bien celle du surfeur fluide, sans résistance, sur la vague de la vie…
    Le rois singe qui conquiert l’immortalité a pour nom: ” Conscient du Vide”

    Cordialement

    1. “Le modèle proposé au chinois dans le monde,( très important: il n’est pas dans un univers mais dans un monde), est d’être zi ran , en accord complet avec la communauté ( les ancêtres en font partie) avec lui même, avec son environnement….”

      La recherche de l’harmonie? ça me plait.

      Ps: je trouve que votre allusion à la MQ fait tâche…

      1. @Basic Rabbit
        Je me réfère à la Bible ! (Plus exactement à la Qabbalah)
        La première colonne: la Miséricorde, L’intuition , Hessed , le masculin; la seconde: la Rigueur, l’Intelligence: Din, le féminin! Eh oui!
        L’humain réalisé est au centre!
        Les Evangiles aussi: ” Quand du deux vous aurez fait Un…”

        Il y a certainement un équivalent chez les Soufis et dans d’autres traditions élevées.
        (N’est ce pas les cerveaux des sapiens sont structurés de la même manière même si nos différents choix de civilisation ont +/- développé différemment certaines aires cérébrales. )

        Cordialement

      2. Le problème si l’on s’en tient qu’à la seule voie du milieu c’est qu’on accrédite que toute harmonie est bonne en soi, que l’on se pose dans un cadre naturaliste.
        “être en accord complet avec la communauté” c’est le programme de toute entreprise politique totalitaire. Ennuyeux, non ?
        Ce qu’il manque dans cette vision du monde, c’est l’idée qu’il pourrait y avoir un autre monde.
        Le bouddhisme chinois fut de ce point de vue un apport important pour la civilisation chinoise, en tant qu’il apportait un contrepoint à cette vision uniciste du monde.

      3. @ Pierre-Yves D.

        “Le problème si l’on s’en tient qu’à la seule voie du milieu c’est qu’on accrédite que toute harmonie est bonne en soi,”

        Pour moi l’harmonie est nécessairement dynamique; c’est en fait un couple dissonance/harmonie dont la stabilité est celle d’un tourbillon et non d’une structure statique. C’est pour moi difficile à décrire avec des mots. L’image dynamique que j’y associe est la catastrophe de fronce.

        “que l’on se pose dans un cadre naturaliste”

        ?

        « être en accord complet avec la communauté » c’est le programme de toute entreprise politique totalitaire. Ennuyeux, non ?

        Idem que ci-dessus avec cette fois le couple individu/collectivité.

        “Ce qu’il manque dans cette vision du monde, c’est l’idée qu’il pourrait y avoir un autre monde.”

        C’est un reproche que je ferais plutôt à PJ qui croit au déterminisme et à la cause finale.

      4. BasicRabbit,

        Le vide médian etc, l’équilibre dynamique, je comprends très bien.
        C’est évidemment intéressant. Nos gouvernants feraient d’ailleurs bien de s’y “connecter” à ce vide médian, car pour l’instant ils sont au dessus du vide tout court. 😉
        Si vous me dites couple dissonance-harmonie vous introduisez une dialectique, c’est déjà beaucoup mieux que l’accord parfait que vous évoquiez plus haut.

        Il me semble que vous idéalisez la pensée chinoise, comme d’autre idéalisent notre propre civilisation.

        Lorsque Paul projette son grand dessein pour l’humanité, il me semble qu’il redevient philosophe et quitte sa casquette de scientifique. Sa cause finale je la vois plutôt comme le résultat d’une conjecture. Il extrapole à partir de ses connaissances acquises et parce qu’il est animé par je ne sais quel principe transcendant.
        Mais ce n’est pas parce que ce n’est pas purement scientifique que cela n’a pas d’intérêt si l’on part du principe que la science elle-même se développe à partir des “questions essentielles” celles justement que l’on aborde en philosophie, c’est à dire les questions qui interrogent notre vie individuelle et collective à l’horizon d’un “destin”. Pas un destin au sens où il serait tracé d’avance comme dans la religion. Mais un destin au sens où l’on se destine soi-même à une cause qui nous dépasse, et dont on a l’idée ou l’intuition, le sentiment. Cette cause qui nous dépasse, existe-t-elle seulement parce que nous en avons l’idée, ou bien cela est-il depuis toujours inscrit dans notre nature humaine ? A vrai dire je n’en sais rien.

        Tout ce que je sais c’est que cette cause nous anime, essentiellement. Je ne parle pas ici de Dieu nécessairement, mais d’un principe transcendant. A mon sens même les plus matérialistes ne parviennent pas à éluder la question. Lorsqu’est évoquée par exemple un principe d’auto organisation, une théorie de l’évolution où le vivant se complexifie, on apporte certes plus de rationalité dans les explications, mais on ne résout pas la question de savoir pourquoi il y a de la vie, avec le sentiment de l’existence qui lui est liée, plutôt que rien. Ce qu’est l’être en tant qu’être. On parle du fonctionnement des choses, au sujet desquelles on apporte des explications, mais, pour autant, le réel, ce fond sur lequel se particularisent des pensées, des idées, qu’en savons-nous ? IL y a eu le big bang, mais avant ? et ainsi de suite …. Les chinois ont résolu la question, l’univers se suffit à lui-même, il est là, a toujours été, se sera toujours, point barre. Faisons en sorte que les choses se passent le mieux possible. C’est une pensée extrêmement portée sur l’analyse des changements dynamiques, justement pour la raison que je viens d’évoquer, pragmatique. C’est son point fort, sa grandeur, mais aussi sa faiblesse. Mais il y a encore une autre raison, plus politique, idéologique, qui est que cette conception purement immanente du monde sied bien à l’exercice d’un pouvoir autocratique. Puisque le monde est ce qu’il est, l’observation des rites doit pouvoir réaliser l’harmonie sociale, calquée elle-même sur le modèle de l’harmonie de l’homme avec la nature lorsque conforme aux cycles de la nature. Autant dire que du point de vue politique, et j’y insiste, principalement politique, il n’y a pas de place pour la dissonance, où alors dans le cadre étriqué des remontrances et autres doléances que pouvaient adresser les mandarins-lettrés à l’Empereur sous forme très codifiée, stylisée. Il s’agit alors plus d’influer sur le cours de choses, et non pas de proposer des alternatives qui remettraient en question l’ordre établi en tant que tel.
        C’est la raison pour laquelle je parlais dans mon commentaire précédent d’un cadre naturaliste. Le pouvoir politique était en Chine, et encore aujourd’hui dans une certaine mesure, fondé en nature.

        Paul conjecture que demain nous pourrions devenir des Dieux. Ce faisant il ne fait qu’inverser la proposition traditionnelle du transcendantalisme religieux. Chassez le transcendental, il revient au gallo. Au lieu que le principe transcendantal se réfère à Dieu, c’est maintenant à l ‘homme qu’il se réfère. C’est évidemment très hégélien, et donc très occidental.

        Le transcendental n’est pas tout à fait absent de la pensée chinoise. Le vide médian, le ch’i (énergie cosmique comme principe qui anime toutes choses) sont d’une certaine façon des principes transcendants, en tant qu’ils sont les principes constitutifs et dynamiques des dix mille êtres ( tous les vivants du monde serait une meilleur traduction (wan wu) Seulement, à la différence de notre transcendance occidentale, c’est une transcendance qui ne s’appréhende que par rapport à un fonctionnement global ou l’humain n’est qu’un partenaire, avec le Ciel, via le fils du Ciel (l’empereur), immanent, lui, qui ne renvoie pas à un autre monde possible. Cette autre possibilité du monde que rendait possible notamment Aristote, notamment en introduisant sa logique propositionnelle fondée sur le syllogisme qui permit de désenclaver la transcendance du Cosmos. La logique chinoise, dont le prototype serait le Classique des Changements (Yi Jing) est une logique basée sur la transformation des figures. Je pense que ni l’une ni l’autre est plus vraie, car leurs “objets” diffèrent. Je ne m’étonne pas que vous soyez attiré par cette philosophie, car votre ami Thom fait de la transformation des figures un thème essentiel de sa réflexion.

        1. Cette cause finale : le biologique générant autre chose après lui, de la même manière que le chimique a généré le biologique, c’est une pure conjecture. C’est du même ordre que quand je suis Hugh Everett III en disant que l’hypothèse des univers parallèles est la plus simple, claire, séduisante qu’ait produit la mécanique quantique. Ça se trouve ici et .

      5. @ Pierre Yves D.

        Je ne comprends pas “le vide médian”. Serait-ce le centre organisateur thomien?

        Harmonie: j’avais seulement en vue que l’impression de beauté n’est pas absolue, qu’il doit y avoir harmonie, qu’un tas de fumier à sa place est plus beau que la plus belle des statues au milieu d’un champ de betteraves. J’ai rajouté de la dissonance pour mettre un peu de mouvement là-dedans, l’harmonie béate ayant pour moi un côté mortifère.

        “Il me semble que vous idéalisez la pensée chinoise”

        Je ne la connais pas. Mais si un sinologue averti le dit…

        “C’est (la pensée chinoise] une pensée extrêmement portée sur l’analyse des changements dynamiques”
        “La logique chinoise, dont le prototype serait le Classique des Changements (Yi Jing) est une logique basée sur la transformation des figures. ”

        Voilà effectivement de quoi plaire à Thom: il prend le terme morphogénèse dans le sens “changement de forme” et non dans le sens “naissance” de forme. Et son but avoué est de géométriser la pensée.

        “Cette autre possibilité du monde que rendait possible notamment Aristote, notamment en introduisant sa logique propositionnelle fondée sur le syllogisme qui permit de désenclaver la transcendance du Cosmos. La logique chinoise, dont le prototype serait le Classique des Changements (Yi Jing) est une logique basée sur la transformation des figures. Je pense que ni l’une ni l’autre est plus vraie, car leurs « objets » diffèrent.”

        C’est effectivement comme ça que je sens la différence entre les approches de Jorion d’une part et de Thom d’autre part. N’est-ce pas Confucius qui a dit: “Une image vaut mieux que mille mots”?

        “C’est la raison pour laquelle je parlais dans mon commentaire précédent d’un cadre naturaliste. Le pouvoir politique était en Chine, et encore aujourd’hui dans une certaine mesure, fondé en nature.”

        Je ne comprends toujours pas. Que signifie un pouvoir “fondé en nature”?

        Pour Thom l’aporie fondatrice de la sociologie est l’opposition entre la permanence de la société et la fluence continuelle des individus qui composent cette société. L’origine du pouvoir est un autre aspect de cette aporie. Et l’aporie fondatrice de la biologie est d’expliquer la stabilité de la forme spatiale des êtres vivants, et ce, en dépit du “turn-over” constant des molécules qui les constituent. L’origine de la vie est un autre aspect de cette aporie.
        Serait-ce cette analogie thomienne qui explique votre “pouvoir fondé en nature”?

      6. @BasicRabbit “Je ne comprends toujours pas. Que signifie un pouvoir « fondé en nature »?” lisez dialogue sur la morale de François Jullien. Et le Han Feizi, également. Sinon, écoutez sur youtube, les conférences de François Jullien, vous en trouverez bien. Notamment celles de la BNF (mais toutes ne portent pas sur la pensée chinoise).

      7. @ PJ
        Merci pour les références, je suis un lecteur assez assidu de ce blog.
        L’un des dadas de Thom est que théoriser est plonger le réel dans un virtuel contrôlé. Et il rajoute: pour des raisons d’intelligibilité dans un virtuel contrôlé le plus petit possible (donc à l’opposé de ce que font en général les modèles probabilistes…).
        Je pense comme vous que la théorie d’Everett est séduisante mais que le réel y est plongé dans un virtuel beaucoup trop gros (à ce propos je ne peux m’empêcher de faire le lien avec les modèles des mondes multiples de Kripke).
        Ceci dit la MQ n’est pas du tout mon truc (je n’ai aucun penchant pour la physique). D’où vient le choix de l’espace de Hilbert pour formuler les principes de la MQ: stratégie du lampadaire (on cherche là où c’est éclairé)?

        De l’idée d’Everett je retiens que le présent “explose” à chaque instant en de multiples futurs. ça me fait penser à:

        Thom: « Aucun homme sensé ne peut nier qu’il fait la différence entre le passé qui est fixé, défini, et l’avenir qui est plastique; on peut agir sur lui. Cette différence est fondamentale; or elle n’est pas exprimable mathématiquement. C’est tout à fait étrange. C’est cela qui m’amène à reconnaître le libre arbitre humain. »

      8. @ PJ

        “Cette cause finale […] c’est une pure conjecture.”
        Dans Wiki (ici): “Selon Paul Jorion la conscience emprunterait le chemin d’évolution qui est le plus favorable pour elle.”

        En physique l’évolution d’un système matériel peut être décrite par un système d’équations différentielles locales (Lagrange, Hamilton,…) à condition initiale, ou par un principe de moindre action globale comme celui de Maupertuis. Ces deux descriptions sont équivalentes. Dans le premier cas il y a une cause efficiente (la condition initiale), dans le second une finalité (minimiser l’action globale). Dans les deux cas il y a une même cause formelle (qui prend selon les cas une forme différentielle ou intégrale).

  13. Monsieur,

    Je serais très honoré de pouvoir sous-entendre avec vous sur ces deux points.

    Plus prosaïquement, j’avais accès à CNN pour les informations. J’ai pu entendre un psychiatre demander à ce que chacun surveille chacun pour repérer ceux qui vont nous faire un “pétage de plomb” du type sous-entendu. Il y avait un truc comme ça dans la Chine de Mao au moment du grand bon en avant.
    Heureusement un docteur a expliqué qu’il existe des matières toxiques pouvant expliquer ce drame. Il suffira d’interdire la matière pour que tout aille bien.
    J’ai vu de gens choqués, horrifiés, épouvantés et hagards. Ensuite, les choses sont redevenues rationnelles. On a trouvé des héros qui ont donné leur vie pour limiter la casse. On apprend ce qui s’est passé en détails. Le président a pleuré en public ces morts. La digestion de cette horreur est en cours.

    Il me reste deux questions :
    – pourquoi ? Décider de faire ça demande du temps pour se motiver. La culture du vainqueur, la compéttitivé, le mépris pour tout échec personnel ou public, l’argent qui mesure la valeur de la personne sont de grandes aides pour commettre ce genre d’horreur.
    – qu’est-ce qu’il faut faire pour éviter de revoir ça ? Si l’idée du gagneur explique la motivation pour tuer, alors il faudrait aller incroyablement loin. Nous ne reconnaîtrions plus les USA.

    1. Bonsoir Didier

      Revoyez le film de Michael Moore sur Columbine.
      S’il vous plaît, prêtez attention aux commentaires des Canadiens et à la question: il y a plus d’armes chez les Canadiens que chez les étatsuniens. Ils mangent à peu près la même chose et se font administrer par air ou par eau à peu près les mêmes substances. Mais ils n’ont que très peu de meurtres par arme à feu en comparaison, mais ils n’ont pas la même mythologie!

      Cordialement

      1. @Steve: ” Mais ils n’ont que très peu de meurtres par arme à feu en comparaison, mais ils n’ont pas la même mythologie!”

        Oui, mais il y a une claire augmentation des meurtres de masse vers la fin des années 90. Si la cause est la mythologie, il faut croire qu’elle a changé pour la génération des gamins adolescents vers la fin des 90 (donc nés au cours des années 80).

        En ce qui concerne les “school shootings”, voici ce qu’en dit Wikipedia: “School bullying is a major cause of school shootings. 71% of the attackers were motivated by being bullied. School shooters that died or committed suicide left behind evidence that they were bullied, including Eric Harris and Dylan Klebold, Nathan Ferris, Edmar Aparecido Freitas, Brian Head, Seung-Hui Cho, Wellington Menezes Oliveira, and Jeff Weise.”

        Paradoxalement, l’intimidation en milieu scolaire (bullying) serait plutôt en décroissance: http://cehs15.unl.edu/cms/uploads/2-523-Is%20school%20bullying%20on%20the%20rise.pdf

        Je me demande, en ce qui me concerne, si ce n’est pas une inhibition excessive des comportements violents qui provoqueraient ces explosions brutales de comportements meurtriers-suicidaires. Au lieu de se bagarrer un bon coup pour réagir à l’intimidation, ces gamins hyper-contrôlés jusque là, éclateraient au bout de quelques années de ce régime dans une violence totalement incontrôlable. La facilité d’accès aux armes à feu faisant le reste… (mais dans des pays où ce contrôle d’armes à feu est plus strict, cela prendrait l’aspect d’épidémies de suicides d’enfants, comme au Japon par exemple).

      2. L’intimidation et l’inhibition vont bien ensemble. La réaction explosive s’ensuit logiquement. La mise sous pression se fait aussi très bien avec la peur et la consommation poussée au rang de mode de vie. Toute baisse devient une catastrophe plus qu’existentielle. Je pense que beaucoup de gens implosent sous la pression. D’autres explosent.

        Une façon perverse de se débarrasser de la pression est de pratiquer l’intimidation. La course au pouvoir devient une stratégie pour survivre à ce monde. Leurs victimes peuvent argumenter de façon justifiée que leur échec est dû à leur tourmenteurs. Dans une ambiance de peur qui affirme que l’intimidation est positive (elle permet de relâcher la pression et de se prouver que l’on domine la situation), les victimes en ressentent un très fort sentiment d’injustice et si, de plus, ils n’ont aucun moyen de sortir de la situation où ils ont été poussés, toutes les conditions pour une réaction violente sont réunies.

        Ils sont exclus, injustement traités, sans moyen d’en sortir.

        Les armes deviennent des solutions. J’ai souvent entendu que les armes servent à la défense, à rétablir la justice, à punir les méchants. Elles deviennent une sortie atroce mais une sortie.

        J’ai une image du chemin qu’un tueur de ce type pourrait suivre. J’ignore si elle est vraie mais elle est plausible.

        PS : La diminution de l’intimidation est paradoxale. Une idée pour le résoudre est que le niveau d’intimidation nécessaire pour que la victime se dise qu’elle a été maltraitée augmente avec les années. Je trouve l’ambiance générale toujours plus violente. Pour se faire remarquer comme violent, grossier, insultant, il faut aller toujours plus loin.
        Pour exemple, je prends ce qui est poliment nommé images de charme. Dans ma jeunesse, voir les fesses d’une dame nue était un événement. Maintenant, la dame doit non seulement être nue mais elle doit faire dans le très spécial (torture) pour provoquer la même réaction. Montrer ne suffit plus. Si ces images vous semblent naturelles, vous ne pouvez pas comprendre ce qu’est un abus sexuel et subir de telles avanies vous paraîtra anodin. Vous sortez de la statistique des abusés. C’est une hypothèse.

  14. Ce pauvre gosse n’avait même pas de compte Facebook. Ça aurait dû nous alerter…
    Allez, l’art se nourrit aussi des nauvrages. Revoir le chef d’oeuvre de Gus Van Sant en allumant une cigarette au Polonium.

  15. La piété, en voilà une belle de valeur ! La très pieuse Amérique l’est tellement qu’elle élève ses gosses dans la paranoïa la plus complète. Alors, on pourra toujours leur exiger de les armer avec des fourchettes, ça ne changera pas grand-chose. Quand il s’agit d’exploser en beauté, on trouve toujours un moyen.

  16. Que voulez-vous ? C’est le prix à payer pour la liberté de pouvoir se défendre soi-même – en cas de besoin, armes à la main – de la puissance étatique. L’ Etat dont tout bon américain se méfie, et même honni par certains.
    Sauf quand il va lui même casser de l’indigène avec de plus gros calibres encore, dans les régions riches en gaz et en pétrole.
    Bien que les libertariens soient plutôt isolationnistes, ce sont des puristes de l’anti-étatisme.
    Il pourrait y avoir 100 victimes d’un coups, que les américains ne remettraient pas en cause cette “liberté fondamentale”.
    Nous sommes au pays des cow-boys, des pionniers et des gangsters de Chicago, il ne faut jamais l’oublier !
    Vous allez chez Wall-Mart et vous pouvez remplir votre caddy de boîtes de cartouches de divers calibres, c’est cela la liberté, la vrai. Pas comme en France, cet horrible pays communiste.

  17. Est-il absurde de relier le financement de la NRA au complexe militaro-industriel ? Peut-on séparer la politique intérieure des Etats Unis de leur politique extérieure ? Il semble que ce soient majoritairement les mêmes fabricants qui fournissent les armes aux militaires et aux civils. Malheureusement le remède à la surproduction d’armes c’est autre chose que la saisie immobilière, on saisit les vies pour la suppression virtuelle desquelles elles ont été produites.

    1. Laissez tomber le CMI uhesse, kiki, mauvais piste. C’est queue d’cerise le marché des armes zunien, pas l’problème, 10% du marché des jeux vidéo et pareil du chiffre d’affaire du cinquième ou sixième fabricant d’armes ricain…

      1. Dans Bowling for Columbine de Michael Moore on apprend que la moitié des employés de Lockheed Martin habitait dans la ville de Littleton où se trouve l’école de Columbine. Et que les enfants scolarisés à Columbine étaient pour un grand nombre d’entre eux des enfants d’employés de ce fabricant d’armes bien connu. Rien de concluant ni de scientifique là dedans. Juste une atmosphère où, comme le suggère une question de Moore à un cadre de Lockheed martin, la destruction de masse par la guerre a peut être été imitée par les adolescents. Le cadre en question refute un tel lien, bien entendu. Reste que si les sommes ne sont pas comparables avec celles de la vente d’armes au niveau mondial, les 200 millions de dollars annuels du budget de la NRA me semblent bien troublants.

    2. Glock l’autrichien réalise 20 millions d’euros aux USA auprès des particuliers. 70% des flics ricains en ont. In Glock we trust.

  18. Bonsoir à tous
    @Moi

    Merci pour cette précision! Vous avez raison de souligner qu’il y a une augmentation générale d’actes de violence irrépressible dans les relations. C’est vrai que le laminoir propagandier hollywoodien à imprimé certaines conneries paranoïaques de la” Légende de l’Ouest” dans toutes les cultures ….
    Nous pouvons alors élargir le champ de notre interrogation :
    d’une part il y a une “répression” morale forte des actes de violence , d’autre part une incitation à une compétitivité exacerbée, pour conquérir un statut social et un faux exutoire dans les jeux video de plus en plus violents.
    On peut se poser la question de messages contradictoires forts émis par la société vers les enfants ( et ados) qui ne peuvent se résoudre faute de pouvoir conscientiser et exprimer cette prise en tenaille entre répression et incitation.
    Il faut se souvenir que dans un de nos textes structurants ( La Bible) il y à dès le début un accent particulier mis sur l’absence de parole comme génératrice d’explosion de violence meurtrière. C’est d’ailleurs là précisément que le mot faute apparaît pour la première fois !
    De l’impossibilité de se dire comme premier facteur de la violence.
    Pendant des décennies, on nous a présenté la solution finale de tout garçon vacher inculte confronté: dégainer et flinguer comme le nec plus ultra des rapports humains conflictuels.
    Dans Full Metal Jacket, parfait film sur le sujet de la violence et du sacré comme constituant de la société, la “Baleine”, n’ayant plus d’ennemi face à lui se trouve alors être son dernier ennemi et donc dégaine et se flingue: ultime étape de cette logique létale.
    Souvenez vous de la parfaite symétrie d’affrontement conduisant au coup de feu final.
    Lorsque le Rabbi dit ” Si quelqu’un te frappe sur une de tes faces, montre lui en une autre”, il ne s’agit pas d’une capitulation devant la violence mais bien du seul remède possible pour sortir de l’affrontement symétrique paralysant et abolissant le langage pour sortir de la violence. ( voir tous les conflits meurtriers de jumeaux dans la mythologie)
    Du moins la première condition nécessaire mais pas suffisante! Il faut ensuite être reconnu par l’autre…..

    Cordialement.

  19. Cette société ne tiendra bientôt plus que par la tension de tous les atomes sociaux vers une illusoire guérison. C’est une centrale qui tire son turbinage d’une gigantesque retenue de larmes toujours au bord de se déverser.

  20. citation de “La Tribune” :Smith & Wesson a annoncé récemment que ses ventes pour le deuxième trimestre de son année fiscale, allant de août à octobre, avaient atteint un record, à 136,6 millions de dollars, et étaient en hausse de 48% sur un an. L’entreprise avait aussi indiqué à cette occasion qu’elle relevait ses prévisions de bénéfices pour son année fiscale 2013.

    Sturm, Ruger & Company, spécialisé dans les armes de petit calibre, a de son côté fait part de ventes en hausse au troisième trimestre de 47% par rapport à la même période en 2011.

    La société Bushmaster, qui fabrique l’arme principalement utilisée par Adam Lanza lors de la tuerie de l’école de Newtown, le Bushmaster .223, n’est pas cotée en Bourse. (hélas, ndr )
    SOURCE AFP

    Plus belle la vie…

Les commentaires sont fermés.