Y A-T-IL UN MOT PLUS FORT QUE NULLISSIMME ?

Le Monde : Trading haute fréquence, l’histoire d’un renoncement, par Mathilde Damgé

L’amendement 240, voté par la commission des finances de l’Assemblée nationale le 8 octobre, et qui se présente sous la forme d’un article additionnel, a été retiré par le rapporteur de la commission, le député (PS) Christian Eckert, qui en était l’auteur.

Il étendait le champ d’application de la taxe (de 0,2 %) aux transactions dites « intraday » – c’est-à-dire commencées et débouclées dans la même journée – avec pour but, selon ses partisans, d’augmenter les recettes de l’Etat, et surtout de dissuader les spéculateurs.

0Shares