Von Hayek est une figure léniniste, par Nadir (Nadj Popi)

Billet invité.

Les concepts de stabilité ou de concurrence pure et parfaite ou encore la théorie du capital humain correspondent au stade suprême du capitalisme et se réfèrent donc à ce que l’on pourrait appeler l’économie politique du rentier (cf. Nikolaï Boukharine [1888 – 1938]).

Lénine (1870 – 1924) proposa, dans le chapitre 2 de Que faire ? (1902) relatif a la conscience de classe et au spontanéisme, une véritable théorie marxiste de l’idéologie selon laquelle la conscience de classe ne peut se créer qu’à l’extérieur du prolétariat.

Une telle conception de l’idéologie (et du combat théorique) a des répercussions politiques et organisationnelles : mouvement social-démocrate contre trade-unionisme, nécessité d’une avant-garde intellectuelle chargée de mener la lutte théorique.

Friedrich Von Hayek (1899 – 1992) proposa une épistémologie des sciences sociales qui revêt une importance fondamentale en ceci qu’elle constitue la feuille de route de la stratégie politique d’une conquête du pouvoir.

Si j’ai précédemment évoqué le volet concernant la transformation sociale (subversion, critique, provocation de la crise et prise du pouvoir), je n’ai pas fait état de la théorie hayékienne de l’idéologie qui est en tout point léniniste.

Comme je l’ai précisé, von Hayek comme Lénine furent fortement influencés par Walther Rathenau (1867 – 1922) qui proposa un corpus simmélien (de Georg Simmel [1858 – 1918]) c’est à dire une relecture du dualisme kantien sur la base d’une reformulation de la dialectique Hegel-Marx (Simmel est à l’origine de la dialectique négative de Theodor Adorno [1903 – 1969]).

C’est ainsi que von Hayek propose, dans Economics and Knowledge (1937) une théorie de la connaissance scientifique fondée sur le rôle des théories abstraites : « economics » (qui est une abstraction) devient la force motrice excessive de la connaissance.

Ainsi, la conception léniniste (et marxiste) de l’idéologie proposée par von Hayek a des conséquences organisationnelles et politiques : l’épistémologie des sciences sociales (le combat théorique) et la définition idéologique déterminent la stratégie révolutionnaire, thèse profondément léniniste en ce qu’elle postule que la connaissance des masses ne se réalise que de l’extérieur, par l’existence d’une élite intellectuelle (productrice d’abstraction, de théorie).

C’est ainsi que cette théorie de la connaissance a pour von Hayek, comme pour Lénine , une portée stratégique et politique majeure : le combat en faveur du capitalisme ne saurait se mener pour von Hayek dans un simple affrontement du patronat contre les syndicats, elle a besoin du renfort de la classe des rentiers.

Cela nous renseigne également sur le faux spontanéisme du concept d’ordre spontané chez von Hayek, qui n’est en réalité que l’illustration que la connaissance n’est pas spontanée mais a besoin d’être diffusée de l’extérieur par des élites intellectuelles (les think tanks, etc.).

L’ordre « spontané » du marché suppose la théorisation et la diffusion de l’idée de marché par l’élite intellectuelle.

Partager :